Histoire erotique Histoires écrites par des femmes Histoires taboues et histoires de sexe Xstory

Histoire sexe baisée par mon nouvel employeur dans une maison de retraite

Histoire sexe baisée par mon nouvel employeur dans une maison de retraite
Teste le sexe au téléphone avec une vraie femme chaude : Voir les profils des femmes disponibles

Histoire sexe J’ai récemment accepté le poste à la maison de retraite et je m’y suis rapidement sentie à l’aise. C’était aussi particulièrement dû au chef junior qui m’avait donné des frissons dès l’entretien d’embauche. Il était de haute taille, avait les yeux bleus, bref, c’était mon type. Dans mes fantasmes, il jouait désormais un rôle important. Cette semaine, j’ai fait mon premier service de nuit. Mes collègues m’avaient déjà prévenu qu’il était tout à fait possible que quelqu’un de la direction se présente pour faire des visites de contrôle. En effet, certains collègues ne prenaient pas leur travail à cœur. Bon, me suis-je dit, ce n’est pas grave. Dans mon secteur de vie, il régnait un silence paisible la nuit, la plupart des gens dormaient. Je n’avais donc qu’à faire des rondes. Je me suis retirée dans la chambre de service avec une œuvre érotique. Ma chatte vivait actuellement dans l’abstinence, car je n’avais pas de petit ami, et je devais donc m’occuper d’elle presque tous les jours.

J’ai ouvert le livre et me suis plongée dans les pages, la main sur ma chatte. Lentement, un frisson agréable me parcourut les reins, mes doigts devinrent plus glissants. J’étais en train de me doigter quand j’ai entendu des pas dans le couloir. Je cachai précipitamment le livre et me dirigeai vers l’armoire à pharmacie. Je fis mine de vérifier les médicaments quand j’entendis soudain une voix derrière moi : bonsoir, Madame Baer. C’était mon chef junior et j’ai été littéralement transpercé. Oh, bonsoir, Monsieur Schenk, je ne m’attendais pas à vous voir à une heure aussi tardive ! Eh bien, certains de vos collègues n’ont pas une éthique de travail très stricte, mais je vois que vous êtes une exception glorieuse. Il s’est approché de moi et ses yeux m’ont observé avec insistance. Je ne fais que mon travail, dis-je modestement en essayant de dissimuler la nervosité qu’il m’inspirait. Vous êtes bien installés ici ?

Oh oui, tout va bien, merci. Puis-je faire quelque chose pour qu’ils se sentent encore mieux ? Je ne savais pas quoi répondre, d’autant plus qu’il s’est rapproché de moi et a posé sa main sur ma hanche. En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, il m’a attirée vers lui et m’a embrassée passionnément. Sa langue s’est enroulée autour de la mienne. Je remarquai que ma chatte dans mon pantalon était de plus en plus éveillée. Monsieur Schenk a pressé son bas-ventre contre le mien et j’ai senti une bosse prononcée. Soudain, tout m’était égal, l’environnement, les circonstances. Je voulais voir sa queue et la sucer. Frénétiquement, je lui ai arraché son pantalon et libéré sa queue. J’ai commencé à lui lécher la queue, ce qui lui a visiblement fait plaisir. Ma langue serpentait de haut en bas, tournait sans cesse autour de la tige, puis descendait avidement en direction des couilles.

Mes lèvres ont commencé à sucer son gland, d’abord doucement, puis de plus en plus fort. Il était dos au mur et avait du mal à se tenir sur ses jambes. Finalement, j’ai enfoncé sa queue profondément dans ma gorge et je l’ai laissée entrer et sortir en suçant. Monsieur Schenk a confirmé cela par un fort gémissement. Puis il a stoppé l’action et a dit d’une voix excitée : “Viens, on va aller ailleurs. Nous sommes allés dans une pièce libre. Là, il m’a littéralement arraché mes vêtements. Ses mains ont tâté mon corps avec avidité. Il me pétrissait le cul, cachait sa tête entre mes seins et commençait à les lécher. Il m’embrassait et me suçait les mamelons, ce qui m’excitait vraiment. Tu as des nichons tellement sexy que j’aurais aimé te baiser dès la fin de la conversation ! Il m’a poussée sur le lit et a écarté mes cuisses. Ma chatte s’est mise à jubiler lorsqu’il y a enfoncé sa langue excitée.

Monsieur Schenk savait exactement comment rendre une femme folle de rage. Il a sucé mon clitoris, a léché ma chatte humide, cela m’a presque déchirée. S’il te plaît, baise-moi, mets ta queue en chaleur en moi ! ai-je gémi. Tu veux que je te baise ? Oh oui, s’il te plaît, viens me montrer à quel point tu veux ma queue ! Je me suis tournée sur le ventre et j’ai tendu ma chatte baveuse vers lui. Comme une invitation claire, j’ai écarté mes lèvres. Tu veux être ma petite pute excitée ? me dit-il. Jamais un homme ne m’avait parlé ainsi et j’aimais ça. Il tapota mon cul du plat de la main et dit à haute voix : Allez, réponds-moi. Une douleur agréable me parcourut. Oui, je veux être ta pute. Plus fort ! Il claqua à nouveau sur mon cul, cette fois-ci un peu plus fort, ce qui m’excita encore plus. OUI, JE VEUX ÊTRE TA PUTE ! Bon, qu’est-ce que tu veux maintenant, petite garce ?

