Histoires taboues et histoires de sexe Prostitution Zoophilie

Histoire sexe Prise dans un cercle vicieux Chapitre 6

Histoire sexe Prise dans un cercle vicieux Chapitre 6

Elle a un cul superbe, bien charnu, dans lequel on a envie de mordre à pleines dents.
Jean écarte les fesses potelées et la pénètre d’une seule poussée, presque violemment.
Il reste un instant immobile, puis entame un va-et-vient ample et profond, manifestant bruyamment son plaisir.
– Qu’est-ce que c’est bon de te baiser…  Il en a de la chance Karim ! Tu es vraiment bonne !
– OOOOH… Jean !… OOUUIIII ! Je sens bien ta bite… Elle est bien dure…
– AAARRRFFF… C’est toi qui me rends dur comme ça tu sais… !

La maintenant plaquée contre le plateau de la table, il la baise vigoureusement, ce qu’elle a l’air d’apprécier à en juger les cris d’encouragement qui résonnent dans le salon
Jean sourit en pensant à la caméra qui tourne derrière le miroir sans tain qui filme les ébats, grâce à un matériel vidéo sophistiqué et des micros cachés de l’autre côté.
La table oscille sous le pilonnage encaissé par Nicole, qui s’agrippe au plateau tant bien que mal.
– OUI… OUI… OOOHH… AAARRRHHH !
– OOOHH… Qu’est-ce qu’elle est bonne, putain !
– Oui… OUI… Fait moi l’amour !!!! Tu es bien dur… Alors baise-moi bien !
– Karim était sûr que tu étais un bon coup !

Karim se lève et vient se mettre face à Nicole, lui effleurant le visage de son sexe tendu.
Avec une avidité étonnante elle referme sa bouche sur le membre de son amant, comme si elle attendait ce moment depuis longtemps et se met à le sucer, s’efforçant de l’avaler le plus profondément possible.
Mais Karim ayant été formidablement doté par la nature, elle doit se contenter d’en engloutir la moitié.

Le contact du membre contre sa langue et son palet est un vrai bonheur, chaud et dur, elle le sent palpiter, ce qui décuple son sentiment d’ivresse.
Jean se déchaîne, il lui saisit les bras, les tire en arrière, la forçant à se relever légèrement, le dos cambré, buste saillant, il redouble d’ardeur pour lui défoncer la motte.
Elle n’est plus que jouissance, cependant ses cris s’étouffent dans sa gorge obstruée par le membre imposant de Karim.

Aux tremblements qui agitent soudain son corps, Karim comprend qu’elle vient jouir, la bite de Jean profondément plantée en elle.
Il échange un regard de satisfaction avec son ami, un regard qui scelle leur complicité et leur détermination à profiter de l’incroyable salope qui s’est offerte à eux.
– Viens sur le canapé… ! Dit Jean, avec un clin d’œil à Karim.
Il se retire et s’installe sur le canapé, couché sur le dos, invitant Nicole à le chevaucher.
Elle s’exécute, encore un peu sonnée par l’orgasme qui vient de l’emporter, elle enjambe Jean, se positionnant au-dessus de la verge dressée, la guide vers son puits d’amour et s’empale lentement dessus en gémissant de plaisir.

Cambrée, prenant appui sur les cuisses de son partenaire, la poitrine en avant, elle se met à onduler du bassin, à la recherche des meilleures sensations.
Jean n’est pas l’Apollon absolu, tant s’en faut, plutôt petit et bedonnant, il a un style de père tranquille, mais la nature l’a doté d’une virilité vigoureuse propre à combler les attentes des femmes.
En glissant sur la bite dressée, une fulgurante sensation de bonheur la traverse, tandis que ses chairs s’écartent sous la pression.
– OOUUUCHH ! AAAFFF….… C’est bon… OUUUII… OOUUUIIIII !

