Bi - Gay - Lesbien Histoire erotique Histoires taboues et histoires de sexe Inceste

Comment j’ai été transformée en épouse libertine Chapitre 25

Comment j’ai été transformée en épouse libertine Chapitre 25
Teste le sexe au téléphone avec une vraie femme chaude : Voir les profils des femmes disponibles

Marie-Claude libertine 25 Au club sauna libertin

Un peu plus d’un an (depuis Benoît fin octobre 2012) nous n’avons eu aucune aventure sexuelle. Nous sommes au début de l’hiver le temps est gris et triste. Ce matin avant de partir au travail histoire de nous requinquer et supporter cette période triste je propose à mon épouse Marie-Claude :

« Chérie si nous faisions une petite sortie coquine ce soir. »

Elle est tout de suite partante

« Volontiers cela nous fera du bien Xavier tu veux m’emmener ou ? …

 « Je te laisse le choix ma chérie »

« J’irais bien au ciné revoir Alain avec toi, mais il fait trop froid. Peut-être serons-nous mieux au sauna près de la gare au moins ce sera bien chauffé ».

 « Hé bien d’accord pour le sauna, tu as l’après-midi pour te faire belle je ne rentrerai pas trop tard ».

« Je vais avoir du boulot avec mes cheveux en bataille et ma foufoune qui n’est pas toilettée ».

« Je sais que tu sauras t’organiser pour être encore plus belle ce soir mon amour ».

 Je l’embrasse et pars au travail non sans lui avoir glissé deux doigts dans la chatte comme petit apéritif.

Dès mon départ elle se douche et prend un rendez-vous pour 15 h chez le coiffeur pour rafraîchir sa coupe. En fin de matinée elle va chez l’esthéticienne pour toiletter le petit chat et faire disparaître les poils disgracieux apparus de-ci de-là de l’aine à l’entre fesse. Un passage rapide au restaurant un peu de lèche-vitrines avant de confier sa chevelure à sa coiffeuse préférée. De retour à la maison un petit lavement avant de se lancer dans l’opération la plus difficile choisir sa tenue même si elle sait qu’elle va se mettre nue dès son arrivée.

Lorsque je rentre vers 18 h 30 après une journée que j’ai trouvée bien longue elle m’accueille dans le couloir en petit déshabillé de satin bleu. Elle est magnifique ses yeux maquillés pétillent son sourire illumine son visage enchâssé dans sa chevelure blonde domestiquée par une professionnelle. Elle vient m’embrasser repart vers la chambre mais tire sur le pan de sa ceinture qui tombe au sol.

Elle fait demi-tour maintenant son déshabillé ouvert lance un « dadadamm » le tissu tombe au sol. Elle m’apparaît nue le tout petit triangle bien dessiné et toiletté. Elle s’approche de moi en pivotant sur elle-même

« Comment tu trouves »

Je l’attrape l’embrasse dans le cou, ma main caresse le petit animal

« Il n’est pas nécessaire de t’habiller tu es très belle sans rien »

 Elle va dans la chambre revient avec trois tenues me demande celle que je préfère tout en mettant bien en avant une minirobe rouge moulante très ouverte (le devant et le dos sont reliés de chaque côté par une bande de résille rouge à grosses mailles ne permettant pas le port de sous-vêtements) dans le dos un décolleté arrondi, à l’avant un profond décolleté en V tendu par la sangle qui passe derrière le cou. Je sais combien elle aime cette petite robe qui met en valeur ses atouts.

« Laquelle ? »

« J’aime bien la rouge tu es très bandante dedans de plus elle est facile à mettre et à ôter mais prend un gros manteau car il ne fait pas chaud dehors ».

Elle me sourit

« OK, c’est parti pour celle-ci avec mon manteau de fourrure de toute façon on ne reste pas dehors ».

 Je passe dans la salle d’eau prendre ma douche me tailler la barbe avant d’aller dans la chambre m’habiller. Je suis rapide pour choisir une chemise blanche, un pantalon gris, et une veste bleue. Lorsque je suis prêt je retrouve Marie-Claude dans le salon elle est sacrément sexy ses tétons pointent déjà sous le tissu rouge. Elle tourne sur elle-même les bras légèrement levés

« Alors cela te va ? La trace des sous-vêtements ne te gêne pas ? »

« Je suis obligé de reconnaître que non puisqu’il est évident que tu n’en as pas, tu sais que l’on va au resto avant tu vas faire craquer quelques braguettes ».

