Histoire erotique Histoires taboues et histoires de sexe Inceste Xstory

Histoire de cul L’oncle surveille la maison, et moi !

Histoire de cul L'oncle surveille la maison, et moi !
Teste le sexe au téléphone avec une vraie femme chaude : Voir les profils des femmes disponibles

Histoire de cul  Oncle Ted surveille la maison depuis une semaine maintenant. J’ai l’impression que chaque jour qui passe, j’ai un peu plus peur de lui. Le premier jour, tout allait bien, mais le lendemain, j’ai eu l’impression qu’il me fixait. Je le surprenais du coin de l’œil en train de regarder mes fesses. J’ai essayé de me convaincre qu’il ne faisait que s’éloigner et qu’il ne regardait peut-être pas mes fesses d’une manière perverse, mais je n’arrivais pas à me débarrasser du sentiment qu’il avait envie de moi.

Le troisième jour, je suis rentrée à la maison après la fin de mes cours du mercredi et il avait bu. Il m’a offert un verre alors que je n’avais que 18 ans. “Désolé, oncle Ted, maman me tuerait si elle l’apprenait. Il m’a regardé de haut en bas et m’a dit : “Maman n’a pas à savoir ce qui va se passer cette semaine”. Mon estomac a lâché. De quoi parlait-il ? Je suis montée dans ma chambre et j’ai essayé d’étudier pour ne pas penser à la CREEP que Ted était en train de faire. Le quatrième jour, je suis sortie de la douche et il se tenait juste devant la porte. Il a dit qu’il avait besoin d’aller aux toilettes… mais quand j’ai regardé où était sa main, elle était sur l’extérieur de son pantalon, à côté de son sexe ! On aurait dit qu’il bandait ! J’ai eu tellement peur que j’ai couru dans ma chambre et j’ai claqué la porte derrière moi. Qu’est-ce qu’il faisait ?…

Le cinquième soir, je suis restée à l’écart. J’ai demandé à une amie si je pouvais passer la nuit avec elle et elle a dit que c’était bon. Je ne lui ai pas dit que mon oncle Ted était un sale type parce que c’était embarrassant. Après avoir passé la majeure partie de la journée avec des amis, le sixième soir, je …
Je suis finalement rentré à la maison… c’était hier soir et tu ne croiras jamais ce qui s’est passé. Oncle Ted était de nouveau ivre… Je n’étais pas surpris mais j’ai essayé de prendre quelque chose à manger et de me réfugier dans ma chambre. Si j’arrivais à l’éviter assez longtemps, maman reviendrait et il serait parti. Alors que je mangeais mon sandwich dans ma chambre, j’ai entendu frapper à ma porte, oh mec… qu’est-ce qu’il veut ? “Qu’est-ce qu’il y a, oncle Ted ? demandai-je de l’autre côté de la porte. “J’ai besoin d’entrer. Je me suis dit que c’était bizarre de dire ça. Je me suis approché de la porte pour pouvoir lui demander de partir sans le laisser entrer dans ma chambre : “Qu’est-ce que tu veux ?

J’ai entrouvert la porte, mais il l’a poussée et moi avec. “C’est quoi ce bordel Ted ?” “Tu me taquines depuis 6 jours déjà, je suis venu chercher ce que je sais que tu veux me donner” Qu’est-ce qu’il se passe ? ! “Ted, tu dois quitter ma chambre” Je me tenais face à lui, alors qu’il commençait à déboutonner son pantalon. “Ted, c’est quoi ce bordel ? J’ai commencé à reculer contre le mur – je n’avais nulle part où aller, j’étais pris au piège. Son pantalon s’est baissé et il était là, sa grosse bite dure. J’étais terrifié, j’étais figé par la peur quand il a commencé à s’approcher de moi. Il m’a attrapé par les cheveux et m’a jeté sur le lit. “S’il vous plaît Ted NO ! J’ai crié, “Je suis vierge, s’il te plaît non !” “Il m’a parlé doucement comme si nous étions des amants, comme si je ne pleurais pas, comme s’il ne tenait pas ma tête contre le lit si fort que je pouvais à peine respirer.