Il s’est emparé des lourds mamelons qui se dressent fièrement au-dessus de lui, enfonçant ses doigts sans ménagement dans la chair souple et soyeuse.
Sa partenaire semble ravie du sort qu’il leur fait subir en les malaxant avidement, tirant et pinçant les pointes sans ménagement.
– Putain, qu’est-ce que j’aime tes seins !!! Ils sont vraiment beaux !
– Profites-en… ils sont à toi… !
– Viens un peu vers moi… Voilà, comme ça… ! Dit Jean.

Elle se penche vers lui, offrant à la bouche impatiente de son partenaire a ses appétissants mamelons, qui s’empresse d’en sucer les pointes gonflées.
Il les aspire entre lèvres, les tire et les mordille, les faisant grossir encore.

Les gémissements de plaisir se mêlent au souffle bruyant de Jean qui se donne à fond pour la pénétrer le plus profondément possible, avec des mouvements de reins amples et rapides.
– OUUUCHH…. Putain…. C’est bon !
– OUUIII…OOUIIIII…. Vas-y!!! AARRRRGN ! Mets-la-moi bien….
– OUAH….FFFRRR ! Je te la mets bien au fond… !

Karim s’approche de Nicole et lui écarte les fesses, dévoilant le sillon d’une croupe magnifique, ronde et bien charnue, et la petite rosette plissée de l’anus.
Ses doigts suivent la raie puis s’attarde sur l’anus sur lequel il dépose un filet de salive avant de le caresser du bout de l’index, en petits mouvements concentriques.
Longuement il lui caresse le cul, massant le petit œillet, gagné par un désir frénétique de le posséder, de sentir sa verge irrésistiblement serrée dans l’étroit conduit.
– T’as vraiment un beau cul …  S’exclame-t-il, admiratif.

Il introduit un doigt tout entier, l’enfonce lentement, le ressort puis recommence avec deux, fourrageant doucement l’anus qui se détend, allant et venant avec précaution.
Son autre main caresse les fesses nues, les claquant de temps à autre, d’un coup sec qui les fait rougir.
Son érection témoigne de son désir pour sa partenaire, Jean doit reconnaître qu’il a un sacré braquemart, long et épais, formidablement dressé, prêt à s’engouffrer dans la croupe pulpeuse qu’elle lui présente.

À l’introduction des doigts Nicole se crispe, puis se détend, embrassée à pleine bouche par Jean.
Les doigts qui se sont introduit dans son rectum ne lui font finalement du bien par là.
– T’as un beau cul, ma belle ! Tu es vraiment bien foutue… Lui glisse Karim en la doigtant délicatement.
– Alors ? Questionne Jean, qu’est-ce que t’en dis… C’est bon, non ?
– OOH… OUIII… C’est bon…  Répond t-elle en tournant la tête vers celui qui s’apprête à la sodomiser.
Après lui avoir bien assoupli l’anus, il crache sur son sexe puis, le guidant d’une main, il l’appuie sur le petit orifice qui lentement cède sous la pression du gland, lequel s’enfonce peu à peu entre les fesses rondes.
– Va doucement s’il te plaît ! L’implore-t-elle.

Il patiente quelques instants, se retire, mouille encore son sexe de salive, puis la pénètre à nouveau, lentement, attentif à ne pas la blesser.
Progressivement, par petites poussées, il lui pénètre totalement l’anus, infligeant une formidable pression aux chairs intimes qui l’accueillent.

Nicole a l’impression que son cul va éclater, qu’il va la déchirer, car la douleur est vive, mais rapidement elle se découvre une capacité de dilatation tout à fait étonnante, car l’imposante bite glisse à présent facilement, plongeant dans les profondeurs secrètes de ses entrailles.
Cette sensation d’un énorme barreau dans le cul, gênante au début, devient assez grisante, quand il commence à coulisser en elle, comme s’il était doué d’une vie propre, tandis qu’elle gémit doucement, la tête posée sur le torse de Jean.

