Bi - Gay - Lesbien Fétiche - BDSM Histoires taboues et histoires de sexe Prostitution Viol Zoophilie

Histoire taboue La déchéance sexuelle d’un couple Chapitre 7

La baronne Histoire taboue zoophilie extrême Chapitre 5
Teste le sexe au téléphone avec une vraie femme chaude : Voir les profils des femmes disponibles

Histoire taboue

RETOUR A LA MARTINIQUE

Ce lundi matin, Jacques est convoqué dans le bureau du directeur.

– Bonjour, monsieur le directeur.

– Bonjour Jacques. Je vous en prie, asseyez vous ?

– Comme vous êtes des habitués, des vacances aux Antilles, nous avons pensé à vous pour le poste de directeur pour notre succursale a Fort de France. Vous connaissez déjà le pays, que vous devez apprécier avec votre épouse. – Je vous remercie pour confiance, j’accepte le poste que vous me proposez. – Bien ! Je n’en attendais pas moins de vous Jacques. Pour les modalités et les indemnisations du transfert, vous voyez ça avec le RH. Le poste est vaquant depuis une semaine, vous devez l’occuper le plus rapidement possible.

Le DRH lui a réservé une chambre dans un hôtel cinq étoiles avec une petite suite, en attendant d’avoir un logement personnel. Les premiers jours, ils profitent du club privé, piscine, boissons. Il faut dire qu’avec un corps aussi bien fait, un ventre plat, de belles fesses musclé et un sourire magnifique, Nicole peut faire bander une salle toute entière.

Depuis deux semaines, Jacques est assez absent cause de son nouveau poste. Il rentre du bureau assez tard, ce qui provoque certaines réactions négatives chez sa femme.
Aujourd’hui jours fériés, Jacques profite d’un peu de repos. Le serveur a servi un magnifique repas et des boissons pour eux deux. Pour être honnête, Jacques n’a pas faim, tout ce qu’il a à l’esprit, c’est que sa femme guette un éventuel retour de son amant.

Enfin un mois après leur arrivée, ils emménagent dans une grande maison, achetée à une famille de planteur en faillite. Il y a tout le confort, plus une piscine, le tout sur un très grand terrain arboré. Jacques doit s’absenter souvent plusieurs jours par mois, pour faire le tour de ses succursales, Guadeloupe, Saint Martin et autres.

Après avoir le dîner ce soir-là, ils sont tous les deux seuls, Jacques dit à Nicole qu’il la désire.
– Tu es mon mari et je ne peux pas me refuser à mon devoir conjugal, mais tu dois savoir. Je ne dois pas toucher ou sucer ta bite, et tu dois toujours porter un préservatif. Je dois rester saine pour mon Omar, je dois me préserver pour lui, tu n’as plus le droit de me souiller !
Cela convenu, ils sont montés à l’étage. Ils se sont déshabillés chacun de leur côté, Ensuite, Nicole s’est allongée sur le lit.

Elle lui a demandé de la lécher pour la préparer, ensuite, il a mis le préservatif, et l’a pénétrée facilement. Elle est devenue tellement large, Jacques ne dure pas longtemps à cause de son abstinence, mais elle demeure immobile et silencieuse.
Une fois fini, Jacques se plaint de son manque d’enthousiasme.
– Si tu avais une bite d’homme, comme Omar, et que tu baises comme lui, j’aurais de l’enthousiasme. Crache-t-elle méchamment. Bien qu’il sache tout cela, ses mots l’ont blessé. Au cours des trois semaines suivantes, ils n’ont pas eu de relations sexuelles.

Jacques est démoralisé et fatigué d’aller bosser tous les jours ? pendant que sa femme reste à la maison. Il rentre usé et déprimé, et quand il s’en plaint, elle lui rétorque que sa journée a été bien plus difficile. Évidemment, l’homme ne peut comprendre que rester à la maison, ne pas avoir de patron, ne pas endurer les autres employés, etc. Peut être aussi pénible.

Même si depuis quelques semaines Nicole est vraiment bizarre, passant plus de temps à l’extérieur de la maison, effaçant l’historique de l’ordinateur. Jacques a même remarqué que pour la première fois ? Elle a fermé le tiroir de sa commode à clé. Jacques décide de ne rien dire pour ne pas réveiller d’éventuelles tensions. Il compte sur la patience pour rabibocher les choses entre eux.

