Histoires taboues et histoires de sexe

Histoire érotique Première rencontre (comment tout à commencé)

Histoire érotique Première rencontre (comment tout à commencé)
Teste le sexe au téléphone avec une vraie femme chaude : Voir les profils des femmes disponibles

Je m’appelle Sandrine, j’ai 50 ans et je suis soumise.

J’ai connu mon Homme, mon Monsieur, Alexandre, il y a 4 mois et demi, sur internet… la rencontre improbable d’un Homme merveilleux et tendre, mais Dominant cherchant une soumise à guider, à éduquer.

Parfait, je m’étais découverte aimant les jeux de soumissions quelques semaines auparavant, grâce à une rencontre qui avait tout changé pour moi. (cette rencontre va être publiée ensuite)

J’avais besoin d’être guidée, accompagnée de façon bienveillante et en confiance. Dans nos esprits tout était parfaitement clair sur la relation qui débutait entre nous, elle ne serait rien d’autre qu’une amitié particulière et un apprentissage à distance des relations Dominant/soumise, du fait que nous habitons loin l’un de l’autre ainsi que de certaines particularités, autre chose était impossible…

Nous voilà donc à discuter chaque jour pendant des heures, appréciant de plus en plus à mesure que les jours passent, la compagnie l’un de l’autre, l’esprit, le grain de folie, la joie de vivre, l’humour que nous avons l’un et l’autre (Alexandre et Sandrine) et durant ce même temps le Dominant (D) qu’il est et la soumise (s) que je suis apprennent également à se connaître. Par les mots tout d’abord… Alexandre est un maître sans violence et qui ne conçoit pas la relation D/s dans l’humiliation ou la douleur, tout comme moi, il a besoin d’un équilibre entre vanille et D/s, sans cet équilibre, nous ne serions complets ni lui… ni moi.

Nous parlions de nos envies, nos fantasmes, nos désirs, nos craintes (enfin surtout les miennes), nous parlions des limites ou interdits, des choses déjà pratiquées, nous avons rempli un questionnaire sur les pratiques en BDSM (pratiquées ou non, envies de faire ou non…) chacun de notre côté et avons ensuite mis en corrélation nos réponses, afin de voir si nos envies ou nos attentes correspondaient, ce fut parfaitement le cas. Puis les mots ont pris la place de nos mains… A travers nos mots, les siens d’abord… je me suis laissé transporter par sa voix douce et virile qui me guidait pas à pas vers des zones érogènes de mon corps qui m’étaient encore jusque-là inconnues.

Un glaçon délicatement glissé sur le pourtour des aréoles les faisant se dresser implorant que l’on vienne les prendre en bouche, une petite cuillère dont le côté arrondi caressant le clitoris fait monter la jouissance, dégoulinante de cyprine… un collier de perles qui savamment glissé entre ma fente provoque une caresse inédite, des baguettes japonaises qui viennent emprisonner un téton à faire tendre mes seins de désir. L’imaginaire de Monsieur est sans limite… pour mon plus grand plaisir car il a réveillé en moi la salope et la diablesse qui sommeillaient depuis si longtemps… .

Les semaines passent, l’attrait l’un envers l’autre deviens de plus en plus fort et malgré les certitudes du début, l’envie de se voir, de se toucher devient une évidence. Nos ébats virtuels sont intenses et les orgasmes quotidiens, mais le besoin de pouvoir se toucher, se sentir, s’embrasser devient trop important. C’est alors que six semaines après notre toute première conversation, nous nous donnons rendez-vous dans un très bel hôtel, luxueux et moderne, immense.

