Bêtisier des plans cul ratés Bi - Gay - Lesbien Confession Intime Histoire erotique Histoires taboues et histoires de sexe Prostitution

Histoire erotique Véronique nue Initiée par un couple Chapitre 14 et 15

Histoire erotique Véronique nue Initiée par un couple Chapitre 14 et 15
Teste le sexe au téléphone avec une vraie femme chaude : Voir les profils des femmes disponibles

Chapitre 14 et 15

 

La soirée libertine

 

Chez Mireille et Régis, le soir

 

Il y a sans doute une centaine de personnes. Les femmes sont entièrement nues, souvent chaussées de chaussures à talons ou pour certaines vêtues de lingerie, ce qui est le cas de Mireille. Les hommes sont plus ou moins déshabillés, certaine complètement nus, parfois en érection. Valérie, toute nue, fait passer des plateaux chargés de petits sandwiches ou de coupes de Champagne, aidée d’un surréaliste extra en veste blanche, pantalon noir et nœud papillon.

 

Dûment et abondamment lubrifiée par les bons soins de Mireille, je ne suis « vêtue » d’un minuscule body qui ne couvre que mes épaules et de fines chaussures.

 

Valérie donne de légers coups sur une coupe.

 

« Je vous présente notre très jeune amie Véronique ! Elle passe les vacances avec nous ! Elle est à votre disposition ! Je vous demanderai d’utiliser des préservatifs ! Vous ne déchargez pas dans sa bouche ! Nous expulserons les contrevenants !

 

Et effectivement des boîtes de capotes traînent un peu partout…

 

Des hommes et des femmes m’entourent.

 

« Très bien !!

 

« Ravissante !

 

« Vous avez vu les seins qu’elle a ? Et ses fesses ? Et ses cuisses ?

 

« Je vois surtout qu’elle a de la cellulite !

 

« Moi j’aime bien…

 

« Ses seins tombent et font des rides sur sa gorge et elle a des vergetures sur les hanches et le ventre, c’est marrant pour une fille de son âge…

 

Des mains, des doigts impudiques caressent et pétrissent la chair délicate de mes gros seins, tripotent mon gros clitoris, tirent sur l’anneau et j’ai mal, écartent mes grosses fesses, investissent mon vagin, rentrent dans mon anus.

 

« Les trous sont bien, elle s’en est déjà beaucoup servi apparemment…

 

« Attention, elle ne veut être baisée que par le cul !

 

« Qui vous a dit cela ?

 

« Eh bien Mireille !

 

On me fait agenouiller et des verges en érection se présentent devant mon visage. Jouant le jeu, comme dans un rêve, j’en suce un certain nombre en stimulant les testicules. J’ôte le body qui me gêne.

 

A genoux, je sens un gland très dur qui franchit mon sphincter et au début j’ai mal. Ce n’est que le début et on m’allonge à plat ventre sur un matelas.

« Ne vous bousculez pas, il y en aura pour tout le monde, dit la voix de Mireille.

 

Maintenant, sous la surveillance de Régis qui vérifie à l’aide d’une lampe de poche que mes partenaires improvisés utilisent des préservatifs, les verges se succèdent dans mon anus. J’ai de plus en plus mal malgré le lubrifiant haut de gamme versé pratiquement en continu par Mireille. Certains éjaculent dans le préservatif, d’autres sur mon dos, mes fesses, mes cheveux et je dégouline du liquide d’abord épais puis qui se liquéfie.

 

Combien d’hommes se satisfont en moi ? J’ai renoncé à compter. Dix ? Vingt ? Plus ? Il y a aussi des femmes qui rentrent en riant dans mon fondement avec des godes ceinture énormes et c’est sans doute le plus douloureux. Mais le plus étrange, c’est que je sens la jouissance monter, au bout de combien de pénétrations ? Je n’en sais rien. Mon sphincter se contracte rythmiquement sur la verge de passage comme pour l’écraser, mon corps se tord de plaisir, mes cuisses épaisses tremblent et je crie longuement. L’orgasme se calme puis reprend. Plusieurs fois.

 

« Mais c’est qu’elle jouit, cette s…pe !!

 

« Une vraie petite pute !!

 

« Il lui faut combien de bites pour jouir, à cette chienne ?

 

Et les corps continuent à passer sur moi.

