Histoire erotique Histoires écrites par des femmes Histoires taboues et histoires de sexe Récit érotique

Histoire taboue Le journal intime de Véronique Chapitre 14 Final

Histoire taboue Le journal intime de Véronique Chapitre 14 Final
Teste le sexe au téléphone avec une vraie femme chaude : Voir les profils des femmes disponibles

Muriel se dévergonde

Résumé des épisodes précédents :

Nous avons participé à une soirée dans un club libertin présenté par Muriel et Damien qui nous ont servis de guides, sans participer eux-mêmes.

Histoire taboue Après notre escapade dans un club libertin avec Charlotte et Philippe, en présence de Muriel et Damien, Muriel m’a téléphoné pour me demander de venir chez nous pour discuter avec moi. Bien sûr, j’ai accepté, en devinant qu’elle voudra aborder le sujet du libertinage. D’autant plus qu’elle souhaitait que Loïc ne soit pas présent.

Le jour prévu, elle arrive habillée d’une robe, le temps est plutôt estival. Je suis moi-même vêtue d’une jupe et d’un débardeur. Après les bonjours d’usage, je lui propose d’aller au bord de la piscine. Nous nous installons sur les bains de soleil.

Je commence la discussion :

« De quoi veux-tu que nous parlions… Même si je m’en doute ? Aussi, n’aie aucune appréhension ! »

« En fait, notre soirée au club XXX m’a beaucoup interpellée. Depuis longtemps, Damien voulait que nous allions y faire une visite, puisque nous connaissons le proprio. Et, quand j’ai vu comment cela se passait, surtout avec vous et vos amis, je me suis dit que je ratais peut-être quelque chose. En plus, Damien me le dit depuis des années. Il voudrait aussi que j’accepte de me baigner nue. Je ne suis pas trop pudique, je me mets souvent en monokini, comme chez vous, et même certaines fois je mets un bas qui est presque un string, mais ça ne va pas plus loin et je n’ai jamais tenté l’expérience de la nudité totale. »

« Tu sais, c’est un peu normal, il est nécessaire de faire les choses à son rythme, attendre qu’un déclic ouvre d’autres horizons. »

« Oui, bien sûr, et qu’est-ce qui vous as entraîné, dans cette direction ? »

« En fait, c’est par hasard ! Nous nous sommes retrouvés sur une plage naturiste sans le savoir. Plutôt que changer d’endroit, Loïc m’a proposé de nous baigner nus. »

Je lui résume notre parcours naturiste sans trop dévoiler mes tendances exhibitionnistes. C’est un peu tôt pour ce genre de confession, même si vu ce dont elle a été témoin, elle ne serait pas étonnée !

« Donc, maintenant, vous allez dans des endroits naturistes. »

« Oui, des plages naturistes, des centres naturistes, et ici bien sûr ! »

« Je sais, Damien me l’a dit puisqu’il t’a vue nue, un jour où il revenait d’une sortie VTT avec Loïc. »

« Je me rappelle, c’est à cause de mon chéri ! Je n’avais aucune intention de m’exhiber. Nous avons un code avec Loïc, normalement, il aurait dû sonner pour me prévenir qu’ils rentraient et j’aurais pu me remettre en maillot avant qu’ils arrivent à la piscine. Seulement, voilà, mon coquin de mari a omis de sonner. Je vais te faire une confidence : Loïc adore me voir mater par d’autres hommes. D’ailleurs, je le soupçonne fortement de l’avoir fait sciemment pour que Damien me voie toute nue. »

« C’est un peu pour ça que je voulais venir aujourd’hui, pour commencer doucement avec quelqu’un de confiance et voir si cela ne me dérange pas ! »

« Eh bien, allons-y ! Avant, je vais nous chercher à boire, un jus de fruits ça te va ? »

« Oui, très bien. »

Je rentre dans la maison et reviens quelques instants plus tard avec deux verres et du jus de fruits. Je sers la boisson.

