Bi - Gay - Lesbien Fétiche - BDSM Histoires taboues et histoires de sexe Prostitution Viol Zoophilie

Histoire taboue La déchéance sexuelle d’un couple Chapitre 13 Final

Le couple amateur chaud se lâche avec des photos hardcore
Teste le sexe au téléphone avec une vraie femme chaude : Voir les profils des femmes disponibles

Histoire taboue

Le couple se sépare d’Omar

Depuis son dépucelage sur une plage par des guadeloupéens, Jacques a été soumis à son épouse, en une bonne femelle qu’il est devenue au fil du temps.
Sa femme Nicole est une vraie garce, avide des queues noires. Elle a un amant, Omar qui a fait de jour en jour d’elle une pute. Il la mit en abattage dans des chantiers et des foyers.
Il a complètement féminisé Jacques et lui impose de vivre en femme vingt quatre heures sur vingt quatre.

Bien entendu, Jacques a du arrêté son travail et pour continuer à pouvoir gagner sa vie Omar l’a prostitué aussi.
Jacques a dû subir un dressage intensif ou Omar l’a livré pour le faire baiser à la chaîne dans des bordels clandestins ou plus de cinquante bites lui sont passées dessus sans ménagement.

Jacques a tout accepté. Se donner à tous ces hommes auxquels, il doit donner du plaisir, sans qu’on se préoccupe de son choix.

Et finalement ? Il aime ça. Est-il heureux, où heureuse. Il ne sait pas trop, tout se bouscule dans sa tête. Être prise en mains par un vrai homme, qui va le conduire vers la voie qui est la sienne. Être en femelle soumise et être prête à ce donner à tous ceux qu’Omar lui impose.

– Occupe-toi de mon frère Jojo ! Il en a tellement envie, tellement besoin.

Il a baissé le pantalon et devant Jacques, a surgi un morceau de chair ? Énorme ? Même Omar et les autres n’ont pas ça.
Jacques est tétanisé. Il ne sait pas quoi faire. Comment ça peut exister ? Ça !
Omar le prévient, qu’il a souvent du mal à pouvoir pénétrer. Mais là ? – Souvent, même les putes africaines n’en veulent pas, sauf si elles sont obligées.

Jojo l’a soudain pris dans ses bras, l’a allongé brutalement sur le lit et ses vêtements se sont envolés en quelques secondes. Jacques sent ce corps velu, mais plus ferme, s’affaisser sur lui, de toute sa masse, avec ses jambes qui écartent les siennes sans pitié, d’une violence inouïe.

Un énorme barreau de chair le transperce, même s’il s’est préparé, avec du gel autour de son anus et a l’intérieur, l’assaut est fulgurant. Dès que Jojo a compris que son énorme gland a franchi la barrière de son sphincter, il se déchaîne. Comme André la première fois qu’il l’a possédé. Tout est enfin rentré dans son rectum. Jacques a au moins trente centimètre de chair antillaise dans ses reins, d’une épaisseur phénoménale, il ne pensait même pas que ça pouvait exister. Il est transpercé par ce pieu de chair hors du commun qui le laboure d’une force herculéenne.


Jojo va jusqu’au fond du ventre de Jacques. Quelle douleur, il saigne comme un deuxième dépucelage. Jacques râle de douleur, et de bonheur en même temps. Jojo peut enfin s’enfoncer en entier dans le ventre d’une soumise. Jojo est heureux, il saisit les seins de Jacques, les triture, pince et tire ses tétons. Sa bouche se colle à celle de Jacques et ils s’embrassent amoureusement. Leur salive et leur langue se mélangent.

Jacques est heureux de se ressentir femme. Son fantasme remonte à la surface. C’est du bonheur pour Jacques que du plaisir. Sentir le plaisir de ses énormes couilles, de sa touffe de poils, battre ses fesses. Ils passent la nuit ensemble. C’est cinq fois, que Jacques a été possédé dans la nuit, par ce mâle hors du commun. Ça a été cinq fois de bonheur pour eux deux.

