Vous êtes ici : Accueil > Boris le membre au petit membre nos raconte ses fêtes coquines
Fétiche - BDSM Histoires taboues

Boris le membre au petit membre nos raconte ses fêtes coquines

Boris le membre au petit membre nos raconte ses fêtes coquines

Je reviens de passer les fêtes en province et évidemment n’ayant le droit d’approcher madame, je suis retourné voir quelques adresses tarifées que je connais bien….Mais les charmantes dames travaillant dans ce lieu très cosy avaient changé….

Boris le membre au petit membre nos raconte ses fêtes coquinesJ’ai eu la chance de rencontrer une femme noire d’une beauté éclatante, mais qui ne put s’empêcher d’éclater de rire lorsqu’elle découvrit mon entrejambe….Elle me pétrit mes attributs en souriant et me disant que cela ne la gênait pas. Elle me fit durcir rapidement et me goba ma petite verge goulument. Elle se mit en levrette n’imaginant même pas la difficulté pour moi de la pénétrer. Son cul était beau large et rebondissant, mais ma petite bite n’arrivait même pas la prendre, elle se retourna, rigola de nouveau et m’ouvrit ses cuisses….. Son sexe béant s’ouvrait à moi et mon bout tout dur. Je la pris, mais je « nageais » un peu. Elle resserra son vagin et je pus avoir la sensation d’une pénétration….Ce fut très jouissif !!!

Elle prit ma verge, l’essuya, la palpa, caressa mes petites boules et souriait….Je n’en avais vu une si petite, me dit-elle, sauf chez un petit garçon bien sûr….Rajouta-t-elle sans lâcher des yeux ma verge qui avait perdu de sa fermeté….Elle me demanda de patienter, alla chercher une autre femme qui entra dans la chambre portable à la main, surprise à la vue de ma queue, elle ne dit rien, elle était jeune, grande, belle, brune aux yeux verts, typée méditerranéenne. Elle me fixa, m’ordonna de me rallonger, pris quelques photos et me dit qu’elle n’en reverrait pas de sitôt…. J’ai pu voir les clichés, mon visage n’apparaissait pas. Elle regarda sa collègue en lui souriant. Elles me proposèrent de rajouter un supplément pour s’occuper de mon anus, j’en avais envie et accepta. La Maghrébine avait l’air de savoir manier le gode et me le fit comprendre rapidement pendant que l’autre femme me tenait la tête et les bras. J’avais les cuisses écartées, la nouille pendante….Elle me prit les fesses en m’humiliant comme jamais je le fus……. Même par ma compagne. J’ai eu mal, mais bandais très dur devant ces deux jeunes femmes splendides. À la fin mon enculeuse me dit : « tu sais que tu ne feras jamais jouir une femme », je dis oui, la femme noire rigola me voyant bandouiller, m’attrapa la queue me la fit durcir à nouveau et me demanda de me mettre debout pour me finir à la main….

Sa collègue me prit la bite et me décalotta très fort pour ensuite me presser le gland. J’ai senti monter en moi l’envie de gicler….Elle me fit lécher sa main pleine de mon foutre, m’essuya le reste sur la figure et embrassa l’autre femme….Elles m’avaient étonné et surpris….

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

recap

2 Commentaires

Cliquez ici pour poster un commentaire

Catégories

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Bloqueur de publicités

Notre site web est rendu possible par l'affichage de publicités en ligne pour nos visiteurs. Veuillez envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.

Bons plans coquins

Visio Skype

skype tel rose amateur

Bons plans

Médias de la Communauté

Sexe à distance

téléphone rose pas cher

Remontons le temps