Histoires taboues et histoires de sexe Bi - Gay - Lesbien

Histoire sexe d’amour entre femmes Chapitre 1

2 lesbiennes avec de gros seins se font du bien au bord de la piscine

Valériane est enfin arrivée au mas qu’elle a louée, après avoir rangée ses affaires et pris une bonne douche, il est treize heures, elle part à la recherche d’un bon restaurant. Elle arpente nonchalamment les rues de la petite ville balnéaire, fait du lèche-vitrine en flânant. Elle découvre un restaurant gastronomique qui lui semble correcte, elle entre, on lui donne une bonne table et la carte. Elle commande, prend un apéro en attendant d’être servie. Elle commence à déjeuner puis machinalement, relève la tête. Ses yeux font le tour de la salle qui est coquette et bien agencée. Soudain son regard se pose sur une femme au physique très agréable, qui parle avec des clients. La femme fait le tour de chaque table en posant des questions aux clients.

La femme arrive à sa table, les deux se saluent. La femme se présente, elle n’est autre que la cheffe cuisinière de l’établissement. La cuisinière se renseigne, comme il est d’usage dans ce genre d’établissement, de ce que pensent les clients de la cuisine. Les deux papotent longuement des plats régionaux. Juliette propose à la femme de prendre un verre, qui ne peut que refuser pendant son service, mais elle accepte de prendre un verre au bar après son service.

L’heure avance, Valériane termine son déjeuner, elle paie puis cherche du regard la cuisinière. Enfin, la femme apparait, elle est magnifique sans sa tenue de cuisinière. Les deux femmes se sourient et se rejoignent au bar. Elles peinent à monter sur les hauts tabourets. Les deux femmes se dévisagent longuement sans se dire un mot, les jupes légères ont glissé à mi-cuisses pendant l’escalade du tabouret. La femme d’une cinquantaine d’année se prénomme Isabelle, Valériane, elle en a la moitié. Les deux femmes semblent s’apprécier, elles parlent de tout et de rien, souvent elles éclatent de rire.

Cela fait déjà plus de deux heures que Valériane et Isabelle discutent. Soudain Isabelle regarde sa montre et dit :

-Oh mon Dieu, je suis en retard, je dois récupérer ma fille à la plage, je lui ai promis de l’emmener au cinéma !

Valériane est troublée par la beauté de cette femme qui pourrait être sa maman. Amicalement, Isabelle propose à Valériane de l’accompagner si elle le souhaite. Valériane ne peut refuser une telle invitation. Les deux arrivent à l’endroit choisi pour récupérer Juliette, la fille d’Isabelle. Juliette est aussi jolie que sa maman, comme on dit, c’est une belle plante de vingt-deux ans. Isabelle présente Valériane à sa fille comme une amie.
Avant il faut faire un saut à la maison pour que Juliette se change. Isabelle possède une grande maison plantée dans un petit parc clôturé à la sortie de la ville. Pendant que Valériane se change, Isabelle et Juliette prenne un verre. Isabelle se dévoile un peu en racontant pourquoi, elle vit seule avec sa fille. Son mari est décédé à la naissance de Valériane suite à un accident. Depuis, c’est dévoué corps et âme à sa fille. Bien sûr, elle a eu quelques aventures amoureuses, mais ne s’est jamais mise en couple.

Enfin la jeune fille est prête, les trois arrivent au cinéma. Ils prennent place et commence à regarder le film que Juliette avait choisi. Un film à l’eau de rose comme on dit. Isabelle et Valériane sont à côté l’une de l’autre, leur cuisse sont en contacte, de temps en temps les deux femmes chuchotent et gloussent doucement. La main de Valériane se pose sur la cuisse d’Isabelle, elle caresse doucement la cuisse que la jupe à du mal à couvrir. Isabelle pose sa main sur celle de Valériane et la presse très fort. Les deux femmes se regardent, leurs yeux brillent dans l’obscurité de la salle. Isabelle repousse sans brusquerie la main qui la fait frissonner. Elle se penche sur Valériane et lui murmure à l’oreille :

-Qu’est-qui te prend Valériane ?

Elle lui répond avec des trémolos dans la voix :

-Excuse-moi, je ne sais pas ce qui m’arrive, c’est plus fort que moi, dès que je t’ai vu j’ai perdue la tête !

