Fétiche - BDSM Histoires taboues et histoires de sexe Inceste Prostitution Zoophilie

Histoires Taboues Léa et Léo des jumeaux libertins très chauds ! Chapitre 4

Teste le sexe au téléphone avec une vraie femme chaude : Voir les profils des femmes disponibles

Histoires Taboues

Une semaine plus tard, Léo en colère rentre dans la chambre. Léa est nue sous son peignoir devant son ordinateur.

– À poil, salope. Faut pas me prendre pour un con !

– Mais ? Léo ?

tel rose pas cher

– Y a pas de, mais,tu te fous à poil et illico. Tu as fait la pute avec Jean, alors ! que c’est avec moi que tu voulais le faire ? Alors ! pourquoi, tu l’as fait avec lui ?

– Parce que je refuse d’être ta pute. De toute manière, t’as pas les couilles pour faire de moi une bonne pute.

– Ah ? Tu vas voir si je n’en suis pas capable, et tu vas subir les conséquences.

Et ? Pan ! Sur le dos de Léa, les coups de ceinture pleuvent. Léa n’a nulle part où se cacher dans la chambre, elle ne peut fuir, il a fermé la porte. Léo la frappe aussi fort, qu’il peut sans ne plus se retenir.

– Pitié Léo, pitié ?

– Pitié ? Tu rigoles, j’espère ? Tu nous as trahis tous les deux.

– Pitié ? Je ferais la pute que pour toi, à l’avenir, comme promis !

– C’est certain, pour ce qui est de baiser sans mon accord, c’est terminé. Et pour toi, c’est Maître désormais !

– Bien Maître.

– Assis toi sur cette chaise et tu la boucles.

tel rose marie lou

Léo est hors de lui, sa sœur n’ose plus l’ouvrir, elle laisse tomber son peignoir au sol. Pendant qu’il l’attache sur la chaise, elle ne cesse de le fixer. Elle sait qu’elle l’a trahi. Quand la corde enserre sa poitrine, elle a de la peine à respirer. Il se met à la gifler et sans aucune retenue. Il la déboussole, il s’assoit en face d’elle. Il attend qu’elle reprenne ses esprits.

– Bien, comme les parents sont en voyage pour une quinzaine, j’ai donné congé aux personnels. Ce soir, j’ai invité nos collègues du yacht-club. Les mecs vont te baiser et tu vas brouter les donzelles.

– Oh ! Non, pas avec eux, ils nous connaissent !

– Tu vas nous servir et tu vas les faire jouir.

– Si je refuse ?

– Pourquoi tu veux refuser ? Tu fais tout ce que je te dis de faire ? À l’avenir, c’est Maître, Que je veux entendre, parce que tu es ma pute.

– Oui Maître.

– Voilà qui est mieux. Tu sais que t’es belle à poil ma sœur ?

tel rose gratuit

Léo se lève, s’approche d’elle par derrière, lui empoigne les hanches et la possède. Elle veut se retourner, mais une violente claque sur son postérieur douloureux la remet à sa place. Appuyée sur la coiffeuse, elle subit les assauts de son frère. Il jouit un peu trop rapidement. Bien avant sa sœur, c’est uniquement son plaisir qu’il recherche.

Par la suite, il lui ordonne de prendre une douche, de s’épiler entièrement. Puis, il fait une inspection en règle de son corps, il ne prend pas de gant, traitant sa sœur comme une vulgaire pute. Elle ne proteste pas et cela le satisfait.

– Bon, enfile ce peignoir en soie, ils ne vont plus tarder à arriver.

– Mais ?

Une gifle lui cloue son bec, une larme coule sur sa joue. Il sourit de voir sa sœur se soumettre.

Un peu plus tard, les invités arrivent. C’est Léa qui ouvre la porte, le peignoir entrouvert. La honte se lit sur son visage, surtout quand Jean arrive, et qu’il masse sa poitrine.

