Bi - Gay - Lesbien Histoires taboues et histoires de sexe Inceste

Comment j’ai été transformée en épouse libertine Chapitre 32

Teste le sexe au téléphone avec une vraie femme chaude : Voir les profils des femmes disponibles

Marie-Claude libertine 32 : Mon adultère 4/4

Mon amant parti sitôt la porte fermée je suis décidée, il faut que je parle à mon homme et pour être sûre de ne pas reculer j’appelle Xavier sur son portable.

« Mon amour ce soir quand tu rentres je dois te parler »

« Tu veux que je rentre maintenant »

Comment j’ai été transformée en épouse libertine Chapitre 32
Déshabille n'importe qui grâce à l'intelligence artificielle

« Non mon chéri pas maintenant mais ce soir je dois le faire »

« OK ma puce ne t’inquiète pas je ne rentrerai pas tard j’aurai le temps de t’écouter. Bise chérie »

Je n’ai pas faim j’appréhende ce soir, quelle va être la réaction d’Xavier. Je me sens sale vis-à-vis de lui, je comprendrai s’il le prend mal je suis en faute.

Après un après-midi interminable il est 18 h quand Xavier rentre du travail je l’attends assise sur le canapé du salon. Il me donne un baiser que j’ose à peine lui rendre. Il pose sa veste sur un fauteuil s’assied à côté de moi

 « Bien je t’écoute ma chérie »

« Ce n’est pas facile mais j’ai décidé de te dire la vérité »

Silence je prends une grande inspiration et me lance

« S’il te plaît ne m’interrompt pas avant que j’ai terminé car je veux aller jusqu’au bout de ce que je dois te dire par respect pour toi et notre amour »

Il me regarde

« Vas-y »

Comment j’ai été transformée en épouse libertine Chapitre 32
Les dernières inscrites

« Voilà….. Depuis le 28 février je te trompe j’ai une aventure avec Jean. Cela a commencé ce vendredi J’ai été troublée lors de notre rencontre au magasin de Maurice je ne sais pas pourquoi cet homme me faisait un drôle d’effet. Lorsqu’il est venu faire un essayage à la maison il m’a prise dans ses bras et m’a embrassé. Je me suis sentie comme envoûtée par ses yeux ses bras musclés qui me serraient contre lui j’ai répondu à son baiser je sentais son sexe bandé contre mon ventre. Il m’a avoué qu’il cherchait à me rencontrer depuis longtemps après m’avoir aperçu chez Maurice c’est d’ailleurs avec sa complicité qu’il m’a approché.

Lors de l’essayage j’ai pu constater qu’il était bien équipé. Après son baiser il m’a dit qu’il voulait m’aimer. Comme j’ai eu l’air de le repousser en lui disant que j’étais mariée à la fin de l’essayage je lui demande si c’est urgent. Il a l’air déçu et triste il me dit plus maintenant. Je ne sais pas pourquoi Je lui ai proposé de lui livrer les pantalons le samedi.

Quand tu m’as vu avec ma robe blanche j’avais des sous-vêtements je les ai enlevés sur la route je savais déjà que j’allais m’offrir à cet homme. Ce jour-là nous n’avons échangé que des caresses buccales. Je pensais que cela s’arrêtera sauf que cette invitation ne faisait que me rappeler ce que j’avais fait et surtout ce qui pourrait se passer. Dans les semaines suivantes jusqu’à aujourd’hui nous nous sommes revus plusieurs fois pour faire l’amour.

Je reprends dans l’ordre. Je ne pensais pas aller à l’expo mais dans la semaine Jean m’appelle je lui dis que je ne viendrai pas. Il me supplie même de venir avec toi de toute façon son épouse sera présente.

Je me sens rassurée si son épouse et toi êtes là il ne pourra rien se passer j’accepte d’y aller.

