Histoires taboues et histoires de sexe Inceste

Histoire taboue inceste Le secret de Grandma Chapitre 5

Histoire taboue inceste le secret de grandma chapitre 5

Histoire taboue inceste le secret de grandma chapitre 5Audrey n’allait pas beaucoup mieux que moi, elle s’était évanouie après son propre orgasme puissant. Ses cheveux auburn collaient à son visage humide et rougi. Alors que j’essuyais les mèches de ses sourcils, elle rouvrit les yeux. Pendant un moment, elle avait l’air confuse, puis un sourire s’est formé sur ses lèvres. Elle a approché son visage du mien et m’a donné le baiser le plus délicat et le plus tendre. Puis elle a baissé la tête sur l’oreiller et m’a regardé dans les yeux pendant un moment, tout en souriant joyeusement.

« Qu’est-ce que c’est ? » demandai-je doucement.

« Je… » elle a commencé, puis s’est détournée.

« Dites-moi ce que tu as en tête stp. »

« Ne panique pas… mais… je crois que je t’aime… »

« Pourquoi je paniquerais ? C’est le… »

« Mais je suis ta sœur », interrompit-elle, sa voix craquant.

« Oui, tu es ma sœur, mais tu es aussi la plus gentille et la plus belle fille que je connaisse et…. Je t’aime aussi. Je t’aime depuis aussi longtemps que je me souvienne, et il n’y a rien que je n’ai jamais voulu plus que de t’entendre dire ces mots ».

« Tu ne dis pas ça comme ça, n’est-ce pas ? »

« Non bébé, je t’aime absolument, vraiment. Je l’ai toujours fait, et je le ferai toujours. »

Nous avons scellé nos bizuts avec une autre séance d’embrassade et nous nous sommes endormis dans les bras l’un de l’autre. Un peu plus tard, je me suis réveillé comme si j’avais fait un rêve agréable. En ouvrant les yeux, j’ai vu une fille nue dans mon lit, sa tête sur ma poitrine et son bras drapé d’amour autour de moi. Il m’a fallu une seconde ou deux pour réaliser que cette magnifique fille nue était en fait ma propre sœur, puis tout est revenu, comment nous avions fait l’amour passionné ensemble et exprimé nos sentiments les uns pour les autres. En me souvenant d’elle disant qu’elle m’aimait, j’avais l’impression d’être le roi du monde.

Je savais qu’il serait difficile de maintenir une relation romantique et sexuelle avec ma propre sœur, mais comme elle était nue dans mon lit, ces inquiétudes étaient à des kilomètres. J’ai laissé ma main traîner le long de sa colonne vertébrale sur son corps endormi, jusqu’à son derrière rond et lisse. Lentement, elle a commencé à bouger et a levé la tête.

« Bonjour bébé » j’ai chuchoté

« Bonjour amour » dit-elle. « J’ai merveilleusement bien dormi ».

« Je sais, je t’ai regardée »

Elle sourit à nouveau et m’embrassa sur les lèvres. « Tu devrais essayer de dormir aussi. Tu auras besoin d’énergie »

« Pour quoi faire ? »

« Moi » dit-elle en souriant malicieusement.

« Je pense que j’ai assez d’énergie pour combler tous tes besoins »

« Bien… parce que j’ai un besoin qui pourrait avoir besoin d’un peu de… remplissage… en ce moment »

« Je connais quelque chose qui serait parfait pour ça »

« Oui, je sens que… je dois m’en occuper ? »

Elle n’a pas attendu que je réponde. Elle a juste donné un coup de pied loin de la couette et a rampé jusqu’à mon érection. Puis elle traîna sa langue le long du manche et ferma les lèvres autour de l’extrémité. Ce qui a suivi a été l’une des meilleures pipes que je n’aie jamais eues. Elle a tout fait, de lécher le manche à prendre ma bite au fond de sa gorge. Quand elle a commencé à me masser les couilles en même temps, je n’ai pas pu m’empêcher de jouir. Elle a aspiré chaque goutte de mes couilles et a avalé ma charge.

Après m’avoir lavé la bite, elle s’est de nouveau allongée à côté de moi et nous nous sommes serrées dans nos bras. Même le sperme sur son haleine ne m’a pas découragé. En fait, ma bite revenait déjà à la vie. Je me demandais comment je pourrais transformer ces câlins en préliminaires, alors qu’Audrey a dû ruiner mes plans.

« Connais-tu l’heure ? » Elle a demandé paresseusement.

