Bi - Gay - Lesbien Fétiche - BDSM Histoire erotique Histoires taboues et histoires de sexe Zoophilie

Histoire érotique Sophie découvre une nouvelle sexualité Chapitre 5

Histoire érotique Sophie découvre une nouvelle sexualité Chapitre 5
Teste le sexe au téléphone avec une vraie femme chaude : Voir les profils des femmes disponibles

RETOUR A LA MAISON


La vie a repris son cours, Sophie et Éric ont repris leur travail. Il reprend son entraînement avec son équipe de foot. En tête-à-tête, avec son ami Pat, il lui a raconté ses vacances scabreuses avec sa femme. Sans lui révéler qu’il s’est fait enculer plusieurs fois et qu’il a aimé ça.
Pas rancunier, ils ont invité Pat a passé un dimanche chez eux et à récupérer sa voiture perdue au poker contre Sophie.

Ils sont venus à lui narrer leurs vacances, avec l’envie de recommencer à faire l’amour à plusieurs. Pat leur propose de leur servir de guide, dans le monde du libertinage. Étant donné, qu’il a une grande expérience dans ce domaine.

Il a deviné rapidement leur potentiel ainsi que leurs motivations. Il va se faire un malin plaisir de les soumettre et de leur offrir la réalisation de leurs fantasmes.

Cela fait à présent trois mois que Sophie et Éric suivent Pat. Dès qu’il le peut, il les emmène plus loin dans le monde du libertinage. Il faut dire, que c’est bien la Sophie qui plonge allègrement dans le partage des corps et les mélanges. Ils découvrent d’autres pratiques sexuelles dans d’autres lieux, avec des gens plus ou moins louches. Ils ont participé un soir à une séance avec trois chiens, cependant ils ont refusé la pratique zoophile.

Pat les chaperonne à chaque réunion. Il y participe sans mélanger avec Sophie ou Éric.

Pat leur demande pour cette fois, de filmer la séance en leur assurant que le film sera pour leur souvenir personnel. Après une longue réflexion, ils donnent leur accord pour leur souvenir personnel.

Avec l’aide financière d’Éric, Pat a loué un gîte isolé, composée d’une chambre communiquant avec une autre qui a un grand lit. Il y a aussi un grand salon avec un canapé clic clac, une petite cuisine et une salle de bain.

Dans une chambre, Pat, installe une caméra en face du lit pour ne rien perdre des scènes qui vont s’y dérouler.
– Je vais aller m’occuper de Sophie, et toi, tu prends une douche et tu restes nu.


Éric file sous la douche et revient se mettre sur le lit. Il les trouve enlacés, ils s’embrassent tendrement. Lorsqu’elle voit revenir son mari, Sophie se sent gênée, qu’Éric la découvre abandonner dans les bras de son ami. Elle ne lui a jamais raconté, comment elle a récupéré l’argent des vacances ainsi que la voiture de Pat. Elle ne lui a confié que c’est à cause de cette partie de carte qu’elle a franchi la porte de sa phobie d’être nue devant son mari et les autres.

Sophie s’inquiète inutilement, car Éric n’est plus chagriné de la voir embrasser ses partenaires. Dans les situations qu’ils ont acceptées et vécus, il a vu sa femme se lâcher et jouir de ses puits d’amour pas occupés par lui. Pour lui, la voir appartenir à d’autres et se soumettre à leurs désirs. C’est quelque chose qu’il aime voir et qui l’excite énormément. Même, s’il a le sentiment qu’elle le trompe, mais son amour pour Sophie, lui permet de le supporter.

Cependant, là, voir l’abandon de sa femme dans les bras de son ami le trouble durement. Pat a compris cela dès le début de leur coopération et il en joue pour les pousser dans d’intenses copulations sans limites. Sophie est habillée d’une légère robe qui laisse deviner son porte-jarretelles. Elle moule parfaitement sa grosse poitrine d’où l’on perçoit ses tétons dressés par l’excitation. Elle ne met plus de sous-vêtements sur les ordres de Pat. Cette obéissance à Pat, trouble et rend jaloux son mari, cependant, il est étrangement heureux et fier qu’elle accepte d’être nue sous ses vêtements en toutes circonstances

A présent, Sophie obéit à un autre qu’Éric. Il est heureux, qu’elle est passée au dessus de ses propres barrières. Qu’elle accepte d’appartenir d’autres, tout en lui montrant qu’elle l’aime toujours d’amour.

