Histoires taboues et histoires de sexe Prostitution Zoophilie

Histoire sexe Prise dans un cercle vicieux Chapitre 12

Histoire sexe Prise dans un cercle vicieux Chapitre 12

Nicole embrasse sa nouvelle vie avec gourmandise, elle se fait belle pour son amant. Une fois de plus, Jacques est en déplacement pour la semaine. Elle est dans la chambre que son amant a loué pour être plus de discrétion avec son entourage, elle se pomponne à sa demande pour une soirée festive avec ses amis. Pour commencer, elle se nettoie et lubrifie son petit trou. Après une bonne douche, elle enduit son corps de lait parfumé. Puis, afin de ne pas trop abîmer ses cheveux, elle les coiffe pour qu’ils lui retombent sur les épaules. Elle applique un fond de teint mat et du blush pour faire ressortir ses pommettes, puis, dessine le contour de ses lèvres avec un crayon violet et les recouvre d’un rouge à lèvres assorti mat.

Sa bouche paraît encore plus grande et plus pulpeuse. Une invitation à la fellation ! Nicole s’admire, un sourire coquin sur les lèvres. Elle se farde ensuite les paupières supérieures de nuances plus claires sur les contours pour un regard plus profond. Pour finir, elle trace sur le contour de ses yeux un épais trait d’eye-liner et charge ses cils de mascara noir. Elle souhaite charmer son amant d’un regard de biche.

Elle retourne dans la chambre, entièrement nue, contourne le chien qui s’y trouve, il est à un ami de Karim. Elle sort la tenue qu’il a prévue pour l’occasion. Elle rentre au chausse pied dans le corset qui la sert bien à la taille, ses seins rentrent tout juste dans les bonnets bien échancrés et sans bretelles. Elle passe ensuite un string de fines dentelles noir ouvert à l’entrejambe, laissant ainsi libre accès à son intimité. Avec beaucoup de précautions pour le ne pas les filer, elle passe ses bas résilles à la jarretelle, elle aussi, faite de fine dentelle et auto fixant. Bien qu’inutile, elle fixe ensuite les six portes jarretelles pendantes de son corset.

Pour cette soirée, son amant a exigé qu’elle soit épilée, manucurée, qu’elle se me fasse un lavement anal, … Elle a beaucoup aimé l’épilation, en tout cas. Depuis, elle va très souvent au centre d’esthétique, et il lui arrive de plus en plus souvent de pratiquer le lavement, ce qui l’amène inévitablement à se caresser le sexe et à se mettre un ou voir deux doigts dans l’anus…
Nicole sent que sexuellement, elle va devoir être patiente ; Jacques ne la touche plus, il lui tourne carrément le dos pour dormir.
Plusieurs pensées perverses lui traversent l’esprit. Nicole repense à ces queues qu’elle a dû sucer, à la façon dont elle a été prise, comment elle a fini la soirée sodomisée par son mari… Elle a eu plusieurs orgasmes, ce soir-là. Je n’avais connu ça qu’à très peu de reprises avec Karim.
Elle avait joui plus de fois en quelques heures, avec les trois hommes pendant toute la durée de la soirée… Les sentiments et les sensations contradictoires lui harassent le cerveau…