Quand le couple infernal est revenu au grand jour, tous les regards se dirigent vers Jacques.

Alors, il est content le Jojo ? Il a bien baisé cette nuit ? Il a les couilles vides !

Bon à toi maintenant !

Quoi à moi ? Répond Jacques, sèchement interloqué.

– On veut te voir baiser ta femme après nous ! Proclame Omar avec violence.

Mais non, ce n’est pas possible ! C’est ignoble ! Allez ! Viens, mon chéri. Clame sa femme en se passant la main sur sa fente débordante de sperme.

Non ? Mais, ça ne va pas ? Tu m’as féminisé, tu me fais enculer par n’importe qui ! Et maintenant, tu veux m’humilier de cette façon !

– Tu n’as pas le choix ! Proclame Omar, en le saisissant les bras.

Tandis qu’il le prend, et l’emmène de force entre les cuisses de sa femme, elle prend sa bite, la branle et malheureusement pour lui. Il commence à bander. Quand elle juge qu’elle est assez dure. Elle l’introduit dans sa chatte poisseuse.

– Non, je ne veux pas !

Pauvre ! Petit chou, il ne veut pas baiser sa femme. Ricane Omar.

Alors, tu n’es pas bien dans ma chatte, cornard  ?

– Nicole, tu es immonde et lubrique.

Allez ! Vas-y, OUIII ! Plus fort encore !

Jacques finit par s’enfoncer dans la chatte de sa salope d’épouse. Il accélère le mouvement, car il sent la pointe d’un couteau manié par Omar, contre ses fesses. Alors, il lâche prise, il baise sa femme comme on se fait une branlette. Contre toute attente, son cerveau et son corps dérive dans les souvenirs. Ça devient extrêmement excitant. Jacques a un orgasme extraordinaire !
Alors mon gars, elle assure ta femme ? Une belle salope quand même !

Vous m’avez forcé quand même ! Bon, en tout cas, ce que tu m’a dit, est du pipeau. Ma femme n’est pas zoophile, je m’en serais aperçu  ?

Ah bon, tu crois ça ? Mais c’est fait, elle s’est déjà fait saillir par mon clébard, ta femme ! Et elle a adoré ! N’est-ce pas ma chérie ?

Oh ! oui ! Ça a été trop bon ! Renchérit sa femme.

Je ne te crois pas ! Tu n’aurais jamais pu faire ce que tu m’as fait subir  ?

Alors, Omar surenchérit. – Mais si ! Elle t’a fait saillir par le chien de Roberto. Alors, j’ai pensé que c’était à son tour de faire la chienne. Donc, elle s’est fait baiser par mon chien !

– Tu veux me faire croire que tu as livré ma femme à ton chien  ?

– Qui c’est le Maître ici ? Elle a bien été obligé de s’y soumettre.
T’as envie de voir ça le cocu ? Ta femme aussi, prise par un chien ?

C’est quand même dégueulasse, non ?

T’inquiète, tu changeras d’avis quand tu l’auras vue ! T’en as envie ma belle ? La grosse queue de mon clébard dans ta petite chatte !

– Oh oui ! Mon chéri ! Je veux qu’il voit ça l’autre con ! Je veux qu’il regarde sa femme se faire défoncer par ton chien ! Tu vas adorer mon chéri !

Alors, Omar amène un chien, un superbe mastiff, qui se mit à remuer de la queue, et à s’exciter en présence de la femme. Visiblement, l’animal connaît déjà intimement son épouse ! Il se précipite vers elle, il lui pose directement le museau sur son mont de Vénus, cherche à introduire sa langue entre les cuisses de la Nicole.

Celle-ci, pour l’encourager, s’assoit, écarte les cuisses toutes grandes, pour que le chien vienne lui lécher la vulve. Nicole commence à rire, à gémir sous les coups de langue gourmands de l’animal sur son sexe.

