Bi - Gay - Lesbien Fétiche - BDSM Histoires taboues et histoires de sexe Prostitution

Histoire sexe : Le rapt Chapitre 15 La putain en formation 3

Une pute Thaï accepte les photos sue plan cul
Teste le sexe au téléphone avec une vraie femme chaude : Voir les profils des femmes disponibles

Histoire de sexe Putain en formation Préparation avant mise sur le marché
——————————————————-
Tania dit à la putain qu’elle ne va pas l’obliger à faire l’amour avec des femmes car ce qu’elle a vu des enregistrements filmés de ses rapports sexuels avec Jade et Myriam et même une fois avec Nadine.
Elle a jugé satisfaisante la façon dont la putain s’est comportée pendant les ébats sexuels lesbiens et estime qu’elle saura se débrouiller si des gouines ou bisexuelles la sollicitent à l’avenir.
La fille qui ne se doutait de rien vient de comprendre que depuis le début elle a été en permanence surveillée et filmée pendant qu’elle avait des relations sexuelles.
Cela ne la traumatise pas plus que ça mais ce qui la réjouit est de savoir que les employés ont été eux aussi filmés et que si ça s’ébruite et vient aux oreilles de certaines épouses ou compagnes d’ employés qui résident en dehors du château des problèmes familiaux sont à craindre. Surtout que ces femmes ne savent rien des écarts de conduite de leurs hommes.

Si Babeth pensait en avoir fini avec sa formation de travailleuse du sexe elle se trompait, Tania l’informe qu’elle doit aussi satisfaire plusieurs hommes qui vont la solliciter ensemble.
Ils sont trois à entrer ensemble dans la chambre où elle les attend habillée, il y a Greg, Dany et Nathan.
Ils ont été briffés par Tania qui leur a indiqué ce qu’elle attend d’eux et leur a surtout demandé de ne pas se comporter comme des sauvages.
Babeth est équipée d’une oreillette, elle pense que les mâles aussi.

Les hommes entourent la putain, la pelotent et l’embrassent chacun leur tour, elle n’hésite pas à mêler sa langue à la leur dans des baisers plus ou moins longs.
Ils la déshabillent pendant qu’elle caresse les hommes qui sont à sa portée mettant ses mains sur leurs pantalons là où se trouvent leurs sexes gonflés d’envie.
Elle se retrouve nue, pelotée partout avec des doigts qui s’enfoncent dans sa vulve mais qui forcent aussi le passage pour s’introduire dans l’anus. Elle se laisse faire pendant un moment avant de chercher à prendre l’initiative.
Elle se met à genoux au milieu des hommes qui l’encerclent et déboutonne puis baisse un premier pantalon avant de sortir le sexe du caleçon, elle caresse un peu la verge qui est en érection avant de la lécher partout en se contorsionnant puis de la prendre dans sa bouche et de la sucer.
Elle s’aperçoit que les autres ont mis leur queue à l’air, elle en prend une dans chaque main et les masturbe tout en continuant la fellation.
Elle ne cherche pas à faire jouir, ses mains et sa bouche passent d’un membre à un autre sans s’attarder, les masturbations et fellations sont succintes.

Un des participants décide de continuer sur le lit, pour Babeth cela ne change rien car dés qu’ils se sont allongés en se mettant à côté les uns des autres elle se place à genoux entre des jambes puis se penche en avant afin que son visage se retrouve au dessus d’une verge qu’elle lèche puis suce goulument tout en en tenant les deux autres dans ses mains.
Là ce n’est plus un amusement, c’est une fellation avec des aller retour rapides de ses lèvres qu’elle n’arrête qu’une fois que le supplicié éjacule dans sa bouche, elle ingurgite le liquide avant de passer à un autre pénis.
Elle enchaîne les fellations jusqu’à soulager les trois participants qui après avoir éjaculé maintiennent leur érection en se masturbant en attendant de passer à une nouvelle phase des ébats sexuels.
La putain commence à être écœurée par le goût du sperme après avoir avalé celui de tous les hommes, pour la suite elle prépare une serviette de toilette qu’elle avait mis sous un oreiller afin de s’en servir pour recracher le liquide dedans.

