Bi - Gay - Lesbien Fétiche - BDSM Histoires taboues et histoires de sexe Prostitution Récit érotique Zoophilie

Histoire de sexe La récession les amène sur une pente dangereuse…La suite !

Histoire de sexe La récession les amène sur une pente dangereuse...La suite !
Teste le sexe au téléphone avec une vraie femme chaude : Voir les profils des femmes disponibles

Lire la première partie

Histoire de sexe

CHAP 4

Anna est au pied du mur

Aujourd’hui, André fait la gueule.Ils se sont croisés au petit matin, lorsque Anna est rentrée épuisée de sa dernière danse. Le soir, ils sont tous les deux dans le salon. André est un peu plus joyeux, car il croit qu’Anna n’ira plus faire du strip-tease en dansant.

Soudain la sonnerie de la porte d’entrée résonne ?

Ils se regardent tous les deux étonnés. Qui peut bien venir à cette heure ?

André se lève et va ouvrir la porte d’entrée. Un coursier lui tend une grosse enveloppe kraft et lui demande une signature de réception.

Après, avoir signé André rentre au salon et regarde sa femme d’un air interrogateur.

Il ouvre l’enveloppe, et trouve un DVD à l’intérieur avec une carte du club manuscrite.

– C’est quoi ? Demande Anna à son Mari.

André lit la carte.

– Regardez ce DVD en famille, il est adressé à Anna. Ça doit être une vidéo sur tes strip-teases danses. Chouette ! On en aura un bon souvenir. André glisse le DVD dans le lecteur. Il appuie sur le bouton de la télécommande, et l’appareil se met en route.

Le film commence et commence fort même. Sur l’écran apparaît Anna couchée sur le podium du club les jambes écartées. Elles sont tenues pat Bob le vigile qui la baise. Le son est très audible et on peut bien entendre Anna râler de plaisir. – Défonce moi Bob ! OH ! OUI ! Baise moi bien ! – Tu adores ma grosse bite dans ta chatte de blanche ? – OH ! OUI ! Je vais encore jouir ? – Je vais tout te cracher mon jus au fond de ton ventre. – Oh ! Non, retire toi ! Retire toi SVP ! – Trop tard !

Mais c’est quoi ça ? C’est toi avec le vigile ! Il te baise. Tu m’as fait cocu avec lui ? Depuis combien de temps ça dure ?

Anna les yeux écarquillés devant l’écran ne sait pas quoi répondre ?

– Il a profité d’un moment de faiblesse et de ma tristesse d’arrêter mes strip-teases dans le club. J’ai commis une erreur ? Je te demande pardon mon chéri c’était la première fois que je te trompais. Mais c’est toi que j’aime, depuis toujours mon chéri. C’est toi, qui me donne du plaisir quand on fait l’amour.

Malheureusement sur l’écran la vidéo diffuse le contraire.

Bob éjacule dans le fond de son paradis. On entend bien, Anna crier fort son orgasme. – Je vais être enceinte ? – Oui ! Je te remplis, tu vas avoir un bébé chocolat ? – RORORRRO ! Je jouis encore ! RRRAAAA ! OOOUUUIII ! Baise moi encore avec ta queue ? – Oh oui encore ? C’est si bon ! Tu as tellement de sperme pour moi !

Ils se désaccouplent, la queue débande un peu. Anna se lâche. – André n’est pas un homme à côté de toi. Il ne remplit même pas une cuillère à soupe avec son jus de blanc bec ! – Maintenant, viens me laver la queue et les boules ?

On voit Anna, ramper à quatre pattes vers la queue de Bob. A sa hauteur, elle prend la queue dans sa bouche et la lèche, la suce, l’aspire, l’avale. – Je ne fais pas ça à André ! Mais, là, je veux nettoyer tout le sperme qu’il y a là-dessus.

Pendant qu’Anna suce la queue de Bob qui rebande. – Avale en entièrement ma queue ?

– Ça je confirme ! Tu ne m’as jamais sucé la queue après que je t’ai baisé ! Salope !

A l’écran, elle aspire sa queue en avançant sa bouche vers son pubis. – C’est ça ! Prends toute ma queue au fond de ta gorge de pute. Clame Bob, avec ses mains derrière sa tête, qui l’attire vers son pubis. Anna se retrouve le nez écrasé dans les poils du pubis de Bob. Au bon d’un moment, il lui lâche la tête et elle la recule pour reprendre son souffle. – Branle moi ? Tout en me pompant le gland.

Elle saisit sa queue à deux mains et pose ses lèvres sur le gland. – Elle est belle, mais si grosse ? Anna embouche la queue de Bob, elle recommence à l’aspirer, la sucer, l’avaler. Elle lui taille une pipe comme si elle faisait ça tous les jours. – Oui ! C’est ça ! Je commence à bien te sentir ? Anna s’active un peu plus sur sa queue. – Tiens la bien dans ta bouche, je vais décharger et tu vas tout avaler ? Bob envoie sa jouissance au fond de la gorge d’Anna. Elle avale goulûment son plaisir.

Elle a du mal à tout avaler, elle a l’air d’aimer le goût de son sperme.

