Histoires taboues et histoires de sexe Prostitution Viol

Histoire de sexe un couple libertin et leur Black Moussa Partie 6

Histoire de sexe un couple libertin et leur Black Moussa Partie 6

Le mari passe à la casserole.

Cela fait trois mois que je suis cocu. Trois mois de discussions sans fin avec Belle.
Je lui demande sans relâche des explications. Elle me renvoie qu’elle a craqué. Que je suis jamais là. Qu’elle ne sait pas pourquoi elle a cédé.
Je la mets en garde contre ce genre de mecs don, elle ne sait pas grand chose.
Je lui demande cent fois pourquoi. Elle ne le sait pas elle-même. – C’est venu comme ça !
Je lui demande de le quitter. Elle ne me répond pas.

A chacun de mes retours de déplacement, je sens un changement dans la maison. Ils ne se gênent plus pour se voir chez nous. Des draps froissés. Des odeurs inconnues. Une brosse à dents à côté de la sienne. Un sac de linge propre et repassé.

A chaque fois, j’encaisse en silence.
Et pour être tout à fait honnête dans ce récit, je suis obligé d’avouer, que je ne peux pas m’empêcher de penser à eux dans mes chambres d’hôtel. Et invariablement cela finit par une masturbation.
Je me complais dans cette situation du cocu en rejetant la faute sur elle.

Rentrant en début d’après-midi, je constate que la porte d’entrée n’est pas fermée, ses affaires traînent dans l’entrée, mélangées avec d’autres affaires masculines.
Passé la porte, des voix se font entendre dans le salon, en m’approche, je comprends vite qu’il y a un couple et qu’ils ne jouent pas aux cartes. Plus je m’approche, mieux, j’entends Belle gémir de plaisir. A la porte du salon, je découvre Belle couchée sur le canapé, les jambes tenues en l’air par Moussa nu qui la baise.

Continue, t’arrêtes pas ? Commande Belle a Moussa.
Il me jette un regard menaçant puis continue à baiser Belle. Pas téméraire, je me tais, attendant la fin du coït. Moussa se vide assez vite, laissant Belle sur le canapé, il part tranquillement la queue pendante vers la cuisine, disant qu’il va se chercher une bière.

Seul avec Belle, elle sourit, me défiant du regard.
– Tu viens me lécher, je suis pleine de sperme ! – Tu n’es pas sérieuse ? Arrête tes conneries !

Moussa est revenu et sirote sa bière en nous regardant.
Je tente d’échapper à l’emprise de Belle. Moussa prend la parole.

– Ce n’est plus toi qui commandes quoi que ce soit à présent. Tu commences par te déshabiller ou je t’en mets une.
Je le regarde, il a levé sa main et souris, je le regarde, je regarde Belle, ils sont toujours nus, elle a du sperme qui suinte de sa fente rougie par son accouplement.
– J’attends ?

Je baisse mon regard vers le sol, ma chemise, puis mon pantalon me quittent.
– Tout, tu enlèves tout, surenchérit Belle.
Sans un mot, j’obéis, je me trouve nu devant eux, les mains cachant mon sexe.
– Viens me lécher la chatte !
Du coin de l’œil, je vois Moussa qui m’observe, le dur regard de Belle ne me laisse pas d’espoir. Je m’approche d’elle, m’agenouille devant son sexe d’où se dégage une forte odeur de sperme. Elle écarte largement les cuisses.
– Viens, lèche tout ?

Sans un mot, ma bouche et ma langue viennent au contact de la fente maculée de ma femme, elle prend ma tête avec ses mains, je me laisse guider par elle en m’appliquant à lécher consciencieusement sa moule. Le goût est âpre, tel un soumis, je lèche tout, avale la semence qui coule de son sexe.
– MMMMM ! C’est trop bon, tu vois que ce n’est pas si dur ! Tu es un bon nettoyeur de sperme.
J’ai tout léché, j’ai enlevé toutes les traces de spermes sur ma femme, elle me toise en souriant, je me sens rabaissé terriblement.

– Tu as bien travaillé sur ma chatte et il en reste sur sa bite, va lui nettoyer aussi.
Moussa rigole, son sexe semi rigide maculé pend devant lui. Il s’avance devant moi, me présente son sexe devant mon visage. Je commence par des petits coups de langue, puis docilement, je le prends en bouche quand il le dirige contre mes lèvres. Il est gros, je fais de mon mieux pour le prendre en bouche et le nettoyer.