Lundi, le jour J, lui étant déjà sur place pour raisons professionnelles, je le rejoins pour 17 h. L’angoisse me tenaille le ventre depuis la veille au soir… vais-je lui plaire en « vrai », je suis ronde, il l’avait déjà vu, mais mon corps est abîmé et j’en éprouve énormément de complexes… et au-delà de mes angoisses sur mon corps… il en est une autre… plus subtile et plus risquée pour moi… je suis déjà très éprise d’Alexandre, de l’Homme autant que du Dominant, il le sait, il l’a vu avant même que je ne lui dise, bien sûr qu’à ce moment-là cet amour naissant n’était pas à son apogée, loin s’en faut, mais si tout devait s’arrêter le vendredi, j’en aurais souffert beaucoup déjà et il s’en inquiète…mais lui même ne s’attendait pas a ce que je devienne si précieuse a ses yeux et à compter autant pour lui… J’étais devenue sa jolie fée…

Je viens de me garer devant l’hôtel et j’avance en longeant la baie vitrée qui donne sur le hall. J’entre, tendu comme un arc, mes ongles plantés dans mes paumes. Je le cherche du regard, à droite une silhouette bouge… c’est lui, grand, beau, les yeux doux… je cherche son regard et ne le quitte pas jusqu’à me retrouver dans ses bras. Il m’enlace très fort, rassurant et tendre, puis délicatement me dépose un baiser dans le cou tout en respirant mon parfum… nos lèvres se sont jointes ensuite, pour un long et profond baiser. Le cœur battant à tout rompre dans ma poitrine, je tiens à peine debout.

Ma valise récupérée, il me mène vers les ascenseurs. 12e étage, nous longeons un grand couloir… dernière chambre à droite il me fait entrer. Quelques baisers, quelques caresses, l’envie et le désir nous tenaille tous les deux mais il se contient et me dit qu’il redescend m’attendre dans le hall, me laissant le temps de m’approprier les lieux, ranger mes affaires et avoir un peu d’intimité après cette longue route. Il est exceptionnel, galant et gentleman… avoir pensé à ce point à mon bien-être, vouloir que tout soit parfait. Je m’installe, me rafraîchis et me change avant de le rejoindre pour le dîner…j’ai choisi avec soins la tenue que je porterai ce soir, je voulais lui faire honneur alors j’ai glissé sur ma peau un body délicat, noir, en dentelle…mis des bas noirs avec une large dentelle et suis venue y clipser les attaches de mon porte-jarretelles, dont je l’imaginais déjà les ôter une à une. La robe choisie était dorée et verte, légèrement plus courte devant, fluide, en transparence sur les bras et avec un décolleté plongeant sans être vulgaire et pour finir des chaussures noires à talons. Ainsi prête, je prends l’ascenseur (ahhh cet ascenseur, fantasme sorti de l’imagination d’Alexandre, il sera dès le lendemain et dans chacun ou l’on s’est retrouver depuis, le lieu d’un butinage en règle à chaque montée et chaque descente …), j’entre dans le hall, il est en face de moi, sur un fauteuil et se lève à ma vue, je me dirige vers lui ne le quittant pas des yeux et je retrouve la chaleur de ses bras dont j’avais tant rêvé…Difficile de rompre cette délicieuse proximité mais nous devons dîner…le service se termine tôt dans cet hôtel.

Je me souviens du dîner, j’ai choisi une salade, manger léger; entre la route, le stress et le désir, l’appétit ne se fait pas beaucoup ressentir. La commande passée, Alexandre me demande de lui tendre ma jambe, ce que je fait..il attrape ma cheville et d’un mouvement je glisse ma chaise au plus près de la table afin que la position soit confortable aussi bien pour lui que pour moi…il coince mon pied entre ses cuisses, dont je ressent intensément la chaleur et il entreprends de me caresser délicatement la cheville, passant de petits mouvement circulaires à de légers massages en remontant vers mon mollet…délicatesse, volupté…voici ce que j’ai pensé dans un premier temps, mais ses légers mouvements combinés à son regard plein de désir et d’envie, me faisaient vibrer intensément… des frissons parcouraient mon corps, et alimentant une douce chaleur entre mes cuisses, ma fente s’humidifiait abondamment et rien qu’en fermant les yeux je pouvais imaginer sa main se glisser plus haut sur ma cuisse, se faufiler sous ma culotte pour y caresser délicatement mon clitoris affamé!. Le repas se termine, je ne me souviens pas des sujets de conversation tant j’étais plongée dans son regard mais je me souviens parfaitement du bien-être, de l’excitation et de la magie du moment… Pas de dessert.. Enfin… Pas tout de suite. Nous nous levons et il me prends par la main, arrivé près des ascenseurs, il m’enlace à nouveau, m’embrasse, garde une main sur ma taille durant l’attente, la chaleur de sa main je la ressent encore aujourd’hui lorsque je ferme les yeux… Le voici, il s’ouvre, pour nous mener au 7ème ciel, ainsi que vers de prochaines belles histoires…
___________________________________________

