Bi - Gay - Lesbien Histoire erotique Histoires taboues et histoires de sexe Inceste

Comment j’ai été transformée en épouse libertine Chapitre 10

Comment j’ai été transformée en épouse libertine Chapitre 10
Teste le sexe au téléphone avec une vraie femme chaude : Voir les profils des femmes disponibles

Marie-Claude libertine 10 (cocu volontaire) récit de Marie-Claude

Dans son courrier du 23 septembre Marie-Claude me raconte la visite de Boris mercredi 21 au vendredi 23 Il est 22 heures j’ai dormi une partie de l’après-midi aussi ce soir comme promis je viens te raconter la visite de notre ami il est arrivé le mercredi 21 vers 16 h 30 et est reparti le vendredi vers 11 heures : « Avant la venue de Boris je fais une petite toilette de ma chatte je taille les poils comme je peux et épile certaines zones pour faire les photos plus nettes.

À 16 h 30 j’accueille mon visiteur vêtu de la dernière robe que je me suis faite, la robe bordeaux avec un petit string noir et des bas. Il arrive Il m’embrasse en me serrant contre lui mais Muriel revient de l’école. Il faut rester sage et patienter jusqu’à ce qu’elle soit couchée. Boris me dévore du regard ses yeux me déshabillent chaque fois que je bouge.

Une fois Muriel couchée je lui montre les modèles que tu m’as envoyés pour les poses photos.

Boris et moi regardons un film de cul qu’il a loué. Le film est très excitant le mec pénètre de sa queue la chatte de la fille et elle la reçoit très profondément.

Je suis vite dans les bras de ton pote il commence à me caresser les seins. Je vois à plusieurs reprises qu’il bande dur. Son pantalon est tendu jusqu’à la ceinture ce qui me donne encore plus l’envie d’être salope.

Je pose ma petite main dessus le pantalon au niveau de sa queue et comme sa pine est serrée dans son slip je défais sa ceinture et déboutonne son pantalon. Lui déboutonne ma robe et sa main descend de mes seins vers ma chatte il me met deux doigts je suis trempée tellement j’ai envie de me faire baiser. Je le regarde avec mon air coquin je me penche et baisse slip et pantalon pour libérer sa queue. Je vais pour le sucer ma langue lui lèche le bout du nœud mais il me retient et me redresse. Il ne veut pas jouir trop vite. Il m’embrasse. Boris me fait languir il ne veut pas me bourrer tout de suite. Il arrête la vidéo.

Nous allons dans la chambre mon string est parti mais je suis toujours en porte-jarretelles il me l’enlève celui-ci glisse sur le sol avec les bas suivis par sa chemise. Quand nous sommes nus il me couche sur le lit met sa tête entre mes cuisses passe mes jambes au-dessus de ses épaules et me lèche longuement la moule il me suçote le clito. Sous ses caresses je mouille en abondance il me met ses doigts dans la chatte je ne cesse de couler.

Il n’en peut plus il remonte le long de mon corps ses mains me caressent m’enlacent il m’embrasse. Sa verge bandée trouve seule le chemin de ma fente il remplit mon con serré qui n’attendait que cela. Il me bourre avec vigueur cela est très bruyant car je suis trempée. La jouissance que je ressens est fulgurante il se met lui aussi à jouir je sens le sperme gicler sur mes parois internes il s’épanche abondamment au fond de ma chatte.

Cette jouissance tant attendue est vraiment délicieuse mais elle m’a ouvert l’appétit. Ma bouche se jette sur la bite qui commence à débander pour lui redonner vigueur ce qui est très rapide. Ma langue glisse le long de la queue jusqu’aux couilles puis je le reprends en bouche je le suce un moment. Pour ne pas jouir il me renverse et me fait une langue merveilleuse qui m’amène à lâcher prise, je crie, une onde de plaisir me traverse et ma vulve coule de bonheur.

Nous faisons une petite pause. A ma demande Boris en profite pour compléter la toilette de ma chatte avec les ciseaux pour que cela soit plus joli. Nous retournons voir la suite du film.

Très vite la bite du chaud lapin se redresse je suis vraiment excitée je lui suce la queue pour qu’elle soit bien dure. Moi j’ai la chatte toute baveuse de désir.

