Fétiche - BDSM Histoires taboues et histoires de sexe Inceste Prostitution Zoophilie

Histoires Taboues Léa et Léo des jumeaux libertins très chauds ! Chapitre 1

Teste le sexe au téléphone avec une vraie femme chaude : Voir les profils des femmes disponibles

Histoires Taboues Léo et Léa naissent un jour de forte chaleur. La sage-femme après l’accouchement proclame que c’est jumeaux là auront le sang chaud. Elle ne croit pas si bien dire.

Avoir des jumeaux est un sacré boulot pour les parents. Ils sont toniques, ils bougent sans arrêt, multipliant les bêtises. Leur mère passe son temps à les sermonnés. Leur scolarité se révèle aussi épique. Malgré tout, ils font leurs études, en commun, dans la même classe de bout en bout. Cependant, à dix huit ans, ils préfèrent davantage les plaisirs de la vie que leurs études.

Ils ont des parents largement riches. Donc suivre le même chemin que papa ne les tentent pas trop. Les études leur permettent de rester ensemble. Il faut dire, qu’ils sont inséparables malgré la différence de leur sexe différent.

Ils ont atteint leur maturité physique. Tous les deux sont des blonds aux yeux bleus, ils ont à peu près la même la taille. Ils voisinent le un mètre quatre vingt. Léa a un visage angélique encadré de cheveux mi-longs. Son corps de femme avec une poitrine qui atteint un beau quatre vingt dix D. Des fesses musclées par la pratique journalière de la natation. Elle attire les jeunes hommes et aussi les moins jeunes.

tel rose pas cher

Léo, pratique aussi quotidiennement la natation et aussi le cyclisme. Il n’est pas trop athlétique, cependant son corps ne reflète pas un pouce de graisse. C’est son élégance naturelle, sa délicatesse, ses beaux yeux bleus et son corps élancé qui séduisent les jeunes filles, ainsi que leurs mères.

Depuis les prémices de sa puberté, Léo est soumis au moindre caprice de la dominante Léa. Il rêve de soumettre cette jeune maîtresse.

En cet après midi de congé, c’est la fête sur le bateau de papa. C’est un yacht catamaran de 20 mètres avec une motorisation de trois cents chevaux. Il est conçu avec une carène à gradins qui augmente le volume interne au-dessus de la ligne de flottaison tout en réduisant la surface mouillée pour améliorer les performances. La vitesse maximale de ce modèle est de 20 nœuds.

Il comporte quatre cabines de deux lits chacune, pour une vingtaine de passagers maximum. Accompagné d’une petite cuisine aménagée et de deux toilettes. Il y a aussi une extension taud arrière, une plate-forme de bain arrière avec une échelle de bain. Un éclairage avec projecteur de pont et en plus des Haut-parleurs de pont.

Léo a mouillé l’ancre dans une petite anse éloignée de regards et des oreilles indiscrètes. Ils sont une quinzaine de jeunes à boire et danser sur le pont. Bien que Léo soit courtisé par deux jeunes filles. Il ravale sa jalousie de voir sa sœur en micro bikini, être collée entre deux étudiants en dansant. Léa ne tarde pas, en cette fin d’après midi, de descendre dans sa cabine avec les deux étudiants excités.

Comme Léa est dans sa cabine, Léo est obligé de rester sur le pont pour gérer la fin de la petite fête. Aucune des deux filles n’a voulu rester dormir avec Léo à bord. Il n’a eu droit qu’à une rapide fellation derrière le bar et en arrosant le sol de son sperme. Il ne reste plus qu’une annexe amarrée au yacht. Léo dort seul dans sa cabine en entendant les râles de plaisir de sa sœur.

Ou lendemain matin, après avoir pris son petit déjeuner. Léo monte sur le pont pour ranger le bordel de la fête. Il découvre Léa allongée nue sur un matelas de plage ?

