Vous êtes ici : Accueil > Histoire taboues de l’été : Vacances dans le sud de la France Part 14
Histoires taboues Récit érotique

Histoire taboues de l’été : Vacances dans le sud de la France Part 14

Histoire taboues de l'été : vacances dans le sud de la france part 1

14. Soirée approfondie

Lorsqu’ils se réveillent, le soleil est déjà bas sur l’horizon. Plusieurs heures se sont donc écoulées depuis leur retour. L’esprit encore embrumé, ils sortent prendre l’air sur la terrasse. Un pot de rillettes, un reste de pain de la veille et quelques yaourts constitueront leur repas du soir. L’air est encore chaud, très agréable. Le camping est calme, tranquille. Les minutes s’écoulent, une torpeur indicible s’empare lentement d’eux, probablement due à la digestion. La somnolence les guette à nouveau.

Une voix les réveille soudain. Il s’agit d’Alain.

— Quelle journée épuisante ! Je viens juste de me réveiller !

Patrick ne peut qu’acquiescer.

— On n’a pas fait mieux. On vient juste de manger.
— Moi, pas encore, je voulais d’abord aller prendre une douche tant qu’il y a de l’eau chaude.
— C’est vrai qu’il est temps. En plus, une bonne douche me fera le plus grand bien, j’ai eu la flemme d’en prendre une en arrivant.
— Moi aussi, je colle de partout !

Patrick étant parti chercher sa trousse de toilette, Alain l’attend tout en discutant avec Lise.

— Tu ne viens pas ?
— Je ne suis pas encore réveillée.
— C’est un peu comme Catherine, elle m’a dit qu’elle me suivait, mais elle ne m’a pas encore rattrapé.

Patrick vient de ressortir, les deux hommes prennent alors la direction du bloc sanitaire sous le regard de Lise qui cherche à se motiver pour y aller aussi.

Les sanitaires étant déserts à cette heure-ci, Patrick et Alain commencent d’abord par prendre une douche côte à côte pour se rafraîchir, puis ils vont ensuite vers les lavabos du fond pour se raser tranquillement le sexe. Ils sont sur le point de terminer lorsqu’un jeune homme arrive discrètement, il est trop tard pour se cacher. Patrick, qui se sent gêné, ne sait trop que faire. Il l’observe brièvement et reconnaît ce visage, ainsi que son sexe soigneusement épilé. C’est un des jeunes hommes de la plage, celui qui suçait et se faisait sucer par le neveu du gérant du camping.

Être surpris dans une situation inattendue n’empêchant pas la politesse Alain le salue, imité par Patrick. Le jeune homme leur répond, quelque peu perplexe.

— Bonsoir. J’ai l’impression qu’on s’est déjà vus…

Patrick lui répond spontanément.

— Avant-hier soir, ici même et puis aussi sur la plage, bien sûr.

Sa spontanéité l’ayant lui-même surpris, il s’interrompt et c’est Alain qui choisit intentionnellement de terminer la phrase.

— C’est vrai qu’on s’est aussi croisés dans les dunes !

Le jeune garçon reconnaît alors les deux hommes et leur répond tout en rougissant légèrement.

— Ça y est, je me souviens. La situation était assez spéciale…

Alain s’efforce de le rassurer.

— Oh, il n’y a pas de mal, ça nous arrive aussi.

Joignant le geste à la parole, Alain prend le sexe de Patrick en main et commence à le masturber tout en regardant nonchalamment le sexe du jeune homme, plus long que la moyenne, et en continuant de parler.

— Quand on a la chance d’avoir un aussi bel engin, forcément ça donne envie.
— Envie de quoi ?
— Envie d’y goûter, comme dans la dune.
— Je ne l’aurais pas cru. Vous semblez être mariés tous les deux.
— L’un n’empêche pas l’autre…

Alain cesse alors de parler, il laisse juste aller sa main libre jusqu’au sexe du jeune homme. Celui-ci ne se recule pas, bien au contraire, il semblerait même qu’il se rapproche légèrement. Alain ne tarde pas à se retrouver avec une bite dans chaque main, les sentant se redresser rapidement sous l’effet des caresses qu’il leur prodigue.

Patrick, réalisant qu’il participe à cette scène irréelle, se laisse faire sans rien dire, son état d’excitation étant mêlé d’anxiété. Mais il est encore plus stupéfait lorsque son ami s’accroupit pour lécher, puis prendre en bouche le sexe bien raide du jeune homme. Il ne sait que faire, se demande ce qui lui arrive, lorsque la voix d’Alain parvient soudain à ses oreilles.