Nous avions rendez-vous, mais je ne savais pas à quelle heure exactement elle devait arriver et je voulais absolument avoir les clefs et avoir déposer mes affaires, éviter le côté administratif et pouvoir se focaliser sur l’émotion et le moment unique qui allait se produire. Il y a la queue et le personnel n’est pas rapide. Ca a tendance à m’énerver, mais que faire, juste patienter… Enfin, c’est mon tour… Ma crainte qu’elle arrive alors que je suis juste en train de monter et que je ne sois pas dans la halle pour l’accueillir comme je l’avais imaginé. Je voulais être là, juste pour elle, la guider jusqu’à cette chambre qu’elle avait déjà vue en visio. J’avais retenu la même, nous nous y étions projetés. Je pose rapidement mes affaires, range un minimum comme je fais d’ordinaire, prends ma sacoche avec de quoi patienter sans que le temps ne soit visible. C’est fou comme selon les circonstances, le temps passe très vite, ou très lentement. Je redescends, m’installe à proximité de l’entrée… Je me souvins bien de son visage, mais je n’ai pas idée de sa taille… Une jolie brune approche et je sais que c’est elle, je me lève… La regarde, oui, c’est elle… Une seule envie, la prendre dans mes bras, simplement, qu’elle se sente bien après la route. Je la serre contre moi, pas besoin de mot, l’émotion est suffisante. Le temps n’est plus… Je ne sais pas combien de temps nous sommes restés simplement enlacés, l’un contre l’autre. Juste enfin sentir le corps désiré, vu. Je sais qu’elle a un cou sensible et avant de prendre ses lèvres, je veux poser mes lèvres dans son cou, avec tendresse et émotions, profitant d’ouvrir mes narines et de m’enivrer de son parfum, de son odeur de femme… Je ferme les yeux pour m’en souvenir, pour profiter de cet instant unique… Ils seront tous uniques et le peu de temps que nous avons, il faut qu’il soit intense et magique…

Je la guide vers les ascenseurs après lui avoir confié la carte/clef, nécessaire à l’appel de l’ascenseur. Je suis heureux d’avoir une chambre au dernier étage, ayant fantasmé bien souvent sur ce qu’il est possible de faire dans un ascenseur… Et j’essaie d’avoir une “cabine” privative ; laissant passer d’autres résidents. Lors de ce premier voyage vers les sommets qui deviendront 7e ciel, ce sont nos regards et enlacés que nous montons. Cet ascenseur sera toujours bien trop rapide à mon gout.

La chambre est la dernière à droite, le couloir est long. Je tiens sa valise à roulettes… Et je lui ouvre cette chambre qui deviendra notre lieu de connaissance. C’est toujours difficile de faire la découverte d’un autre corps ; je pense que c’est la même chose pour elle.
Je la laisse en refermant la porte après l’avoir embrassé, gouté ses lèvres encore, toujours parfaitement dessiné, ce qui lui donne une allure, une aura de féminité exacerbée. Et je referme en lui disant qu’elle doit prendre tout le temps qu’il lui faut, que ce n’est pas important.

Je redescends seul et m’installe dans le Lobby. J’essaie de me concentrer sur un courriel à rédiger, mais impossible de se concentrer, mes sens et mes émotions me submergent. Je tente de ne pas regarde l’horloge trop souvent, en bas à droite de l’écran. Et je me demande comment va se passer la suite… Oh, simple, diner ensemble.

