Fétiche - BDSM Histoires taboues et histoires de sexe Récit érotique

Histoire de sexe Aline 18 ans va vivre un amour trop passionnel Chapitre 5 Final

Teste le sexe au téléphone avec une vraie femme chaude : Voir les profils des femmes disponibles

Attention Cette histoire se termine mal et peut choquer certaines personnes. A lire par un public averti.

Retour à la maison

Aline arrive devant l’entrée de son appartement, elle a envie que Michel reste avec elle. – Ne me laisse pas seule, après ce que nous avons vécu cette nuit ? Ils rentrent dans l’appartement, la malle a disparu, Aline en éprouve malgré tout un soulagement. Tu peux rester avec moi jusqu’à demain, ma tante ne rentre que dans le matin. Michel se sert un verre d’alcool et avale deux comprimés. Aline lui demande. – Que fais tu ? – Je veux roupiller, je prends les somnifères que Léa m’a donnés.

Ils vont se dénuder dans la chambre d’Aline. – Tu devrais faire comme moi ? C’est le meilleur moyen pour oublier ce que nous avons dû accepter ?

Michel s’endort rapidement, Aline devrait aussi dormir, Mais elle se sent sale, souillée. Comme Michel, elle veut prendre un somnifère dans la salle de bain. En rentrant dans la salle de bain, elle pousse un cri d’effroi.

Le corps de son oncle est là, dans la baignoire ? Elle sort précipitamment pour avertir Michel, car les salauds les ont obligés à faire tout ça cette nuit pour rien ? – Michel ? Réveille toi ? C’est affreux ? Michel ? Michel ? Il a pris trop de somnifères, il ne se réveillera pas avant demain ? Il sera trop tard pour faire disparaître le corps ? Sa tante sera là.

Ils sont perdus et celui qu’elle aime dort. Elle a appartenu à quatre hommes et lui ne l’a pas encore touché.

Aline se blottie contre son Michel et murmure tout bas. – Tu n’as jamais été mon amant et nous allons être séparés pour toujours en prison ? Et ça, je ne le veux pas.

Elle descend dans la salle à manger. Ouvre un tiroir et se saisit d’un revolver qui est à son oncle. Il lui avait montré comment s’en servir, ce qui lui avait permis de serrer Aline contre lui et de se frotter contre ses fesses.

Elle remonte dans sa chambre, pose l’arme sur la table de nuit et s’adresse à l’endormi. – Nous avons tout notre temps ? Rien ne presse mon chéri.

Elle retire le drap du corps de son amoureux et se couche a ses côtés. Elle l’embrasse sur la bouche et ses lèvres s’ouvrent ? Elle peut l’embrasser profondément. S’il ne dormait pas ? Elle voudrait être son amante. Ça lui déplaît que son corps ne soit marqué que par l’empreinte de ses quatre salauds.

Aline regarde la bite molle de son Michel en regrettant qu’elle n’a jamais été dans sa bouche. Elle a envie de lui faire, tout ce que lui a fait faire aux autres cette nuit. Tant pis, s’il dort et s’il ne se saura peut être jamais qu’elle va se donner à lui ? Elle l’enjambe, elle pose ses genoux de chaque côté de son Michel. Elle est à califourchon sur l’endormi.

Elle empoigne la bite de Michel, baisse sa tête en ouvrant sa bouche. Elle l’aspire dans sa bouche. Elle le suce, le tète, l’aspire. Lentement la bite se redresse dans sa bouche. De sentir la bite se durcir dans sa bouche, la fait mouiller.

A présent, elle est aussi dure que lorsqu’il baisait la Christelle, la Muriel et aussi l’Amiral. La puissance de l’érection est bien plus forte que les somnifères qu’il a pris. Aline veut faire avec la bite de son Michel, tout ce qu’ils lui ont fait faire cette nuit. Comme elle veut commencer par le plus difficile, elle va dans la salle de bain, s’enduire le trou de balle de vaseline. Elle pense qu’ainsi, elle aura moins mal, car la queue de son Michel est aussi grosse que celle de Pierre.

