Bi - Gay - Lesbien Histoire erotique Histoires taboues et histoires de sexe Inceste

Comment j’ai été transformée en épouse libertine Chapitre 56

femme ronde aime lanal 8
Teste le sexe au téléphone avec une vraie femme chaude : Voir les profils des femmes disponibles

Marie-Claude libertine 56 L’accident 2/6 Sous la coupe de mon patron et maître

Résumé de la 1 ère partie En juin 2015 mon mari Xavier victime d’un accident de la route est hospitalisé sur Paris. La société pour laquelle il travaille me loge en meublé le temps de son rétablissement. Pour me soutenir j’ai Boris notre ami et amant et Gérard le PDG qui s’occupent de moi dans tous les sens du terme. Gérard m’a embauché et me considère comme sa chose.

Après le travail Ali me conduit à l’hôpital, j’informe Xavier de l’invitation de Gérard il me dit :

« Profite et prends du plaisir ».

À 18h Boris (notre amant depuis de nombreuses années) qui a récupéré ma valise reçue par UPS, vient me chercher pour que nous passions la soirée ensemble avec la bénédiction d’Xavier. Boris en profite pour faire signer à Xavier les documents destinés à l’assurance auto avant de les poster en partant.

Xavier : « merci pour tout, Boris ! Prends bien soin de Marie-Claude et passez une bonne soirée, à demain ma chérie »

Marie-Claude : « bonne nuit mon amour tu sais que je suis entre de bonnes mains »

Je l’embrasse et pars en compagnie de Boris, sur la route nous postons le courrier avant de rejoindre le meublé. En arrivant mon premier travail est d’ouvrir la valise et de ranger mes affaires vêtements et le godemiché que Béatrice la coquine a glissé dans les vêtements. Cette fois j’ai suffisamment de fringues pour tenir le temps nécessaire.

Boris : « Marie-Claude tu te fais belle nous allons dîner en ville »

Je n’hésite pas longtemps pour choisir ma tenue, je passe sous la douche puis j’enfile ma robe portefeuille bordeaux sans sous-vêtements. Je sais que ce cochon adore cette robe et en plus il va être très excité de me savoir nue dessous (c’est vrai, je suis un peu salope).

Il est vingt heures lorsque nous partons au restaurant Boris a choisi un resto gastronomique il insiste pour que nous prenions le meilleur menu. Je dois dire que le dîner est délicieux et agréable Boris a su se tenir.

Nous rentrons vers 23h30 et rejoignons la chambre après un bref passage par la salle d’eau.

Nous faisons l’amour une partie de la nuit, mon amant me prend plusieurs fois la chatte et le cul avec sa grosse bite provoquant ma jouissance à plusieurs reprises je le gratifie également de deux fellations. Au petit matin il me quitte pour rentrer chez lui avant le retour de sa bourgeoise infirmière qui était de service de nuit.

Je me lève assez tard mais je suis prête à l’arrivée d’Ali à 10h. Il me conduit à l’hôpital et va revenir me chercher à 18h00.

 À mon arrivée Xavier m’accueille souriant heureux de ma visite. Malgré ses hématomes bleuis il a meilleure mine, le bandage de sa tête est réduit à un large pansement.

 À sa demande je lui raconte ma soirée et ma nuit avec Boris dans les moindres détails. Je prends mon déjeuner avec lui et nous discutons toute l’après-midi. Vers 18h00 j’ai du mal à quitter mon mari mais il sait que ce soir je suis invitée par le PDG qui va me sauter après le dîner.

Xavier : « allez ma chérie tu dois te faire belle pour le dîner de ce soir avec Gérard, éblouis, le, et ne penses qu’à ton plaisir, oublies les soucis que je te cause. Quand nous rentrerons à la maison il sera trop tard pour regretter de t’être morfondue toute seule en m’attendant».

Moi : « tu as raison je vais en profiter même si je vais penser à toi. Je te raconterai tout demain »

J’embrasse longuement mon homme avant de rejoindre Ali dans la voiture il est 18h30.

 Nous arrivons au meublé vingt minutes plus tard.