– Bois mon lait, ma belle salope. C’est bien tu es une vraiment une suceuse née. – Tu n’as jamais voulu avaler mon sperme, car tu trouve ça dégouttant ! Et le sien n’est pas dégouttant ? Rouspète André. A l’écran, Anna, allongée entre les cuisses de Bob, elle lui cajole sa queue, l’embrasse comme une amoureuse de cette queue noire. – C’était incroyablement bon ! Peut-être que je pourrais encore venir travailler, pendant les deux semaines de déplacement d’André ? – Continue à travailler ici et je te baiserais tous les soirs. – OH ! Oui, et tu mettras une capote ? – Non ! Je baise à cru où je baise pas !

– Ah ! Tu comptais y retourner pendant mes déplacements ? Pour le fric où pour le noir ? – Pardonne moi mon amour, ça n’arrivera plus ! Parce que je n’y retournerai plus dans ce club !

Sur l’écran, elle continue à cajoler la queue qui recommence à durcir. – Elle revient dure de nouveau ? Avec André, on ne peut faire ça que deux fois en une heure, après il est cuit ! Toi, tu rebandes encore ? Tu es un vrai homme toi ! – Oui ! Alors, mets-toi à quatre pattes ma salope. – Je suis tellement mouillée d’envie que je tache la scène ? Bob pose le gland de sa queue à l’entrée de la moule trempée d’Anna. – OH ! OUI ! Baise moi encore Bob ?

André est estomaqué de voir et d’entendre sa douce femme jouir autant avec le vigile du club. Il savait que les strip-teases de sa femme l’excitait beaucoup, chaque soir après ses strip-teases en dansant. Ils en ont bien profité, quand elle rentrait. Mais là ? Il a du mal à en croire ses propres yeux. Anna le regarde d’un air malheureux, elle le voit se décomposer au fur et a mesure que les images défilent.

Sur l’écran, Bob écarte de ses mains les fesses d’Anna et enfonce lentement sa queue dans son paradis.

Il en profite pour enfoncer furtivement un pouce dans l’anus d’Anna. – HEY ! Qu’est-ce que tu fais ? – Je le détends salope.On voit bien, qu’il enfonce à fond sa queue dans son ventre. Son pubis vient enfoncer un peu plus son pouce dans l’anus de celle qui cocufie André. – NON ! Pas mon cul ? Tu es trop gros ! Tu vas me le détruire ? Il baise bien Anna qui râle son plaisir. Elle pousse des râles de soumise. – J’aime ta bite Bob ! Baise moi encore ? Doigte moi le cul si tu en as envie ? Fais moi tout ce que tu veux ? RROROO ! C’est BOOONN !

Bob sorts sa queue du paradis d’Anna. Il retire son pouce de son anus et le remplace par sa queue. – NON ! Pas dans le cul ? Elle est trop grosse ! Il a déjà rentré le gland dans son anus. Il continue à l’enfoncer. – BOB ? Ça fait mal ! – Putain que tu es serré par là ? – Tu me fends en deux ! Je ne peux pas la prendre ? – Pousse comme si tu faisais caca ? Et toute sa queue rentre dans le boyau de l’enculer. Il reste un bon moment immobile, avec son ventre qui écrase les fesses d’Anna. Il lui caresse les reins, le dos, les seins.

Anna commence à pleurer en silence. Le film continue avec l’image en gros plan qui vient sur l’anus de la femme. André ne peut s’empêcher de s’écrier.

– Non mais regarde moi ça ? Regarde ça ! Tu n’as jamais voulu me laisser te faire ça ! C’est sale que tu me disais ? Et là c’est pas sale ? Si on te traite d’enculée, tu sauras vraiment ce que ça veut dire. Anna essuie ses yeux sur les invectives de son mari, ce qu’elle voit, d’elle la fait mouiller d’envie au lieu de la dégoutter.

André est effaré. Non seulement les images le choquent, mais ce qu’il entend est pire. Il se demande comment sa femme a bien pu se laisser baiser par ce noir. Et surtout, comment elle a réussi à mettre son amour propre de coté et se vautrer dans cette fornication. 

Pour exorciser sa frustration, il se retient d’être vulgaire avec son épouse. Parce que c’est un peu à cause, qu’il a trouvé ce travail dans ce club. Si le dégoût l’envahit au fur et à mesure, il reste encore incapable, pour le moment, de haïr la femme qui partage sa vie. Et, malgré lui, les cris de plaisir de sa femme et de voir sa femme qui se faire baiser, le fait bander.

Sur l’écran, on voit Bob qui se retire lentement par à-coup, il se renfonce légèrement. Petit à petit, l’anus d’Anna se détend et avale la grosse queue qui à présent va-et-vient. Elle râle ça fort. – Oui ! J’aime ça ! Encule moi ? J’adore sentir en moi ta grosse queue de Martiniquais. Ramone moi le cul, je te le donne !

Anna en est à son deuxième orgasme anal. La sodomie dure longtemps, car les couilles de Bob sont presque vides. Sur la scène, la sodomie continue, avec les orgasmes bruyants d’Anna.