« Il est presque midi, pourquoi ? »

« Merde ! On devait aider maman et papa cet après-midi. »

Elle s’est sortie précipitamment de mes bras et est sortie du lit. Je suppose que la récréation était terminée. Un peu réticent, je me suis levé aussi et je l’ai aidée à rassembler les vêtements qui étaient éparpillés sur le sol. Puis nous sommes allés aux toilettes pour évacuer la sueur. La douche était assez grande pour deux et nous nous sommes lavés l’un l’autre, en nous assurant que tous nos trucs cochons étaient propres.Histoire taboue inceste le secret de grandma chapitre 5

Après notre sortie, Audrey avait besoin d’un peu plus de temps pour sécher et se brosser les cheveux, alors je me suis rapidement habillé et je me suis dirigé vers la cuisine pour nous préparer un brunch, pour refaire le plein d’énergie que nous avions brûlée plus tôt. J’ai jeté quelques œufs dans la casserole et quelques tranches de pain dans le grille-pain. Au moment où elle était prête, Audrey est entrée.

« J’ai dit : “Tiens, bois ça” en lui tendant un verre de jus d’orange frais.

“Hmmm, merci”

“On doit vraiment y aller ?” J’ai demandé.

Avant qu’elle puisse répondre, mon téléphone s’est réveillé. C’était maman, qui voulait savoir ce qui nous prenait tant de temps. Je lui ai dit qu’on serait là dans une demi-heure. Nous avons pris le petit-déjeuner à la hâte, sommes montés dans le camion de papa et sommes allés chez tante Annie, pour rencontrer le reste de la famille.

D’abord, nous avons aidé à décharger les affaires du van que papa avait loué et à les empiler dans le garage de Annie, puis nous sommes retournés ensemble chez Mamie. Maman nous a fait travailler, papa et moi, à déménager des boîtes et des meubles tout l’après-midi pendant que les femmes faisaient le ménage. Quelques heures plus tard, les wagons étaient chargés à pleine capacité et il était temps de rentrer à la maison. Papa et Audrey sont rentrés à la maison dans le van pendant que maman et moi emmenions la camionnette de papa, remplie de boîtes et de déchets, à la décharge.

Audrey avait préparé le dîner, donc, par convention, c’était mon tour de faire la vaisselle. Pour ne pas éveiller les soupçons, ma sœur était allée dans sa chambre, mais je savais qu’elle m’attendrait. Une demi-heure plus tard, pendant que le reste de la famille regardait la télévision, je suis monté dans sa chambre. Elle était assise à son bureau et lisait à nouveau le journal. Je me suis penché derrière elle et je l’ai enveloppée dans mes bras, lui nouant le cou et l’embrassant doucement.

“Salut bébé, qu’est-ce qui se passe ?” J’ai chuchoté.

“Salut” dit-elle, pivotant sa chaise autour de moi et me jetant ses bras autour du cou. Alors que je me levais, je la soulevais de son siège et ce qui suivit fut un autre long baiser qui envoya le sang se précipiter vers ma bite. Je sentais les mamelons d’Audrey se raidir et la façon dont elle appuyait son entrejambe contre moi me disait qu’elle était tout aussi excitée que moi. Cependant, même si je voulais l’emmener de temps en temps, le risque était beaucoup trop grand.

“Comment va l’heureux couple ?” J’ai demandé à la place.

“Elle aime Bastien comme seule une sœur peut aimer son frère”, dit-elle, suivi d’un autre baiser tendre.

“Tant que ça, hein ?”

Elle hocha la tête.

“Je parie qu’il n’arrêtait pas de la toucher”, lui dis-je, laissant tomber ma main sur le cul d’Audrey.

“Seulement quand ils étaient seuls”, dit-elle, pressant fermement son entrejambe contre ma bosse.

Comme pour illustrer son propos, nous avons soudain entendu les pas de maman dans l’escalier. Nous nous sommes rapidement détachés et je me suis assis sur le lit, essayant de cacher mon érection pendant qu’Audrey rangeait le journal dans un de ses tiroirs. Quelques secondes plus tard, maman est entrée dans la pièce. Elle nous a dit qu’elle et tante Annie avaient rendez-vous avec un agent immobilier demain matin, pour que je ne me lève pas trop tôt, à moins que je veuille venir avec elle.

J’ai jeté un coup d’œil rapide à ma sœur et j’ai dit à ma mère que je préférais rester à la maison, prétendant que je pourrais utiliser le temps pour travailler sur ma rédaction. Elle a accepté et m’a ensuite conseillé de m’amuser un peu avant de nous laisser seuls à nouveau.

