Histoires taboues et histoires de sexe Récit érotique Zoophilie

Histoire sexe Confidences intimes d’un marin en perdition Chapitre 6

J'ai essayé la zoophilie et j'ai beaucoup aimé

Marie descend dans la luxure

Dimanche soir, en partant de la cabane de chasse, Denis me dit qu’il a tout filmé et que maintenant, je suis sa salope, son esclave sexuel.

C’était vrai, depuis ce dimanche, il me baise souvent. Quand il le souhaite. Dans la cabane à côté de notre maison pendant les barbecues, le soir tard dans le salon quand mon mari est couché. Les mercredis après-midi quand les enfants sont devant un dessin animé. Il fait de moi ce qui lui plaît.

Un soir très tard, Denis me baise devant la télé, sur le tapis en levrette et après avoir joui, le chien qui nous regarde depuis le début semble excité. Pour rire Denis dit : — Y a ton chien qui aimerait te baiser aussi.

Je suis là, à quatre pattes, je reste là sans bouger ?

– Allé vient sauter ta maîtresse ! Hop ! Dit Denis en me tapotant les fesses.

Ainsi sans attendre, le chien tente de me monter dessus en levrette. Il ne réussit pas du premier coup, alors Denis me demande de ne pas bouger pour voir ?

Après plusieurs tentatives, mon chien me pénètre de sa grosse verge. Après environ dix minutes de saillie, il me remplit le ventre de son jus pendant que j’ai un monstrueux orgasme. Un bon gros toutou à sa maman !

Depuis, mon chien me baise devant lui pendant qu’il filme et ce branle. Mon chien gicle des quantités impressionnantes de sperme dans ma chatte ou dans mon cul. Denis aime m’entendre jouir. Car oui, je jouis. A force, j’ai appris à aimer ça !

Il me fait devenir une chienne dans un bar ou les maîtres amènes leurs chiens pour saillir des femmes. Je me fais saillir dans mes deux puits d’amour, par plusieurs chiens dans ce bar, qui est rempli de voyeurs spéciaux. C’est un plaisir pervers et personnel. En fait, je suis persuadée que beaucoup de femme le font avec leur chien. Mais c’est tabou, alors elles ne parlent pas de ça.

En ce moment son truc, c’est de venir le soir vers vingt trois heures quand les enfants dorment ainsi que mon mari lorsqu’il est à la maison. Je dois l’attendre en regardant la TV. Il vient avec son chien. Il me baise sur le canapé, après il laisse aussi son chien me baiser. Je jouis en pensant à mon mari et mes enfants sont entrain de dormir pendant que leur mère ce fait baiser comme une chienne en chaleur au salon.

Mon mari ne se doute de rien. Et souvent le soir, je vais me coucher dans le lit remplie du sperme de Denis et de son chien. Ainsi notre voisin Denis a pris l’habitude de me baiser le plus souvent possible, il trouve toujours de nouvelles idées de débauche et surtout d’humiliation.

Depuis j’observe les femmes autour de moi, recherchant à deviner leur niveau d’expérience en la matière comme si cela est une évidence, quel marqueur particulier peux m’orienter en ce sens ?

Seules mes sensations personnelles peuvent pour l’instant m’éclairer, je suis plus joyeuse, plus désinvolte que d’habitude, je me sens plus légère, sûrement plus belle et désirable, il me semble pouvoir palper le plaisir en moi et autour de moi.

Pourtant, je ne suis pas amoureuse de cet homme, c’est une certitude, l’amour, je le ressens toujours pour mon mari malgré l’érosion des années, ce n’est plus cette attirance physique de nos vingt ans, cependant une solide confiance ceinturée de tendresse et entretenue par des compromis réciproques.

Louis, je le vois comme une belle rencontre, fruit du hasard ou du destin, à mes yeux il est beau et très séduisant, charmeur, tendre et autoritaire à la fois.

Il a soudainement bouleversé ma vie de femme, m’apportant peut être ce que toute femme est en droit d’éprouver, car il n’y a rien de meilleur que de se laisser aller dans le plaisir en toute confiance.

J’ai encore besoin de cette sécurité que m’apporte mon Louis, ainsi que j’éprouve une terrible attirance pour l’aventure que me propose Denis.

Il a éveillé en moi des sensations inouïes, découvrant le plaisir au travers de la honte et la culpabilité, aimer être manipulé parfois sous une certaine contrainte, jouir de la crainte et de la peur en atteignant des niveaux de jouissance jamais ressentis.

J’ai palpé l’interdit et découvert qu’il n’y a sûrement rien de meilleur, exacerbé ma curiosité et développé une forme de dépendance au plaisir.