« Je pense que le mieux c’est d’aller profiter de la piscine. Tu verras, c’est incomparable de se baigner sans maillot. »

« Tu es certaine que personne ne peut nous voir ? »

« Bien sûr ! »

Je ne lui parle pas de notre voisin, voyeur à ses heures. Je commence à me déshabiller, ce qui est vite fait puisque, à part ma jupe et mon débardeur, je n’ai rien d’autre, comme d’habitude. Muriel s’en aperçoit aussitôt :

« C’est vrai que comme ça, c’est vite fait de se déshabiller ! »

« En général, avec ce genre de météo, je suis nue toute la journée. Je me suis vêtue pour ne pas t’embarrasser. Donc maintenant, c’est à ton tour. En fait, tu n’as que ta culotte à enlever en plus que d’habitude. »

Muriel enlève la robe sous laquelle elle porte un maillot de bain deux-pièces standard. Elle continue son déshabillage et se retrouve nue devant moi. Pour ne pas la gêner, je vais dans la piscine, d’autant plus que je suis toujours parfaitement glabre. Elle me rejoint sans délai. J’ai quand même eu le temps de m’apercevoir que son pubis est un peu taillé, ce n’est pas la jungle, certainement pour pouvoir mettre des bas de maillot du type « string ». Elle a une jolie poitrine, plus grosse que la mienne, un peu bronzée, la marque du bas de maillot est bien visible.

Nous nageons quelque temps en parlant de choses et d’autres, puis nous sortons de l’eau. Je tends une serviette à Muriel, me sèche et m’allonge sur un transat.

« Ce que je trouve agréable de se baigner nue, c’est le fait de ne pas sentir le maillot mouillé sur la peau. Maintenant, j’ai beaucoup de mal à en porter un quand c’est nécessaire. »

« Oui, c’est vrai qu’il n’y a pas cette sensation de froid, j’ai déjà ressenti ça quand je ne mets pas de haut. De là à faire comme ça tout le temps ! »

« C’est une question d’habitude, quand tout le monde est dans la même tenue, ce n’est pas gênant ! »

« C’est sûr que maintenant, avec les Bikinis-string, c’est comme si on ne porte rien ! »

« Je pense que c’est pire, ça attire plus les regards des voyeurs qu’une femme nue au milieu d’autres femmes nues ! »

« Et le fait d’être épilée, l’idée t’est venue comment ?

« C’est encore une idée de Loïc. Au début, je ne m’épilais que le bord du maillot pour mettre des bas échancrés, puis mon coquin a eu l’idée de tout enlever. »

« En fait, Damien aussi aimerait bien que je m’épile totalement et il a insisté sur le fait que toi tu étais épilée et que cela ne te gênait pas de le montrer. Toutefois, je ne sais pas si j’oserais aller en institut ! »

« Si tu veux, je te propose d’aller chez notre voisine, elle est esthéticienne, elle te dira ce qui s’adapte le mieux pour toi. »

« Et toi, tu fais comment ? »

« En fait, la première fois, c’est à la crème dépilatoire, avec l’aide de Loïc. J’ai essayé une fois la cire, chez Isabelle, notre voisine, je trouve ça assez douloureux et comme je n’ai pas une pilosité dense, la crème me va bien. »

« Tu crois que je peux aller voir ta voisine de ta part ? J’aimerais bien faire une surprise à Damien ! »

« Bien sûr ! Si tu veux, je l’appelle. Elle est de bon conseil… Et discrète, évidemment ! »

« Je veux bien. »

Je me lève et vais téléphoner à notre voisine, je lui spécifie bien que c’est pour une épilation intime. Elle est d’accord pour recevoir Muriel et lui donne rendez-vous pour la semaine suivante.

Ensuite, Muriel me dit :

« Dans les centres naturistes, je pense que ce n’est pas un problème d’être parfaitement nue, mais sur les plages, il doit toujours y avoir des gros lourds ou des voyeurs qui ne font que passer ! Cela ne te gêne pas ? »

« Non, plus maintenant ! Comme Loïc est plutôt du genre à vouloir me montrer, c’est lui qui me signale ceux qui matent. Du coup, j’ai même tendance à m’en amuser, ce n’était pas le cas au début ! »

« Moi, ce qui me gênerait énormément, c’est de rencontrer une connaissance qui ne sait pas que je suis naturiste ! Ça t’est déjà arrivé ? »

« Une fois, les personnes qui nous louaient le bungalow sont passées à côté de moi, Loïc se baignait. Comme la plage était autorisée comme naturiste, ça ne m’a pas gênée. En revanche, une autre fois, j’ai fait une rencontre qui m’a embêtée ! »

«  Avec qui ? Quelqu’un que tu connaissais ? Raconte-moi ! »

Je lui raconte l’anecdote suivante :

Nous avions loué un mobile home dans un grand camping, par l’intermédiaire du CE de l’entreprise où je travaille. Nous avons choisi cet endroit parce qu’il y avait une plage naturiste pas trop loin, il n’était pas nécessaire de prendre la voiture pour y aller.