Malgré elle, elle a aimé ça, elle a aimé être traitée comme une pute, comme une chienne. Nicole a aimé leur sucer leurs queues, lécher leurs couilles… Elle a aimé qu’ils crachent dans sa bouche, qu’ils éjaculent sur sa langue, elle a aimé avaler. Elle aime le goût du sperme. Elle a aimé cette sensation, cette sensation que c’était elle qui les faisait jouir. Elle a aimé se faire mordiller le clitoris, sentir leurs langues sur son anus, et dedans aussi. Elle a aimé les doigts dans son cul. Elle a aimé que ces trois amants la baise tous en même temps… Surtout, elle a aimé se faire partouzer, elle aime ça, elle l’avoue.
Nicole n’a pas voulu tromper Jacques. Enfin, elle a choisi de calmer son corps, dans un premier temps, parce que plus le temps passait justement, plus je sentais Jacques s’éloigner. Non seulement il ne la touchait presque plus ; il avait repris des heures en plus à son boulot et elle commençait à croire qu’il l’évitait. Nicole ne voulait pas le quitter, elle l’aime. Alors que faire ? Plus elle réfléchissait, plus une pensée se dessinait dans sa tête : il fallait qu’elle jouisse.
Mais comment ? Avec qui ? Nicole ne savait plus quoi faire. La réponse à toutes ses questions allait arriver d’une manière dont elle ne se serait jamais doutée… Karim est arrivé comme ça… Il l’a excitée sexuellement, elle en avait besoin.

Nicole est surprise d’entendre les invités dans l’escalier, le cœur battant, elle passe un déshabillé de mousseline transparent, à manches courtes, au décolleté plongeant, la drapant jusqu’à la pointe des talons, échancré sur toute la longueur de sa jambe gauche. Alors que les grosses voix s’approchent elle s’admire une dernière fois dans le miroir du placard.

Le chien aussi a entendu son maître approcher, dressé sur ses quatre pattes, remue sa queue de gauche à droite tout excité de le retrouver. Nicole a juste le temps de se présenter derrière la porte de la chambre pour ouvrir aux invités. Son cœur bat la chamade, elle a des bouffées de chaleur d’anticipation et d’excitation sur ce que va lui faire subir Karim avec ses amis. Affichant son plus beau sourire, le regard gourmand, c’est avec une certaine appréhension qu’elle leur ouvre la porte et accueille, Karim et Max, dans la chambre, plus sexy que jamais.
-Putain, mais qu’est-ce que tu es bandante !
Ils la complimentent à leur manière. Karim l’attire à lui et colle sa bouche sur ses lèvres charnues.

Le cousin, pas en reste, se colle derrière la belle, son ventre appuyé dans le creux de ses reins. Il passe sa main gauche sous l’échancrure de la nuisette et lui fouille la vulve. Elle est déjà bien ouverte et humide d’excitation. De sa main droite, il lui attrape le poignet et la force à se cambrer d’une clé de bras. Karim lui attrape les seins à pleines mains et d’un mouvement brusque, il écarte les deux pans de la nuisette, il les extrait du soutien éphémère de son corset.

La bouche ouverte et dégoulinante de bave, Nicole sent la langue de son tortionnaire en elle. Il la fouille, s’amuse avec sa langue, leurs fluides se mélangent. Le doigt du cousin, lui masse le clitoris avec force et vigueur, rien à voir avec la douceur préventive de Karim, qui, de son côté, pince et torture ses tétons gonflés.

Max relâche la pression sur le clitoris tout gonflé et s’écarte de la femme. Quant a Karim, il relâche les tétons durcis de la belle pour attraper et écarter ses lobes fessiers. Toujours en bouche avec son amant les yeux fermés, elle ne voit rien de ce qui se trame autour d’elle.
Elle est surprise lorsque le cousin, à genoux derrière elle, se met à lui lécher la pastille. Le Max crache un gros mollard, puis s’en sert de lubrifiant pour commencer à lui fouiller le boyau de son gros doigt. Il la travaille quelques instants avant d’en insérer un deuxième.
-HUM HUM HUM !

La bouche engluée, la femme lâche des petits cris étouffés en cadence avec le pistonnage de son petit trou. Les mains libérées, elle écarte d’elle-même ses lobes fessiers pensant inviter Max à lui enfiler un troisième doigt. Quelle n’est pas la surprise de Nicole lorsque ce dernier se retire. Son contact chaud et brutal est vite remplacé par le contact froid d’une grosse boule métallique.

