Lundi

Je me tenais devant la bouilloire dans la cuisine, le corps endolori par les coups qu’il avait pris la veille, ma courte robe enveloppée autour de moi en attendant que la bouilloire bouille, et j’écoutais les oiseaux sauvages du chœur de l’aube à l’extérieur. J’ai été surprise de ma rêverie, alors que je sentais un coup de nez froid et humide sous ma robe, et la langue d’Hector a encore une fois trouvé ma chatte. Sachant que mon café devrait attendre, et je savais que nous avions tous les deux la même idée au début de la journée.Jai découvert la zoophilie avec un grand Danois qui ma comblée 3 - J'ai découvert la zoophilie avec un grand Danois qui m'a comblée Partie 3

Obéissante à quatre pattes, Hector m’a montée rapidement, et a enfoncé sa bite profondément en moi, m’envoyant un orgasme à travers moi en un instant. Il semblait plus dominant ce matin alors qu’il me baisait ; sa tête au-dessus de la mienne, en regardant autour de la cuisine, alors qu’il prenait sa chienne sans excuse. J’étais sous lui, la tête pendante, soumise, heureuse de sentir à nouveau sa bite en moi. Il n’était pas question de savoir si j’allais prendre son nœud ou non, car cette fois, il m’a forcée à le prendre de bonne heure et m’a de nouveau remplie de sa graine.

Après qu’il avait fini et s’est dégagé de moi, il a donné à ma chatte un énorme léchage, presque comme un remerciement, avant de se retirer à son panier avec un regard satisfait sur son visage, puis j’ai fait mon café du matin.

Tandis que je me tenais là, sentant ses graines couler le long de mes cuisses intérieures, une pensée diabolique m’est venue à l’esprit. Entre mes jambes, j’ai ramassé une poignée de sa graine, mélangée à mes propres jus, et léché ma paume, savourant le goût de nos sécrétions mélangées. Une fois que ma main était propre, je l’ai pressée de nouveau contre moi-même, et j’ai ramassé plus du mélange, lui permettant de s’égoutter dans mon café, avant de nettoyer les dernières gouttelettes de mes doigts. Je l’ai répété quelques fois de plus, puis je l’ai incorporé dans l’infusion sombre, et je peux vous dire honnêtement que je n’ai jamais bu un café du matin qui avait un goût si divin.

 

Mardi

Hector avait commencé sa journée comme il le voulait, en me baisant à la première heure, dès que je descendais les escaliers, mais aujourd’hui il avait l’air particulièrement excité. Il me semblait qu’à peine avait-il fini, et que je m’étais nettoyée, qu’il voulait me baiser à nouveau. En début de soirée, j’avais l’impression qu’il m’avait baisée une centaine de fois, et j’avais renoncé à essayer de me nettoyer entre les combats, profitant de la sensation salope d’être pleine et couverte de son sperme.

J’avais déplacé un pouf en cuir dans la cuisine pour que je puisse m’allonger dessus, en me soutenant pendant qu’il me baisait. Comme j’essayais d’obtenir une position confortable sur le tabouret, il m’a montée une fois de plus, mais cette fois, au lieu de lui trouver ma chatte battue, sa bite a frappé mon étoile anale. La douleur aiguë à mon endroit le plus sensible a causé un moment de panique lorsqu’il m’a frappé, et avant que je ne sache quoi faire, une bouffée de douleur blanche et chaude m’a traversée, car il a trouvé un trou qu’il pouvait utiliser, et m’a enfoncé sa grosse bite dans le cul.

J’ai apprécié l’anal au cours des années, et j’ai toujours aimé cette pratique, car la tête de bite d’un gars passe devant mes muscles sphinctériens et entre dans mon cul, mais c’était tellement plus primitif. J’avais l’impression qu’il me déchiquetterait sûrement, et drapée sur le tabouret, il n’y avait aucun moyen de m’éloigner d’Hector, car il m’enfonçait sa bite plus profondément dans le cul.

Le sperme aqueux d’Hector, mélangé à beaucoup de jus de mes sessions précédentes, rendait tout assez glissant pour qu’il puisse continuer, et il a commencé à me baiser le cul à un rythme rapide, m’envoyant des vagues de plaisir et de douleur à travers moi. Réalisant qu’il n’allait pas s’arrêter, je me suis détendue et la sensation de brûlure a commencé à s’estomper, et je me suis résignée à profiter de son agression anale. Entre mes jambes, j’ai frotté mon clitoris plusieurs fois, et j’ai senti sa graine de la précédente session d’accouplement suinter de mon corps. Lorsque mon orgasme fut atteint, j’ai dû resserrer mes muscles anaux autour de lui, alors qu’il a fait jaillir un jet de sperme, puis il a recommencé à baiser mon cul avec une vigueur renouvelée. Je pouvais sentir son nœud frapper contre mes joues du cul, mais je me suis dit « pas question qu’il me noue le cul ». Puis j’ai senti son sperme tirer profondément à l’intérieur de mon passage anal, projetant de grands jets de sperme chaud si loin dans mon cul, j’étais sûr de pouvoir le goûter.