Moussa s’amuse à faire glisser son sexe dans ma bouche, à chaque passage, je le sens durcir et prendre de la vigueur. Rapidement, je me retrouve à sucer sa queue en érection, je lui taille une pipe, moi le gars entièrement hétéro.
Pensant l’avoir bien nettoyé, je m’arrête, mais elle m’ordonne de continuer jusqu’à ce qu’elle me dise stop. Je reprends la queue en bouche pour le sucer.

Moussa émet des petits gémissements, sa queue a des contractions que je connais trop bien, mais je continue mon labeur. Les mains de Moussa maintiennent ma tête, il s’enfonce plus profondément dans ma bouche et se vide en trois jets puissants de sperme au fond de ma gorge. J’ai eu du mal à tout avaler, une petite coulée macule le coin de mes lèvres. Belle se lève, son doigt prend la coulée de sperme et la présente à ma bouche qui l’accueille soumise.
Moussa prend ses affaires et part, me laissant seul avec ma femme.
– Regarde ton sexe ?

Je bande, j’ai léché du sperme, sucé une bite et je bande.
– Tu vois mon cocu, tu aimes ça. Si tu ne veux pas que tous tes collègues de travail soit au courant, tu as intérêt à nous obéir. Bon ! Dans un premier temps, tu vas commencer par raser complètement ton sexe, je ne veux plus un poil dessus.
– Mais, je vais avoir l’air de quoi ?
– J’ai horreur de répéter, tu veux que Moussa te l’ordonne ?
Je pars dans la salle de bain comme me l’a demandé ma femme.

Le lendemain, elle est partie faire de courses. Le carillon de la porte d’entrée me tire de mes pensées, qui est ce ? Sûrement Belle qui a oublié ses clés. J’ouvre la porte et me retrouve en face de deux grands blacks.
A mon air surpris, ils me disent un peu gêné que Moussa et Belle, les ont invités pour l’apéro de ce soir. Un peu surpris, je les fais entrer en leur précisant qu’ils ne sont pas encore rentés et qu’ils ne devront plus tarder. Poliment, je propose aux deux gars de se poser dans le canapé en attendant son retour.

Tant bien que mal, j’essaie de leur faire la conversation, mais ils se fichent royalement de ce que je leur raconte.
– T’es le gars de la petite ?
– Non, je suis son mari !
Le temps passe lentement, toujours pas de nouvelles de Belle, que fait-elle, où est-elle encore ?

Un des gars pianote sur son mobile, il s’arrête, me fixe et me dit qu’il a soif.
– Oh ! oui, bien sûr, vous voulez une bière peut être ? Un soda ?
Le gars sourit
– Moussa, il a dit que tu allais nous servir du champagne ?
Je marque un temps d’arrêt, qu’a-t-il dit à ces deux gars.
– Oui, bien sûr, je vais en chercher

Je pars dans la cuisine, maudissant Moussa et Belle et je reviens avec une bouteille de champagne et trois flûtes.
J’ouvre la bouteille, alors que je vais commencer à remplir une flûte, le gars me lance une pique.
– Moussa, nous a dit que toi, tu n’as pas le droit au champagne.
Quel jeu joue-t-il, même en son absence, j’obéis à ses ordres. Alors, je ramène la coupe en trop dans la cuisine.

Les deux gars rigolent entre eux, quand je reviens de la cuisine pour servir, l’autre gars me lance
– Hé, Moussa, nous a dit que tu aimes faire le service à poil.
Foudroyé sur place, je marque un temps d’arrêt. Je déglutis, repose lentement la bouteille et les regarde.
– Fais-toi plaisir mec, nous ça ne nous gêne pas.
Salaud ! Je les maudis intérieurement. Lentement, je déboutonne ma chemise, espérant qu’ils me disent d’arrêter, mais non, en silence, ils m’observent.

La chemise tombe au sol, suivi de mon pantalon et de mon slip. Je me tiens nu devant deux blacks inconnus qui se marrent de plus belle.
Je reprends la bouteille doucement, m’attendant à avoir une nouvelle consigne encore plus humiliante, je sers les deux flûtes restantes et leur tends. Ils trinquent et boivent une gorgée.
– Il est pas mal ton champagne et t’es un gars vraiment cool.
– Si on peut te faire plaisir, tu le dis, nous, on aime bien rendre service aux potes.
Je demeure immobile et muet devant eux, attendant tel un condamné la suite du supplice.

Un des gars se lève, fait tomber son pantalon, il n’a rien dessous, son sexe pendant lourd entre ses jambes, il se rassoit en me toisant.
– Moussa, nous a dit que tu aimes sucer des bites, donc comme tu es un pote, vas-y, fais toi plaisir.
Les deux gars trinquent à nouveau en rigolant, puis ils me fixent du regard. Je tombe à genou devant le gars. Je m’approche lentement de ce sexe noir tout flasque.

