Mettez ce lien en favoris en cas de problèmes de connexion sur le blog. Vous pourrez nous retrouver et avoir des infos !

« Je pense que Mamie aurait dû leur dire. » dit Audrey en détachant sa ceinture de sécurité. « Ou au moins papa. Je veux dire, c’est sa mère, tu ne voudrais pas savoir qui est ta vraie mère ? »

« Eh bien... il la connaissait. Il n’a jamais su qu’elle... »

« On devrait peut-être leur dire ? »

« Non, je ne pense pas qu’on devrait. Pour ce qu’on en sait, papa ne sait même pas qu’il a été adopté. »

« Oui, mais quand même... »

« De toute façon, si tu leur dis, tu ferais aussi bien de leur dire que tu as pris ces journaux. »

« J’en suis à la moitié du dernier volume, mais tu as raison, ne leur disons encore rien. »

« D’accord. Qu’est-ce qu’on fait maintenant ? »

« Eh bien... pourquoi ne pas... aller dans notre chambre... et la donner à ta petite nièce ? »

« Comment peux-tu être excitée tout d’un coup ? »sexe inceste sur xfr 4 1600x1199 - Histoire taboue inceste Le secret de Grandma Chapitre 14 Final

« Je suppose que c’est dans mes gènes. Je n’y peux rien, j’ai juste besoin de la bite de mon frère en moi. »

« J’adore nos gènes », je gloussais en ouvrant la porte à ma sœur.

On a apporté nos affaires dans la maison et on a couru dans la chambre d’Audrey. Audrey a déchiré mes vêtements et s’est déshabillée aussi. Quelques secondes plus tard, elle était à genoux et avait les lèvres enroulées autour de ma bite. Si je n’avais pas déjà été en érection, sa douce bouche m’aurait rendu dur en quelques secondes.

Elle s’est ensuite mise sur le lit, les fesses en l’air et l’épaule appuyée sur le matelas. Elle regardait mon érection avec une faim sexuelle inaltérée. « Baise-moi, mon frère », murmura-t-elle en répandant ses lèvres gonflées avec ses doigts.

Je me tenais derrière elle et je l’ai tirée jusqu’au bord du lit. Je lui ai donné un coup de langue rapide et je me suis mis derrière elle. De sa main libre, elle m’a attrapé la bite et a guidé la pointe entre ses lèvres lisses. Elle était aussi tendue et chaude que d’habitude et très mouillée aussi. J’ai complètement glissé et j’ai commencé à pousser tout de suite. Bientôt, nous avons eu un bon rythme et de douces claques remplissaient la salle.

Après des semaines de baise en secret, j’imagine qu’il fallait s’attendre à ce qu’on devienne un peu négligents. J’avais supposé que maman n’était pas à la maison, mais je n’étais pas sûr. Je croyais qu’Audrey savait. Apparemment, elle pensait que je l’avais fait. Alors, j’étais heureux de baiser la chatte de ma sœur, quand soudain notre mère est entrée dans la pièce, portant une brassée de linge plié.

Il n’y avait aucun moyen de cacher ce que nous faisions, je veux dire que le sol était jonché de nos vêtements, nous étions tout nus sur le lit et la bite était profondément enfoncée dans son vagin. Nous trois, nous sommes gelés en état de choc, et d’une manière étrange et fataliste, mon corps a choisi ce moment précis pour jouir. Le seul bruit qui a brisé le silence a été le gémissement involontaire que j’ai poussé lorsque j’ai tiré d’épaisses gerbes de graines dans le vagin de ma sœur.

« Eh bien... » bégaya maman.

« Maman ! » cria Audrey.

« Nnnhhh » j’ai grogné.

Audrey m’a repoussé et a recouvert sa nudité d’une couverture. J’étais maintenant nu, ma bite raide qui giclait encore du sperme, et je n’avais nulle part où me cacher. Je n’arrivais pas à me coucher, il y avait ma sœur nue. Je ne pouvais pas fuir la chambre parce que maman bloquait la porte. Mon cerveau post-orgasmique n’était pas assez alerte pour suggérer de saisir ma chemise ou mon pantalon par terre.

Heureusement, maman était un peu plus astucieuse et m’a jeté une serviette pour couvrir ma modestie. Mais c’est ma sœur qui a parlé la première.

« Ne sois pas fâchée maman »

Maman n’a rien dit, a posé le linge et est sortie de la pièce.

« Merde », je pleurniche.

« Merde, en effet » dit Audrey. « Attends ici, je vais lui parler »

« Ok »

Nous avons rassemblé nos vêtements et nous nous sommes habillés quand maman est rentrée.