Lorsque enfin, Pat se sépare de sa femme et va s’asseoir sur le lit. Éric la prend alors, dans ses bras pour l’embrasser, sentir sa poitrine s’écraser sur son torse nu et son cœur affole en le faisant bander.
– Mon amour, comme tu es belle, dans cette tenue.

– Merci mon chéri.

Il caresse ses fesses.
– C’est lui qui te demande de ne plus mettre de sous-vêtements ?
– Euh ? Oui ?

Qu’elle lui répond un peu honteuse, en rougissant.

Éric l’embrasse avec encore plus de passion, le cœur battant la chamade. Il est excessivement ému de voir de quelle façon, sa femme s’abandonne à son ami Pat. Ses mains partent à la découverte de son corps pour sentir ses seins sous ses doigts et passer sous sa robe. Là, elle lui prend les mains pour les retenir d’aller plus loin.

– Non, mon cœur, tu sais bien que là, il te faut l’autorisation de Pat ? Nous avons accepté de nous soumettre à sa gestion de nos fantasmes.

Sophie suit parfaitement le scénario prévu par Pat, qui consiste à allumer son mari d’entrée de jeu. Elle se sépare d’Éric qui bande comme un âne, et elle fait virevolter sa robe dévoilant ses fesses nues. Rien que de penser, que son ami Pat va profiter, du corps de sa femme. Éric imagine aussi les regards de vainqueur, qu’il va lui lancer, pendant que les lèvres de sa Sophie envelopperont sa virilité triomphante. Ça va le rendre fou d’excitation et de jalousie. Il sait que Pat songe à l’enculer, depuis qu’il a eu le malheur de lui raconter, qu’il s’est fait sodomiser durant leurs vacances.

Pat vient vers Éric plongé dans ses pensées et toujours nu et bandant, pour lui glisser à l’oreille.
– Tu vas être tendre avec ta Sophie. Tu la déshabilles tendrement, tu la détends avec ta langue. Tu me la prépares correctement. Je veux, qu’elle mouille abondamment avant de m’occuper d’elle.
– Oui ? Pat. Murmure Éric.
– C’est bien, alors applique-toi bien surtout.

Pat regarde Sophie, il lui fait un sourire et un petit clin d’œil avant de lui dire.
– Faites, comme si je n’étais pas là.
Elle sourit tendrement et amoureusement à Éric. Elle vient se blottir dans ses bras, pour l’embrasser, fougueuse et passionnée comme à son habitude. Elle frotte ses tétons sur son torse, pour les faire bander pendant que leurs langues se mêlent étroitement l’une à l’autre. Elle se donne à son mari comme s’ils n’étaient seuls.

Éric ouvre doucement le haut de la robe, faisant sauter les boutons les uns après les autres. Il voit apparaître ses gros seins lourds et tendres, pleins d’amour qui bougent au rythme de sa respiration.

Il fait glisser les pans de sa robe de chaque côté de ses épaules, découvrant ses tétons bandés par l’excitation de la situation. Il penche sa tête vers cette poitrine offerte et pose ses lèvres sur les mamelons fripés et gorgées de désirs. Sophie soupire sous ce baisé et ensuite elle râle de plaisir. Éric sait qu’elle aime les morsures amoureuses sur ses seins et en plus. C’est de s’offrir à son mari devant Pat le tricheur qui l’excite encore plus. Quelle étrange sentiment que d’être offerte à son mari par l’homme qui l’a dévergondé à l’adultère.

Cette inversion des rôles les trouble tous les deux. Éric laisse ses mains partir à la redécouverte des seins et du corps de sa femme. Il agace les pointes, soupèse leur masse, en savourant le toucher si délicat. Il embrasse son ventre et ses seins en alternance, pendant que ses mains font glisser la robe le long de ses jambes fuselées de bas noirs. Pat régale de son emprise sur le couple de son ami et s’amuse de leur gêne, de leurs gestes presque empruntés. Jusqu’à présent, il les avait emmenés dans plusieurs partouzes privées. Il n’avait encore jamais consumé le couple.

S’aimer uniquement devant leur ami Pat, c’est une chose qui les embarrasse beaucoup moins qu’avant. Pourtant, ils éprouvent une nouvelle timidité à le faire devant lui, qui devient le maître de la gestion de leur libido.

