Fétiche - BDSM Histoires taboues et histoires de sexe Prostitution Récit érotique Viol

Histoire sexe : Le rapt Chapitre 25 Aline se rebelle

Teste le sexe au téléphone avec une vraie femme chaude : Voir les profils des femmes disponibles

Nathan a quitté la chambre après s’être soulagé dans le corps d’Aline qui est devenue elle aussi la putain du château, elle n’a pas le temps de se rendre dans la salle de bain que trois employés entrent ensemble dans le chambre (deux lads et un homme d’entretien du parc).
Comprenant où ils veulent en venir mais ne se voyant pas être agressée sexuellement par plusieurs mâles en même temps, n’ayant pas totalement assimilé sa déchéance (et donc qu’elle n’est plus rien en tant qu’être humain) elle dicte ses conditions oubliant qu’elle doit se plier aux exigences d’hommes qui lui sont supérieurs et ont tout pouvoir sur elle.
«l’un de vous reste ici et les deux autres sortent et reviendront chacun leur tour!
– non! c’est ensemble que voulons te sauter! c’est plus amusant pour nous!
– il n’en est pas question! je ne suis pas un jouet!
– tu ne peux pas refuser! notre patron a fait de toi notre vide-couilles et nous autorise à disposer de toi de la façon qui nous plait!
– si je peux refuser et c’est ce que je fais! sortez tous!
Furieux les hommes tournent les talons en vociférant et retournent à l’office.

C’est l’heure du repas, comme les employés de son maître Aline s’est installée à table et mange. Mattéo entre dans la salle s’assoit et commence à dîner, c’est ce moment que choisissent les trois hommes que la putain avaient éconduits pour entrer dans la salle et se plaindre.
– monsieur Mattéo nous pensions pouvoir obtenir de la putain tout ce que nous voulions!
– elle est aux ordres de tous ceux qui veulent la sauter et doit leur accorder tout ce qu’ils exigent d’elle!
– nous avons voulu la sauter à trois ensemble! elle a refusé et nous a chassés de la chambre!
– c’est une blague?
– non! elle nous a bien virés refusant de se faire sauter par nous trois!
Le sbire laisse son repas en plan, il se lève bruquement et attrape Aline par le bras l’obligeant à lâcher sa fourchette et la force à se lever.
– toi la putain suis moi!
La fille prend conscience qu’il est furax, comme il est beaucoup plus fort qu’elle elle obéit sans chercher à résister et le suit jusque dans la chambre où elle reçoit ceux qui veulent la sauter.
Des paires de gifles assénées sans retenue claquent sur ses joues, elle tombe à la renverse.
Surprise et sonnée elle regarde l’homme.
– tu es la putain de la maison donc tu es entièrement à la dispostion de tout le monde! tu dois faire tout ce qu’on te demande!
– je sais monsieur! mais là c’était trop, ils voulaient me faire à trois en même temps!
– où est le problème?
– un à la fois ça va mais plusieurs je ne veux pas!
– que tu le veuilles ou pas ton maître s’en fiche! tu lui appartiens et il fait ce qu’il veut de toi! qu’un, deux où même dix mâles te sautent en même temps tu es là pour accepter et tu dois les laisser faire de toi ce qu’ils désirent et leur donner le plaisir sexuel qu’ils demandent!
– vous ne pouvez pas me demander ça monsieur!
– si! et pour commencer tu vas être punie pendant une semaine!
– quelle punition? vous allez encore me frapper?
– tu vas très vite savoir ce que j’ai prévu pour toi!