 « Tu sais que j’adore cette robe car elle est indécente mais ne montre que peu de choses, mes seins sont couverts mais se laissent deviner, ma chatte n’est visible que si j’écarte les cuisses lorsque je suis assise, j’essaierai d’être sage ».

Il un peu plus de 20 h nous partons pour notre restaurant préféré où j’ai réservé notre table habituelle au fond de la salle.

À notre arrivée le serveur nous accueille

« Madame Monsieur bonsoir je vous ai préparé votre table »

 Il nous accompagne débarrasse mon épouse de son manteau et lui tient la chaise pour qu’il l’aide à s’asseoir.

« Vous prendrez un apéritif ? »

Moi « certainement ! Marie-Claude un whisky avec glace et moi sans »

Le serveur part chercher nos boissons pendant que nous faisons notre choix sur la carte quelque chose de léger devra nous permettre de passer une bonne soirée après.

Le serveur revient avec nos boissons et quelques amuse-bouche. Il prend notre commande en même temps non sans jeter de temps à autre un œil indiscret dans le décolleté de ma moitié. Il nous propose une bouteille de vin nous préférons opter pour le service au verre.

Marie-Claude se lève pour aller aux toilettes se laver les mains dit-elle mais je sais que c’est une provocation pour quelques rombières qui lui lance des regards noirs alors que les messieurs ne manquent pas de la regarder avec gourmandise. À son retour elle sourit à l’ancien de la table derrière moi. J’entends (aie) Marie-Claude pouffe de rire oui cela l’amuse.

« Il me regardait et a répondu à mon sourire, sa bourgeoise lui a filé un coup de pied, pauvre homme ».

Le serveur nous sert, toujours captivé par Marie-Claude. Quand il va chercher du vin il est intercepté par la bourgeoise. Lorsqu’il revient nous servir un verre de vin il sourit Je lui demande

« Il y a un problème »

 « Non juste une femme acariâtre et aigrie ne supportant pas que son mari regarde une belle femme ».

Le reste du repas se déroule sans problème. Je règle l’addition. Je me lève pour partir le serveur apporte le manteau de Marie-Claude qui décale sa chaise sur le côté se lève en écartant bien les cuisses face à l’ancien le serveur profite également du spectacle en s’approchant avec le manteau. Il aide ma femme à enfiler le vêtement. En partant elle se tourne moqueuse vers le vieux couple

« Madame monsieur bonsoir, faites de beaux rêves »

Nous arrivons au sauna libertin vers 22 h nous entrons après avoir réglé l’entrée nous sommes accueillis chaleureusement, entre serviette et peignoir nous avons tous les deux choisi le peignoir. On nous oriente vers le vestiaire. Rapidement les vêtements rejoignent le casier. Nous quittons le vestiaire et entamons un tour rapide des lieux puis après nous allons dans le hammam après avoir accroché nos peignoirs. Il n’y a que des hommes avec Marie-Claude nous prenons place au milieu. Comme une envolée de moineau les hommes se déplacent c’est à ceux qui seront le plus proches de Marie-Claude. Cela lui déplaît de voir les mecs se bousculer ainsi nous nous quittons pour rejoindre le jacuzzi il y a peu de monde après un rapide coup d’œil Marie-Claude me tire par le bras et descend s’installer auprès d’un homme d’environ 35 ans pas un top-modèle mais beaucoup de charme. Elle engage la conversation avec lui me sans me lâcher la main. L’eau arrive dessous les pectoraux bien dessinés de l’homme mais au-dessus de la poitrine de Marie-Claude. Elle me serre la main pour me dire qu’il se passe quelque chose. Je me tourne vers elle et lui caresse la poitrine l’homme tourné aussi vers elle l’inclinaison de son bras montre clairement qu’il s’occupe de la petite chatte. Marie-Claude lui tend ses lèvres et lui caresse le sexe.