Sur la scène, Bob remplit les entrailles d’Anna d’un reste de sperme en râlant son plaisir. – Putain ! Je te remplis le ventre ! Anna crie, elle aussi sa jouissance. – OOUUIIII ! Remplis moi le cul ! Mon Bob !

Sur la scène, Anna le cul libéré se retourne et admire Bob. – A qui appartient ses trois paradis ? – A Bob ? Rien qu’à mon Bob. Elle se saisit de sa queue et recommence à la lécher et à la sucer et elle durcit encore. – Ta bite est incroyable ? Je n’en aurai jamais assez. – Toi aussi, tu es une incroyable salope qui en veut toujours plus. – Je pense qu’à présent, tu viens de changer ma vie ? – Tu n’en as pas idée ?

La séquence s’arrête sur une image fixe sur l’anus d’Anna avec la grosse bite de Bob enfoncée dedans.

Le son de la voie du patron du club retentit soudain.

– Ma chère Anna. Si vous regardez ses images, c’est que vous avez choisi de partir de mon club ? Aucune de mes filles ne peut partir sans que je lui dise. Donc, sauf si vous voulez voir des copies de ce DVD envoyées à votre famille et diffusé sur le net. J’espère que vous serez plus agréable à l’avenir ? Et, pour commencer à être agréable, vous travaillerez sept jours par semaine et ce sera dès réception du DVD.

– Voyez aussi le bon côté des choses ? Pensez à tout cet argent supplémentaire que vous ferez ? Quand vous danserez en privé, pour nos clients et leur donnerez du plaisir. Je ne prendrais que soixante pour cent de celui-ci.

Les salauds ! Crie soudain Anna. – Je vais t’expliquer mon chéri ? – Ce n’est pas la peine ! Je ne peux pas lutter contre la bite de ton Bob. Je ne t’ai jamais fait jouir autant que lui. C’est ce que j’ai vu. S’il t’a mis enceinte ? Deux chose l’une ? Soit tu te fais avorté et on reste ensemble. Si tu veux le garder ? Tu prend la porte, c’est le divorce à tes tords. – Et pour la question d’aller travailler au club tous les soirs, je fais quoi ? – Écoute, ma chéri ? Je ne vois pas d’autre solution ? si nous voulons pas que nos parents, sache que j’ai épousé un pute d’enculée. Tu vas donner du plaisir à tes clients et à ton cher Bob.

Ne sachant plus quoi dire, Anna se réfugie dans les pleurs. Elle plonge son visage dans ses mains.

– Bon ! Dans deux heures tu retourne travailler au club. Mais avant de partir, tu vas me taillé une bonne pipe pour que je t’encule moi aussi. Même si je ne suis pas un homme, comme tu dis ? J’ai le droit de t’enculer à présent que je t’ai vu le faire avec un noir. – Oui, mon chéri, tous ce que tu veux, je le ferai pour toi. Les voilà tous les deux partir dans leur chambre. Anna se soumet au désir de son mari avant d’aller au club.

CHAP 5

Retour au club.

Anna et André reviennent au club. Il sont accueillis par Bob le vigile noir, joue l’étonné. – Tu reviens travailler ici où vous êtes là en spectateurs. – Ton patron m’oblige à revenir travailler tous les soirs. Ne fais pas l’étonné ? Tu as participé au chantage du patron. – De quoi tu parles ? Je ne suis au courant de rien. Si le patron te fait du chantage je n’y suis pour rien. C’est entre toi et lui !

Ils rentrent tous les trois dans le club qui est bien animé ce soir. Bob leur désigne une table pas trop loin du podium de danse. Lorsque le couple est installé, le patron vient immédiatement les voir. – Bonsoir ! J e vois que vous avez regardez le DVD que je vous ai fait parvenir. Donc, si vous acceptez mes conditions, Anna tu vas tout de suite dans la loge et tu te prépares à entrée en scène rapidement. André se lève brusquement, il fait face au patron du club. – Salaud ! Tu as piégé ma femme avec le vigile ? Je vais te casser la gueule ! Bob intervient. – Pas de bagarre ici monsieur. Toi ! Vas te changer, ton mari va discuter avec mon patron gentiment.

Anna s’éclipse direction la loge des strip-teaseuses.

André se radoucit devant la carrure d vigile noir. Sur l’invitation du patron, il se rassoit à sa table. Le patron commande deux whisky et s’assoit aussi à la table. – Bon écoutez ? C’est les strip-teases qu’Anna fait en dansant, qui remplissent mon club comme jamais. Je ne pouvez pas la laisser partir sans rien faire. J’ai profité de l’égarement de votre femme avec Bob pour lui mettre la pression.

André boit d’un trait sur verre de whisky.

Le patron sort un papier plié de sa poche. Qu’il le tend à André. – Voici l’affirmation écrite que je garderai dans mon coffre le DVD de l’égarement de votre femme. Il ne sera pas publié tant qu’Anna travaillera dans mon club ? Vous en avez ma parole. Il demande d’apporter un autre whisky à André. – Vous pouvez venir voir les strip-teases de votre femme, autant que vous voulez. Une table sera réservée pour vous.

