Bi - Gay - Lesbien Fétiche - BDSM Histoires taboues et histoires de sexe Prostitution Récit érotique Viol Zoophilie

Histoire sexe : Le rapt Chapitre 26 Aline punie par son maître 1

Teste le sexe au téléphone avec une vraie femme chaude : Voir les profils des femmes disponibles

Le châtelain qui retient Aline captive et en a fait la vide-couilles de son personnel parle à Mattéo un de ses gardes du corps pendant que celui-ci l’accompagne à un rendez-vous à la préfecture.
«j’ai eu vent de problèmes concernant la tenue de “la chose” avec les employés!
– personne ne m’a parlé de problème la concernant monsieur!
– il semble qu’elle traîne les pieds, passant trop de temps à l’office pendant que certains attendent qu’elle leur serve de paillasson!
– ah bon! je vais voir ça avec elle!
– oui! mais j’ai eu une idée pour lui faire comprendre que pour une chose insignifiante comme elle l’obéissance à son maître est primordiale!
– quelles sont vos consignes monsieur?
– tu as vu nous venons de passer à côté d’un parking? beaucoup de poids lourds s’y arrêtent pour faire une pause ou dormir!
– oui! pourquoi?
– il est de notoriété que des tapineuses y exercent leur métier surveillées par leur proxénète un certain dédé dit “le blaireau”!
– je l’ai déjà croisé plusieurs fois mais je ne le connais pas personnellement!
– moi si! avec des amis nous avons déjà fait appel à certaines de ses prostituées lors de soirées spéciales! il ne pourra pas éviter de me rendre un service!
– à quoi pensez vous monsieur?
– tu vas le contacter! il faut qu’il prenne sous sa coupe “la chose” pendant une semaine et la fasse travailler! faire des passes sur un parking ou au bord d’une route va lui apprendre à être docile!
– je m’en occupe!

Pendant le repas et devant les empoyés Mattéo interpelle Aline.
– ton maître ne te trouve pas suffisamment disciplinée et a entendu des membres du personnel se plaindre de tes attitudes pas très conciliantes et sympathiques à leur égard!
– je ne comprends pas monsieur! je les laisse me faire ce qu’ils veulent!
– s’ils se plaignent c’est qu’il y a une raison!
Pendant ce temps les personnes présentes se concentrent sur leurs assiettes et évitent surtout d’être impliquées dans la discussion.
– afin d’éviter les reproches dites moi ce que je dois améliorer dans mon comportement monsieur?
– ton maître a décidé de te punir! je vais te confier pendant une semaine à un proxénète et tu travailleras sous ses ordres et sa surveillance!
– vous allez me mettre sur le trottoir monsieur?
– oui et ce n’est pas négociable!
– c’est encore plus avilissant que ce que je fais ici!
– je sais! pour te punir on ne vas quand même pas te payer un séjour dans un palace! tu dois obéissance à celui à qui tu appartiens et ça tu l’oublies trop souvent d’après les rumeurs!
Il ne croit pas à ce qu’il dit mais obligé de se justifier et de respecter les ordres de son patron il abuse.
– je ferais tout pour contenter mon maître même si c’est à contre-cœur!
– tu commenceras à tapiner sur un parking lundi matin!
– bien monsieur!

Le lundi matin Mattéo déverrouille la porte du logement dans lequel Aline passe ses nuits enfermée.
– tiens la putain, mets ça!
Il lui tend une jupe rouge qui une fois enfilée ne cachera pas toutes ses fesses, un string rouge, un caraco court à lacets noir et blanc ainsi que des bottines rouges elles aussi.
– je dois mettre ça?
– oui! tu dois être bien visible et montrer aux hommes une partie de la marchandise.
Devant lui elle s’habille, effectivement une partie de ses fesses est apparente ainsi que son ventre et le haut de sa poitrine.
– j’ai vraiment l’air d’une catin là-dedans!
– c’est le but! d’ici quelques heures tu en deviendras officiellement une!
– je vais avoir honte!
– on s’en fiche de tes états d’âme!
– ça je l’ai bien compris monsieur!
– prends ce sac à main! à l’intérieur il y a des mouchoirs en papier, des préservatifs et un sachet vide!
– bien monsieur! vous avez pensé à tout! pour ce que vous m’obligez à faire et question hygiène il vaut mieux que je prenne des précautions!
– je me passe de tes commentaires! allez viens déjeuner! ensuite je vais t’emmener sur ton lieu de travail!

