Bi - Gay - Lesbien Histoire erotique Histoires taboues et histoires de sexe Inceste

Comment j’ai été transformée en épouse libertine Chapitre 11 Partie 2

Teste le sexe au téléphone avec une vraie femme chaude : Voir les profils des femmes disponibles

Marie-Claude libertine 11 La visite de Boris 2/2 l’embuscade

Rappel : mars 2006 Boris qui lui a donné rendez-vous au resto à son ami Jérôme à notre insu. À la demande de Boris Marie-Claude mon épouse et moi Xavier avons accepté qu’il partage notre repas nous faisons connaissance. Au cours du dîner il séduit Marie-Claude. Nous avons quitté le resto et sommes sur la route en direction de notre domicile Jérôme dans sa voiture avec Marie-Claude comme guide, Boris et moi dans ma voiture.

Moi « Le gaillard a bien dragué Marie-Claude et elle est séduite. J’ai bien vu que toi tu la caressais mais je ne pensais pas que sa main était entre les cuisses  ma cochonne »

Boris « Si ! Il lui a mis deux doigts dans la chatte en lui caressant le clito avec son pouce donc je lui ai laissé la place ».

Comment j’ai été transformée en épouse libertine Chapitre 11 Partie 2
Déshabille n'importe qui grâce à l'intelligence artificielle

Moi « elle doit être dans tous ses états je ne suis pas sûr qu’ils arrivent en même temps que nous ».

Boris « c’est vrai que trempée et excitée comme elle est, elle risque de le violer dans sa voiture ».

Nous arrivons à la maison les premiers. Je prépare les flûtes à champagne dans le salon. Dix minutes plus tard ils arrivent enfin. Je vais dans la cuisine pour sortir le champagne, Marie-Claude conduit son chauffeur au salon puis me rejoint dans la cuisine et m’embrasse à pleine bouche :

« Mon amour dans sa voiture il m’a enlevé mon string caressé la chatte et montré sa belle queue. Je l’ai prise en bouche son goût est agréable lui m’a branlé le clito j’ai joui. Je suis très excitée j’ai envie de lui je peux le laisser faire s’il veut me baiser ? »

Je lui donne mon accord « mais attention n’es-tu pas en période féconde ? »

Elle, « c’est la fin aujourd’hui je ferai attention quand même » nous retournons auprès de nos invités.

Je remplis les flûtes de champagne alors que Marie-Claude embrasse Jérôme sur la bouche et que Boris a les mains qui s’activent sous la robe de la cochonne qui tend son cul à la caresse.

Nous trinquons à notre rencontre, à Marie-Claude et au plaisir du sexe. Avant d’avoir vidé sa première flûte la belle coquine est délestée de sa robe et se retrouve nue offerte aux caresses des deux invités.

Jérôme caresse l’intimité de la provocatrice, ses doigts glissent sur les lèvres humides et tournent autour du clito gonflé par le désir puis les doigts pénètrent la fente qui s’ouvre sous la caresse.

Marie-Claude entraîne les deux galants dans notre chambre. Rapidement nus, ils arborent deux membres bandés de belle taille ils rejoignent l’aventureuse sur la couche. Jérôme offre sa tige à la bouche de la gourmande pendant que Boris déguste la chatte humide. Boris remonte et plante son braquemart dans la fente humide et la baise énergiquement. Jérôme retire sa queue de la bouche suceuse et presse la base pour retarder son plaisir. Sous la saillie de Boris Marie-Claude atteint l’orgasme elle lâche des petits cris de plaisir lorsque la bite envoie sa semence au fond de son vagin.

Comment j’ai été transformée en épouse libertine Chapitre 11 Partie 2
Les dernières inscrites

Jérôme aide la cochonne à se retourner Boris glisse sa main pour récupérer les sécrétions qui s’échappent de la chatte puis vient lubrifier le cyclope qui commence à s’ouvrir sous la pression du doigt qui est vite absorbé. Le doigt est rejoint par deux autres ils s’appliquent à élargir l’œillet.

Jérôme plante son dard dans la moule baveuse.

« Voilà une chatte bien graissée et ouverte ».

Boris « Jérôme ne jouit pas dans sa chatte mais dans son cul pour le remplir et me préparer le chemin. »

Le complice « Marie-Claude tu es sacrément chaude ! Ta chatte est vraiment bonne mais je finirai avec plaisir dans ton cul »

Elle « j’aime me faire mettre et prendre du plaisir »

Boris présente sa queue ramollie à la bouche de ma moitié qui s’empresse de lui redonner de la vigueur.

Jérôme se retire laisse la chatte béante et positionne sa tige sur l’œillet détendu il appuie le gland disparaît accompagné d’un petit cri poussé par la passive. Le chibre luisant de mouille plante dans l’entrée des artistes commence à besogner le fondement il augmente progressivement l’amplitude et la vitesse de pénétration. L’enculée bien qu’ayant la bouche occupée commence à miauler de plaisir sous les coups de bite.

