Mettez ce lien en favoris en cas de problèmes de connexion sur le blog. Vous pourrez nous retrouver et avoir des infos !

Le secret de Grandma

Plus tôt ce mois-ci, ma grand-mère est décédée dans son sommeil. Mamie n’avait que 66 ans quand elle est morte, mais cela ne s’était pas produit de façon inattendue. Les médecins lui avaient donné deux mois lorsqu’ils ont découvert le cancer qui détruisait lentement son corps, et c’était à peu près tout ce qu’elle avait obtenu. Au moins, elle n’a pas beaucoup souffert.

Après les funérailles et la période de deuil, il restait la tâche de déménager tous les biens de Mamie hors de sa maison et de les préparer pour la vente. Rassembler, trier et entreposer les biens d’une vie est beaucoup de travail, et j’ai décidé de prendre quelques jours de congé de la fac pour être avec ma famille et l’aider autant que je pouvais. Mon aide a été acceptée avec plaisir et maman m’a occupé presque tout le temps pendant les deux derniers jours.

Aujourd’hui, c’était un samedi, ce qui signifiait que papa n’avait pas besoin d’aller travailler et qu’il aidait plutôt maman. J’ai été relevé de mes fonctions pour la journée et je suis resté à la maison pour rattraper le temps perdu.frere soeur 2 - Histoire taboue inceste Le secret de Grandma Chapitre 1

J’avais transpiré sur un essai toute la matinée et j’avais mal aux yeux en regardant l’écran de l’ordinateur. Heureusement, j’avais déjà bien progressé et j’avais le temps de faire une pause bien méritée. J’avais très soif, alors j’ai décidé d’aller à la cuisine et de faire une descente dans le réfrigérateur pour trouver des boissons gazeuses ou du jus de fruits et peut-être quelque chose à manger aussi.

J’ai trouvé des restes de salade de thon dans le frigo et j’ai fait de bons sandwiches. Puis je me suis versé un grand verre de jus de fruits pour aller avec. Alors que je ramenais le butin dans ma chambre, j’ai entendu quelqu’un murmurer mon nom. J’ai regardé autour de moi et j’ai finalement aperçu ma petite sœur, qui est entrée par une fissure dans la porte. Elle posa le doigt sur ses lèvres et me fit signe de me rapprocher.

« Sont-ils toujours partis ? » chuchota Audrey.

J’ai hoché la tête : « Maman et papa sont allés chez tante Shelley pour l’après-midi. »

Audrey ouvrit la porte et traversa rapidement la pièce, portant quelque chose de volumineux et rectangulaire sous son pull. Intrigué par le comportement secret de ma sœur, je l’ai suivie.

« Qu’est-ce que tu as là-dessous, des livres ? » Je lui ai demandé quand je l’ai arrêtée.

« Je ne peux pas te le dire. C’est un secret » dit-elle

« Viens, je vais te laisser prendre un de mes sandwichs »

Elle regarda la nourriture affamée. « C’est la salade de thon de maman ? »

« Oui, le dernier. Montre-moi ce que tu as et tu peux en avoir un ».

Elle a considéré mon offre pendant un moment. « D’accord, mais ne le dis pas à maman ou papa »

Je lui ai promis de ne rien dire et je l’ai conduite dans ma chambre.

« Alors, qu’est-ce que tu caches ? Des magazines cochons ? » J’ai demandé en m’asseyant à mon bureau.

« Non, quelque chose de bien mieux : Elle m’a dit et a récupéré un paquet de livres anciens sous son pull, me montrant involontairement son estomac serré et son soutien-gorge bleu-bébé, et m’a dit qu’elle n’avait plus qu’à le mettre dans son sac.

“Des journaux intimes ? Il n’y avait pas de journaux intimes !” J’ai dit, un peu distrait.

L’une des tâches qui m’avaient été confiées était de rassembler tous les livres de Mamie, de les mettre dans des boîtes en carton solides et de les transporter à la voiture. Chaque livre, magazine ou autre document écrit dans la maison avait été entre mes mains au moins deux fois. S’il y avait eu des journaux intimes, je l’aurais su.