La conversation s’arrête lorsque Anna rentre sur la piste pour exécuter son premier strip-tease de la soirée, sous les applaudissements. Elle improvise une danse provocante et sexy. Tout en dansant, elle ondule, elle tourne, se baisse pour qu’ils ne puissent rien rater de son corps.  André regarde le papier à l’entête du club, signé par le patron et le glisse dans sa poche. Après le quatrième whisky André oublie son amertume d’avoir été trompé par sa femme. Il bande à la regarder se tortiller nue devant tous ses hommes qui lui glisse des billets dans ses bas où son porte-jarretelles.

A la fin du spectacle, ils rentrent chez eux. Et bien entendu, Anna est comme à la accoutumée excité par ses strip-teases devant tous ces hommes. Ils font l’amour un très long moment. Elle ravive avec sa bouche, la petite bite de son mari après la première baise et aussi après la sodomie, qu’elle ne peut plus lui refuser.

Anna sait que tant que son mari sera là chaque soir, à la regarder travailler au club. Elle ne pourra pas se faire baiser par la belle grosse queue de Bob, qui lui manque tant. Furtivement, elle lui fait bien de temps en temps une pipe en avalant son sperme qu’elle adore. C’est là le seul plaisir qu’elle peur s’offrir. L’autre soir, comme elle gardait en bouche la queue de Bob, après avoir avaler son délicieux sperme. Elle aime le sentir débander dans sa bouche. Il a mis ses mains derrière sa tête pour la maintenir pendant qu’il vidait sa vessie au fond de sa gorge. Surprise par son comportement, elle a quand même avaler son urine par amour pour son amant. Elle ne s’est pas rendu compte que c’était le début de son entière soumission.

Le patron attend impatiemment les absences d’André pour déplacement professionnelle qui seront nombreux dorénavant. Il a soudoyé son patron pour qu’il l’envoie très souvent en déplacement.

Le mari d’Anna part maintenant régulièrement en déplacement pour un, plusieurs jours ou plus qu’une semaine Quand il rentre chez lui c’est pour vidanger le trop plein dû à l’abstinence. Il est souvent fatigué car il travaille souvent tard le soir suivant les impératifs, ce qui fait l’affaire d’Anna qui peut assouvir ses besoins sexuels avec Bob.

Évidemment, elle ne sait pas encore, que c’est une stratégie pour qu’elle soit disponible en permanence, sans être dérangée par la présence de son homme.
Le but du patron est, qu’elle serve de prostituée auprès des clients du club.

Le deuxième soir d’absence de son mari en déplacement professionnelle. Après son dernier strip-tease Bob l’entraîne dans le box réserver pour elle à présent. Il est bien aménagé avec un mini bar, un petite table basse au milieux de quatre fauteuils. Le tout sur une moquette moelleuse.

Anna s’approche de Bob et lui elle caresse le visage amoureusement.


Elle glisse ses mains sous sa chemise et elle caresse son torse. Elle se colle contre son amant, passe un bras autour de son cou et tout en caressant sa braguette. Elle pose ses lèvres sur les siennes et sa langue pénètre dans la bouche de Bob. Elle va à la recherche de la langue de son amant.
Il finit par répondre à ses baisers qu’elle fait durer pendant qu’une main qu’elle glisse entre les cuisses de Bernard pour constater que son sexe n’est pas insensible.
Manon s’attaque aux vêtements en commençant par la veste puis à la cravate avant de déboutonner la chemise.


Elle caresse, embrasse et lèche le torse tout en le débarrassant de la chemise. Elle se baisse et dégrafe la ceinture et baisse le pantalon avant de faire descendre doucement le caleçon tout lui en embrassant le ventre, les cuisses et sa belle queue.
Elle aide Bob à se débarrasser des vêtements devenus inutiles, qui se retrouvent en vrac sur un fauteuil qui se trouvait à proximité.

A genoux, pendant que ses mains caressent les cuisses et le ventre de son Bob, elle embrasse puis lèche partout sa grosse queue bien érigé par le désir. Elle suçote pendant un moment le gland, il râle de plaisir.
Les mains agrippées aux cuisses de Bob, elle enfonce au maximum la queue imposante dans sa bouche et reste un moment sans bouger. Maintenant sa bouche fait des va-et-vient d’abord doucement, ensuite de plus en plus rapidement sans que la verge, qui vient buter au fond de la gorge, ne sorte complètement de sa bouche.
Bob souffle, il l’encourage en la traitant de bonne pute.


Il lui dit, qu’il ne s’est pas trompés sur son compte et que se satisfaire uniquement de son mari. C’était du gâchis et que sa vocation est d’être une salope pour lui et les hommes noirs.
Son corps se tend, sa queue tremble dans la bouche d’Anna. Elle redouble d’aspiration en refermant bien ses lèvres sur sa queue. Soudain, il envoie ses longues giclées de sperme, qui frappent le fond de la gorge d’Anna. Elle avale sa semence et continu sa fellation jusqu’à ce qu’elle soit sure que l’érection est durable.

