Histoire erotique Histoires taboues et histoires de sexe

Histoire érotique j’ai été humiliée au bar

Histoire érotique j'ai été humiliée au bar
Teste le sexe au téléphone avec une vraie femme chaude : Voir les profils des femmes disponibles

Le bar est maintenant officiellement vendu, l’acte avec ses péripéties n’est qu’un souvenir de plus.

Quelques jours se sont écoulés sans aucune nouvelle de nos successeurs. J’espère que ça va durer, bien que je ne me fais pas d’illusions!

Il faut que je précise qu’avec la vente, nous avons décidé, mon mari et moi, de déménager en bordure de l’océan.
Mon chéri a acheté un terrain avec une vieille maison il y a quelques années, il est parti pendant quelques mois pour finaliser la restauration de notre future maison.
J’ai dû rester ici en raison de mon engagement avec les acheteurs du bar.

Nous sommes mardi matin je me prépare pour sortir en ville, j’ai rendez-vous chez le garagiste. Mais je reçois un texto, je suis très surprise et en même temps angoissée à la lecture de celui-ci.

– Bonjour salope, j’espère que tu es en forme, tu as un rendez-vous à 14h00 à l’hôtel …… chambre 21, robe décolletée au raz du cul PJ et talons. Tu m’envoies une photo avant de partir!

– En quel honneur? Je ne suis pas une pute!

– Écoute-moi bien, tu as accepté de travailler sous certaines conditions et je ne pense pas que ton mari apprécierait le crédit que tu as fait. Alors tu te bouge le cul!

– C’est bon j’ai compris, mais sortir en ville comme ça c’est limite…

– Pourquoi? C’est pas assez dénudé? Puisque c’est comme ça tu vas te présenter à poil et tu te débrouilles pour m’envoyer une photo!

Pendant toute la fin de matinée je réfléchis, j’hésite, mais je prends néanmoins une douche revigorante. En sortant de la cabine je me regarde dans le miroir, j’aime beaucoup mon reflet, je rêve, je m’excite toute seule je me pince les tétons, c’est tellement bon. Je suis toujours nue, je passe le PJ et regarde ma robe, elle est tellement légère que c’est un véritable plaisir. Je ne la sens pas sur moi. C’est décidé j’y vais, je suis trop excitée, il me faut un homme!

Il est 13h45 je suis amplement dans les temps, quelques minutes plus tard je me gare sur le parking de l’hôtel.
J’enlève ma robe, je suis nue, il n’y a personne à cette heure. Je me sens légère tout en marchant, mes tétons sont tellement durs. Je les pince vite fait, ça m’excite, je me sens mouiller, je me traite de putain je suis bien.

Je m’arrête devant la chambre 21, j’hésite brièvement. Je toque à la porte. Une voix me dit d’entrer. Un homme est assis sur le bord du lit en train de téléphoner. Je suis surprise car je le connais. Il a essayé à plusieurs reprises de me draguer, sans succès. Il a un petit sourire, il a bien vu que je l’ai reconnu.

Je m’avance au milieu de la pièce. Il m’arrête je le regarde. Il me fait signe de tourner sur moi-même. Je remarque qu’il me prend en photo, mais ça m’est égal, j’ai l’habitude. Mon petit tour effectué, je le regarde, troublée. Ça m’excite tellement de me montrer, je me sens brûlante.

Je le vois se lever, je remarque immédiatement la grosse bosse sur le devant de son pantalon. Il vient se coller dans mon dos, je sens sa bite si dure contre mes fesses, ses mains quant à elles partent à la découverte de mes seins. Il trouve facilement mes tétons qu’il commence à pincer délicatement. Et comme j’aime ça, je laisse aller totalement.

Me voyant si réceptive, il me pince de plus en plus fort. Ses ongles pénètrent ma peau m’arrachant un hurlement. Me voyant défaillir de plaisir, il écrase mes seins contre le bureau pendant que sa queue me pénètre en force et m’encule violemment. Mon anus est complètement dilaté. Il y met toute sa hargne, il veut me punir, me faire mal, sûrement pour avoir ignoré ses tentatives de drague. Contre toute attente, je sens ses boules taper en cadence mon cul. Ohh c’est tellement bon!!