Lorsque tu m’as cherchée au château je faisais l’amour avec lui à l’étage je n’ai même pas voulu résister à cette envie et j’ai aimé le faire. En te voyant par la fenêtre j’ai pendant un instant eut des remords mais lorsqu’il m’a proposé un autre rendez-vous j’ai tout de suite dit oui.

Le mardi il est arrivé à 7 h 30 et est reparti vers midi nous avons fait l’amour toute la matinée dans la chambre d’amis. Mais j’ai paniqué quand il m’a parlé de faire un enfant je lui ai dit que je ne ferais jamais cela sans ton accord il m’a suggéré de te demander. Je ne savais plus quoi faire et j’ai failli plusieurs fois t’en parler mais je n’y arrivais pas.

Ce matin nous nous sommes de nouveau aimés et il m’a demandé de partager sa vie je lui ai répondu que je n’étais pas prête.

Comment j’ai été transformée en épouse libertine Chapitre 32
Génère des photos porno grâce à l'intelligence artificielle

Dès son départ je t’ai appelé. Je me suis dit que comme cela te dirait tout, que je ne reculerais pas au dernier moment, silence.

Je reprends « je pense n’avoir rien oublié. Je sais que tu vas m’en vouloir peut-être même me repousser et tu aurais raison. Je suis prise entre deux amours différents mais réels. J’espère que tu pourras me pardonner et peut-être m’aider à voir clair en moi. Mon amour pour toi est toujours aussi intense je suis désolée du mal que je te fais. »

Xavier ne dit rien son regard est dans le vide vers le fond de la pièce. Je vois qu’il est triste j’attends sa réaction qui tarde à venir. Après de longues minutes de silence il se tourne vers moi.

“Ma puce je suis déçu tu n’as pas respecté nos règles ce qui me gêne le plus ce n’est pas que tu penses aimer un autre homme et que tu aies couché avec lui, tu ne serais pas la première à avoir des amours multiples (polyamour comme on dit aujourd’hui), mais c’est que tu n’aies pas osé m’en parler. Peut-être que tu n’en serais pas là.

Je ne peux pas prendre de décision à ta place mais je vais essayer de t’aider, pour ça il faudra être franche avec toi.

Je vais te soumettre des questions auxquelles tu devras trouver des réponses qui t’aideront à décider quelle voie choisir.

-1 — as-tu partagé d’autre chose que du sexe avec lui depuis que tu le connais.

-2 — pourquoi avec lui le sexe est-il différent de nos aventures antérieures

-3 — veux-tu passer plus de temps avec lui si oui pour quoi faire

-4 — es-tu prête à affronter sa femme et les problèmes qui ne manqueront pas de surgir.

Comment j’ai été transformée en épouse libertine Chapitre 32
Nouveaux profils

-5 — quelle place accordes-tu à notre amour

-6 — veut-il te manipuler, te dominer ou diriger ta vie

-7 — qu’attends-tu de lui etc. etc..

Je vais te mettre par écrit toutes ces questions qui ne sont pas exhaustives il y en aura bien d’autres à te poser. Il va te falloir réfléchir à tout cela pour prendre ta décision.

De mon côté je peux te proposer plusieurs choses qui à la fois peuvent nous faire du mal mais aussi t’aider.

— Nous partons où tu veux quelques jours tous les deux faire le point.

— Tu peux aussi partir quelques jours avec lui voir ce qu’il t’apporte ou peut t’apporter.

À mon avis tu dois aussi le rencontrer dans un endroit public neutre et surtout sans sexe pour parler sérieusement avec lui. Enfin tu ne dois pas lui faire d’enfants avant de savoir vraiment ce que tu veux.

Pour ma part je souhaiterais que nous restions ensemble car je t’aime plus que tout mais c’est à toi de choisir………… »

Après trois heures de discussion nous dînons léger nous n’avons faim ni l’un ni l’autre.