Il caresse mes seins et suce ma chatte la pénètre de ses doigts. Cela glisse tout seul et il n’a pas à humidifier ses doigts pour les faire rentrer. Il me prend en levrette sur le canapé il me pilonne et lâche son jus dans ma boîte à ouvrage. Nous regagnons la piaule sur le lit nous causons un peu. Couché, Il recommence à bander je me frotte à lui j’ai encore envie de me faire baiser une vraie nymphomane. Il résiste un peu je suis dans tous mes états. Lui sur le dos je me mets sur lui avec les cuisses bien écartées et la foufoune toujours trempée je m’assieds sur sa queue je sens un frisson me parcourir tous le corps. Il me soulève pour que j’arrête et ne me dit pas maintenant sinon je vais jouir mais je ne suis pas d’accord je veux me faire défoncer la chatte et sentir sa grosse queue jusqu’aux couilles. Finalement je gagne et m’assieds sur sa bite qui prend possession de mon ventre. Nous faisons des va-et-vient comme nous aimons le faire ensemble et nous ne mettons pas longtemps pour jouir. C’est un délice de le sentir en moi tout mon corps tremble du plaisir d’avoir cette pine tant attendue qui vient de me faire jouir. Nous sombrons dans le sommeil enlacé nos corps serrés l’un contre l’autre.

Vers trois heures du matin je me réveille sous ses caresses. Il me branle et je me laisse faire. Je sens sa pine dure le long de ma cuisse. J’écarte de nouveau les cuisses je suis déjà toute mouillée. Il descend au fond du lit pour me sucer les petites lèvres de ma chatte le clito et le trou du cul. J’aime ses caresses et ma petite main cherche sa pine pour me la mettre. Il m’a pénétrée sans mal avec son gourdin pour me baiser. Il aime sentir mon corps bouger sous ses mains et ses baisers. Quand il me bourre la chatte je lui caresse le dos et les couilles nos lèvres sont souvent unies nos langues se mélangent. Il a déchargé tout son jus dans ma chatte et nous nous endormons blottis l’un contre l’autre.

Le jeudi matin Nous sommes toujours très excités. Vers 7 h 30 il part courir avec le chien et revient une heure plus tard Muriel est partie avec le bus. Il va prendre une douche je le rejoins je lui lave le dos puis mes mains savonnent son sexe qui se redresse. L’eau qui coule évacue le savon je continue de branler sa bite et la suce en même temps il caresse mes seins et mes cuisses. À peine séchés, nous repartons dans la chambre pour être plus à l’aise sur le lit. Je lui caresse les tétons le ventre et les couilles et lui me caresse tout le corps. Puis il me retourne pour me pénétrer de sa queue par-derrière, je donne des coups de reins pour bien sentir sa queue buter contre le col de mon utérus et ses couilles taper sur ma chatte. Il se retire et joui sur mon cul. Nous restons un bon quart d’heure couché l’un à côté de l’autre avant d’aller prendre une douche. Sous la douche je lui frotte le dos et la verge, lui me frotte le dos et la chatte puis nous nous habillons pour aller manger au restaurant.

Il fait chaud j’ai mis un string et ma robe fuchsia très fendue sur le côté de la cuisse. Dans le restaurant les gens me regardent. A un moment je vais aux toilettes Boris a remarqué que le mec de la table à côté regarde mon petit cul et quand je reviens il détaille le reste de ma silhouette. Une fois le repas fini nous allons au centre commercial pour rendre la vidéo et faire les boutiques de vêtements.

Dans un magasin de lingerie j’essaye une guêpière Boris me regarde dans la cabine. La vendeuse vient voir si cela va. Elle trouve que pour le corps et la taille cela va bien mais que pour le haut ma poitrine n’est pas mise en valeur. J’essaye un soutien-gorge qui me va bien je me rhabille mais finalement nous partons sans rien acheter.

Un peu plus loin dans une autre boutique j’essaye un porte-jarretelles avec le string assorti la vendeuse me dit que cela me va très bien Boris acquiesce et décide de m’offrir l’ensemble avec des bas puis nous partons les paquets à la main. Il m’emmène vers un sex-shop je le suis sans rien dire ça le surprend je regarde la lingerie mais ne trouve pas de soutien-gorge ouvert pour laisser voir la pointe de mes seins. Nous passons par le rayon sex-toys en les regardant je lui dis que le mien est cassé. Il m’achète le même godemiché que l’ancien en me demandant si la taille est bonne. Sous le regard des clients et devant le vendeur je relève ma robe et me l’enfile dans la chatte et lui dis c’est la bonne taille. Le mec à la caisse se touche la braguette il doit bander. Boris paye et me dit devant le gars je vais te bourrer la chatte avec ton jouet ce soir.

Nous sommes rentrés en même temps que les enfants. Boris a envie de me bourrer la chatte avec le gode mais nous restons très sages jusqu’à ce que Muriel se couche.