Dany s’est allongé sur le dos, docilement la putain se positionne au dessus de lui les jambes écartées puis saisit sa queue avec une main et l’introduit dans sa vulve.
Pendant ce temps Nathan se met à genoux devant la fille pratiquement sur la tête de Dany, il présente sa verge devant le visage de Babeth qui ouvre la bouche et l’engloutit.
Greg s’est placé derrière la putain, tenant son pénis avec une main il tâtonne pour la placer, elle se déplace dans la raie des fesses avant que la fille ne le place finalement contre l’anus dans lequel l’homme l’enfonce en exerçant une poussée s’aidant du poids de son corps.
Babeth fait aller et venir ses lèvres sur la verge de Nathan essayant d’avaler totalement le membre, son nez vient se perdre dans les poils du pubis.
Pendant ce temps Greg donne des coups de reins et défonce le cul de la putain, Dany qui avait commencé à faire bouger son bassin pour faire aller et venir sa queue dans la vulve éprouve des difficultés pour synchroniser ses mouvements car sous les coups de boutoir de greg le corps de la fille se déplace d’arrière vers l’avant ce qui l’aide dans son travail qu’elle fait une fellation à Nathan.

Une fois que les trois hommes ont éjaculé arrosant de sperme la gorge, le vagin et les intestins, comme prévu avec Tania ils échangent leurs places car chacun d’eux doit se soulager dans les trois orifices de la putain.
Le manège dure pendant un bon moment et tant que les mâles bandent sans avoir besoin d’une assistance pour ça.
Le plaisir n’a pas cessé d’augmenter dans le ventre de Babeth et à force d’être sollicitée elle atteint l’orgasme. Que son corps tremble et que des jets de cyprine sortent de son vagin cela ne dérange pas les hommes qui continuent à lui défoncer en même temps la bouche, la vulve et le cul.
Ensuite la fille doit masturber de sucer des queues pour les remettre en érection et se faire encore défoncer tous les orifices mais elle éprouve encore trop de plaisir et jouit de nouveau.
Elle qui ne s’exprimait jamais lorsqu’elle se faisait sauter n’arrive plus à rester silencieuse, elle gémit bien que les sons qui sortent de sa bouche soient atténués car la verge d’un des cinq hommes qui n’arrête pas de coulisser est en permanence enfoncée dedans.

Arrive le moment où le nombre de bélligérants diminue, de trois ils ne sont plus que deux puis plus qu’un, seul Dany bande encore, elle est allongée sur le dos les jambes repliées et écartées, ils continue à défoncer soit l’orifice vaginal soit l’orifice anal au gré de son envie et les va et vient des queues durent pendant un bon moment pendant que la fille subit les yeux fermés tout en le caressant.
Si après un moment elle perçoit les tremblements de la verge quand l’homme éjacule sans pratiquement dispenser de sperme dans son cul.

Les trois mâles se rhabillent correctement, ils n’avaient pas retiré tous leurs vêtements.
Babeth pense que ce qu’elle vient de subir avec les trois mâles qui l’ont sollicités sexuellement ensemble est la fin de sa mise en condition, elle est surprise quand (avant que ceux avec qui elle vient d’avoir des relations sexuelles n’aient quitté la chambre) apparaîssent Tom, Mathys et Eden.
Tania veut tester sa résistance, avec ces derniers la putain doit donc refaire la même chose qu’avec le trio qui vient de s’éclipser.
Avec eux c’est un peu plus brutal et désordonné, après qu’ils se s’être tenus tranquilles pendant que chacun leur tour ils avaient droit à une fellation ils se jettent sur elle.
C’est sans ménagement que ses orifices sont investis en même temps par les verges, elle ne maîtrise rien pendant que sa vulve et son cul sont défoncés.
Elle ne peut même pas dire qu’elle fait des fellations car celui qui a introduit le pénis dans la bouche lui tient la tête avec ses deux mains et fait bouger son corps, il donne des coups de reins qui font aller et venir la queue jusque trop profond dans la gorge de la fille ce qui entraîne des haut le cœur.
Ils s’acharnent, après que sa gorge, son vagin et ses intestins aient été arrosés de sperme ils se mettent à changer fréquemment d’orifice sans éjaculer.
En procédant de cette façon le supplice de Babeth dure longtemps et plusieurs fois survient ce qu’une prostituée veut toujours éviter devant ses clients: elle ne peut pas contrôler les sensations agréables qui ne cessent pas d’augmenter dans son ventre et après un premier orgasme d’autres suivent car même pendant que son corps tremble et que du liquide s’échappe de son vagin les mâles n’arrêtent pas de la défoncer.
Même si les trois hommes tentent d’appliquer le mieux possible les consignes données par Tania ils finissent quand même par jouir envoyant leur sperme dans l’orifice que leur pénis occupe.
Chacun leur tour ils abdiquent ne pouvant plus (ou n’ayant plus la volonté) continuer les ébats sexuels.

