Mettez ce lien en favoris en cas de problèmes de connexion sur le blog. Vous pourrez nous retrouver et avoir des infos !

Elle a feuilleté quelques pages, à la recherche de la partie suivante. « Le voici. C’est ce que je lisais juste avant le dîner. C’est environ un mois après la dernière histoire ».

« Cher journal intime,

aujourd’hui, j’ai vu le pénis de Bastien, et j’ai vraiment bien regardé ! Je venais de finir d’accrocher les draps à la corde à linge dans l’arrière-cuisine quand il est venu prendre un bain. Il ne savait pas que j’étais là, car les draps étaient presque suspendus au sol et j’étais derrière eux.

Avant que je puisse le prévenir, il avait enlevé sa chemise et son pantalon. Alors, je me suis cachée et je l’ai regardé marcher dans la baignoire, complètement nu. Au début, je voyais à peine son pénis, mais au fur et à mesure qu’il le lavait, son pénis s’est agrandi et a commencé à se redresser. Il en a une très belle, elle était vraiment grosse, encore plus grosse que celle de Spot (chien) et beaucoup plus jolie aussi. J’avais des picotements à l’intérieur et je n’avais qu’à chatouiller ma chatte pendant que je regardais Bastien. Je ne pense pas avoir jamais culminé aussi vite ou aussi bien. Je pense que je l’espionnerai beaucoup plus ».frere soeur 3 1 - Histoire taboue inceste Le secret de Grandma Chapitre 2

« Bastien, est-ce que... » demandai-je alors qu’elle faisait une pause à la fin de la page.

« Oncle Sébastien, le frère aîné de Mamie »

« Son frère ? »

« Oui, mais l’histoire n’est pas encore finie » dit Audrey en tournant la page. « Ici, trois jours plus tard, elle écrit : ».

« Je suis tellement gênée ; Bastien m’a dit qu’il savait que j’étais aux toilettes vendredi dernier. J’espère vraiment qu’il ne m’a pas vu me toucher ! Il m’a dit que le fait de montrer son corps nu l’avait excité et qu’il s’était frotté le pénis exprès, pour me le faire grandir. Il a ensuite dit qu’il aimerait me voir nue aussi. J’ai eu un peu peur et j’ai dit que je devais y réfléchir.

J’ai eu chaud toute la journée, juste parce que je n’arrête pas de penser au gros pénis de Bastien. Je me demande ce que ça fait. Peut-être qu’il me laissera y toucher si je lui demande.

Oh, cher journal, que dois-je faire ? Tout est si vilain ! Maman et papa me tueraient s’ils savaient, mais je veux vraiment revoir le pénis de Bastien et le toucher aussi. Je suppose que je vais devoir le laisser me voir nue. Et même si ça me fait peur, rien que de penser à lui montrer mes seins et ma chatte me réchauffe le cœur.

“Et c’est encore pire le lendemain”, a dit Audrey et a continué.

“Je l’ai fait ! Donald se cachait quand j’ai pris mon bain et j’ai fait comme si je ne l’avais pas vu. J’ai pris mes robes et ma culotte et je suis allée dans la baignoire. Je ne me suis pas assise comme je le fais toujours quand je me lave, mais je me suis levé pour qu’il puisse me voir en entier. J’ai montré mes seins et ma touffe, sachant que Bastien me regardait. C’était si vilain !

Quand je me suis penchée pour ramasser le pain de savon, j’ai écarté un peu mes jambes et j’ai lentement poussé mes fesses en l’air. J’entendais un souffle étouffé en montrant à Bastien tout ce que j’avais. Puis je suis allée encore un peu plus loin. Pendant que j’étais debout comme ça, j’ai passé mes doigts dans ma touffe et frotté un peu mon bouton. J’ai entendu un autre souffle et il s’est enfui. J’avais peur que quelqu’un nous ait vus ou entendus, alors j’ai vite fini et je me suis habillée. Maman était dans la cuisine quand je suis arrivée de l’arrière-cuisine, mais elle n’était pas bouleversée, alors je ne crois pas qu’elle savait que Bastien était là avec moi.

C’était bizarre d’être nue devant un garçon, même si c’était mon frère, mais j’aimais ça. S’il me le demande encore, je le ferai. Je suis sûr qu’il a aimé ça aussi, même s’il s’est enfui avant que j’aie fini.”

Audrey a arrêté de lire et a sauté quelques lignes.

“Je lui ai demandé pourquoi il s’était enfui. Il a dit que ce n’était pas parce qu’il n’aimait pas me regarder, c’était parce qu’il avait trop aimé. Quand je me suis penchée et que je me suis touchée, il avait” tiré dans son pantalon » et avait besoin de se changer avant que maman ne le voie.

Pendant la récréation, j’ai demandé à Olivia si elle savait ce qu’est le « truc » d’un garçon et ce qui se passe quand ils culminent. Elle a dit qu’elle me le dirait après l’école... »

frere soeur 1 1 - Histoire taboue inceste Le secret de Grandma Chapitre 2Audrey s’arrêta de nouveau et scanna le texte avec ses yeux.