Celui-ci, qui a stoppé ses mouvements pendant l’introduction, reprend progressivement ses va-et-vient, en alternance avec Karim qui la tient fermement par les hanches.
Ce dernier la sodomise maintenant de plus en plus vigoureusement, la pénétrant d’un sexe dur comme la pierre, assouvissant enfin son désir, encore saillir la femme de son collègue en double.

Elle crie comme jamais elle n’a crié, secouée par les coups de boutoir de ses deux amants. – OOOORR ! OUUUUH !!! C’est bon ! C’est trop bon !
– AAARRFFF ! Ce cul… Il est bon ton cul… Qu’est-ce que j’aime le baiser ! Crie Karim.
– OOUUUCHH… Je vous sens bien ! C’est incroyable de sentir vos deux queues en moi !
– On va te faire jouir ma belle…. Comme une pute, car tu es ma putain ! Hein !! Dit le que tu es ?
Je vais jouir dans ton cul de putain !
– OUUII… OUIIII…. Je suis ta putain…. Faites-moi sentir vos queues !
– OUUUCHH ! Qu’est-ce qu’elle est bonne la Nicole… Crie Jean d’une voix rauque. Tu la sens ma queue ?

– Oui, elle est bien dure… Baisez-moi…baisez-moi bien fort… ! – Tu es notre pute !!! Tu es une pute!!! Dit le nous que tu es notre pute, une pute quoi !! – HOOOO..HHH VOT….PUUUTEEE….                                                                                                                                                                                                                   – Allez… Jouis ma belle, c’est ça, vas-y, jouis… ! L’encourage-t-il. – MMMM…….OOOHHH……MMMMMMMMMM…………..

– Tu les aimes les grosses bites, hein… ? Renchérit Karim en s’enfonçant entre ses fesses, lui dévastant l’anus de sa grosse queue brune.
– OOOOOOOHHH…OUUIIII….MMMMOUIIII…. !
– Dis-le… ! Insiste-t-il
– J’aime vos grosses bites. ! OUUIIIII….MMMMMMM !!!!! C’est si bon… ! – Dit le encore, je suis une putain qui adore les grosses bites !                                                  – …. ?
– Allez dit nous que tu es ma putain !!!! – MMM !! AARR… JEEE….SUIIIS…TAAA….PUUUTAINNN….AIIIMEE LLEES GROOOSSSES BIIITES !! AAARRRGGNNN !!!!
Elle-même n’aurait jamais imaginé qu’en bonne de mère de famille exemplaire, sage et réservée, elle se serait laissé aller ainsi à des pulsions presque animales.

Des larmes de bonheur perlent aux yeux de Nicole, prise en sandwich entre les deux hommes, défoncée par leurs formidables pieux de chair.
Minute après minute, le va-et-vient des deux sexes qui la pilonnent, de façon incessante, fait monter en elle une jouissance incroyable qui la transporte vers des sommets rarement atteints.

Le claquement des cuisses contre les fesses nues, le chuintement caractéristique des membres qui vont et viennent, les cris de plaisir créent une tension quasi orgiaque dans la pièce.
Le corps peloté par les mains fébriles de Jean, qui se défoule sur ses seins, elle s’abandonne aux assauts énergiques de ses deux amants, les encourageant bruyamment à la baiser encore et encore.
– OOOOHHH… Oui ! Oui ! Allez-y…. Encore…OUIII Baiser la putain !
– Putain, tu es trop bonne…. ! S’exclame Karim. Vraiment bonne… !
– OUIIII… HAANN …OOUUUCCHH … Vous êtes gros…OUUIII… C’est bon !
À leurs cris les deux hommes viennent de jouir, presque en même temps, profondément plantés en elle.
Ils soufflent comme des bêtes, éjaculant leur foutre bouillant qui jaillit abondamment, noyant littéralement les deux orifices de leur partenaire.
Ils lui mettent une sacrée dose !
Nicole a joui également, intensément, son corps est traversé de tremblements, tandis que ses deux partenaires s’activent encore en elle, à un rythme qui reste soutenu, lâchant leurs dernières bordées de sperme.

