Bi - Gay - Lesbien Histoire erotique Histoires taboues et histoires de sexe Inceste

Comment j’ai été transformée en épouse libertine Chapitre 24

Comment j’ai été transformée en épouse libertine Chapitre 24
Teste le sexe au téléphone avec une vraie femme chaude : Voir les profils des femmes disponibles

Marie-Claude libertine 24 De fil en aiguille 2/2

Nous reprenons un peu de champagne, discutons un peu puis Marie-Claude conduit Benoît à la salle de bains. Elle revient se blottir dans mes bras

« Dommage que tu n’aies pas pu venir plus tôt tu aurais vu de belles choses, il m’a fait jouir quatre fois avant ton arrivée je te raconterai tout à l’heure.

Benoît revient en disant qu’il est temps pour lui de rentrer il prend ses vêtements se rhabille il finit son verre et dit

« Je vous remercie j’ai passé un excellent après-midi aurons-nous l’occasion de nous revoir ? »

 Marie-Claude « nous nous reverrons sûrement mais dans le cadre du club couture. Nous venons de vivre une parenthèse très agréable mais pour nous les relations suivies sont extrêmement rares pour éviter l’attachement car nous ne souhaitons pas nuire à notre relation de couple nous faisons cela uniquement pour le plaisir physique que nous en tirons en toute complicité. Donc nous pourrons nous revoir et déjeuner ensemble mais sans sexe »

Lui « je comprends nous ferons comme si rien ne s’était passé mais nous restons amis ».

 Il part après un dernier au revoir

Marie-Claude et moi rejoignons le canapé j’ouvre une demi-bouteille de champagne et nous trinquons à l’amour.

Elle me fait le récit de son après-midi pendant mon absence :

Benoît et moi quittons le resto peu avant 14 h. Il insiste pour me reconduire comme je sais que tu en as au moins pour une heure à ton boulot je lui demande s’il connaît des boîtes ou endroits propices au libertinage sur la ville. Il propose de m’en montrer quelques-uns. Sur le trajet il m’interroge sur nos pratiques si tu es jaloux si nous pratiquons toujours en couple. Je lui dis qu’en principe oui, mais que si tu n’es pas présent je te raconte tout. Je précise qu’en général soit tu le sais soit tu t’en doutes, que nous ne nous cachons rien, même si cela se fait par hasard.

Il ajoute

« Et si je te drague tu fais quoi. »

 Je lui réponds « on verra, Xavier m’a donné son accord avant de partir ».

Lui « tu me charries »

Il passe devant plusieurs boîtes et prend la direction de la gare il me présente un club sauna libertin dans une rue qui débouche sur le quai de Paludate. Dans une rue face à la gare il me présente deux sex-shops puis arrête sa voiture près un cinéma spécialisé.

Il me propose de laisser mon manteau dans la voiture et d’aller voir à l’intérieur. Dans le large couloir il y a une vitrine centrale et une autre sur chaque mur avec des gadgets comme dans un sex-shop, au fond dans le hall d’accès aux salles il y a les revues et les cassettes et CD. Pendant que nous nous attardons devant les vitrines trois hommes sont entrés derrière nous, ils font aussi du lèche-vitrine. Vu l’heure le gars à la caisse nous propose d’entrer dans la salle gratuitement. Nous entrons la salle est vide, sur l’écran une femme suce un mec pendant qu’un autre la prend en levrette. Je m’arrête pour regarder les images. Benoît qui jusqu’alors est resté charmeur mais courtois, se colle dans mon dos m’enlace. Il pose ses mains sur mes seins libres de soutien-gorge il m’embrasse dans le cou. Comme je le laisse faire Il me dit à l’oreille

« Si on s’asseyait »

Il m’entraîne entre deux rangées de sièges. Il prend le deuxième fauteuil et me place en bord de l’allée. Il commence à m’embrasser sur la bouche comme je réponds à son baiser il déboutonne ma robe pour caresser mes seins nus. Nous entendons la porte s’ouvrir, la lumière entre dans la salle je rabats ma robe sur moi et regarde derrière. Les trois gars sont debout au fond près de la porte qui est tenue entrouverte par le caissier. La porte se referme la pénombre revient. Benoît reprend ses caresses écarte de nouveau les pans de ma robe. Il me retire mon string le place dans sa poche en me disant

« Je te le rends chez toi tout à l’heure ».