Un beau jour, Jacques regarde la télé, lorsqu’elle rentre. Il se lève, pour lui parler, quand en se retournant. Il voit un homme, un noir très bien bâti, il reconnaît Omar. Il a un regard fermé, il le regarde de haut en bas avec mépris. Jacques va donc pour lui dire bonjour, quand Nicole le prend par le bras et l’amène dans la chambre en lui signifiant, qu’il faut qu’ils se parlent. Juste avant de refermer la porte, elle demande à son amant, d’attendre sur le canapé, qu’elle n’en a pas pour longtemps.

A peine la porte fermée, elle dit à Jacques.
On ne va pas y passer par quatre chemins, entre nous ça ne va plus.
– Ce n’est pas si grave que ça quand même ? Lui répond Jacques
– De toute façon, on pourrait rester comme ça dix ans, que tu ne remarquerais rien, on ne baise plus, on ne parle plus, tu t’en rends compte tout de même ? Lui proclame Nicole, en prenant un ton moins calme
– Si je le remarque, mais ça va passer Nini ?

Jacques ce dit que cela calmera les choses. – Mais dans quel monde tu vis ? sérieux ? Je ne vois pas comment ça pourrait passer et puis regarde toi en face ? Tu n’arrives plus à me faire jouir, avec ta situation, ta virilité n’existe plus si elle a déjà existé. Enfin de toute façon, on ne va pas en reparler une énième fois, c’est mort entre nous OK ? Moi ; je ne suis plus très jeune et j’ai envie d’en profiter, d’être avec un mec qui me plaît. Après, je ne suis pas stupide, on a une bonne situation et je suppose que tu m’aimes toujours, non ?

Malgré la violence de ses propos, elle reste impassiblement froide en face de son mari, le fixant en attendant la réponse
– Ben oui ? Moi, je t’aime toujours. Mais ? Elle le coupe net.
– C’est bien ce que je pensais, donc voila la situation Jacques. C’est Omar qui m’a retrouvée, c’est mon homme à présent, je l’aime, je ferais tout pour la garder. On va être clair, lui au moins, il me baise, c’est un vrai mec. Il me fait jouir, il a envie de moi. Ce que je te propose, c’est qu’on reste ensemble pour notre situation ? Cependant, Omar a une exigence, il accepte de marcher comme ça si tu deviens un bon cocu soumis. Et à force de m’en parler, il m’a convaincu. 

Nicole s’arrête de parler quelques instants, pour aller ouvrir un tiroir de sa commode. Jacques reste muet, sonné par la situation. Elle en sort une boite pleine d’objet sexuel, gode, dildo, cage de chasteté et j’en passe. Ainsi que des tenues très affriolantes avec de la lingerie. Elle reprend alors son discours.
– Franchement, j’ai regardé sur internet, j’en ai parlé avec Omar ? On veut bien te garder, après ce que tu nous as fait pour nous séparer lors de notre dernier séjour.

– Mais tu seras notre esclave, notre pute, vu ce que tu as pris dans le cul sur la plage, on va te soumettre et faire de toi un bon chien à notre service. Si je te dis tout ça, c’est parce que je te vois et je me dis que je suis sûr que ça te plairait. Quand, je vois tes réactions et tes actions, ça correspond à la description des lopettes cocues soumises, qu’on voit sur internet. – D’ailleurs, Omar souhaite que là, ce soir, on commence directement par t’attacher. Qu’il me démonte littéralement devant toi, pour que tu regardes un vrai mec baisé ta femme. Alors t’en dis quoi ? Je ne t’oblige à rien et si tu ne veux pas, on arrête là, on se quitte et on déménage chacun de notre côté, aucun problème.

Devant l’urgence de la réponse à donner et un sentiment naïf se disant, qu’il aura toujours la possibilité de la reconquérir ? Jacques répond un timide. – Oui ! Je suis d’accord. Parce que je t’aime encore, je te ferais changer d’avis.
– Parfait, je m’en doutais, l’espoir fait vivre, c’est bien.

Elle sort de la chambre et dit à Omar.
– Tu avais raison ? il a dit oui ! Ce à quoi, il répond.
– Ça se voyait avec sa tête de lopette ?
Il vient avec elle dans la chambre et lui dit.
– T’attends quoi pour te foutre à poil connard ? C’est pas la première fois, que tu vois ta femme se faire baiser par moi et d’autres.

Sans réfléchir ? Jacques s’exécute, il se retrouve donc complètement nu face à Omar, sa première réaction est.
– Putain ! C’est pas la taille de ton clito qui va me faire de l’ombre. Dit-il en rigolant de manière audible.
Il prend alors, les cordes posées sur lit et l’attache à la chaise, face au lit pour qu’il ne puisse rien manquer du spectacle.