— Alors ? Qu’est-ce que tu attends ?

Sans hésiter plus, Patrick, obéissant à son ami, s’accroupit à son tour, la grosse bite du jeune homme se retrouve alors face à lui. « Quel bel engin ! » se dit-il. Il ouvre la bouche et se met alors à la sucer, sans chercher à se poser plus de questions. Bon sang, quel plaisir pervers de commettre un acte aussi malsain !

C’est alors qu’il réalise qu’ils ne sont plus seuls. Sa femme et Catherine sont en train de les regarder faire. Honteux, il voudrait bien se retirer de là, mais Alain a demandé au jeune homme de lui maintenir la tête en place. Il continue alors sa fellation en alternance avec son ami sous les regards complaisants de leurs femmes, qui se masturbent et se caressent langoureusement.

Au bout de quelques minutes, le jeune homme sent qu’il va jouir. Alain, toujours aussi pervers, le prend alors en bouche sans hésiter. Les jets de sperme se déversent dans sa bouche jusqu’au fond de sa gorge tandis que le jeune homme gémit de plaisir. Quand il se retire, un filet de jus blanc se forme entre ses lèvres et la bite du garçon, couverte de sperme. Lise, de plus en plus perverse, fait alors une suggestion à son mari.

— Alors mon chéri ? On n’ose pas faire le travail jusqu’au bout ? Lâche-toi !

Patrick, qui se sent soudain totalement désinhibé, s’approche alors à nouveau de cette grosse bite pleine de sperme et se charge sans complexe de bien la nettoyer. « C’est fou ce que chaque sperme peut avoir un goût différent ! » se dit-il alors.

Patrick et Alain se sont relevés, reprenant leur esprit, ils se demandent comment ceci va continuer mais l’une des deux sœurs arrive alors et s’adresse au jeune garçon, après avoir salué tout le monde.

— Tu es encore là ? On n’attend plus que toi !

Le jeune homme, confus, s’adresse alors à Patrick et Alain en aparté.

— Je suis désolé. Je dois partir. Mais je serai sur la plage demain.

À peine est-il parti que les deux femmes ne peuvent s’empêcher d’attaquer leurs maris, Catherine la première.

— C’est incroyable. On ne peut pas vous laisser seuls cinq minutes que vous sucez le premier venu !

Alain se défend comme il peut.

— Il a une si belle bite. Ça aurait été dommage de ne pas en profiter un peu !

C’est ensuite au tour de Lise de réprimander son mari.

— Moi, je trouve honteux que tu le fasses en cachette. J’ai l’impression d’avoir été trompée.
— Mais enfin, il n’y avait rien de prémédité. C’est arrivé par hasard. En plus tu es arrivée juste à temps pour tout voir. Et puis ce n’est pas pareil que si ça avait été une femme.
— Admettons. Mais tu mériterais quand même une punition pour la peine. D’ailleurs, j’ai ma petite idée à ce sujet.
— C’est quoi ?
— Tu verras tout à l’heure. On finit la soirée ensemble ?

Alain et Catherine acceptent sans hésiter, ils semblent impatients d’assister à la punition de Patrick.

Les deux femmes souhaitant discuter tranquillement tout en se rasant la chatte, elles ont renvoyé leurs hommes hors du bloc sanitaire. Ils retournent donc vers le mobile home de Patrick. Celui-ci semblant un peu inquiet sur son sort, son ami s’efforce de le rassurer.

— Ne t’inquiète pas. Elles sont juste en train de discuter de ce qu’elles vont te faire subir.
— C’est bien ce que je crains.
— De toute façon, je dirai que c’est de ma faute. C’est vrai, après tout. C’est moi qui ai commencé.
— Je ne sais pas si ça suffira pour l’amadouer.
— On verra bien.

Quand elles reviennent des douches quelques minutes plus tard, elles retrouvent leurs hommes assis sur la terrasse, les attendant tout en sirotant une bière. Elles ont l’air guilleret, ce qui ne manque pas d’inquiéter quelque peu Patrick. Impression confirmée lorsque Lise prend la parole.

— Nous avons bien réfléchi et je pense que l’on t’a trouvé une punition assez sympa.

Patrick semble plutôt circonspect.