Dès le matin, je ne pense plus qu’à ça, je choisis mes vêtements et ma lingerie en conséquence, me rendant toujours plus sexy et désirable.

Je souhaite le surprendre pour qu’il me rende au quintuple ce plaisir tant convoité, me sentir femme fatale aux yeux du monde pour le rendre fier de m’avoir soumise.

Le genre de pensées que rejetterait toute femme naturellement constituée, moi-même si on m’en avait parlé ainsi quelques semaines avant, j’aurais crié au scandale, comment une femme peut elle aimer la soumission ?

Éprouver du plaisir dans la contrainte et la honte, ce ne sont pas des sentiments normaux et acceptables pour toute femme qui se respecte.

De toute façon, c’est contre nature et réprimé par la morale, oui la revoilà cette fameuse morale, l’éducation religieuse, le bien et le mal, ce qu’il faut ou ne pas faire, etc.

Vous ne me croirez peut être pas, mais tout cela a volé en éclats en à peine deux expériences, si mon corps a éprouvé autant de plaisir, c’est que cela ne peut être que bon pour lui.

Je suis bien décidé à vivre pleinement toutes les sensations que mon voisin voudra bien me faire découvrir et qui m’est sûrement encore inconnues, car il me semble pourvu de bonnes capacités en la matière au regard de tout ce qu’il m’a fait vivre et accepté en si peut de temps.

Le week-end est arrivé, plus difficile pour moi de me libérer, mon homme est à la maison, je me dois aussi de lui consacrer de mon temps, nous devons faire les courses, le ménage, la lessive et le repassage, etc.

Bref, tout ce qui tue l’érotisme dans le couple, le seul avantage est que je n’ai pas vue passer ces deux jours.

Bien sûr que nous avons fait l’amour, mais vite fait, bien fait, comme souvent, n’éprouvant plus, ni moi, ni lui, cette passion qui enflamme les corps et les âmes, il a joui sans feindre et moi, j’ai simulé pour ne pas le vexer.

Ne vous trompez pas, je suis heureuse avec l’homme que j’aime, il n’est pas avare de tendresse et de douceur, sa présence me rassure, me comble et c’est sûrement avec lui que je finirai mes vieux jours si rien ne vient perturber notre destin.

Mais coté sexe, il a osé me pervertir, après nous avoir surpris, Denis et moi entrain de copuler un soir ou il devait être en mer. Sa première perversion a été de me prendre en sandwich avec Denis dans la salle à manger. Depuis rien, il a peut être trop peur de me choquer, moi, sa chère et tendre épouse, la mère de nos enfants.

Pourtant je suis sure qu’il possède lui aussi des capacités insoupçonnées, il les réserve peut être pour ses femmes, un peu moins respectable, qu’il côtoie en escale.

Si tel est le cas, il est discret ou bien c’est moi qui suis trop naïve, car je n’ai jamais rien imaginé, peut être ne suis-je pas jalouse tout simplement.

Cependant, il est simple de comprendre que le plaisir est une drogue, y goûter c’est ouvrir la porte à la dépendance, à la volonté du toujours plus, jusqu’à quel point un homme peut il pervertir sa compagne sans basculer dans la vulgarité ?

Multitude de questions auxquelles je ne peux pas encore répondre

Mon voisin Denis, lui n’a pas ses contraintes, il ne m’aime pas d’amour, il aime abuser de moi sans vergogne, il n’a aucun remord à me pervertir, il n’en reste pas moins attentif à mon propre plaisir, il m’a bien soumise, voyez vous même.

Mon beau-frère Laurent vient à la maison pour passer quinze jours de vacances chez nous afin de voir son neveu et sa nièce ainsi que son frère. Il nous a même offert un chien, c’est un Boxer qu’on appelle Max. Très rapidement, Laurent fait la connaissance de plusieurs de nos voisins au cours de plusieurs apéros.

Un soir, lors d’un apéro dînatoire, Denis me demande de passer chez lui vers minuit. J’imagine très bien la suite et comme j’ai mon beau-frère à la maison, il ne peut plus débarquer chez moi comme il le souhaite. Je passe donc par notre jardin discrètement et arrive dans sa cuisine ou je vois une belle tenue sexy en dentelle noire que je dois mettre.

Une fois en tenue, je descends dans la cave ou Denis m’attend avec à la main mon masque intégral en latex et mon bâillon boule. J’en conclus une soirée SM. Il m’attache par terre les deux mains à un banc alors, je me retrouve en position de levrette sans pourvoir bougé.