Il le bâillonne, avant d’appeler Nicole, il se penche au niveau de la tête de Jacques et murmure à ses oreilles. – Tu as réussi à me l’enlever la première fois, juste au moment où j’allais en faire la plus grande salope du port. C’est elle qui m’a retrouvé. Alors ! Non seulement, je vais la défoncer devant toi salement, pour que tu penses bien au passé et ce n’est que le début. Là, j’ai réussi à lui faire acheter ce qu’il fallait pour qu’elle te soumette et te baise ! Mais, dit toi, que ce n’est qu’une question de temps avant, que je la convainque de te transformer en pute et de te faire baiser par d’autres mecs. Et crois moi, j’ai déjà parlé de toi à pas mal de monde, tu vas devenir la pute du coin de cette île. 

Jacques reste figé, les yeux regardant droit devant, trop honteux, pour croiser son regard. C’est alors qu’Omar lui met une énorme claque, en lui tirant la tête en arrière par les cheveux, pour avoir ses yeux en face des siens et lui dit.
– T’as pas encore compris ? Quand je te dis un truc, je veux entendre oui Maître ?
– Oui Maître ! Tente Jacques de prononcer.
Il lui remet une gifle, mais cette fois-ci pour le féliciter en lui rappelant bien que c’était la dernière fois qu’il oublie.

Omar appelle Nicole en même temps, qu’il retire son tee-shirt laissant apparaître une carrure bien développée et des muscles apparents. Ce n’est que le début d’une longue dépravation. Omar est allongé sur le lit, son torse musclé à découvert, ses bras et ses pectoraux sont bien marqués et visible. Nicole arrive dans la chambre, regarde d’abord Omar, avant de venir s’accroupir face à son mari.
– C’est bien mon Jacques, tu as pris la bonne décision. Il va juste falloir te faire à quelques changements. Mais ne t’inquiète pas, on va t’aider, enfin te dresser. Plutôt, tu comprendras, plus vite ça ira. Maintenant fais-moi plaisir et regarde bien ce que tu n’as jamais été capable de me faire ? Me baiser comme un homme !

Elle se relève, pour rejoindre Omar sur le lit et ils commencent à s’embrasser. Ils s’embrassent passionnément, se caressent. Au fur à mesure, ils se déshabillent. Jusqu’au moment où elle retire le boxer d’Omar laissant apparaître son sexe affûté. Elle tourne la tête vers Jacques.
– Ne sois pas choqué, c’est à ça que ressemble un sexe de mec ?

Sa remarque les fait rire. Le pire est que depuis le début, Jacques ne ressent aucune forme de dégoût à voir ce qui se passe devant lui, et comme les autres fois, il essaye de retenir l’excitation qui grimpe en lui.
Cela ne dure pas longtemps, car au moment où sa femme enfourne la queue d’ Omar dans sa bouche, l’inévitable se produit son sexe rentre en érection. Omar le remarque vite et commence par exploser de rire.
– Non ? Mais, regarde moi ce cornard pathétique, sa femme est en train de sucer, son mec devant lui et ça le fait bander ?

Nicole se lève et enfile le caleçon d’Omar sur la tête de Jacques, tout en laissant sa vision dégagée.
– Je n’ai plus vraiment de doute sur le fait, que t’est plus une lopette, qu’un mec. Respire bien le caleçon d’Omar, ça commencera à t’habituer à ta nouvelle vie. Et profite bien du spectacle, car c’est la dernière fois, que tu vois Omar me baiser. Il n’est pas gay, donc tu ne l’intéresses pas. Je ne dis pas qu’il ne m’aidera pas à te soumettre, mais là, c’est spécial. C’est juste pour que tu comprennes ta place. Après, cela tu ne me verras plus jamais, me faire baiser pour le restant de tes jours. Tu me verras te baiser par contre ne t’inquiètes pas ?

Elle remonte sur le lit et commence à chevaucher son amant. Il la baise virilement, l’embrasse à ce moment là, Jacques a l’impression, que c’est comme s’il n’avait jamais existé pour elle. Nicole se met alors en position de levrette, face à son mari. Omar déclenche ses coups de rein, prenant le soin de le fixer du regard pour asseoir sa domination. – OH ! Putain ! C’est trop bon ! Vas-y, mon chéri ! Baise moi comme une chienne en chaleur, défonce moi avec ta grosse bite noire ? Je suis ta pute blanche, mon corps n’appartient qu’à toi. Baise moi encore et encore ! Ensemence moi sous les yeux de mon cocu de mari. OH ! Oui ! Mon amour, baise moi avec ton gourdin, engrosse moi ! Jamais je n’ai connu de telle jouissance, avant que tu me donnes à des bites noires comme la tienne. Toi ! Le cocu a la petite bite ? Regarde comme il baise bien ta femme, avec sa grosse queue noire.