Quand je veux le saisir avec mes mains, il m’arrête.
– Non, pas les mains, juste la bouche, c’est mieux.
En même temps, il s’avance un peu pour rendre son sexe plus accessible. Je me penche et en jouant avec mes lèvres, j’attrape l’engin noir pour le faire entrer dans ma bouche. L’autre gars pianote sur son portable, prend-t-il des photos, envoie-t-il des messages ?

Ce salaud de Moussa est derrière tout cela, si je n’avais pas cédé la première fois, je n’en serais pas là à sucer la queue de cet inconnu pendant qu’il se régale de mon champagne.
Je m’applique à sucer au mieux sa queue qui durcit régulièrement. Les deux compères ne se privent pas de faire des commentaires.
– Alors c’est comment ?
– Pas mal, il suce aussi bien qu’une gonzesse, tu devrais essayer.
– Tu crois qu’il avale aussi
– Bien sûr, une salope comme lui, ça aime se faire gicler dans la bouche.

La porte d’entrée s’ouvre, l’arrivée de Belle interrompt la conversation entre les deux compères. Elle jette ses affaires sur un fauteuil et vient les embrasser.
– Ben dis donc ! Caleb, on peut pas te laisser cinq minutes avec quelqu’un sans que tu lui sautes dessus ! T’es un affamé toi !
Je m’arrête, la regarde, mais le gars me dit d’y revenir. Je me remets à pomper sa queue bien dure maintenant.

L’autre gars se lève, il empoigne Belle pour l’embrasser sur la bouche, passant ses mains sur ses fesses, sous son chemisier pour lui caresser les seins. En un rien de temps, il l’a débarrassée de son chemisier puis de sa jupe. Il couche ma femme sur l’autre canapé, il a fini de la déshabiller.

Le gars que je suce me repousse, il se met complètement nu et place son sexe complètement dur sur celui de Belle. Sans aucun préliminaire, il s’introduit entièrement en elle.
– Putain, tu es gros et dur.
– Houa, c’est ton mari, il m’a bien préparé.
A chaque coup de hanche, elle fait un commentaire. Dovis, l’autre gars s’est également déshabillé, le sexe pendant, il se place devant moi.
– Suce ! m’ordonna-t-il.

J’ouvre la bouche et je m’applique pour le satisfaire. A côté de nous, Belle soupire de plus belle à chaque mouvement de la bite en elle, une vraie tigresse, demandant à son amant d’y aller plus fort, de la défoncer, car elle aime les bites, les vraies, pas comme la mienne.
Voir sa femme se faire littéralement pilonner par ce colosse noir est un spectacle hypnotisant, ma queue approuve en se déployant.
Les deux amants se lâchent, lui grogne telle une bête, elle crie son plaisir. Dans un coup de boutoir, le black embroche profondément ma Belle et se vide en elle en la traitant de salope, de garage à bite.

La tension retombe, celui que je suce me repousse, à peine l’autre sortit du puits d’amour de ma femme, qu’il s’engouffre à son tour dans la moule crémeuse de ma femme.
Je reste à genou, contemplant le second accouplement, chaque passage de la grosse bite noire refoule des coulées blanches du précédent amant.
Caleb qui vient de se vider dans ma Belle, me présente sa queue semi rigide maculée de sécrétion des deux amants devant mon visage.
– Y en a pour toi ! Nettoie la bien ?

Soumis, sans un mot, j’ouvre la bouche. Ma langue et mes lèvres recueillent consciencieusement toutes les traces de sperme et de cyprine et quand du sperme s’écoule du gland, je l’avale aussi.
Le sexe nettoyé, Caleb se rassoit et se ressert du champagne, j’en profite pour regarder le coït bestial entre Belle et Dovis, elle semble une poupée dans les mains d’un géant, sa fente rougie par les frottements parait écartée au maximum, prête à se déchirer. Elle crie à nouveau son plaisir en suppliant son amant de jouir aussi.

L’homme ne tarde pas à l’exaucer et se vide en elle. Quand il se retire, des coulées abondantes de liqueur s’échappent de la moule de ma femme, l’homme se présente à son tour devant moi. Il n’a rien à dire, j’ai compris ce qu’on attend de moi.
– Lorsque tu auras fini, tu viendras me lécher moi aussi ?
La voix fluette de Belle a brisé le silence de la pièce. Je lâche le sexe du black, restant à genou, je me déplace jusqu’au canapé. Son sexe dégouline de toute part, il y en a partout, dedans, à côté, sur son ventre, entre ses fesses et même sur notre très beau canapé en cuir. Régulièrement, centimètre par centimètre, je lèche tout, enlève, aspire, écartent ses fesses pour en récupérer jusque sur son anus.