Ali : « je vous attends ici nous partons à 19h30 pour passer chercher Mr Moreau au siège»

Moi : « dans ce cas monte prendre un verre pendant que je me prépare »

Dans le logement je l’installe au salon lui offre un jus de fruit et je vais prendre ma douche avant de traverser le salon pour aller m’habiller dans la chambre Ali ne peux s’empêcher de me suivre et me donner sa bite à sucer. Il m’arrose le palais de son jus si bien que je suis obligée de refaire un passage à la salle d’eau. Je choisis la robe courte à fleurs achetée jeudi sur un string blanc en dentelle. Lorsque je sors de la chambre le chauffeur ne peut retenir un sifflement.

Ali : « Avec cette robe Moreau risque de te violer avant la fin du repas.»

Je souris de la remarque et pense (si tu savais que je n’attends que cela). Je pose mon châle sur mes épaules et nous rejoignons la voiture.

Nous sommes au siège à 19h40 Ali prévient Mr Moreau de notre arrivée. Il ne faut que deux minutes pour voir la silhouette du PDG derrière la porte vitrée. Il vient s’installer près de moi et m’embrasse sur la bouche. Je croise le regard d’Ali dans le rétroviseur.

Gérard : « Bonsoir ma chère, tu es ravissante comme d’habitude, cette robe est très sexy»

Moi : «je voulais vous faire honneur et être une femme sexy au bras de mon maître, je vous fais plaisir maître ?»

 Gérard : « je n’en attendais pas moins de toi, maintenant que tu es ma chienne»

Ali : « nous pouvons y aller monsieur »

Gérard : « Bien sûr Ali comme d’habitude»

Durant le trajet Gérard ne cesse de me caresser les seins et de m’embrasser, dans le rétro Ali ne manque rien du spectacle. Après un quart d’heure nous arrivons devant le restaurant. Ali s’arrête devant la porte pour nous déposer je descends suivi du patron.

Gérard : « Ali tu reviens nous chercher dans une heure trente. »

Nous entrons, le maître d’hôtel nous salue et s’adresse à Gérard :

« Comme d’habitude Mr Moreau »

Il nous conduit à une table ronde dans une petite salle. Gérard me place à sa droite.

Moi : « Maitre nous sommes seuls dans cette salle»

Lui : « et s’il n’y a pas trop de monde au restaurant nous resterons seuls»

Moi : « Evidemment vu comme ça c’est logique mais nous n’allons pas ……. »

Il m’interrompt : « Pourquoi ? Tu verras cela ne nous gênera pas au contraire mais passons aux choses sérieuses »

Il fait signe au maître d’hôtel qui dans la foulée quitte la pièce. Dans les minutes qui suivent c’est un serveur qui nous apporte et sert le champagne. Nous trinquons tous les deux. Après les deux premières coupes arrive le repas toujours au champagne l’entrée puis le plat principal est dégusté dans le calme. Lorsque arrive le dessert la conversation devient plus osée je suis souvent caressée par Gérard et me retrouve les seins prêts a sortis de ma robe. Puis il me caresse les cuisses en découvrant mon string il se fâche.

Gérard : « Marie-Claude donne ton string à ton maître »

 Honteuse le rouge aux joues je soulève les fesses l’une après l’autre pour le retirer discrètement mon sous-vêtement. Je grogne en signe de désapprobation mais suis tout de suite recadrée par mon maître.

« Dit donc petite salope tu es à moi, tu te laisses faire ou je te punis ? Pour ta peine Ali va se joindre à moi ce soir pour te baiser »

 Moi : « oh non Maître»

Maître : « Ce ne sera pas le premier ni le dernier est-ce que tu n’as pas compris que je suis ton maître.»

Résignée, je m’abstiens de répondre. J’ai juste le temps de baisser les yeux que le serveur est de retour il ne se gêne pas pour se rincer l’œil en regardant ma poitrine au bord de l’évasion.

Maître : « Deux cafés s’il vous plaît »

Moi : « non merci, pas pour moi sinon je ne dormirai pas cette nuit »

Maître : « justement tu ne dormiras pas en plus cela accompagnera le lait concentré que tu vas avaler. »

Le serveur quitte la pièce, mon maître me menace des pires sanctions si je ne suis pas docile et m’interdit de remettre ma poitrine en place il pousse le vice à faire sortir mes tétons de la robe.