Elle se recule et se relève et pousse Bob a s’asseoir dans un fauteuil.
Anna se met à califourchon sur lui, au niveau de son bas ventre, les jambes de chaque côté des siennes.
Elle tient sa queue avec une main et la dirige vers son paradis très humide. Elle se baisse pour la faire pénétrer à l’intérieur de son puits d’amour, elle ressent avec bonheur le coulissement de sa grosse queue qui repousse ses chairs pour y faire sa place. Lorsqu’elle est bute au fond de son paradis, elle passe ses bras autour du cou de son amant et lui roule une pelle d’amoureuse.

Bob passe lui aussi ses bras dans son dos et la plaque contre son torse. Les seins écrasés contre le torse de son amant, sa bouche collé dans un baisé fougueux. Soudain, elle sent qu’une autre queue se colle à l’entrée de ses reins ?

Elle décolle sa bouche de celle de Bob en reculant sa tête en arrière. Elle veut se séparer du corps de son amant, mais il la maintient bien collée à son torse. Elle tourne son visage,et regarde derrière elle ? – Je te présente Tony un de mes frères ! Proclame Bob, son amant.

Tony a déjà enfoncé son gland lubrifié dans l’anus entrouvert d’Anna.

– Non ! Pas ça Bob ! Je ne suis pas une pute ? C’est avec toi que je veux faire l’amour et pas avec lui ou le autres ?

– Ma chère Anna ? Ne soit pas égoïste ? Tu me partages déjà avec ton mari, et à présent je te partage avec mes frères ce soir. Tu ne le regretteras pas croit moi ! Déjà, Tony lui a empoigné les hanches et enfonce lentement sa queue dans le boyau d’Anna. Mise devant la situation scabreuse d’être prise comme une pute. Des larmes de désespoir coulent sur ses joues. Elle abandonne toute rébellion, elle enfouit son visage dans le cou de Bob.

Tony fini d’introduire sa queue dans les reins de l’Anna. Il ne bouge, lorsque son pubis écrase les fesses de la belle enculée. Ils sont tous les trois immobiles imbriqués ensemble. Bob essaie de la rassurer en lui prenant la tête à deux mains et met son visage mouillé de larmes devant le sien. – Avec ton mari, vous avez entendu le deal du patron ? Il ne diffuserait pas le DVD de notre baise sur le net, si tu revenais travailler au club et que tu devrais aussi donné du plaisir aux clients des danses privées. Vous n’avez pas compris ce que ça voulez dire : Donné du plaisir aux clients ! Ça veut dire donné du plaisir avec ton corps, c’est faire la pute comme les autres filles !

Anna le regarde avec des yeux interrogateurs. Elle vient de comprendre la tournure du message. Bob lui prend la bouche dans un baisé fougueux, leur salive et leur langue se mélange. Tony commence à lui caresser les reins. La chaleur de ses mains lui fait un bien fou. Ensuite, il lui caresse aussi, les seins décollés du torse de Bob. Là, aussi ses mains chaudes lui redonne envie de faire l’amour.

Tony sent que l’anus d’Anna se relâche, alors il commence un léger va-et-vient dans son boyau.

S’aidant des muscles de ses jambes, elle fait monter et descendre son corps d’abord doucement puis de plus en plus vite. Au début la queue coulisse difficilement dans son cul, contrairement à celle de Bob qui coulisse à merveille dans sa moule baveuse. Rapidement son anus s’élargit et se lubrifie jusqu’à ce que la queue coulisse, elle aussi avec facilité dans ses reins. Les deux frères synchronisent leur coup de bite.


Son corps sursaute à chaque coup de bite. Elle mouille tellement pendant les va-et-vient dans sa moule que sa mouille qui déborde de sa moule, qui ainsi lubrifie la queue qui va-et-vient aussi dans son cul. Anna commence prendre du plaisir dans sa première double pénétration. Elle ne sait pas d’où vient son orgasme tellement qu’elle jouit de ses deux puits d’amour rempli par deux bonnes bites noirs.

En remuant la tête sous l’emprise de son orgasme, elle aperçoit trois hommes nus, qui les regardent en se branlant doucement.

Elle me rendis compte qu’ils sont bien plus âgés que Bob. Deux ont la quarantaine, le dernier est plus proche de la cinquantaine. Tous noirs, Gille est le plus petit, tout en muscles ; Jean, est plutôt bien en chair. Celui qui l’impressionne est Denis, tant par sa carrure, que par sa prestance, renforcée par ses tempes argentées.

S’aidant des muscles de ses cuisses, elle accélère le mouvement de va-et-vient pour faire aller et venir les queue dans son ventre tout en caressant le corps de Bob qui malaxe ses seins et triture les tétons. Elle imperturbable continue à remuer entre eux deux.
Ainsi exciter les deux hommes ne tiennent pas très longtemps et avec des soubresauts leur queue déversent ensemble leur semence dans le ventre de Anna. Elle est aux anges, quand les deux queues s’agitent en elle et en envoyant des giclées de sperme dans ses deux puits d’amour. Ils restent sans bouger en soufflant fortement.