Tenant Aline par un bras Mattéo l’emmène jusqu’à une porte fenêtre de l’office qui donne sur l’extérieur, il fait une demande aux deux autres sbires (Marco et Paolo) et avant de sortir il bande les yeux de la putain à l’aide d’une serviette de table.
Marchant sans voir où il l’emmène elle trébuche plusieurs fois le sol étant recouvert de pavés inégaux.
Quand il s’arrête elle comprend qu’ils sont dans un lieu où il y a des chiens car les aboiements au départ lointains deviennent proches, forts et incessants.
Egalement gênée par l’odeur que dégage les animaux et qui imprègne leur lieu de vie, elle se demande pourquoi il l’a amenée là mais stupéfaite elle commence à comprendre quand elle entend le couinement d’une porte qu’il ouvre.
Mattéo la débarrasse de la serviette qui obstruait sa vue, effarée elle regarde autour d’elle et constate qu’ils sont dans le chenil, devant une cage faite de barreaux métalliques.
– vous n’allez pas me mettre là dedans monsieur?
– si! pendant une semaine afin de t’apprendre l’obéissance!
– je ne suis pas un animal pour être traîtée de la sorte!
– non tu n’est pas un animal! tu es d’une race inférieure à eux! même eux tu dois les respecter!
Aline proteste et supplie mais doit s’exécuter quand il lui demande de retirer sa jupe et son chemisier puis à contre-cœur elle pénètre dans la cage en se baissant car l’endroit n’est assez haut pour qu’elle se tienne debout mais de hauteur suffisante pour les chiens.
Elle comprend qu’elle devra rester allongée ou assise mais que la station debout ne sera pas possible.
– il faudra que tu t’adaptes pour la nourriture, tu mangeras la même chose que les chiens du patron!
– ne faites pas ça monsieur! c’est trop humiliant!
– il fallait réfléchir avant et être obéissante! quand on devenu un paillasson on ne cherche pas à se comporter comme une vierge éffarouchée ou une grande dame!
Elle supplie Mattéo lui disant qu’elle sera dorénavant totalement obéissante mais il part sans l’écouter.

Pendant sa captivité le temps lui semble très long enfermée telle un animal, des employés curieux de connaitre ses conditions de détention humiliantes viennent l’observer seuls ou en groupe, ils se moquent et elle est en permanence le sujet de leurs rires et blagues.
Personne ne s’occupe d’elle sauf quand un employé lui apporte une écuelle, comme les chiens elle a droit à de l’eau et à des restes de repas mélangés ou des croquettes.
Si au début elle ne mange pas, la faim a finalement raison de ses réticences, elle finit par avaler ce qu’on lui amène en se servant de ses doigts.
Elle ne peut que laper l’eau qu’on lui sert dans un récipient métallique.
Elle dort nue à même le sol fait de terre battue, ses nuits sont mauvaises car souvent les chiens sont bruyants et jappent pour un rien.
Elle vit dans la crasse et la puanteur, les mauvaises odeurs ne proviennent pas seulement des canidés, n’ayant pas d’autre solution elle fait ses besoins dans un coin de la cage.

Histoire sexe : Le rapt Chapitre 25 Aline se rebelle
Déshabille n'importe qui grâce à l'intelligence artificielle

Le séjour lui semble interminable ne pouvant rien faire et ne pouvant pas beaucoup bouger.
Quand enfin elle est libérée de sa cage et avant de sortir du chenil, afin qu’elle soit moins crasseuse et pue moins, c’est avec le jet d’eau qui est utilisé pour nettoyer les cages qu’elle est lavée par deux employés chargés de s’occuper des chiens.
Transie de froid, les yeux bandés et après avoir remis ses vêtements habituels elle est ramenée dans le petit logement qu’à occupè sa sœur Babeth avant.
Elle se douche longuement et se parfume avant de s’allonger sur le lit sous des couvertures, sa porte est fermée à clé.
Elle doit attendre le lendemain matin pour que Mattéo viennent la chercher pour le petit déjeuner.
Croyant à tort et surtout à raison que tout le monde est au courant de ce qu’elle a subi pendant une semaine elle pense que les membres du personnel vont la tourner en ridicule et bien se moquer d’elle.
Bien humiliée elle a compris que quoi qu’on lui fasse ou qu’on lui demande elle ne doit pas refuser et elle doit se résigner car elle n’est pas maître de son destin.