Ce jour-là, nous étions allés nous baigner. Je suis sortie de l’eau en premier et en remontant sur la plage je suis tombée sur un collègue de travail. L’ennui, c’est qu’avec ce collègue ce n’est pas l’entente cordiale, je l’avais même traité de c… !

Bien sûr, lui n’était pas nu, ce que je n’avais pas envisagé en venant dans ce camping ! Je pensais, « plage naturiste » implique la nudité pour tous. Autrement, il y aurait eu moins de gêne. D’ailleurs, je le soupçonne fortement d’être venu se rincer l’œil, vu que pour venir sur cette plage, il faut marcher quelque temps après la plage « textile » et qu’elle est parfaitement indiquée des deux côtés. En plus, il est venu avec son fils pour servir d’alibi, la honte.

Quand je l’ai aperçu, j’ai bien essayé de faire comme si je ne l’avais pas vu, en espérant qu’il passe son chemin. Seulement, lui n’a pas hésité à m’aborder :

« Ah ! Bonjour, tu es en vacances par-là ? »

« Oui, nous sommes au camping « machin ».

« Ah oui ! Nous aussi ! Quel hasard, tu vas bien ? »

« Je suis persuadée qu’il n’en avait rien à faire et je voyais bien son regard aller de mes seins à mon bas-ventre. Je ne savais pas trop comment m’en dépêtrer et me sauver pour qu’il ne me regarde plus. »

«  Oui ça va ! »

À ce moment, son fils a demandé :

« Dis, papa, pourquoi la dame est toute nue ? »

« Chut, laisse la dame tranquille ! Et vous êtes là pour le week-end ? »

Je me demandais ce que j’allais lui répondre pour écourter la conversation. Heureusement, Loïc s’est aperçu de ma rencontre et est venu nous rejoindre. Je pense que la situation devait lui plaire un peu, car il adore que les autres hommes me reluquent ; même s’il devait bien se douter que j’étais gênée d’être nue devant ce collègue de travail avec qui il savait que je n’avais pas de bonnes relations.

En plus, j’étais totalement épilée, et même si c’est de plus en plus courant sur les plages naturistes, cela ajoutait à mon embarras.

Au moment où il nous rejoint, le garçon reposait la même question :

« Dis, papa, pourquoi la dame est toute nue ? »

C’est mon chéri qui a répondu :

« Bonjour ! Parce qu’ici, les gens se baignent tous nus et toi et ton père devriez enlever votre maillot sur cette partie de plage. »

Du coup, la conversation a tourné court et après un au revoir bref, ils sont repartis d’où ils venaient.

Mon chéri a essayé de me tranquilliser.

« Ne t’inquiète pas, je suis sûr qu’avec ce que je lui ai dit, il ne va pas revenir ici ! »

« Oui, je pense que tu as raison. J’espère surtout qu’il ne va pas s’en vanter ! »

«  Je ne crois pas, il faudrait qu’il explique pourquoi il était tout habillé sur une plage naturiste ou qu’il mente en disant que lui aussi était à poil !

« C’est surtout le fait que ce soit lui qui m’ait vue nue, j’aurais préféré n’importe lequel de mes collègues, même s’il n’avait pas été nu ! J’aurais certainement aussi été gênée, mais moins qu’avec lui, il est malsain, sexiste, je le sens capable de raconter n’importe quoi sur notre rencontre ! De dire que j’étais sur une plage « textile », que je m’exhibais et qu’en plus j’étais complètement épilée. »

« Et alors, il ne pourra pas cacher que j’étais avec toi, donc que je suis d’accord. Je pense que beaucoup lui diront que cela est ta vie privée. D’autant plus que tes collègues connaissent vos mauvaises relations. »

À la fin de mon récit, Muriel me demande :

« Et après, tu as su s’il en avait parlé ? »

« Apparemment, non ! Et maintenant, ça m’indiffère parfaitement. »

L’après-midi se termine tranquillement et nous prévoyions de nous revoir le week-end d’après.

Le week-end suivant, Muriel me confirme qu’elle viendra pendant que nos chéris iront faire du VTT. Elle arrive en début d’après-midi, Damien est déjà parti avec Loïc pour leur sortie hebdomadaire. Elle porte toujours une robe, seulement cette fois, en dessous, elle n’a qu’une culotte en dentelle. Quand elle l’enlève, je vois qu’elle est allée chez notre voisine : son pubis est parfaitement lisse.