Éric caresse ses seins et son corps. Il agace la pointe de ses tétons, il pétrit ses seins en savourant leurs fermetés. Il embrasse son ventre et ses seins tout en faisant glisser sa robe de ses épaules. Elle tombe à ses pieds comme une fleur. Pat se régale de constater son emprise sur le couple et il s’amuse de leur gêne, d’être devant lui seul. S’aimer avec d’autres hommes est devenu une chose qui ne les embarrasse plus. Cependant, le faire devant leur ami seul, qui les a pris en main, freine un peu leur enthousiasme. Éric se met à genoux devant ses genoux, Sophie et elle ouvre ses jambes pour le laisser venir la butiner.

Sophie a envie que sa langue lèche son bouton d’amour et suce les lèvres de sa moule. Elle sent monter son désir qui inonde sa grotte pour mieux s’offrir ensuite. Elle commence à râler de plaisir et elle coule sur la langue d’Éric qui boit en aspirant la jouissance de sa femme. Elle accroche les cheveux de son mari en râlant tendrement. Sophie commence à jouir doucement et une vague de plaisir l’emporte. Éric glisse deux doigts, dans la moule baveuse que lui offre sa femme, excitée par ses coups de langue. Alors, qu’Éric doigte sa Sophie, rapidement et profondément. Pat s’approche et l’embrasse à pleine bouche en lui malaxant les seins. Pendant qu’il l’embrasse, il attire la tête d’Éric à la hauteur de sa bite tendue.

Éric, sans réaliser l’instant, il ouvre la bouche pour l’accueillir, tout en continuant de doigter sa Sophie. Pat ne le lâche pas la tête d’Éric, jusqu’à la fin de l’orgasme de la Sophie. En rouvrant les yeux, elle voit la queue de leur ami dans la bouche d’Éric, qui s’active dessus. Elle a une montée d’amour devant le spectacle. Tendrement, elle pose une main sur la tête de son mari pour accompagner les mouvements de sa fellation.
– Suce bien notre ami Pat, mon chéri ?

Pat la tire un peu par les cheveux pour que ses lèvres rejoignent celles de son mari, pour partager cette bite qui passe à présent d’une bouche à l’autre. Pat, les attire sur le lit pour continuer à s’exciter. Il doigte la femme pendant que son mari continue à le sucer.
– Pat ? Puis-je sucer mon Éric ?
– Oh ! Oui, bien sûr, suce ton pédé de mari ?
Sophie se jette comme une sauvage sur la queue de son mari. Elle le suce goulûment en l’aspirant à grand bruit.

Pat fait coulisser ses doigts de plus en plus vite dans sa moule baveuse. Ses râles de plaisir deviennent graduellement plus forts et montrent que le plaisir monte en elle de façon inéluctable.

Elle crie son plaisir avec la bite de son mari dans la bouche. Et dans son délire sexuel, elle lui mord le gland, il se retire sous la douleur en râlant.

Il recrache la bite de Pat et roule sur le côté. Il repousse sa Sophie qui se retrouve sur le dos avec les doigts de Pat qui lui branle la moule.

Sophie écarte les cuisses, car elle est secouée de spasmes de plaisir. Pat s’écarte et donne ses doigts à sucer à Éric. Il pousse Éric contre sa femme qui ouvre ses cuisses largement. Alors, comprenant l’invitation, Éric se met à la baiser violemment.
– Baise lui seulement sa grotte d’amour, car son puits d’amour sans fond m’appartient. Ne l’oublie pas ?
Elle donne des coups de reins qui décollent ses fesses du lit. Elle veut que sa queue la baise profondément. La houle qui les prend se fait plus violente. Voyant monter Pat sur le lit derrière Éric ? Elle enlace amoureusement son mari en lui proclamant.
– Je t’aime mon amour !

Elle lui saisit les fesses et en le tirant sur elle. Ses fesses s’écartent en exposant son anus. Sa queue bien au fond de la grotte de sa femme, avec les fesses écartées au maximum. Éric vient de comprendre la manœuvre. Lorsqu’il sent le gland de Pat enduit de gel lubrifiant, s’appuyer et forcer la porte de ses reins. Sa femme le maintient plaqué contre elle. Sophie est la complice de Pat, dans cette situation. Il colle sa bouche sur celle de sa traîtresse de femme, pour taire les râles de sa sodomie.