Nous allons directement dans la chambre les caresses reprennent. Je lui suce la queue, lui avec sa main me caresse les seins, les fesses et le clito. Boris me demande de mettre ma chatte sur sa bouche ce que fais avec enthousiasme (tu sais combien j’aime cela). En position 69 je lui suce la queue les couilles et lui caresse les cuisses. Il ne veut pas jouir tout de suite sa pine est très gonflée et il attend que je sois plus excitée encore par ses caresses, il me suce le clito. Après il prend le gode me l’enfonce dans la moule toute humide et met le vibreur. Il m’excite un bon moment le bouge de droite à gauche. Puis il le retire pour mieux me l’enfoncer cette torture m’amène à la jouissance.

Il m’invite à monter sur sa pine que j’aime et je me glisse tout doucement et profondément dessus. La sensation de sa queue chaude et bien gonflée sur mes parois est très forte, un frisson me parcourt le dos. Je fais des va-et-vient de plus en plus forts pour bien sentir cette queue. Je ne pense qu’à jouir tellement c’est très bon. Lui ne pense qu’à mon plaisir. Je jouis une nouvelle fois il ne peut se retenir il se retire et décharge son foutre sur mes seins. La liqueur blanchâtre coule sur mes tétons tu aurais aimé. Ma chatte est toute chaude et gonflée par tous ces coups de pine. Je me nettoie et me repose dans ses bras un instant. Je me redresse et me penche pour lui tailler une pipe. Il me met en position pour me sucer la chatte en retour. Ses mains courent sur mes fesses son doigt m’agace le boudeur qui se détend. Sa bouche me dévore le clito. Mes mains s’activent une le branle l’autre lui malaxe les couilles et ma bouche suce le gland. Sa bite durcit de plus en plus et gonfle encore je me réjouis j’attends de voir son jus fuser par le méat. Il m’interrompt pour m’embrasser me dit qu’il ne veut pas jouir comme ça. Il me positionne sur lui sa bite pénètre ma chatte je me baise toute seule sur son membre. Son doigt perce mon petit trou.

Il me met en place pour me prendre la chatte en levrette ses doigts s’amusent avec mon œillet. Il sort sa bite la place entre mes fesses puis la replonge dans ma grotte humide plusieurs fois avant de placer son dard sur mon œillet. Il pousse, le gland passe, je me mords la main pour ne pas crier. Son engin poursuit sa progression jusqu’à ce que je sente son ventre contre mes fesses. Son membre est très gros il frotte sur les parois de mon rectum. Il me baise le cul ses couilles claquent contre ma chatte enfin il se retire et jouis entre mes fesses.

Nous dormons emboîtés, au cours de la nuit il me baise encore longuement. Au matin le réveil est un peu dur lui a mal à la queue d’avoir autant baisé la petite salope que je suis, moi j’ai la chatte gonflée et toute chaude.

Muriel prend le bus pour l’école.

Je me prépare pour faire les photos. Boris sort son matériel photographique et commence les prises de vues. Il me fait prendre des poses très sexy puis je finis nue après un strip-tease.

À la fin nous passons dans notre chambre je le pousse sur le lit le pauvre bande depuis le début du shooting il est temps que je le récompense pour cette séance.

Je lui suce le braquemart et le fais cracher sur son ventre. Il me suce une dernière fois l’abricot jusqu’à ce que j’aie un dernier orgasme.

Il se lave rassemble ses affaires et prend le chemin du retour non sans m’avoir longuement galoché et échangé nos salives » J’espère que les photos te plairont. Celles que j’ai je les trouve plutôt bien mais quelle patience pour prendre certaines d’entre elles » Ce queutard est vraiment un bon amant. Je ne suis pas sûre de l’ordre des évènements nous avons tellement baisé et j’ai joui tellement de fois que parfois j’ai un peu perdu le fil et ne suis pas trop sûre de l’ordre dans mon récit. D’autant plus qu’en écrivant j’ai une main sur ma chatte qui coule encore mais il va falloir que je la mette au repos.

J’espère que tu es content du comportement de ta salope de femme car c’est bien ce que tu espérais en m’envoyant Boris. En tout cas je n’ai pas eu à me forcer et j’ai pris plaisir à me conduire comme une chienne.

Je sais que tu vas lire cette lettre d’une main je te souhaite beaucoup de plaisir.

Je t’embrasse partout à très bientôt.

Marie-Claude

PS : j’ai oublié certaines choses.

Au resto je n’ai pas vraiment eu besoin de m’exhiber pour que le serveur et le gars de la table d’à côté me regardent avec des yeux de crapaud mort d’amour.

Dans le centre commercial en relevant ma robe sur mes cuisses j’ai également essayé des bottes mais elles étaient trop larges les gens me regardaient tu sais combien cela m’excite.

Je n’ai pas été longue à craquer. J’ai pris beaucoup de plaisir à me faire bourrer pendant ces deux jours.

Lors de son jogging avec le chien il a ramassé un épi de blé et après sa douche lorsqu’il m’a baisé il m’a mise à quatre pattes et il m’a enfoncé l’épi dans la chatte mais l’a rapidement remplacé par sa queue.

