Confession Intime Histoires taboues et histoires de sexe

Histoire taboue J’ai baisé avec un inconnu dans un hôtel

Histoire taboue J'ai baisé avec un inconnu dans un hôtel
Teste le sexe au téléphone avec une vraie femme chaude : Voir les profils des femmes disponibles

Histoire taboue Je suis dans une chambre d’hôtel. Avec ma meilleure amie, j’ai convenu qu’elle m’arrangerait un rendez-vous. Elle choisit une personne de confiance qui viendra dans ma chambre d’hôtel et qui aura des rapports sexuels avec moi. Mais le rendez-vous a un petit côté coquin : j’aurai les yeux bandés. Je ne le verrai pas. Il ne me parlera pas. Il fera ce qu’il veut de moi et partira ensuite. Je suis assise sur le lit de la chambre d’hôtel, vêtue de lingerie, d’un tissu rouge orné de dentelle noire. Je mouille déjà rien qu’à l’idée qu’il sera bientôt là. Je jette un dernier coup d’œil à l’horloge – c’est l’heure convenue. Je mets mon bandeau.

Je suis à la fois nerveuse et excitée par l’attente. Pendant un moment, le silence est total. Je n’entends que les battements de mon cœur. Puis j’entends le bruit de la porte. Des pas sur la moquette, qui se rapprochent. Je ne peux pas m’empêcher de sourire. Timide comme je suis, je dis “Salut”, mais il n’y a pas de réponse. Au lieu de cela, j’entends comment il déshabille sa veste. Ma chatte est déjà si humide. Dans mon impatience, ma main passe de mes cuisses à mes jambes. Lentement, je commence à tourner autour de mon clito avec mon index. Je sens qu’il s’assoit sur le matelas. Je m’attends à ce qu’il me touche à chaque seconde. Mais il ne le fait pas. On dirait qu’il se contente de m’observer en train de faire tourner mon doigt autour de mon clito. Je ne peux m’empêcher de glousser en constatant qu’il joue avec moi sans me toucher.

Tu aimes ça ? Je demande avec un léger tremblement d’anticipation dans ma voix. Pas de réponse. Je continue à tourner autour de lui et je ne peux pas m’empêcher de sourire. Après un temps qui me semble une éternité, je veux lui demander s’il ne veut pas me toucher, mais dès que ma bouche essaie de parler, je sens qu’il pose un doigt dessus. Environ une seconde plus tard, je sens son autre main sur la mienne, guidant mon doigt autour de ma chatte. Je sens ses mains douces mais fortes. Il guide mon doigt autour des lèvres de ma chatte, encore et encore. Je ne peux m’empêcher de laisser échapper un léger gémissement. À un moment donné, il prend le relais, en faisant tourner ses doigts autour des lèvres, puis en passant aussi à des hauts et des bas. Il effleure doucement le clito, puis redescend. Je commence à respirer plus fort avec un tremblement d’excitation. Il utilise élégamment le jus de ma chatte pour rendre les lèvres encore plus humides. C’est si doux et si bon à la fois.

Ma main essaie de trouver son corps, et comme je le trouve, je sens sa poitrine et je descends lentement mes doigts jusqu’à son entrejambe. Je peux déjà sentir le bourrelet qui essaie de sortir de son pantalon. Le tissu de son pantalon est très doux, un peu comme de la soie. Alors que je touche son bourrelet à travers le tissu, je sens qu’il augmente l’intensité de ses mains sur ma chatte. Son bourrelet est si dur, si volontaire, si chaud ! Au bout d’un moment, j’essaie de trouver les boutons de son pantalon, mais il m’arrête et repousse doucement mes mains.

Puis ses mains quittent également ma chatte et j’entends comment sa ceinture est ouverte.

J’entends le bruit du pantalon qui glisse le long des jambes. Puis il l’enlève. J’entends comment il ouvre les boutons de sa chemise, l’un après l’autre, puis l’enlève. Je suis pleine d’adrénaline, ne sachant pas ce qui va se passer.

Je l’entends respirer. Je sens le matelas bouger. Il semble entrer dans le lit. Encore une fois, pendant des secondes qui durent une éternité, je n’entends rien. Seconde après seconde. Seulement ma respiration. Puis, soudain, je sens une main saisir délicatement ma jambe gauche, et une main saisir ma jambe droite. Je l’entends se rapprocher de moi. L’adrénaline monte en flèche et mon cœur bat à toute vitesse. Je sens quelque chose qui touche légèrement ma chatte et qui commence à tourner autour des lèvres. Mon corps tressaille à chaque contact. Il me taquine, me touche, fait des cercles et revient en arrière, ce qui me rend folle. Je respire bruyamment. J’ai hâte de sentir sa bite en moi. De nouveau, il effleure mes lèvres avec sa pointe, glisse à l’intérieur sur un millimètre, puis se retire pour faire monter mon désir à un niveau insensé.