Je pose ma main sur sa braguette il bande je sens un beau morceau. J’essaie de défaire sa ceinture il vient à mon secours et libère lui-même son membre. Je le caresse, dégage ses couilles et le branle. Ses doigts ont pris possession de ma chatte il me branle le clito.

J’entends un bruissement sur le côté je regarde. Les trois gars sont sur ma droite de l’autre côté de l’allée à nous regarder la bite à la main. Je regarde les queues de taille moyennes bandées cela m’excite.

Benoît m’attire je me penche au-dessus de l’accoudoir vers sa verge tendue. Je le prends en bouche et le suce en lui malaxant les couilles. Les mains de Benoît tiennent ma tête pour donner le rythme lorsque je sens une autre main se glisser sous mes fesses décollées du siège. La main atteint ma chatte et me fouille je suis tellement excitée que je laisse faire. Je mouille abondamment.

Benoît m’envoie son jus au fond de la gorge, je serre bien mes lèvres autour de son sexe pour garder en bouche la précieuse semence. Je me redresse, je le regarde dans les yeux, j’avale la liqueur épaisse et ouvre pour lui montre ma bouche vide.

En me redressant j’ai capturé la main affairée dans ma chatte. Je me retourne je reconnais le caissier (Alain je l’apprends en sortant). Il me sourit je le libère il sort une queue très au-dessus de la moyenne en épaisseur me la présente. Ma bouche s’ouvre instinctivement pour absorber ce gros morceau qui m’oblige à ouvrir la mâchoire à son maximum. Je commence à le sucer il demande à Benoît :

« Je peux baiser votre femme ? Avec protection bien sûr ».

Benoît répond « ce n’est pas ma femme et c’est à elle de décider. »

 Alain me libère la bouche je lui dis OK. Il doit être coutumier de la chose car il nous entraîne vers la rangée devant la scène. Il y a plus de place (l’équivalent de l’allée centrale).

Il se couvre le braquemart me place à genoux sur le siège se positionne derrière moi. En me tenant par les seins lentement me pénètre la chatte qui est lubrifiée par ma mouille. Je suis écartelée sa bite est vraiment large, il commence à me besogner je suis tellement excitée que je jouis après quelques allers-retours. C’est Benoît qui me tient pour que je ne m’écroule pas (il avait suivi avec mes affaires).

Alain continue de me pilonner j’ai toujours les yeux fermés je savoure la pénétration virile et efficace d’Alain ainsi que la caresse de Benoît sur mon clito. Soudain je sens quelque chose frotter sur mes joues. J’ouvre les yeux les trois spectateurs encouragés par le spectacle se sont approché dans la rangée suivante ils sont devant moi plutôt devrais-je dire leurs queues sont devant mon visage et bataillent pour atteindre mes lèvres.

Je gobe le premier qui ne tarde pas à se dégager pour éjaculer sur mon visage le suivant fait de même quand je suis à nouveau secoué par un orgasme au moment où je sens le braquemart d’Alain se contracter dans ma chatte il remplit son préservatif se retire me remercie d’une caresse sur mon visage étalant ainsi le sperme qui coule sur mes joues et mon front.

Le dernier des trois autres a fait le tour pour venir plus près de moi. Je me suis assise il m’a présenté sa queue à sucer il est un peu plus long que ses compères il envoie plusieurs giclées de sperme sur mes seins qu’Alain étale sur ma poitrine.

Je suis trempée ma chatte a beaucoup secrété de mouille qui coule à l’intérieur de mes cuisses, ma poitrine et mon visage enduits de sperme sont collants. Alain m’invite à le suivre, accompagnés de Benoît nous rejoignons une pièce privée où dans un coin il y a tout ce qu’il faut pour me faire une toilette rapide. Assis sur une banquette Benoît et Alain me regarde en commentant cette séance de baise. Alain me félicite pour ma chaude nature me propose une boisson en raison de l’heure je refuse car nous devons rentrer avant ton retour.