— Ça dépend pour qui…

Catherine répond alors.

— En tout cas, ça sera sympa pour Alain.

Ce dernier s’adresse alors à son ami tout en lui souriant.

— Bon, je crois comprendre. Je vais chercher du lubrifiant ou tu en as ?
— Tu peux aller en chercher. Ça me laissera le temps de prendre une autre bière pour me décontracter un peu.

Lorsqu’Alain est de retour peu de temps après, Patrick semble déjà bien plus calme. Peut-être parce que, assis sur une des deux banquettes, il est occupé à regarder les deux femmes qui se lèchent mutuellement la chatte, sur la banquette d’en face. Alain pose alors sur la table la trousse de toilette qu’il a ramenée et en sort un pot de lubrifiant. Ceci fait, il se met à se masturber tout en regardant les femmes pour se mettre en érection. Son sexe se raidit rapidement, sous les yeux inquiets de son ami. Il déroule alors un préservatif dessus et l’enduit de lubrifiant. De son côté Patrick, qui sent son moment venu, se place à genoux, prêt à recevoir sa punition.

Alain plonge encore une fois la main dans le pot de lubrifiant et en ressort les doigts couverts de gel. Un gel qu’il dépose consciencieusement sur l’anus de son ami. Ceci fait, il commence d’abord par lui introduire un doigt. Patrick semblant réceptif, Alain hasarde un second doigt, cela prend un peu plus de temps, mais la rosette de Patrick finit par les accepter. Alain, tout aussi progressivement, tente alors un troisième doigt, et à nouveau, l’anus de Patrick se dilate en conséquence pour le recevoir en lui. Il interroge alors son ami et comme celui-ci semble accepter cette intrusion sans trop de douleur, Alain présente alors son sexe en érection entre les fesses de son partenaire, s’efforçant d’être aussi doux que possible afin de ne pas laisser un mauvais souvenir de cette première fois. Il s’introduit lentement. Malgré tout, les grimaces crispées de Patrick semblent traduire un certain inconfort.

Alain parvient cependant, à force de patience, à faire pénétrer toute sa bite dans le cul de son copain.

— Ça va ?
— Un peu pénible au début, mais ça commence à aller mieux.
— Bon. Alors, allons-y.

Sans plus attendre, Alain commence de lents mouvements en va-et-vient. Son partenaire laissant pour sa part échapper de légers gémissements. Sont-ils de plaisir ou de douleur ? Progressivement, cependant, Patrick semble se détendre, ses gémissements cessent tandis qu’Alain commence à accélérer la cadence.

Pendant ce temps, Lise a quitté son amie et a sorti l’appareil photo. Elle est maintenant en train de prendre des clichés de cette scène inédite : son mari en train de se faire enculer par un autre homme. Constatant que son mari ne ressent pas un grand plaisir à subir cette pénétration incongrue, elle choisit d’interrompre la punition.

— Bon. Tu as assez souffert. Quitte à ce que quelqu’un se fasse sodomiser par Alain, autant que ce soit quelqu’un qui apprécie. Moi, par exemple.

Alain se retire alors de son ami et enfile un préservatif propre avant de se présenter derrière Lise qui s’est déjà mise en position. Cette fois-ci, l’introduction est bien plus rapide et Alain ne tarde pas à atteindre son rythme de croisière. La jeune femme se met à son tour à gémir, mais cette fois-ci ce sont bien des cris de plaisir qui émanent de sa bouche. Catherine, ne souhaitant pas être en reste, propose à Patrick de lui faire subir le même sort. Celui-ci ne se fait pas prier et s’empresse d’enfiler à son tour un préservatif pour pouvoir sodomiser la femme de celui qui vient de lui défoncer le cul. Les deux femmes, qui se sont placées face à face sur la même banquette, profitent de cette position pour s’embrasser mutuellement tandis qu’elles se font enculer.

Lise constate alors que son mari a rapidement repris du poil de la bête, et même trop rapidement à son goût. Il semble réellement prendre beaucoup de plaisir. Une petite remise au point s’impose et Lise en fait part à son amie. Cette dernière ne tarde pas à trouver la solution et la murmure aux oreilles de sa voisine.