“Je sais !” dit Audrey en empilant les livres sur mon bureau. “Maman les a cachés. Je l’ai vue quand j’apportais un sac de vêtements au garage. Elle se comportait bizarrement, comme si elle me cachait quelque chose. J’ai fait semblant de ne pas le remarquer et je suis partie, mais j’ai gardé un œil sur elle. Quand maman a cru qu’elle était de nouveau seule, je l’ai vue ranger ce petit paquet dans l’une des boîtes avec les ordures. Dès qu’elle s’est retournée une minute, j’ai déterré le paquet et c’est ainsi que j’ai trouvé ces livres. Elle les avait enveloppés dans une vieille nappe, alors je les ai échangés avec quelques annuaires téléphoniques et les ai mis dans le sac de vêtements à la place.”

frere soeur 1 - Histoire taboue inceste Le secret de Grandma Chapitre 1“Et ce sont les journaux intimes de Mamie, hein ?”

“Oui, j’allais les lire. Tu sais, je ne sais pas grand-chose sur Mamie. Je me demande pourquoi maman voulait les jeter.”

“Peut-être qu’elle ne savait pas que c’était des journaux intimes ?” J’ai demandé en mangeant un sandwich.

“C’est ce qu’elle a demandé avec sarcasme, en brandissant un carnet à oreilles de chien avec de grosses lettres dorées en relief sur un devant rose délavé, en épelant clairement les mots” Mon journal ».

« Je ne sais pas, Audrey. Demande à maman »

« Et dire à maman que j’ai les journaux intimes ? Je croyais que tu étais censé être le plus intelligent ? Si elle voulait jeter les journaux intimes en secret, elle les prendra dès qu’elle saura que je les ai. »

« Peut-être que la réponse est à l’intérieur »

« C’est ce que je pensais. Je peux le lire ici ? »

« Tais-toi, j’ai beaucoup de travail. »

Audrey a laissé tomber son beau cul sur mon lit, a ouvert le premier des cinq livres et a commencé à lire pendant que je m’asseyais à mon bureau pour finir ma rédaction. Elle a continué à lire tout l’après-midi, gloussant parfois et faisant des bruits sympathiques à d’autres moments. Quand nos parents sont revenus et que maman nous a appelés pour le dîner, elle était déjà à mi-chemin du premier volume.

« Et, as-tu appris quelque chose ? » J’ai demandé. Je n’étais pas vraiment intéressé, mais un peu d’intérêt feint semblait toujours rendre ma sœur heureuse. Cette fois n’a pas fait exception à la règle.

« As-tu découvert pourquoi maman voulait se débarrasser de ces livres ? » J’ai ajouté.

« Peut-être. Tu savais que Mamie était une très vilaine fille quand elle avait notre âge ? »

« Vilaine ? Comme d’une manière sexuelle ? Elle a baisé toute l’équipe de foot ou quoi ? Tu crois que maman a honte de Mamie ? »

« Non, espèce de chien ! Rien de tel ! » Audrey sifflait en colère. « Vient dans ma chambre après le dîner, je te dirai ce que j’ai appris jusqu’ici. »

Il était déjà tard quand nos parents sont rentrés à la maison, alors le dîner était à emporter devant la télé. Ça ne me dérangeait pas ; j’ai toujours aimé la cuisine chinoise et il n’y aurait pas d’assiettes à nettoyer après. Moins d’une demi-heure plus tard, j’ai suivi Audrey dans sa chambre.

« Alors, parle-moi de la petite nympho », j’ai dit quand Audrey a fermé la porte derrière nous.

Elle m’a juste regardé d’un air désapprobateur, ne se faisant même pas honneur de me répondre.

J’ai essayé de rire, avec succès, c’est ce qu’il me semblait.

« Eh bien, elle écrit qu’elle se masturbe tout le temps. Parfois cinq ou six fois. »

Il n’y a pas eu tant de nouvelles choquantes. Il y a eu des jours où même moi, j’avais réussi à faire mieux que ça.