Il a baissé mon pantalon de pyjama et m’a pratiquement arraché mes sous-vêtements. “Oncle Ted, arrête, s’il te plaît ! J’ai plaidé pour ma douce chatte vierge, mais cela n’a fait qu’augmenter son désir. Ça a commencé, sa grosse bite était en moi. J’ai crié de douleur, les poussées semblaient ne pas aller jusqu’au bout mais ouvrir lentement ma petite chatte serrée. Petit à petit, je l’entendais prendre plaisir à m’étirer. A travers mes larmes et mes sanglots, je pouvais l’entendre gémir de plaisir. “Je n’arrivais pas à croire que c’était en train de se produire. C’était mon oncle ! Je l’entendais grogner et s’enfoncer, s’enfoncer et s’enfoncer, et je ne sais pas comment, mais il s’est passé quelque chose. Je gémissais moi aussi. Je haletais et je poussais même mon cul dans sa queue, comme si j’en voulais toujours plus. A un moment donné, j’ai réalisé que j’étais le seul à pousser nos corps l’un contre l’autre. Tu aimes ça, n’est-ce pas ? m’a demandé mon oncle avec joie. Je ne pouvais pas parler, mais je pense qu’il avait raison. Il m’a retourné pour que nous soyons face à face et il s’est remis en moi.

J’ai enroulé mes bras autour de son corps et j’ai senti tout mon corps tressaillir de plaisir, j’aimais ça... C’était bon. Mais ce n’était pas du tout le cas ! Ce n’est pas comme ça que j’avais imaginé perdre ma virginité, mais je ne voulais pas qu’il s’arrête. J’ai senti le sperme chaud éclabousser mon cul et glisser le long de ma fente, sa bite était encore dure alors qu’il la frottait entre mes fesses. “Va prendre une douche… nous allons recommencer demain matin... et tu…

Je me suis levée et je l’ai regardé. Je me sentais violée, terrifiée et excitée. Je me suis dirigée vers la douche et je suis restée dans l’eau… Je me demandais comment je pourrais raconter à quelqu’un ce qui s’était passé… surtout si je voulais recommencer. Je n’ai pas eu à attendre longtemps avant que l’oncle Ted ne vienne me chercher à nouveau. Cette nuit-là, j’ai dormi dans ma chambre, mais j’ai compris que je n’étais pas seule quand j’ai senti le poil de l’oncle Ted entre mes jambes. Il a léché doucement l’extérieur de ma fente, comme s’il essayait de ne pas me réveiller mais qu’il voulait quand même goûter. J’ai pensé qu’il serait plus sûr de faire semblant de dormir encore. Sa respiration était de plus en plus profonde, ses coups de langue de plus en plus rapides et ses doigts ont commencé à écarter mes lèvres. Il a trouvé mon clito… Je ne pouvais plus faire semblant.

J’ai haleté “Oncle Ted ?!” mon corps s’est levé mais sa tête n’a pas quitté les lèvres de ma chatte. Il l’a embrassé et l’a sucé. J’ai remué les hanches pour essayer de m’éloigner, même si c’était si bon, c’était si mal ! “Je suis ta nièce” “J’ai attendu ce bébé pendant longtemps… ta chatte a un goût plus doux que je ne l’aurais imaginé”. Il a placé son visage entre mes jambes. Mon visage était rouge et j’étais tellement mouillée. Je savais qu’il ne devait pas continuer, mais j’ai arrêté d’essayer de l’arrêter. C’était si bon et je ne pense pas qu’il se serait arrêté si j’avais essayé. Je me suis allongée et j’ai fermé les yeux. Sa langue a fait des cercles autour de mon clito et de l’extérieur de mon trou, puis elle est entrée en moi, je n’arrivais pas à croire ce qui se passait. Je n’arrivais pas à savoir si je gémissais ou si je pleurais. “Tu es si mouillée, je savais que tu aimerais ça, comme tu as aimé ma bite”. Il avait raison. Qu’est-ce qui ne va pas chez moi ? Pourquoi voulais-je qu’il me la mette dans la bouche ? Je n’aurais jamais pu demander cela.