A genoux entre les mollets d’Éric. Pat le saisit par les hanches et le remonte jusqu’à ce que ses fesses se colle sur son pubis. Éric est à présent enculé à fond par son ami Pat. Sa queue mouillée du plaisir de sa femme pointe vers le plafond. Sophie allongée sur le lit se tourne et se glisse sous le corps de son mari à quatre pattes, avec la queue de leur ami dans les fesses.

Elle attrape la queue de son mari, qu’elle aspire dans sa bouche.

Éric est aux anges. Il retrouve les merveilleuses sensations qu’il a découvertes sur les rocher et dans la crique. Il se fait enculer pendant que sa queue est sucé. C’est le bonheur pour lui.

Voyant qu’Éric s’abandonne au plaisir et en sachant que c’est ce qu’attend Sophie, il proclame.

– Vous êtes à présent mes deux soumis, je suis votre Maître ! Vous m’obéirez en tout ce que j’exigerai de vous deux ? Dans un râle de plaisir, Éric lui clame. – Oh ! Oui ! Maître ! Je suis ? AAAAAH ! Toi ! MMMMM ! OUIIIII ! Nous sommes à tout à toi !

Dans un orgasme mutuel, Éric déverse son plaisir dans la bouche de Sophie en beuglant son plaisir.

Pendant que Pat lui arrose les entrailles de son sperme. Sophie essore bien la queue de son mari. Ensuite, elle rampe sous lui et vient lécher les couilles de ses deux amours réunies. Lorsque la queue de Pat sort du cul de son mari, elle la gobe pour la nettoyer dans sa bouche. Et, dans son excitation, elle suce aussi l’anus d’Éric qui suinte de jus. Dans son délire sexuel, Éric bouffe comme un vorace, la moule de sa femme.

Pat n’en a encore pas fini avec eux. Ils viennent de lui offrir leur soumission. Il pousse Éric sur la côté et met un bandeau sur les yeux de Sophie. Ensuite, il sort de la chambre et revint avec deux hommes. Ils bandent déjà devant l’érotisme de la scène que le couple leur offre.

Pat donne une claque sur les fesses d’Éric et fait une œillade en direction des deux hommes. Sophie ne voit rien, cependant elle sent des présences près d’elle. Lorsqu’elle sent un gland contre ses lèvres, automatiquement elle ouvre la bouche.

L’homme pousse son gland dans la douceur chaude et humide de la bouche ouverte. L’autre homme s’approche d’Éric et lui glisse à l’oreille.
– Puisque tu aimes sucer la bite de Pat, alors suce la mienne soumis ?

Il pousse Éric hors du lit et le fait s’agenouiller et lui tend sa bite à sucer. Les yeux baissés en soumis, il se met en position et aspire la queue dans sa bouche.
Éric voit aussi sa femme l’autre inconnu pendant que leur ami Pat, lui baise toujours la moule. Il la fait encore onduler de plaisir, cependant, il ne la laisse pas jouir se retirant avant que l’orgasme éclate dans son ventre.

Pat ayant laissé la place, il invite l’homme qu’Éric suce, à venir la baiser. Il repousse Éric pour venir s’installer entre ses cuisses ouvertes de sa femme. Il enfonce sa queue dans cette grotte ouverte et disponible. Dès qu’il a collé son pubis contre celui de Sophie, il la pistonne sur le même rythme que lui a donné Pat juste avant.

– Éric ? Regarde ? comme ta femme se donne. Elle accueille en elle n’importe quelle queue ! N’est-elle pas magnifique comme ça ? Mais ça tu le sais déjà n’est-ce pas ?
– Oui ! Mon Pat. Je le sais. Elle est splendide.
– Bien, je vais continuer votre dressage de soumis. Suis moi !

Pat pousse Éric vers la porte. Les deux hommes dans la chambre continuent à s’occuper de Sophie. Deux autres hommes patientent déjà nus dans l’autre chambre. Pat s’adresse à son ami en lui disant.
– Tu vas bien t’occuper de ces messieurs, comme tu l’as fait avec les autres pendant tes vacances.
Il s’adresse aux deux patients, il leur propose.
– Il est à vous, dressez le pour en faire un bon soumis ? Je retourne m’occuper de sa femme, ma soumise.
Éric se laisse faire. Un grand noir le met à genoux et il se retrouve avec sa grosse queue noire devant le visage. D’une main posée derrière sa nuque, le noir lui pousse la tête vers l’avant. Le gland se retrouve contre ses lèvres, alors il ouvre la bouche et le gobe.