Il fait cela à plusieurs reprises jusqu’à ce qu’il saisisse fermement mes jambes et glisse lentement sa bite à l’intérieur, centimètre par centimètre. Je peux sentir à quel point sa bite est déjà mouillée par toutes les taquineries et il la fait glisser sans effort de plus en plus profondément. Je ne peux m’empêcher de gémir. “Oh oui, enfin”, murmure-je. Puis il commence lentement à glisser de l’intérieur vers l’extérieur tout en maintenant mes jambes serrées, un peu en l’air, les écartant pour qu’il puisse entrer sans effort. Il ne faut pas longtemps pour que sa prise devienne plus ferme et qu’il passe du simple glissement à l’intérieur de moi à l’ENCASTREMENT. Ma chatte se sent si bien, avec mes yeux bandés, j’ai l’impression que mes autres sens sont très aiguisés et que ma chatte agrège toutes ces impressions et les transforme en excitation et en plaisir. Maintenant, il s’enfonce vraiment en moi et me baise si bien. Le bruit de sa bite se mêle à mes gémissements et à sa respiration. Je sens que mon orgasme se rapproche à toute vitesse. Plus il me baise, plus je me rapproche.

Ma respiration devient plus forte, mes gémissements plus intenses. À un moment donné, alors que je le sens encore plus proche, il place ma jambe gauche sur son épaule et soudain, je sens deux doigts qui frottent mon clito pendant qu’il me baise. Je sursaute et pousse un autre grand gémissement. Il me baise encore plus intensément et me masse le clito en même temps. J’ai définitivement dépassé le point de non-retour et mon corps se cabre, tandis que ma respiration est lourde et que je gémis. Il ne s’arrête pas, il continue ce qu’il fait, et putain, ça marche tellement bien. J’ai l’impression que ma chatte va exploser d’une seconde à l’autre. Il n’arrête pas de me baiser jusqu’à ce que je ne puisse plus me retenir.

Je pousse un cri, qu’il arrête en me fermant la bouche avec sa main. Je sens une onde de choc de plaisir parcourir mon corps, qui est directement suivie par la suivante. Je ne sens plus mon visage, tout mon corps tremble et se tord. Il me baise encore un peu, puis me lâche. Mon corps tremble encore et je respire difficilement. Lorsque mon corps se rétablit peu à peu et que je recommence à penser clairement, je sens ses mains puissantes sur mon corps qui tracent une ligne entre mes jambes et mes cuisses. Il touche presque ma chatte, ce qui fait tressaillir mon corps, puis il s’éloigne. Il recommence encore et encore. Il joue avec mon corps comme si j’étais son jouet.

Avant que je puisse dire ou faire quoi que ce soit, il m’attrape par les hanches et me soulève.

Je me mets à genoux et dès que je réalise ce qui se passe, je sens qu’il attrape mes mains et les croise dans mon dos. Puis je l’entends. *click* Un son incomparable. Quand je réalise ce qui s’est passé, c’est déjà fait. Mes mains sont menottées dans mon dos. Mon adrénaline est immédiatement revenue, se déversant dans mes veines. Je reçois un baiser humide sur le front. Est-ce une barbe que j’ai sentie ? Sa main se pose fermement sur mon visage et son doigt passe sur ma joue. Je ne peux pas l’éviter, mais un sourire se dessine sur mon visage.

Il me lâche et je me retrouve à genoux sur le lit. Quelques secondes de silence. Je n’entends que ma respiration et les battements de mon cœur. Soudain, je sens que quelque chose touche mes lèvres, et je sais déjà exactement ce que c’est. J’ouvre la bouche et sans hésiter, je couvre le bout de sa bite avec mes lèvres. Ma langue glisse le long de sa queue et, centimètre par centimètre, sa queue entre dans ma bouche. Je commence à sucer sa bite, d’abord doucement en dansant autour de son extrémité avec ma langue, puis plus fort, en recouvrant sa bite de mes lèvres et en la rendant agréable et humide. Je sens qu’il pousse doucement ma tête contre lui, très légèrement, pour me guider. Sa bite est si dure dans ma bouche et je sens qu’elle tressaille lorsqu’il touche l’arrière de ma bouche avec sa pointe. Je suce sa bite pendant un moment, ce qui la rend très humide.