Anna se retire d’elle même d’entre ses deux baiseurs et à genoux, elle se positionne à côté de Bob.
Elle courbe le dos, se penche en avant et lèche sa queue poisseuse, patiemment avec sa langue et sa bouche. Elle récupère et avale le sperme et la mouillure qui souillent le membre qu’elle aime tant.
Tony vient à coté du couple et agite sa queue demi molle devant le visage d’Anna. Tout en nettoyant la queue de Bob, elle caresse les cuisses, le ventre et les testicules de Tony. Ensuite, elle délaisse la queue bien propre de Bob, pour prendre dans sa bouche la celle de Tony. Elle suce et nettoie cette queue en serrant le mieux possible ses lèvres sur celle ci.
Tony apprécie car son corps a tendance à remuer.

Anna frissonne, car pendant qu’elle suce la queue de Tony. Elle ressent une bouffée de chaleur, qui l’a rend moite.
Ses seins se balancent, durs, gonflés. Ses bouts sont devenus très longs et très durs.
Les quatre hommes autour du fauteuil la fixent.
Une fois sa tâche accomplit, elle se relève et elle reste là, les bras ballants ? Bob avance sa main et la pose sur sa cuisse. Il la remonte jusqu’à toucher son sexe. Il trouvé son clitoris, elle ouvre ses cuisses et elle sent leur jus couler de ses deux orifices. Il lui donne une serviette ? qu’il sort d’où on ne sait où ? Il lui pincé le bouton entre le pouce et l’index. Elle râle de surprise et de bonheur. Ensuite, elle s’essuie l’entre jambes souillée, avec la serviette.

– Allez, montre-leur que tu es un bonne putain obéissante. Va leur montrer que les blanches sont les meilleurs suceuses du monde.
Proclame Bob.

Il prend Anna par le bras, et la met à genoux de force et l’oblige à sucer ses trois frères. Les frères sourient et sont tous la bite à la main.
Anna en bonne soumise, se met à quatre pattes et suce les trois mecs en s’appliquant. Elle pompe et branle tous les gars un par un voire deux par deux.
Pendant qu’elle suce, Denis lui caresse le cul. Il lui met un petit doigt dedans et commence à jouer avec son trou de balle pour le maintenir dilater.
– Je vais t’enculer pendant que tu les suces, chienne !

Il rentre son gland au fond du cul d’Anna.
– RRAAARA ! Oui ? Enculez-moi, je suis à présent une pute, j’aime ça. Allez y ! OUIIIII ! RRRR !
Anna râle de plus en plus fort. Gille se glisse sous elle et vient lui lécher sa chatte trempée et dégoulinante de mouille.
Denis jouit dans les entrailles d’Anna, puis regarde le spectacle.

Les frangins, voyant Anna hyper excitée se mettent à la baiser sur la moquette. Le premier la prend en levrette pendant qu’un autre se met devant elle pour se faire sucer.
– RROOORR ! Oui, allez-y, baisez-moi à fond devant l’œil de mon Patron, ça m’excite. Je suis la plus salope des strip-teaseuses ! J’aime me faire baiser.

Sous l’œil de son patron, qu’elle a dit ? Car elle sait, qu’il y a des caméra dissimulées dans son Box.

Anna se fait peloter les seins. Se faire baiser la moule, le cul, la bouche à la chaîne et elle semble adorer ça. Bob lit la luxure dans ses yeux.
Pendant qu’elle s’empale sur un des frères, Bob vient lui claquer le cul. – Je vais faire rougir ton petit cul de pute, c’est tout ce que tu mérites.
Son cul rougit rapidement sous les claques de Bob. Elle continue de baiser avec ses frères et elle finit même prise en sandwich, qu’elle adore à présent.
Elle se fait remplir le ventre et les entrailles de plein de sperme, aussi dans son estomac.

Elle va se nettoyer l’entre jambe dans la salle de bain de la loge des danseuses et puis elle revient dans le Box, épuisée et les jambes flageolantes, d’avoir eu trop d’orgasmes. Bob la raccompagne à sa voiture.

– A demain ? Ma pute adorée !

CHAP 6

Le mari réalise le deal

Le patron d’Anna râle de désespoir, car lorsque le mari de sa meilleure strip-teaseuse est dans la club, elle ne peut pas satisfaire le supplément dans ses danses privées comme elle le doit faire. Il perd beaucoup d’argent lorsque Anna écourte ses danses privées.

André a découvert un soir que sa femme a un as de pique tatoué sur son pubis et sur la haut d’une cuisse. Il n’a pas compris tout de suite ce que cela signifiait. Il faut dire, qu’il n’a pas cherché à le comprendre.

Lorsqu’ils font l’amour en rentrant du club. Bien qu’Anna soit toujours aussi excitée après ses strip-teases, il ne la fait plus jouir comme avant.

Il n’y a plus de sa participation. Elle est placide pendant leur ébats.

Lors d’un des ses déplacements professionnelles, il y a un gros problème d’informatique. Comme le temps de la réparation soit allongé, la durée de son déplacement est écourtée. André rentre chez lui deux jours plus tôt.

Il va rejoindre sa femme au club. Quand il rentre dans le club, Bob le vigile, est occupé ailleurs. Donc, il ne le voit pas rentrer et il ne peut pas prévenir le patron.

