Vous êtes ici : Accueil > J’ai sodomisé ma prof de philo jusqu’aux couilles et elle a aimé ça !
Divers Histoires taboues

J’ai sodomisé ma prof de philo jusqu’aux couilles et elle a aimé ça !

J'ai sodomisé ma prof de philo jusqu'aux couilles et elle a aimé ça !

J'ai sodomisé ma prof de philo jusqu'aux couilles et elle a aimé ça !Mon histoire taboue s’est passée il y a plusieurs années de cela maintenant. J’étais en faculté et j’avais une prof de philo ultra sexy. Cette femme d’une quarantaine d’années avait un corps pulpeux et des formes généreuses qui me rendaient complètement fou. Lorsqu’elle était de dos pour écrire au tableau, elle me rendait dingue avec son bon gros cul dans lequel j’aurais adoré enfoncer ma grosse bite dure et épaisse. Inutile de vous dire le nombre de fois où je me suis masturbé en pensant à une bonne sodomie en levrette que j’aurais pu lui mettre dans son petit anus étoilé. Mais tout ça a fini par arriver.

Je suis allé la voir dans son bureau ce jour-là, mais elle n’était pas là. Je me demande bien d’ailleurs ce que j’aurais bien pu lui dire, car les fantasmes sont une chose, les réaliser en est une autre. Et puis à l’époque cela me semblait totalement improbable d’avoir une quelconque aventure avec ma prof de philo. Je suis sorti avec des amis pour aller dans un bar et ce soir-là tout le monde m’a planté. Décidément ce n’était pas ma journée et j’ai fini seul complètement bourré. Mais je n’étais pas réellement seul. Il y avait aussi ma prof de philo qui était dans un coin en train de pleurer. Je me suis approché d’elle pensant que ce n’était pas la bonne personne et simplement une ressemblance. Mais c’était bien elle et j’étais de toute façon tellement bourré que je n’avais plus aucune honte ni gêne à l’aborder. Je me suis assis à côté d’elle et en la tutoyant et je lui ai demandé ce qui n’allait pas.

J'ai sodomisé ma prof de philo jusqu'aux couilles et elle a aimé ça !

Elle a eu un petit sourire en voyant que j’étais ivre et m’a raconté son histoire pensant que je ne m’en souviendrais pas le lendemain. Et elle avait raison, car je suis incapable aujourd’hui de vous dire qu’elle était son problème. Par contre ce dont je me rappelle, c’est qu’elle J'ai sodomisé ma prof de philo jusqu'aux couilles et elle a aimé ça !m’ait raccompagné chez moi de peur que j’aie un accident et qu’on ait fini tous les deux à quatre pattes sur le carrelage de la cuisine en train de baiser comme des porcs. Je l’ai enculée profondément et j’ai été obligé de maintenir une cadence infernale pour ne pas que mon érection retombe. J’avais beaucoup d’alcool dans le sang et j’avais du mal à bander. En tout cas cela a suffi pour donner un orgasme puissant à ma prof avant que moi-même je ne lui éjacule entre les fesses. Le carrelage était froid et elle m’a traîné sur le canapé. Nous nous sommes endormis tous les deux l’un contre l’autre, mais avant que je ne me réveille, elle était déjà partie.

Le lendemain je pensais avoir rêvé, mais lorsque j’ai vu le préservatif dans la cuisine, j’ai compris que j’avais bien eu un rapport avec ma prof de philo. Nous avons flirté quelque temps ensemble, puis notre histoire s’est rapidement arrêtée. Ça remonte à bien longtemps, mais je pense toujours à son bon gros cul moelleux.

Franck 44 ans Paris

*A consommer avec modération

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

recap

4 Commentaires

Cliquez ici pour poster un commentaire

Catégories

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Bloqueur de publicités

Notre site web est rendu possible par l'affichage de publicités en ligne pour nos visiteurs. Veuillez envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.

Bons plans coquins

Visio Skype

skype tel rose amateur

Bons plans

Médias de la Communauté

Sexe à distance

téléphone rose pas cher

Remontons le temps