Comment j’ai été transformée en épouse libertine Chapitre 11 Partie 2
Génère des photos porno grâce à l'intelligence artificielle

— Le visiteur « elle est bien serrée son cul est un régal ! Tu aimes te faire casser le cul salope ? »

— Elle libère sa bouche « j’aime le sexe beau blond continu prend moi plus fort ho lala ! Je vais jouir »

Il la pilonne de plus en plus elle jouit bruyamment lui ne tarde pas à suivre :

– « Elle en veut la chienne ça m’excite je sens la sauce qui monte je te remplis le cul de mon jus petite pute »

Il se tend et envoie plusieurs giclées au fond de la gaine.

— Marie-Claude « qu’est-ce qu’il m’a mis le queutard. Jérôme j’ai bien senti les contractions de ton chibre dans mon cul et ton sperme s’épandre au fond de mon intestin ».

De mon côté je mitraille le spectacle de ma salope d’épouse s’offrant aux deux mâles en rut. Je me branle entre deux photos. J’ai libéré ma semence le mollet de mon épouse pendant qu’elle était sodomisée par Jérôme.

Après une petite pose Marie-Claude me rejoint dans la cuisine me demande

– « Cela t’a plu de me voir me faire enculer par sa grosse queue ? Ai-je été assez salope ? Tu veux que je continue ? Car moi j’ai envie »

– « Bien sûr que j’ai aimé le spectacle ! Tu es belle quand tu as du plaisir ! Cela contribue au mien. »

Comment j’ai été transformée en épouse libertine Chapitre 11 Partie 2
Nouveaux profils

Elle constate que je bande. Sa petite main se saisie de ma queue.

« Il est excité  mon amour » en même temps elle se baisse et me suce puis m’entraîne dans la chambre.

Les deux copains nous suivent pour en profiter aussi. Elle se positionne pour une levrette et me dit :

– « encule-moi à ton tour »

— Boris : « attend ! »

Il se glisse sous elle enfile sa bite dans la chatte se met à la baiser. Je me place au-dessus du cul offert prend possession de l’œillet ma queue est avalée et disparaît dans le trou noir. Je sens la queue de Boris au travers de la paroi. Je m’active ma bite coulisse dans le fondement déjà bien lubrifié par le sperme du blondinet. Je suis vraiment très excité Je me lâche

– « salope ! Tu aimes te faire graisser les intestins ? Tu aimes la bite ? Eh bien nos amis vont t’en donner dans tous les trous ! ouiiii… Je lâche les vannes je gicle dans ton fion, petite garce »

Bien planté au fond du conduit j’envoie plusieurs jets de foutre dans le cul de ma légitime.

Je me retire me tourne vers Jérôme « à toi »

Il vient prendre ma place dans les boyaux de ma moitié et lime la cochonne en cadence avec Boris.

Sous l’assaut des deux braquemarts Marie-Claude n’est qu’une libertine déchaînée à la recherche de l’orgasme elle clame sa joie d’être prise, en redemande et crie de plaisir. Elle jouit une nouvelle fois

« hummouiii… Oh… C’est bon aaahoui… »

Elle se laisse aller mais les deux complices continuent de la pilonner de plus belle. Lorsqu’elle jouit pour la énième fois les deux mâles déchargent de concert dans les trous de la salope.

Marie-Claude s’écroule sur Boris

« Pitié mes gaillards vous allez m’épuiser j’ai besoin d’une petite pause »

Nous prenons encore un peu de champagne Marie-Claude passe de genoux en genoux embrasse ses hommes sur la bouche avec gourmandise. Des mains la caresse de tous côtés.

Je la couche sur la méridienne place ma tête entre ses cuisses je lui suce le berlingot ma langue s’attarde sur le clitoris.

Jérôme présente sa queue à la bouche accueillante de ma belle et Boris lui caresse la poitrine.

Les seins durs aux tétons érigés sont pris en bouche par Boris.

Lors de mon action prolongée sur son bouton ma tendre salope saisie ma tête à deux mains pour accentuer ma succion sur son clito ce qui déclenche l’orgasme de cette cochonne.

Moi « c’est l’heure de la douche »

C’est le signal pour Jérôme et Boris qui prennent leur sexe à la main et se branlent au-dessus de la jouisseuse, je me joins à eux.

Marie-Claude pose sur nos bites un regard vicieux et tend ses mains pour malaxer les couilles de ses mâles vigoureux.

L’un après l’autre nous expulsons notre semence sur le corps alangui.

Le plus généreux est Jérôme qui envoie de longues giclées sur la poitrine essuyant même son gland sur la bouche de la coquine.

Boris et moi arrosons le ventre et le mont de vénus.

La lascive est couverte de foutre nous étalons la lotion sur tout son corps des épaules au ravin du plaisir.

Elle se redresse et embrasse avec fougue chacun des donateurs en se frottant à nous.

