Confession Intime Histoires taboues et histoires de sexe Prostitution

histoire taboue : Le rapt Chapitre 5 La putain du château 2

histoire taboue : Le rapt Chapitre 5 La putain du château 2
Teste le sexe au téléphone avec une vraie femme chaude : Voir les profils des femmes disponibles

L’homme, qui a décidé qu’elle lui appartenait et était sa chose, a fait d’Elisabeth (dite Babeth) la putain du personnel du château qu’il possède.

Se rebeller n’est pas dans son caractère, elle ne peut donc que accépter son sort et subir.

Après que Marco et Greg se soient soulagé de leur sperme dans son vagin elle est restée allongée sur le lit et a resserré les cuisses par pudeur, une chose qui devrait disparaître rapidement une fois qu’elle sera habituée à servir de vide-couilles.

Le cerveau embrouillé et ne réalisant pas vraiment ce qui lui arrive elle attend la prochaine pénétration de sa vulve et peu après que Greg ait quitté la chambre c’est Dany qui arrive et il lui dit qu’il préfère une pipe.

C’est le quatrième pénis qu’elle voit, même si Babeth loin d’être attirée par cet objet elle détourne le regard et évite encore de bien les regarder.

Elle a cependant constaté qu’ils sont de grosseurs et d’aspects différents, elle n’a pas encore conscience qu’elle n’a pas fini d’en voir et qu’elle va devoir s’y habituer.

Etant l’esclave de celui à qui elle appartient et obligée d’obéir à tous ceux qui lui ont supérieurs elle ne se fait pas prier, comme c’est la troisième fellation de la matinée elle sait un peu mieux s’y prendre et est moins empruntée.

Tout en fermant souvent les yeux elle embrasse puis lèche et enfin suce le pénis pendant que l’employé la pelote partout.

A cause de l’attente et de l’envie de se taper la jeune et belle fille devenue depuis ce matin une putain ,il est très excité et arrive trop vite ce qu’elle craignait et n’aurait pas voulu car bien que ne l’ayant jamais avalé elle s’était fait à l’idée que le sperme c’est dégoûtant et uniquement bon pour la procréation.

Il ne faut pas longtemps pour que la queue gonfle encore dans sa bouche puis se mette à trembler en envoyant des giclées de sperme dans sa gorge.

Comme avec les mains il appuie sur la tête de la fille elle ne peut pas se dégager et même si du liquide s’échappe aux commissures de ses lèvres et coule sur son menton elle ne peut faire autrement que d’avaler et finalement elle trouve que le goût n’est pas désagréable.

Tout en remettant de l’ordre dans sa tenue, un sourire ironique aux lèvres il la regarde s’essuyer la bouche et lui demande:

– ça t’a plu?

– non monsieur! mais ce que je pense ou ressens n’est pas important! je suis là uniquement pour votre plaisir et j’espère que vous en avez pris!

– moi les pipes j’adore! j’ai bien aimé même si tu as encore des progrès à faire pour sucer comme une professionnelle!

– excusez moi monsieur! je fais de mon mieux mais je n’ai commencé que ce matin à avoir des rapports sexuels et c’est ma première fellation aboutie!

– je reviendrais souvent! essaie de mieux sucer à l’avenir! je te laisse et je fais entrer ton client suivant, enfin si quelqu’un attend devant la porte»

Effectivement un autre homme pénètre dans la chambre, il se prénomme Rayan.

Il ne perd pas de temps en préliminaires utilisant lui aussi la putain comme vide-couilles car après l’avoir pénétrée il n’a pas besoin de s’activer et de lui défoncer la vulve à coups de reins bien longtemps avant de se soulager.

Rayan qui vient d’éjaculer dans la vagin d’Elisabeth va essuyer sa queue dans la salle de bain puis tout en rajustant sa tenue il revient dans la chambre le sourire aux lèvres.

«la putain, puisque c’est comme ça qu’on t’appelle, dans un quart d’heure il sera midi et c’est le repas! si tu as faim habilles toi et viens dans la salle où sont servi les repas!

– je me lave un peu et m’habille rapidement! monsieur je vous serai reconnaissante si vous aviez la gentillesse de m’attendre, je suis perdue dans tous ces couloirs!

– dépêches toi! me vider les couilles dans ta petite chatte a attisé mon appêtit!

Babeth décide de jouer le mielleuse pour que les employés soient cool avec elle.