« Alors, comment ça s’est passé ? »

« Plutôt bien, ta voisine est très sympa ! Elle m’a conseillé la cire, vu ma pilosité, tout en me prévenant que c’était un peu douloureux. Et c’est vrai, ce n’est pas une partie de plaisir ! En plus, il ne faut pas trop d’exposition longue au soleil pendant quelques jours, donc je me suis enduite d’indice 50. Il faudra que j’en remette après le bain. »

« Et Damien, qu’est-ce qu’il en dit ? »

« Il est super content. Il me trouve encore plus désirable ! »

« Tu sais qu’ils vont revenir tous les deux, tout à l’heure, mais ne t’inquiète pas ! Je te rappelle qu’avec Loïc nous avons un code, pour signaler que c’est lui qui rentre : trois coups brefs de sonnette. Du coup, pour toi, ce sera le signal de te rhabiller, cette fois-ci, je pense qu’il sonnera ! »

« Pas de souci, je resterai nue, Damien m’a convaincue que ce n’était pas gênant vu que vous pratiquiez le naturisme depuis longtemps. En plus, Damien m’a répété qu’il t’avait vue nue et épilée, un jour où ils sont rentrés de leur sortie VTT. Donc, pourquoi devrais-je me cacher, Loïc a aussi le droit de me voir nue, n’est-ce pas ? Je pense que cela ne le gênera pas ! »

« C’est sûr ! Fais comme tu veux ! Je pense que nos hommes seront ravis. »

« Oui, puis, si je veux pratiquer le naturisme, il y aura d’autres hommes que Damien qui me verront. On va se baigner ? »

« Allons-y ! »

Après la baignade, elle s’enduit le pubis de crème solaire. Je sens bien qu’elle veut me poser d’autres questions plus intimes, mais elle hésite. Puis, elle se lance :

« Le naturisme, ce n’est déjà pas ordinaire, même si beaucoup de gens le pratiquent. Par contre, l’échangisme ou le libertinage, c’est encore plus rare. Comment êtes-vous, arrivés à pratiquer ? Si tu veux bien me le dire. Je comprendrais si tu n’as pas envie ! »

« Vu ce dont vous avez été témoins, toi et Damien, je ne vois pas pourquoi je ne répondrais pas à ta question. Nous n’avons pas commencé directement par les clubs libertins. D’ailleurs, c’était la première fois que nous y allions. Pas comme Charlotte et Philippe qui sont habitués dans leur région. En fait, la première fois que nous sommes allés en club libertin, c’était avec vous ! Autrement, c’était avec Charlotte et Philippe et aussi avec un collègue de travail. Tu vois, ce n’est pas quelque chose que nous pratiquons régulièrement. »

« Ah, d’accord ! Et vous avez commencé comment ? »

« Par hasard ! Comme le naturisme ! En fait, comme je te l’ai dit : Loïc adore que les hommes me regardent et il m’a souvent incitée à me montrer, plutôt à m’exhiber, même. Dans notre centre naturiste habituel, nous allons souvent dans un endroit éloigné de la plage familiale. Un jour, il a aperçu un homme qui semblait m’épier, il avait un appareil photo. Comme, nous étions nus, évidemment, je lui ai fait la réflexion que je ne pouvais pas montrer quelque chose de plus. Loïc m’a proposé de m’épiler totalement, pour être plus nue que nue, comme il dit. J’ai un peu hésité car je ne l’avais jamais été dans cet endroit. Le lendemain, le même homme était présent, nous avons fait connaissance. De fil en aiguille, nous sommes arrivés à le faire participer à nos jeux. C’était Philippe ! »

Je lui résume nos deux premières rencontres avec Philippe. Je me rends compte que ce que je raconte lui fait de l’effet.