« Assieds-toi », dit-elle sévèrement. « Alors, depuis combien de temps ça dure ? »

« Quelques semaines », chuchotais-je.

« C’est arrivé quelques jours après l’enterrement de Mamie. » Audrey a ajouté.sexe inceste sur xfr 3 - Histoire taboue inceste Le secret de Grandma Chapitre 14 Final

« Tu prends la pilule, c’est ça ? »

« Mon Dieu, oui maman ! »

« Ne t’inquiète pas, je ne t’en veux pas, dit-elle, puis elle ajouta : “Mais il faut que ça s’arrête. Ce n’est pas... approprié”

Je pouvais voir la panique et la colère jaillir dans les yeux de ma sœur. Elle ne voulait pas en finir et était prête à se battre avec maman si elle le devait.

“Tu n’as pas le droit de nous arrêter maman ! Pas quand...”

“Quand quoi ?”

“Pas quand tu as baisé ton propre père !” elle a craqué.

Maintenant, c’était au tour de maman d’être sans voix, soufflée par l’explosion soudaine d’Audrey. Elle ne se serait jamais attendue à entendre ces mots et c’était comme si chacun d’eux était un couteau, la poignardant comme il était dit. Elle trébucha et tomba sur le lit, la bouche tremblant en essayant de former les mots qu’elle n’arrivait pas à trouver.

Inconsciemment, Audrey et moi nous sommes rapprochés. Sa main a trouvé la mienne et nos doigts se sont croisés en attendant la réaction de notre mère. Beaucoup de choses dépendaient de ce qui allait se passer ensuite, mais tant que nous étions ensemble, nous pouvions faire face à tout. Tout sauf mettre fin à notre histoire d’amour.

“Comment... comment le sais-tu ?” murmura finalement maman.

“Je... C’est dans le journal de Mamie” avoue Audrey.

“Vous avez son journal ?”

“Oui, j’ai trouvé les livres là où tu les as cachés et je les ai tous lus. Je sais tout ce que tu as fait avec Mamie, Annie et grand-père.”

“Toutes les choses ?” demanda faiblement maman, en insistant sur le premier mot. Bien sûr qu’elle savait à quoi Audrey faisait allusion.

“Oui maman, je connais tous les secrets, et Chuck aussi”

Maman m’a regardé maintenant. Je pouvais voir des larmes se former dans ses yeux. J’avais vraiment pitié d’elle. Je me suis assis à côté d’elle et je lui ai donné un câlin et un baiser. “On t’aime maman, rien ne pourra jamais changer ça.”

“Mais...”

“C’est vrai, maman.” Audrey a ajouté en se joignant à moi pour l’embrasser.

“C’est pour ça que tu voulais détruire ces journaux, maman ? Pour qu’on ne le sache pas ?” Audrey a demandé après qu’on ait cassé notre câlin.

“Non, ce n’est pas comme ça”, soupira maman. “Ce n’est pas moi qui voulais détruire ces journaux, c’est maman. Avant de mourir, elle m’a fait promettre de le faire. Elle m’a dit qu’elle ne voulait pas qu’on sache ce qu’ils contenaient, pas même moi ou Annie.”

Pendant un moment, je me suis senti un peu coupable d’avoir violé la demande de notre grand-mère, même si nous n’étions pas au courant jusqu’à maintenant. En regardant Audrey, j’ai vu que ma sœur ressentait la même chose.

“Eh bien, j’ai presque tout lu...” dit-elle, puis elle hésita un instant, “et je pense qu’elle avait tort. Je pense que tu devrais savoir ce qu’il y a dedans”

sa déclaration m’a un peu surpris, avons-nous vraiment voulu que maman sache qu’elle était mariée à son propre frère ?

“Tu es sûre ?” J’ai demandé.

“Fais-moi confiance”, dit-elle en me regardant.

Je n’ai jamais cru en l’intuition féminine, mais je dois admettre qu’Audrey avait généralement raison quand il s’agit de ce genre de choses. Je n’allais pas me disputer. Elle a récupéré les quatre premiers livres sous son lit et le dernier volume de son sac et a ensuite remis la pile à notre mère. Une à une, maman ouvrit les journaux intimes et lut quelques pages. Même ces quelques pages ont suffi à éveiller son intérêt. Sans rien dire, elle sortit de notre chambre et se retira dans la sienne, fermant la porte derrière elle.

On n’a pas vu maman pour le reste de la journée ni le lendemain. Deux jours de plus, nous avons attendu avec impatience qu’elle réapparaisse. Je ne suis pas retournée à l’université lundi. Ça ne me paraissait pas si important maintenant. Tout ce que je voulais, c’était passer le plus de temps possible avec Audrey et être prêt pour le moment où maman déciderait de se montrer à nouveau. Pendant ce temps, ma sœur et moi avons juré de ne jamais être séparés et avons forgé des plans pour nous enfuir au cas où maman ne nous laisserait toujours pas être ensemble.

