Fétiche - BDSM Histoire erotique Histoires écrites par des femmes Histoires taboues et histoires de sexe Récit érotique

Histoire érotique j’ai été humiliée chez le notaire

Histoire érotique j'ai été humiliée chez le notaire
Teste le sexe au téléphone avec une vraie femme chaude : Voir les profils des femmes disponibles

Histoire érotique Cette histoire fait suite à la vente de notre bar qui a été repris par deux amis, Daniel et Marc, qui me connaissent intimement.

Comme ils se croient en position de force, ils font une proposition très en dessous de la valeur du commerce. Ce que nous refusons évidemment, mon mari et moi. Quelques jours plus tard ils prennent rendez-vous en fin de soirée, je suis contente de les voir revenir, c’est un signe qu’ils s’accrochent, c’est tout bon!

– Je vous sers un apéritif messieurs?

– Oui merci avec plaisir

Quelques verres plus tard, la conversation est plus détendue. La bouteille vide, je m’absente deux minutes pour aller à la réserve. Quand je reviens, mon mari dit :

– Chérie?

– Oui?

– Ces messieurs sont finalement OK pour acheter, mais ils veulent une compensation. Tu vois avec eux, je ne peux pas décider à ta place!

– Dites-moi Messieurs?

– Nous sommes d’accord pour acheter au prix, mais à une condition. Tu dois bien avoir une idée…

– MDR, j’imagine qu’il s’agit d’une chose que l’on ne peut pas écrire dans l’acte, je présume?

– Tout à fait ma belle, on a demandé à ton mari et il te laisse le choix.

Je me doute un peu de ce qu’ils veulent. Je suis curieuse, mais je sens venir le piège.

– Tu vas faire partie de la transaction. Pendant une durée à définir, tu vas travailler pour nous!

– Sur le fond je suis d’accord, mais il faut voir les modalités.

Nous en restons là pour ce soir. Une fois seule avec lui, je demande à mon chéri ce qu’ils veulent exactement. Il me répond :

– Ils veulent s’amuser avec toi. C’est leur seule condition. Ils m’ont dit que c’est un retour sur investissement et que c’est à prendre ou à laisser.

Dès le lendemain, je leur dis que j’ai bien réfléchi, j’accepte leur proposition.

– Bien, tu as fait le bon choix. Dorénavant nous te contacterons directement, c’est plus facile! Dit Daniel.

– Par contre tu ne dis rien à ton mari, sinon tu gardes ton bar! Ajoute Marc.

– Nous allons faire rédiger un sous seing privé permettant de prouver, en cas de litige, que nous t’avons consenti un prêt d’un montant de 20 000 euros. Ce prêt, accordé par l’entreprise, sera remboursé au moyen de retenues successives sur tes salaires.

– Si tu es bien sage, tu n’auras rien à payer évidemment.

Voilà, je m’en doutais un peu. Ils m’obligent ainsi à travailler pour eux pendant plusieurs mois.

La promesse de vente se passe sans soucis chez leur notaire. Quand je les entends discuter, je réalise que le notaire a l’air de bien les connaître. Bref, il ne manque plus qu’à finaliser l’accord du prêt pour avancer vers la vente.

Quelques jours plus tard, mon mari reçoit un appel du notaire pour fixer la date du passage de l’acte. Le rendez-vous est pris pour le 18 mai à 14h00 à l’étude située dans une ville voisine. Il ne reste plus qu’à attendre, nous sommes relativement impatients. Nous commençons à voir le bout du tunnel comme l’on dit..

Deux jours avant le rendez-vous chez le notaire, je reçois un texto de Daniel.

– Salut miss pour notre rendez-vous tu viens avec ton petit imperméable (à poil dessous évidemment). Je veux faire baver notre pote le notaire! Tu m’enverras une photo avant de partir!

J’envoie un SMS pour leur signifier mon accord. Je n’ai plus vraiment le choix.