Le serveur revient avec les cafés, en posant les tasses devant nous ses yeux sont bloqués sur mes seins.

Maître : « voilà un bon début, salope ne dis pas que tu n’es pas excitée, regarde le serveur trouve mignons ces petits tétons fugueurs ? »

Le serveur : «heu ! Monsieur, je dois vous dire que votre chauffeur est dans le hall »

Maître : « faites-le venir ».

Ali entre dans la salle avec le serveur, le maître l’invite à s’asseoir à ma droite et lui propose un café mais Ali préfère un verre de champagne. Je découvre qu’Ali boit de l’alcool. Souriant il prend place à ma droite, il ouvre sa veste et s’adresse au patron.

« J’ai mis la voiture un peu plus loin il n’y avait pas de place devant ».

Gérard : « Ce n’est pas grave nous marcherons un peu, tu sais Marie-Claude va s’occuper de nous deux ce soir »

Ali : « Bien Monsieur »

Nous buvons notre café et regagnons la voiture à pied. Je suis entre les deux hommes mon maître me pelote et relève ma robe exposant mes fesses à la vue de passants qui nous regardent en coin. Seuls deux jeunes d’à peine une vingtaine d’années que nous croisons nous interpellent :

 « Beau cul la bourgeoise ce doit être une sacrée salope »

Gérard : « tout à fait mais elle n’est pas disponible ce soir. »

Il me regarde « on va chez toi finir la soirée !»

Nous arrivons à la voiture il est 23h je m’installe dare-dare à l’arrière en suivant les directives du maître, robe retroussée à la taille et seins à l’air. Durant le trajet il me caresse, le regard d’Ali dans le rétro m’excite, plusieurs fois j’arrive au bord de la jouissance mais mon maître s’interrompt me laissant redescendre avant de reprendre ses caresses. À notre arrivée Ali se gare face à l’entrée du meublé.

Ali : « nous sommes arrivés Monsieur »

Gérard : « Bien, Ali tu viens ! Ma petite chienne nous invite pour le digestif et pour la baiser»

Je ne peux évidemment pas refuser, les deux hommes me suivent. Dans l’appartement pendant que je sors une bouteille de cognac et trois verres, les deux mâles se mettent à l’aise dans le salon. Ces deux-là ne doivent pas en être à leur première lorsque j’arrive avec mon plateau ils sont assis sur la banquette tous les deux la bite à la main, ils m’invitent à prendre place entre eux. Je peux vérifier que la queue d’Ali est plus grosse que celle de Gérard Je sers rapidement et lève mon verre pour trinquer.

Moi : « à votre santé »

Maître: « Oui à ta santé petite salope je vais te baiser ensuite Ali aura toute la nuit pour te bourrer comme une chienne. »

Ali : « A ta santé et à cette nuit qui s’annonce torride »

Ils me retirent ma robe et m’embrassent sur la bouche sur les seins et se lèvent.

Maître : « emmène-nous dans ta chambre qu’on te baise »

J’accompagne mes compagnons de soirée dans ma chambre, ils se mettent nus et me rejoignent sur le lit. Ali est le premier à se jeter sur mon entrejambe pour me dévorer la chatte pendant que le boss me donne sa bite à sucer. Je sens que je vais devoir payer de ma personne car les hommes semblent très en forme.

La bouche d’Ali fait des merveilles et me conduit en peu de temps à l’orgasme il faut dire que depuis le début de cette soirée je suis sur des braises. Tant bien que mal je prodigue une fellation à mon maître qui se libère au fond de ma gorge en me tenant la tête.