« C’est tout ? » J’ai dit, un peu déçu.

« Laisse-moi finir, pas à la maison, mais à l’école ! »

« Quoi, tu veux dire dans les toilettes des filles, comme Anne ? »

« Euh.... Oui, mais même en classe, avec tout le monde autour »

« Pas possible ! »

« Oui, écoutez ce passage : elle est à l’école et a fantasmé sur un des garçons toute la matinée... »

Elle a pris le livre, est retournée quelques pages en arrière et a commencé à lire.

"...Quand je suis allé pisser pendant la récréation, ma culotte était toute humide, alors j’ai pensé qu’il valait mieux l’enlever et la mettre dans mon sac. Je n’avais pas de culotte neuve avec moi, alors j’ai dû m’en passer. La cloche n’avait pas encore sonné, alors je suis resté là et j’ai chatouillé ma chatte un peu plus longtemps. C’était un tel soulagement de me toucher enfin et j’étais sur le point de me sentir bien quand la cloche a sonné. C’était un peu dommage parce que j’étais si près du but, mais je ne pouvais pas risquer de me faire prendre, alors j’ai nettoyé aussi bien que possible et j’ai rejoint les autres en classe. »

« C’est trop mignon, imaginez Mamie, se doigtant secrètement la chatte sur les toilettes de l’école dans les années 1960 ! dit-elle, toute excitée et rieuse. Tout ce que j’imaginais, c’était la frêle vieille femme que j’avais vue pour la dernière fois, quelques heures avant sa mort. Penser qu’elle se masturbe me dégoûtait.frere soeur 3 - Histoire taboue inceste Le secret de Grandma Chapitre 1

“C’était si vilain d’être nue sous ma jupe, mais l’air frais était vraiment agréable sur ma chatte humide. Quand je suis arrivé en classe, M. Wilson avait fermé les rideaux et était occupé à charger un film dans le projecteur. J’étais contente qu’il fasse noir dans la pièce, pour ne pas avoir à m’inquiéter que quelqu’un voie ma jupe quand je m’assois. Et ça se serait très bien passé sans Liv.

Elle m’a vu tenir ma jupe pendant que je m’asseyais et m’a demandé si je ne portais pas de culotte. Je lui ai dit d’oublier, mais bien sûr que non. Elle a saisi l’ourlet de ma jupe et l’a soulevé assez haut pour voir mon buisson. J’ai crié et lui ai giflé la main. Tout le monde nous regardait et nous donnait un avertissement. S’il avait pu voir sous mon bureau, il nous aurait fait expulser.

‘Cette stupide Liv n’a pas reculé après ça, et quand le film a commencé, elle a remis sa main sous ma jupe. J’ai vite fermé les jambes et lui ai dit d’aller se faire voir, mais elle a poussé son doigt entre mes jambes et a touché les plis de ma chatte nue’.

‘Attends une minute, qui est cette Liv de toute façon ?’ J’ai interrompu ma sœur.

‘Olivia est en quelque sorte sa meilleure amie. Elle est encore pire que grand-mère.’

‘Heureusement, elle a retiré sa main avant que M. Wilson ne voie ce qu’elle faisait. Elle n’a rien fait pour le reste du film, mais son bref contact m’avait rendue toute chaude. Je savais qu’il n’y avait aucun moyen que le prof permette à quelqu’un d’aller aux toilettes aussi peu de temps après la récréation, alors je devais m’abstenir. Pour empirer les choses, le film était la pièce de Shakespeare la plus ennuyeuse de tous les temps et tout ce à quoi je pouvais penser, c’était à quel point ça me ferait du bien de me toucher. Finalement, je n’en pouvais plus et pendant que le film jouait encore, j’ai relevé le côté de ma jupe et glissé ma main en dessous. Je me suis un peu affaissé et je me suis appuyé contre le mur pour que personne ne puisse voir ce qui s’était passé sous mon bureau.