Finalement Karim, puis Jean se dégagent, s’écroulant de chaque côté de leur amie qui se tient péniblement à quatre pattes, essoufflée, les yeux mi-clos, l’intérieur des cuisses couvert d’un liquide crémeux qui s’écoule de ses orifices dilatés.
– Qu’est-ce que c’était bon… Leur dit-elle, merci, merci ! Merci mes chéris …
Et elle les embrasse l’un après l’autre, d’un long baiser à pleine bouche.

Elle regarde les deux sexes encore érigés, trempés de mouille et de sperme mélangés, les empoigne et les suce tour à tour, avec un grand sourire de contentement. Son plaisir de les enfourner est évident et elle ne ménage pas sa peine, tandis que Jean et Karim lui caressent ses seins, tendus, terriblement gonflés de jouissance.
– J’aime vos sexes, vous savez ! J’ai adoré les avoir en moi !

Ils sont impressionnés par l’énergie qu’elle déploie à branler et sucer les membres qui sont restés bien raides, prêts à l’honorer.
Ils sont face au miroir, et donc de la caméra, ainsi elle ne perd rien de leur plaisir, ni du regard étrangement brillant de Nicole qui s’active sur leur virilité, une dans chaque main.
Agenouillée entre eux, il est clair qu’elle est dans un état d’excitation extraordinaire emportée par une soif de sexe que lui ont communiqué les deux compères.

Jean, allongé nu sur le canapé, son ventre replet, son sexe épais enserré dans la main qui monte et qui descend, le décalottant totalement, faisant gonfler le gland devenu écarlate.
Jean la regarde le branler, un sourire au coin des lèvres, en grognant de contentement, tandis que sa main droite disparaît sous les fesses de Nicole qui lâche un petit gémissement, certainement quand les doigts s’introduisent en elle.
– OOOO..OUIII… C’est bon ce que tu me fais ! Continue…. Oui !

Elle se concentre sur Jean, referme ses deux mains sur la bite maintenant bien dure, elle le branle de plus en plus vigoureusement.
Le sentant proche de la jouissance, elle se baisse et avale le sexe turgescent qu’elle suce jusqu’à ce qu’il finisse par éjaculer à nouveau, déversant dans sa bouche un flot de jute blanche et épaisse.
Il lui maintient la tête enfoncée sur sa queue, ignorant les hoquets de sa partenaire qui s’étouffe du sperme fusant au fond de sa gorge.

– Allez ma belle…! L’encourage-t-il. Avale bien tout ça… c’est bon pour toi… !
Puis c’est au tour du membre de Karim de disparaître dans la bouche affamée, littéralement happé par les lèvres minces de sa nouvelle maîtresse.
Assurément Nicole a pris goût à cette verge robuste, fièrement érigée, engloutie avec jubilation, motivée par le plaisir qu’elle lit dans les yeux de son amant maghrébin.
Pour Jean il est évident qu’elle aime la bite, à voir comment elle descend lentement le long de l’imposante tige, les lèvres serrées, avant de remonter jusqu’au gland lisse et bombé qu’elle lèche avec précaution. Cette bite a dû lui faire un bien fou tout à l’heure en lui ravageant le cul, elle ne s’en lasse plus.

Elle suce longuement son amant, accompagnant son mouvement d’une bonne branlette de la main droite, le serrant bien fort à la base pour augmenter la pression dans le gland cramoisi qu’elle sent proche de l’explosion, jusqu’à faire jouir une nouvelle fois son partenaire, s’abreuvant avec délectation de sa semence.

D’abondants jets de foutre fusent dans sa bouche ouverte, qu’elle savoure longuement avant d’avaler le tout avec un grand sourire de contentement.                                    – Putain !! Qu’elle est bonne cette pute !!!!!!
Elle s’évertue à ne rien laisser perdre, léchant avec beaucoup d’application le fabuleux mandrin qui se dresse devant elle, décidément infatigable.
– À propos, j’ai un pote qui rêve de baiser une femme comme toi ! Je lui dis de passer ?
– Je ne suis pas une pute !
– Non, mais tu nous l’as bien dit que tu es notre putain ?
– Oui, toutefois ce sont les circonstances qui ont fait que !
– Et bien on va les forcer !