– Oh la la ? Je rêve ? Tu as dormi là où quoi ? Il admire les fesses de sa sœur avec envie. Il se dit qu’elle a vraiment un corps de déesse. Il vient se mettre au-dessus de Léa, un pied de chaque côté de ses hanches. – Plus très fraîche ? Hein Léa ? Elle relève un peu la tête et lui claironne. – Ferme ta gueule ! Je suis bien trop crevée, pour qu’en plus, tu me prennes la tête.

Léo mate le cul de Léa, un peu énervé de l’avoir entendu jouir et faire jouir ses potes, une bonne partie de la nuit. Pendant que lui bandait dans sa solitude et c’est branlé pour pouvoir s’endormir. – Prendre est le verbe que tu conjugues le mieux frangine. – Lâche moi du con ? Passe moi plutôt de la crème solaire ? Qu’elle ordonne à son frangin. – OK ! Pour la crème solaire ! Ça te changera du sperme de mes potes ?

Léo attrape le flacon de crème solaire que lui tend Léa. Il s’agenouille au niveau des cuisses de sa sœur et s’enduit les paumes des mains de crème solaire. – Je vais te tartiner comme un petit pain au lait. – J’ai dû prendre une mauvaise position en dormant dehors. C’est plutôt en baisant grosse salope, que pense Léo, en lui massant le dos de crème solaire. – MMM ! OUIIII ! Masse moi bien au niveau des reins Léo ?

tel rose marie lou

Léa apprécie le massage, elle se dit qu’il masse bien son dos le frangin. – Tu sais ? J’ai pris des photos cette nuit !

– Des photos de baleine ? Lui répond Léa en rigolant. Oh ? Il écarte ses fesses et lui passe un peu trop de crème dans la raie de ses fesses ?

– Oh Non ! De toi ? prise en sandwich entre mes deux potes ! – Alors t’en as pas eu assez ? Tu m’as fait bander très fort cette nuit ! Tu es tellement sexy ! T’es seins sont magnifiques et ton cul aussi !

Léo met le gland de sa bite sur l’anus bien graissé de sa sœur. Léa redresse son buste, tandis que son frère prend appuie, les deux mains sur ses fesses ouvertes. – Tu ne peux pas faire ça ? Je suis ta sœur ! C’est dégueulasse salaud ! C’est du viol !

Elle sent maintenant, son gland pousser sur sa rosette qui s’ouvre sans résistance pour avaler avec facilité la bite de son frère. Elle ne ressent aucune douleur, il est de bonne taille. Il est un peu plus gros que son oncle et son papy. Léo enfonce sa queue dans le rectum – Pourquoi pas moi ? Tonton René et papy te le font bien, ils t’enculent bien eux ? – Comment tu sais ça toi ?

Léo enfonce plus sa queue dans le boyau de sa sœur. – Je le sais depuis le début. Léo vient d’enfoncer toute sa queue dans les reins de Léa. Cela annonce tout de même une bonne sodomie et Léa adore se faire enculer. Il ressort de son cul et met les doigts dans sa chatte et vient lui lubrifier l’anus. Elle est étonnée par autant d’attentions, de douceur ? – AARRF ! Tu m’encules mieux qu’eux ? Bien qu’il la prend de force, il ne veut pas lui faire de mal. Cependant, il souhaite quand même lui procurer du plaisir, et il y parvient très bien sans même le savoir, car elle s’applique à ne rien laisser paraître. – C’est de famille ! Et, j’en ai même de preuves ! Frangine. – Et, tu vas en faire quoi de tes preuves ? Tu ne peux rien faire contre eux ?

Léo s’arrête avec sa queue plantée entièrement dans le rectum de Léa. – C’est pour leur faire du mal, en apprenant que tu te fais sauter, par mes potes et ton frère. – Alors, pourquoi me parler de ses salauds.

– Je veux faire ce qu’il faut, pour faire de toi ma pute personnelle.

tel rose gratuit

– Tu n’oserais pas ? Elle sent bien ses couilles en buter contre sa chatte qui mouille comme une salope. Il se recule un peu et commence doucement à la pistonner. Léa aime se sentir empalée de la sorte, de sentir ce pieu de chair chaude, qui occupe sans vergogne son intestin.