Il continue pendant un bon moment. Il sort totalement de mon cul pour y replonger de toutes ses forces. Mais bientôt, il ne peut plus se retenir et je le sens se vider dans mon trou dévasté de plaisir.

Allongé dans le lit, il me demande alors de nettoyer sa bite, ce que je m’empresse de faire en suçant au mieux son imposant engin.

Au moment de nous quitter il me glisse a l’oreille :

– Tu vois, ça a du bon que tu sois la putain du bar. Avec quelques billets, je te baise comme je veux. Sinon, je n’aurais jamais pu t’approcher!

Quelques minutes plus tard je monte dans ma voiture le sourire aux lèvres. Je suis pratiquement revenue en centre-ville malgré les bouchons, quand je reçois un appel de Marc. J’ouvre mon téléphone en me demandant bien ce qu’il me veut.

– Alors il parait que tu es la reine du cul. Je viens de voir des photos, je pense que tu as fait un heureux.

– Il est gentil.

– Tu passes au bar, je t’attends.

– Je vais me changer et j’arrive.

– Surtout pas, tu viens avec ta robe.

– Tu sais bien que c’est trop provoc!

– Justement je veux qu’on te voit comme ça, tu enlèves ton PJ et tu es parfaite!

– Tu es gonflé, je ressemble à ce que tu sais et je n’aime pas!

– Pourquoi? Supposons! dis-moi ce que tu es!

– Tu es pénible!

– Bon écoute, tu arrêtes de me contredire, tu fais ce que je te dis point barre, et tu te fringues comme je veux. D’accord?

– Oui je comprends!

– J’attends ta réponse et tu vas m’appeler Monsieur c’est plus respectueux!

Oui Monsieur, je suis votre putain et je m’habille en fonction!

– Tu vois quand tu veux! Dépêche-toi je t’attends.

J’ai horreur de me soumettre comme ça, mais ça ne va durer qu’un certain temps. Il faut que je rentre dans la peau de mon personnage, je serais peut-être moins embêtée en ville.

Je ne passe pas inaperçue pendant le trajet du parking au bar avec ma petite robe et mes talons. J’affiche clairement mes prétentions, je me sens comme nue. Une fois entrée dans le bar, je vois tout le monde se retourner. Les plus familiers me font un « smac », je sens quelques mains sur mes fesses, mais rien de méchant. J’attends devant le comptoir que « Monsieur » daigne me parler.

– Salut Lyliane, tu vas à la réserve et tu enlèves ta robe!

– Oui Monsieur

Ça me prend deux minutes pour me déshabiller et j’attends environ une dizaine de minutes. Ils ne sont pas pressés.
Marc arrive. Comme il est très occupé, il me demande de le sucer vite fait. Je lui obéis et le prends en bouche. C’est trop agréable, mais dommage qu’après quelques aller-retours, il décharge une grosse partie dans ma gorge. En se rhabillants, il me dit de ne pas bouger, il va m’envoyer du monde.

Effectivement, je ne tarde pas à voir arriver plusieurs hommes. Je m’allonge sur une table, ils m’entourent. Couchée comme je suis, c’est libre service pour eux. Ils passent d’un orifice à l’autre selon leurs envies. Mon corps est bientôt couvert de sperme. Alors je m’essuie sommairement avant de remettre ma robe. Heureusement l’après-midi touche à sa fin, il n’y a plus grand monde sur le parking quand je monte dans ma voiture.

Le lendemain, la sonnerie du téléphone me réveille. Il est tard, je suis toute courbaturée de mes folies d’hier, je lis un message qui dit « rappele-moi! ». J’obéis.

– Salut Lyliane!

– Bonjour Monsieur!

– Tu es où?

– Au lit, je me réveille!

– C’est pas trop tôt, il est 11h30! J’ai besoin de toi en début d’après-midi, tu passes chercher des tunes au bar.

– Ok pas de soucis!

– Au fait, tu te rappelles comment tu dois t’habiller!

– Oui Monsieur!