 

Sans avoir compris comment et au bout d’un temps indéterminé, on se lasse de moi et on m’abandonne sur mon matelas, pantelante, inondée de sperme et je ne sens plus mon anus tellement j’ai mal. Des couples se sont formés et s’étreignent sur les quelques matelas et j’en vois qui montent l’escalier pour des ébats dans les chambres du premier étage.

 

J’entends la voix de Valérie avec son petit accent :

 

« Ça va, Mademoiselle Véronique ? Vous vous en tirez bien pour une première fois !

 

Je fais la moue.

 

« Moyen…

 

« Ils organisent ces réunions une fois par semaine. Vous savez, chérie, si cela ne vous plaît pas, vous n’êtes pas obligée. Vous pouvez retourner chez votre maman si vous voulez. Je pourrai même vous accompagner à la gare…

 

Je me retourne sur un coude et le sperme coule.

 

« Non, ça ira pour le moment, merci, Valérie. Je crois que je m’y habituerai. Finalement ce n’est pas si mal, j’aime bien…

 

« Vous me direz si vous changez d’avis ?… Voulez-vous que je vous aide à vous laver ?

 

Je cherche des yeux Monsieur Muller, Albert, le maire-adjoint, mais je ne le vois pas…

 

« Valérie, j’ai envie de faire l’amour avec toi…

 

Elle me sourit avec une sorte d’indulgence.

 

« Moi aussi, Mademoiselle Véronique, j’ai envie de vous. Nous allons faire cela sous la douche, vous êtes toute poisseuse…

 

————————————————————————————

 

Les amours de Véronique et de Valérie

 

Elle me prend par la main et je me mets debout. La semence visqueuse de Régis coule à flots de mon anus grand ouvert, ruisselle entre mes cuisses puis mes mollets et l’un de mes pieds manque de glisser sur le carrelage et Valérie essuie sommairement avec un sopalin mon corps enduit de sperme visqueux, liquéfié ou séché, insistant sur les plantes des pieds mais la rivière poisseuse ne se tarit pas. Nous enjambons des couples nus et enlacés. Le corps mûr et plantureux de Mireille est pris en sandwich entre deux hommes. L’un d’eux la soulève sous les genoux et, contre une cloison, ils la labourent chacun par un trou et elle couine et je pense : comme un porc qu’on égorge…

 

Valérie me prend par la main comme une enfant et, toutes nues, nous montons l’escalier et nous entrons dans ma chambre. Heureusement que j’ai fermé l’armoire à clef avant la soirée… Deux couples s’ébattent sur mon lit qui a été ouvert, le lit sur lequel j’ai été prise par Albert. Nous entrons dans ma petite salle de bains. Un couple s’ébat sous le douche en riant. Coincée contre la paroi, la femme est pénétrée par l’anus, labourée par son partenaire.

 

Valérie me fait asseoir sur la cuvette des WC.

 

« Pousse, ordonne-t-elle, passant au tutoiement, peut-être sous l’influence de ces circonstances… intimes, après, je vais te laver, ajoute-t-elle avec son joli accent.

 

J’obéis sous son regard attentif, ce qui provoque un bruit indésirable et l’expulsion d’une quantité à peine croyable de sperme et d’un certain nombre d’autres choses… Je me relève et elle m’essuie consciencieusement puis elle ouvre brusquement la porte de la cabine de douche.

 

« S’il vous plaît, nous avons besoin de la douche, ordonne-t-elle avec une autorité surprenante de la part de cette fille si jeune et frêle.

 

Sans se formaliser, le couple sort de la cabine et ils s’emparent de deux des serviettes de bain prévues pour les invités. Nous rentrons toutes les deux et une pluie tiède et bienfaisante coule sur mon corps et la douce bouche de Valérie se pose sur la mienne et nos langues se rejoignent, oh, quel bonheur et quel délice… Nos seins se rejoignent et, envahie par le plaisir, je prends l’une de ses cuisses entre les miennes et je frotte mon clitoris et mon anneau contre sa chair. Je jouis instantanément, très longuement, secouée de spasmes et elle jouit en même temps que moi.

Elle me savonne, n’oubliant rien et ses mains sur mon corps me procurent un délice infini.

 

« Je t’aime…

« Moi aussi, je t’aime, Véronique…

 

C’est la voix de Mireille, oh, comme je la déteste…

 

« Qu’est-ce que vous f…ez ? Les invités te réclament, Véronique ! Tu crois que je te nourris à ne rien faire ? Et vous, Valérie, vous vous croyez en vacances ?!