J’ai laissé mes doigts courir à travers les boucles et ensuite entre mes jambes. C’était si propre que je n’ai pas pu m’arrêter. J’ai appuyé un doigt sur mon bouton et je l’ai frotté en petits cercles jusqu’à l’apogée.’

‘Tu vois ce que je veux dire ? Et ce n’est pas la seule fois, elle l’a fait beaucoup plus après ça, même avec la lumière allumée.’

‘Wôw, c’était vraiment chaud’ j’ai dit. Mon dégoût initial avait plus que disparu.

‘Oui, je vois ça’, dit Audrey en riant, montrant du doigt le renflement de mon pantalon.

‘Et alors. Tes mamelons sont durs aussi, et je parie que ta culotte est trempée’, me suis-je rétracté.

‘Tu crois que je devrais les enlever, alors ?’

Je savais que c’était ma sœur qui parlait, mais je n’étais jamais sûr qu’elle plaisantait ou qu’elle flirtait avec moi. Ça ne m’a pas empêché de lui faire une réplique tout aussi inappropriée.

‘Bien sûr, vas-y. J’éteins les lumières et je mets un film ennuyeux pour que tu puisses doigter ta chatte pendant que je fais semblant de ne pas le voir.’

Un petit oreiller duveteux m’a frappé à l’estomac.

‘Tu devrais utiliser celui-là pour couvrir ta petite bite afin de pouvoir jouer avec toi-même pendant l’histoire suivante. Tu veux que je le lise ?’

‘Bien sûr, si c’est ce qui t’excite’

‘D’accord, mais essaie de ne pas éjaculer sur mes coussins’

La suite de cette saga demain même heure ! 

tel rose sans attente
6 Commentaires
  1. Lisa Lucie
    Nicolas 1 mois Il y a

    Hate, de lire la suite

  2. Lisa Lucie
    Theo 1 mois Il y a

    Très belle histoire excitante, ça me fait penser à ma grand-mère qui s'enfermait toujours dans les toilettes le soir entre 19 heures et 19 heures 30,quand je passai les mois d'été chez elle je la surveiller discrètement et après son passage je m'assurai qu'elle suivait le jt télévisé et je m'enfermer à mon tour pour chercher toutes ces odeurs et traces sur la cuvette que je lécher ,ça me faisait une excitation suprême et j'imaginais une vulve aux poils blancs (chose que j'ai pu vérifier sur son lit de mort)

    • Lisa Lucie
      Lucie 1 mois Il y a

      la fin de ton commentaire est... trash !

      • Lisa Lucie
        Theo 1 mois Il y a

        Bonsoir Lucie,désolé si je t'ai choquée

      • Lisa Lucie
        Theo 1 mois Il y a

        Donc je corrige,je n'ai pas cherché à voir de façon salasse ,mais vois tu j'ai participé à son embaumement de façon volontaire

  3. Lisa Lucie
    Pierre 1 mois Il y a

    Superbe histoire. Vivement la suite.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

©2019 XFR - Histoires taboues et téléphone rose - Mentions Légales  - (DMCA) Remove content - CGU - Cookies et confidentialité

 
hébergement de qualité
Thanks!


NOUVELLES FILLES ! 

5 nouvelles amatrices coquines ont rejoint le service ! Alexia la charnue, Angélique la mature, Caroline la Milf, Mélanie la folle du sexe et Yasmina une cougar très chaude.

Envie d'un dial chaud en direct sans attenteT'es chaud et tu as envie de jouir avec une femme au téléphone rapidement?

Appelle notre service maintenant et discute avec des amatrices coquines et libertines qui sont chez elles. Plus de 25 filles t'attendent 24h/24h et 7j/7j pour te donner du plaisir avec leur voix sensuelle et sexy. Elles feront tout pour te faire jouir ! Durée moyenne d'une conversation 7 minutes. Tu peux donc prendre ton pied pour 2.80€ sans sortir de chez toi et en toute discrétion ! Une expérience que tu n'oublieras pas de sitôt !

Clique sur le numéro pour appeler directement.

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account