Finalement, il se détache de mes lèvres et saisit mes épaules avec ses mains, me faisant tourner sur moi-même. Puis il me penche lentement, comme s’il voulait voir la vue qu’il avait avec chaque centimètre de plus vers le bas. À un certain moment, il saisit mes menottes pour s’assurer que je ne tombe pas sur les draps. Le haut de mon corps est suspendu en l’air grâce à ses menottes. *Soudain, je sens son autre main qui me donne une fessée sur la fesse gauche. “Oh mon Dieu…” Je halète et gémis. Pendant quelques secondes, rien ne se passe, mais je sens toujours l’empreinte de sa main sur ma fesse. “Refais-le”, murmure-je. Et sans hésiter, j’entends une autre claque et je sens sa main frapper l’autre joue. De nouveau, le silence. Puis une autre gifle. “Mon Dieu, oui”, gémis-je. Je sens alors qu’il soulève le haut de mon corps en tirant sur les menottes. Je respire bruyamment. Mon cœur bat très fort. Il touche ma fesse, je m’attends à une autre gifle et je tressaille, mais il se contente de la caresser doucement.

Il joue avec moi. Cela me fait sourire. Je sens à nouveau sa bite sur mes lèvres, il les taquine mais ne les pénètre pas. J’adore ça, mais en même temps, ça me rend complètement folle. Je veux le sentir à nouveau en moi. Il rapproche mon corps de lui, passe son bras autour du haut de mon corps, puis se glisse en moi. J’ai besoin de pousser un autre gémissement. Maintenant, il me baise à un rythme effréné tout en tenant mon corps avec son bras. Je suis complètement capturée et je ne peux pas bouger pendant qu’il me baise par derrière. Et c’est TELLEMENT BON. Sa bite s’enfonce profondément dans ma chatte absolument humide et les bruits de claquement se mélangent à mes gémissements et à sa respiration derrière moi. Soudain, il me lâche. Je tombe sur les draps et mon adrénaline monte en flèche alors que je tombe en chute libre sans savoir quand je vais toucher le matelas. Mais il ne me laisse pas une seconde pour récupérer. Dès que j’ai touché les draps, il m’enfonce immédiatement dans le matelas et continue à me baiser encore plus fort qu’avant. Des gémissements étouffés retentissent dans la pièce, tandis que je gémis dans un oreiller. J’ai l’impression que ma chatte va bientôt exploser à nouveau. Elle se mêle au bruit des claques qu’il me donne sur les fesses. Je sens que ma chatte se rapproche de plus en plus d’un autre orgasme que je ne pourrais pas éviter, même si je le voulais.

Je gémis si fort, j’ai failli crier, mais l’oreiller étouffe tout. Il m’enfonce dans les draps, les mains menottées, les yeux bandés, sa bite me baise brutalement et passionnément – cela me donne une poussée de plaisir incessante. Mes gémissements sont de plus en plus forts au fur et à mesure qu’il me baise. C’est de plus en plus fort. Maintenant, il commence aussi à gémir. Il sait ce qui va se passer. Nous le savons tous les deux. Et il n’y a rien qui puisse l’empêcher de se produire.

Une poussée plus profonde dans le matelas et je sens qu’il suffira de quelques poussées pour que je perde la tête. Il pousse encore. Je sens que je suis un peu étourdie. Il pousse encore. Mes jambes tremblent comme des fous. Il pousse encore. Ma chatte est si sensible qu’un simple contact la ferait exploser. Il pousse encore – Et maintenant, je ne peux plus me retenir.

Mon cri dans l’oreiller est presque inaudible, ma chatte envoie une onde de choc après l’autre dans tout mon corps. Je me sens étourdie et désorientée, puis je me sens soudain totalement claire, suivie d’une désorientation vertigineuse. Des ondes de plaisir couvrent tout mon corps qui tremble et est couvert de sueur. Il n’arrête toujours pas de me baiser, ce qui envoie encore plus de vagues de plaisir dans mon corps et il le fait. Il ne s’arrête pas. Il ne s’arrête pas. J’ai l’impression qu’il n’y a pas de fin, vague après vague, je gémis et mon corps tremble. Mes muscles sont incroyablement tendus, puis soulagés, suivis d’une tension et d’un nouveau soulagement. Mon corps joue ce jeu encore et encore.

Il faut une éternité pour qu’il arrête de me baiser, ralentissant ainsi l’orgasme incessant. Je me sens complètement engourdie, tout mon corps picote et je ne pourrais probablement même pas dire où se trouve la gauche ou la droite. Avant que je ne sois totalement remise, il me tire doucement vers le haut en attrapant les menottes et me laisse m’agenouiller sur le lit. J’ai du mal à trouver l’équilibre, mais il me tient tendrement l’épaule pour me soutenir. J’entends de faibles bruits devant ma tête, mais je n’arrive pas à comprendre de quoi il s’agit. À la seconde où je réalise ce que c’est, je sens quelque chose de chaud et de liquide couler sur ma poitrine. Puis sur mon visage, mon épaule, mon ventre. Je suis un peu impressionnée par la quantité de sperme qu’il peut produire. Pourtant, au bout de quelques secondes, je sens de nouvelles gouttes sur ma peau, jusqu’à ce qu’enfin, il semble qu’il y ait tout. Pendant quelques secondes, le silence s’installe, seules nos respirations lourdes emplissent la pièce.

