Bi - Gay - Lesbien Fétiche - BDSM Histoire erotique Histoires taboues et histoires de sexe Inceste Récit érotique

Histoire sexe La soumission de Marie-Claude et de sa fille Muriel Chapitre 4 Final

Histoire sexe La soumission de Marie-Claude et de sa fille Muriel Chapitre 4 Final
Teste le sexe au téléphone avec une vraie femme chaude : Voir les profils des femmes disponibles

J’ai du mal à réaliser tout ce qui s’est passé depuis la première minute où j’ai croisé le regard de Huguette. Il va me falloir du temps. Je dois m’avouer que dans mes fantasmes les plus intimes j’en rêvais depuis plusieurs années. Je sais que c’est un changement total de vie et qu’Huguette est une vraie Dominatrice. Elle semble avoir de l’expérience et surtout beaucoup d’idées. Je sais qu’au fond de moi-même, une petite voix me dit que ce n’est pas raisonnable, mais que je vais accepter. J’ai joui mille fois plus en 24heures que toute ma vie passée. Ma fille est parfaitement au courant et elle semble approuver ce qui se passe. Même si mon attitude a pu la surprendre, elle ne va pas me rejeter à cause de ma nouvelle vie. Je suis certaine que certaines de mes amies, comme ma partenaire de tennis, dont j’ai découvert qu’elle aimait les femmes, ne vont pas me rejeter. Bien au contraire, puisqu’elle m’a parlé d’un club et de certaines de ses amies. C’est même possible qu’elle connaisse Huguette, ou que ses amies la connaissent.

Ma seule inquiétude concerne mon apparence à mon travail et vis-à-vis de mon employeur. C’est ce point-là que je souhaite aborder avec ma Maîtresse.
Dans la semaine j’envoie un message à Huguette, comme elle m’y a autorisé, pour lui faire part de mes inquiétudes. Elle me propose de venir jeudi soir pendant que ma fille Muriel sera chez des amies avec Noémie, sa petite amie et Maîtresse.
J’attends ma Maîtresse, nue à genoux sur mes talons dans l’entrée de la maison, les mains derrière la tête pour lui offrir mes poires et lui montrer ma soumission. Je lui ai envoyé le code pour rentrer sans clé au portail comme signe de confiance.
J’entends ses talons résonner devant l l’entrée en gardant les yeux baissés. Je suis calme et sûre de mon engagement. Elle tourne autour de moi plusieurs fois avant de m’adresser la parole.
« Bonsoir soumise. Tu as pris la bonne position pour attendre ta Maîtresse ».
«  Bonsoir Maîtresse ».

Elle attrape l’un de mes tétons pour le faire rouler entre ses doigts. Je me cambre un peu plus pour lui offrir encore mieux, sachant que je vais vite souffrir. Elle prend le second et je serre les lèvres, toujours les yeux baissés quand elle les tord un peu plus et les pince plus fort. Je fais le vide dans ma tête pour contenir la douleur.
« Ma soumise progresse. Tu es calme et tu sembles sûre de toi. Je me trompe? »
« Vous ne vous trompez pas Maîtresse »
« Tu as déjà pris ta décision? »
« Oui Maitresse, je suis sûre de moi »

« À ta position, je suppose que tu souhaites toujours m’appartenir. Tu sais que tu vas souffrir, être humiliée, traitée comme une chienne, que je vais te marquer et que psychologiquement tu vas devoir totalement changer ».
« Oui Maîtresse je le sais. Je souhaite vous appartenir et tout faire pour que vous soyez fières de votre soumise ».
« J’ai compris que ta seule interrogation concerne ta vie professionnelle. Pour ta fille, ça ne pose aucun problème puisqu’elle aussi a un caractère soumis et pour tes amies au club de tennis, à ce que tu m’as raconté, elles en savent déjà beaucoup sur toi ».
Maîtresse me rassure pour mon environnement professionnel à court terme.

« Tu devras faire attention avec tes tenues puisque tu n’as plus le droit de porter de petite culotte. Tu dois rester cul nu en permanence et pour les soutiens-gorge, tu ne peux porter que des soutiens seins qui laissent l’accès à tes poires et à tes tétons. Dès ce soir, tu donneras à ta fille un sac avec toutes tes culottes et autres sous vêtements. Elle contrôlera que tu as obéi, avant de les donner à Noémie. Si tu triches ta fille et toi, vous serez sévèrement punis. Talons et bas, jamais de collant. Jamais de pantalon, ni de short. Jupes et robes courtes les plus ouvertes possibles sans provocation pour le travail. Tu ne dois jamais te mettre en danger avec ton environnement professionnel. Il arrivera que tu croises des collègues, comme peut-être samedi prochain, mais si elles sont là, ce n’est par hasard ».

« Merci Maîtresse, je suis rassurée et j’ai totalement confiance en vous ».
A ce moment Maitresse passe derrière moi et me fixe autour du cou, un collier d’appartenance en acier, avec un anneau sur le devant pour pouvoir y accrocher une laisse. Le collier est fermé et seule ma Maîtresse a le moyen de l’ouvrir.
« Puisque tu es sûre de toi, tu porteras désormais un collier de soumise. Tu auras sûrement des questions à son sujet. En dehors de ton bureau, tu diras toujours la vérité. Tu as une Maitresse et tu lui appartiens ».