« Me voilà bien amidonnée. J’espère que cette crème de beauté est efficace ».

Nous nous dirigeons vers la salle de bains Marie-Claude pousse les deux loustics sous la douche (heureusement elle est très grande) et se fait un devoir de les astiquer elle se montre méticuleuse sur les organes génitaux, les deux queues retrouvent leur vaillance. La mousse évacuée elle prend alternativement en bouche les bites bandées tandis que ses mains masturbent les tiges. Les deux lascars prennent la relève ils se masturbent et lui demandent de leur masser les couilles en suçant les glands.

Boris annonce « je viens ma caille je vais cracher »

Marie-Claude quitte son gland et prend en bouche celui de Jérôme pendant qu’elle reçoit une petite giclée de foutre sur le visage.

Jérôme annonce à son tour sa jouissance « attention poupée j’envoie une rafale ! »

Mon épouse n’a pas le temps de se reculer qu’il éjacule même si la quantité est faible elle en a sur les lèvres, le menton, sur un œil et dans les cheveux.

Tout heureuse de cette nouvelle douche de sperme le regard victorieux elle dit :

« Merci mes champions vous avez assuré. »

Puis se tournant vers son nouveau partenaire

« Je suis heureuse d’avoir fait ta connaissance tu as de la ressource »

Sous la douche les deux galants l’aident à se laver ils ressortent, je prends la place.

Quand je retourne dans le salon Marie-Claude est en déshabillé assise entre les deux coquins en caleçon. Nous buvons un peu et discutons longuement.

Marie-Claude se lève vient m’aider à préparer la chambre d’amis pour Jérôme. Lorsque nous sommes seuls

— Elle « j’ai apprécié cette rencontre c’était une belle surprise et toi ? »

— Moi « J’ai bien aimé ta réaction devant cet inconnu quel spectacle waouh ? Tu auras de belles photos souvenir »

Nous avons rejoint Boris et Jérôme en peine discussion dans le salon et avons souhaité bonne nuit.

Jérôme a rejoint la chambre d’amis guidée par Marie-Claude.

— Boris me dit : « c’était encore mieux que je ne le pensais. Elle a démarré très vite c’était super ! J’ai d’autres petites idées pour la prochaine fois. Je t’appellerai au bureau »

Nous nous dirigeons vers notre chambre puisque Boris partage notre couche.

En passant à hauteur de la chambre d’amis par la porte entrouverte nous voyons Marie-Claude et Jérôme en plein bouche-à-bouche. Lui tenant la nuque de mon épouse, elle, la main dans le caleçon caresse le sexe bandé.

Mon pote me fait signe de me taire un doigt sur la bouche. Nous jouons les voyeurs, bien nous en avons pris.

Les bouches se séparent, elle s’agenouille libère le sexe bandé de son invité et la suce. Lui dégage les épaules de la gourmande faisant tomber le déshabillé à ses pieds. Il la relève et l’entraîne sur le lit.

Marie-Claude nous aperçoit et nous sourit discrètement.

Allongée sur le lit elle écarte les jambes en signe d’appel au mâle qui lui embrasse la chatte puis plante son chibre dans la chatte gonflée et humide. Il la baise avec entrain. Il la besogne longuement.

« Chérie ta chatte est douce et chaude. Tu en veux encore avec ce que tu as pris cette nuit. Comme c’est bon de te bourrer. Je vais jouir tu veux que je crache sur tes seins ? »

Elle « Non ! Reste je veux te sentir jouir dans ma chatte ! Continue ouiii..aaahoooh je viens envoie la purée »

Les deux amants jouissent de concert.

Avec Boris nous partons discrètement nous coucher. Après quelques minutes Marie-Claude arrive triomphante. Elle nous présente sa chatte

« Touche il m’en a encore mis une dose il avait des réserves le queutard ».

Moi « Tu te rappelles que tu es peut-être féconde »

Elle « mais c’était trop bon ! J’avais envie de le sentir jouir en moi en même temps que moi on verra bien »

Elle se couche entre nous repousse le drap et commence à me sucer la queue. Boris en profite pour lui prendre la chatte et lui défoncer la matrice. Malgré les secousses la lubrique me fait jouir avec la bouche pendant que mon pote vicieux décharge au fond de la boîte à plaisir de ma salope de femme.

Elle satisfait « merci mes chéris maintenant bonne nuit car elle va être courte. »

En effet il est bientôt 4 heures.

Vers 7 heures réveil collectif toilette rapide petit-déjeuner et départ de nos invités Marie-Claude me regarde.

« J’ai besoin de récupérer »

Elle retourne se coucher.

Elle n’est pas enceinte mais depuis ce jour elle utilise un moyen contraceptif…

À suivre !

Véronique

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

post

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Naviguer par catégories

Marie Lou téléphone rose

Marie Lou téléphone rose

Tel rose de Marie Lou

tel rose de marie lou