Isabelle lui prend la main et lui donne un baiser dessus en murmurant :

-Ne pense plus à ça, ce n’est qu’une passade !

Le film prend fin, Isabelle invite Valériane pour diner avec eux. Valériane ne s’attendait pas à cette invitation vu ce qui s’est passé au cinéma. Pendant qu’Isabelle prépare le diner, Valériane et Juliette dresse la table. Les deux ne cessent de rire, Juliette taquine valériane, soudain elle lui prend la tête avec ses deux mains et lui dit :

-Je crois que maman ne te laisse pas indifférente vu les œillades que tu lui lances !

Valériane est un peu déstabilisée par les paroles de Juliette, elle répond en poussant un soupir :

-C’est vrai, elle me fait perdre la tête !

Valériane lui donne un gros baiser bruyant sur les lèvres et ajoute :

– À ce que je sache, maman n’est pas lesbienne, mais je serai curieuse de voir ça !

Valériane la regarde en pinçant les lèvres et lui dit :

– Là tu ne me rassures pas, qu’est qu’il faut que je fasse pour la séduire !

Juliette fait une grosse moue et dit :

-Tente ta chance, tu me plais, j’aimerais que maman vive avec toi !

Enfin le repas est servi, le bougre est bien arrosé, Isabelle boit plus que de raison, Valériane aussi. Après le dessert,
Juliette monte dans sa chambre.

Les deux nouvelles amies rangent la vaisselle dans l’évier. Elles ne cessent de se charrier en riant, souvent les paroles dérapent sur le sexe. Juliette sans complexe lui demande :

-Comme tu n’as pas de mec, comment tu fais sexuellement Isabelle ?

Isabelle éclate de rire et répond :

-J’ai mes doigts et mes jouets, mes amants fidèles !

-Oh fais voir ce que tu as comme jouets !

-Tout à l’heure, maintenant buvant le champagne pour fêter notre amitié !

Les verres se suivent, Valériane regarde amoureusement Isabelle, elle se lève, lui prend la main et l’embrasse longuement. Isabelle a un geste de recule, mais elle se prête au jeu. Valériane porte la main d’Isabelle près de sa bouche et commence à lui lécher doucement les doigts. Isabelle est surprise par cet attouchement qu’elle trouve agréable. Valériane en ne quittant pas des yeux, Isabelle lui suce les doigts. Inconsciemment, Isabelle fait faire à ses doigts un petit va-et-vient.
Isabelle se rend compte qu’elle délire et retire sa main. Elle resserre un verre, se lève et l’avale d’un seul coup. Valériane sent qu’elle est perturbée, elle l’enlace et la serre dans ses bras. Isabelle frémit fortement, les deux se regardent sans se dire un mot.
Valériane plaque son bassin contre celui d’Isabelle, elle l’agite doucement en approchant ses lèvres de ceux d’Isabelle qui reste sans voix. Leurs souffles chauds se mêlent. Isabelle ne sait que faire, fuir ou non. Elle défaille dans les bras de la femme qui pourrait être sa fille. Sa tête lui tourne, grisée par l’alcool, elle frissonne, les lèvres se frôlent, les haleines chargées d’alcool se mêlent. Les lèvres finissent par se souder. Les langues se cherchent et se nouent.

Soudain Isabelle repousse Juliette et dit :

-Mais qu’est que nous faisons, nous sommes folles

Valériane la reprend dans ses bras et lui couvre le visage de baisers brulants. Isabelle dit faiblement :

-Arrête Valériane, je t’en prie, arrête, tu me rends folle, je ne suis pas lesbienne !

Valériane réplique :

-Je le sens, tu me désires aussi, avoue-le !

-Non, non, tu es folle, je ne peux aimer une femme !

-Nous allons nous aimer, tu le désires ardemment, aussi je le sais !

Isabelle commence à perdre pied, elle dit en sanglotant :

-Mon Dieu, qu’est qui nous arrive, non, non, je ne peux pas !