Le temps passe vite, c’est pratiquement l’heure de partir. J’ai perdu du temps pour me préparer. Je me regarde dans la glace du couloir, j’ai un doute devant mon apparence, je n’ai pas l’habitude pourtant. Mon maquillage est plus prononcé, je trouve que ça va bien avec mon nouveau look. Une petite robe blanche très coquine avec des talons de 12 cm assorti, je me trouve très grande, presque 1m80 avec ces échasses.

Le temps de faire le trajet du parking au bar j’entends plusieurs sifflements, pfff les mecs! Je rentre dans le bar, il n’y a pas grand monde tant mieux. David vient me faire un « smac » en me mettant la main au cul, quel cochon.

– salut Lyliane, tu es très classe comme ça, mais c’est pas ton style!

– Pourquoi Monsieur? C’est une jolie robe!

– Dans ta tenue, il n’y a que les talons qui vont bien, la robe ne te correspond pas!

– Je les ai toutes dans le même style sauf celle d’hier qui est sale!

Je vois Marc passer au bureau pour téléphoner. Il revient un instant plus tard. Il me donne une carte de visite et me dit :

– Tu vas te présenter à cette adresse pour te relooker!

– Mais c’est un sex-shop?

– Oui, il est spécialisé dans les tenues sexy. Quand tu seras habillée tu reviens me voir!

C’est bien commode d’habiter une grande ville, car nous avons tout pratiquement sur place. Une quinzaine de minutes plus tard, je me gare dans un parking pratiquement en face du sex-shop, c’est trop commode. Je m’arrête devant une vitrine remplie de gadgets, bof c’est pas terrible, j’espère que pour le reste il y aura plus de choix. Je passe la porte et jette un coup d’œil à l’intérieur. C’est étonnant, c’est très grand là-dedans, je n’aurais jamais cru. Un vendeur vient à ma rencontre, il me regarde avec curiosité.

– Bonjour je suis Lyliane. On vous a prévenu normalement?

– Bonjour Madame, oui effectivement! j’ai donc fait une présélection comme convenu avec Mr. Suivez-moi s’il vous plaît!

Le vendeur me précède. J’en profite pour jeter des regards curieux, c’est la première fois que je visite un établissement comme celui ci. Je remarque qu’il y a pas mal d’hommes seuls. Je sens leurs regards interrogatifs, ils doivent se demander ce que je fais dans ce commerce, habillée sexy.

Nous descendons quelques marches en suivant un petit couloir. Sur la droite, je lis « accès salle de projection ». Nous continuons tout droit pour entrer dans une grande pièce bien éclairée, dédiée à la vente de vêtements sexy. Le vendeur se dirige vers un comptoir sur lequel sont disposés plusieurs robes.

– Voila ce que Mr a choisi comme vêtements. je vais vous demander de les essayer, je dois lui envoyer des photos.

– Oui évidemment c’est normal! De toute façon, je vais les essayer pour me donner une idée!

– Déshabillez-vous, je vous attrape les vêtements!

– La cabine d’essayage est où s’il vous plaît?

– Désolé madame, elle n’est pas disponible et Mr vous fait dire de vous changer là où vous êtes!

L’effet de surprise passé, je regarde autour de moi. Je remarque que plusieurs hommes sont descendus derrière nous. Je sens comme une bouffée de chaleur, mon ventre se contracte, je commence à couler.

Le vendeur revient avec les vêtements. Je n’ai pas le choix, j’enlève donc ma robe. J’entends à ce moment là des hommes dire :

– La salope, elle est à poil!

C’est tellement agréable, j’adore me montrer nue. Je commence les essayages par une robe noire très fluide, deux bandes de tissu cachent mes seins. Elles sont rattachées à une mini-jupe. Hummm, vraiment mini!

En suivant j’enfile une robe tube toute simple sans bretelles très courte, un déshabillé rouge en voile, ainsi que toute une série de robes sexy, un imperméable fait dans une sorte de matière transparente.

Pour finir le vendeur me présente une robe courte en lycra, fendue sur les hanches des deux côtés. Le dos est nu avec un drapé plongeant sur le devant, découvrant une bonne partie de mes seins. Le vendeur semble accro. J’avoue qu’elle me plaît beaucoup, mais elle est quand même assez osée. Le vendeur me glisse qu’elle existe en quatre couleurs. Il me prend en photo et l’envoie à Marc. Pendant ce temps, je me promène dans le magasin. C’est alors que je reçois un texto de Marc

– Je valide les robes. Par contre laisse un pourboire au vendeur!