Je reste agenouillée un court instant, puis j’entends les menottes s’ouvrir. *Une seconde plus tard, il me donne un petit coup sur la tête et je tombe à la renverse sur le lit. J’essaie de bouger, mais je sens tout mon corps frissonner. Je ne peux pas réprimer mon sourire. J’entends des bruits doux, des bruits de tissu, le cliquetis d’une ceinture. Et au bout d’un moment, la porte s’enclenche.

C’est le silence absolu. Je n’entends que mon cœur qui bat très fort. Pendant quelques minutes, je reste allongée sans bouger. J’essaie de me lever, mais je constate que j’ai encore du mal à garder l’équilibre. Je lève le bandeau. La luminosité m’atteint. Mes yeux s’habituent progressivement à la lumière. Mon regard se promène dans la pièce. Tout est comme avant. Pas de restes, pas de personne, tout est comme je l’avais laissé avant de mettre le bandeau. Je me lève lentement, les jambes encore un peu tremblantes, et je vais à la salle de bains. J’allume la lumière et je me regarde dans le miroir. Mon visage, mes seins, mon corps, tout est couvert de gouttes de sperme. Je m’examine un instant. Et puis il faut que je sourie…

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

post

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Refuser
Politique de confidentialité
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
NOTRE POLITIQUE SUR LES COOKIES
En visitant notre site Web et en utilisant nos services, vous comprenez et acceptez la façon dont nous traitons les données personnelles conformément à notre politique de confidentialité. Nous respectons votre vie privée et le droit de contrôler vos données personnelles. Nos principes directeurs sont simples. Nous allons être ouverts avec quelles données nous collectons et pourquoi. Veuillez prendre un moment pour les lire. C'est important ! Les cookies sont de petites quantités d’informations stockées dans des fichiers au sein même du navigateur de votre ordinateur. Les cookies sont accessibles et enregistrés par les sites internet que vous consultez, et par les sociétés qui affichent leurs annonces publicitaires sur des sites internet, pour qu’ils puissent reconnaître le navigateur. Les sites Internet peuvent uniquement accéder aux cookies qu’ils ont stockés sur votre ordinateur.
En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site. Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :
  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (emailing, enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.
Vos Choix Concernant les Cookies et Balises Web Vous avez le choix de configurer votre navigateur pour accepter tous les cookies, rejeter tous les cookies, vous informer quand un cookie est émis, sa durée de validité et son contenu, ainsi que vous permettre de refuser son enregistrement dans votre terminal, et supprimer vos cookies périodiquement. Vous pouvez paramétrer votre navigateur Internet pour désactiver les cookies. Notez toutefois que si vous désactivez les cookies, votre nom d’utilisateur ainsi que votre mot de passe ne seront plus sauvegardés sur aucun site web. Pour plus d’informations relatives aux méthodes vous permettant de supprimer et de contrôler les cookies stockés sur votre ordinateur, consultez le site suivant : http://www.allaboutcookies.org/fr/ Comment configurer votre navigateur
  • Firefox :
    • 1. Ouvrez Firefox
    • 2. Appuyez sur la touche « Alt »
    • 3. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
    • 4. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
    • 5. Dans le menu déroulant à droite de « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
    • 6. Un peu plus bas, décochez « Accepter les cookies »
    • 7. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Internet Explorer :
    • 1. Ouvrez Internet Explorer
    • 2. Dans le menu « Outils », sélectionnez « Options Internet »
    • 3. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
    • 4. Cliquez sur « Avancé » et décochez « Accepter »
    • 5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Google Chrome :
    • 1. Ouvrez Google Chrome
    • 2. Cliquez sur l’icône d’outils dans la barre de menu
    • 3. Sélectionnez « Options »
    • 4. Cliquez sur l’onglet « Options avancées »
    • 5. Dans le menu déroulant « Paramètres des cookies », sélectionnez « Bloquer tous les cookies »
  • Safari :
    • 1. Ouvrez Safari
    • 2. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
    • 3. Sélectionnez l’icône « Sécurité »
    • 4. À côté de « Accepter les cookies », cochez « Jamais »
    • 5. Si vous souhaitez voir les cookies qui sont déjà sauvegardés sur votre ordinateur, cliquez sur « Afficher les cookies »
Save settings
Cookies settings