Devenus inutiles les hommes qui s’étaient plus ou moins dévêtus remettent de l’ordre dans leur habillement puis sortent de la chambre en commentant leurs exploits et en se désintéressant de Babeth qui reste inerte récupérant difficilement, c’est comme-ci elle avait été sautée sans répit par un tas d’hommes qui se seraient succédés.
Tania vient la retrouver, elle s’assoit sur le lit.
«ce genre de chose se reproduira dans ton métier de prostituée, il faut que tu t’y habitues et que tu t’endurcisses.
– je l’ai compris! c’est dur à supporter car je ne suis pas habituée mais je vais m’y faire!
– vas te laver! tu as du sperme partout, tu ne peux pas venir manger dans cet état et en plus tu vas sentir mauvais!
Bien qu’elle n’en ait pas envie Babeth se lève et la démarche mal assurée se rend dans la salle de bain.
La douche coule pendant un moment avant qu’elle se décide à couper l’eau et à s’essuyer.
Elle revient dans la chambre et se rhabille remettant sa plus que mini jupe et le chemisier transparent qu’elle avait mis le matin.
En compagnie de sa mentor elle gagne l’office et s’assoit à côté d’elle pour le repas tout en ignorant les regards appuyés et les sourires ironiquesde certains membres du personnel.
Le ventre plein Tania se prépare à partir, elle s’adresse à son élève:
– tu peux aborder le métier que tu ne vas pas tarder à exercer car tu es prête, il ne te manque que l’expérience qui viendra vite!
Elle embrasse la fille sur les joues.
– au revoir et bon courage!
– au revoir madame»
L’ancienne prostitue satisfaite de son élève sort de la salle et quitte le château accompagnée par Marco qui doit encore discuter avec elle.
Babeth a terminé son repas,la mine fatiguée et des cernes sous les yeux, elle n’aspire qu’à se coucher. Elle attend patiemment que Marco revienne et la reconduise dans la tour où elle loge.

Deux jours passent pendant lesquels la putain à repris son train train quotidien en servant de vide-couilles aux employés qui se succèdent soit dans la chambre attitrée pour cet exercice, soit dans la chambre minable au dessus des écuries.
Les employés qui l’utilisent sexuellement notent une différence: elle participe en faisant bouger son bassin en rythme avec celui qui couché sur elle la défonce, elle n’hésite plus à prendre l’échange à son compte donc à donner du plaisir en se positionnant sur l’homme puis en faisant aller et venir la queue dans son ventre en faisant bouger son corps.
La qualité de ses fellations s’est nettement améliorée à tel point que des employés parlent d’elle comme étant devenue une goulue, une vorace ou une bouffeuse de bites.

Ce jour là en fin d’après midi Marco qui vient de faire l’amour avec Babeth s’est rhabillé, quand il est prêt à sortir de la chambre il se retourne vers elle.
«petite pute je vais te donner ton programme pour demain.
– comme d’habitude je pense! pour ne pas changer je vais soulager des employés et certainement faire l’amour à des femmes et peut être avoir des relations sexuelles avec des personnes de leur entourage qu’ils invient ici uniquement pour leur donner le plaisir de me sauter!
– non pas de sexe demain!
– ah bon! je suis étonnée! que me réservez vous monsieur?
– un petit séjour dans une clinique.
– je suis en bonne santé et je ne pense pas avoir attrapé de maladies sexuellement transmissibles!
– c’est pour un petit contrôle pour voir au niveau génital s’il n’y a pas de problème.
– combien de temps cela va prendre?
– tu ressortiras de la clinique rapidement!
– d’accord! vous me dites l’heure de départ, je serais prête!
– huit heures! vas te laver et viens à l’office sans tarder, le dîner nous attend!
– je fais vite monsieur»

La putain passe rapidement la pomme de douche entre ses cuisses puis s’essuie avant d’enfiler un chemisier transparent et une jupe noire exagérément courte qui cache quelque chose uniquement quand la fille reste debout sans bouger.
Dés qu’elle fait des gestes, se penche, s’assoit à moins d’être aveugle on voit tout de ce qui est intime et devrait être caché mais celà laisse indifférente la fille que son maître a transformée en putain et qui est depuis un moment habituée à s’exposer ainsi.
Pendant qu’elle dîne elle doit refuser les demandes des personnes qui veulent une relation sexuelle avec elle pour le lendemain, à ceux qui insistent et parfois la menacent elle dit de voir avec Marco ce qui les calme rapidement.