Elle lui caresse amoureusement la tête, pendant qu’il lui fait son cunnilingus. Jacques regarde ce spectacle bestial avec une certaine excitation. Jacques n’en revient pas. Comment son épouse a-t-elle pu aussi vite évoluer vers une sexualité très orthodoxe ? Jacques repense à ce qu’elle lui a fait subir et au plaisir qu’il en a pris.

En attendant, sa femme, après avoir été copieusement léchée par le chien, se place à quatre pattes, les cuisses bien écartées, dans une position soumise et humiliante, pour faciliter l’intromission bestiale du chien !

Elle va vraiment se faire prendre par le sexe turgescent et cramoisi du chien, devant son mari ?

Toute la petite assemblée est chauffée à blanc par le spectacle de Nicole, entrain de se faire lécher le sexe par le chien.

Elle tortille de la croupe sous les coups de langue du chien qui lèche sa moule bien en évidence. La langue s’introduit dans la fente, débordant de cyprine, et de sperme, abandonné par ses différents baiseurs.

Elle gémit de bonheur sous les coups de langue experts. Le spectacle est surréaliste, obscène et terriblement excitant, que Jacques, les yeux rivés sur sa femme, n’arrive pas à réaliser la situation. Comment sa femme, qui était bonne épouse, calme et fidèle, en est arrivée à un tel point de déchéance ?

Il n’a pas voulu le croire, lorsque Omar lui a assuré, qu’elle s’était fait saillir par son chien. Mais là, il est bien obligé de reconsidérer ses propres illusions, sur la soumission totale de son épouse. Cela le dégoûte en un sens, mais une puissante pulsion morbide l’unit au plaisir ressenti par sa femme. Alors qu’il est nu, sa puissante érection trahie toutes ses éventuelles dénégations, quant à l’excitation qu’il ressent, à voir sa femme livrée aussi à la saillie.

– Eh bien, on dirait que ça lui plaît à ton petit mari de voir sa femme montée par mon Satan ! Hein Jacques, c’est à ton tour de voir ta femme se faire saillir ? Tu vas voir, elle va adorer ! Allez ma chienne, fais-toi monter ! Proclame Omar.

Ses paroles sont du fiel, dans la bouche d’Omar. Une fois de plus, le couple de soumis est devenu le jouet de tous les caprices pervers d’Omar ! Et Jacques ne sait que faire.

Empêcher sa femme d’être baisée par le chien devant lui ? Il sent qu’en plus de prendre du plaisir sexuel, à la saillie animale, elle se régale d’humilier son mari de cette façon. Jacques assiste à la saillie de son épouse, prise devant lui. Supporte les quolibets de son amant qui est leur maître et qui se régale de la situation infamante. Il prouve ici son emprise sur sa femme, et sa toute puissance. Tout cela excite encore plus Nicole.

Ainsi, que l’incapacité de son mari à empêcher quoi que ce soit. Quelle belle vengeance pour elle, envers celui qui l’avait délaissée, abandonnée, comme une vulgaire putain entre les mains d’Omar !

Tandis que Jacques pense à toute cette histoire démente. Il se dit que sa femme ne vaut pas un geste désespéré. Omar veut qu’il assiste au spectacle de sa femme baisée par le chien et la première intéressée ne demande pas mieux ? Alors, pourquoi les empêcher d’avoir du plaisir ?

Nicole frappe sur sa fesse de sa main, et visiblement le chien comprend le message.

C’est indescriptible ! Jacques a déjà subi une saillie, mais là, voir sa femme dans le rôle de la femelle. Cela change beaucoup de choses.

Le chien se cambre et pose ses puissantes pattes, sur les épaules de la Nicole. Il essaye de trouver la voie du paradis pour son puissant membre. Il donne de puissants coups de reins, pour pénétrer la femelle offerte. Son pénis au bout conique, gonflé de sang, ne parvient pas à trouver l’entrée de son puits d’amour pourtant ouvert, et dégoulinant de sperme et de mouille.

