Des vacances incestueuses inoubliables

Chapitre 3

La journée s’écoula comme la précédente, de même que la soirée.

À l’heure du coucher, ne sachant pas ce qui m’attendait le lendemain, je me couchais à nouveau entièrement nu, la bite raide, attendant mes caresses. Ce que je ne manquais pas de lui prodiguer, en douceur, mais toutefois, sans me faire éjaculer.

Mon oncle rentra dans ma chambre, sans que je m’y attende. Il glissa sa main sous le drap et sur mon ventre. Il saisit ma queue, gonflée et raide, et me dit :

  • « Je vois que la séance de ce matin t’a laissé des forces. Garde des forces pour demain. Une surprise t’attend. »

Et il sortit de ma chambre, me laissant un peu frustré qu’il ne m’ait pas branlé et fait jouir comme le matin.

Prenant son conseil en compte, je m’endormis rapidement, la queue raide.

Au petit matin, je sentis la main de mon oncle sous le drap, qui me malaxait les couilles, et me branlait doucement. Je ne l’avais pas entendu rentrer dans ma chambre. Il me dit :

  • « Lève-toi sans faire de bruit, et ne t’habille pas. Viens avec moi, comme tu es. »

Lui était en pyjama et pantoufles. Je voyais une énorme bosse, qui déformait le devant de sa culotte de pyjama. Je le suivis, nu, et la queue raide et dressée.Des vacances incestueuses inoubliables chapitre 3 2 - Des vacances incestueuses inoubliables chapitre 3

Nous nous dirigions vers la salle de bains, et j’entendais l’eau de la douche couler. La porte de la salle de bains était entrouverte, un peu plus largement que la fois où j’avais épié ma tante. Il me mit devant l’entrebâillement, et se plaça derrière moi. Il me mit un doigt sur les lèvres, m’indiquant ainsi de me taire.

Ma tante était sous la douche (douche à l’italienne, donc ouverte, et ne cachant rien de ce qui s’y passait). Elle était de profil, et ne pouvait donc pas nous voir. Elle se savonnait entièrement avec sa grosse éponge, pleine de mousse. Puis elle la posa, et continua de se savonner directement avec la paume de ses mains. Je la vis insister particulièrement sur ses seins, et prendre ses tétons entre ses doigts. Elle les pinçait et les roulait du bout de ses doigts et même si nous ne l’entendions pas, nous devinions clairement qu’elle geignait doucement, sous sa caresse.

Puis, elle abandonna ses seins, et ses mains descendirent doucement sur son ventre et sur l’intérieur de ses cuisses. Sans doute, elle devina que nous étions en train de l’épier, car elle se tourna légèrement, afin qu’on ne perde rien du spectacle.

Sa main gauche remonta de sa cuisse, vers sa touffe qui était bien drue et bien noire. Ses doigts, arrivés sur son sexe, s’écartèrent, et ainsi entrouvrirent les lèvres de sa chatte, nous laissant entrevoir un joli bouton bien gonflé. Sa main droite remonta à son tour vers son sexe, et ses doigts glissèrent dans sa fente, qui paraissait bien mouillée, et se posèrent sur son clito, qu’elle se mit à caresser de plus en plus vite. Cette fois-ci, on l’entendait clairement crier doucement. Elle devait jouir fort, car ses jambes tremblaient tellement qu’elle s’est accroupie.

À ce moment-là, j’ai senti mon oncle, dans mon dos se coller contre moi. Je sentais son sexe, dur, raide au travers de son pyjama sur mes fesses. Il passa son bras autour de ma taille et avec sa main, saisit ma bite toute raide et douloureuse, à force de bander. Il me branla tout doucement, pour ne pas me faire jouir trop vite, et me dit, tout bas à l’oreille :

  • « Regarde bien maintenant ! »

Je vis ma tante, accroupie, cuisses largement écartées, ce qui me permettait une vue imprenable sur sa chatte, ouverte, et luisante, et sur son clitoris, gros bouton gorgé de sang, tendre le bras et attraper quelque chose au fond de la douche. Quand elle l’approcha devant elle, j’ai cru que j’allais jouir. C’était un godemichet énorme qui représentait un sexe d’homme. Il était encore plus gros que la bite de Tonton.

Tata a commencé à passer sa langue dessus, puis elle a posé la ventouse qui était à la base de la grosse bite, sur le sol de la douche. C’était impressionnant de voir cette énorme bite dressée au milieu de la douche.

Et puis, Tata s’est légèrement soulevée et a amené sa chatte au-dessus de l’engin. Elle est descendue tout doucement dessus et Tonton et moi, voyions cet énorme engin s’engloutir dans la chatte de Tata.

Ma tante avait les yeux exorbités, et nous l’entendions clairement crier, cette fois-ci. Elle s’enfonça l’engin entièrement dans la chatte, et elle entama de lents mouvements de va-et-vient, en montant et en descendant dessus. Plus cela allait, et plus elle accélérait le mouvement, et plus elle criait.

