> Accueil Vous regardez : Des vacances incestueuses inoubliables
Histoires taboues Inceste Vieux - Jeunes

Des vacances incestueuses inoubliables

Des vacances incestueuses inoubliables

Ce qui suit s’est produit l’année de mes 18 ans.

Cet été là, mes parents ne pouvaient pas partir en vacances, mon père étant retenu pour des raisons professionnelles dans son entreprise.
Ne voulant pas me priver de vacances, mes parents décidèrent de demander à la sœur de mon père et à son mari, s’ils pouvaient m’accueillir quelques temps. Nous ne les voyions guère souvent, car ils habitaient à l’autre bout du pays. Avec leur accord, je débarquais donc chez eux pour un séjour de 3 semaines.
Ils habitaient une charmante maison, isolée en campagne, que mon oncle avait restaurée avec goût. Ils avaient tous les deux, une petite cinquantaine d’années ayant conservé un physique de personnes qui prennent soin de leur corps. Ils étaient beaux et s’entendaient à merveille.
Ils m’accueillirent chaleureusement, et ma tante me montrait des marques d’affection évidentes, que mon oncle regardait d’un œil bienveillant. Ils n’avaient pas pu avoir d’enfant, et cela leur avait manqué.
Ce que je vais maintenant raconter, s’est produit le troisième matin de mon séjour, chez eux.
Je dormais dans ma chambre, la tête tournée vers le mur, quand je sentis quelqu’un s’allonger dans mon dos, à côté de moi. Je voulus me retourner, mais j’entendis, à ce moment ma tante me rassurer en me disant : « Non, ne bouge pas, je veux juste te faire un câlin. ». Je me sentais bien, malgré que je sois gêné, car j’avais pris l’habitude de dormir sans culotte de pyjama, et j’avais donc le bas du corps nu.
Je sentis, à ce moment, le bras de ma tante se poser sur ma hanche et sa main glisser sur ma cuisse, en remontant vers mon ventre. Je n’osais bouger, et j’attendais avec anxiété, mais avec envie malgré tout, ce qui allait suivre. Sa main atteignit mes boules et elle les enveloppa tendrement. J’étais tétanisé, car je sentais mon sexe commencer à frémir.
– « Tata, il ne faut pas, c’est pas bien ! », m’entendis-je lui dire,
– « Chut, ne dis rien. Laisse-moi faire ! Cela va te faire du bien, et tu vas aimer ! », me répondit-elle,
A ce moment, ses doigts saisirent délicatement la peau de mon sexe au niveau de mon gland, et elle commença doucement à le décalotter. Je sentais ma bite durcir comme je ne l’avais rarement sentie.
– « Mais, Tata si Tonton arrive, il va se fâcher ! »
– « Tais-toi », me dit-elle doucement, « Il est sorti, et en plus, c’est lui qui m’a dit, de venir te faire ce câlin ! »
Tout en me branlant avec douceur, elle décalottait et recalottait mon gland, elle rajouta : Des vacances incestueuses inoubliables
– « Tu dois bien savoir pourquoi il m’a dit cela ! »
Instinctivement, j’avais ouvert largement mes cuisses, et m’était légèrement tourné, pour qu’elle puisse mieux me branler.
– « Non, je ne sais pas ! »
– « Il t’a vu hier matin ! »
Je restais étonné.
– « Qu’est-ce qu’il a vu ? »
– « Tu le sais très bien ! », me dit-elle, en accentuant la pression de sa main sur mon gland,
– « Il t’a vu regarder dans l’entrebâillement de la porte de la salle de bains, quand je prenais ma douche ! »
– « Non, Tata, je ne t’ai pas regardée ! »
– « Ne mens pas, je t’ai vu aussi. Mais j’ai fait semblant de ne pas m’en être rendue compte. Par contre tu vas me dire la vérité et me raconter comment tu m’as vu me laver. »
– « Oh oui ! C’est vrai ! J’ai aimé te voir te laver avec la grosse éponge, pleine de mousse. Quand tu la passais sur tes seins, et après, quand tu te frottais entre tes cuisses. J’ai eu l’impression que cela te faisait du bien, car tu l’as fait longtemps, et je voyais bien que cela te plaisait. »
– « Oui, c’est vrai, tu as raison. Et, en plus, de savoir que tu me regardais, cela m’excitait encore plus. »
– « Et puis, après, quand tu t’es accroupie, avec les cuisses écartées, et que tu as mis deux doigts dans ton sexe… Je n’avais jamais vu cela ! »
– « Alors, raconte-moi, ce que tu as fait, en voyant ta Tata se faire jouir. »
– « Ben rien, j’ai regardé, c’est tout »
– « Petit menteur ! », dit-elle en tirant plus fort et plus loin sur mon sexe. Elle me décalottait entièrement et vigoureusement, et j’aimais ça. J’étais au bord d’exploser dans sa main.
– « Petit menteur, Tonton t’a vu, baisser ton slip et faire ce que je te fais en ce moment. Tu t’es branlé, en me regardant. »
– « Oui, c’est vrai. Mais Tonton a sûrement été en colère, en me voyant te regarder et me branler ? »
– « Eh bien, non ! Et c’est pour cela qu’il m’a dit de venir te faire ce câlin, ce matin. »
– « Et c’est tout ! Il n’est pas fâché après moi ? » dis-je, en me mettant entièrement sur le dos, cuisses totalement écartées et reins cambrés, pour qu’elle me branle plus fort encore.
– « Pas du tout, parce qu’en te voyant te branler, il a également baissé sa culotte de pyjama et qu’il a fait la même chose que toi. Il s’est branlé aussi. Et il m’a dit qu’il avait joui très fort, comme je vais te faire cracher maintenant ! »
– « Non pas encore tout de suite ! Dis-moi s’il t’a dit autre chose. »
– « Oui, il m’a dit que demain matin, ce n’est pas moi qui viendrai dans ton lit, mais lui. Et qu’il te fera ce que je te fais tout de suite, et qu’il espère bien que tu lui en feras autant. »
– « Oh oui ? », dis-je en me cambrant si fort que Tata décalotta mon gland jusqu’à la base et que j’envoyais de gros jets de sperme sur ma poitrine.

Ce furent des vacances inoubliables, dont j’aurai l’occasion de raconter d’autres épisodes, plus tard.

Vac14

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

1 commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Catégories

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Surfez anonymement

blocage porno sidebar

Visio Skype

skype tel rose amateur

Sexe à distance

téléphone rose pas cher

Médias de la Communauté

Remontons le temps