Diner, c’est un moment agréable à partager. Ne boit pas d’alcool… me dis-je, pas comme quand je suis seul et je que prends deux bières qui me font dormir…
Elle arrive dans le Lobby, changée, maquillée, belle ! Oh oui qu’elle sait ce faire belle !
Dans les bras l’un de l’autre, sans pouvoir se détacher, juste pour calmer nos désirs de contact, qui semblent réciproques. Un moment précieux qui permet de doucement descendre sur terre… et de proposer d’aller s’attabler non loin de là. Plus envie de sortir, mais simplement envie de faire connaissance, de se découvrir… dieu qu’elle sait se faire jolie et désirable… Son visage, ses seins que j’avais déjà vus, mais sans relief, juste dans l’imaginaire. Là, le relief avec sa robe est prononcé… difficile de la regarder dans les yeux… Son regard, son sourire, ses lèvres… Et ses jambes ! Oh que de jolies jambes que je devine là. Oui, j’aime les jambes qui ont des formes… Je suis comme ça et là, je vois de jolies jambes comme j’aime… Bas ou collant ? J’espère le découvrir plus tard.

Le diner est plutôt simple et rapide… Juste envie de se retrouver… Et de retour dans cet ascenseur qui sera le prélude à une nuit de découverte… Je la serre, l’embrasse, la caresse…

Sandrine Jolie Fée

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

post

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Suivez nous sur Twitter

Vanessa rejoint notre réseau de dials chauds !

Si vous avez une adresse GMAIL, je vous offre un premium contre un petit service. Mp ou lucie@xfr.fr Kissoux !

X
Politique de confidentialité
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
eu_cookies_bar
eu_cookies_bar_block
NOTRE POLITIQUE SUR LES COOKIES
En visitant notre site Web et en utilisant nos services, vous comprenez et acceptez la façon dont nous traitons les données personnelles conformément à notre politique de confidentialité. Nous respectons votre vie privée et le droit de contrôler vos données personnelles. Nos principes directeurs sont simples. Nous allons être ouverts avec quelles données nous collectons et pourquoi. Veuillez prendre un moment pour les lire. C'est important ! Les cookies sont de petites quantités d’informations stockées dans des fichiers au sein même du navigateur de votre ordinateur. Les cookies sont accessibles et enregistrés par les sites internet que vous consultez, et par les sociétés qui affichent leurs annonces publicitaires sur des sites internet, pour qu’ils puissent reconnaître le navigateur. Les sites Internet peuvent uniquement accéder aux cookies qu’ils ont stockés sur votre ordinateur.
En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site. Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :
  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (emailing, enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.
Vos Choix Concernant les Cookies et Balises Web Vous avez le choix de configurer votre navigateur pour accepter tous les cookies, rejeter tous les cookies, vous informer quand un cookie est émis, sa durée de validité et son contenu, ainsi que vous permettre de refuser son enregistrement dans votre terminal, et supprimer vos cookies périodiquement. Vous pouvez paramétrer votre navigateur Internet pour désactiver les cookies. Notez toutefois que si vous désactivez les cookies, votre nom d’utilisateur ainsi que votre mot de passe ne seront plus sauvegardés sur aucun site web. Pour plus d’informations relatives aux méthodes vous permettant de supprimer et de contrôler les cookies stockés sur votre ordinateur, consultez le site suivant : http://www.allaboutcookies.org/fr/ Comment configurer votre navigateur
  • Firefox :
    • 1. Ouvrez Firefox
    • 2. Appuyez sur la touche « Alt »
    • 3. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
    • 4. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
    • 5. Dans le menu déroulant à droite de « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
    • 6. Un peu plus bas, décochez « Accepter les cookies »
    • 7. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Internet Explorer :
    • 1. Ouvrez Internet Explorer
    • 2. Dans le menu « Outils », sélectionnez « Options Internet »
    • 3. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
    • 4. Cliquez sur « Avancé » et décochez « Accepter »
    • 5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Google Chrome :
    • 1. Ouvrez Google Chrome
    • 2. Cliquez sur l’icône d’outils dans la barre de menu
    • 3. Sélectionnez « Options »
    • 4. Cliquez sur l’onglet « Options avancées »
    • 5. Dans le menu déroulant « Paramètres des cookies », sélectionnez « Bloquer tous les cookies »
  • Safari :
    • 1. Ouvrez Safari
    • 2. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
    • 3. Sélectionnez l’icône « Sécurité »
    • 4. À côté de « Accepter les cookies », cochez « Jamais »
    • 5. Si vous souhaitez voir les cookies qui sont déjà sauvegardés sur votre ordinateur, cliquez sur « Afficher les cookies »
Save settings
Cookies settings