Elle veut jouir complètement, elle désire avoir une extase supérieure à celle qu’elle a eue cette nuit avec les autres. Elle pose ses pieds de chaque côté des hanches de Michel. Elle descend son fessier sur la queue de l’endormi. D’une main, elle dirige la queue de Michel à l’entrée de ses reins. Elle descend son fessier et la queue s’enfonce dans son boyau. La douleur est là, mais elle est plus acceptable. Lentement, elle fait entrer dans son rectum la bite de son Michel. Ses fesses reposent sur les cuisses de Michel. La voici enculé entièrement, la bite de son Michel est au fond de son ventre et ce n’est plus douloureux.

Sa moule est toute mouillée, comme il est bon de faire l’amour avec son amoureux. Aline se met à descendre et monter son fessier sur la queue de Michel de plus en plus vite. Un orgasme pointe dans ses reins et il éclate lorsque la bite de son Michel envoie une dose de sperme chaud au fond de son ventre. – OORR ! OUIII ! Je sens ton sperme chaud en moi ? C’est chaud ! C’est bon !

Ses décharges puissantes la foudroient de plaisir, elle espère que pour lui aussi, c’est aussi bon dans son sommeil.

 

Bien qu’en dormant toujours, elle colle sa bouche à la sienne. Elle est heureuse des se baiser d’amour avec la bite qui ramollit dans son rectum. Épuisée par cette jouissance, elle s’endort contre son Michel. Cependant, elle sait que la journée ne fait que commencer. Quand Aline se réveille, Michel dort toujours et ses efforts ne parviennent pas à le sortir des bras de Morphée. Après tout, ce n’est pas plus mal, avec le cadavre de l’oncle dans la baignoire.

Elle se penche sur le bas ventre de son amoureux. Elle se saisit de la bite molle et encore souillée de la sodomie précédente. Peu importe, elle l’aime cette queue, elle l’embouche et lui redonne la consistance voulue. Oh ? Aline est heureuse qu’il bande à nouveau, car elle a envie de l’avoir dans son vagin et de lui faire l’amour, pas faire de la baise, mais faire de l’amour. Elle se met à califourchon au dessus de son pubis. Elle empoigne la bite et la frotte contre son clitoris et entre ses lèvres intimes.

Elle s’excite et bien sûr, elle mouille, elle jouit. Alors, elle désire le sentir en elle. Oh ? Comme il est gros l’engin qui rentre dans son puits d’amour, mais elle est heureuse que la bite de son Michel vienne toucher son utérus. C’est elle qui lui fait l’amour en espérant que dans son sommeil ? Qu’il ne rêve pas de faire l’amour avec Marie, Muriel, Christelle et les autres. Le plaisir monte dans le ventre d’Aline encore plus vite. Lorsqu’elle regarde la queue de son amoureux entrer et sortir de son ventre, à chaque fois qu’elle descend et remonte son fessier.

Aline s’oblige à ralentir son rythme afin de savourer son plaisir le plus longtemps possible. Le visage de Michel est paisible dans son sommeil. Un orgasme monte rapidement dans son ventre. Tout son corps est électrique, l’orgasme éclate, elle jouit en criant : – OH ! OUII ! Michel mon amour, je t’aime !

Elle s’écroule sur son amant et l’embrasse d’amour. Elle s’oblige à se calmer pour pouvoir jouir encore. Elle reste ainsi allongée sur Michel avec sa bite dans sa chatte. Elle l’embrasse a qui mieux mieux.

Ensuite, elle veut encore jouir sous les giclées de sperme de son amour, dans sa moule. Elle recommence à monter et descendre son fessier avec frénésie. Michel pousse un gémissement dans son sommeil qui annonce son éjaculation proche. Elle aussi sent qu’une nouvelle tempête s’annonce dans son corps. Dès qu’elle sent le sperme chaud de Michel inonder son puits, un orgasme la foudroie tandis qu’elle donne des coups de reins de plus en plus rapides. – OORR ! OOUUIII ! Mon amour ! Encore ? OUUII ! AAARRRGNNN !