Ensuite, le coup de bol, après quelques tentatives infructueuses, sa verge vigoureuse trouve la voie royale. La fente de la femelle soumise l’accueille et elle s’y propulse vigoureusement. Nicole a alors une réaction fulgurante. Elle ouvre la bouche en grand, pour absorber une grande goulée d’air. Son corps se tend brusquement, en sentant la verge de Satan investir son ventre. Elle commence à râler, à haleter puissamment.

Le chien fait pénétrer sa puissante verge, d’au moins vingt centimètres, dans la vulve humide. Il bourre la femelle comme un possédé. Son bassin ne cesse de donner de puissants coups, qui font trembler tout le corps de Nicole. Celle-ci jouit à n’en plus pouvoir, elle crie sa jouissance devant Jacques médusé, par son laisser-aller avilissant.

Omar s’approche de la femme, il filme la scène avec son portable. Après avoir bien immortalisé la déchéance de Nicole, qui enchaîne orgasme sur orgasme. Elle extériorise son plaisir bestial par des paroles ordurières, bien peu dignes de la bonne mère de famille bourgeoise, qu’elle était auparavant

Omar glisse à l’oreille de son mari ?

Alors, tu vois ce qu’est devenue ta gentille épouse, grâce à moi ? Incroyable n’est-ce pas ? Tu sais quoi ? Que dirais-tu d’envoyer cette séquence filmée, ainsi que beaucoup d’autres que j’ai en mémoire dans ce téléphone, à des sites pornos ? Tu imagines ? Ta Nicole visible sur le Net dans des clips zoophiles, sur des chaînes pornos ? Sa famille, ses voisins, pourraient la voir comme cela, nue, partouzé par mes soins, en train de se faire prendre par mon chien. J’ai aussi beaucoup d’autres idées pour la suite. Je connais des cercles un peu spéciaux, qui pourraient bien s’occuper de ton épouse dévouée. Ainsi que des collègues à moi, qui adorent profiter de ces bourgeoises en manque de sexe.

Jacques ne répond rien, car à sa grande honte, sa bite se redresse encore plus. Comme sa femme lui fait un signe de la main, il s’approche d’elle. Elle lui saisit le sexe en érection et l’embouche. Elle lui fait une fellation. Toute honte bue, il se fait sucer par sa femme, pendant que celle-ci se fait saillir par le chien de leur Maître.

Aussi pervers, que sa salope de femme, le petit mari  ? Je crois ? Qu’il adorerait voir sa femme exhibée sur le Net ! Et toi ma chérie ? Qu’en penses-tu ? Tes exploits sur les sites pornographiques ?

Après quelques minutes épiques. Nicole, qui halète encore un peu, s’abandonne sur le sol, brisée par sa jouissance bestiale. Elle essaye de retrouver son souffle, alors que l’animal s’est détaché d’elle. Jacques a bien joui aussi dans sa bouche, qui a avalé son plaisir, en l’aspirant jusqu’à la dernière goutte.

-Tout ce que tu voudras, mon Omar ! Tant que tu peux me faire connaître, des expériences sexuelles comme ça !

Ainsi la femme de Jacques accepte tout ! Tout !

Le fait d’être exposée sur le Net ne la dérange pas le moins du monde. Jacques en est épouvanté, il hurle. Il est menaçant, à l’encontre d’Omar :

– Ordure ! Tu n’as pas le droit !

– Bon, on a assez  ! Ta femme fait ce qu’elle veut !

Nicole est fière d’elle-même. Elle n’appartient plus du tout à son mari !

Elle a triomphé de toutes ses inquiétudes, concernant sa sexualité. Effectivement, elle s’est maintes fois posée cette question, après avoir constaté. Qu’elle éprouvait de moins en moins d’appétence pour le sexe, sous toutes ses formes. Son mari avait beau être doux, câlin, attentionné ? Il ne l’emmenait plus au nirvana de la jouissance. Elle n’éprouve plus rien pour lui. Elle a de la tendresse en vers lui. Mais, elle n’a aucune attirance sexuelle en vers lui.