« Geesh, à quel point une fille peut-elle être naïve ? » murmura-t-elle. « Elle a quoi, dix-huit ans et ne sait rien du sperme d’un garçon ? »

« Toutes les filles ne sont pas aussi faciles que toi, sœurette » j’ai ri, ce qui m’a fait jeter un autre coussin au visage. Comme toutes les filles, ma sœur en avait des douzaines.

« Je ne suis pas facile ! » répondit-elle. « Pour info, je n’ai été qu’avec trois mecs. C’est beaucoup moins que ta petite amie ».

« EX-petite amie », je l’ai corrigée. « Et Anne n’était pas facile, c’était une salope. »

Un troisième oreiller duveteux m’a frappé. J’ai décidé qu’il valait mieux enterrer la hache de guerre avant qu’elle n’ait plus d’oreillers moelleux et qu’elle commence à jeter d’autres choses. « Je suis désolé Audrey, je plaisantais. S’il te plaît, dis-moi ce qui s’est passé ensuite. »

« Je ne sais pas ; c’est à peu près tout ce que j’ai pu faire. Où en étais-je ? »

Ses yeux ont scanné la page et elle a recommencé à lire.

« Quand il est rentré aujourd’hui, je lui ai demandé s’il pouvait se branler pour moi. Il a été surpris par ma demande, même un peu effrayé peut-être. Il a dit qu’il le ferait pour moi ce soir, mais seulement si j’allais être nue aussi. Je ne peux pas attendre ! »

Audrey a retourné la page et a rapidement lu la page suivante. Je lui ai demandé de continuer à lire. J’ai dû admettre que j’avais hâte de savoir comment l’histoire de ma grand-mère et de son frère en chaleur allait se dérouler.frere soeur 2 1 - Histoire taboue inceste Le secret de Grandma Chapitre 2

« C’est juste des trucs de filles à propos de l’école et des vêtements, il ne s’est rien passé. Oh, c’est parti ».

« Bon sang, il faisait si chaud ! Maman et papa rendaient visite à oncle Paul, alors Bastien et moi étions seuls toute la soirée. Après avoir nourri les animaux, nous sommes allés dans sa chambre et il a laissé tomber ses vêtements sur le sol. Son pénis était déjà aussi gros qu’avant et il le caressait lentement pendant qu’il me regardait me déshabiller. On s’est assis sur le lit et il m’a laissé le sentir. La peau était si douce et je pouvais sentir l’os à l’intérieur. Il a dit que c’était vraiment bien quand je lui ai tenu la bite, comme il appelait son pénis. Puis il m’a appris à jouer avec en glissant la peau de haut en bas.

J’ai demandé si je le faisais bien et il m’a dit que c’était encore mieux que quand il l’avait fait lui-même. Puis il m’a dit que si je lui caressais la bite comme ça, il jouirait très vite. Un peu plus tard, il gémit à nouveau et me dit de le faire plus vite. Une dizaine de coups plus tard, sa bite a commencé à trembler dans ma main et un jet de liquide épais et blanchâtre s’est répandu sur son estomac. J’ai lâché son pénis et je l’ai regardé palpiter et gicler à nouveau. C’était trop chouette !

Après six ou huit autres éruptions, Bastien a cessé d’éjaculer et son pénis a commencé à rétrécir un peu. J’ai recommencé à le caresser parce que je voulais le voir gicler plus de choses, mais Bastien m’a dit qu’il devait se reposer un peu avant de pouvoir le faire à nouveau. J’ai demandé si ça redeviendrait dur si je frottais ma chatte pour lui. Il a dit que peut-être, mais quand j’ai commencé, papa et maman sont rentrés à la maison. »

La suite de cette saga demain même heure ! 

tel rose sans attente
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

©2019 XFR - Histoires taboues et téléphone rose - Mentions Légales  - (DMCA) Remove content - CGU - Cookies et confidentialité

 
hébergement de qualité
Thanks!


NOUVELLES FILLES ! 

5 nouvelles amatrices coquines ont rejoint le service ! Alexia la charnue, Angélique la mature, Caroline la Milf, Mélanie la folle du sexe et Yasmina une cougar très chaude.

Envie d'un dial chaud en direct sans attenteT'es chaud et tu as envie de jouir avec une femme au téléphone rapidement?

Appelle notre service maintenant et discute avec des amatrices coquines et libertines qui sont chez elles. Plus de 25 filles t'attendent 24h/24h et 7j/7j pour te donner du plaisir avec leur voix sensuelle et sexy. Elles feront tout pour te faire jouir ! Durée moyenne d'une conversation 7 minutes. Tu peux donc prendre ton pied pour 2.80€ sans sortir de chez toi et en toute discrétion ! Une expérience que tu n'oublieras pas de sitôt !

Clique sur le numéro pour appeler directement.

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account