C’est vêtue de fringues décentes et les yeux bandés que Elisabeth prend place dans la grosse voiture noire aux vitres teintées le lendemain matin.
Le véhicule roule pendant un bon moment avant de stopper, Mario lui retire le bandeau avant qu’elle n’en sorte.
Elle le suit à l’intérieur de la clinique dont elle note le nom bien que cela l’indiffère.
A l’accueil il se renseigne en donnant le nom d’un praticien puis se dirige dans les couloirs en regardant les plaques indiquant les différents services.
Babeth doit s’assoir dans une salle d’attente pendant qu’il informe de sa présence la personne qui accueille les patients.

Une fille de salle vient la chercher, elle l’emmène dans une chambre tout en lui disant ce qu’elle doit faire en attendant la visite d’un praticien.
Après avoir retiré ses vêtements et revêtu une chemise rayée Babeth attend allongée sur le lit.
Un homme vient l’ausculter, prendre sa tension et son pouls, écouter les battements de son cœur puis un autre le remplace et demande à la fille d’écarter les jambes, il inspecte l’intérieur de son utérus en utilisant une lampe et un instrument qu’il introduit dans sa vulve?
Encore de l’attente puis une infirmière arrive poussant un chariot sur lequel sont posés des instruments et des boîtes.
« madame je vais vous faire une petite piqure pour insensibliliser car parfois des patients ressentent de la douleur pendant certains examens!
Elle ne comprend pas et est dubitative mais n’étant pas habituée à contester elle laisse l’infirmière faire.
Ce n’est que quand elle sent que l’endormissement arrive qu’elle comprend qu’on lui ment.
Un praticien masqué entre dans la chambre et viennent à côté d’elle.
– elle est pratiquement endormie on va pouvoir l’emmener dans une salle d’opération!
Tout ce qu’elle entend pendant qu’elle s’endort est:
– est ce qu’il aura des traces ou des cicatrices sur son corps?
– non! nous allons passer par le nombril pour atteindre les trompes ce qui laissera peu de traces de l’intervention!

Quand Babeth se réveille elle reste un moment dans un état second n’arrivant pas à rassembler ses idées.
Puis elle se rappelle et comprend qu’ils lui ont fait quelque chose qui était certainement prévu mais qu’elle ne devait pas savoir ou peut être pas prévu mais nécessité par un problème qu’ils ont découvert lors de l’examen de son corps.
Elle reste pendant plusieurs heures allongée sans qu’on s’occupe d’elle puis des filles de salle lui servent une collation, elle les questionne sans obtenir de réponses.
Enfin Marco arrive et lui dit qu’elle peut se rhabiller, il reste à la regarder scrutant son corps pendant qu’elle enfile ses vêtements.
– allons y!
En parcourant les couloirs pour sortir de la clinique elle ne peut pas s’empêcher de poser des questions.
– pourquoi m’avoir endormie si ce n’était qu’une visite de contrôle? pourquoi j’ai un pansement sur mon nombril et que cet endroit et mon ventre sont un peu douloureux?
– ils ont du résoudre un petit problème génital afin que tu sois tranquille à l’avenir car d’après le chirurgien ce que tu avais se serait aggravé dans le temps jusqu’à devenir dangereux pour ta santé!
– quel problème? est ce que c’est à cause de toutes les queues qui n’arrêtent pas de me défoncer et de leur sperme que j’ai été contaminée?
– les coups de bites n’ont rien à voir! pour ce qu’ils ont décélé je ne sais pas! je ne suis pas médecin et je ne comprends pas quand ils emploient leurs termes!
– et c’est tout ce qu’ils m’ont fait?
– non! à la demande du patron ils t’ont aussi implanté une puce GPS!
Son patron lui a demandé de raconter ça à son esclave sexuelle comme pour tout ce qui s’est passé dans la clinique même si il y a une part de bluff et des mensonges concernant le but de son séjour dans la clinique.
– pourquoi? je lui suis toute dévouée!
– il ne veut pas prendre de risques, si tu t’échappes tu seras immédiatement repérée et rattrapée!
– je ne compte pas m’enfuir monsieur ! vous savez à quel endroit ils m’ont implantée la puce car je ne sens rien à part un peu de douleur dans le ventre?
– je ne sais pas! ça peut être n’importe où sur ton corps et comme avec une piqure c’est indolore!
Babeth ne pose plus de questions sachant qu’elle n’aura pas de réponses précises.