Quand elle a senti, qu’elle jouait un jeu dangereux avec Omar, qu’elle devenait un objet sexuel ? Elle a tout à coup retrouvé beaucoup de goût pour le sexe. Plus qu’elle ne s’en serait jamais crue capable. Les nouvelles expériences sont ajoutées les unes aux autres, elle a vu son plaisir croître en conséquence. Devenir la putain, émancipée, exhibée, baisée par les hommes, puis amenée à être un véritable jouet sexuel. Ça l’a remplie d’une satisfaction sexuelle incommensurable et morbide. Elle en est arrivée à un point où, pour se venger de la lâcheté de son mari, et de se prouver des choses à elle-même. C’est de se soumettre à la perversion d’Omar. Qui lui a révélé à sa véritable nature de femme fatale et animale. Elle apprécie le fait de s’adonner à la zoophilie.

Elle a connu une excitation fantastique, quand Omar lui a amené son chien. Elle s’est laissé saillir. Elle voulait savoir, si c’était aussi bon, que ce qu’on lui en avait dit. D’être prise dans un coït bestial, comme une vulgaire chienne, elle en a connu une jouissance extrêmement étourdissante.

Et ensuite, l’apothéose, cette séance devant son mari. Elle n’a pas arrêté d’être assaillie par les orgasmes, alors que son mari la regarde se faire saillir par le chien d’Omar. Le plaisir sexuel s’est doublé d’une jouissance intellectuelle. Sucer son mari, pendant qu’elle se fait baiser par un chien a été un plaisir raffiné et addictif.

A présent ? Elle sait qu’elle ne pourra plus revenir en arrière. Elle ne comprend pas pourquoi son mari la garde encore comme épouse. Cependant, elle sent bien qu’il prend du plaisir à cette situation. Seulement voilà, elle ne quittera jamais plus Omar. Malgré, qu’il lui a dit ? Qu’il allait l’emmener vers une banlieue de Fort de France, où elle sera traitée en putain. Elle sera, un trou à bites dans lequel viendront s’épancher tous les mâles du quartier. Il a même envisagé de la louer à un club très fermé, de gens très riches, où elle sera copieusement baisée, et saillie par une multitude de chiens. En un sens, elle a hâte d’y être et de goûter à d’autres plaisirs interdits.

Elle, la femme distinguée, la petite bourgeoise tirée à quatre épingles, est devenue une putain à la disposition d’Omar. Elle est toujours nue dans toutes les circonstances, laissant son vagin et son anus, ainsi que sa bouche à son entière disposition. Elle n’a pas envie que cela s’arrête. La bonne épouse est devenue l’esclave, le jouet sexuel de son amant proxénète. Tant pis pour Jacques, il aurait dû réagir avant et mettre le holà, récupérer sa femme, et montrer qu’il était un homme. Maintenant, c’était trop tard. Pour lui aussi, il va devenir une salope soumise à son maître.

A ce rythme là, il s’est vite soumis, ça a été l’occasion pour que sa femme prenne son amant comme mari. Omar qui est installé chez eux. Jacques est rabaissé dans le rôle de femme de ménage. Omar et sa femme, lui imposent le port d’une cage de chasteté, qu’il doit porter en permanence. Mais son plus beau souvenir est la saillie que lui a fait subir Nicole par Jax, un énorme mastiff, il a connu cette fois là son plus grand orgasme, qu’il voudrait bien ressentir avec Jax ou un autre.
Depuis plusieurs mois, il doit lécher, sucer, vider le sperme que sa pute de femme reçoit dans son puits d’amour.
Certains jours, c’est plusieurs fois dans la journée, qu’il doit nettoyer la moule de sa femme.
Jacques doit avouer, qu’il a pris goût au sperme et qu’il ne pourra plus s’en passer.
Son cul et sa bouche sont devenus des trous à foutre qui sont remplis régulièrement.
Sa femme, elle aussi, est épanouie entre son amant mac et les bites qui la défonce dans les gourbis, les chantiers et les bars antillais.