J’ai également oublié de te dire jeudi soir avec Boris nous sommes allés acheter des pizzas j’avais ma robe bordeaux qui s’ouvre devant sans sous-vêtement. Le mec de la pizzeria me regardait il est venu vers moi et il a fait semblant de remettre ses lacets de chaussures pour mieux zieuter mes cuisses et plus puisque Boris m’a demandé d’écarter mes cuisses pour lui montrer que j’étais la chatte à l’air. Il est allé le chercher son copain qui a son tour est venu scruter mon entrejambe qui je dois le reconnaître était très humide tellement j’étais excitée.

À notre départ les deux vicieux ne m’ont pas quitté des yeux.

Au retour sur la quatre voies nous roulions tranquillement Boris doublait un camion et le conducteur regardait dans un de ses rétros incliné de façon anormale pour voir dans les voitures. Boris qui a l’œil partout a vu le manège et en doublant il a posé sa main sur ma cuisse nue en écartant les pans de ma robe. Le mec avait une vue imprenable sur mes cuisses et ma chatte. Nous avons ri car le camion essayait de se maintenir à notre hauteur. Encore un cochon qui voulait se rincer l’œil.

Un moment qui m’a aussi beaucoup excité c’est au parking du centre commercial Boris m’a ouvert la portière le goujat voulait voir ce que je portais sous ma robe fuchsia et rien qu’à son regard j’avais la chatte qui commençait à mouiller.

À suivre !

Véronique

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

post

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Naviguer par catégories

Marie Lou téléphone rose

Marie Lou téléphone rose

Tel rose de Marie Lou

tel rose de marie lou
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Refuser
Politique de confidentialité
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
NOTRE POLITIQUE SUR LES COOKIES
En visitant notre site Web et en utilisant nos services, vous comprenez et acceptez la façon dont nous traitons les données personnelles conformément à notre politique de confidentialité. Nous respectons votre vie privée et le droit de contrôler vos données personnelles. Nos principes directeurs sont simples. Nous allons être ouverts avec quelles données nous collectons et pourquoi. Veuillez prendre un moment pour les lire. C'est important ! Les cookies sont de petites quantités d’informations stockées dans des fichiers au sein même du navigateur de votre ordinateur. Les cookies sont accessibles et enregistrés par les sites internet que vous consultez, et par les sociétés qui affichent leurs annonces publicitaires sur des sites internet, pour qu’ils puissent reconnaître le navigateur. Les sites Internet peuvent uniquement accéder aux cookies qu’ils ont stockés sur votre ordinateur.
En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site. Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :
  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (emailing, enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.
Vos Choix Concernant les Cookies et Balises Web Vous avez le choix de configurer votre navigateur pour accepter tous les cookies, rejeter tous les cookies, vous informer quand un cookie est émis, sa durée de validité et son contenu, ainsi que vous permettre de refuser son enregistrement dans votre terminal, et supprimer vos cookies périodiquement. Vous pouvez paramétrer votre navigateur Internet pour désactiver les cookies. Notez toutefois que si vous désactivez les cookies, votre nom d’utilisateur ainsi que votre mot de passe ne seront plus sauvegardés sur aucun site web. Pour plus d’informations relatives aux méthodes vous permettant de supprimer et de contrôler les cookies stockés sur votre ordinateur, consultez le site suivant : http://www.allaboutcookies.org/fr/ Comment configurer votre navigateur
  • Firefox :
    • 1. Ouvrez Firefox
    • 2. Appuyez sur la touche « Alt »
    • 3. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
    • 4. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
    • 5. Dans le menu déroulant à droite de « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
    • 6. Un peu plus bas, décochez « Accepter les cookies »
    • 7. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Internet Explorer :
    • 1. Ouvrez Internet Explorer
    • 2. Dans le menu « Outils », sélectionnez « Options Internet »
    • 3. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
    • 4. Cliquez sur « Avancé » et décochez « Accepter »
    • 5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Google Chrome :
    • 1. Ouvrez Google Chrome
    • 2. Cliquez sur l’icône d’outils dans la barre de menu
    • 3. Sélectionnez « Options »
    • 4. Cliquez sur l’onglet « Options avancées »
    • 5. Dans le menu déroulant « Paramètres des cookies », sélectionnez « Bloquer tous les cookies »
  • Safari :
    • 1. Ouvrez Safari
    • 2. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
    • 3. Sélectionnez l’icône « Sécurité »
    • 4. À côté de « Accepter les cookies », cochez « Jamais »
    • 5. Si vous souhaitez voir les cookies qui sont déjà sauvegardés sur votre ordinateur, cliquez sur « Afficher les cookies »
Save settings
Cookies settings