Caleb se rapproche de Belle, il bande à nouveau. Elle lui fait non de la tête.
– Vous m’avez défoncé, ce soir, c’est fini pour moi, ma chatte ne peut plus accueillir de bite.
– Allez soit sympa, j’ai encore envie moi ? Je te promets d’aller doucement.
– Non vraiment, je ne peux plus
– Donc, ton cul, je peux le prendre ?
Belle se redresse en souriant.
– Moussa m’a dit, que vous deux pas dans le cul. En revanche, si tu veux le sien, tu peux.

Moi, à quatre pattes, les fesses en l’air, avec ma langue dans la raie de ma femme, ma position est plus que scabreuse. Je regarde Belle en lui faisant non de la tête, elle me fixe.
– Si tu veux Caleb, j’ai du lubrifiant dans mon sac ? Lui dit-elle au black.
Il va fouiller dans le sac. Elle attrape mes deux oreilles.
– Toi continue de me lécher.

La tête dans la chatte de ma femme, je sens couler du frais sur mon anus, deux doigts étalent au mieux le gel, autour et poussent le sphincter pour en faire pénétrer à l’intérieur. Un bruit de tube qu’on presse, le black doit se badigeonner la queue, je continue d’implorer un non de la tête, pour toute réponse, elle me sourit.
Un doigt s’enfonce d’un coup en moi, me faisant sursauter.

Une dernière supplique à ma Belle, qui me murmure que ça ira bien, que je vais aimer. Soudain, je sens le gros gland contre mon anus. A la première petite poussée, le gland s’écrase, à la seconde, je sens une douleur intense, le gland a forcé le passage. Caleb se retire, mon sphincter n’a pas fini de se resserrer, que la troisième poussée permet l’introduction de la moitié de son sexe.

Mon dernier rempart a cédé complètement, emmanché à moitié en moi, il me saisit par les hanches et s’enfile entièrement dans mon boyau. Le souffle coupé par la soudaineté de cette introduction, des larmes coulent sur mes joues.
– Détend toi, ça y est, il est passé. Tu vas t’habituer.

Caleb se retire en partie et revient d’un coup au fond de mon cul, m’arrachant un gémissement de douleur.
– Ça va, tu veux que j’arrête ? Demande Caleb.
– Je suis sûre qu’il veut que tu continues ? Proclame Belle en me regardant dans les yeux.
– Alors, on y va ? Qu’il répond en refaisant coulisser à nouveau sa queue dans mon cul.
Elle me prend le menton dans sa main, me force à la regarder.
– Alors ! Il attend que tu lui dises ? Son regard n’impose aucune discussion
– Oui ? Continue.

Je finis par lâcher la phrase qu’elle attendait, elle me sourit encore une fois et m’embrasse sur les lèvres en me disant qu’elle m’adore.
Tenu par les hanches, Caleb me baise le cul méthodiquement, jamais je n’ai été enculé et j’ai l’impression d’être déchiré par chaque passage de sa queue.
– Putain, t’as le cul serré, je ne vais pas tenir longtemps ?

Ses mains tiennent plus fermement mes hanches, mettant plus de vigueur et de vitesse dans ses mouvements, il finit par se coller à moi en grognant. Je sens une chaleur se rependre dans mon ventre.
– Putain, t’es une sacrée salope toi, je te baise le cul quand tu veux.
Bien qu’il soit retiré, j’ai l’impression de l’avoir encore en moi. Elle me relève la tête et colle ses lèvres aux miennes, je m’abandonne à son baisé.

Un gland pousse sur mon anus ? Deux mains agrippent mes hanches. C’est Dovis que vient prendre la place de Caleb. Mon anus ouvert, l’a laissé entrer dans mon ventre. Je sens mon cœur battre sur mon sphincter. Dovis profite du sperme de Caleb pour m’enculer avec force. Belle m’a libéré la bouche, elle me sourit. – Et de deux ! C’est Moussa que va être content, il a à présent deux putes à son service.

Dovis me sodomise avec frénésie, il dure plus longtemps que Caleb. Une de ses mains quitte ma hanche, elle attrape ma queue qui bande dure. Dovis me branle en cadence avec ses coups de reins. Au bout d’un moment, nous jouissons ensemble. Lui dans mon ventre, moi parterre. Après trois ou quatre va et vient supplémentaires, il se retire de mon boyau.