Lise se relève alors au grand désespoir d’Alain et va fouiller dans la trousse de toilette qu’il a apportée. Elle y trouve rapidement ce qu’elle recherchait et le sort avec satisfaction : un petit godemiché vibrant. Patrick, qui l’a bien vu, sent bien que cela va être pour lui. Après avoir mis un peu de lubrifiant dessus, Lise s’approche de son mari, le met en route et le lui introduit dans le cul sans plus attendre. Son mari en pousse un cri de surprise, plus à cause des vibrations que de la douleur.

Lise retourne alors se faire enculer par Alain tandis que son mari continue de faire de même avec son amie, mais maintenant avec un truc dans le cul. Du coup, Patrick semble moins à l’aise et c’est bien ce que souhaitait sa femme.

Alain ne cessant de lui bourrer le cul, Lise finit par jouir. Elle s’adresse alors à son mari, narquoise.

— Ben alors, mon chéri. Ça ne vient pas ? Je ne te sens pas concentré.
— C’est que je n’ai pas l’habitude d’avoir un truc mécanique dans le cul.
— Tu as raison, rien de tel que le naturel. Alain va retourner s’occuper de toi.
— Ce n’est pas exactement ce que je voulais dire.
— Ton cul a dû s’habituer. Tu vas voir, ça va mieux aller cette fois-ci.

Patrick fait soudain moins le fier lorsqu’il voit Alain revenir vers lui, un grand sourire sur le visage, tout en achevant d’enduire de lubrifiant un nouveau préservatif. Le vibromasseur a bien fait son travail, son anus est un peu plus dilaté et il est bien plus facile de s’introduire en lui. Il se retrouve alors pris en sandwich, se faisant enculer par son ami tandis qu’il encule la femme de celui-ci. Même s’il ne ressent pas grand plaisir à se faire enculer, il préfère quand même une vraie bite plutôt qu’un banal gadget vibrant.

Lise, qui n’a plus de partenaire, en profite pour immortaliser également cette scène inédite et obscène tandis que Catherine jouit à son tour. Ces images n’iront pas dans l’album de vacances, mais elle est déjà en train de penser à la création d’un nouvel album photo, plus intime, plus sexy.

Malgré la grosse bite qui lui ramone sans cesse le fond du cul, Patrick sent qu’il ne va pas tarder à jouir. Cependant les deux femmes, plutôt épuisées, préfèrent demeurer spectatrices tout en se masturbant mutuellement. Alain propose donc à son ami de changer de position. Patrick s’allonge sur le dos et se masturbe tandis qu’Alain continue à le pénétrer. Ce dernier, sentant la jouissance arriver, retire prestement son préservatif et continue en se masturbant tout en s’approchant de son ami. Ils sont maintenant bite contre bite, chacun relâche brièvement sa bite pour pouvoir prendre en main les deux à la fois. Leurs mouvements de masturbation se font plus vifs, plus nerveux, et tandis que Lise a recommencé à prendre des photos, les deux hommes éjaculent presque ensemble tout en râlant de plaisir. Le sperme gicle abondamment, deux fois plus que d’habitude, et se répand copieusement sur le torse, le cou et le visage de Patrick tandis qu’Alain se penche vers lui et commence à l’embrasser tout en lui léchant le sperme. Épuisés, les deux hommes terminent en se partageant leur semence tout en se mélangeant leurs langues dans un baiser langoureux. Leurs mains parcourent leurs corps enfiévrés et collants tandis que leurs femmes jouissent à nouveau sous l’effet de leurs caresses mutuelles.

Vidés, les quatre amis se remettent tranquillement de leurs émotions en dégustant un dernier verre, vautrés sur les banquettes. La soirée se termine tranquillement, dans les rires, chacun évoquant ce qu’ils ont fait depuis le début de ces vacances. Et il s’en est passé des choses pour Patrick et Lise, ils étaient vraiment loin de se douter que leurs vacances se passeraient ainsi. Malheureusement, tout a une fin. Demain après-midi, ils repartiront tous chez eux. En attendant de se revoir peut-être plus tard, tous conviennent de profiter autant que possible de cette dernière journée en allant ensemble à la plage toute la matinée.

La suite demain même heure ! 

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Rencontres

Webcam Skype

telrosegol

Catégories

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Bloqueur de publicités

Notre site web est rendu possible par l'affichage de publicités en ligne pour nos visiteurs. Veuillez envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.

Bons plans coquins

Visio Skype

skype tel rose amateur

Histoires lues en ce moment

Bons plans

Médias de la Communauté

Sexe à distance

téléphone rose pas cher

Remontons le temps