Le Max est en train de lui enfoncer la première boule d’un chapelet anal. Malgré sa préparation, le trou bien ouvert elle reçoit avec un peu de difficultés les quatre centimètre de la première boule d’acier. Le Max force un peu et hop, elle disparaît soudain dans le cul de Nicole qui, la bouche enfin libérée, lâche son premier râle de plaisir.
-AAAAAAAAAAAAAAAH

Le Max lui enfourne les trois dernières boules, laissant pendre la petite cordelette et son anneau entre les cuisses de la belle. Les deux hommes relâchent ensemble la pression sur la Nicole. Elle, le souffle court, les jambes tremblantes, les regarde sortir de la pièce, suivis par le chien.
-Allez ma belle, on a soif nous !

Nicole, un peu décontenancée par le désintérêt soudain des deux hommes à son égard, rassemble ses idées, réajuste sa nuisette et les suit dans le salon. Elle a tenu toute la journée pour se faire fourrer par ces amants, et ils la laissent là ? La chatte ouverte, quatre boules dans le cul. Elle veut leurs bites, elle est bien décidée à être la meilleure des hôtesses.

Ils sont déjà assis dans le canapé du salon lorsque Nicole, d’une démarche très féline, les rejoint, les seins sans soutien bringuebalent de haut en bas sous le tissu transparent de la nuisette. Karim a déjà dégainé sa grosse queue à moitié bandée et se branle en douceur voyant sa belle approcher. Elle s’arrête, appuyée sur le chambranle de la porte, les jambes croisées, l’index entre ses lèvres avec de la gourmandise dans le regard, elle observe le gros gland apparaître et disparaître de la grosse peau sombre du prépuce.

Elle s’approche de la table basse, se penche, les seins pendants, pour servir ses invités. Elle leur tend un verre chacun et trinque avec eux sans avoir vu ce que Karim a versé dans son verre. Karim toujours la queue en main. Elle ne tient plus, elle s’approche de Karim et s’agenouille entre ses cuisses. Prenant le relais, elle le branle dans le cliquetis de ses bracelets. De ses lèvres maquillées, elle aspire le gland dans un bruit de succion, lentement, avec désir et dextérité. La grosse queue durcit entre ses doigts manucurés, elle accélère le mouvement et la gobe de ses lèvres maquillées.
– AH ! Ouais, c’est ça ma pute, pompe-moi la queue.
– SLURP !! SLURP !! SLURP!!

Elle le pompe avec avidité, le rythme toujours imposé par son amant, elle lui caresse les boules qui se rétractent à son contact. Elle a enfin retrouvé cette belle bite, sa chatte frétille à l’idée de se faire labourer par ce beau morceau de chair dur comme une barre de fer. Karim la libère et lui laisse l’initiative. Elle le masturbe, relâche le gros gland, de la langue le lèche sur toute sa longueur, du frein jusqu’à ses bourses pleines de foutre, fixant le regard de son amant. D’un petit sourire, elle repart à l’assaut de ce pieu et l’aspire de nouveau, cette fois en gorge profonde.

Les deux cousins trinquent de nouveau et boivent en l’honneur de la belle. Karim ne pensait pas que le produit verser dans son verre pour la mettre en chaleur n’agirait aussi vite. Nicole libère Karim pour s’occuper de Max. Elle s’approche à quatre pattes en bonne chienne, pose ses deux mains sur les genoux puis glisse le long de ses cuisses. Elle remonte ensuite le long du tissu du short jusqu’à l’élastique tendu sous le ventre. Encore caché sous le tissu, le sexe de Max pulse sous le nez de la femme.