Arrivée dans la salle où les employés prennent tous les repas Aline baisse les yeux, elle est rouge de honte.
Elle ne peut pas éviter les réflexions ni les quolibets.
Une fois le déjeuner terminé la fille suit le sbire jusqu’à la porte de service, il lui bande les yeux et la tient pendant qu’il l’emmène jusqu’à la voiture dans laquelle elle s’assoit à l’arrière.
Ensuite c’est le trajet qui dure un moment pendant lequel elle ne voit rien du paysage et ce qui est le but elle ne peut pas se repérer.
Le véhicule stoppe, le garde du corps fait sortir la fille et retire la serviette qui la rendait aveugle.
– suis moi!
Elle voit qu’ils sont garés sur un parking où des véhicules, surtout des poids lourds, stationnent.Plusieurs prostituées sont à l’œuvre et tournent autour des camions.
Un homme au visage ingrat brun, bedonnant et pas très grand sort d’une grosse Mercédès pas très récente.
– salut! c’est elle la pimbèche qu’il faut mettre au pas?
– bonjour Dédé! oui c’est elle la putain qui a besoin d’une leçon! à toi de lui inculquer les bonnes manières et le savoir vivre du métier!
– Ok! je m’en occupe!
– toi la putain je te laisse car j’ai à faire! je viendrais la chercher vers dix huit heure trente!
– d’accord! à tout à l’heure monsieur!

Histoire sexe : Le rapt Chapitre 26 Aline punie par son maître 1
Déshabille n'importe qui grâce à l'intelligence artificielle

Mattéo retourne à sa voiture et démarre pendant que le mac s’adresse à Aline.
– je suppose que tu ne connais pas grand chose au métier de tapineuse?
– non monsieur! je n’ai jamais fait ça!
– je vais t’expliquer! c’est simple!
Aline écoute l’homme qui lui indique comment aguicher le client, combien elle doit demander selon que c’est une pipe ou une pénétration de sa vulve et ensuite comment s’y prendre pendant l’acte.
Ensuite il l’envoie tourner autour des véhicules stationnés, prendre des poses suggestives et donner envie de consommer aux conducteurs.
Désorientée elle se montre empruntée et timide, les prostituées du mac passent souvent près d’elle et lui prodiguent des conseils.

Il lui faut déambuler pendant un moment devant les cabines des poids lourds et les autos avant d’appâter un premier homme après avoir discuté avec lui, elle monte dans la cabine de son camion.
La conversation est brêve, toujours assis il lui tend des billets qu’elle met dans son sac à main.
Rougissante et honteuse elle extrait de l’emballage un préservatif qu’elle pose puis déroule sur la queue qu’il n’avait pas tardé à sortir de son pantalon.
L’homme n’a pas quitté son siège, installée à côté de lui elle se positionne de façon à ne pas être trop gênée pendant qu’elle va soulager son premier client.
Tout en masturbant doucement le pénis elle se penche jusque ce que ses lèvres soient en contact du membre puis elle enfourne celui-ci dans sa bouche et commence à le faire aller et venir dans sa cavité buccale.
Elle trouve le goût de la capote dégoûtant, c’est un article lubrifié et simple prèvu pour être utilisé lors des pénétrations de la vulve alors que d’autres au goût fruité auraient été mieux adaptés pour ce qu’elle est en train de faire.
Cela n’empêche pas Aline de sucer consciencieusement la verge en accélérant progressivement les mouvements de sa bouche.
Elle n’a pas besoin de s’activer bien longtemps avant de ressentir les tressauts de la queue, elle continue la pipe un peu pendant que l’homme les mains agrippées à ses épaules éjacule.
Dés que la fille abandonne le pénis et se recule il retire le préservatif et le met dans un sac poubelle posé entre les deux sièges. Il saisit un rouleau d’essuie tout, en découpe un morceau et essuie sa verge puis se rhabille correctement.
Ils échangent quelques mots avant qu’Aline ne sorte de la cabine et ne descende du camion, elle recommence tout de suite à tapiner.