Léo perfore les entrailles de sa sœur. Il lui donne des frissons qui lui provoque des vagues de chaleur dans son corps, sa moule et son esprit. La sodomie de son frère, donne à Léa la sensation d’abolir tous les interdits, une fois de plus. – Je suis sûr, tu seras ma bonne petite pute !

Léa est envahie par plein d’émotions ! Malgré, le fait que son propre frère lui demande de devenir sa pute, en la sodomisant. Elle a déjà été enculée plus d’une fois par son oncle et son papy. Mais, se faire enculer par son frère, l’excite d’une telle intensité qu’elle n’a jamais connue.

– MMM ! OUI ! J’adorerais devenir ton trou payant ? je veux bien devenir ta pute !

Tout en lui bourrant le boyau, Léo lui pose ses conditions. Léa, toute dans le plaisir de la sodomie, se soumet à son frère. – Ton cul va me gagner plus d’Euros ? – Je suis déjà la chienne de mon oncle et de mon papy, alors pourquoi pas devenir la pute de mon frangin ? Et ! J’aurais droit moi aussi à un peu d’argent ? AAARRRF ! OUIIII ! Encule moi plus fort mon salaud de frangin ? Cette situation, les excitent au plus haut, ce qui les amène à des orgasmes inimaginables. Le plaisir absolu, la jouissance à l’état pur ! Il la pistonne, à présent, avec plus de vigueur. Léa est tellement excitée, qu’elle se sent déjà une vraie pute. Elle donne à présent des grands coups de reins en arrière, emportée par l’excitation, pour s’empaler plus fort et plus profond sur le braquemart de son Léo. Ils halètent tous les deux de concert, à bout de souffle, elle ne sait plus qui l’encule ?

Léa ressent une vague de chaleur violente envahir son bas ventre, l’orgasme arrive. Elle s’empale le fion à grands coups de reins violents sur la queue qui s’enfonce entièrement dans son boyau, ce qui lui donne tant de plaisir. Elle clame : – OUUIIII ! RRRFFF ! RRORORO ! OUUIIII ! Vas-y Salaud ! Encule moi bien ! Vas-y ? J’aime ta grosse bite dans mon ventre !

– Plus de baise sans mon autorisation, si tu veux tes vingt pour cent. – Oui ! Je serais ta bonne pute, promis. Continue ? J’adore me faire enculer, je suis ta pute ! Alors, défonce moi, fais moi tout ce que tu veux, je suis d’accord vas-y !

Tout en l’enculant, Léo interroge sa sœur qui lui répond par saccade ? entrecoupé de râles de plaisir.

Quel est celui que tu préfères de nous trois dans ton cul ? – Toi et tonton René, vous êtes bien montés, mais ? – Quoi ? Tu aimes la queue d’un autre ? – Non ! C’est que celle de papy est très grosse et me fait mal. Cependant, j’en jouis quand même des fois. – Ses salopards ont fait de toi une chienne ! – MMMM ! OUIIII ! Et ton dépucelage, qui l’a fait ? – RRORORORR ! Un sale type qui a payé papy pour avoir la primeur de me déflorer la moule. HOUOU ! MMMMM ! – Je suis sûr que tu as aimé ? Salope ! – Il m’a élargi brutalement la moule, mais j’ai trop aimé !

L’orgasme qui gronde en Léa explose violemment. Elle perd tout contrôle et retenue. Elle jouit violemment, presque à s’évanouir ! – OUOUOUIIIIII ! Je te remplis le ventre de mon jus ! Frangine ! Ma PUUUUTE ! – AAARRRAAAAFFF ! MMOUIIII ! Top bon ! Putain bordel ! BONONON ! Trop bon ! Ils jouissent de concert.

telrose première fois

Léa reste là, pantelante, hagarde, submergée de plaisir, d’avoir joui aussi fort sans retenue . Elle a aimé la sodomie que lui a infligé son frère et qu’elle ne regrette pas. II a joui dans son ventre en même temps qu’elle. Léo se retire en douceur de son cul et il plonge dans la mer en laissant sa sœur, comblée, envahie des effluves du plaisir qu’il lui a donné. Elle se dit, qu’elle est vraiment qu’une pute, qui va se soumettre à son frère jumeau. Elle le fait par amour fraternel. Elle espère sortir des griffes de son oncle et de son grand père. Léa préfère être dans celles de son frère. Après une bonne douche, elle va se faire un bon café dans la cuisine.