 Nous retournons au salon Xavier allume la télé il s’assied d’un côté du canapé je me dirige pour m’asseoir plus au milieu il m’interpelle :

« Chérie, tu ne viens pas auprès de moi »

« Je pensais que tu ne le souhaitais pas »

« He bien tu te trompes je suis malheureux et surtout inquiet pour toi mais je suis là pour toi ».

Je me rapproche de lui il passe son bras autour de mon épaule m’embrasse. Je me serre contre lui je me sens protégée. Lorsque nous allons nous coucher je lui demande s’il veut de moi dans son lit il me dit.

« Si tu n’en as pas envie tu n’es pas obligée mais tu y auras toujours ta place. »

Nous avons eu du mal à nous endormir. Au milieu de la nuit je me réveille je me colle à son dos je profite de sa chaleur. Ma main le caresse. Il se réveille et se tourne vers moi nous échangeons un baiser il m’attire sur lui nous faisons l’amour avec passion. Notre amour est toujours présent. Nous terminons notre nuit.

Je passe une grande partie du samedi et du dimanche dans ma pièce couture je couche sur le papier les réponses que je pense pouvoir apporter aux questions que Xavier m’a suggérées.

Le dimanche soir au dîner Xavier me demande

« Tu arrives à faire le point. Est-ce que mon questionnaire t’aide. »

« Je progresse mais je n’ai pas encore toutes les réponses. Il faut que je parle à Jean pour répondre à certaines »

« Vous avez prévu de vous revoir quand ? »

« Il doit venir me voir mardi matin »

« Si tu pouvais le voir hors de notre maison j’apprécierai »

« Je l’appellerai demain pour changer le lieu de notre rencontre »

Le lundi j’appelle Jean qui me propose de se rencontrer chez lui sa femme part à 9 h pour deux jours à Paris. Le reste de la journée au travail se passe bien et à la maison aussi. J’ai informé Xavier que je rencontrerai Jean chez lui il m’a remercié.

Le mardi matin à 9 h 30 j’arrive au château. Jean m’attendait avec impatience il m’embrasse goulûment et m’entraîne tout de suite dans sa chambre ma détermination fait de nouveau défaut. J’essaie de lui dire que nous devons parler il ne m’écoute pas il me déshabille et pourtant aujourd’hui j’étais habillée sagement. Il me couche sur le lit encore ouvert de la nuit.

Il se jette sur mon minou sa langue sait me faire miauler je suis emportée par un premier orgasme. Il se met nu à son tour et vient me prendre à la missionnaire longuement il me besogne, il me procure un second orgasme avant de jouir au fond de mon vagin. Nous buvons une coupe de champagne qu’il avait préparée. Nous venons juste de reprendre nos ébats quand sa femme est arrivée (elle est tombée en panne avec sa voiture). Elle s’est mise dans une colère terrible ! Il fallait voir ce grand gaillard tout penaud bafouiller en essayant de calmer Angèle qui me gratifiait de mot noms d’oiseaux. J’ai repris mes vêtements abandonnant les sous-vêtements je me suis rhabillée en descendant les escaliers et suis partie sans demander mon reste.

Arrivée à la maison j’appelle Xavier pour lui raconter ce qui s’est passé et lui dire que j’avais peur des réactions de Angèle. Un quart d’heure plus tard il est auprès de moi pour me rassurer. J’essaie de me trouver une excuse pour avoir de nouveau cédé à Jean mais ce n’est pas très crédible. Il me demande si je lui ai parlé je lui réponds que je n’ai pas eu le temps. Nous sommes en pleine discussion la sonnette retenti mais ne s’arrête pas je vais avec Xavier qui regarde au judas c’est Angèle mon homme me dit doucement.

« Descends dans ta pièce laisse-moi faire »

Je m’éclipse mais reste sur la terrasse pour espionner, je guette et tends l’oreille. Xavier ouvre Angèle hurle

« Votre femme est là où est-elle ».