Un quidam la paie pour une pipe puis après avoir retiré son string elle est pénétrée en levrette dans la caisse d’un fourgon par un nouveau client penchée en avant, se tenant contre une cloison du véhicule au milieu de cartons.
Elle reste indifférente et ne ressent pas grand chose pendant que la verge de l’homme navigue dans la vulve puis souille la capote de sperme.

Après ça de nouveau deux routiers se succèdent et la paient pour une fellation.

Le conducteur d’une voiture sans permis qui vient de se stationner se dirige vers elle et lui demande ses tarifs puis il lui dit qu’il a envie de faire l’amour, ce qui consiste en une pénétration de la vulve.
Comme dans sa petite voiture rien n’est possible c’est dans la partie boisée proche du parking que le duo se dirige, une fois abrités des regards il met sa verge à l’air.
Comme l’érection ne lui semble pas satisfaisante Aline caresse et masturbe un peu le membre avant de l’envelopper d’une capote.
Elle retire son string, écarte les jambes, se penche en avant en essayant de creuser les reins tout en appuyant ses mains contre un tronc d’arbre puis elle invite le client à la pénétrer.
Comme il s’y prend mal elle l’aide en passant une main entre ses cuisses avant de saisir le pénis et de le positionner entre les grandes lèvres de son sexe.
Une fois le membre enfoncé dans la vulve il se met à le faire aller et venir dans son ventre en donnant des coups de reins lents et la prostituée doit lui demander d’accélérer.
Ainsi il ne lui faut que quelques minutes pour arriver à l’éjaculation.
Il se recule, retire le préservatif et le jette, Aline va le ramasser et le met dans le sac plastique apporté intentionnellement pour les capotes souillées, elle dit à l’homme qu’elle ne veut pas polluer la nature.
Elle raccompagne le client jusque sur le parking pendant qu’il lui raconte sa vie, elle lui dit au revoir et recommence à tapiner.

Un incident survient quand un client la défonce après l’avoir prise en levrette. Quand il éjacule elle ressent les tressauts de la queue dans son ventre mais elle s’aperçoit également que du sperme coule dans son vagin.
Le préservatif s’est déchiré, elle doit bien essuyer son sexe avant de remettre son string.
Une fois que le client est parti elle en parle à une de ses collègues du moment qui lui explique qu’elle met très mal les préservatifs et qu’en pinçant l’extrémité lors de la pose elle doit laisser un espace pour qu’il ne soit pas trop tendu et surtout afin de garder une place pour le sperme.

Bien que le nombre de clients ait augmenté l’après-midi paraît très long à Aline, son estomac vide gargouille car n’ayant rien apporté elle a du faire l’impasse sur le repas du midi.
Entre midi et treize heures chacune leur tour les prostituées de Dédé se sont rendues dans un coin du parking où elles ont sorti des victuailles ainsi que de la boisson d’un sac et d’une glacière que leur mac a sorti de son coffre, elles ont mangé rapidement avant de retourner tapiner.

Si pour son premier jour de tapin elle se montre moins hardie que les autres prostituées son nombre de passes est quand même honorable, sa jeunesse et son physique étant des atouts non négligeables auprès des routiers.
Sachant que le sbire qui doit la récupérer va bientôt arriver Dédé, le proxénète des filles qui tapinent sur le parking, appelle Aline.
«donnes moi ce que tu as gagné!
Elle fouille dans son sac à main et en sort les billets qu’elle y a mis en vrac, certains sont chiffonnés.
Il récupère ses gains, compte ce qu’elle a gagné et lui en rend la moitié.
– c’est la part de ton souteneur comme convenu avec ton garde du corps!
– bien monsieur!
Debout à côté de la voiture du mac elle patiente.
Mattéo finit par arriver, après avoir parlé avec Dédé il bande les yeux de celle qui est passée du stade de putain à celui de prostituée puis la fait monter dans son véhicule.