– c’est le but que vous preniez du plaisir! c’est mon devoir de satisfaire les employés qui sont également mes supérieurs, ils ont tous les droits et je suis là pour satisfaire tous leurs besoins sexuels!

– c’est ta philosophie? tu me surprends par tes paroles!

– mon maître en a décidé ainsi! je suis là pour votre plaisir ainsi que celui de vos collègues monsieur!

– je comprends et tu n’as pas fini d’en prendre plein le cul!

– j’en suis consciente! c’est mon destin!

Babeth se dirige vers la salle de bain.

– Je me lave et je reviens vite monsieur!

Effectivement elle ne passe pas beaucoup de temps dans la salle de bain, enfile sa jupe et boutonne seulement deux boutons de son corsage tout en suivant Rayan dans les couloirs.

Ils arrivent à l’office, en entrant dans la salle à manger et comme elle s’y attendait tous les regards sont dirigés vers elle, elle constate que beaucoup arborent un drôle de sourire que pour certains elle juge moqueur et pour d’autres narquois.

Honteuse et gênée elle a envie de s’enfuir pour éviter ces regards et ne pas deviner les pensées mais elle doit assumer son statut de putain de la maison sachant qu’ils vont s’habituer et se calmer surtout après avoir eu une relation sexuelle avec elle.

Elle s’assoit et attend que tout le monde se soit servi pour en faire autant avec des gestes mal assurés et nerveux, elle mange les yeux baissés.

Le repas terminé Nathan s’adresse à elle:

– La putain tu me dis quand tu retournes dans la chambre “Margot” c’est à mon tour de te sauter!

monsieur je vous suis dés que j’aurais vu avec madame Marie pour raccourcir ma jupe!

Marie qui débarrasse la table est surprise de la demande.

– pourquoi veux tu raccourcir la jupe? elle arrive au dessus des genoux ce qui est correct pour une employée de maison!

– mon maître n’est pas de cet avis! il m’a dit qu’une putain doit s’habiller pour ressembler à ce qu’elle est!

– si je comprends bien le patron fait de toi la putain de la maison malgré ton jeune age?

– oui madame et comme je lui appartiens il en a le droit!

– tu lui appartiens?

– oui madame il me l’a bien fait comprendre! il m’a dit que je suis sa chose et que même ses chevaux et ses chiens mes ont supérieurs!

– et tu acceptes cet état de fait?

– oui madame! je suis sa propriété donc il fait de moi ce qu’il veut et m’a fait clairement comprendre que ce qui se passe actuellement n’est qu’un début!

Marie ne sait plus quoi penser et préfère aller chercher des aiguilles pour bâtir le vêtement.

– à quelle hauteur tu veux?

– pour que ça cache mon sexe et mes fesses quand je suis debout mais pas plus!

– mais quand tu vas te pencher ou t’assoir on va tout voir!

– c’est le but, mon maître veut que je sois impudique!

– tiens toi droite et écartes légèrement les jambes pour que je puisse passer une main entre tes cuisses et voir si je suis à la bonne hauteur pour l’ourlet!

Babeth frissonne quand la main frôle et même touche son entre-jambes côté sexe.

– ce sera bon! Retires ta jupe je vais couper et coudre! ce seraa fait d’ici la fin de l’après-midi!

– bien madame! je vais passer mon temps sur un lit donc je n’en aurais pas besoin avant ce soir!

Plusieurs employés dont Nathan sont restés assis à regarder ce qui se passait.

– monsieur Nathan si vous voulez nous pouvons y aller?

– suis moi! avec cette attente et te voir nue je suis bande comme un cerf et je suis impatient de te sauter!

– je suis là pour votre plaisir monsieur!

Elisabeth tente de se repérer, s’intéresse aux tableaux et décorations présentes sur les murs ainsi qu’au parquet ancien d’ailleurs pratiquement identique dans toutes les pièces pendant qu’ils empruntent des couloirs.

Elle se dit que l’habitation est immense et doit appartenir à un nanti sans vraiment comprendre qu’elle est dans un château.

Une fois dans la chambre elle retire son corsage puis s’allonge sur le lit.

– quelle est votre préférence monsieur?

– pour aujourd’hui je vais te la mettre dans la chatte. Ensuite je vais varier, demain se sera dans la bouche et après-demain dans le cul!

– bien monsieur faites ce dont vous avez envie»

Elle écarte les jambes pendant que l’homme qui a sorti sa verge du pantalon s’allonge sur elle.

Il galère un peu pour positionner sa queue à l’entrée de la vulve.