Sur cette mise en place, Denis m’annonce qu’il a une surprise pour moi et qu’il va revenir dans quelques minutes. Je devine aisément la suite. En effet, depuis quelques mois, Denis a décidé de me partager avec des copains de son choix. Je suis donc offerte comme une pute aux bites de ses copains qui me baisent dans sa cave. Je ne sais pas qui me baise. Mais j’imagine qu’eux savent. J’ai remarqué plusieurs regards lubrique chez certain de nos voisins du quartier. Je crois que Denis en se faisant rémunérer, a comme projet de faire de mon mari le plus gros cocu de la ville ?.

C’est un sentiment particulier de ne pas savoir. Nous sommes une famille très bien intégrés dans notre quartier, ainsi il y a toujours une soirée chez l’un, un apéro chez l’autre. L’idée que je me fasse baiser par certain de nos voisins comme si de rien à l’insu de mon mari excite beaucoup Denis. Et j’avoue moi aussi.

Mais revenons sur notre soirée. Je suis donc attaché le cul offert et j’entends des pas qui descendent l’escalier de la cave. Denis commence par :

– La voici comme promis, ma belle esclave sexuelle ! Tu remarqueras qu’elle est grande ouverte, vas-y fait toi plaisir ? Baise-la !

Un bruit de vêtement qui tombe et me voici avec une bite qui essaye de trouver l’entrée de ma chatte. Il commence doucement un va et vient. Il sent que je suis bien lubrifiée. Ça m’a excitée cette attente. Lui ne porte pas de préservatif car la sensation et trop agréable. Pendant quelques minutes, il me prend en levrette, puis Denis ce met devant, il enlève mon bâillon pour que le suce. Me voici avec une bite devant et une derrière.

– Alors, elle est bonne ma voisine ?

Ensuite, il enlève sa bite de ma bouche, il m’enlève mon masque en latex. J’ai la lumière qui me fait un peu mal aux yeux. Je lève la tête, je regarde un Denis avec un gros sourire. Et le mec derrière moi vient d’arrêter de me baiser ?

– C’est pas vrai ! C’est toi ?

Moi, je me retourne comme je peux et je découvre mon beau-frère derrière moi.

– Laurent ?

– Surprise ! Bon maintenant que les présentations sont faites, tu vois bien Laurent que c’est une bonne salope qui veut ta queue, alors continue à la baiser comme il faut ?

Laurent n’hésite pas longtemps, je sens déjà qu’il recommence à remuer sa bite en moi. Il accélère le rythme. Ça doit l’excité grave de baiser la femme de son frère, car il va de plus en plus fort en moi. C’est plus intense que tout à l’heure. Il me pénètre plus vite et plus fort. Il m’attrape les cheveux, me tire la tête en arrière, il me demande si j’aime ça. Si j’aime qu’il me baise. Moi, dans ce moment de sexe intense, je réponds des oui, oui. Je gémis au même rythme que ses coups de queue dans ma chatte. Denis revient dans ma bouche.

Pendant qu’ils me baisent, Denis dit : —Elle est bonne la femme de ton frère ? Elle aime ça la baise, Vas-y défonce la bien. C’est une vraie pute, un vrai garage à bite. Tout les copains y sont passés. Elle se fait même baiser par mon chien ta salope de belle-sœur !

Je sens Laurent ce tendre, il se crispe, il jouit en moi avec des petits coups de fin. Un liquide chaud se répand dans mon ventre.

Il sort et va sur une chaise à ma gauche. Denis lui continue à me prendre la bouche puis se relève, il présente sa bite dans mon cul. Il me prend sauvagement devant Laurent qui ne perd pas une miette.

Laurent me dit qu’il me trouve trop belle, qu’il a toujours rêve de me baiser !

Quand il voit comment je jouis sous les coups de bite de Denis. Laurent lance un grand : — Tes vraiment une bonne salope Marie.

Denis finit trois minutes après. Cependant, Laurent en veut encore. Mais pas ici. Je rentre avec lui dans notre maison toujours habiller en salope et discrètement, on va dans sa chambre. La chambre d’amis à côté de celle ou mon mari dort.

Il me baise sur le lit qui grince trop fort à mon goût.

Il prend la bouche, le cul. Il me baise avec passion et je me laisse faire. Je finis en nage. Je suis trempée de sueur et de sperme. Je vais ainsi me coucher dans mon lit, car je n’ai plus de force pour prendre une douche.

Le lendemain matin, mon mari en se levant me dit qu’il lui a semblé entendre Laurent dans la chambre d’ami. Il me dit que le lit à grincer cette nuit. Je lui réponds que son frère a le droit de se faire des petits plaisirs solitaires s’il le souhaite. S’il savait ce que le plaisir solitaire a fait à sa femme cette nuit.