Du fond du club, André voit que sa femme vient de terminer un strip-tease et quelle passe derrière le podium en tenant la main d’un homme de couleur qui la suit.

Il se dit qu’elle va faire une danse privée. Il lui prend l’envie de voir ce que c’est une danse privée. Discrètement, il passe derrière le podium et pénètre dans les coulisses du club.

Ou est passé sa femme avec le bonhomme. Dans le couloir il pousse une porte ? C’est la loges des danseuses. Des filles sont nues où à moitié nues. Elle se change après un strip-tease ou avant de le faire.
– OH ! Excusez moi ? Je cherche Anna ? – Le dernier Box au fond à gauche. – Merci, les dames ! Bonne soirée ?

André se dirige vers l’endroit indiqué. Arrivé devant le dernier Box à gauche, il pousse doucement la porte sans serrure.

Là ? Étendue sur le côté nonchalamment sur la moquette, pendant que le bonhomme derrière elle et aussi sur le côté. Il lui lime la chatte avec sa grosse bite noire et sa chère femme belle et désirable jouit. Quand elle jouit, tout en elle appelle le désir.

Il se retient de crier sa frustration et sa colère. Il se consume en vain d’amour pour elle. Anna voit André dans l’ouverture de la porte. Les dents serrées pour se retenir de crier. Elle râle de plaisir sous les coups de bite du bonhomme. Elle regarde indifférente, son mari souffrir.

Le bonhomme empoigne un sein d’Anna et jouit dans son ventre en râlant son plaisir. Il sort sa bite demi molle de la moule d’Anna, qui se lève et sort du box avec ses mains sur sa moule, en bousculant son mari. Elle va lavé son minou. D’un geste machinal elle referme la porte derrière elle.

André bousculé violemment par sa femme, se retrouve au sol, à côté du client.

Il se redresse et se trouve à quatre pattes. Il regarde le client qui affiche un grand sourire.

Il met sa grosse main sur la tête d’André et appuie dessus pour descendre son visage jusqu’à son sexe à demi mou.

L’odeur de son sperme, mélangée à celle de la cyprine de sa femme, enflamme tous ses sens. Il ne résiste plus à la poussée de la main sur sa tête. Lorsque sa bouche est presque sur la queue du client noir. Dans un geste incontrôlable, il sort sa langue pour aller lécher se mélange de fluides corporels.

Cela a un goût acre et sucré, en même temps. C’est vraiment bon, il ferme ses yeux de plaisir.

Il est rapidement envahi par une lubricité totale. Il se met à lécher la queue sur toute sa longueur. Il lèche en descend jusqu’aux couilles, pour récupérer en aspirant ses sucs corporels ainsi que ceux de sa femme.

Il remonte sa langue le long de la bite maintenant dressée. Arrivé au gland, le client prend sa queue en main et la dirige entre les lèvres d’André en appuyant sur sa tête de l’autre main. André ouvre la bouche et la queue rentre dans sa gorge. Le client un fois sa queue à l’intérieur de la bouche d’André. Il lui saisit ses deux oreilles et lui faire un va-et-vient avec sa bouche sur sa queue.

André à quatre pattes sur la moquette. Une main posée entre les cuisses du client noir et l’autre posé sa hanche. Suce et aspire la grosse queue noire, qui ramonait la moule de sa femme, il y a un quard d’heure.

La queue vient taper de nombreuses fois au fond de sa gorge. Cela dure depuis huit minutes, quand soudain, le client lui enfonce sa queue au fond de sa gorge. André a le nez écrasé sur son pubis. De puissants et longs jets de sperme chaud tapissent le fond de sa gorge. Il n’a que la possibilité d’avaler la semence, s’il ne veut pas s’étouffer. Le client maintient sa tête sur sa queue le temps qu’elle ramollisse. Pendant ce temps, André tète, aspire, suce cette queue qui occupe sa cavité buccal.

Le client libère la tête d’André. Celui-ci se relève et se tourne pour sortir.

Il se retrouve face à sa femme en porte-jarretelle et bas et toujours nue ? Elle l’enlace et colle sa bouche à la sienne. Elle y introduit sa langue, pour mélanger sa salive à la sienne. Ils se partagent les restes de la semence du client noir.

Pendant que le couple s’embrassent. Dans le dos de son mari, Anna lève un poing fermer avec le pouce tendu, à une caméra dissimulée dans le Box.

Ils sortent tous les trois du Box. Le client accompagner d’André vont dans la salle. Anna se dirige vers la loge pour se rhabiller en civil.

André assit à sa table sirote un whisky en se demandant, qu’est-ce qu’il lui à pris de ce comporter ainsi dans le Box ? Anna vient s’asseoir à son côté et commande deux whisky.

– C’est quoi ce cinéma ? Tu m’avais dit que c’était une erreur l’autre fois ? Mais là, je vois que tu continues à baiser avec d’autre que moi.

– Écoute mon chéri ? Lorsque nous avons regardé le DVD, à la fin, il y avait un message. Il posait ses conditions pour ne pas diffuser mon égarement avec le vigile.

Il disait ?