Le soleil se couchait déjà le quatrième jour, quand maman a finalement quitté sa chambre et est entrée dans la nôtre. Il était clair qu’elle n’avait pas beaucoup dormi ces jours-ci et que ses yeux étaient enflés et rouges de larmes.

Ma sœur était assise sur mes genoux et elle s’est rapidement levée quand maman est entrée, mais elle s’est assise de nouveau quand maman a fait un geste qui signifiait quelque chose comme » ne te dérange pas ».

« Eh bien... c’est toute une histoire », a-t-elle dit après un court silence gênant.

« As-tu lu tous les livres, maman ? »

sexe inceste sur xfr 5 - Histoire taboue inceste Le secret de Grandma Chapitre 14 FinalElle hocha la tête. « La plupart d’entre eux, en tout cas »

« Même le dernier ? »

Elle a encore hoché la tête.

« Alors, tu as lu la partie sur papa aussi ? »

« Oui » soupira-t-elle. « Mon frère. Mon cerveau ne l’a pas encore accepté, mais mon cœur sait que c’est vrai. »

« Tu ne vas pas le quitter maintenant, n’est-ce pas ? »

« Non ! » dit-elle avec une férocité qui me rappelait l’accès de colère de ma sœur il y a quelques jours, quand les rôles étaient inversés. « Je l’aimerai toujours, ça ne change rien à ça ».

« Mais qu’allons-nous faire maintenant ? »

« Je... » soupirai-elle. « Je ne sais pas... J’ai besoin de plus de temps, je dois réfléchir. »

« Et Chuck et moi ? » demanda-t-elle en me prenant la main.

Maman a donné un autre regard pensif et un sourire faible.

« Vous n’allez pas nous séparer ? » J’ai demandé.

« Il semble que ce serait un peu hypocrite maintenant, n’est-ce pas ? dit-elle en souriant faiblement. “En plus, je ne pense pas que tu m’obéirais de toute façon.”

“Non, on est amoureux”, a dit Audrey.

“C’est... sympa”

“Merci, maman” dit Audrey et embrassa longuement sa mère.

Maman leva les yeux vers l’horloge, s’étira et sembla se débarrasser littéralement de ses soucis.

“J’ai faim”, dit-elle. “Michael est rentré ?”

“Je ne l’ai pas vu, mais il doit rentrer bientôt.”

“Si on sortait dîner tous les quatre ce soir ?” suggère maman.

“Tu veux dire... comme un double rendez-vous ?”

“N’exagère pas, Audrey”, dit maman en riant.

Le bruit du rire de maman a fait des merveilles pour alléger l’atmosphère et quand papa est rentré du travail, elle était presque normale. Elle s’était douchée, s’était bien habillée et surtout, elle souriait à nouveau. Papa était tout simplement heureux que sa femme soit sortie de sa chambre et qu’elle ait accepté son offre de nous emmener au restaurant.

Pendant que papa dirigeait la voiture hors de l’allée, maman posa la main sur sa jambe et lui serra doucement la main dans un geste d’affection délibéré. “Ça te dérange si on s’arrête au cimetière après être allés au restaurant ? Il y a quelque chose que je dois te dire.”

Voilà c'est terminé ! J'espère que ça vous a plu ! 

tel rose sans attente
1 Commentaire
  1. Lisa Lucie
    Denis 4 semaines Il y a

    Un grand merci à l'auteur, histoire extraordinaire que j'ai lu avec passion, jai vraiment beaucoup aimé. MERCi

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

©2019 XFR - Histoires taboues et téléphone rose - Mentions Légales  - (DMCA) Remove content - CGU - Cookies et confidentialité

 
hébergement de qualité
Thanks!


NOUVELLES FILLES ! 

5 nouvelles amatrices coquines ont rejoint le service ! Alexia la charnue, Angélique la mature, Caroline la Milf, Mélanie la folle du sexe et Yasmina une cougar très chaude.

Envie d'un dial chaud en direct sans attenteT'es chaud et tu as envie de jouir avec une femme au téléphone rapidement?

Appelle notre service maintenant et discute avec des amatrices coquines et libertines qui sont chez elles. Plus de 25 filles t'attendent 24h/24h et 7j/7j pour te donner du plaisir avec leur voix sensuelle et sexy. Elles feront tout pour te faire jouir !

Clique sur le numéro pour appeler directement.

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account