Léo remonte à bord, ne voyant pas Léa sur le pont, il descend dans à l’intérieur du yacht.

Il voit Léa nue dans la cuisine. Elle se lève et vient devant son frère ? Elle s’agenouille face à lui. Elle le regarde avec un air coquin avant de sortir sa queue de son slip de bain. Elle parait un peu étonnée lorsqu’elle le prend, cependant, elle ne s’attarde pas sur la question. Elle se jette assez rapidement sur son engin et il sent immédiatement tout le plaisir qu’elle lui procure.

Les lèvres de Léa effectuent de lents va-et-vient sur toute la longueur de la bite de son frère, tandis que sa langue agace le gland en s’enroulant autour sans jamais cesser de bouger. Pendant qu’elle lui fait une pipe digne d’une professionnelle, Léo lui masse les seins.

Il sent que sa jouissance va arriver bientôt. Alors qu’il atteint le point de non retour, elle s’arrête. Léo est déçu, mais lorsqu’il veut protester, elle l’interrompt ?

– Je vais te prouver que je serai ta bonne pute.

En disant cela, elle se redresse de manière très sensuelle. Elle vient à côté de lui, à quatre pattes sur la banquette coffre de la cuisine. Elle reprend sa fellation là où elle l’a laissée. Dans sa nouvelle position, Léa offre à son frère, la possibilité de lui caresser son corps depuis ses seins jusqu’à ses cuisses en passant par ses fesses.

Léo passe régulièrement ses mains entre ses fesses et il constate que sa moule est humide. La pipe que lui fait sa sœur accentue son excitation, avec les caresses qu’il lui donne, ont vite raison de lui. Il caresse donc plus souvent la raie de ses fesses en insistant de plus en plus entre les lèvres de sa moule. C’est ainsi que très rapidement, il glisse deux doigts dans le paradis de sa sœur.
Elle n’a aucun mouvement de recul, lorsqu’elle sent ses doigts entrer dans sa grotte humide, elle s’active encore plus sur le braquemart de son frère en l’avalant plus profondément dans sa bouche.

Les minutes passent et Léo se retient le plus possible, car il ne désire pas que cette fellation s’achève. Il n’est visiblement pas le seul, pars qu’en plus d’aspirer sa queue, Léa effectue des va-et- vient sur ses doigts enfoncés dans sa moule trempée. Elle prend autant de plaisir que son frère. Soudain, Léa s’arrête de sucer son frère, qui n’a pas le temps de protester, car elle l’attire et le fait coucher sur la banquette. Elle l’enjambe avec ferveur, elle frotte sa moule contre sa queue raide d’envie. Il peut sentir sa mouille inonder sa queue et cela l’excite encore plus. Elle passe sa main sous entre leur corps, elle se saisit de la queue de son frère, elle la présente à l’entrée de son paradis et elle s’empale dessus.

Sa sœur Léa, a décidé de passer aux choses sérieuses. Elle chevauche son frère avec rapidité et sensualité. Elle le faisait si bien, qu’au bout de quelques minutes, ils atteignent le point de non-retour. Ils jouissent ensemble dans un orgasme commun. Après, ils ont continué leurs ébats qui diminuent en intensité. Ils se sont calmés lentement, repus et fatigués et ils se sont embrassés longuement avant d’aller prendre un bain de mer ensemble.

– Je t’avais promis que je serais ta bonne pute, comme tu vois, je sais faire jouir un homme ? mon chéri.

Sam Botte

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

post

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Naviguer par catégories

Marie Lou téléphone rose

Marie Lou téléphone rose

Tel rose de Marie Lou

tel rose de marie lou