«  Merci Maîtresse »
« Désormais tu seras toujours fière d’être soumise. Tu me diras toujours la vérité et tu ne me cacheras rien de ta vie et de tes émotions. Avant samedi prochain, tu prendras rendez-vous chez mon esthéticienne pour te faire épiler intégralement devant et derrière. Nue, c’est nu y compris autour de ton œillet et dans ta raie. Je vais la prévenir. Tu n’auras qu’à lui dire que tu viens de ma part et suivre ses ordres. Je dis bien tous ses ordres. Elle peut te demander de lui donner du plaisir, t’exhiber devant d’autres clientes et même te fesser ».
Pour samedi soir, tu iras chez une de mes amies qui a un showroom en privé en laisser tes poires accessibles. Tu te mettras nue sans prendre de cabine, et tu la suivras dans le showroom y compris s’il y a d’autres clientes. Elle te fixera l’heure et le jour pour qu’il y ait du monde autour de toi.

Samedi tu accompagneras ta Maîtresse à une soirée dans un club privé lesbien. Le thème de la soirée c’est « Putain et soumise » Tu y croiseras peut-être plusieurs connaissances, c’est la vie que tu as choisie. Je t’expliquerai en venant te chercher à 21h. Pour l’instant, suis moi à 4 pattes dans le salon, j’ai envie de te fesser avant que tu me donnes du plaisir. Je ne te l’ai pas dit car ça tombe sous le sens, interdiction de te caresser. Seule une femme peut te donner du plaisir. Et chaque fois tu le diras à ta Maitresse. Tu seras puni pour avoir joui en dehors de sa présence.
J’accompagne sereinement (oui ça peut vous surprendre) ma Maitresse pour me mettre en travers de ses cuisses et recevoir une magistrale fessée, encore plus forte que la précédente. Je résiste au maximum, bien plus loin que la première fois avant de crier de douleur mais aussi de plaisir. Ma Maîtresse s’assoit sur un fauteuil, les cuisses grandes ouvertes, posées sur les accoudoirs. Uniquement avec ma bouche je lui donne du plaisir. Je retrouve son odeur intime et le goût âcre de son œillet. C’est ce goût qui m’est réservé que je préfère.
« Maîtresse, je dois vous avouer que mes cris étaient autant des cris de plaisir que de douleur ».

« Je m’en étais aperçue, soumise. Bientôt c’est toi qui me supplieras de te donner du plaisir en te fessant et te fouettant. Samedi soir, je pense que tu recevras pour la 1re fois le fouet en public. J’espère que tu me feras honneur ».
Comme ma Maîtresse me l’a demandé, je vais chez son esthéticienne au rendez-vous que cette dernière m’a fixé. C’est un salon intime avec 3 cabines dont deux sont déjà occupées. Derrière moi, elle ferme à clef la porte du salon pour ne pas être dérangée.

Après avoir ouvert les rideaux de ma cabine pour que les 2 autres clientes et son assistante puissent profiter de mon épilation, elle me demande me déshabiller sans me quitter des yeux.
Je dépose ma minijupe et mon chemisier retenu par seulement deux boutons.

« Allongez-vous sur le dos et mettez vos pieds dans les étriers. Votre Maitresse ne m’a pas menti, vous êtes très belles et vos poires sont particulièrement excitantes ».
J’ai beau faire le vide dans ma tête alors qu’elle me rase ma petite touffe sur le pubis et enlève les quelques poils sur mes lèvres, je sens mes lèvres s’ouvrir et s’humidifier. Mon corps me trahit.
« Vous mouillez facilement. Vous aimez vous exhiber. Votre Maitresse a fait un bon choix. Vous savez que vous n’avez pas le droit de jouir. Mettez-vous à 4 pattes et cambrez vos fesses en écartant les cuisses. Je vais m’occuper de votre œillet. Les marques sur vos fesses, ce sont des marques de fouet? »
« Des marques de cravache. Ma Maîtresse me fesse et me fait jouir avec la cravache ».

« Et en plus, maso! Elle a vraiment bon goût ».
Alors que l’esthéticienne a fini de m’épiler, elle décide de jouer avec mes poires qui pendent sous mon buste. Après avoir malaxé mes seins, elle joue avec les tétons avant d’y accrocher 2 pinces. Surprise, je laisse échapper 2 cris.
« Tu résistes bien mais les pinces c’est irrésistible. Je dirai à ta Maîtresse de t’en faire porter. Celles-là, tu les gardes jusqu’à ce soir pour te rappeler de moi. Relève la tête tu vas me remercier avec ta langue. Elle m’a dit que tu étais douée ».

L’esthéticienne ouvre sa blouse sous laquelle elle est nue. J’ai l’impression que nous ne sommes pas seules. Derrière moi les clientes et son assistante sont venues pour le spectacle. Pendant que je lèche l’esthéticienne qui apprécie ma langue, les yeux fermés, avec de longs soupirs, une main caresse mes fesses avent de plonger 2 doigts dans ma chatte pour me branler. Nous éclatons en même temps. Je ne saurai jamais qui m’a fait jouir. Aucune importance.