Elle tire sur l’élastique pour déballer son paquet, une touffe de poils pubiens apparaît, d’où part une tige de chair bien dure. Elle passe ses mains fines sous les fesses du Max, fait descendre le short le long de ses cuisses, la tige est maintenant découverte. Prête à exploser, telle un ressort, la bite est complètement tendue sous l’élastique. Elle atteint enfin la base du gland, le morceau de chair apparaît tel une énorme fraise violacée. Comme une catapulte, la longue verge bien dure terminée par cet énorme gland jaillit au visage de Nicole la giflant au passage.
Elle l’empoigne à son tour pour le masturber, lui caresse ses grosses burnes de la main gauche, elle les soulève pour les porter à sa bouche. Elle ouvre la bouche, sort sa langue et lèche ces grosses couilles qui se rétractent à son contact humide.

Elle sent la main de Karim soulever le pan ouvert de sa nuisette pour exposer son joli petit cul. Il glisse ses doigts entre ses cuisses, s’immisce jusqu’à son intimité bien ouverte et dégoulinante de mouille. De sa main gauche, il écarte les lèvres de la moule offerte, se lèche le bout des doigts et les insère profondément dans un bruit de mouille. Il commence à la travailler en profondeur insistant sur le point G de la femme. Il accélère le mouvement, elle commence à aimer ce traitement et halète de son souffle chaud sur les bourses qu’elle lèche à grands coups de langue.
-HUMPH ! SLURP ! SLURP! HUM ! HUM ! HUM !!

La bouche pleine de ces grosses boules poilues, elle gémit de bonheur. Elle lâche les couilles de Max pour s’attaquer à sa belle queue. À ce moment-là, Karim insère un troisième doigt dans sa chatte et accélère encore le mouvement de va-et-vient dans la grotte distendue.
-AH ! ARRG !!AAAAH OUI ! Continue ! AAAOUUCH !

Un instant distraite par la jouissance naissante, elle parvient tout de même vers le gland et tente de le mettre en bouche. Elle détend sa mâchoire, aspire le bout de la queue, salive abondamment sur la bite pour la lubrifier et en faciliter la masturbation. Karim se lève et se place derrière elle, les doigts plantés au fond de son minou. Il la soulève, les jambes tendues et écartées plantées sur les talons aiguilles, et la croupe bien exposée. Le mouvement de balancier plante le gros sexe de Max dans la bouche pulpeuse et détendue de la Nicole.
-HUMMMMMMPH!

Karim tente d’écarter la fine couche de mousseline couvrant le cul de Nicole. Mais la souplesse du tissu l’énerve, et d’un mouvement brutal arrache la nuisette et la jette derrière lui. Il l’agrippe par les hanches affinées par le corset, lui appuie sur les reins pour lui cambrer la croupe, exposant son petit trou d’où ressort la cordelette du chapelet, sa chatte ouverte. La femme est pliée en deux, le gros gland prisonnier de ses belles lèvres et les seins pendants hors de la guêpière sous sa poitrine.
Il s’agenouille derrière la belle et écarte la cordelette de sa vulve bien ouverte. Il entreprend alors un cunnilingus expert, lui lèche ses belles lèvres trempées, lui titille le bouton, s’aventure vers son petit trou, sa langue experte rend folle la femme, qui pompe le cousin avec encore plus d’envie et d’ardeur.

Après quelques minutes de ce traitement, alors qu’elle ferme les yeux appréciant la grosse langue de son amant et la belle bite qu’elle a en bouche, une douleur aiguë lui perce les tétons. Elle écarquille les yeux de surprise, les larmes montent, alors que les mains de Max lui maintiennent la tête en gorge profonde.
– HUMMMMMMMPH !
Il a bien préparé son coup, pendant que la belle fermait les yeux en proie à la bouche de Karim, il a profité du moment où il a attrapé le chapelet anal pour se saisir des pinces à seins et de leurs masselottes. Étrangement, la douleur décuple les sens de Nicole qui sent un nouveau type de jouissance naître dans son ventre.