Alain me dit :

“Vous serez toujours la bienvenue gratuitement. Venez de préférence le soir tard ça bouge un peu plus il y a souvent plusieurs couples. Ou bien venez juste avant la fermeture pour profiter avec moi du canapé-lit de la partie privée. Nous nous embrassons en guise d’au revoir.

Avec Benoît nous retournons à la voiture pour rentrer la maison. Dans la voiture il me caresse le bouton qui est à l’air libre puisqu’il a confisqué mon string.

Je lui dis :

« Je me suis retenu car j’ai bien aimé me faire défoncer par Alain qui a une bite très grosse mais je ne voulais pas être trop ouverte pour toi ».

Lui “salope pour aimer baiser comme cela, tu ne serais pas un peu nymphomane ?”

  “Je préfère dire hypersexuelle.”

 Il ajoute “ton mari cela ne le gêne pas que tu te fasses baiser comme une chienne”.

Je réponds “il adore tant que je lui raconte tout ou qu’il est présent pour regarder.”

 Lui “Pour le ciné tu vas lui tout raconter en détail ? Même que tu rentres sans culotte”

 Je lui dis “bien sûr nous fonctionnons comme cela ! Nous nous aimons et c’est une condition essentielle pour que notre confiance réciproque demeure tout en nous éclatant.”

 Lui “j’ai l’impression que c’est surtout toi qui t’éclates”

 Moi “détrompe-toi nous avons autant de plaisir et chacun en profite. Moi j’aime baiser en sachant qu’il est témoin ou que je lui raconte. Lui, c’est plus le spectacle et le récit qui lui donnent du plaisir sans compter qu’après nos rapports sont torrides.”

Arrivé à la maison je lui demande de se garer devant le portail prétextant qu’ainsi nous serons avertis de ton retour. Je sais bien que nous n’entendons pas les voitures sur la rue depuis la maison. J’espérai bien que tu nous surprennes.

Dans le salon je lui demande d’ouvrir la bouteille de champagne. Nous buvons une flûte, je retire ma robe, m’assois sur ses genoux et l’embrasse. Il répond à mon baiser tout en me caressant. Je sens son sexe durcir contre ma fesse il me demande si j’ai des préservatifs je vais en chercher dans la pharmacie quand je reviens il est nu sa main tient sa verge en érection. Je pose les préservatifs.

Il me demande de le sucer. Évidemment je ne me fais pas prier et me jette sur le gland que je suçote avant d’avaler son goupillon en entier. Lorsque je m’attaque a ses boules il attrape un préservatif se le met il me redresse se met derrière moi appui sur mon dos pour que je me penche je m’accroche au canapé il m’enfile d’un coup et me taraude longuement je jouis il se retire me retourne m’embrasse.

Il me pousse sur le canapé il se met à genoux, place mes jambes sur ses épaules et me tire vers lui. Je suis au bord du canapé il plante son zob dans ma cramouille et reprend son ouvrage. Avec son pieu il me laboure la terre promise de longues minutes parfois violemment parfois avec douceur tantôt profondément tantôt à peine entré par contre tout le long j’ai eu droit à des : salope, pute, chienne, traînée, mangeuse de bite j’en passe et des meilleures.

En même temps il m’astiquait le clito si bien que j’ai joui une nouvelle fois sa bite quitte ma chaude caverne il retire son préservatif et m’envoie plusieurs giclées de sa purée sur le ventre. Il m’embrasse me disant que c’est un plaisir de baiser avec une telle salope qui se donne à fond.je vais me laver et l’invite à me suivre. Sous la douche je recommence à le sucer. Sa queue se redresse elle sort de la douche pour prendre sur le lavabo une capote qu’il a apportée sans que je le voie. Il espérait bien me baiser sous la douche le salop, je ne vais pas le décevoir. Il couvre sa bite et me prend sous la douche mes pieds quittent le sol chaque fois qu’il m’embroche nous partageons un nouvel orgasme avant de retourner dans le salon boire une autre coupe. Nous reprenons nos caresses c’est là que tu fais ton retour.