De retour au château ils se rendent dans la salle qui sert de réfectoire, certains des employés présents n’hésitent pas à la provoquer et à se moquer de son nouveau statut, d’autres veulent qu’elle leur raconte sa journée et leur fasse part de son ressenti.
Comme elle meurt de faim ayant sauté le repas du midi elle se jette sur la nourriture et faire la sourde oreille, agacé Mattéo demande qu’on la laisse tranquille en employant un ton sans réplique.
C’est pendant que le sbire la ramène dans son logement qu’Aline lui parle du repas du midi.
– monsieur est ce que je pourrais emmener quelque chose pour manger sur place le midi car si les autres filles ont ce qu’il faut moi n’ayant rien apporté j’ai du jeûner?
– chaque matin avant de partir tu n’auras qu’à voir en cuisine et te préparer quelque chose!
– merci monsieur!
– on sait se montrer humains quand il le faut»
Il enferme la fille en verrouillant la porte.

Les jours suivants et jusqu’au vendredi Mattéo emmène Aline qui tapine en y mettant de plus en plus de conviction et donc faisant plus concurrence aux autres prostituées.
Si faire des pipes ou être sautée ne la dérange pas ce qui l’ennuie c’est l’état douteux de certains sexes masculins, la majorité des routiers ne rentrent pas chez eux souvent et certains roulent pendant une semaine ou plus, l’hygiène n’est pas forcément au rendez-vous.
Le jeudi après-midi elle se retrouve trempée car un orage éclate, par bonheur un routier qui fait sa pause obligatoire pendant deux heures la fait monter dans sa cabine et l’abrite, il lui prète même une serviette de toilette pour qu’elle s’essuie un peu.
Pour le remercier elle lui fait une fellation gratuite sans la protection d’un préservatif, tant pis si elle essuie des reproches ensuite elle compte assumer ses actes.

Histoire sexe : Le rapt Chapitre 26 Aline punie par son maître 1
Les dernières inscrites

A partir du samedi matin c’est le retour à la vie normale, elle sert de nouveau de vide-couilles aux employés du château qui viennent la retrouver dans la chambre “Margot” seuls ou en groupe.
Elle fait aussi l’amour avec les femmes qui le souhaitent comme Myriam et Jade.
Dans le couloir menant aux chambres elle croise Nadine qui la fixe arborant un sourire ironique.
«alors la putain ça ta plu la prostitution!
– pas plus que ça madame mais je dois obéir à mon maître!
– j’ai bien joué en répandant des rumeurs sur toi! dire que tu ne te conduisais pas correctement a été payant!
– je ne vous ai rien fait madame! pourquoi m’en vouloir?
– Nathan mon mari te saute et me néglige! c’est un motif suffisant!
– je ne peux rien y faire madame! je ne peux pas refuser si votre mari éxige une relation sexuelle!
– je me fiche de ce que tu dis! pour t’apprendre à vivre je vais faire en sorte que tu aies des relations sexuelles avec mon chien!
– pas ça madame! c’est trop dégradant!
– le mari des autres ça se respecte! tu ne mérites pas un meilleur sort»
Nadine s’en va laissant Aline plantée là bouche bée, elle ne comprend pas ce qui lui arrive et ne sait pas que depuis que le comportement de l’employée a été jugé incorrect vis à vis de sa sœur Elisabeth elle n’a plus le droit de solliciter celle qui est la putain du château que ce soit pour des relations lesbiennes (elle qui est bisexuelle) ou zoophiles (car elle se réjouissait d’avance du spectacle de son chien saillissant Aline et déversant son sperme dans la bouche, la vulve ou le cul).

Mais si l’intrigante Nadine n’arrivera pas à ses fins Aline elle n’en a pas cependant pas fini avec sa déchéance et les punitions, elle ne s’attend pas à ce qui va lui arriver.

Louloute

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

Histoire sexe : Le rapt Chapitre 26 Aline punie par son maître 1
Génère des photos porno grâce à l'intelligence artificielle

post

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Naviguer par catégories

Marie Lou téléphone rose

Marie Lou téléphone rose

Tel rose de Marie Lou

tel rose de marie lou