Les petites masses tirent sur les tétons de l’amante, qui, les sens exacerbés par ces sensations, se saisit de la belle queue au fond de sa gorge, l’enserrant à la base des couilles. L’effet est quasi immédiat, elle sent les veines du mandrin de chair gonfler contre sa langue. Salivant abondamment, elle extrait la belle queue couverte de bave et la masturbe tout en continuant d’en aspirer le gland.
Maintenant, elle désire plus que tout sentir cette bite lui fouiller la chatte. Elle s’écarte à contre cœur de la grosse langue et tout en grâce, chevauche le Max vautré sur le canapé. Elle lui fait face, à califourchon, sa longue queue bien gonflées, écarte les cuisses au-dessus de son tortionnaire, elle guide sa bite luisante à l’orée de ses lèvres avides d’une bonne queue.

Ses seins reprennent place en-dehors du corset attirés vers le bas par les petites masselottes pendant dans le vide. La douleur n’est rien comparé à l’extase qu’elle ressent en se masturbant à l’aide du gros gland turgescent contre son clitoris tout gonflé. Elle couine de plaisir.
-HUN HUN, OUII !!OUUUCHH ! AAAARRRGG !
N’y tenant, plus, elle s’empale d’elle-même sur la belle queue, arrachant un gros râle de plaisir à son amant. Lui, en bon mâle, décide qu’il ne fera aucun effort, si elle veut prendre son pied, elle va devoir se débrouiller toute seule. Elle s’appuie alors de ses deux mains sur son ventre et, les pieds en appui sur le rebord du canapé, monte et descend à son rythme.

La douleur à la pointe de ses seins, accentuée par le balancement vertical des masselottes, est permanente. Ses cuisses commencent à la brûler à force de monter et descendre, la seule aide que lui apporte le Max est de lui tenir les chevilles en position, pour qu’elle garde de bons appuis. Il est évident qu’il prend beaucoup plus son pied qu’elle. Pourtant, alors qu’elle a abandonné tout espoir de jouir dans cette position, elle sent soudain une tension écartant sa pastille, et avant qu’elle ne puisse réagir, Karim tire d’un coup franc sur le chapelet anal, sortant d’un trait les quatre boules métalliques.
-AAAAAAAAAAAAAAAH!
Elle est terrassée par la jouissance, les jambes flageolantes, elle n’ose plus bouger de sa position. Karim en profite, il soulève une Nicole complètement désarticulée par dessous les cuisses, et présente son anus encore ouvert au gros gland de son cousin. Sous son propre poids, elle s’encule d’elle même dans une sorte de lamentation de jouissance.

Il la fait ensuite pivoter sur son axe de chair pour lui faire face, elle tourner le dos à son cousin. Il lui écarte les cuisses pour bien exposer son puits d’amour, et y présente sa grosse bite bien dure pulsant de désir pour cette magnifique salope. Il l’embroche d’un seul et puissant coup de reins, arrachant un cri à la femme. Ils la besognent alors en double avec vigueur pendant de longues minutes, jusqu’à ce que le tunisien baragouine un langage incompréhensible. Le cousin attrape alors les belles cuisses gainées de la Nicole, alors que Karim tire sur les petites chaînes, réveillant ainsi la douleur dans les tétons de Nicole.
-OUUUUUUUUUUUUUUAAAAAH !
Satisfait de la réaction de la femme, le bourreau redouble d’ardeur et la baise avec plus de puissance.
-AA AH AARRGGGUU ! Oui prends-moi bien, fait moi bien jouir avec ta grosse queue !

Elle, sent ces deux belles queues entrer et sortir de ses orifices, elle est sur le point de jouir. De nouvelles sensations montent dans le creux de ses reins, dans son ventre, et à la pointe maltraitée de ses seins. D’un dernier coup violent, Karim bute contre le fond de sa grotte, il arrache un hurlement de jouissance à Nicole lorsqu’il tire d’un coup sec sur les deux pinces à seins comme pour mieux s’arrimer à elle.