Assise à l’arrière de la voiture, les yeux bandés, c’est le retour vers son lieu de détention.
D’abord ramenée dans l’appartement qu’elle occupe, débarrassée des vêtements que Marco subtilise, elle revêt sa tenue normale avant de suivre l’homme de main jusqu’à l’office où bien qu’un peu vaseuse elle aide à préparer le dîner.
Une fois assise au milieu des autres à table, préoccupée et déboussolée, elle mange très peu et l’esprit ailleurs ne répond pas quand on s’adresse à elle.
Ramenée et enfermée dans son logement elle se douche puis se couche mais trouve difficilement le sommeil, elle rumine se demandant ce qui s’est réellement passé dans la clinique.

Louloute

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

post

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Si vous avez une adresse GMAIL, je vous offre un premium contre un petit service. Mp ou lucie@xfr.fr Kissoux !

X
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Refuser
Politique de confidentialité
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
NOTRE POLITIQUE SUR LES COOKIES
En visitant notre site Web et en utilisant nos services, vous comprenez et acceptez la façon dont nous traitons les données personnelles conformément à notre politique de confidentialité. Nous respectons votre vie privée et le droit de contrôler vos données personnelles. Nos principes directeurs sont simples. Nous allons être ouverts avec quelles données nous collectons et pourquoi. Veuillez prendre un moment pour les lire. C'est important ! Les cookies sont de petites quantités d’informations stockées dans des fichiers au sein même du navigateur de votre ordinateur. Les cookies sont accessibles et enregistrés par les sites internet que vous consultez, et par les sociétés qui affichent leurs annonces publicitaires sur des sites internet, pour qu’ils puissent reconnaître le navigateur. Les sites Internet peuvent uniquement accéder aux cookies qu’ils ont stockés sur votre ordinateur.
En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site. Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :
  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (emailing, enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.
Vos Choix Concernant les Cookies et Balises Web Vous avez le choix de configurer votre navigateur pour accepter tous les cookies, rejeter tous les cookies, vous informer quand un cookie est émis, sa durée de validité et son contenu, ainsi que vous permettre de refuser son enregistrement dans votre terminal, et supprimer vos cookies périodiquement. Vous pouvez paramétrer votre navigateur Internet pour désactiver les cookies. Notez toutefois que si vous désactivez les cookies, votre nom d’utilisateur ainsi que votre mot de passe ne seront plus sauvegardés sur aucun site web. Pour plus d’informations relatives aux méthodes vous permettant de supprimer et de contrôler les cookies stockés sur votre ordinateur, consultez le site suivant : http://www.allaboutcookies.org/fr/ Comment configurer votre navigateur
  • Firefox :
    • 1. Ouvrez Firefox
    • 2. Appuyez sur la touche « Alt »
    • 3. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
    • 4. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
    • 5. Dans le menu déroulant à droite de « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
    • 6. Un peu plus bas, décochez « Accepter les cookies »
    • 7. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Internet Explorer :
    • 1. Ouvrez Internet Explorer
    • 2. Dans le menu « Outils », sélectionnez « Options Internet »
    • 3. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
    • 4. Cliquez sur « Avancé » et décochez « Accepter »
    • 5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Google Chrome :
    • 1. Ouvrez Google Chrome
    • 2. Cliquez sur l’icône d’outils dans la barre de menu
    • 3. Sélectionnez « Options »
    • 4. Cliquez sur l’onglet « Options avancées »
    • 5. Dans le menu déroulant « Paramètres des cookies », sélectionnez « Bloquer tous les cookies »
  • Safari :
    • 1. Ouvrez Safari
    • 2. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
    • 3. Sélectionnez l’icône « Sécurité »
    • 4. À côté de « Accepter les cookies », cochez « Jamais »
    • 5. Si vous souhaitez voir les cookies qui sont déjà sauvegardés sur votre ordinateur, cliquez sur « Afficher les cookies »
Save settings
Cookies settings