Après quelques instants elle se tourne vers moi m’embrasse me glisse à l’oreille

« Il s’appelle Arnaud il bande et elle est grosse je peux lui proposer que nous allions nous isoler tous les trois ».

« Je te suis. Je suis là pour te voir prendre du plaisir tu fais comme tu le sens »

Elle se tourne vers lui pour lui proposer de passer aux choses sérieuses il confirme son désir. Marie-Claude se lève nous prend par la main. Ainsi entraînés, nous nous levons pour suivre Marie-Claude dans un lieu plus intimiste. Je découvre le sexe dépourvu de poil du galant. Effectivement une bite droite de belles dimensions environ 4,5 x 18 bien bandées pointes vers le ciel.

Dans le box elle s’allonge entre nous attire Arnaud pour sucer l’objet de sa convoitise. Je me penche sur son triangle ma bouche se pose sur la vulve, après avoir dégagé de son capuchon le petit bouton tendu comme une minuscule bite, ma langue taquine le bouton durci.

Elle a la bouche pleine de la queue de l’homme qu’elle s’est choisie. Elle suce avec avidité la bite, sa langue joue avec le gland remonte sur le méat puis glisse le long de la colonne de chair pour amener sa bouche gober les couilles glabres.

Germain commence à sentir la tension ne veut pas jouir trop vite il prend le visage de la gourmande entre ses mains et l’embrasse. Leurs bouches se joignent leurs langues se défient. Ses baisers se déplacent sur tout le visage le cou les épaules. La bouche devient carnivore il mordille la base du cou, le lobe des oreilles puis descend pour dévorer la poitrine. Il passe d’un sein à l’autre aspire et mordille le mamelon et lorsque la bouche passe à l’autre sein la main prend la relève, les doigts roulent le téton et le, pince suffisamment pour l’exciter sans provoquer de douleur trop vives.

Sous les caresses conjuguées de son amant et de son mari Marie-Claude ne peut retenir les premiers gémissements de plaisir. Elle se cabre pour mieux offrir sa poitrine, ses cuisses s’écartent offrant encore plus son sexe à la caresse.

À la porte une femme et trois hommes assistent au spectacle mais Marie-Claude ne les voit pas. La dame a les deux mains occupées à tripoter deux des gars le troisième se caresse lentement en regardant ma moitié ainsi offerte.

Marie-Claude « Arnaud baise, moi, la chatte j’ai besoin d’une queue »

Lui « pas si vite je veux te bouffer le berlingot avant de te prendre »

Je lui cède la place il se met à brouter le minou pendant que je remonte embrasser ma belle sur la bouche elle me passe la main dans la nuque pour mieux unir nos lèvres.

Je lui chuchote

 « Tu sais que tu as des spectateurs. »

« Je m’en fiche je suis bien j’aime ce que vous me faites, j’ai envie de me faire baiser ».

 Je lui suce les seins et mordille les tétons, caresse son visage. Au bout d’une dizaine de minutes de ces caresses elle est très fortement excitée elle attrape la tête de Arnaud.

« Maintenant vient »

Il se couvre le pénis se place, entre les cuisses de la demandeuse, lui prend les jambes qu’il pose sur ses épaules, ce qui a pour effet d’approcher la cible du glaive qui pénètre lentement le ventre de mon épouse. Il l’a saisi par les hanches la besogne, il ne faut que peu de temps pour qu’elle soit emportée par un orgasme bruyant, son corps se tend tétanisé par le plaisir.

« Ouiiii ennnnnnncoorrr je jouis aahhhhhh que c’est bon oooooohhhh ouiiiii »

Elle attire Arnaud pour lui donner sa bouche.