« Angèle calmez-vous que se passe-t-il ? »

 « Votre salope de femme couche avec Jean dans notre lit conjugal je lui ramène les sous-vêtements qu’elle a oubliés dans notre chambre ».

« Ils sont un peu déchirés vous auriez dû les jeter ce n’était pas la peine de les rapporter ».

Elle semble se calmer

« J’étais un peu énervée, mais vous vous semblez bien prendre la chose »

« Écoutez Angèle je comprends votre colère pour moi aussi c’est dur mais ce n’est pas comme cela que vous allez récupérer votre mari. Je connais la liaison de Marie-Claude et de Jean depuis vendredi elle me l’a avoué ».

Il lui a tout raconté et à la fin il a ajouté

 “Angèle levez le pied au boulot il vous faut reconquérir Jean comme moi je dois le faire pour Marie-Claude. Je crois que c’est en les aidants à faire le point que l’on pourra les retrouver. Je sais que vous ne pouvez pas avoir d’enfant et que Jean en veut, parlez-lui plutôt que détruire votre couple par le travail ou la colère. Il ne vous avait jamais trompés, avant, je crois que c’est un type bien qui a besoin de vous il ne sait plus où il en est. Et lorsque vous aurez retrouvé Jean pourquoi ne pas envisager d’adopter un enfant et former une vraie famille pas seulement une entreprise.

Angèle un peu calmée a promis d’y réfléchir et est repartie en ajoutant

« Merci Xavier, Marie-Claude a de la chance d’avoir un homme comme vous »

Nous avons déjeuné et mon homme après s’être assurés que j’allais bien est reparti au travail. En début d’après-midi Jean m’appelle et me demande de le rejoindre à un hôtel proche de la gare sur les quais sa femme l’a viré ce matin après mon départ.

Sans lui donner de détail je lui ai raconté la visite de Angèle chez moi avec mes sous-vêtements en charpie.

Nous avons fait l’amour puis après je lui ai proposé de faire un break ou de partir quelques jours avec moi. Il a téléphoné et réservé une chambre dans un hôtel à Ciboure au Pays basque pour trois jours avec départ le lendemain matin retour le samedi. Je rentre à la maison et j’appelle Xavier pour lui dire. Il revient du travail. Entre-temps je préviens ma patronne de mon absence pour quatre jours.

Lorsqu’il arrive je me précipite dans ses bras en pleurant. Il me cajole

“Tu es sûre de vouloir partir avec lui.”

“C’est juste pour trois jours je serais de retour samedi midi et tu l’as dit toi-même je pourrai voir comment il est avec moi sur plusieurs jours”.

Ensuite nous partirons toi et moi pour les vacances de printemps.”

« Je te l’ai dit c’est toi qui dois faire ton choix et je le respecterai ».

Le soir je prépare une petite valise après le repas quand je retrouve Xavier au salon il est prostré sur le canapé je m’assois sur l’accoudoir le serre contre moi, lui caresse les cheveux

« Je regrette de t’imposer cette épreuve car je sais quel homme bon tu es mais je veux aussi savoir quel homme il est pour moi ».

 Nous nous embrassons. Je suis restée toute la nuit dans ses bras sur le canapé. Au petit matin après le petit-déjeuner il m’a déposé devant l’hôtel de Jean il m’a juste dit je t’aime et suis parti au travail.

8 h je quitte bordeaux avec Jean à bord de sa berline Mercedes à 11 h nous sommes à Ciboure devant l’hôtel face à la plage. L’après-midi nous n’avons pas quitté la chambre nous avons fait l’amour dans toutes les positions et dans toute la chambre sur le lit sur le bureau, sous la douche. Il n’a pas voulu sortir pour dîner il nous a commandé un plateau-repas et nous avons refait l’amour une partie de la nuit.