Le lendemain matin dés qu’elle a déjeuné trois hommes lui emboîtent le pas quand elle emprunte les couloirs pour se rendre dans la chambre “Margot” dans laquelle les employés de son maître utilisent son corps pour s’y soulager de leur sperme.

Aline est rapidement mal à l’aise quand elle voit qui vient de pénétrer dans la chambre où nue sur le lit elle attend qu’un ou des employés de celui à qui elle appartient viennent souiller son corps de leur sperme.
Elle a face à elle les trois employés qu’elle avait éconduits quand il avaient voulu la sauter tous ensemble.
Ils sont là dans le même but et elle sait qu’elle ne peut rien leur refuser sous peine d’être de nouveau punie et traitée comme un animal.
Ils la regardent avec un sourire moqueur et l’air triomphant.
«Mattéo nous a bien confirmé qu’on est en droit de te faire ce qu’on veut et que tu ne peux pas nous repousser!
– faites ce dont vous avez envie! je sais que je ne suis qu’une esclave sexuelle et que vous avez tous les droits sur moi!
– alors allons y! nous allons nous venger de ton refus de la semaine dernière! tu vas en prendre plein le cul pendant qu’on va s’amuser avec toi!
Trouvant qu’elle a été assez humiliée et punie après avoir passé une semaine dans le chenil enfermée dans une cage pour chien elle ne répond pas préférant faire profil bas.
Elle évite de penser en attendant de servir de défouloir et de subir, n’étant plus qu’une chose dont on se sert en fonction des ses envies du moment elle a bien compris que les trois mâles ne vont pas lui faire de cadeaux.

Les trois mâles ont vite sorti les queues des pantalons puis se sont installés sur le lit.
Aussitôt Aline soumise doit se mettre à genoux au dessus d’un mâle et enfoncer dans sa vulve une verge de bonnes dimensions et bien dressée pendant qu’un autre s’est positionné devant elle et a approché son pénis afin qu’elle lui fasse une fellation.
Le troisième à genoux derrière elle tatonne un peu éprouvant des difficultés pour placer son membre au bon endroit contre l’anus avant d’exercer une poussée et de l’introduire sans délicatesse dans le cul.
Si elle fait ce qu’il faut suçant correctement la queue qu’elle a pris dans sa bouche, c’est surtout celui qui la sodomise qui s’active à coup de reins.
Elle ressent le frottement des deux verges qui vont et viennent dans son corps car la paroi de chair n’est pas bien épaisse entre le vagin et les intestins.
Les assaillants sont très excités et ne résistent pas longtemps à leur envie de se soulager, à peu d’intervalle son fondement se fait arroser de sperme puis c’est au tour de son vagin et enfin de sa gorge.

Sans attendre et ignorant le liquide qui s’échappe des orifices de la putain les trois hommes échangent leurs places.
Elle fait une deuxième fellation pendant que les pénis vont et viennent mais pas forcément en cadence dans sa vulve et dans son cul, elle commence à éprouver du plaisir ce qui n’était pas prévu ni souhaité.
Aline se fait défoncer plus longtemps avant que chacun leur tour les hommes, à des intervalles plus ou moins longs, lui laissent en souvenir leur sperme dans ses orifices.