Maître : « Très bonne entrée en matière maintenant il est temps de te piner. Ali quel trou veux-tu en premier »

Ali : « Si vous permettez je commence par son petit cul qui me fait bander depuis le premier jour »

Maître : « allez chienne à quatre pattes pour qu’Ali t’encule et écarte bien tes fesses »

Je me mets en position la tête dans l’oreiller mes mains écartant mes fesses pour faciliter l’accès du Maghrébin à mon troufignon. Il se place derrière moi, son braquemart se promène de ma chatte à mon cul, avant que je le sente forcer sur mon œillet. Je me dégage regardant mon maître

Moi : « qu’il mette un préservatif s’il vous plaît je ne veux pas chopper de saloperies »

 Maître : « si tu es saine Ali et moi aussi, j’aime remplir les femelles de mon jus, c’est à prendre ou à laisser »

Je sais que c’est risqué mais j’en ai tellement envie que je cède à mon maître et me passe de capuchons et je me remets en position.

Moi : « vas-y Ali encule moi»

Le coquin ne se fait pas prier il me plante son chibre dans la chatte tout en me doigtant l’anus puis pose l’ogive de son missile sur la cible, résolument l’engin pénètre mon fondement. Je sens mes chairs s’ouvrir pour laisser progresser l’intrus, quand il est entièrement en moi il se met en mouvement. Le va-et-vient régulier de ce priape dans mon rectum me stimule, mes sens s’éveillent prêts pour le plaisir. Maître, encourage Ali à être plus viril.

Gérard : « encule cette traînée bien à fond, défonce lui le cul »

Moi : « oui Ali encule, moi, plus fort je suis une chienne fais-moi jouir je viens »

 Ali : « chienne tu aimes te faire enculer par un arabe, depuis le temps que j’en rêve OOOOOH aharr je crache tout le sperme que j’ai en réserve au fond de ton cul de traînée. »

En sentant Ali éjaculer dans mon intestin je suis emportée par un orgasme et je m’écroule sur le lit éjectant ainsi la verge à peine ramollie, avant que je réagisse mon maître prend la place et écartant mes fesses il investit mon fondement. Cette intrusion par le mandrin de mon maître se fait sans mal grâce à la préparation d’Ali.

Gérard: « à mon tour de t’enculer salope, je veux te défoncer le cul moi aussi mais tu vas te remettre en position qu’Ali vienne sous toi te prendre la chatte »

Je me redresse péniblement avec la bite que j’ai dans le fion, Ali se glisse sous moi je sens sa queue à nouveau dure effleurer ma chatte alors je m’empale doucement sur son pieu. Me voici les deux orifices remplis. Les deux mâles s’agitent en moi, la praline en délire je suis percutée par les deux pistons de chair, emportée par un puissant orgasme qui dure car mes amants ne cessent de me baiser j’enchaîne les jouissances jusqu’à ce que les deux hommes explosent en moi. Gérard se retire, Ali m’aide à me redresser je descends du lit le sperme des deux hommes coule de ma chatte et de mon cul, l’intérieur de mes cuisses est maculé de ces sécrétions. Je file dans la salle d’eau où je fais une toilette sommaire. À mon retour les deux hommes sont dans le salon en pleine discussion.
Maître: « je vais me rafraîchir avant de partir, Ali me ramène et il sera de retour ici dans moins d’une heure »Je l’accompagne dans la salle d’eau et lui donne serviette et gant avant de le laisser. Il n’est pas long à revenir.

Mon maître : « Ali tu as toute la nuit pour lui défoncer le garage à bites tu fais d’elle ce que tu veux, mais demain matin elle doit être épuisée, si besoin appelle du renfort. Quand tu l’accompagneras à 10h voir son mari veille à ce qu’elle lui raconte tout. »

Ali : « bien, Monsieur »

Maître : « chienne tu entends je te confie à Ali, je compte sur ta coopération. Si lundi matin j’apprends que tu n’as pas été docile je te punis n’oublie pas que j’ai l’accord de Xavier.

Moi : « oui Maître je ferai de mon mieux »

Il est une heure quand mon maître s’en va. Trois quarts d’heure plus tard Ali est de retour.