Jojo est revenu passer une nuit entière avec Jacques. Au petit matin, avec l’accord d’Omar. Jojo est parti avec Jacques pour toujours. Les deux amoureux vont vivre ensemble exclusivement. Jojo a trouvé la bonne cavité pour y loger son monstrueux appendice. Jacques a enfin trouvé celui qui réalise son fantasme d’être baisé comme une femme.

Ils aimeraient beaucoup maintenant trouver un bon docteur, pour faire un traitement hormonal à Jacques pour avoir des seins de femme.

Quand ils ont quitté la maison, Nicole partait pour un séjour au chenil de Roberto et de son frère.

A la fin du troisième jour à servir de chienne dans le chenil, Nicole est épuisée par tous les orgasmes encaissés. Le lendemain, ils lui font porter un Body ouvert en similicuir avec des menottes à chaînes. Ses seins sont libres d’accès, ainsi que sa vulve et son anus. Elle est debout dans la salle d’attente du chenil. Omar rentre avec un couple d’une cinquantaine années environ ? – C’est elle ? Demande l’homme. – HEY ! Super ! Clame la femme en voyant Nicole. L’homme se tourne vers Omar et lui demande le prix qu’il en espère ? Nicole n’entend pas le prix de la transaction.

L’homme veut contrôler la marchandise.

Nicole se demande qu’est-ce qu’ils vont lui faire encore subir.

L’homme lui écarte les lèvres ? Lui fait ouvrir la bouche et contrôle sa gorge et ses dents. Ensuite, il malaxe ses seins et tire sur les annaux de ses tétons.

La femme s’approche et l’a fait se pencher en avant. Elle vient se mettre à côté de Nicole. Elles sont hanche contre hanche. La femme lui écarte les fesses en introduisant un doigt de chaque main, dans la moule et l’anus de Nicole.

– Ouais ! Super ! Elle est bien accessible par là ? Nos chiens et nos poneys vont être heureux !

La femme passe derrière Nicole et elle lui enfonce trois doigts dans l’anus. – Elle accepte les gros calibre dans ses trous ta femelle ? – Avec un peu de lubrifiant, elle prend deux ou trois grosses bites dans ses trous. Même peut être plus ? Répond Omar. La femme vient d’enfoncer sa main dans les reins de Nicole. – Oui ! Regarde ? Ça rentre tout seul, elle est large du fion ! L’homme voit quelques larmes coulées sur les joues de Nicole, qui vient de comprendre que son amour d’amant est en train de la vendre. – Ta pouffiasse est sensible à la douleur ? – Oh, Non ! C’est une sentimentale envers moi.

La femme retire sa main du cul de Nicole. Elle relève sa robe sur sa chatte imberbe, absente de sous vêtement. Elle s’assoit sur le bord d’une chaise en écartant les cuisses. – Allez ? Vient nous prouver en me bouffant la moule, que tu es une bonne esclave ? – Oui ! Madame.

Nicole vient se mettre à genoux entre les cuisses de la femme. Elle approche son visage avec la bouche ouverte de la chatte de la femme.

Elle lui bouffe et lui suce la chatte comme une femme sait le faire à une autre. Elle conduit la femme à l’orgasme et elle en est fière.

Toujours à genoux entre les cuisses de la femme. Son mari vient lui faire sucer sa queue. – Tu verras mon chéri ? Elle sait bien se servir de sa gueule ! Après lui avoir bien fait bander avec sa bouche. L’homme prend la place de sa femme sur la chaise. Il ordonne à Nicole de venir s’enculer sur sa queue tendue. En tournant le dos à l’homme, Nicole s’encule sur sa queue. Elle se sodomise jusqu’à ce que l’homme inonde ses entrailles de son plaisir. Quand sa queue est redevenu molle, il repousse Nicole. Omar vient rapidement lui insérer un plug dans l’anus pour qu’elle ne tache pas les sièges de la voiture.

La tractation entre l’homme et Omar débute. La femme vient accroché la laisse au collier de Nicole. Son mari continu à descendre le prix vers le bas. – Non ! Chéri ! Prend la pour moi et nos chiens ! Nous t’en remercierons éternellement.