Docile, Éric le suce, comme, on l’a sucé dans la crique. Le voilà soumis, offrant docilement sa bouche à cet homme noir. L’autre homme au teint mate, prend une main d’Éric pour y glisser sa bite encore souple, mais d’un diamètre inquiétant au repos.

Dans la chambre d’à côté, on entend Sophie qui n’arrête pas de gémir et de râler sous les assauts des deux mâles et de Pat. Elle est secouée en tous les sens par les hommes avides de profiter de l’aubaine, que leur accorde Pat de baiser une si belle femme. Ses cris sont étouffés par les queues qui occupent sa bouche, comme son mari.

Soudain, on entend Éric crier de douleur. Alors, on devine qu’une grosse queue lui pénètre son trou de balle. Le gland qui ouvre la porte de ses reins, s’enfonce lentement dans son boyau.

La bite, qui l’envahit lui tire des cris de douleurs, vite remplacés par des gémissements assourdis par une autre bite qui encombre toute sa bouche. Le grand homme noir lui mit un collier de soumission donné par Pat, autour du cou en proclamant.
– On va te former, pour devenir une bonne salope, aussi bonne que ta femme. Et ? Si ça fait pas ? On saura te faire le devenir !

Les larmes aux yeux à cause de cette grosse queue qui le sodomise, Éric arrive à répondre. – Oui ? Monsieur, je serais obéissant.
– Bien ! Nous avons entendu que vous soumettez à Pat. On va faire de vous deux, des putes soumises très dociles. Eh ! Continu à me pomper le jonc.

Après un moment, les deux hommes qui soumettent Éric, inversement les rôles. La grosse queue qui l’encule sursaute en lui envoyant du sperme bien chaud dans ses entrailles. C’est du bonheur de sentir la chaleur lui envahir le ventre. Éric en avale presque la queue qui est dans sa bouche. Celui qui sort de son chaud boyau donne sa queue a sucé à Éric pendant que l’autre le remplace dans ses reins.

Éric entendre aussi les cris étouffés de sa femme avec les grincements du lit, au rythme des assauts qu’elle doit prendre. C’est la deuxième fois qu’elle entend son mari subir comme elle, les assauts des mâles. Elle jouit encore plus de l’imaginer être pris comme elle en ce moment. Elle unit mentalement leur soumission aux mâles dominants.

Pat leur fait vivre côte à côte le début de leur soumission où leurs esprits atteignent le même bouillonnement que leurs corps asservis.

Pour asseoir sa domination, Pat demande aux voisins de chambre.
– Alors ? Ou en est mon soumis ?
– Il se laisse bien faire comme un bon soumis. Il a même l’air d’aimer ça ? Proclame le noir.
– Ouais ! Écoute comme il gémit de bonheur le pédé ? Clame celui qu’Éric suce.

En effet, on peut l’entendre gémir de plaisir.

– Alors ? Mon Éric ! Dis-nous, haut et fort, que ma pute de soumise t’entende ? – Oh ! OUI ! Je suis comme ma femme ! J’aime sucer de bites et aussi me faire défoncer le cul.
– C’est parfaitement ça ! Écoute ? Ta femme est une bonne soumise et bien salope. Elle est prête à faire la pute pour moi. Ce que tu feras aussi. Amène le ici ? Qu’il voit sa femme comme elle aime.
Le grand noir attache une laisse au collier d’Éric et le tire dans la chambre. Pour voir sa Sophie à califourchon sur un homme la queue dans sa chatte et un autre dans les fesses. Elle a toujours le bandeau sur les yeux et suce consciencieusement la bite de leur nouveau Maître.
– Tu vois, elle est bien dressée ta salope ? Elle se fait enfiler par tous les trous et accueille toutes les queues que je lui présente. Regarde comme elle avale ma queue, en gorge profonde ? Clame Pat en lui poussant sa tête qui vient buter contre son bas ventre. – Elle aime sucer nos queues et avaler la fumée.
– Oh ? Oui, je vois maître Pat.