Je lui demande :

« Quelles sont tes intensions»

Ali : « tu as entendu le boss tu vas être baisée toute la nuit et je ne veux pas d’ennuis avec Moreau»

Moi : « excuse-moi je ferai ce que tu veux »

J’entraîne le chauffeur dans la chambre je prends en bouche son sexe bandé il me baise la bouche et me tient la tête pour que je le suce en gorge profonde. Absorbée par mon ouvrage je n’entends que le souffle de mon amant, dos à la porte je ne vois pas entrer l’homme nu qui s’approche de moi. Lorsque Ali prend mon poignet et pose ma main sur une bite raide je fais un bond.

Je me dégage : « non Ali qui c’est ce type »

Ali : « je ne peux pas tenir toute la nuit tout seul je te présente mon pote Cédric du service dépannage, regarde ce beau mec et cette belle bite de 18 cm, tu ne vas pas être déçue il va m’aider à te donner beaucoup de plaisir cette nuit n’oublie pas les ordres du boss.»

Résignée, je regarde le nouveau venu : au physique agréable il a la trentaine. Ali me couche sur le dos il pose mes jambes sur ses épaules et m’embroche. Pendant qu’il me bourre la chatte il invite son ami à m’investir la bouche

Ali : « baise la bouche de cette salope, elle aime sucer et se faire baiser mais toi tu la baises avec capote» Toute la nuit les deux queutards se relaient pour me baiser et me faire jouir, parfois ensemble parfois chacun leur tour. De deux heures à huit heures du matin mes trous sont visités tour à tour ou ensemble. Je suis incapable de dire combien de fois ces étalons m’ont baisée, ni le nombre d’orgasme que j’ai eu, pas plus que la quantité de sperme que j’ai avalée ou reçues dans mes orifices mais ils m’ont donné beaucoup de plaisir.

Cédric va chercher les croissants et se charge du petit-déjeuner pendant que je passe dans la salle d’eau avec Ali qui me baise une dernière fois et m’interdit de me laver la chatte et le cul. Au cours du petit-déjeuner Cédric émet le souhait de me revoir ce que je ne peux lui promettre bien que j’ai apprécié sa prestation. Après le départ du coquin je m’habille, une jupe d’été courte et un top moulant qui met en valeur ma poitrine sans sous-vêtement conformément aux directives de mon maître.

Nous arrivons à l’hôpital vers 10h10. En compagnie d’Ali je rejoins la chambre où mon époux m’attend.

Ali : « Bonjour Xavier, Moreau m’a demandé d’accompagner Marie-Claude pour que j’assiste au compte rendu de sa nuit »

Xavier : « Bonjour Ali pas de soucis, chérie ,viens m’embrasser. Tu as l’air fatiguée je vois à tes yeux cernés que tu n’as pas beaucoup dormi, tu peux me raconter ».

Je l’embrasse : « bonjour trésor d’abord comment vas-tu ensuite je te raconte ma soirée»

Xavier : « ça va mieux j’ai pu avec difficulté me tenir debout et faire quelques pas en prenant appui sur les barres»

Moi : « tant mieux plus vite tu marches plus vite on rentre »

Lui : « Raconte ta soirée »

Je raconte ma soirée et ma nuit en détail. Il en profite pour me doigter la chatte et le cul je lui avoue avoir eu beaucoup de plaisir à me faire baiser par mon maître et Ali puis par Ali et son copain Cédric même si ce matin mes trous sont un peu sensibles. Il me serre dans ses bras.

Ali : « bon j’en ai assez pour Monsieur Moreau, bonne journée à vous, à ce soir dix-huit heures »

Xavier : « reste dans mes bras mon amour, je suis heureux de savoir que tu as pris du plaisir à te faire baiser mais si tu trouves que cela va trop loin que tu veux arrêter dis-le-moi. »

Je reste blottie dans ses bras et je m’endors, c’est l’arrivée du repas qui me réveille.
La semaine suivante se déroule à peu près normalement, Xavier fait des progrès et voit se dessiner la possibilité d’une sortie rapide. Moi j’avance dans le classement des archives malgré les visites régulières du boss qui vient me baiser pour notre plaisir à tous les deux.

 Parfois en me raccompagnant le soir Ali bénéficie de mes faveurs, jeudi soir son ami Cédric nous a rejoints au meublé avec un copain David cela occupe mes soirées.