Le lendemain en fin de journée, je sonne à l’adresse que m’a donnée la propriétaire du showroom au téléphone. Appartement au 1er étage d’un immeuble cossu, des portants avec de multiples vêtements, talons hauts, et accessoires. Leur point commun étant la qualité et le caractère sexy pour ne pas dire pour certains, érotiques.

La propriétaire me propose de me déshabiller avant de l’accompagner pour faire mon choix. Alors que plusieurs femmes choisissent des tenues et les essayent en cabine en laissant pour plusieurs d’entre elles le rideau ouvert, je pose ma jupe et mon chemisier sur un fauteuil au milieu du salon. Je suis nue, intégralement nue pour l’accompagner. Tous les regards se tournent vers moi. Aucune animosité, bien au contraire. L’une des clientes me félicite pour ma décontraction, tandis qu’une autre me complimente pour ma poitrine, encore une fois! Une autre cliente ressort en sous-vêtements de sa cabine puis se ravise. Elle enlève soutien-gorge et petite culotte en me souriant pour déambuler entre les portants aussi nus que moi.

Je choisis une microjupe droite en stretch qui moule parfaitement mes fesses ou plutôt trois quarts de mes fesses puisqu’elle s’arrête juste un centimètre sous ma fourche et un haut composé de deux bandes censées cacher mes deux poires, partant de la ceinture jusqu’à la nuque où elles sont nouées.

« Avec de hauts talons, plus hauts que ceux que vous portez, vous serez parfaites pour faire honneur à votre Maitresse samedi soir, me dit la propriétaire ».
Aux regards des deux clientes dont celle qui s’est dénudée pour faire son choix, je comprends que je les croiserai également samedi.
Fin provisoire !
Julie

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

post

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Si vous avez une adresse GMAIL, je vous offre un premium contre un petit service. Mp ou lucie@xfr.fr Kissoux !

X
Politique de confidentialité
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
eu_cookies_bar
eu_cookies_bar_block
NOTRE POLITIQUE SUR LES COOKIES
En visitant notre site Web et en utilisant nos services, vous comprenez et acceptez la façon dont nous traitons les données personnelles conformément à notre politique de confidentialité. Nous respectons votre vie privée et le droit de contrôler vos données personnelles. Nos principes directeurs sont simples. Nous allons être ouverts avec quelles données nous collectons et pourquoi. Veuillez prendre un moment pour les lire. C'est important ! Les cookies sont de petites quantités d’informations stockées dans des fichiers au sein même du navigateur de votre ordinateur. Les cookies sont accessibles et enregistrés par les sites internet que vous consultez, et par les sociétés qui affichent leurs annonces publicitaires sur des sites internet, pour qu’ils puissent reconnaître le navigateur. Les sites Internet peuvent uniquement accéder aux cookies qu’ils ont stockés sur votre ordinateur.
En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site. Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :
  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (emailing, enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.
Vos Choix Concernant les Cookies et Balises Web Vous avez le choix de configurer votre navigateur pour accepter tous les cookies, rejeter tous les cookies, vous informer quand un cookie est émis, sa durée de validité et son contenu, ainsi que vous permettre de refuser son enregistrement dans votre terminal, et supprimer vos cookies périodiquement. Vous pouvez paramétrer votre navigateur Internet pour désactiver les cookies. Notez toutefois que si vous désactivez les cookies, votre nom d’utilisateur ainsi que votre mot de passe ne seront plus sauvegardés sur aucun site web. Pour plus d’informations relatives aux méthodes vous permettant de supprimer et de contrôler les cookies stockés sur votre ordinateur, consultez le site suivant : http://www.allaboutcookies.org/fr/ Comment configurer votre navigateur
  • Firefox :
    • 1. Ouvrez Firefox
    • 2. Appuyez sur la touche « Alt »
    • 3. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
    • 4. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
    • 5. Dans le menu déroulant à droite de « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
    • 6. Un peu plus bas, décochez « Accepter les cookies »
    • 7. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Internet Explorer :
    • 1. Ouvrez Internet Explorer
    • 2. Dans le menu « Outils », sélectionnez « Options Internet »
    • 3. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
    • 4. Cliquez sur « Avancé » et décochez « Accepter »
    • 5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Google Chrome :
    • 1. Ouvrez Google Chrome
    • 2. Cliquez sur l’icône d’outils dans la barre de menu
    • 3. Sélectionnez « Options »
    • 4. Cliquez sur l’onglet « Options avancées »
    • 5. Dans le menu déroulant « Paramètres des cookies », sélectionnez « Bloquer tous les cookies »
  • Safari :
    • 1. Ouvrez Safari
    • 2. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
    • 3. Sélectionnez l’icône « Sécurité »
    • 4. À côté de « Accepter les cookies », cochez « Jamais »
    • 5. Si vous souhaitez voir les cookies qui sont déjà sauvegardés sur votre ordinateur, cliquez sur « Afficher les cookies »
Save settings
Cookies settings