Éric voit que sa femme prend toujours autant de plaisir, à se faire prendre en sandwich, en pompant en gorge profonde une queue. Elle aime se faire remplir le cul et la chatte par des grosses queues.
– Ce n’est pas sa première double. Chaude comme elle est, elle est bonne à prendre partout, ma pute. Je vais même te faire un cadeau ?


Pat s’allonge sur le dos près du trio. Celui qui encule Sophie sort de son cul. Celui qu’elle suce se retire aussi en la laissant haletante. Les deux gars la prennent sous les bras et l’installent sur Pat qui pointe sa bite vers le haut. Au contact du gland entre les lèvres de sa moule baveuse de jus. Elle se laisse descendre en s’empalant sur cette queue tant aimée.

Elle râle de plaisir. Pat l’enlace à présent et l’embrasse à pleine bouche. Le reconnaissant, elle se donne à lui avec un empressement. Soudain, elle sent que le lit s’affaisse derrière elle et dans les brumes de son plaisir. Elle pense qu’un autre va encore la sodomiser comme elle adore. Cependant, Pat lui demande.
– Écarte tes fesses ma chérie ? Tu vas t’en prendre deux en même temps ?


Éric voit sa femme soumise, passer ses mains derrière elle et écarter largement ses fesses pour se préparer sans doute à une double pénétration. L’homme noir, pose son gland sur la queue de Pat à l’entrée du paradis occupé de Sophie ?

Perplexe, elle regarde d’un air interrogateur Pat.

Pat retire un peu sa queue de son paradis pour faire un peu de place. Comme elle est maculée du sperme de ses précédents visiteurs. Le gars frotte sa queue sur celle de Pat, pour lubrifier le gland.

Le gars la plaque contre Pat pour qu’elle lève un peu plus les fesses et présente son gland contre l’autre bite. Il commence à s’enfoncer en elle et elle sent ses chairs s’étirer.

Il continue sa progression tandis qu’elle a les yeux écarquillés, bouche grande ouverte, incapable de sortir un son, tant la sensation de déchirure lui coupe le souffle.

Le plaisir à fait place à la douleur. Durant les longues secondes d’intromission, Sophie est convaincue que sa chatte restera ravagée à vie. Finalement, le gars arrive à l’enfiler à fond et commence, en même temps que Pat en dessous à aller et venir. Leurs sexes collés l’un à l’autre dans un même trou, ne les dérangent pas et elle les sent durs comme du bois. D’abord synchronisés, leurs sexes vont et viennent à des vitesses différentes, l’un accélérant pendant que l’autre se calme et vice versa. Cette double pénétration magistrale la refait mouillé et cet afflux de cyprine rend le tout de moins en moins douloureux, surtout de plus en plus jouissif.

Sophie est épuisée et concentrée sur ce qui se passe dans son paradis. Les deux sexes dans sa moule déformée se chevauchent, se croisent. Quand un se met en retrait, l’autre la prend à fond, si bien qu’elle n’a aucun répit. Elle hurle plus de plaisir que de douleur et elle sent, une nouvelle fois, un orgasme venir. 

Sophie n’en revient pas ? Elle va jouir encore une fois avec deux sexes dans son Puits d’amour. Elle se dit, qu’elle est la pire des épouses, mais probablement la plus grosse salope qu’on puisse faire.

Elle sent que l’explosion approche alors que son orgasme monte et que ses deux amants dans sa grotte accélèrent de plus en plus. L’homme noir demande donc à Pat
– On la remplit ensemble ?
– Ouais, on y va, je suis pas loin ! 

Ils la pilonnent encore quelques coups et elle sent les premiers jets de sperme jaillir et l’inonder. Cette formidable sensation déclenche son troisième orgasme et leurs cris de jouissance se mêlent.
– HAAAAFFF ! Putain ! Je la remplis la pouffiasse !
– OOOOH ! RRROOUUIIIII ! Je JOUIIIIIISS ! Hurle Sophie.

Alors ? Qu’ils sont tous les trois emboîtes et pétrit de plaisir.

Pat attrape la tête de Sophie et unit leurs lèvres dans un baiser intense. Le gars derrière lui caresse les reins, le dos, les épaules. Sophie se détend, la moule remplit de semence virile.

Pat tourne son visage en direction d’Éric et lui proclame.