Je me laisse tomber et me recroqueviller au sol, j’observe les deux compères qui se rhabillent et finissent par partir de la maison. Je n’en finis plus de sentir le passage de ces queues, du sperme s’écoule de mon anus pas entièrement refermé.
Elle se lève et part prendre une douche, je reste là, prostré dans le salon.

Après, un long moment aux toilettes pour me vider et en sortant, je croise Belle. Je marche lentement, avec les deux mains sur mes fesses. Mon anus me brûle, il est encore enflammé par la sodomie des deux blacks, elle s’arrête, rigole et me lance :
– Vous les mecs, vous êtes bien tous les mêmes ! Vous rêvez de sodomie en nous disant que ce n’est rien, juste un petit moment à passer, qu’on va s’habituer et même aimer ça ? Mais, quand on inverse les rôles, là ce n’est plus pareil, ça devient horrible, c’est la fin du monde !

Sam Botte

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

post recap2023

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Tel rose pas cher

Supprimer la publicité en devenant Premium

En devenant Membre Premium, vous nous soutenez et pour vous remercier, nous supprimons toute la publicité. En prime, vous avez accès à des histoires de sexe et du contenu exclusif rien que pour vous !

Bloqueur de publicités

Notre site web est rendu possible par l'affichage de publicités en ligne pour nos visiteurs. Veuillez envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.

Visio Skype

skype tel rose amateur

Médias de la Communauté

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Refuser
Politique de confidentialité
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
NOTRE POLITIQUE SUR LES COOKIES
En visitant notre site Web et en utilisant nos services, vous comprenez et acceptez la façon dont nous traitons les données personnelles conformément à notre politique de confidentialité. Nous respectons votre vie privée et le droit de contrôler vos données personnelles. Nos principes directeurs sont simples. Nous allons être ouverts avec quelles données nous collectons et pourquoi. Veuillez prendre un moment pour les lire. C'est important ! Les cookies sont de petites quantités d’informations stockées dans des fichiers au sein même du navigateur de votre ordinateur. Les cookies sont accessibles et enregistrés par les sites internet que vous consultez, et par les sociétés qui affichent leurs annonces publicitaires sur des sites internet, pour qu’ils puissent reconnaître le navigateur. Les sites Internet peuvent uniquement accéder aux cookies qu’ils ont stockés sur votre ordinateur.
En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site. Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :
  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (emailing, enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.
Vos Choix Concernant les Cookies et Balises Web Vous avez le choix de configurer votre navigateur pour accepter tous les cookies, rejeter tous les cookies, vous informer quand un cookie est émis, sa durée de validité et son contenu, ainsi que vous permettre de refuser son enregistrement dans votre terminal, et supprimer vos cookies périodiquement. Vous pouvez paramétrer votre navigateur Internet pour désactiver les cookies. Notez toutefois que si vous désactivez les cookies, votre nom d’utilisateur ainsi que votre mot de passe ne seront plus sauvegardés sur aucun site web. Pour plus d’informations relatives aux méthodes vous permettant de supprimer et de contrôler les cookies stockés sur votre ordinateur, consultez le site suivant : http://www.allaboutcookies.org/fr/ Comment configurer votre navigateur
  • Firefox :
    • 1. Ouvrez Firefox
    • 2. Appuyez sur la touche « Alt »
    • 3. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
    • 4. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
    • 5. Dans le menu déroulant à droite de « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
    • 6. Un peu plus bas, décochez « Accepter les cookies »
    • 7. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Internet Explorer :
    • 1. Ouvrez Internet Explorer
    • 2. Dans le menu « Outils », sélectionnez « Options Internet »
    • 3. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
    • 4. Cliquez sur « Avancé » et décochez « Accepter »
    • 5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Google Chrome :
    • 1. Ouvrez Google Chrome
    • 2. Cliquez sur l’icône d’outils dans la barre de menu
    • 3. Sélectionnez « Options »
    • 4. Cliquez sur l’onglet « Options avancées »
    • 5. Dans le menu déroulant « Paramètres des cookies », sélectionnez « Bloquer tous les cookies »
  • Safari :
    • 1. Ouvrez Safari
    • 2. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
    • 3. Sélectionnez l’icône « Sécurité »
    • 4. À côté de « Accepter les cookies », cochez « Jamais »
    • 5. Si vous souhaitez voir les cookies qui sont déjà sauvegardés sur votre ordinateur, cliquez sur « Afficher les cookies »
Save settings
Cookies settings