Vous êtes ici : Accueil > Après le couvre feu d’Avril, je servais de vide couilles à des hommes riches
Bi - Gay - Lesbien Confession Intime Histoires taboues Vieux - Jeunes

Après le couvre feu d’Avril, je servais de vide couilles à des hommes riches

Après le couvre feu d’Avril, je servais de vide couilles à des hommes riches

Salut,

Je m’appelle Laurent, j’ai 32 ans et je suis célibataire. Je vis à Grenoble et le couvre-feu du printemps a eu le même effet sur moi que sur beaucoup de Français, c’est-à-dire qu’il m’a mis sur les rotules. Alors je me suis calé devant mon ordinateur et j’ai lu sans exagérer, je crois, toutes les histoires taboues de ce blog ! J’en ai passé du temps ici ! Mais tout ça m’a donné une idée, essayer de profiter de ce temps libre pour prendre mon pied. Je suis dans une période où j’expérimente des choses sexuellement. Au lieu d’aller chercher des femmes, je suis allé chercher des hommes. J’en ai trouvé ! Je vous raconte ce que je faisais après le couvre-feu du mois d’avril.

Je me suis inscrit sur plusieurs sites de rencontres LGBT. Il n’y en a pas des masses qui sont vraiment sérieux et pour lesquels il ne faut pas sortir la carte bleue. J’ai fait quand même plusieurs plans cul intéressants jusqu’à ce que je rencontre un fameux Patrice. Ce mec-là m’a invité chez lui et il avait une magnifique demeure. Je me suis dit que tout le monde n’était pas impacté par la crise sanitaire ! Je m’étais promis de ne pas faire de différenciation sociale et ethnique pour mes rencontres alors j’y suis allé exciter comme pour toutes les autres rencontres.

En plus, il s’est avéré que le fameux Patrice était un gars super sympa, à peu près du même âge que moi et plutôt beau gosse. Il cherchait un homme passif pour prendre son pied pendant que sa femme était en voyage d’affaires. Je l’ai sucé et il m’a pris sur le canapé. Ça ne faisait pas longtemps que je n’étais plus vierge de l’anus et vu la taille du sexe du Patrice, je les quand même bien sentie passer ! On s’est revus plusieurs fois et lors de notre dernière rencontre, j’ai été surpris de voir qu’il y avait quatre hommes avec lui.

Il m’a demandé de ne pas paniquer et m’a fait une proposition. Ces hommes sont tous riches, mariés et ont des penchants pour la bisexualité. Il leur a parlé de moi et leur a dit que je serais un bon candidat pour leurs parties fines. J’ai découvert que régulièrement, ils organisaient des plans cul en pluralité avec un homme passif. Sauf que ce dernier jeune homme avait arrêté pour des raisons personnelles. Ils étaient donc à la recherche d’un remplaçant et c’est pour cela que je me retrouve au milieu de ces hommes. Je me suis senti quand même stressé avec 5 mecs à la fois. Ils ont tous été doux et gentils. Ils avaient des âges différents ça allait de 30 à 60 ans. L’hygiène était parfaite et l’ambiance extraordinaire. Je m’étais fait toute une idée en quelques secondes de ce que pouvait être ce genre de choses, et au final j’en étais à 100 000 lieux.

J’ai pris un maximum de plaisir à satisfaire Patrice et ses amis. J’ai réussi à tous les faire juter et je suis devenu leur vide couilles officiel. Cette première soirée a été extraordinaire. Ils m’ont convié à revenir trois jours plus tard ce que j’ai fait.

L’ambiance était très agréable et détendue. On a fait un bon apéro, on a bien mangé et ils sont venus s’occuper de moi. Je crois que je ne pourrais plus retourner coucher avec une femme. Avec tout le respect que j’ai pour elles bien entendu, pardon, Lucie et les autres ! Mais qu’est-ce que c’est bon de se retrouver à genoux au milieu de plusieurs hommes virils qui ont la bite tendue et qui sont dépendants de toi pour leur jouissance et leur plaisir. On a même essayé la double pénétration, mais ça n’a pas fonctionné en tout cas cette fois-là. J’ai terminé allongé sur le dos et sur la table basse. Ils étaient tous au-dessus de moi et ils se branlaient. Sauf Patrice qui était dans mon cul et qui a déchargé à l’intérieur de mes entrailles. Nous avons tous fait des tests HIV et Covid ce qui nous permet de profiter du sexe sans limites et sans protection.

Lorsque je suis rentré chez moi, je me suis déshabillé pour prendre une douche. J’ai entendu mon téléphone vibrer, je l’avais laissé dans la poche de ma veste. En sortant mon téléphone, j’ai trouvé une enveloppe. À l’intérieur, il y avait 500 € ! Chacun de ces hommes m’avait donné 100 € pour la soirée. C’était visiblement l’accord qu’ils avaient avec mon prédécesseur. Non seulement j’ai pris du plaisir personnel à satisfaire ces hommes et en vivant une expérience exceptionnelle, mais en plus j’en ai retiré un bénéfice financier. Je ne sais pas si on peut dire que je me prostitue à ces hommes riches, mais en tout cas le résultat est assez séduisant !

Voilà c’est tout, on continue encore aujourd’hui de se voir régulièrement. Je vous assure que je n’y vais pas pour l’argent, mais vraiment pour prendre du plaisir et en donner. Et là j’en prends également beaucoup en vous racontant mon histoire vécue.

À très bientôt et longue vie à ce blog !

Laurent 32 ans Grenoble.

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Rencontres

Webcam Skype

telrosegol

Catégories

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Bloqueur de publicités

Notre site web est rendu possible par l'affichage de publicités en ligne pour nos visiteurs. Veuillez envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.

Bons plans coquins

Visio Skype

skype tel rose amateur

Bons plans

Médias de la Communauté

Sexe à distance

téléphone rose pas cher

Remontons le temps