Nous sommes le 18 mai, il est 12h30. Comme convenu, j’envoie une photo qui a l’air d’être très appréciée vu le texto enflammé que je reçois.

Je n’ai pas droit à l’erreur, il faut que je fasse attention. L’imper est très court et seule la ceinture le tient fermé. Je trouve que c’est exagéré, mais le choix est fait.

Une fois assise dans la voiture, je suis surprise en sentant mes fesses nues sur le cuir. Je remarque que l’imper est remonté au-dessus de mes fesses nues. J’essaie de le tirer pour le descendre, mais il s’ouvre d’en haut je me retrouve les seins à l’air. J’en fais la remarque à mon chéri qui me répond que je n’ai qu’à assumer.

– Les hommes, vous êtes tous des cochons!

Je ne suis pas tranquille, je me demande comment tout ça va finir.

Nous sommes pratiquement arrivés. Je vois Daniel et Marc qui attendent devant l’étude notariale. Mon chéri se gare juste devant l’entrée. Galamment, Marc ouvre la porte de la voiture. Je lui donne la main pour qu’il m’aide à me lever du siège. Évidemment l’imper est toujours ouvert, ça le fait rire. Daniel en profite pour me caresser les fesses tout en s’écriant :

– Dis donc on t’avait dit de mettre un imper et non pas de te mettre à poil en arrivant!

Marc ajoute :

– Regarde cette salope!

En me tenant fermement de sa main libre, il en profite pour me pincer les tétons. Mmmm c’est trop bon, j’adore ça. Ma chatte commence à s’humidifier. Quelle bande de petits salauds!
Et moi qui me laisse peloter sur le pas de la porte, ce n’est pas discret du tout.

Après avoir annoncé notre présence par un coup de sonnette, la porte s’ouvre, un clerc de notaire nous guide à la salle d’attente. Je suis tout à fait consciente que ma tenue est déplacée dans ce lieu. Je le vois dans le regard de cet homme. Il est certain qu’il doit me prendre pour une moins que rien. Tout d’un coup, je suis déstabilisée et gênée. Je ne sais plus où me mettre. Alors je prends Daniel à part et je lui fais part de mon malaise. Contre toute attente, il se met à rire et raconte mon mal-être à Marc ainsi qu’à mon mari.

– Notre salope a honte de sa tenue qu’elle juge déplacée.

– N’importe quoi!Il va falloir t’habituer et je te trouve parfaite. Répond Marc

Une grande glace accrochée contre le mur renvoie mon reflet. J’ai une vraie pute en face de moi. Daniel commande alors :

– Fais voir, reste debout et retourne-toi…. Penche-toi!

Je m’exécute une boule au ventre. Je sens l’imper remonter. Je me retrouve le cul à l’air et je mouille…

– Je ne vois rien de déplacé. Seulement une salope qui montre son cul. C’est classique chez toi. En plus je vois que ça te plaît, tu es trempée.Regarde tes cuisses! Dit Daniel.

Je suis gênée. Je n’aime pas beaucoup que l’on me balance ces choses-là à la figure et pourtant je me sens couler…

– C’est vrai! Regarde ça! Ajoute Marc.

Je sens ses doigts me pénétrer tout en cherchant mon petit bouton. Je ne sais plus où me mettre. Je sens le plaisir monter et l’orgasme arriver. C’est terrible, je me mords les lèvres pour ne pas hurler de plaisir. Daniel se précipite pour me retenir. Je suis défaite, je n’ai plus de jambes, c’est énorme, fabuleux!

– J’espère que je n’ai pas été trop bruyante? Demandé-je en reprenant mes esprits.

– Mais non tu étais parfaite,. Et ne te prends pas la tête, le notaire est un vieux vicieux, il sera trop content de te voir! T’inquiète pas.

Je suis un peu tranquillisée pour la suite. Ces mots sont une bouffée d’oxygène. Je m’éclipse aux toilettes vite fait pour essuyer toutes les traces de mon plaisir. A mon retour, je vois que tout le monde m’attend. Alors je m’excuse.