A suivre

Sam Botte

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

postrecap

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Femmes chaudes

Sexe Gratuit

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Supprimer la publicité en devenant Premium

En devenant Membre Premium, vous nous soutenez et pour vous remercier, nous supprimons toute la publicité. En prime, vous avez accès à des histoires de sexe et du contenu exclusif rien que pour vous !

Bloqueur de publicités

Notre site web est rendu possible par l'affichage de publicités en ligne pour nos visiteurs. Veuillez envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.

Visio Skype

skype tel rose amateur

Webcam Skype

telrosegol

Médias de la Communauté

Rencontres

Sexe à distance

téléphone rose pas cher
Politique de confidentialité
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
eu_cookies_bar
eu_cookies_bar_block
eu_cookies_bar_decline
NOTRE POLITIQUE SUR LES COOKIES
En visitant notre site Web et en utilisant nos services, vous comprenez et acceptez la façon dont nous traitons les données personnelles conformément à notre politique de confidentialité. Nous respectons votre vie privée et le droit de contrôler vos données personnelles. Nos principes directeurs sont simples. Nous allons être ouverts avec quelles données nous collectons et pourquoi. Veuillez prendre un moment pour les lire. C'est important ! Les cookies sont de petites quantités d’informations stockées dans des fichiers au sein même du navigateur de votre ordinateur. Les cookies sont accessibles et enregistrés par les sites internet que vous consultez, et par les sociétés qui affichent leurs annonces publicitaires sur des sites internet, pour qu’ils puissent reconnaître le navigateur. Les sites Internet peuvent uniquement accéder aux cookies qu’ils ont stockés sur votre ordinateur.
En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site. Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :
  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (emailing, enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.
Vos Choix Concernant les Cookies et Balises Web Vous avez le choix de configurer votre navigateur pour accepter tous les cookies, rejeter tous les cookies, vous informer quand un cookie est émis, sa durée de validité et son contenu, ainsi que vous permettre de refuser son enregistrement dans votre terminal, et supprimer vos cookies périodiquement. Vous pouvez paramétrer votre navigateur Internet pour désactiver les cookies. Notez toutefois que si vous désactivez les cookies, votre nom d’utilisateur ainsi que votre mot de passe ne seront plus sauvegardés sur aucun site web. Pour plus d’informations relatives aux méthodes vous permettant de supprimer et de contrôler les cookies stockés sur votre ordinateur, consultez le site suivant : http://www.allaboutcookies.org/fr/ Comment configurer votre navigateur
  • Firefox :
    • 1. Ouvrez Firefox
    • 2. Appuyez sur la touche « Alt »
    • 3. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
    • 4. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
    • 5. Dans le menu déroulant à droite de « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
    • 6. Un peu plus bas, décochez « Accepter les cookies »
    • 7. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Internet Explorer :
    • 1. Ouvrez Internet Explorer
    • 2. Dans le menu « Outils », sélectionnez « Options Internet »
    • 3. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
    • 4. Cliquez sur « Avancé » et décochez « Accepter »
    • 5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Google Chrome :
    • 1. Ouvrez Google Chrome
    • 2. Cliquez sur l’icône d’outils dans la barre de menu
    • 3. Sélectionnez « Options »
    • 4. Cliquez sur l’onglet « Options avancées »
    • 5. Dans le menu déroulant « Paramètres des cookies », sélectionnez « Bloquer tous les cookies »
  • Safari :
    • 1. Ouvrez Safari
    • 2. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
    • 3. Sélectionnez l’icône « Sécurité »
    • 4. À côté de « Accepter les cookies », cochez « Jamais »
    • 5. Si vous souhaitez voir les cookies qui sont déjà sauvegardés sur votre ordinateur, cliquez sur « Afficher les cookies »
Save settings
Cookies settings