Elle s’effondre de plaisir sur Max qui pourtant maintient ses belles cuisses grandes ouvertes. Dans sa demi conscience, elle l’entend encore prononcer des paroles incompréhensibles, puis sent la grosse bite sortir de son vagin, mais pour se présenter contre sa petite pastille où est encore logé le cousin.                                                  – Non ! Non ?? Qu’est-ce que vous faites ?? Ils croient quand même pas qu’ils vont rentrer à deux??
Prise de panique, elle tente de se débattre, mais elle ne peut pas lutter contre la poigne de fer du cousin. Les suppliant du regard, elle se dit qu’elle va dérouiller, car ils n’en feront qu’à leur tête.
-Je veux bien, mais faites doucement, s’il vous plaît !
Karim se redresse, elle se relâche, soulagée de le voir abandonner l’idée de la double anale. Masturbant son gros sexe luisant de mouille, il se redresse et étend un peu ses jambes dont les cuisses brûlent l’à baiser à moitié accroupi.
-T’inquiètes ma pute, je suis sûr qu’à deux dans ton cul de salope ça passe !

Malgré la supplique qui se lit de nouveau dans le regard de Nicole, Karim se repositionne sur le périnée de la femme, la bite raide comme une barre d’acier dans la main. Il pousse pour essayer de faire entrer son gros gland dans l’orifice déjà plein de la sodomisée. Il a beau s’abaisser au mieux afin d’aligner sa queue, le cul de Nicole est bien plein et n’offre aucune brèche.

Sentir ce gros gland forcer son orifice excite maintenant la femme dont la peur s’est évaporée pour faire place à un nouvel élan de perversité. Titillée par la possibilité d’une double anale, elle veut sentir ces deux belles queues lui ramoner le cul. Elle prend alors ses fesses à pleines mains et les écarte pensant lui faciliter le passage.

Son amant redouble alors d’efforts pour satisfaire cette pute qui en redemande. De sa main gauche, il tente d’écarter les muqueuses entre son pouce et son index, pendant que la droite pousse sur le gland pour perforer la petite pastille distendue.
-Putain, ça ne rentre pas! Tu es trop serrée salope !
-Vas-y, crache sur sa pastille ! Et fourre-lui tes doigts, je suis sûre que tu peux m’élargir encore ! Dit Max.

Raclant bien le fond de sa gorge, il crache un énorme mollard bien épais et bien gluant sur la commissure anale. Avant que le glaviot ne s’écoule sur la bite de son cousin, Karim trifouille la porte de derrière d’un doigt et le fourre brutalement dans le cul de Nicole. Il la branle un peu en rythme avec la queue de Max qui a repris sa sodomie, toujours vautré sur le divan. Dans le même mouvement, il tire un peu sur la paroi anale bien élastique, pour l’élargir. Bientôt un deuxième, puis un troisième doigt se joignent à la danse, comme encouragés par les cris de la femme.
-OOH….OUAAAHH !! La vache ! Oui vas-y c’est bon ! Tu me dilates salaud !
-Attends que je te la mette dans ton fion, de salope !!!
-OUI !! OUI !! Vas-y troue lui le cul !

L’anus de Nicole est bien détendu par le mouvement des doigts et de la queue, Karim retire sa main et tente une nouvelle fois de pénétrer ce cul affamé de belles queues. Elle, le regard étonné, écarte au maximum ses fesses et observe le gros gland tenter une nouvelle entrée ??? Karim force une nouvelle fois l’entrée de ses reins, accompagnant le mouvement de queue de son cousin. Ça y est le gland est entré.
-AAAAAAAAAAAAAAAH! OUUUCHHH !! Putain, ça ! Argh ! FAIT DROLEEEEE !
Karim s’enfonce de quelques centimètres, mais peine à aller plus loin la queue tordue par la position, Faisant toujours face à sa maîtresse, il attrape ses cuisses et les lui rabat sur le torse, pour tenter un meilleur alignement de sa bite. Max empoigne les fesses et s’efforce de plus les écarter. Mais rien n’y fait, les reins de Nicole bloquent sur son ventre, elle ne peut pas mieux aligner son bassin.