Ce n’est pas Babeth qui l’aide, niaise à cause de son manque d’expérience, elle ne sait pas trop comment se comporter à part écarter les cuisses.

Le membre qui est assez gros s’enfonce difficilement dans l’intimité de la fille car depuis la pénétration précédente qui date de quelques heures la vulve a perdu de son elasticité et l’orifice a rétréci.

L’homme est heureux de sentir son pénis bien enserré comme dans un fourreau pendant qu’il le fait aller et venir à l’intérieur et n’ayant pas l’intention de faire durer le coït il éjacule rapidement, la queue tremble pendant que le sperme coule dans le vagin.

Prévoyante et aidée par ses expériences précédentes la putain a posé au pied du lit une serviette de toilette, elle suggère à Nathan de l’utiliser pour essuyer son sexe ce qu’il fait avant de se rhabiller correctement et de quitter la chambre.

Renonçant à se laver et estimant que la pénétration des queues sera facilitée si son vagin est lubrifié par du sperme, la putain essuie un peu son entre jambes.

Elle n’a pas terminé que deux autres hommes entrent dans la chambre.

Un premier sort la verge de son pantalon et se met sur elle puis la pénètre, pendant qu’il fait aller et venir son membre dans la vulve en faisant bouger son corps le deuxième quidam regarde la scène.

Une fois le vagin arrosé de sperme l’homme qui l’a sautée se retire tout de suite remplacé par son collègue qui n’avait pas attendu pour mettre son pénis à l’air.

De nouveau pénétrée Babeth laisse l’homme qui s’est vautré sur elle se défouler en donnant des coups de reins, elle attend que la queue qui va et vient dans son ventre y laisse sa semence.

Soulagés les deux compères ont remballé leurs verges et sans demander leur reste ont quitté la chambre en devisant entre eux.

Ils n’ont échangé qu’une ou deux phrases avec la fille sans se soucier de son ressenti ni de qui elle était, ils ne voient d’elle que le défouloir sexuel mis généreusement à leur disposition de façon inconsidérée par leur employeur.

Babeth doit attendre un bon moment avant que la porte de la chambre s’ouvre de nouveau, c’est Mattéo qui se présente.

Avec lui ça commence par une pipe mais il demande à Babeth d’arrêter de sucer avant qu’il ne jouisse puis il lui donne l’ordre de se mettre à genoux avant de la prendre en levrette.

Il lui fait écarter plus les cuisses puis appuie avec les mains sur son dos pour qu’elle creuse les reins et qu’elle présente mieux son cul.

Il enfonce sa queue dans la vulve bien grasse de sperme puis les mains agrippées aux hanches il la défonce sans douceur à grands coups de reins.

Il ne cherche pas à se retenir mais la verge continue encore un peu aller et venir dans le sexe de Babeth pendant qu’il éjacule et arrose le vagin de semence.

Il se retire et donne une claque sur une des fesses de la fille tout en lui disant qu’il en a fini avec elle.

Rapidement il sort de la chambre.

La putain ne reste pas longtemps seule car pour finir elle a droit à Paolo et quand il se dévêt partiellement c’est pour elle une surprise désagréable, il est très bien monté.

Parmi les verges qu’elle a déjà vues certaines avaient de bonnes dimensions mais là c’est autre chose comme gabarit.

Inquiète elle se demande si le membre va réussir à pénétrer dans son sexe et s’il ne va pas la déchirer.

« tu as de la chance que je passe le dernier, avec ma grosse bite tu seras moins défoncée!

Pendant il lui parle elle essaie de ne rien montrer de ses pensées ni de sa crainte.

– oui monsieur les pénis qui sont passés avant vous dans mon sexe l’ont préparé pour le votre! je ne savais pas qu’un homme pouvait en avoir un si gros!

– tu débutes, des bites tu en verras d’autres et même des plus grosses et plus longues! il faudra t’y faire!

– monsieur j’espère que vous serez attentionné, j’ai peur d’être déchirée!

– ne t’inquiètes pas les chairs de la moule sont élastiques! mais pour le moment j’ai envie d’une pipe!

En bonne esclave et en le tenant avec une main elle embrasse et lèche le membre imposant avant de bien ouvrir la bouche et de le faire pénétrer dedans.

C’est avec difficultés qu’elle suce tout en réprimant le mieux possible des haut-le-cœur car le sbire appuie avec ses deux mains sur sa tête pour qu’elle enfonce le membre le plus profond possible dans sa gorge.

Elle est soulagée quand il lui dit d’arrêter mais la suite n’est pas mieux pour elle quand allongé sur elle il pèse pour la pénétrer.