Une fois l’affaire conclue, l’homme tend une grosse liasse de billets à Omar. En regardant Nicole dans les yeux, il tend les papiers d’identités de Nicole à l’acheteur de la soumise.

Omar regarde Nicole partir. L’acheteur la tire par sa laisse, pendant que sa femme derrière elle, lui flatte les fesses d’un air de satisfaction. Nicole pleure doucement de sa séparation avec son amour. Elle est anéantie par le comportement de son amant. Il l’a vendu à ce couple sans la prévenir, n’y lui demander son avis. Elle est emmenée vers une nouvelle vie d’esclave sexuelle.

FIN

Sam Botte

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

post

2 Commentaires

Cliquez ici pour poster un commentaire

Si vous avez une adresse GMAIL, je vous offre un premium contre un petit service. Mp ou lucie@xfr.fr Kissoux !

X
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Refuser
Politique de confidentialité
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
NOTRE POLITIQUE SUR LES COOKIES
En visitant notre site Web et en utilisant nos services, vous comprenez et acceptez la façon dont nous traitons les données personnelles conformément à notre politique de confidentialité. Nous respectons votre vie privée et le droit de contrôler vos données personnelles. Nos principes directeurs sont simples. Nous allons être ouverts avec quelles données nous collectons et pourquoi. Veuillez prendre un moment pour les lire. C'est important ! Les cookies sont de petites quantités d’informations stockées dans des fichiers au sein même du navigateur de votre ordinateur. Les cookies sont accessibles et enregistrés par les sites internet que vous consultez, et par les sociétés qui affichent leurs annonces publicitaires sur des sites internet, pour qu’ils puissent reconnaître le navigateur. Les sites Internet peuvent uniquement accéder aux cookies qu’ils ont stockés sur votre ordinateur.
En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site. Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :
  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (emailing, enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.
Vos Choix Concernant les Cookies et Balises Web Vous avez le choix de configurer votre navigateur pour accepter tous les cookies, rejeter tous les cookies, vous informer quand un cookie est émis, sa durée de validité et son contenu, ainsi que vous permettre de refuser son enregistrement dans votre terminal, et supprimer vos cookies périodiquement. Vous pouvez paramétrer votre navigateur Internet pour désactiver les cookies. Notez toutefois que si vous désactivez les cookies, votre nom d’utilisateur ainsi que votre mot de passe ne seront plus sauvegardés sur aucun site web. Pour plus d’informations relatives aux méthodes vous permettant de supprimer et de contrôler les cookies stockés sur votre ordinateur, consultez le site suivant : http://www.allaboutcookies.org/fr/ Comment configurer votre navigateur
  • Firefox :
    • 1. Ouvrez Firefox
    • 2. Appuyez sur la touche « Alt »
    • 3. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
    • 4. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
    • 5. Dans le menu déroulant à droite de « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
    • 6. Un peu plus bas, décochez « Accepter les cookies »
    • 7. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Internet Explorer :
    • 1. Ouvrez Internet Explorer
    • 2. Dans le menu « Outils », sélectionnez « Options Internet »
    • 3. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
    • 4. Cliquez sur « Avancé » et décochez « Accepter »
    • 5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Google Chrome :
    • 1. Ouvrez Google Chrome
    • 2. Cliquez sur l’icône d’outils dans la barre de menu
    • 3. Sélectionnez « Options »
    • 4. Cliquez sur l’onglet « Options avancées »
    • 5. Dans le menu déroulant « Paramètres des cookies », sélectionnez « Bloquer tous les cookies »
  • Safari :
    • 1. Ouvrez Safari
    • 2. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
    • 3. Sélectionnez l’icône « Sécurité »
    • 4. À côté de « Accepter les cookies », cochez « Jamais »
    • 5. Si vous souhaitez voir les cookies qui sont déjà sauvegardés sur votre ordinateur, cliquez sur « Afficher les cookies »
Save settings
Cookies settings