Je trouve le notaire très plaisant. Je suis immédiatement à l’aise avec lui. Il n’est pas avare de compliments à mon égard, c’est très gentil de sa part.

Alors que je suis assise dans un fauteuil, je vois bien qu’il n’arrête pas de me regarder. À un moment, Daniel me fait signe en écartant les mains. Je comprends tout de suite ce qu’il veut et j’écarte les jambes, exhibant de ce fait ma fente ouverte de désirs.

Quelques minutes plus tard, je dois m’approcher pour apposer mes initiales sur chaque feuille de l’acte. Je me penche, consciente de la vue que j’offre à ces hommes. Je sens Marc s’approcher derrière moi. Tout en s’excusant il ouvre l’imper pour mettre mes seins à l’air. Le notaire reste fixé sur ma poitrine et ne tarit pas d’éloge sur ma plastique. D’un coup je suis beaucoup plus à l’aise et souriante. Je retrouve mon naturel. Je sens alors les mains écarter en grand les deux pans de mon vêtements.

Pour le notaire, c’est une première. Il n’a jamais vu une femme nue dans son étude. L’acte signé, au moment de partir, je veux remettre mon imperméable, mais il me demande d’approcher. Je m’exécute. Il recule son fauteuil. Le message est passé. Du bout des doigts, je caresse doucement son sexe que je sens gonfler sous le tissu du pantalon. Je me mets à genoux devant lui tout en sortant une belle queue bien épaisse que je commence à sucer avec beaucoup de plaisir. Quelques minutes plus tard, je le sens à la limite de l’explosion. Alors je me lève rapidement et je m’empale sur lui. Je sens la progression de sa bite dans mon sexe brûlant. Je me déchaîne littéralement quand je le sens grossir et éjaculer en moi.

Le temps de récupérer un peu, je me rhabille et rejoins les hommes qui attendent dans la salle d’attente. Nous sortons de l’étude, ils décident de s’arrêter un moment dans un bar du centre-ville pour fêter l’achat et la vente de notre commerce.

Je suis bien entourée en entrant dans l’établissement. Je sens les regards des consommateurs. j’entends même quelques bribes de chuchotements. A priori on me traite de pute. Ça ne m’étonne pas vu ma tenue. C’est tout à fait logique, le haut du vêtement dégage ma poitrine nue pratiquement jusqu’aux aréoles. Heureusement que je suis accompagnée.

A peine installé dans un box un peu retiré situé dans le fond du bar, la main de Marc se cale entre mes cuisses. Comme il sent quelque chose de bizarre, il me demande d’écarter les jambes. De ce fait, je sens le sperme s’écouler sur la banquette ce qui me vaut une nouvelle humiliation, le serveur arrivant à ce moment-là!

– Mais quelle salope, elle a la chatte qui dégueule de foutre! Va te laver, vite! Dit Marc.

Ouais, je suis sûre que ce coup-là, il l’a fait exprès. Plusieurs personnes l’ont entendu et se sont retournés. Je sens leurs regards fixés sur moi quand je traverse la salle pour me rendre aux toilettes.

J’essaie de récupérer au maximum le sperme avec le papier toilette quand j’entends la porte s’ouvrir. C’est classique me direz-vous, mais franchement je me retrouve comme une conne en train de me nettoyer. Heureusement c’est seulement Marc. Il me dit que je ne suis pas discrète et que j’aurais pu m’enfermer. Je lui réponds que le lavabo ne ferme pas à clé.

Il m’entraîne alors dans le WC handicapé. Tout en me plaquant contre la cloison il ouvre l’imper. Il est tellement excité que sans aucune préparation, il m’encule violemment. Après quelques coups de rein, je le sens jouir. C’est trop bon, j’aime être traitée ainsi. Je suis encore sur un nuage quand il retire mon vêtement. J’essaie de protester, je me fais engueuler.