Elle, prend goût à cette double pénétration, maintenant elle veut sentir les deux belles bites lui ravager l’anus. De ses mains, elle repousse Karim, qui se laisse guider hors de ses reins. Ensuite, elle reprend appui sur le torse du cousin, et sur le bord du canapé, se libère, puis se relève, les cuisses et les genoux endoloris par la position en chien de fusil imposée par ses amants.
D’un petit sourire, elle attrape la main de Max, l’invitant à se lever, puis elle s’accroupit sur ses talons, entre ses deux enculeurs, elle suce les deux belles queues pour les lubrifier et leur redonner un peu de vigueur. Après quelques SLURP !! SLURP !! Bien baveux, elle prend les choses en main, et, sûre d’elle, invite Max à s’allonger à plat dos sur le canapé.

Inversant sa position, elle enfourche alors le mâle allongé, ses seins, toujours lestés de leurs masselottes, fièrement tendus vers son enculeur. En appui sur sa main gauche, elle se retourne, cambrant bien les reins, puis de sa main libre, dirige le gros gland dans son anus détendu. Elle se pince les lèvres de plaisir de retrouver cette belle bite dans son cul.
Enfin, le regard fiché dans celui de Karim, elle écarte sa fesse droite pour l’inviter à rejoindre son cousin dans son puits tout chaud. Lui ne se fait pas prier, il est déjà à genou derrière la belle croupe, la queue à la main, dirigeant son gland vers le puits bien ouvert. Il l’appuie contre la rondelle de Nicole et pousse, la prenant en une levrette puissante, alors que la bite de son cousin progresse dans le boyau de leurs amante. Elle sent son anus se dilater sous la pression.
-OOUUUCHHH ! OUIII….AA AA ! C’est bon, enculez-moi salaud !

Max passe ses mains sous les cuisses de la belle pour bien les écarter, alors que son cousin, une fois le gland bien en place dans l’anus dilaté, attrape les deux belles fesses pour les écarter au maximum. – AAAAARRRFF ! Vous me déchirer ! Les deux gros sexes progressent maintenant inexorablement et sans résistance dans le boyau de Nicole.

Elle sent son anus s’ouvrir sans problème, la sensation est incroyable. La grosseur de ces deux queues cumulées et la profondeur de la pénétration la font hurler de plaisir. Ça y est, les deux bites sont en butée jusqu’à la garde, au plus profond de son anus dilaté.
-OOOHH !!! Quelle sensation ??? C’est trop bon!!
Ses deux amants, essoufflés et dégoulinant de sueur échangent encore quelques mots incompréhensibles, et entreprennent le ramonage du puits de la soumise. Les cuisses et les fesses écartées au maximum, elle sent les deux barreaux de chairs aller et venir le long de son boyau. Prise en sandwich entre ses deux amants, elle est enivrée par leur odeur de sueur, et par la moiteur de leur peau contre la sienne. Ils lui labourent les reins avec ardeur, arrachant des cris de plaisir à leur soumise.
-AAAARRRFFF ! Encore ! OOOORRRR! Salauds, elles sont bonnes vos queues ! AAAAH !

Bien en cadence, ils lui démolissent l’anus. Elle est emportée, elle sent les membres évoluer dans son ventre, la remplir, la dilater. Son cerveau s’enflamme sous les décharges de plaisir qui lui envahissent le bas ventre. Elle transpire dans la torpeur de la chaleur estivale, elle est écrasée sous le poids de son enculeur. Son corps est envahi de vagues d’extases, son cœur bat la chamade, emballé par les sécrétions d’adrénaline produits par l’excitation de la double pénétration.
Malgré la fièvre et les difficultés à respirer, elle a des frissons, une chair de poule vive et rapide qui part aussi vite qu’elle revient. Fiévreuse, à bout de souffle, elle adore se faire ramoner par ces deux amants. Elle plante ses faux ongles dans le dos de Max tant ils la font jouir.
-OOUUIII ! OOUUUAAARRFF ! Oui ! Baisez-moi comme une pute ! OUIIIIII !