C’est dix jours de baise intense entre mon mari et son frère en toute discrétion.

Il me baise le soir tard dans la chambre avec le matelas par terre, pour le bruit, dans le cellier et le garage pour la journée. Et quand les enfants sont dehors et que l’heure de faire le repas approche ? je dois me mettre en jupe courte sans culotte pour un petit coup rapide. Souvent mon mari et dans le salon devant la TV pendant que sa femme se fait baiser dans la cuisine par son frère.

Je me laisse baiser aussi par notre chien quand je suis toute seule à la maison. Dans ces moments-là, je ne suis plus une femme, je deviens une chienne en chaleur qui aime la saillie sauvage d’un chien en rut. C’est mon plaisir personnel.

Sam Botte A suivre

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

postrecap

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Supprimer la publicité en devenant donateur

Merci

En devenant donateur, vous nous soutenez et pour vous remercier, nous supprimons toute la publicité. En prime, vous avez accès à des histoires taboues et des photos  rien que pour vous !

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Nouvelle Coquine

Solange 9

Sexe facile

Bloqueur de publicités

Notre site web est rendu possible par l'affichage de publicités en ligne pour nos visiteurs. Veuillez envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.

Visio Skype

skype tel rose amateur

Webcam Skype

telrosegol

Médias de la Communauté

Rencontres

Sexe à distance

téléphone rose pas cher
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accept
Politique de confidentialité
Privacy & Cookies policy
Cookie nameActive
NOTRE POLITIQUE SUR LES COOKIES
En visitant notre site Web et en utilisant nos services, vous comprenez et acceptez la façon dont nous traitons les données personnelles conformément à notre politique de confidentialité. Nous respectons votre vie privée et le droit de contrôler vos données personnelles. Nos principes directeurs sont simples. Nous allons être ouverts avec quelles données nous collectons et pourquoi. Veuillez prendre un moment pour les lire. C'est important ! Les cookies sont de petites quantités d’informations stockées dans des fichiers au sein même du navigateur de votre ordinateur. Les cookies sont accessibles et enregistrés par les sites internet que vous consultez, et par les sociétés qui affichent leurs annonces publicitaires sur des sites internet, pour qu’ils puissent reconnaître le navigateur. Les sites Internet peuvent uniquement accéder aux cookies qu’ils ont stockés sur votre ordinateur.
En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site. Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :
  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (emailing, enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.
Vos Choix Concernant les Cookies et Balises Web Vous avez le choix de configurer votre navigateur pour accepter tous les cookies, rejeter tous les cookies, vous informer quand un cookie est émis, sa durée de validité et son contenu, ainsi que vous permettre de refuser son enregistrement dans votre terminal, et supprimer vos cookies périodiquement. Vous pouvez paramétrer votre navigateur Internet pour désactiver les cookies. Notez toutefois que si vous désactivez les cookies, votre nom d’utilisateur ainsi que votre mot de passe ne seront plus sauvegardés sur aucun site web. Pour plus d’informations relatives aux méthodes vous permettant de supprimer et de contrôler les cookies stockés sur votre ordinateur, consultez le site suivant : http://www.allaboutcookies.org/fr/ Comment configurer votre navigateur
  • Firefox :
    • 1. Ouvrez Firefox
    • 2. Appuyez sur la touche « Alt »
    • 3. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
    • 4. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
    • 5. Dans le menu déroulant à droite de « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
    • 6. Un peu plus bas, décochez « Accepter les cookies »
    • 7. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Internet Explorer :
    • 1. Ouvrez Internet Explorer
    • 2. Dans le menu « Outils », sélectionnez « Options Internet »
    • 3. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
    • 4. Cliquez sur « Avancé » et décochez « Accepter »
    • 5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Google Chrome :
    • 1. Ouvrez Google Chrome
    • 2. Cliquez sur l’icône d’outils dans la barre de menu
    • 3. Sélectionnez « Options »
    • 4. Cliquez sur l’onglet « Options avancées »
    • 5. Dans le menu déroulant « Paramètres des cookies », sélectionnez « Bloquer tous les cookies »
  • Safari :
    • 1. Ouvrez Safari
    • 2. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
    • 3. Sélectionnez l’icône « Sécurité »
    • 4. À côté de « Accepter les cookies », cochez « Jamais »
    • 5. Si vous souhaitez voir les cookies qui sont déjà sauvegardés sur votre ordinateur, cliquez sur « Afficher les cookies »
Save settings
Cookies settings