“Il est regrettable que tu aies dû partir si longtemps pour ton boulot cela aurait été encore meilleur tous les trois ensembles.”

Après ce récit je suis dans un état d’excitation maximum Marie-Claude est aussi très excitée de raconter son après-midi Nous nous embrassons et caressons. Je lui suce l’abricot puis elle m’offre son cul tout en se branlant le clito nous jouissons tous deux ensemble. Je me vide dans le fondement de mon épouse. Marie-Claude me fait promettre de retourner au cinéma tous les deux. Nous allons prendre une douche avant de dîner rapidement pour regagner notre chambre et encore s’aimer en évoquant cet après-midi exceptionnel.

À suivre !

Véronique

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

post

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Refuser
Politique de confidentialité
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
NOTRE POLITIQUE SUR LES COOKIES
En visitant notre site Web et en utilisant nos services, vous comprenez et acceptez la façon dont nous traitons les données personnelles conformément à notre politique de confidentialité. Nous respectons votre vie privée et le droit de contrôler vos données personnelles. Nos principes directeurs sont simples. Nous allons être ouverts avec quelles données nous collectons et pourquoi. Veuillez prendre un moment pour les lire. C'est important ! Les cookies sont de petites quantités d’informations stockées dans des fichiers au sein même du navigateur de votre ordinateur. Les cookies sont accessibles et enregistrés par les sites internet que vous consultez, et par les sociétés qui affichent leurs annonces publicitaires sur des sites internet, pour qu’ils puissent reconnaître le navigateur. Les sites Internet peuvent uniquement accéder aux cookies qu’ils ont stockés sur votre ordinateur.
En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site. Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :
  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (emailing, enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.
Vos Choix Concernant les Cookies et Balises Web Vous avez le choix de configurer votre navigateur pour accepter tous les cookies, rejeter tous les cookies, vous informer quand un cookie est émis, sa durée de validité et son contenu, ainsi que vous permettre de refuser son enregistrement dans votre terminal, et supprimer vos cookies périodiquement. Vous pouvez paramétrer votre navigateur Internet pour désactiver les cookies. Notez toutefois que si vous désactivez les cookies, votre nom d’utilisateur ainsi que votre mot de passe ne seront plus sauvegardés sur aucun site web. Pour plus d’informations relatives aux méthodes vous permettant de supprimer et de contrôler les cookies stockés sur votre ordinateur, consultez le site suivant : http://www.allaboutcookies.org/fr/ Comment configurer votre navigateur
  • Firefox :
    • 1. Ouvrez Firefox
    • 2. Appuyez sur la touche « Alt »
    • 3. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
    • 4. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
    • 5. Dans le menu déroulant à droite de « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
    • 6. Un peu plus bas, décochez « Accepter les cookies »
    • 7. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Internet Explorer :
    • 1. Ouvrez Internet Explorer
    • 2. Dans le menu « Outils », sélectionnez « Options Internet »
    • 3. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
    • 4. Cliquez sur « Avancé » et décochez « Accepter »
    • 5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Google Chrome :
    • 1. Ouvrez Google Chrome
    • 2. Cliquez sur l’icône d’outils dans la barre de menu
    • 3. Sélectionnez « Options »
    • 4. Cliquez sur l’onglet « Options avancées »
    • 5. Dans le menu déroulant « Paramètres des cookies », sélectionnez « Bloquer tous les cookies »
  • Safari :
    • 1. Ouvrez Safari
    • 2. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
    • 3. Sélectionnez l’icône « Sécurité »
    • 4. À côté de « Accepter les cookies », cochez « Jamais »
    • 5. Si vous souhaitez voir les cookies qui sont déjà sauvegardés sur votre ordinateur, cliquez sur « Afficher les cookies »
Save settings
Cookies settings