– Tu t’es engagée à travailler pour nous! Et bien là c’est du travail, tu fais la pute et tu te tais!

Je vois avec appréhension l’imper disparaître avec lui. Je me sens plus que nue et honteuse quand je vois des hommes arriver. Je suis rapidement entourée par plusieurs personnes excitées et déchaînées qui se succèdent sans aucune délicatesse dans tous mes orifices. Je hurle mon plaisir me faisant défoncer la chatte et le cul à la chaîne.

Je ne sais plus combien de temps je suis restée là, dans les toilettes. Je suis dans un autre monde, mon monde avide de sexe. Quand ils viennent me chercher, ils me trouvent couchée à même le sol, dégoulinante de sperme.

A suivre

Lyliane

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

post

1 commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Si vous avez une adresse GMAIL, je vous offre un premium contre un petit service. Mp ou lucie@xfr.fr Kissoux !

X
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Refuser
Politique de confidentialité
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
NOTRE POLITIQUE SUR LES COOKIES
En visitant notre site Web et en utilisant nos services, vous comprenez et acceptez la façon dont nous traitons les données personnelles conformément à notre politique de confidentialité. Nous respectons votre vie privée et le droit de contrôler vos données personnelles. Nos principes directeurs sont simples. Nous allons être ouverts avec quelles données nous collectons et pourquoi. Veuillez prendre un moment pour les lire. C'est important ! Les cookies sont de petites quantités d’informations stockées dans des fichiers au sein même du navigateur de votre ordinateur. Les cookies sont accessibles et enregistrés par les sites internet que vous consultez, et par les sociétés qui affichent leurs annonces publicitaires sur des sites internet, pour qu’ils puissent reconnaître le navigateur. Les sites Internet peuvent uniquement accéder aux cookies qu’ils ont stockés sur votre ordinateur.
En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site. Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :
  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (emailing, enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.
Vos Choix Concernant les Cookies et Balises Web Vous avez le choix de configurer votre navigateur pour accepter tous les cookies, rejeter tous les cookies, vous informer quand un cookie est émis, sa durée de validité et son contenu, ainsi que vous permettre de refuser son enregistrement dans votre terminal, et supprimer vos cookies périodiquement. Vous pouvez paramétrer votre navigateur Internet pour désactiver les cookies. Notez toutefois que si vous désactivez les cookies, votre nom d’utilisateur ainsi que votre mot de passe ne seront plus sauvegardés sur aucun site web. Pour plus d’informations relatives aux méthodes vous permettant de supprimer et de contrôler les cookies stockés sur votre ordinateur, consultez le site suivant : http://www.allaboutcookies.org/fr/ Comment configurer votre navigateur
  • Firefox :
    • 1. Ouvrez Firefox
    • 2. Appuyez sur la touche « Alt »
    • 3. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
    • 4. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
    • 5. Dans le menu déroulant à droite de « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
    • 6. Un peu plus bas, décochez « Accepter les cookies »
    • 7. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Internet Explorer :
    • 1. Ouvrez Internet Explorer
    • 2. Dans le menu « Outils », sélectionnez « Options Internet »
    • 3. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
    • 4. Cliquez sur « Avancé » et décochez « Accepter »
    • 5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Google Chrome :
    • 1. Ouvrez Google Chrome
    • 2. Cliquez sur l’icône d’outils dans la barre de menu
    • 3. Sélectionnez « Options »
    • 4. Cliquez sur l’onglet « Options avancées »
    • 5. Dans le menu déroulant « Paramètres des cookies », sélectionnez « Bloquer tous les cookies »
  • Safari :
    • 1. Ouvrez Safari
    • 2. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
    • 3. Sélectionnez l’icône « Sécurité »
    • 4. À côté de « Accepter les cookies », cochez « Jamais »
    • 5. Si vous souhaitez voir les cookies qui sont déjà sauvegardés sur votre ordinateur, cliquez sur « Afficher les cookies »
Save settings
Cookies settings