Les verges ont perdu de leur superbe, comme elle le pressentait ils exigent qu’elle les remette en forme.
A l’inverse de sa sœur qui était une pucelle Aline ayant déjà eu un amant (à qui elle doit d’avoir été enlevée et de subir ce sort peu enviable) elle sait s’y prendre pour remettre un homme en érection.
De plus comme elle doit obéir aveuglément à n’importe quel employé quoi qu’il éxige d’elle si elle ne veut pas être punie donc obéissante elle fait donc ce pourquoi celui qui est devenu son maître l’a programmée.
Pendant que dans chaque main elle tient un pénis et le masturbe elle en enfonce un autre dans sa bouche et le suce. Les mouvements mains/bouche ne sont pas bien coordonnés mais les trois mâles doivent se satisfaire de la façon dont elle s’occupe d’eux.
Toujours pour se venger d’elle et la faire souffrir des doigts s’attaquent aux tétons qu’ils étirent et tordent sans ménagement. Son corps sursaute souvent ou frétille à cause de la douleur ce qui les amuse, elle tente de restre silencieuse mais ne peut pas s’empêcher de gémir et pousser des petits cris.
Voulant que la torture des mamelons cesse c’est avec ardeur qu’elle cherche à les faire bander en les masturbant ou les suçant, elle passe d’une queue à l’autre pour la fellation pendant que ses deux mains masturbent les deux autres pénis.
Petit à petit comme elle ne relâche pas ses efforts les résultats arrivent, l’un rebande puis un autre et enfin le troisième.
C’est eux qui décident qu’ils en ont assez de ce qu’elle leur fait et de nouveau sa bouche, sa vulve et son anus sont investi en même temps.
Elle se fait défoncer pendant un bon moment avant qu’un premier homme éjacule dans son cul , pour le deuxième qui se soulage dans le vagin c’est plus long et pour le troisième cela paraît interminable à la fille victime de crampes à la mâchoire avant qu’il ne réussisse à se laisser aller dans sa bouche.
Ils remettent rapidement leurs queues dans les pantalons et quittent la chambre en se gaussant.

Aline se rend dans la salle de bain et se lave afin d’être prête pour les employés suivants qu’ils viennent un par un ou en groupe.
Le suivant est le régisseur, elle lui fait une fellation sans qu’il ne jouisse puis pendant que couché sur elle il la défonce à coups de reins elle fait bouger son bassin pour accompagner les va et vient de la verge dans sa vulve jusqu’à ce qu’il arrose le vagin de sperme.
Comme il est toujours en érection il lui relève et replie les jambes et enfonce entièrement sa verge dans l’anus puis il lui défonce le cul sans la ménager jusqu’au moment où elle ressent les tressauts du membre dans son corps et qu’il s’y libère de sa semence.
Satisfait il remet de l’ordre dans sa tenue et quitte la chambre en disant que ça lu avait fait du bien de se vider les couilles.

Elle termine avec les trois gardes du corps qui la sollicitent sexuellement chacun leur tour pénétrant sa vulve ou son cul en fonction de leur envie après qu’elle ait embrassé, léché puis sucé leurs verges.
C’est d’abord Mattéo qui se présente le premier et la défonce pénétrant sa vulve puis son cul, une fois parti c’est au tour de Marco qui lui fait subir le même sort.
Paolo ferme la marche, ses collègues ne veulent pas sauter la putain après lui vu qu’il est monté comme un bourricot.
Ce n’est quand même pas facile pour Aline de recevoir son gros pénis, même en partie, dans sa bouche mais surtout dans son cul car lors de la pénétration sans douceur puis pendant les aller retour du gros membre elle ressent de la douleur bien que l’orifice anal ait déjà été sollicité.
Elle serre les dents et grimace s’empêchant de crier pour ne pas que l’homme ait le plaisir de l’entendre exprimer sa souffrance car ayant la rancune tenace c’est ce qu’il a recherché voulant lui faire payer les reproches que lui a fait son patron suite à son enquête baclée lors de la recherche infructueuse de son amant arnaqueur.

Louloute

Comment avez-vous trouvé cet article?

Histoire sexe : Le rapt Chapitre 25 Aline se rebelle
Les dernières inscrites

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

post

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Naviguer par catégories

Marie Lou téléphone rose

Marie Lou téléphone rose

Tel rose de Marie Lou

tel rose de marie lou