 

« Nous arrivons tout de suite, Madame, Mademoiselle Véronique avait besoin d’être lavée…

 

« Dépêchez-vous…

 

Elle me rince, m’essuie avec un peignoir propre et nous prenons encore le temps d’échanger un long baiser puis nous descendons, toujours nues et nous sommes accueillies par des applaudissements.

 

« Vous ne nous aviez pas dit qu’elle était lesbienne !

 

« Elle est bi, rectifie quelqu’un.

 

Je réintègre mon matelas qui, curieusement, est resté libre et j’attire Valérie contre moi. Craintivement, la servante jette un coup d’œil à sa maîtresse mais Mireille est occupée, prise en levrette par un partenaire et ses gros seins se balancent lourdement.

 

Des spectateurs se rassemblent autour de nous tandis que nos bouches et nos langues se rejoignent à nouveau. J’étreins longuement mon amante et je m’offre un nouvel orgasme à la grande joie de l’assistance.

 

 

A suivre

 

 

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

post

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Si vous avez une adresse GMAIL, je vous offre un premium contre un petit service. Mp ou lucie@xfr.fr Kissoux !

X
Politique de confidentialité
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
eu_cookies_bar
eu_cookies_bar_block
NOTRE POLITIQUE SUR LES COOKIES
En visitant notre site Web et en utilisant nos services, vous comprenez et acceptez la façon dont nous traitons les données personnelles conformément à notre politique de confidentialité. Nous respectons votre vie privée et le droit de contrôler vos données personnelles. Nos principes directeurs sont simples. Nous allons être ouverts avec quelles données nous collectons et pourquoi. Veuillez prendre un moment pour les lire. C'est important ! Les cookies sont de petites quantités d’informations stockées dans des fichiers au sein même du navigateur de votre ordinateur. Les cookies sont accessibles et enregistrés par les sites internet que vous consultez, et par les sociétés qui affichent leurs annonces publicitaires sur des sites internet, pour qu’ils puissent reconnaître le navigateur. Les sites Internet peuvent uniquement accéder aux cookies qu’ils ont stockés sur votre ordinateur.
En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site. Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :
  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (emailing, enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.
Vos Choix Concernant les Cookies et Balises Web Vous avez le choix de configurer votre navigateur pour accepter tous les cookies, rejeter tous les cookies, vous informer quand un cookie est émis, sa durée de validité et son contenu, ainsi que vous permettre de refuser son enregistrement dans votre terminal, et supprimer vos cookies périodiquement. Vous pouvez paramétrer votre navigateur Internet pour désactiver les cookies. Notez toutefois que si vous désactivez les cookies, votre nom d’utilisateur ainsi que votre mot de passe ne seront plus sauvegardés sur aucun site web. Pour plus d’informations relatives aux méthodes vous permettant de supprimer et de contrôler les cookies stockés sur votre ordinateur, consultez le site suivant : http://www.allaboutcookies.org/fr/ Comment configurer votre navigateur
  • Firefox :
    • 1. Ouvrez Firefox
    • 2. Appuyez sur la touche « Alt »
    • 3. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
    • 4. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
    • 5. Dans le menu déroulant à droite de « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
    • 6. Un peu plus bas, décochez « Accepter les cookies »
    • 7. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Internet Explorer :
    • 1. Ouvrez Internet Explorer
    • 2. Dans le menu « Outils », sélectionnez « Options Internet »
    • 3. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
    • 4. Cliquez sur « Avancé » et décochez « Accepter »
    • 5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Google Chrome :
    • 1. Ouvrez Google Chrome
    • 2. Cliquez sur l’icône d’outils dans la barre de menu
    • 3. Sélectionnez « Options »
    • 4. Cliquez sur l’onglet « Options avancées »
    • 5. Dans le menu déroulant « Paramètres des cookies », sélectionnez « Bloquer tous les cookies »
  • Safari :
    • 1. Ouvrez Safari
    • 2. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
    • 3. Sélectionnez l’icône « Sécurité »
    • 4. À côté de « Accepter les cookies », cochez « Jamais »
    • 5. Si vous souhaitez voir les cookies qui sont déjà sauvegardés sur votre ordinateur, cliquez sur « Afficher les cookies »
Save settings
Cookies settings