Aline, s’effondre sur son Michel, foudroyée de plaisir. Elle reste ainsi sa bouche collée à la sienne. Elle garde longtemps la bite de Michel dans son puits d’amour, afin de le sentir débander lentement. Elle le désire dans sa bouche, elle veut sentir son sperme lui remplir la bouche et lui inonder la gorge. Ainsi, il aura été totalement son amant et elle en aurait été heureuse. Elle se lève et sort de la chambre avec aucune douleur dans son corps.

Elle va ouvrir la fenêtre du palier. Elle est nue, mais elle au point ou elle en est, elle s’en fout. L’homme de la fenêtre d’en face la regarde étonné. Aline, le méprise, car il représente les hommes qui lui ont fait tout ce que l’on peut faire à une fille. Cette nuit, elle s’est conduite comme une putain. Alors, il peut bien la reluquer, elle s’en fout royalement. Elle se caresse les seins, les offre de ses mains et ensuite lui tire la langue avant de retourner dans la chambre.

Pendant qu’elle s’exhibait au bonhomme d’en face, sa moule s’est de nouveau mise à mouiller. Le plaisir de son exhibition l’a excité. Elle s’accroupit aux côtés de son Michel, elle se saisit de sa verge molle. Elle va faire tout se qu’elle a appris cette nuit pour le faire rebander. Il sent fort l’homme, cependant elle désire parcourir de sa langue les endroits secrets, que chez les autres, elle a léché machinalement. Elle enjambe son amant, elle se met sur lui en position dite soixante neuf. Elle passe sa tête entre ses cuisses pour embrasser le périnée de son Michel. Sous la caresse de sa langue, elle sent la bite de Michel se redresser entre ses seins. Elle aussi, elle est prête à jouir de nouveau ?

Elle lèche son anus qui s’ouvre, alors elle y enfonce sa langue. Entre ses seins, la queue de son amour durcit de plus en plus. Dans sa moule, elle sent le plaisir monter. Elle aspire sa bite dans sa bouche, elle fait tourner sa langue autour de la bite. Elle enfonce sa queue au plus profond de sa gorge, jusqu’à la nausée ? De nouveau le plaisir irradie son ventre ?

Elle prend plaisir à lui sucer la queue, ce n’est pas croyable, elle va en jouir.

Alors, elle le pompe plus profondément. Aline est heureuse d’avoir pu s’enfoncer sa queue au fond de sa gorge. Enfin, un long jet puissant éclabousse son palais. Elle avale avec volupté le jus de son amour ce qui lui déclenche un orgasme. Elle délire dans sa tête, tandis elle aspire tout ce qu’elle peut tirer de la queue de son amour. Lorsque la bite devient molle dans sa bouche, épuisée elle se laisse tomber contre lui. Comme il est bon d’être sur le corps de son amant, car à présent, il est son amant d’amour.

Aline, la mort dans l’âme, se lève et se saisit du revolver poser sur la table de nuit ?

A présent, elle ne doit pas hésiter, parce que si elle hésite une fois, elle n’aura plus le courage de le faire. Elle pose le canon de l’arme sur le cœur de son Michel. Elle sait que plus rien ne l’empêchera d’aller jusqu’au bout. Elle fait feu ! Du sang de son amour a giclé sur ses seins ?

Elle ouvre la bouche, met l’embouchure du canon du revolver contre son palais. – Je te rejoins mon amour pour toujours.

Elle fait feu et elle s’écroule sur son amour, morte la tête fracassée.

Fin

Sam Botte

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

post

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

20€ offerts chez Octopus électricité

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Naviguer par catégories

Marie Lou téléphone rose

Marie Lou téléphone rose

Tel rose de Marie Lou

tel rose de marie lou