A suivre

Sam Botte

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

postrecap2023

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Tel rose pas cher

Supprimer la publicité en devenant Premium

En devenant Membre Premium, vous nous soutenez et pour vous remercier, nous supprimons toute la publicité. En prime, vous avez accès à des histoires de sexe et du contenu exclusif rien que pour vous !

Bloqueur de publicités

Notre site web est rendu possible par l'affichage de publicités en ligne pour nos visiteurs. Veuillez envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.

Visio Skype

skype tel rose amateur

Histoires lues en ce moment

Médias de la Communauté

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Refuser
Politique de confidentialité
Privacy & Cookies policy
Cookie nameActive
NOTRE POLITIQUE SUR LES COOKIES
En visitant notre site Web et en utilisant nos services, vous comprenez et acceptez la façon dont nous traitons les données personnelles conformément à notre politique de confidentialité. Nous respectons votre vie privée et le droit de contrôler vos données personnelles. Nos principes directeurs sont simples. Nous allons être ouverts avec quelles données nous collectons et pourquoi. Veuillez prendre un moment pour les lire. C'est important ! Les cookies sont de petites quantités d’informations stockées dans des fichiers au sein même du navigateur de votre ordinateur. Les cookies sont accessibles et enregistrés par les sites internet que vous consultez, et par les sociétés qui affichent leurs annonces publicitaires sur des sites internet, pour qu’ils puissent reconnaître le navigateur. Les sites Internet peuvent uniquement accéder aux cookies qu’ils ont stockés sur votre ordinateur.
En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site. Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :
  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (emailing, enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.
Vos Choix Concernant les Cookies et Balises Web Vous avez le choix de configurer votre navigateur pour accepter tous les cookies, rejeter tous les cookies, vous informer quand un cookie est émis, sa durée de validité et son contenu, ainsi que vous permettre de refuser son enregistrement dans votre terminal, et supprimer vos cookies périodiquement. Vous pouvez paramétrer votre navigateur Internet pour désactiver les cookies. Notez toutefois que si vous désactivez les cookies, votre nom d’utilisateur ainsi que votre mot de passe ne seront plus sauvegardés sur aucun site web. Pour plus d’informations relatives aux méthodes vous permettant de supprimer et de contrôler les cookies stockés sur votre ordinateur, consultez le site suivant : http://www.allaboutcookies.org/fr/ Comment configurer votre navigateur
  • Firefox :
    • 1. Ouvrez Firefox
    • 2. Appuyez sur la touche « Alt »
    • 3. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
    • 4. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
    • 5. Dans le menu déroulant à droite de « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
    • 6. Un peu plus bas, décochez « Accepter les cookies »
    • 7. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Internet Explorer :
    • 1. Ouvrez Internet Explorer
    • 2. Dans le menu « Outils », sélectionnez « Options Internet »
    • 3. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
    • 4. Cliquez sur « Avancé » et décochez « Accepter »
    • 5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Google Chrome :
    • 1. Ouvrez Google Chrome
    • 2. Cliquez sur l’icône d’outils dans la barre de menu
    • 3. Sélectionnez « Options »
    • 4. Cliquez sur l’onglet « Options avancées »
    • 5. Dans le menu déroulant « Paramètres des cookies », sélectionnez « Bloquer tous les cookies »
  • Safari :
    • 1. Ouvrez Safari
    • 2. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
    • 3. Sélectionnez l’icône « Sécurité »
    • 4. À côté de « Accepter les cookies », cochez « Jamais »
    • 5. Si vous souhaitez voir les cookies qui sont déjà sauvegardés sur votre ordinateur, cliquez sur « Afficher les cookies »
Save settings
Cookies settings