« Et ça ne gêne pas Loïc ? »

« Non, il est très content. En fait, il est ce que l’on appelle un candauliste ! »

« Oui, j’ai déjà entendu ce terme ! Mais, des fois, c’est plus que de l’échangisme. Comme au club libertin, te faire pénétrer par deux hommes en même temps, un devant et un dans les fesses, c’est un peu… Je ne sais quoi dire… Spécial ! »

« Mon chéri dit : il n’y a pas de mal à se faire du bien. C’est quoi que tu trouves spécial ? Qu’il y ait deux hommes ou qu’un homme me pénètre dans le derrière ? Vous ne pratiquez pas la sodomie ? »

« Si, de temps en temps ! En fait, quand je suis bien excitée, j’aime bien et je prends du plaisir. C’est Damien qui n’ose pas trop, il a peur que je trouve cela dégradant. »

« C’est un sentiment qui l’honore ! Vous utilisez des sex-toys ? »

« Euh ! Oui, nous en avons quelques-uns ! »

« Et Damien ne t’a jamais mis quelque chose dans les fesses pendant que vous faisiez l’amour ? »

« Si, des doigts ou un vibromasseur. »

« Et pendant une sodomie, pas de caresses vaginales ? »

« Si, bien sûr ! Et sur le clito ! Et avec le vibro. »

« Ça ne t’a pas donné envie d’essayer avec un autre homme ? »

« Déjà que nous n’avons jamais pratiqué l’échangisme ! Damien tenterait bien, d’autant plus que notre ami, que vous avez vu au club, nous incite depuis des années à participer. À part avoir fait l’amour dans le club, l’autre soir, nous n’avons rien fait ! »

« Vous avez eu des voyeurs ? »

« Non, je ne crois pas. En fait, à toi, je peux le dire… Je suis sûre que tu me comprendras. Je crois que j’aurais aimé. Après t’avoir vue dans le petit salon, j’étais vraiment excitée, certainement comme jamais je ne l’aurais imaginé ! »

« C’est super pour votre libido. »

« Oui, j’avoue que cela m’a plu et je pense que nous retournerons dans le club de notre ami. Ce que j’aimerais en premier, c’est faire l’amour avec Damien, avec d’autres personnes à côté de nous. Autant pour les voir que pour être vus ! »

« Oui, c’est un bon début si ça vous plaît à tous les deux, c’est super ! »

« Damien aussi était bien excité quand il t’a vu avec deux hommes. Je suis sûre qu’il aurait bien aimé être à la place d’un des deux ! Du coup, il est encore plus décidé à essayer. »

Je suis persuadée qu’elle me confie cette envie, car elle aimerait commencer avec nous. Ils nous connaissent et nous ont vus à l’action, donc, ils savent que nous ne les jugerons pas mal. Aussi, je lui demande :

« Avec nous, ça te gênerait ? »

« Pas du tout, c’est même à vous que nous avons pensés en premier ! »

« Nous en parlerons avec nos hommes, je suis persuadée qu’ils seront d’accord. Et pour Loïc, je peux le garantir ! Reste à fixer une date ! »

À ce moment, la sonnette retentit des fameux trois coups brefs ! Aussi, je demande à Muriel si elle veut se rhabiller. Elle me répond qu’elle reste nue, comme elle l’avait dit précédemment.

Nos chéris arrivent. Le premier à s’exprimer est Damien :

« Quel accueil  ! Après l’effort, le réconfort d’être reçus par deux jolies dames nues, c’est le vrai bonheur ! »

« Ah oui ! Je ne m’attendais pas à ce genre de réception ! Vous vous êtes donné le mot ? »

« Bien sûr, je pense que Damien devait s’en douter un peu, vu ce que m’a dit Muriel. Vous voulez boire quelque chose ? Bière, sirop, soda ? »

« Bière ! »

« Pareil ! »

« Je vais vous les chercher, allez vous baigner en attendant. Et toi, Muriel, tu veux quoi ? »

« Je viens t’aider. »

Quand nous revenons, les hommes sont dans la piscine, à poil, évidemment. Damien a eu moins d’hésitation que sa moitié. Il est vrai qu’il a certainement plus l’habitude avec les vestiaires sportifs.

Et comme il m’a déjà vue toute nue, ça ne le gêne pas vis-à-vis de moi. Je serais curieuse de savoir ce qu’il pense de sa femme qui se montre sans maillot à Loïc, surtout épilée !

Nous posons les boissons sur la table et rejoignons nos sportifs de maris. Je vois bien que Loïc mate avec attention notre amie. Je sais qu’il la trouve jolie.

« Pour une surprise, c’est une belle surprise. Je suis ravi que vous vous soyez, décidées, à faire comme nous ! »  Dis Loïc,

« Il fallait juste faire le premier pas, j’ai réussi à convaincre Muriel. Avec vous, elle sait que ce n’est pas gênant. »

Il prend sa femme dans les bras et l’embrasse tendrement. Nous profitons un peu de la piscine, puis les hommes sortent pour se désaltérer. J’ai l’impression que Damien n’est pas complètement au repos. Il est vrai que lui n’a pas l’habitude de voir des femmes nues, à l’inverse de Loïc.