Dans le salon, pour accentuer sa soumission, Léo lui arrache son unique vêtement. Nue, elle doit servir les invités, subissant des attouchements, railleries de toute sorte. Léa ravale sa fierté, au moment où son frère enfonce son visage entre les cuisses de Jean. Dans son vagin, une queue s’insinue, s’active vite, bien trop vite, car l’homme jouit peu après. Un autre le remplace, puis encore un autre, tous la baisent. Jean jouit au fond de sa gorge, elle avale avec un plaisir non simulé sa jouissance.

Ensuite, lorsqu’une grosse bite s’enfonce dans son anus, elle perd tout contrôle de son corps, elle crie de plaisir, ce plaisir malsain qui la dévaste. Après que son enculeur, lui a rempli son boyau. Elle s’effondre sur le sol, secouée de spasmes de plaisir. Léo la regarde, ne sachant plus quoi penser vis-à-vis de sa sœur. Elle relève la tête, regarde son frère, elle lui sourit et vient lui prendre sa queue qu’elle aime aussi. Elle le suce, alors qu’une autre queue s’enfonce encore dans son anus. Elle va jouir, elle le sent, elle le veut. Pourtant, elle se retient, attendant que son frère jouisse à son tour dans sa gorge. Au moment où tout arrive, elle avale avec bonheur la semence de son maître Léo.

Dans son anus, le sperme de cet homme inonde son cul. Elle jouit très fort encore, allant même jusqu’à jurer d’être la pute fidèle à son frère et insiste sur tout. Léa passe la soirée et une bonne partie de la nuit à se faire baiser par tous ses trous. Ses orgasmes sont entre coupés de bain de siège et de broute minou avec celles qui sont là.

C’est à ce moment-là que Léo recommence à prendre des photos et des vidéos. Le fait d’être prise devant lui et qu’il participe un peu, augmente l’excitation de Léa. Elle aime être offerte en spectacle.
Plus les passes se suivent, plus il prend de photos et les poste sur Internet, d’abord en brouillant le visage de sa sœur, puis la laissant à visage découvert.

telrose première fois

Léo lui impose de porter uniquement des jupes et robes très courtes voir trop courtes pour que les hommes puissent voir ses fesses dès qu’elle se penche un peu en avant. Elle doit porter des porte- jarretelles avec des bas sombre. Avec les jupes hyper courtes, elle ne passe pas du tout inaperçu. Elle doit aussi mettre des tops très décolletés et moulants qui font que ses beaux seins sont à deux doigts de déchirer le tissu. Ils sont très bien mis en valeur. Au début, elle n’est pas très à l’aise de sortir en public habillé de cette façon, surtout pendant les cours. Cependant, avec le temps, elle s’y est habituée. A présent, elle adore sortir habillée ainsi et d’affirmer la pute qu’elle est devenue.

La réputation de Léa est faite. Elle passe un certain temps à l’arrière de quelques voitures sur le parking derrière la fac à se faire baiser où enculer par tous ceux qui payent Léo, avec un objectif de six mecs différents chaque jour.

Avec le temps, tous leurs amis ont compris ce qu’elle est devenue. Pourtant, elle a beaucoup d’amies parce qu’elles l’envient et lui demande des conseils sexuels pour rendre leur copain encore plus heureux. Maintenant, dans le yacht club, Léa a une bonne réputation de salope, de pute, de bouffeuse de bites, de vide couilles. Elle l’assume et elle en est très fiere. Les hommes et aussi les femmes l’utilisent comme ils le souhaitent. Le nombre de ses clients réguliers augmente chaque semaine et elle espère qu’il continuera à augmenter.

Léa aime à présent quand il y en a plusieurs en même temps et qu’elle se retrouve avec une bite dans chaque trou. Qu’ils l’utilisent comme une vide couille, l’insultent, puis la laissent, remplie de leur sperme. Ça l’excite terriblement, elle aime se faire baiser de son plein grès. Elle passe beaucoup de temps avec une bite dans sa bouche, dans son cul, ou dans sa chatte et bien souvent les trois en même temps et elle aime cette vie. Elle se vend pour son frère, ils partagent les bénéfices.

Elle vient de trouver sa raison de vivre, le plaisir dans une soumission sans partage.

Sam Botte

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

post

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Naviguer par catégories

Marie Lou téléphone rose

Marie Lou téléphone rose

Tel rose de Marie Lou

tel rose de marie lou