Il attrape même Nicole, par les cheveux, pour que Jacques voit bien son visage, sous ses coups de queue. Jacques voit sa femme prendre du plaisir, crier. Son sexe mouillé, il bande comme jamais auparavant.
Au bout de longues minutes, de pénétrations incessantes, de positions changeantes, elle demande à Omar d’enlever sa capote pour que Jacques le voit éjaculer en elle.

Omar s’empresse d’enlever la capote et de la jeter sur Jacques. Dans un dernier élan d’énergie, il reprend la pénétration de Nicole. Pour rapidement lâcher prise et lâcher tout son jus dans son puits d’amour. Elle a un orgasme au même moment. Il se retire assez rapidement pour aller dans la salle de bain. Nicole relève la tête vers son mari.
– Si seulement tu m’avais baisé comme ça une fois dans ta vie ? Tu ne peux pas savoir comme t’es un mauvais coup. Tu vois comment, je peux être, quand un vrai mâle s’occupe de moi. J’espère que tu en as profité, parce que là, c’est pour tout le week-end. Mais bon pour te laisser te remettre de tes émotions je vais te laisser dormir, comme ça on commencera demain matin.
Jacques passe la nuit, nu, attaché à la chaise. Eux dorment en face de lui, dans son lit, enlacés. La nuit est courte, tant la position est inconfortable.

Sam Botte

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

post

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Si vous avez une adresse GMAIL, je vous offre un premium contre un petit service. Mp ou lucie@xfr.fr Kissoux !

X
Politique de confidentialité
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
eu_cookies_bar
eu_cookies_bar_block
NOTRE POLITIQUE SUR LES COOKIES
En visitant notre site Web et en utilisant nos services, vous comprenez et acceptez la façon dont nous traitons les données personnelles conformément à notre politique de confidentialité. Nous respectons votre vie privée et le droit de contrôler vos données personnelles. Nos principes directeurs sont simples. Nous allons être ouverts avec quelles données nous collectons et pourquoi. Veuillez prendre un moment pour les lire. C'est important ! Les cookies sont de petites quantités d’informations stockées dans des fichiers au sein même du navigateur de votre ordinateur. Les cookies sont accessibles et enregistrés par les sites internet que vous consultez, et par les sociétés qui affichent leurs annonces publicitaires sur des sites internet, pour qu’ils puissent reconnaître le navigateur. Les sites Internet peuvent uniquement accéder aux cookies qu’ils ont stockés sur votre ordinateur.
En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site. Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :
  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (emailing, enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.
Vos Choix Concernant les Cookies et Balises Web Vous avez le choix de configurer votre navigateur pour accepter tous les cookies, rejeter tous les cookies, vous informer quand un cookie est émis, sa durée de validité et son contenu, ainsi que vous permettre de refuser son enregistrement dans votre terminal, et supprimer vos cookies périodiquement. Vous pouvez paramétrer votre navigateur Internet pour désactiver les cookies. Notez toutefois que si vous désactivez les cookies, votre nom d’utilisateur ainsi que votre mot de passe ne seront plus sauvegardés sur aucun site web. Pour plus d’informations relatives aux méthodes vous permettant de supprimer et de contrôler les cookies stockés sur votre ordinateur, consultez le site suivant : http://www.allaboutcookies.org/fr/ Comment configurer votre navigateur
  • Firefox :
    • 1. Ouvrez Firefox
    • 2. Appuyez sur la touche « Alt »
    • 3. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
    • 4. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
    • 5. Dans le menu déroulant à droite de « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
    • 6. Un peu plus bas, décochez « Accepter les cookies »
    • 7. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Internet Explorer :
    • 1. Ouvrez Internet Explorer
    • 2. Dans le menu « Outils », sélectionnez « Options Internet »
    • 3. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
    • 4. Cliquez sur « Avancé » et décochez « Accepter »
    • 5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Google Chrome :
    • 1. Ouvrez Google Chrome
    • 2. Cliquez sur l’icône d’outils dans la barre de menu
    • 3. Sélectionnez « Options »
    • 4. Cliquez sur l’onglet « Options avancées »
    • 5. Dans le menu déroulant « Paramètres des cookies », sélectionnez « Bloquer tous les cookies »
  • Safari :
    • 1. Ouvrez Safari
    • 2. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
    • 3. Sélectionnez l’icône « Sécurité »
    • 4. À côté de « Accepter les cookies », cochez « Jamais »
    • 5. Si vous souhaitez voir les cookies qui sont déjà sauvegardés sur votre ordinateur, cliquez sur « Afficher les cookies »
Save settings
Cookies settings