Cette 3e semaine j’arrive presque au bout de ma mission d’archivage, le mardi matin Gérard le patron me convoque.

Maître : « ma chienne cet après-midi tu viendras à 13h30 dans la salle 21 c’est la salle de réunion»

Moi : « bien Maître »

Je retourne à mon travail jusqu’à 10h puis je vais à l’hôpital retrouver mon époux. Il m’annonce qu’il sortira la semaine prochaine si tout va bien. Je suis folle de joie de bientôt l’avoir avec moi la nuit entière.

À 13h30 je suis en salle 21 avec mon Maître il me présente le nouveau système de vidéo de la salle avec ses trois caméras.

Maître: « pour tester le système je te propose de filmer nos ébats, tu montreras la vidéo à Xavier comme cadeau »

Je n’y vois pas d’inconvénients, il me déshabille en m’embrassant puis il se met nu et me couche sur la table devant lui il me pénètre et commence à baiser ma petite chatte…..

Bientôt la suite de cette période mouvementée…

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

post

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Suivez nous sur Twitter

Vanessa rejoint notre réseau de dials chauds !

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Refuser
Politique de confidentialité
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
NOTRE POLITIQUE SUR LES COOKIES
En visitant notre site Web et en utilisant nos services, vous comprenez et acceptez la façon dont nous traitons les données personnelles conformément à notre politique de confidentialité. Nous respectons votre vie privée et le droit de contrôler vos données personnelles. Nos principes directeurs sont simples. Nous allons être ouverts avec quelles données nous collectons et pourquoi. Veuillez prendre un moment pour les lire. C'est important ! Les cookies sont de petites quantités d’informations stockées dans des fichiers au sein même du navigateur de votre ordinateur. Les cookies sont accessibles et enregistrés par les sites internet que vous consultez, et par les sociétés qui affichent leurs annonces publicitaires sur des sites internet, pour qu’ils puissent reconnaître le navigateur. Les sites Internet peuvent uniquement accéder aux cookies qu’ils ont stockés sur votre ordinateur.
En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site. Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :
  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (emailing, enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.
Vos Choix Concernant les Cookies et Balises Web Vous avez le choix de configurer votre navigateur pour accepter tous les cookies, rejeter tous les cookies, vous informer quand un cookie est émis, sa durée de validité et son contenu, ainsi que vous permettre de refuser son enregistrement dans votre terminal, et supprimer vos cookies périodiquement. Vous pouvez paramétrer votre navigateur Internet pour désactiver les cookies. Notez toutefois que si vous désactivez les cookies, votre nom d’utilisateur ainsi que votre mot de passe ne seront plus sauvegardés sur aucun site web. Pour plus d’informations relatives aux méthodes vous permettant de supprimer et de contrôler les cookies stockés sur votre ordinateur, consultez le site suivant : http://www.allaboutcookies.org/fr/ Comment configurer votre navigateur
  • Firefox :
    • 1. Ouvrez Firefox
    • 2. Appuyez sur la touche « Alt »
    • 3. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
    • 4. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
    • 5. Dans le menu déroulant à droite de « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
    • 6. Un peu plus bas, décochez « Accepter les cookies »
    • 7. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Internet Explorer :
    • 1. Ouvrez Internet Explorer
    • 2. Dans le menu « Outils », sélectionnez « Options Internet »
    • 3. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
    • 4. Cliquez sur « Avancé » et décochez « Accepter »
    • 5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Google Chrome :
    • 1. Ouvrez Google Chrome
    • 2. Cliquez sur l’icône d’outils dans la barre de menu
    • 3. Sélectionnez « Options »
    • 4. Cliquez sur l’onglet « Options avancées »
    • 5. Dans le menu déroulant « Paramètres des cookies », sélectionnez « Bloquer tous les cookies »
  • Safari :
    • 1. Ouvrez Safari
    • 2. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
    • 3. Sélectionnez l’icône « Sécurité »
    • 4. À côté de « Accepter les cookies », cochez « Jamais »
    • 5. Si vous souhaitez voir les cookies qui sont déjà sauvegardés sur votre ordinateur, cliquez sur « Afficher les cookies »
Save settings
Cookies settings