“Merde, ce n’était pas loin”, chuchota Audrey.

“Ouais”

“Mais on sera seuls demain matin, et je vais m’assurer que tu t’amuseras un peu.”

Je l’ai attrapée et je l’ai jetée sur le lit. Audrey a fait de son mieux pour garder sa voix basse pendant que nous luttions de façon ludique jusqu’à ce que nous nous retrouvions dans les bras l’un de l’autre.

“Mamie et Sébastien ont-ils eu la chance d’être seuls ?”

“Bien sûr. Tu veux savoir ce qui se passe quand ils l’ont fait ?”

“Bien sûr”

Audrey s’est levée pour prendre le journal et a rampé à côté de moi sur le lit. Elle ouvrit le livre et se mit à lire.

La suite de la sage demain même heure  !

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

        
postrecap

3 Commentaires

Cliquez ici pour poster un commentaire

Supprimer la publicité en devenant donateur

Merci

En devenant donateur, vous nous soutenez et pour vous remercier, nous supprimons toute la publicité. En prime, vous avez accès à des histoires taboues rien que pour vous !

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Nouvelle Coquine

Solange 9

Sexe facile

Bloqueur de publicités

Notre site web est rendu possible par l'affichage de publicités en ligne pour nos visiteurs. Veuillez envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.

Visio Skype

skype tel rose amateur

Webcam Skype

telrosegol

Médias de la Communauté

Rencontres

Sexe à distance

téléphone rose pas cher
Politique de confidentialité
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
eu_cookies_bar
eu_cookies_bar_block
NOTRE POLITIQUE SUR LES COOKIES
En visitant notre site Web et en utilisant nos services, vous comprenez et acceptez la façon dont nous traitons les données personnelles conformément à notre politique de confidentialité. Nous respectons votre vie privée et le droit de contrôler vos données personnelles. Nos principes directeurs sont simples. Nous allons être ouverts avec quelles données nous collectons et pourquoi. Veuillez prendre un moment pour les lire. C'est important ! Les cookies sont de petites quantités d’informations stockées dans des fichiers au sein même du navigateur de votre ordinateur. Les cookies sont accessibles et enregistrés par les sites internet que vous consultez, et par les sociétés qui affichent leurs annonces publicitaires sur des sites internet, pour qu’ils puissent reconnaître le navigateur. Les sites Internet peuvent uniquement accéder aux cookies qu’ils ont stockés sur votre ordinateur.
En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site. Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :
  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (emailing, enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.
Vos Choix Concernant les Cookies et Balises Web Vous avez le choix de configurer votre navigateur pour accepter tous les cookies, rejeter tous les cookies, vous informer quand un cookie est émis, sa durée de validité et son contenu, ainsi que vous permettre de refuser son enregistrement dans votre terminal, et supprimer vos cookies périodiquement. Vous pouvez paramétrer votre navigateur Internet pour désactiver les cookies. Notez toutefois que si vous désactivez les cookies, votre nom d’utilisateur ainsi que votre mot de passe ne seront plus sauvegardés sur aucun site web. Pour plus d’informations relatives aux méthodes vous permettant de supprimer et de contrôler les cookies stockés sur votre ordinateur, consultez le site suivant : http://www.allaboutcookies.org/fr/ Comment configurer votre navigateur
  • Firefox :
    • 1. Ouvrez Firefox
    • 2. Appuyez sur la touche « Alt »
    • 3. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
    • 4. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
    • 5. Dans le menu déroulant à droite de « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
    • 6. Un peu plus bas, décochez « Accepter les cookies »
    • 7. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Internet Explorer :
    • 1. Ouvrez Internet Explorer
    • 2. Dans le menu « Outils », sélectionnez « Options Internet »
    • 3. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
    • 4. Cliquez sur « Avancé » et décochez « Accepter »
    • 5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Google Chrome :
    • 1. Ouvrez Google Chrome
    • 2. Cliquez sur l’icône d’outils dans la barre de menu
    • 3. Sélectionnez « Options »
    • 4. Cliquez sur l’onglet « Options avancées »
    • 5. Dans le menu déroulant « Paramètres des cookies », sélectionnez « Bloquer tous les cookies »
  • Safari :
    • 1. Ouvrez Safari
    • 2. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
    • 3. Sélectionnez l’icône « Sécurité »
    • 4. À côté de « Accepter les cookies », cochez « Jamais »
    • 5. Si vous souhaitez voir les cookies qui sont déjà sauvegardés sur votre ordinateur, cliquez sur « Afficher les cookies »
Save settings
Cookies settings