Donne-moi ta queue en chaleur. Comment tu le veux ? Baise-moi bien fort ! haletai-je. Ma chatte a failli éclater d’excitation. Il n’arrêtait pas de m’enfoncer son bâton. Je gémis bruyamment et lui tendis ma chatte pour qu’il puisse me baiser encore plus fort. Il me tenait par les hanches et me baisait de plus en plus fort. Voilà, ma chienne en chaleur, tu l’as bien cherché, maintenant tu vas l’avoir. Ses mouvements devenaient de plus en plus rapides, je commençais à avoir un orgasme de marteau qui me traversait comme l’éclair et le tonnerre. Chez lui aussi, l’orage se préparait. Il sortit sa queue et me tira du lit. Il m’a ordonné de m’agenouiller devant lui, ce que j’ai fait docilement. Allez, montre-moi tes seins. Je tendis mes seins vers lui. Quelques secondes plus tard, sa baise chaude atterrit sur eux.

Lèche-le proprement. Je léchai volontiers sa queue. Tu fais bien ça. En partant, il a déposé un baiser sur mes lèvres. A bientôt, dit-il en clignant malicieusement des yeux. Le reste de la nuit, je l’ai vécu comme dans un rêve. Je n’arrivais pas à croire ce qui venait de se passer. Trois semaines plus tard, je devais à nouveau travailler de nuit. La veille, j’ai trouvé une lettre dans mon casier. Curieuse, je l’ai ouverte et son contenu m’a donné des frissons : Ce soir, je te rends à nouveau visite, ma chienne. Cette fois, j’apporterai des menottes. Salutations, Michael

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

post

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Si vous avez une adresse GMAIL, je vous offre un premium contre un petit service. Mp ou lucie@xfr.fr Kissoux !

X
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Refuser
Politique de confidentialité
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
NOTRE POLITIQUE SUR LES COOKIES
En visitant notre site Web et en utilisant nos services, vous comprenez et acceptez la façon dont nous traitons les données personnelles conformément à notre politique de confidentialité. Nous respectons votre vie privée et le droit de contrôler vos données personnelles. Nos principes directeurs sont simples. Nous allons être ouverts avec quelles données nous collectons et pourquoi. Veuillez prendre un moment pour les lire. C'est important ! Les cookies sont de petites quantités d’informations stockées dans des fichiers au sein même du navigateur de votre ordinateur. Les cookies sont accessibles et enregistrés par les sites internet que vous consultez, et par les sociétés qui affichent leurs annonces publicitaires sur des sites internet, pour qu’ils puissent reconnaître le navigateur. Les sites Internet peuvent uniquement accéder aux cookies qu’ils ont stockés sur votre ordinateur.
En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site. Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :
  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (emailing, enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.
Vos Choix Concernant les Cookies et Balises Web Vous avez le choix de configurer votre navigateur pour accepter tous les cookies, rejeter tous les cookies, vous informer quand un cookie est émis, sa durée de validité et son contenu, ainsi que vous permettre de refuser son enregistrement dans votre terminal, et supprimer vos cookies périodiquement. Vous pouvez paramétrer votre navigateur Internet pour désactiver les cookies. Notez toutefois que si vous désactivez les cookies, votre nom d’utilisateur ainsi que votre mot de passe ne seront plus sauvegardés sur aucun site web. Pour plus d’informations relatives aux méthodes vous permettant de supprimer et de contrôler les cookies stockés sur votre ordinateur, consultez le site suivant : http://www.allaboutcookies.org/fr/ Comment configurer votre navigateur
  • Firefox :
    • 1. Ouvrez Firefox
    • 2. Appuyez sur la touche « Alt »
    • 3. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
    • 4. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
    • 5. Dans le menu déroulant à droite de « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
    • 6. Un peu plus bas, décochez « Accepter les cookies »
    • 7. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Internet Explorer :
    • 1. Ouvrez Internet Explorer
    • 2. Dans le menu « Outils », sélectionnez « Options Internet »
    • 3. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
    • 4. Cliquez sur « Avancé » et décochez « Accepter »
    • 5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Google Chrome :
    • 1. Ouvrez Google Chrome
    • 2. Cliquez sur l’icône d’outils dans la barre de menu
    • 3. Sélectionnez « Options »
    • 4. Cliquez sur l’onglet « Options avancées »
    • 5. Dans le menu déroulant « Paramètres des cookies », sélectionnez « Bloquer tous les cookies »
  • Safari :
    • 1. Ouvrez Safari
    • 2. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
    • 3. Sélectionnez l’icône « Sécurité »
    • 4. À côté de « Accepter les cookies », cochez « Jamais »
    • 5. Si vous souhaitez voir les cookies qui sont déjà sauvegardés sur votre ordinateur, cliquez sur « Afficher les cookies »
Save settings
Cookies settings