Germain désormais allongé sur le corps de la jouisseuse continue de labourer la terre promise. Marie-Claude a totalement lâché prise elle se sent bien, son corps régit encore aux coups de boutoir donnés par son amant elle l’encourage à la baiser encore plus fort des frissons la traverse à l’approche d’une nouvelle jouissance son baiseur ne peut plus se retenir et se vide

« arkkk la salope qu’elle est bonne la cochonne »

Il se retire enlève le préservatif où il s’est épanché. Il vient présenter sa bite à la bouche de coquine qui se fait une joie de le sucer. Il veut se dégager elle le retient :

Elle « Reste je vais redonner vie à ton membre »

Lui « Merci tu m’as vidé »

Elle « Tu m’abandonnes et j’ai encore envie de jouir ! »

 Lui « Merci c’était très bien mais je dois y aller »

Il se lève et part en nous souhaitant bonne fin de soirée Marie-Claude le suis du regard lorsqu’il passe la porte elle voit les voyeurs qui sont toujours à la porte se tourne vers moi

« Chéri invite la femme et ses deux amis s’ils veulent me donner du plaisir. »

 Je m’approche du trio leur demande s’ils sont d’accord et les invites à rejoindre Marie-Claude. La femme prénommée Isabelle s’avance avec ses compagnons Hervé et Germain.

Les deux hommes se placent de part et d’autre de ma femme. Et la font mettre à genoux.

 La jeune femme se glisse sous Marie-Claude pour lui gougnotter la chatte. Ma chérie s’est saisie des deux queues bandées de taille moyenne. Elle les branle, sa bouche passe de l’une à l’autre avec gourmandise sa langue virevolte autour des glands.

La bouche d’Isabelle est active j’aperçois sa langue fouiller l’intimité de ma tendre. Il s’avère qu’elle est efficace Marie-Claude commence à gémir puis ce sont ses cris qui témoignent de sa jouissance. Elle est au bord de la perte de connaissance. Les deux hommes la maintiennent le temps qu’elle reprenne ses esprits.

Marie-Claude pose ses mains sur le sol pour récupérer. Germain se place derrière ma femme et plante sa bite dans la chatte tout en glissant son pouce dans le petit trou pour l’élargir. Hervé s’allonge pour se faire sucer mais Isabelle rapide vient s’empaler sur sa bite et elle demande à Marie-Claude de venir lui brouter le minou. Cette fois c’est la jeune femme qui sous l’action conjuguée de la bite de Hervé et de la langue de Marie-Claude se met à jouir bruyamment. Elle vient embrasser Marie-Claude en guise de remerciement Elle lui dit :

« Mes deux compagnons vont te prendre en double ils vont te faire brailler de plaisir crois-moi ».

Germain libère la fente de mon épouse qui vient chevaucher Hervé. Elle s’empale sur son braquemart, se colle à son torse pour l’embrasser son cul est ainsi offert à Germain qui longuement assoupli le petit anneau brun.

Germain pose son gland sur le fripé il pousse doucement Marie-Claude sent son cul s’ouvrir lorsque le gland disparaît, son cul va à la rencontre du dard qui glisse dans le fondement.

Elle annonce

« Je suis enculée et j’ai une queue dans la fente ! Allez les gars baisez-moi faites-moi jouir défoncez-moi !

Les deux hommes se mettent en mouvement ils se synchronisent et bourrent ma salope en cadence après trois minutes de ce traitement la tête de Marie-Claude commence à dodeliner, son corps s’agite pour amplifier les sensations du plaisir qui monte l’orgasme se déclenche alors que les deux queutards la pilonnent de plus en plus virilement elle jouit en continu en criant son bonheur.

Cela déchaîne les deux mâles qui se démènent à fond pour donner du plaisir à mon épouse en la gratifiant de.

“salope chienne pompe à foutre”.

Satisfaits de l’orgasme prolongé de la jouisseuse ils se libèrent enfin et envoient alors la purée.

Marie-Claude pâle en syncope s’écroule sur Hervé le pauvre garçon panique. Je le rassure cela arrive parfois à Marie-Claude lors de jouissance intense et effectivement elle retrouve lentement sa conscience et ses joues reprennent des couleurs.

Marie-Claude embrasse et remercie le trio infernal pour le plaisir qu’ils lui ont donné. Les trois lui retournent le compliment. Je la serre dans mes bras et nous les quittons pour aller sous la douche avant de nous habiller il est grand temps de rentrer.

En arrivant dans le vestiaire nous y trouvons deux jeunes hommes nus la serviette à la main en regardant Marie-Claude nue prête à se vêtir l’un d’eux dit.