– Vous travaillerez sept jours par semaine ! Quand vous danserez en privé, pour nos clients et leur donnerez du plaisir. Je ne prendrais que soixante pour cent de celui-ci.

– EUH ? Oui, peut-être ? Et alors quoi ?

– Le vous danserez en privé, pour nos clients et leur donnerez du plaisir. C’est du plaisir physique qu’il faut que je leur donne. C’est se que tu as vu, je donnais du plaisir au client.

– Ouais ? Donc, tu fais la pute, si je comprend bien ?

– Oui ! Et je te rappelle que tu as insisté, pour que je retourne travailler au club. Pour qu’il ne diffuse pas le DVD.

André est un peu perdu. Lui aussi n’avait pas compris l’allusion de donner du plaisir au client.

Le patron du club vient leur servir lui même les whisky commandés.

– Offert par la maison André. C’est pour vous faire passer le goût du sperme dans votre bouche. André le regarde et baisse les yeux comme un enfant pris en faute.

Le patron lui montre sur son portable, qu’il enregistré ce qu’il a fait dans le Box.

– Donc, avec ça. Je suis sûr que vous ne verrez pas de problème à ce que votre femme donne du plaisir aux clients des danses privées. Et si vous voulez participez, il n’y a pas de problème.

Au départ, André a accepté en maugréant, que sa femme en plus du strip-tease se fasse baiser par les clients de ses danses privées. Cependant, depuis qu’il voit, qu’elle est baisée par quelques grosses bites noires de ses clients. Qu’ils sont endurants et le plaisir que sa femme éprouve dans leur bras. Le patron du club, le laisse prendre des photos à la seule condition qu’il lèche à la fin de la séance. Tout ce qui dégouline de la moule et le cul de sa femme. Il y met un point d’honneur, a exécuté sa tâche.

Sam Botte

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

post

1 commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Suivez nous sur Twitter

Vanessa rejoint notre réseau de dials chauds !

Si vous avez une adresse GMAIL, je vous offre un premium contre un petit service. Mp ou lucie@xfr.fr Kissoux !

X
Politique de confidentialité
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
eu_cookies_bar
eu_cookies_bar_block
NOTRE POLITIQUE SUR LES COOKIES
En visitant notre site Web et en utilisant nos services, vous comprenez et acceptez la façon dont nous traitons les données personnelles conformément à notre politique de confidentialité. Nous respectons votre vie privée et le droit de contrôler vos données personnelles. Nos principes directeurs sont simples. Nous allons être ouverts avec quelles données nous collectons et pourquoi. Veuillez prendre un moment pour les lire. C'est important ! Les cookies sont de petites quantités d’informations stockées dans des fichiers au sein même du navigateur de votre ordinateur. Les cookies sont accessibles et enregistrés par les sites internet que vous consultez, et par les sociétés qui affichent leurs annonces publicitaires sur des sites internet, pour qu’ils puissent reconnaître le navigateur. Les sites Internet peuvent uniquement accéder aux cookies qu’ils ont stockés sur votre ordinateur.
En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site. Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :
  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (emailing, enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.
Vos Choix Concernant les Cookies et Balises Web Vous avez le choix de configurer votre navigateur pour accepter tous les cookies, rejeter tous les cookies, vous informer quand un cookie est émis, sa durée de validité et son contenu, ainsi que vous permettre de refuser son enregistrement dans votre terminal, et supprimer vos cookies périodiquement. Vous pouvez paramétrer votre navigateur Internet pour désactiver les cookies. Notez toutefois que si vous désactivez les cookies, votre nom d’utilisateur ainsi que votre mot de passe ne seront plus sauvegardés sur aucun site web. Pour plus d’informations relatives aux méthodes vous permettant de supprimer et de contrôler les cookies stockés sur votre ordinateur, consultez le site suivant : http://www.allaboutcookies.org/fr/ Comment configurer votre navigateur
  • Firefox :
    • 1. Ouvrez Firefox
    • 2. Appuyez sur la touche « Alt »
    • 3. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
    • 4. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
    • 5. Dans le menu déroulant à droite de « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
    • 6. Un peu plus bas, décochez « Accepter les cookies »
    • 7. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Internet Explorer :
    • 1. Ouvrez Internet Explorer
    • 2. Dans le menu « Outils », sélectionnez « Options Internet »
    • 3. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
    • 4. Cliquez sur « Avancé » et décochez « Accepter »
    • 5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Google Chrome :
    • 1. Ouvrez Google Chrome
    • 2. Cliquez sur l’icône d’outils dans la barre de menu
    • 3. Sélectionnez « Options »
    • 4. Cliquez sur l’onglet « Options avancées »
    • 5. Dans le menu déroulant « Paramètres des cookies », sélectionnez « Bloquer tous les cookies »
  • Safari :
    • 1. Ouvrez Safari
    • 2. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
    • 3. Sélectionnez l’icône « Sécurité »
    • 4. À côté de « Accepter les cookies », cochez « Jamais »
    • 5. Si vous souhaitez voir les cookies qui sont déjà sauvegardés sur votre ordinateur, cliquez sur « Afficher les cookies »
Save settings
Cookies settings