Le lendemain la matinée commence de la même manière. Je le traîne manger en ville puis visiter St Jean de Luz retour à la chambre nouvelle partie de jambes en l’air. J’aime le sexe mais à ce rythme je ne vais pas tenir trois jours d’autant qu’il trouve toujours un moyen pour m’empêcher de parler des raisons pour lesquelles nous en sommes là.

Le soir au moment de prendre ma pilule je ne trouve pas ma boîte or la veille elle était à côté de mon parfum. Je le dis à Jean il me regarde et me dit

« Tu n’en as pas besoin nous allons faire un enfant ».

 Je me mets en colère et lui dis qu’il n’en est pas question je fais ma valise il m’arrête et me rend mes pilules nous faisons l’amour jusqu’au petit matin je me lève à 9 heures il est déjà parti faire une promenade sur la plage.

Je n’ai pas digéré le coup des pilules et le fait que nous n’ayons pas échangé il a tout fait pour éviter la discussion. Je fais ma valise descend et demande à l’accueil de m’appeler un taxi, je demande une enveloppe et un papier j’écris un mot à Jean pour lui dire que c’est fini que je n’aime pas que l’on me force la main que je ne suis pas juste un ventre. J’ajoute qu’il n’a pas essayé de me convaincre de son amour, que l’amour ce n’est pas que du sexe c’est aussi du partage et de l’échange. Je le remercie du plaisir qu’il m’a donné et je lui souhaite de trouver ce qu’il cherche peut-être avec sa femme sinon une autre que moi.

Je demande à la réceptionniste de lui donner l’enveloppe à son retour. Je monte dans le taxi qui me ramène à bordeaux.

À la sortie de la ville j’appelle Xavier pour lui dire que je rentre un jour plus tôt que je suis sur la route. Je trouve le trajet retour très long. J’ai hâte de retrouver mon homme, mon pilier, mon soutien.

À la maison Xavier m’attend assis devant la porte d’entrée. Avant que je sorte du véhicule il règle la course en liquide avec un beau pourboire (heureux de me voir de retour) si bien que le chauffeur croit qu’il s’est trompé.

Il vient m’embrasser prend ma valise dans une main ma taille dans l’autre nous entrons chez nous. Il m’a préparé un petit repas. Nous restons tout l’après-midi sur le canapé serrés l’un contre l’autre, nous parlons et parlons encore. Je le remercie de son amour de sa patience et de sa confiance en moi pour m’avoir laissé partir et prendre ma décision seule. Je prends une fois de plus conscience que j’ai un homme qui est adorablement bienveillant et indulgent.

Le soir tard je reçois un appel de Jean il est toujours à Ciboure seul. Il s’excuse de son comportement me demande si ma décision est définitive. Je lui confirme la fin de notre relation et lui suggère de rentrer chez lui.

Comme nous avons envie de nous évader pour fêter nos retrouvailles après cette période mouvementée nous projetons de partir le jeudi suivant après le travail pour un week-end de trois jours à Toulouse. En raison de la foire internationale les hôtels sont pleins. Finalement nous trouvons une chambre dans un des hôtels les plus luxueux de la ville dont les prix déjà habituellement élevés sont majorés pour cette période du 5 au 14 avril un WE en amoureux avec juste une petite aventure sur le chemin du retour que Xavier vous racontera probablement.

Ah ! J’oubliai un mois plus tard un vendredi soir vers 19 h Angèle est passée à la maison pour nous offrir (plutôt à Xavier) deux caisses de grands Bordeaux en remerciement. Elle a renoué avec Jean et a embauché un commercial pour la seconder et ils envisagent d’adopter un petit orphelin lorsque leur relation sera stabilisée. Avant de partir elle a embrassé Xavier chaleureusement j’ai eu droit à un baiser convenu mais je la comprends.

À suivre !

Véronique

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

post

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Naviguer par catégories

Marie Lou téléphone rose

Marie Lou téléphone rose

Tel rose de Marie Lou

tel rose de marie lou