J’attends que Muriel sorte, de manière à observer la réaction de nos maris. Je m’aperçois que sa sortie attire tout de suite leurs regards. La première fois qu’elle est nue et en plus parfaitement épilée, suscite un intérêt non dissimulé de la part de nos hommes.

Damien s’exclame :

« Tu es magnifique, ma chérie ! Je suis très heureux que tu te sois décidée à faire comme Véronique. »

« Tu m’as convaincue, c’est vrai que se baigner sans maillot est un réel plaisir. »

À mon tour, je sors de la piscine. De la même façon, le regard des deux hommes se dirige vers moi. Pour moi, c’est différent, Damien m’a déjà vue toute nue. Je me dirige vers mon chéri et lui propose de venir avec moi chercher quelque chose à grignoter.

Une fois dans la maison, je lui narre notre après-midi et, surtout, je lui fais part de mon ressenti sur les réactions de Muriel lorsque je lui ai raconté quelques-unes de nos aventures.

« Si, à ton avis, elle est prête, il faut peut-être en profiter pour leur faire sauter le pas. Damien m’a dit qu’elle était allée chez la voisine pour son épilation et qu’il l’avait quasiment décidée à se baigner nue avec nous. Il attendait le résultat avec impatience. De plus, il m’a bien fait comprendre que lors de notre sortie dans le club, quand ils avaient fait l’amour dans le petit salon, Muriel avait joui comme rarement. »

« C’est peut-être un peu tôt ! Tout ça dans la même journée, c’est griller les étapes ! »

« On peut toujours tenter ! Elle a souvent reparlé de toi à Damien, en disant que dans un sens elle t’enviait d’être aussi libérée. Tu pourrais commencer à me caresser, si rien ne se passe, nous arrêtons. »

« Je te vois arriver, tu voudrais bien te la faire, la jolie Muriel ! »

« Hé, dis donc ! Qui est-ce qui a commencé en s’exhibant devant Damien ? »

« Ce n’était que de l’exhibe ! Et je pense que Muriel est prête pour du mélanisme mais pas de l’échangisme ! Et je te rappelle que tu as sciemment laissé Damien me découvrir nue ! »

« Oui, j’avoue ! Alors, on essaye ? »

« Pourquoi pas ? Nous verrons comment ça tourne. »

Nous revenons auprès de nos amis. Ils sont l’un contre l’autre et s’embrassent comme de jeunes amoureux. Dès que nous arrivons, ils se séparent, Damien semble un peu gêné par le début d’érection que lui a suscité leur étreinte. Aussi, il va tout de suite s’asseoir pour continuer à boire sa bière. Nous disposons sur la table quelques amuse-gueules. Loïc s’assied sur une chaise et je m’installe sur ses genoux. D’une main, je me sers quelques biscuits et de l’autre je commence à le caresser. Il ne faut pas longtemps pour que lui aussi commence à durcir. La vision de Muriel nue et l’ambiance érotique du moment font leur effet.

Muriel s’est assise à côté de son chéri et semble ne s’être aperçue de rien. De son côté, Damien se doute de quelque chose. Comme il est placé, il peut sûrement deviner ma main qui caresse Loïc. J’écarte discrètement les cuisses pour laisser entrevoir mon intimité et me déplace de manière que Damien voie mon mouvement sur le pénis de mon chéri.

Cette fois, il a compris : son sexe se tend doucement. Il prend la main de sa femme et la dirige vers son membre viril. Muriel a un geste de recul, toutefois Damien tient bien.

Je me relève et dis :

« Muriel, regarde nos chéris : deux femmes nues à leurs côtés et ils ne se tiennent plus ! Il faut faire quelque chose.

Je me mets à genoux devant Loïc et prends sa verge dans ma bouche. Je suis dans une position où Damien voit mes fesses et ma fente. Quand Loïc est bien dur dans ma bouche, je me relève pour voir ce que font Muriel et Damien.

Damien s’est mis à genoux devant Muriel et lui offre un cunnilingus bien accueilli, vu le visage béat qu’elle nous montre. Ses mains sont posées sur la tête de Damien, elle nous regarde avec un sourire complice. Je pense que nos dialogues et mes confessions de cet après-midi l’ont bien émoustillée. D’ailleurs, moi aussi, je suis bien excitée. Je tourne le dos à mon chéri et je m’assieds sur lui. Je sens son membre viril, bien dur dans mon dos. Je passe une main derrière moi et le caresse doucement, je ne veux pas qu’il éjacule trop vite.