Pas de la part de mon oncle. Il s’est approché de mon visage en me regardant droit dans les yeux. Je me suis dit qu’il allait me le mettre… au lieu de cela, il a commencé à utiliser ses doigts… en faisant doucement des cercles autour de mon clitoris. De son autre main, il a commencé à pincer mes tétons… quand il l’a fait, ses yeux se sont portés sur eux… puis sur ses lèvres. Il a sucé mes tétons durs. Il les a tapotés avec sa langue. J’avais tellement envie de sa bite que j’étais sur le point de crier ! Puis il a dit quelque chose qui m’a fait comprendre que c’était ce qu’il voulait. “Tu dois me dire que tu veux ma bite… ou je vais te torturer jusqu’à ce que tu me supplie de le faire”.

J’avais les yeux écarquillés et les larmes commençaient à couler. J’étais mortifiée et affamée de sa bite. Ses doigts entraient en moi, mais juste le bout. Pas assez profond. Et il le savait. Il me regardait trembler. “Oncle Ted… s’il vous plaît”, ai-je réussi à sortir de ma bouche. Mes lèvres tremblaient. Oncle Ted a soulevé mes genoux et a écarté mes jambes, il allait enfin le faire. Mais au lieu de cela, il a commencé à bouger sa bite de haut en bas à l’extérieur de ma chatte. Juste entre la fente, frottant mon clitoris. “Il faut que tu me dises que tu veux ma bite”, a-t-il frotté de plus en plus vite. J’ai crié en attrapant sa bite et en la poussant à l’intérieur de moi. Sa bite dure comme le roc m’a coupé le souffle. Je me suis accroché à son corps et j’ai enroulé mes jambes autour de sa taille.

Ses poussées étaient animales, il grognait et gémissait bruyamment comme si j’étais la meilleure chatte qu’il ait jamais eue. Ce n’était pas seulement une torture pour moi. Il le voulait autant que moi. Comment quelque chose de si mal et de si mauvais pouvait-il être si bon, putain. Il m’a soulevée du lit et m’a assise sur ses genoux, face à lui. C’était comme quand j’étais une petite fille, mais maintenant il était en moi et me faisait rebondir sur sa bite, plus comme une petite fille. Il a attrapé mon cul et l’a fait rebondir de haut en bas, encore et encore, en envoyant des sensations de plaisir dans tout mon corps. Je pleurais de honte. J’aimais tellement cela et c’était si mal. Oncle Ted a commencé à se retirer de moi et m’a retournée en éjaculant sur mon cul. Il m’a frappé le cul avec sa bite, en faisant sortir le reste du sperme. Après que l’oncle Ted ait quitté la pièce en silence… avait-il honte comme moi ? Le matin, j’avais cours et en quittant la maison, j’ai vu un mot de l’oncle Ted qui disait simplement “Je suis désolé – Ted”. J’ai ressenti une vive douleur à l’estomac. Je ne savais pas ce que c’était, mais je ne me sentais pas bien. Après les cours, je n’étais pas pressé de rentrer à la maison.

C’était notre dernier jour seul – maman rentrait à la maison dans la matinée. Je pensais que si je restais à l’écart, je pourrais éviter tout cela et que personne n’aurait jamais à le savoir. L’une de mes amies organisait une fête à six pâtés de maisons de la maison et elle m’a dit que je pouvais y passer la nuit. Pendant la fête, j’ai bu beaucoup trop d’alcool et, d’une manière ou d’une autre, mes prochains souvenirs sont ceux où je rentre à pied chez moi. Je voulais rentrer chez moi. Je pense que parce que j’étais ivre, la honte que j’éprouvais à vouloir être avec l’oncle Ted n’avait pas d’importance. J’ai marché jusqu’à la chambre de ma mère où l’oncle Ted dormait. J’ai remarqué une bouteille de whisky à côté du lit – peut-être qu’il essayait aussi de se débarrasser de ses sentiments.