Il est sorti de mon cul avec un pop audible, me laissant affalée sur le pouf, haletante comme la chienne que j’étais devenue, une chienne avec un grand sourire sur son visage, et un cul plein de sperme de chien.Jai découvert la zoophilie avec un grand Danois qui ma comblée 1 - J'ai découvert la zoophilie avec un grand Danois qui m'a comblée Partie 3

Mercredi

Hector m’a regardée avec un regard apparemment déçu sur son visage, quand il a vu sa nouvelle chienne arriver dans la cuisine, vêtue de jogging et d’un tee-shirt.

« Nous avons besoin d’air frais », je me suis plié et je me suis moqué de lui, mais tout ce qu’il a fait, c’est me regarder et me lécher le visage. Je suppose qu’il a pris l’air frais quand il est sorti pour faire ses affaires, mais j’avais besoin de courir et de travailler un autre ensemble de muscles, autres que ceux qui avaient été surmenés ces derniers jours.

Hector et moi avons couru à travers le jardin arrière et dans les champs au-delà. Si vous n’avez jamais couru avec un chien, c’est un métier dangereux, je peux vous l’assurer. Leur rythme est tellement plus rapide que le nôtre, et comme ils courent à vos côtés, ils peuvent changer de direction et accélérer quand bon leur semble. Cela peut être loin de vous, devant vous ou de l’autre côté de votre chemin. C’est cette dernière option qui peut causer les plus gros problèmes.

Sans prévenir, il s’est tourné brusquement vers sa droite, et je suis passé tout droit au-dessus de lui, et je suis descendu en tas, dans les buissons le long du chemin.

Peu importe ce qu’il pensait avoir vu, quand il a vu sa nouvelle chienne dans une position familière, son attention s’est immédiatement déplacée. Alors que j’arrivais à mes mains et à mes genoux, et que j’étais sur le point de me relever, il était sur moi en un clin d’œil, reniflant mon cul retourné, puis me montant, me gardant dans la position des quatre pattes.

Je savais que ce chemin était assez isolé, mais la pensée de succomber à lui en plein air, avec la possibilité de se faire prendre, avait inondé ma chatte d’un désir déraisonnable. Je n’ai pas pu m’empêcher de crier dans mon cerveau, « si Hector veut sa chienne, je n’ai pas d’autre choix que d’obéir ». J’ai simplement étendu les bras en arrière et tiré mes joggings et culottes à mes genoux, sans même essayer de me tenir debout fébrilement jusqu’à ce qu’il finisse par trouver ma chatte trempée, et enterré sa bite profondément.

Saisissant ma taille, il a commencé à pomper fort, me remplissant de sa merveilleuse bite, une sensation à laquelle je devenais rapidement accro. C’est à ce moment qu’il m’est venu à l’esprit que même si un quicksexe en plein air pouvait être OK, s’il m’attachait, nous pourrions être coincés comme ça pendant un certain temps, ce qui augmenterait la probabilité que quelqu’un nous surprenne. Heureusement, mes joggeurs se sont regroupés autour de mes genoux et les ont serrés de très près, l’empêchant ainsi de glisser son nœud, bien qu’il ait fait un bon essai.

J’ai dû me mordre le bras pour m’empêcher de pleurer, au cas où il y aurait d’autres marcheurs ou joggeurs à portée de voix, car je jouissais du pompage d’Hector. Après qu’il m’ait remplie de sa graine et descendu, j’ai remonté ma culotte et mes joggings et j’ai essayé de courir sur des jambes molles. Je sentais sa semence s’échapper de moi en courant le long du chemin du jardin, et j’aimais la sensation de chaleur entre mes jambes.

La suite demain ! 

tel rose sans attente
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

©2018 XFR - Histoires taboues et téléphone rose - Mentions Légales  - (DMCA) Remove content - CGU - Cookies et confidentialité

 
hébergement de qualité
Thanks!

NOUVELLES FILLES ! 

5 nouvelles amatrices coquines ont rejoint le service depuis la rentrée ! Anne-Lise la méditerranéenne, Lara l'italienne, Camélia la vicieuse, Adèle la cougar, et Alexandra la rouquine ! 

Envie d'un dial chaud en direct sans attenteT'es chaud et tu as envie de jouir avec une femme au téléphone rapidement?

Appelle notre service maintenant et discute avec des amatrices coquines et libertines qui sont chez elles. Plus de 25 filles t'attendent 24h/24h et 7j/7j pour te donner du plaisir avec leur voix sensuelle et sexy. Elles feront tout pour te faire jouir !

Clique sur le numéro pour appeler directement.

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account