– Tu vois comme, elle est bien soumise ta femme ? Ça se fera aussi, à deux dans son cul ? Entre deux râles de plaisir, elle remue la tête en signe d’approbation.

Il tend la main et le métisse lui donne la laisse. Pat amène Éric devant la Sophie qui reprend son souffle. Pat, la prend par les cheveux pour lui lever la tête pour prendre la queue de son mari dans sa bouche.
– Suce ton soumis de mari, pendant qu’il se fait enculer lui aussi.


Elle lui aspire sa queue et referme ses lèvres sur la bite de son premier amour. Elle se met à le sucer en couinant. Soudain, Pat lui ôte alors, le bandeau des yeux. Elle cligne des paupières pour s’habituer à la lumière. Elle voit de la compassion dans les yeux d’Éric, de la voir accepter ainsi, sa première double vaginale.

On tire sur la laisse d’Éric pour qu’il cède la place. A regret, la queue de son premier amour quitte sa bouche. Pat prend sa tête à deux mains.
– Alors ? Ma belle soumise, tu aimes ce que ton Maître te fait découvrir ?


Haletante, en reprenant son souffle, elle répond.

– Oui ! Maître Pat, j’aime tout avec vous !
– Tu aimes t’offrir. Tu aimes aussi la triple ?

– Oh ! Oui ! Maître, j’aime bien !

Elle a honte de sa réponse rapide en apercevant tous ces hommes, qu’il y a dans la chambre.
– Bien ! Alors, elle est à vous messieurs.


Deux frères montent sur le lit, un se couche sur le dos. Il fait signe à Sophie de venir s’empaler sur sa queue tendue. Une fois empalée sur la queue, le frangin passe derrière elle, lui écarte les fesses et la sodomise. Un autre vient devant Sophie et se fait sucer par elle. Pat fait entrer dans la chambre, d’autres gars qui sont déjà là. ils admirent les trois hommes qui s’occupent de Sophie, ils l’ont tourné sur un côté, les deux frères la baisent déjà en double, un dans sa grotte et l’autre dans son cul. L’autre se fait toujours sucer, Pendant ce temps, Éric se fait enculer et suce un gars en même temps. Les trois hommes qui utilisent chaque trou de Sophie. Ils se synchronisent pour jouir en même temps, Sophie reçoit des giclées de spermes dans sa bouche, sa chatte et son cul en même temps, les trois hommes se retirent et entourent Éric et présentent leurs queues pour qu’il les nettoie,

Éric en cocu soumis qu’il est devenu, ouvre la bouche et sort sa langue pour lécher le sperme. Pat nettoie les orifices de Sophie et organise la suite, il y a déjà sept blacks qui attendent. Pat, leur dit. – Vous avez votre numéro de passage, vous pouvez la baiser, l’enculer et vous faire sucer, mais avec préservatif et vous donner vos bites au cocu si vous voulez, qu’il vous suce ? Les hommes se succèdent dans sa moule pour les trois premiers, dans son anus les deux suivants.

Pat voit que ça ne désemplit pas, il faut en faire passer deux en même temps, pour les pipes, c’est sans préservatif. Éric ne voit plus Sophie, il y a pleins de mecs autour d’elle, il peut l’entendre jouir. Quand un homme se retire, il aperçoit le visage de sa femme avec les cernes du plaisir sous les yeux. Après trois heures, Pat organise une pose pour la nettoyer un peu et la laisser reposer un quart d’heure. Éric a déjà six de préservatif en main et a sucé un paquet de bites. Pat relance les activités, dix gars sont encore autour de Sophie et certains sont là pour la deuxième fois. Deux heures plus tard, Éric effaré, fait le compte, quinze préservatifs.
Sophie est dans les vapes, en bon Maître, Pat l’emmène sous la douche, il la nettoie, ainsi que l’intérieur de ses deux puits.

De retour dans la chambre, il reste quatre hommes qui ont encore envie de baiser. Pat leur propose Éric. Ils acceptent, Éric se retrouve avec une bite dans le cul et une autre dans la bouche. Les quatre hommes lui ont rempli les entrailles et deux autres qui étaient dehors entrain d’attendre leur copain sont venus lui remplir l’estomac de leur semence.