“Vous partez déjà dommage. Nous sommes abandonnés qui va s’occuper de nous ? Vous ne pouvez pas rester un peu que l’on fasse connaissance”.

Marie-Claude “désolée pour vous, je suis un peu fatiguée, ce soir j’ai beaucoup joui, mais laissez-moi vos coordonnées je vous contacte la prochaine fois que je viens comme cela, nous pourrons soit faire connaissance comme vous dites soit baiser comme j’aime le dire et le faire”.

Le plus hardi va dans son casier revient avec un papier un stylo il inscrit leurs coordonnées puis me tend le papier.

“Moi c’est Christian et mon pote Antoine n’hésitez pas à nous appeler ce sera un plaisir pour nous de nous occuper de votre dame.”

Je glisse le papier dans mon portefeuille leur promettant d’essayer de les rappeler. Ils quittent le vestiaire.

Marie-Claude et moi nous nous rhabillons et rentrons à la maison finir la soirée en amoureux.

Nota : Nous rencontrerons Christian et Antoine quelques années plus tard, nous vous raconterons, mais avant nous allons reprendrons l’ordre chronologique de nos aventures

A suivre !

Véronique

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

post

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Refuser
Politique de confidentialité
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
NOTRE POLITIQUE SUR LES COOKIES
En visitant notre site Web et en utilisant nos services, vous comprenez et acceptez la façon dont nous traitons les données personnelles conformément à notre politique de confidentialité. Nous respectons votre vie privée et le droit de contrôler vos données personnelles. Nos principes directeurs sont simples. Nous allons être ouverts avec quelles données nous collectons et pourquoi. Veuillez prendre un moment pour les lire. C'est important ! Les cookies sont de petites quantités d’informations stockées dans des fichiers au sein même du navigateur de votre ordinateur. Les cookies sont accessibles et enregistrés par les sites internet que vous consultez, et par les sociétés qui affichent leurs annonces publicitaires sur des sites internet, pour qu’ils puissent reconnaître le navigateur. Les sites Internet peuvent uniquement accéder aux cookies qu’ils ont stockés sur votre ordinateur.
En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site. Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :
  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (emailing, enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.
Vos Choix Concernant les Cookies et Balises Web Vous avez le choix de configurer votre navigateur pour accepter tous les cookies, rejeter tous les cookies, vous informer quand un cookie est émis, sa durée de validité et son contenu, ainsi que vous permettre de refuser son enregistrement dans votre terminal, et supprimer vos cookies périodiquement. Vous pouvez paramétrer votre navigateur Internet pour désactiver les cookies. Notez toutefois que si vous désactivez les cookies, votre nom d’utilisateur ainsi que votre mot de passe ne seront plus sauvegardés sur aucun site web. Pour plus d’informations relatives aux méthodes vous permettant de supprimer et de contrôler les cookies stockés sur votre ordinateur, consultez le site suivant : http://www.allaboutcookies.org/fr/ Comment configurer votre navigateur
  • Firefox :
    • 1. Ouvrez Firefox
    • 2. Appuyez sur la touche « Alt »
    • 3. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
    • 4. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
    • 5. Dans le menu déroulant à droite de « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
    • 6. Un peu plus bas, décochez « Accepter les cookies »
    • 7. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Internet Explorer :
    • 1. Ouvrez Internet Explorer
    • 2. Dans le menu « Outils », sélectionnez « Options Internet »
    • 3. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
    • 4. Cliquez sur « Avancé » et décochez « Accepter »
    • 5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Google Chrome :
    • 1. Ouvrez Google Chrome
    • 2. Cliquez sur l’icône d’outils dans la barre de menu
    • 3. Sélectionnez « Options »
    • 4. Cliquez sur l’onglet « Options avancées »
    • 5. Dans le menu déroulant « Paramètres des cookies », sélectionnez « Bloquer tous les cookies »
  • Safari :
    • 1. Ouvrez Safari
    • 2. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
    • 3. Sélectionnez l’icône « Sécurité »
    • 4. À côté de « Accepter les cookies », cochez « Jamais »
    • 5. Si vous souhaitez voir les cookies qui sont déjà sauvegardés sur votre ordinateur, cliquez sur « Afficher les cookies »
Save settings
Cookies settings