De leur côté, Muriel et Damien progressent dans leur action : Muriel a reculé sa chaise et a relevé ses cuisses qu’elle soutient avec mes mains. De cette manière, Damien peut s’occuper complètement de son sexe exposé dans sa nudité intégrale. Je vois sa langue qui passe de ses lèvres à son clitoris. Puis, une main vient se mêler au jeu, il écarte les lèvres intimes pour atteindre le bouton d’amour plus facilement.

Je commence à ressentir une excitation qui monte au fond de moi, il faut dire que c’est une situation très érotique. Mon chéri passe une main devant moi et commence à caresser mon clito, je suis déjà mouillée et il le sent immédiatement.

  • « Ça t’excite de voir ce beau spectacle, n’est-ce pas ? »

Je ne réponds rien, ce n’est pas nécessaire. Du coup, il passe l’autre main et cajole mes lèvres intimes. Puis, un doigt fait une incursion rapide dans ma grotte d’amour, chaude et humide. S’il continue, je vais jouir. Comme il le sait parfaitement, il continue.

Muriel commence à geindre, les caresses buccales de Damien et ses doigts inquisiteurs l’ont mise dans un état de ferveur sexuelle intense. Je pense qu’elle ne va pas tarder à atteindre le septième ciel.

Les caresses de mon chéri ne me suffisent plus, aussi, je me lève légèrement et je dirige son pénis, que j’ai toujours en main, en direction de mon sexe. Je me rassois avec sa tige bien calée dans mon vagin. Avec juste des mouvements d’avant en arrière et ses caresses, je me laisse aller au plaisir que je sens monter au fond de moi.

Muriel jouit en gémissant doucement. Damien se relève et fait mettre son épouse debout. Il s’assied sur la chaise et attire Muriel sur lui, face à lui. Elle nous regarde et sans hésitation s’embroche sur Damien.

J’ai mon premier orgasme quasiment dans la foulée. Loïc ne trouvant certainement pas la position très confortable pour la suite nous propose :

« Venez au bord de la piscine, sur les matelas de plage, nous serons plus à l’aise. »

Muriel et Damien se lèvent et se dirigent vers un matelas. Muriel s’assied dessus et prend le sexe de Damien en bouche. Une bonne fellation pour mettre Damien en belle forme, puis elle se lève et dit à Damien de s’allonger. Aussitôt, elle prend la position d’Andromaque et enfourche son chéri.

De notre côté, nous prenons un autre coussin, je m’installe en levrette, en sens inverse, car je veux voir Muriel s’embrocher sur le sexe de son homme, tout en me montrant comment faire de même !

Loïc vient derrière moi et enfonce d’un seul coup son sexe dans le mien. Je gémis sous l’intrusion féroce, de plaisir, bien sûr ! Sans attendre, il va et vient en moi, il alterne les coups profonds et rapides et les coups lents. Je regarde Muriel s’agiter sur le pénis de Damien et cette vision m’excite beaucoup !

Quand je pense qu’au début de l’après-midi, elle ne s’était jamais montrée nue devant quelqu’un d’autre que son mari. Et là, non seulement elle s’est exposée devant mon mari, parfaitement nue et épilée, mais maintenant elle fait l’amour devant nous ! Il faut vraiment qu’elle soit excitée !

Muriel geint de plus en plus et s’agite de plus en plus sur Damien, puis elle s’arrête avec un cri de jouissance très beau à entendre, puis elle dit :

« Viens derrière moi, j’ai envie de cette façon, comme Véronique !

Damien s’exécute instantanément ! Muriel s’est mise à quatre pattes, tête-bêche par rapport à nous. Aussitôt en position, Damien la pénètre et commence ses allers et retours dans son sexe.

Je vois le sexe de Damien entrer et sortir du corps de Muriel et ça m’excite. En fait, mes confessions de cet après-midi m’ont bien chauffée et j’ai envie de m’exhiber aussi, je tourne la tête vers Loïc et lui murmure :

« Touche mon cul ! »

Il comprend tout de suite et il mouille son pouce pour me le mettre dans mon petit trou. En même temps, je me caresse le clito !