Elle a le souffle coupé quand l’imposant membre force le passage, repousse les chairs et s’enfonce sans précautions dans son ventre.

Heureusement pour elle, l’homme échauffé n’a pas besoin de donner beaucoup de coups de reins, sa queue étant très enserrée dans la vulve étroite les sensations qu’il ressent sont fortes, rapidement il se laisse aller et jouit éclaboussant le vagin d’une bonne quantité de sperme.

Sans plus se soucier de Babeth il se retire, se lève et va se nettoyer le sexe dans la salle de bain.

Correctement rhabillé il sort de la chambre sans prononcer un mot.

Allongée sur le lit la putain attend le suite des évènements.

Après un bon moment c’est Marco qui arrive.

– laves toi et habilles toi petite pute! tu en as fini pour aujourd’hui!

Elle se rend dans la salle de bain gênée par le sperme qui s’échappe de son vagin et qu’elle doit contenir en mettant une mains entre ses cuisses tout en marchant, elle se nettoie puis remet son corsage. et ses chaussures.

– allez! suis moi! il y a le repas à préparer, des corvées t’attendent! ensuite, après le dîner, je te ramènerais dans ton logement!

C’est les fesses à l’air que la putain suit l’homme puisque qu’après le repas du midi elle a laissé à Marie sa jupe pour qu’elle la raccourcisse.

Louloute

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

post

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Refuser
Politique de confidentialité
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
NOTRE POLITIQUE SUR LES COOKIES
En visitant notre site Web et en utilisant nos services, vous comprenez et acceptez la façon dont nous traitons les données personnelles conformément à notre politique de confidentialité. Nous respectons votre vie privée et le droit de contrôler vos données personnelles. Nos principes directeurs sont simples. Nous allons être ouverts avec quelles données nous collectons et pourquoi. Veuillez prendre un moment pour les lire. C'est important ! Les cookies sont de petites quantités d’informations stockées dans des fichiers au sein même du navigateur de votre ordinateur. Les cookies sont accessibles et enregistrés par les sites internet que vous consultez, et par les sociétés qui affichent leurs annonces publicitaires sur des sites internet, pour qu’ils puissent reconnaître le navigateur. Les sites Internet peuvent uniquement accéder aux cookies qu’ils ont stockés sur votre ordinateur.
En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site. Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :
  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (emailing, enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.
Vos Choix Concernant les Cookies et Balises Web Vous avez le choix de configurer votre navigateur pour accepter tous les cookies, rejeter tous les cookies, vous informer quand un cookie est émis, sa durée de validité et son contenu, ainsi que vous permettre de refuser son enregistrement dans votre terminal, et supprimer vos cookies périodiquement. Vous pouvez paramétrer votre navigateur Internet pour désactiver les cookies. Notez toutefois que si vous désactivez les cookies, votre nom d’utilisateur ainsi que votre mot de passe ne seront plus sauvegardés sur aucun site web. Pour plus d’informations relatives aux méthodes vous permettant de supprimer et de contrôler les cookies stockés sur votre ordinateur, consultez le site suivant : http://www.allaboutcookies.org/fr/ Comment configurer votre navigateur
  • Firefox :
    • 1. Ouvrez Firefox
    • 2. Appuyez sur la touche « Alt »
    • 3. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
    • 4. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
    • 5. Dans le menu déroulant à droite de « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
    • 6. Un peu plus bas, décochez « Accepter les cookies »
    • 7. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Internet Explorer :
    • 1. Ouvrez Internet Explorer
    • 2. Dans le menu « Outils », sélectionnez « Options Internet »
    • 3. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
    • 4. Cliquez sur « Avancé » et décochez « Accepter »
    • 5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Google Chrome :
    • 1. Ouvrez Google Chrome
    • 2. Cliquez sur l’icône d’outils dans la barre de menu
    • 3. Sélectionnez « Options »
    • 4. Cliquez sur l’onglet « Options avancées »
    • 5. Dans le menu déroulant « Paramètres des cookies », sélectionnez « Bloquer tous les cookies »
  • Safari :
    • 1. Ouvrez Safari
    • 2. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
    • 3. Sélectionnez l’icône « Sécurité »
    • 4. À côté de « Accepter les cookies », cochez « Jamais »
    • 5. Si vous souhaitez voir les cookies qui sont déjà sauvegardés sur votre ordinateur, cliquez sur « Afficher les cookies »
Save settings
Cookies settings