L’oncle Ted ne portait que des caleçons, il était donc facile d’atteindre sa bite. Je ne sais pas exactement si je savais ce que je faisais, mais j’ai commencé à la mettre dans ma bouche. J’avais besoin de la faire durcir pour pouvoir la mettre en moi. J’étais tellement excitée et ivre, mais encore trop gênée pour le lui demander. Ce serait mieux que de le lui demander. J’ai enroulé mes lèvres autour du bout et j’ai sucé doucement en faisant des petits cercles avec ma langue. Ça marche ! J’ai essayé de l’enfoncer de plus en plus profondément dans ma bouche en le suçant de haut en bas. “Qu’est-ce que tu fais ? Oncle Ted s’est réveillé choqué de voir sa bite dans ma bouche. “Pourquoi tu fais ça ? C’était une erreur ! Son visage était plein de remords et de honte, mais il s’est lentement estompé quand il a réalisé que je continuais à sucer sa bite et à la rendre de plus en plus dure. Je n’avais plus peur… je voulais juste cette bite. J’ai lentement enlevé mes sous-vêtements et, tout en gardant ma jupe, je me suis mise à califourchon sur sa grosse bite palpitante.

J’ai bougé de haut en bas. Je faisais rebondir ma chatte humide et chaude sur sa bite. “J’étais tellement concentrée sur l’aspiration de sa bite dans mon trou que je n’ai pas entendu la poignée de la porte tourner. “Qu’est-ce qui se passe, bordel ? Putain de merde… maman était à la maison. J’ai continué à rebondir.

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

post

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Si vous avez une adresse GMAIL, je vous offre un premium contre un petit service. Mp ou lucie@xfr.fr Kissoux !

X
Politique de confidentialité
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
eu_cookies_bar
eu_cookies_bar_block
NOTRE POLITIQUE SUR LES COOKIES
En visitant notre site Web et en utilisant nos services, vous comprenez et acceptez la façon dont nous traitons les données personnelles conformément à notre politique de confidentialité. Nous respectons votre vie privée et le droit de contrôler vos données personnelles. Nos principes directeurs sont simples. Nous allons être ouverts avec quelles données nous collectons et pourquoi. Veuillez prendre un moment pour les lire. C'est important ! Les cookies sont de petites quantités d’informations stockées dans des fichiers au sein même du navigateur de votre ordinateur. Les cookies sont accessibles et enregistrés par les sites internet que vous consultez, et par les sociétés qui affichent leurs annonces publicitaires sur des sites internet, pour qu’ils puissent reconnaître le navigateur. Les sites Internet peuvent uniquement accéder aux cookies qu’ils ont stockés sur votre ordinateur.
En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site. Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :
  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (emailing, enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.
Vos Choix Concernant les Cookies et Balises Web Vous avez le choix de configurer votre navigateur pour accepter tous les cookies, rejeter tous les cookies, vous informer quand un cookie est émis, sa durée de validité et son contenu, ainsi que vous permettre de refuser son enregistrement dans votre terminal, et supprimer vos cookies périodiquement. Vous pouvez paramétrer votre navigateur Internet pour désactiver les cookies. Notez toutefois que si vous désactivez les cookies, votre nom d’utilisateur ainsi que votre mot de passe ne seront plus sauvegardés sur aucun site web. Pour plus d’informations relatives aux méthodes vous permettant de supprimer et de contrôler les cookies stockés sur votre ordinateur, consultez le site suivant : http://www.allaboutcookies.org/fr/ Comment configurer votre navigateur
  • Firefox :
    • 1. Ouvrez Firefox
    • 2. Appuyez sur la touche « Alt »
    • 3. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
    • 4. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
    • 5. Dans le menu déroulant à droite de « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
    • 6. Un peu plus bas, décochez « Accepter les cookies »
    • 7. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Internet Explorer :
    • 1. Ouvrez Internet Explorer
    • 2. Dans le menu « Outils », sélectionnez « Options Internet »
    • 3. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
    • 4. Cliquez sur « Avancé » et décochez « Accepter »
    • 5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Google Chrome :
    • 1. Ouvrez Google Chrome
    • 2. Cliquez sur l’icône d’outils dans la barre de menu
    • 3. Sélectionnez « Options »
    • 4. Cliquez sur l’onglet « Options avancées »
    • 5. Dans le menu déroulant « Paramètres des cookies », sélectionnez « Bloquer tous les cookies »
  • Safari :
    • 1. Ouvrez Safari
    • 2. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
    • 3. Sélectionnez l’icône « Sécurité »
    • 4. À côté de « Accepter les cookies », cochez « Jamais »
    • 5. Si vous souhaitez voir les cookies qui sont déjà sauvegardés sur votre ordinateur, cliquez sur « Afficher les cookies »
Save settings
Cookies settings