Valériane l’embrasse fougueusement, les salives s’échangent, Isabelle cède à l’appel des sens. Les deux corps se frottent l’un contre l’autre, Valériane dénude les seins d’Isabelle et les dévore comme une affamée. Les bouts se tendent et durcissent sous les fougueuses succions de la vorace Valériane. Isabelle gémit de plaisir sous la bouche de son amante, elle qui refusait ses avances maintenant fond dans ses bras. Isabelle lui dit en tremblant :

-Allons dans ma chambre s’il te plait, j’ai peur que Valériane descende de sa chambre !

Valériane délaisse les mamelons dressés comme des mats et répond :

-Allons-y mon amour, je te suis !

A suivre

Linsee

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

postrecap

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Femmes chaudes

Sexe Gratuit

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Supprimer la publicité en devenant Premium

En devenant Membre Premium, vous nous soutenez et pour vous remercier, nous supprimons toute la publicité. En prime, vous avez accès à des histoires de sexe et du contenu exclusif rien que pour vous !

Bloqueur de publicités

Notre site web est rendu possible par l'affichage de publicités en ligne pour nos visiteurs. Veuillez envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.

Visio Skype

skype tel rose amateur

Histoires lues en ce moment

Webcam Skype

telrosegol

Médias de la Communauté

Rencontres

Sexe à distance

téléphone rose pas cher
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Refuser
Politique de confidentialité
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
NOTRE POLITIQUE SUR LES COOKIES
En visitant notre site Web et en utilisant nos services, vous comprenez et acceptez la façon dont nous traitons les données personnelles conformément à notre politique de confidentialité. Nous respectons votre vie privée et le droit de contrôler vos données personnelles. Nos principes directeurs sont simples. Nous allons être ouverts avec quelles données nous collectons et pourquoi. Veuillez prendre un moment pour les lire. C'est important ! Les cookies sont de petites quantités d’informations stockées dans des fichiers au sein même du navigateur de votre ordinateur. Les cookies sont accessibles et enregistrés par les sites internet que vous consultez, et par les sociétés qui affichent leurs annonces publicitaires sur des sites internet, pour qu’ils puissent reconnaître le navigateur. Les sites Internet peuvent uniquement accéder aux cookies qu’ils ont stockés sur votre ordinateur.
En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site. Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :
  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (emailing, enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.
Vos Choix Concernant les Cookies et Balises Web Vous avez le choix de configurer votre navigateur pour accepter tous les cookies, rejeter tous les cookies, vous informer quand un cookie est émis, sa durée de validité et son contenu, ainsi que vous permettre de refuser son enregistrement dans votre terminal, et supprimer vos cookies périodiquement. Vous pouvez paramétrer votre navigateur Internet pour désactiver les cookies. Notez toutefois que si vous désactivez les cookies, votre nom d’utilisateur ainsi que votre mot de passe ne seront plus sauvegardés sur aucun site web. Pour plus d’informations relatives aux méthodes vous permettant de supprimer et de contrôler les cookies stockés sur votre ordinateur, consultez le site suivant : http://www.allaboutcookies.org/fr/ Comment configurer votre navigateur
  • Firefox :
    • 1. Ouvrez Firefox
    • 2. Appuyez sur la touche « Alt »
    • 3. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
    • 4. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
    • 5. Dans le menu déroulant à droite de « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
    • 6. Un peu plus bas, décochez « Accepter les cookies »
    • 7. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Internet Explorer :
    • 1. Ouvrez Internet Explorer
    • 2. Dans le menu « Outils », sélectionnez « Options Internet »
    • 3. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
    • 4. Cliquez sur « Avancé » et décochez « Accepter »
    • 5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Google Chrome :
    • 1. Ouvrez Google Chrome
    • 2. Cliquez sur l’icône d’outils dans la barre de menu
    • 3. Sélectionnez « Options »
    • 4. Cliquez sur l’onglet « Options avancées »
    • 5. Dans le menu déroulant « Paramètres des cookies », sélectionnez « Bloquer tous les cookies »
  • Safari :
    • 1. Ouvrez Safari
    • 2. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
    • 3. Sélectionnez l’icône « Sécurité »
    • 4. À côté de « Accepter les cookies », cochez « Jamais »
    • 5. Si vous souhaitez voir les cookies qui sont déjà sauvegardés sur votre ordinateur, cliquez sur « Afficher les cookies »
Save settings
Cookies settings