Pat baise Sophie avec sa grosse bite. Un gars qui était dehors, vient lui baiser aussi la bouche. Sophie jouit très vite, malgré la bite en bouche, Éric peut l’entendre gémir, tous les cinq minutes, ils tournent, Éric voit sa Sophie encore jouir. Elle jouit à chaque décharge de spermes. Quand tout est fini, Pat oblige Éric à venir lécher la chatte et le cul de sa femme et d’avaler le sperme qui en sort.


– J’espère que vous avez aimé cette séance mes amis ?
En se regardant, ensemble ils répondent.
– Oui ! maître Pat.
Sophie commence à se rhabiller difficilement pour repartir. Soudain ? Elle embrasse Pat.
– Merci pour ces expériences Maître.
Ensuite, elle va tout sourire se coller à son mari pour, dans un baiser passionné y glisser avec sa langue dans sa bouche la salive de Pat qu’elle avait aspirée.
– A présent, tu es parfaitement Bi mon chéri, je suis contente pour toi amour. Je t’aime.
– Merci ma belle. Je t’aime aussi.

Ensuite Pat et Éric portent Sophie qui a du mal à marcher, jusqu’à la voiture.

Sam Botte

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

post

5 Commentaires

Cliquez ici pour poster un commentaire

Si vous avez une adresse GMAIL, je vous offre un premium contre un petit service. Mp ou lucie@xfr.fr Kissoux !

X
Politique de confidentialité
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
eu_cookies_bar
eu_cookies_bar_block
NOTRE POLITIQUE SUR LES COOKIES
En visitant notre site Web et en utilisant nos services, vous comprenez et acceptez la façon dont nous traitons les données personnelles conformément à notre politique de confidentialité. Nous respectons votre vie privée et le droit de contrôler vos données personnelles. Nos principes directeurs sont simples. Nous allons être ouverts avec quelles données nous collectons et pourquoi. Veuillez prendre un moment pour les lire. C'est important ! Les cookies sont de petites quantités d’informations stockées dans des fichiers au sein même du navigateur de votre ordinateur. Les cookies sont accessibles et enregistrés par les sites internet que vous consultez, et par les sociétés qui affichent leurs annonces publicitaires sur des sites internet, pour qu’ils puissent reconnaître le navigateur. Les sites Internet peuvent uniquement accéder aux cookies qu’ils ont stockés sur votre ordinateur.
En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site. Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :
  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (emailing, enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.
Vos Choix Concernant les Cookies et Balises Web Vous avez le choix de configurer votre navigateur pour accepter tous les cookies, rejeter tous les cookies, vous informer quand un cookie est émis, sa durée de validité et son contenu, ainsi que vous permettre de refuser son enregistrement dans votre terminal, et supprimer vos cookies périodiquement. Vous pouvez paramétrer votre navigateur Internet pour désactiver les cookies. Notez toutefois que si vous désactivez les cookies, votre nom d’utilisateur ainsi que votre mot de passe ne seront plus sauvegardés sur aucun site web. Pour plus d’informations relatives aux méthodes vous permettant de supprimer et de contrôler les cookies stockés sur votre ordinateur, consultez le site suivant : http://www.allaboutcookies.org/fr/ Comment configurer votre navigateur
  • Firefox :
    • 1. Ouvrez Firefox
    • 2. Appuyez sur la touche « Alt »
    • 3. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
    • 4. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
    • 5. Dans le menu déroulant à droite de « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
    • 6. Un peu plus bas, décochez « Accepter les cookies »
    • 7. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Internet Explorer :
    • 1. Ouvrez Internet Explorer
    • 2. Dans le menu « Outils », sélectionnez « Options Internet »
    • 3. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
    • 4. Cliquez sur « Avancé » et décochez « Accepter »
    • 5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Google Chrome :
    • 1. Ouvrez Google Chrome
    • 2. Cliquez sur l’icône d’outils dans la barre de menu
    • 3. Sélectionnez « Options »
    • 4. Cliquez sur l’onglet « Options avancées »
    • 5. Dans le menu déroulant « Paramètres des cookies », sélectionnez « Bloquer tous les cookies »
  • Safari :
    • 1. Ouvrez Safari
    • 2. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
    • 3. Sélectionnez l’icône « Sécurité »
    • 4. À côté de « Accepter les cookies », cochez « Jamais »
    • 5. Si vous souhaitez voir les cookies qui sont déjà sauvegardés sur votre ordinateur, cliquez sur « Afficher les cookies »
Save settings
Cookies settings