– Je n’ai pas un centime sur moi! Tapé-je sur mon téléphone.

– Suce-le, ça ira très bien! Fais-toi aussi prendre en photo, je veux que tout le monde te regarde!

Je donne donc l’autorisation aux clients du sex-shop de me prendre en photo, ce qui a l’air de plaire a beaucoup. Puis, sans perdre de temps, je me mets à genoux devant le vendeur. Je croise son regard et ne le lâche plus. C’est trop bon de le sucer devant toutes ces personnes, je prend tout mon temps voyant petit a petit dans ses yeux la progression de son plaisir je le sens grossir vibrer de désir jusqu’à l’explosion finale.

Que de jus, j’avale pourtant du mieux que je peux mais devant tant d’abondance je manque de m’étouffer laissant couler le trop-plein sur mes seins pour le plus grand plaisir de tous ces photographes.

A suivre

Lyliane

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

post

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Si vous avez une adresse GMAIL, je vous offre un premium contre un petit service. Mp ou lucie@xfr.fr Kissoux !

X
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Refuser
Politique de confidentialité
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
NOTRE POLITIQUE SUR LES COOKIES
En visitant notre site Web et en utilisant nos services, vous comprenez et acceptez la façon dont nous traitons les données personnelles conformément à notre politique de confidentialité. Nous respectons votre vie privée et le droit de contrôler vos données personnelles. Nos principes directeurs sont simples. Nous allons être ouverts avec quelles données nous collectons et pourquoi. Veuillez prendre un moment pour les lire. C'est important ! Les cookies sont de petites quantités d’informations stockées dans des fichiers au sein même du navigateur de votre ordinateur. Les cookies sont accessibles et enregistrés par les sites internet que vous consultez, et par les sociétés qui affichent leurs annonces publicitaires sur des sites internet, pour qu’ils puissent reconnaître le navigateur. Les sites Internet peuvent uniquement accéder aux cookies qu’ils ont stockés sur votre ordinateur.
En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site. Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :
  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (emailing, enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.
Vos Choix Concernant les Cookies et Balises Web Vous avez le choix de configurer votre navigateur pour accepter tous les cookies, rejeter tous les cookies, vous informer quand un cookie est émis, sa durée de validité et son contenu, ainsi que vous permettre de refuser son enregistrement dans votre terminal, et supprimer vos cookies périodiquement. Vous pouvez paramétrer votre navigateur Internet pour désactiver les cookies. Notez toutefois que si vous désactivez les cookies, votre nom d’utilisateur ainsi que votre mot de passe ne seront plus sauvegardés sur aucun site web. Pour plus d’informations relatives aux méthodes vous permettant de supprimer et de contrôler les cookies stockés sur votre ordinateur, consultez le site suivant : http://www.allaboutcookies.org/fr/ Comment configurer votre navigateur
  • Firefox :
    • 1. Ouvrez Firefox
    • 2. Appuyez sur la touche « Alt »
    • 3. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
    • 4. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
    • 5. Dans le menu déroulant à droite de « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
    • 6. Un peu plus bas, décochez « Accepter les cookies »
    • 7. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Internet Explorer :
    • 1. Ouvrez Internet Explorer
    • 2. Dans le menu « Outils », sélectionnez « Options Internet »
    • 3. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
    • 4. Cliquez sur « Avancé » et décochez « Accepter »
    • 5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Google Chrome :
    • 1. Ouvrez Google Chrome
    • 2. Cliquez sur l’icône d’outils dans la barre de menu
    • 3. Sélectionnez « Options »
    • 4. Cliquez sur l’onglet « Options avancées »
    • 5. Dans le menu déroulant « Paramètres des cookies », sélectionnez « Bloquer tous les cookies »
  • Safari :
    • 1. Ouvrez Safari
    • 2. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
    • 3. Sélectionnez l’icône « Sécurité »
    • 4. À côté de « Accepter les cookies », cochez « Jamais »
    • 5. Si vous souhaitez voir les cookies qui sont déjà sauvegardés sur votre ordinateur, cliquez sur « Afficher les cookies »
Save settings
Cookies settings