Je sentais toujours la bite de Tonton sur mes fesses au travers de son pyjama et je sentais qu’il bougeait. Il serrait ma bite dans sa main et il tirait fort dessus, pour me décalotter jusqu’à la base. Je me retenais, je ne voulais pas exploser tout de suite.

À cet instant, Tata nous a montré le clou du spectacle. Elle continuait à se limer sur son énorme gode, mais en plus, elle se branlait le clito avec sa main droite. Je l’ai vue, mouiller son doigt de la main gauche dans sa bouche, et passer sa main derrière son dos.

Tonton m’a dit, à l’oreille :

  • « Regarde bien ! »

Elle a approché son doigt de son petit trou, et elle s’est caressé le trou du cul, puis d’un coup, elle se l’est enfoncé entièrement.

Des vacances incestueuses inoubliables chapitre 3 1 - Des vacances incestueuses inoubliables chapitre 3À ce moment-là, j’ai senti le doigt mouillé de Tonton écarter mes fesses et toucher mon anus. Instinctivement, j’ai serré les fesses, alors Tonton m’a dit tranquillement à l’oreille :

  • « N’aie pas peur, cela ne va pas te faire mal, au contraire, tu vas aimer. Regarde comme Tata se l’enfonce bien loin. »

Intrigué, je me suis décontracté, et effectivement, Tonton a glissé doucement son doigt, bien lubrifié par sa salive dans mon cul. Il l’a enfoncé doucement d’abord, puis il l’a rentré entièrement, et en même temps qu’il me branlait, il m’enculait avec son doigt. Quelle sensation ! J’aimais ça.

Pendant ce temps-là, Tata continuait à se faire du bien en se baisant avec son énorme gode et en se branlant le clito et le cul avec ses doigts. Tout d’un coup, elle s’est mise à hurler :

  • « Je jouis ! je jouis ! C’est trop fort ! Aaaaaaaaaaah ! »

Et elle s’est renversée en arrière, essoufflée, haletante, en geignant, le gode sorti de sa chatte, était tout luisant et dégoulinant de la mouille de Tata.

Je n’ai pas pu m’empêcher de vouloir faire participer Tonton à la fête. J’ai passé mon bras dans mon dos, et j’ai glissé ma main dans la braguette de son pyjama. Sa bite, toute raide avait déjà craché quelques gouttes de jute. Je l’ai prise à pleine main et je l’ai branlée très fort. Tonton a accéléré ses mouvements, dans mon cul, et sur ma bite, et j’ai joui très fort. Je n’ai pas pu m’empêcher de crier.

Mon sperme dégoulinait sur la porte de la salle de bains. Je me suis tourné un peu, alors et j’ai sorti la bite de Tonton de son pyjama et je l’ai branlé de toutes mes forces. Il gueulait que c’était bon et il a lâché un flot de sperme énorme qui m’a éclaboussé le visage. J’en avais jusque sur les lèvres. Cela a été plus fort que moi, j’ai passé ma langue dessus, et j’ai trouvé cela salé, mais très bon et j’ai aimé.

À cet instant, nous avons vu Tata, qui avait remis son peignoir et qui nous regardait en souriant.

  • « Cela nous promet de bonnes vacances, je crois ! », nous dit-elle.

Moi, j’en étais sûr ! Et, je crois que Tonton pensait la même chose, à voir son sourire.

tel rose sans attente
3 Commentaires
  1. Lisa Lucie
    Tiboxfr 3 mois Il y a

    Quel histoire de dingue ça me donne la bite toute raide bien dur là. Hmmmm qu(eue) c’est bon .
    Y aura t’il une suite ?

    • Lisa Lucie Auteur
      Lisa Lucie 3 mois Il y a

      ca, faut voir avec l’auteur 😉

    • Lisa Lucie
      Pierre 3 mois Il y a

      Oui. Ça vient. Encore un peu de patience, et tu te retrouveras avec la queue bien raide.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

©2018 XFR - Histoires taboues et téléphone rose - Mentions Légales  - (DMCA) Remove content - CGU - Cookies et confidentialité

 
hébergement de qualité
Thanks!

NOUVELLES FILLES ! 

5 nouvelles amatrices coquines ont rejoint le service depuis la rentrée ! Anne-Lise la méditerranéenne, Lara l'italienne, Camélia la vicieuse, Adèle la cougar, et Alexandra la rouquine ! 

Envie d'un dial chaud en direct sans attenteT'es chaud et tu as envie de jouir avec une femme au téléphone rapidement?

Appelle notre service maintenant et discute avec des amatrices coquines et libertines qui sont chez elles. Plus de 25 filles t'attendent 24h/24h et 7j/7j pour te donner du plaisir avec leur voix sensuelle et sexy. Elles feront tout pour te faire jouir !

Clique sur le numéro pour appeler directement.

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account