Je vois que Muriel regarde Loïc s’agiter en moi et je sens que l’orgasme arrive. Notre discussion m’avait déjà un peu excitée : raconter nos histoires de sexe à Muriel, c’est comme si je m’étais exhibée et j’adore ! Être prise en levrette avec un doigt dans mon petit trou devant nos amis, c’est la suite logique. Je jouis, Loïc continue ses mouvements dans mon corps et je le sens éjaculer en moi.

De leur côté, Muriel et Damien ont fini leur gymnastique érotique et se reposent dans les bras l’un de l’autre.

Loïc se retire et m’aide à me relever. Puis nous allons tous nous asseoir pour nous restaurer.

Je leur propose d’aller se doucher, avant de retourner dans la piscine.

À leur retour, Damien s’exclame :

« Je ne m’imaginais pas finir l’après-midi comme cela, c’était super ! Merci les amis ! Je crois que maintenant nous sommes prêts pour retourner dans le club de notre ami. »

« Tant mieux pour vous, si c’est votre désir, il faut le suivre ! Et nous pourrons vous accompagner, si vous voulez. »

Bien sûr !

Nous leur proposons de rester manger avec nous, pour finir la journée. Et peut-être que nous évoluerons dans nos relations.

FIN

Julie et Véronique

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

post

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Si vous avez une adresse GMAIL, je vous offre un premium contre un petit service. Mp ou lucie@xfr.fr Kissoux !

X
Politique de confidentialité
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
eu_cookies_bar
eu_cookies_bar_block
NOTRE POLITIQUE SUR LES COOKIES
En visitant notre site Web et en utilisant nos services, vous comprenez et acceptez la façon dont nous traitons les données personnelles conformément à notre politique de confidentialité. Nous respectons votre vie privée et le droit de contrôler vos données personnelles. Nos principes directeurs sont simples. Nous allons être ouverts avec quelles données nous collectons et pourquoi. Veuillez prendre un moment pour les lire. C'est important ! Les cookies sont de petites quantités d’informations stockées dans des fichiers au sein même du navigateur de votre ordinateur. Les cookies sont accessibles et enregistrés par les sites internet que vous consultez, et par les sociétés qui affichent leurs annonces publicitaires sur des sites internet, pour qu’ils puissent reconnaître le navigateur. Les sites Internet peuvent uniquement accéder aux cookies qu’ils ont stockés sur votre ordinateur.
En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site. Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :
  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (emailing, enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.
Vos Choix Concernant les Cookies et Balises Web Vous avez le choix de configurer votre navigateur pour accepter tous les cookies, rejeter tous les cookies, vous informer quand un cookie est émis, sa durée de validité et son contenu, ainsi que vous permettre de refuser son enregistrement dans votre terminal, et supprimer vos cookies périodiquement. Vous pouvez paramétrer votre navigateur Internet pour désactiver les cookies. Notez toutefois que si vous désactivez les cookies, votre nom d’utilisateur ainsi que votre mot de passe ne seront plus sauvegardés sur aucun site web. Pour plus d’informations relatives aux méthodes vous permettant de supprimer et de contrôler les cookies stockés sur votre ordinateur, consultez le site suivant : http://www.allaboutcookies.org/fr/ Comment configurer votre navigateur
  • Firefox :
    • 1. Ouvrez Firefox
    • 2. Appuyez sur la touche « Alt »
    • 3. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
    • 4. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
    • 5. Dans le menu déroulant à droite de « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
    • 6. Un peu plus bas, décochez « Accepter les cookies »
    • 7. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Internet Explorer :
    • 1. Ouvrez Internet Explorer
    • 2. Dans le menu « Outils », sélectionnez « Options Internet »
    • 3. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
    • 4. Cliquez sur « Avancé » et décochez « Accepter »
    • 5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Google Chrome :
    • 1. Ouvrez Google Chrome
    • 2. Cliquez sur l’icône d’outils dans la barre de menu
    • 3. Sélectionnez « Options »
    • 4. Cliquez sur l’onglet « Options avancées »
    • 5. Dans le menu déroulant « Paramètres des cookies », sélectionnez « Bloquer tous les cookies »
  • Safari :
    • 1. Ouvrez Safari
    • 2. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
    • 3. Sélectionnez l’icône « Sécurité »
    • 4. À côté de « Accepter les cookies », cochez « Jamais »
    • 5. Si vous souhaitez voir les cookies qui sont déjà sauvegardés sur votre ordinateur, cliquez sur « Afficher les cookies »
Save settings
Cookies settings