Vous êtes ici : Accueil > Je branle et suce le cheval de ma fille en son abscence
Confession Intime Histoires taboues Zoophilie

Je branle et suce le cheval de ma fille en son abscence

Je branle et suce le cheval de ma fille en son abscence

Bonjour, j’adore venir sur ce blog pour lire des histoires de zoophilie. Je sais qu’il y a d’autres sites qui en proposent, mais ici je trouve qu’elles sont bien écrites et ça, c’est parce que Lucie et Franck repassent derrière. Et je sais que pour mon histoire ils vont devoir le faire, parce que moi je suis une scientifique j’ai toujours été nulle en français. Chacun son truc comme on dit non ? 😉.

Je m’appelle Marlène, j’ai 46 ans et je suis divorcée. Lorsque nous étions mariés, nous avions acheté un cheval à notre fille de 16 ans aujourd’hui. Ma fille vit toujours avec moi et nous sommes très heureuses. Le cheval est dans un champ à côté et elle peut s’en occuper quand elle veut. Ce qu’elle ne sait pas, c’est que pendant qu’elle a l’école, moi aussi je m’occupe de son cheval. Je suis plus intéressée par le côté étalon que le reste.

C’est un beau cheval de trait puissant ! En tant que femme, ça me fait le même effet que lorsque je vois un beau mec musclé. Un jour, j’étais avec ma fille lorsqu’elle s’occupait de lui. Et pendant qu’elle lui faisait des caresses avec le brossage et les soins quotidiens, je n’ai pu m’empêcher de voir que le cheval bandait ! Ma fille a vu ma réaction et m’a dit que c’était tout à fait normal. C’était signe qu’il était content. Je pouvais être rassurée, je ne craignais rien. Je n’ai pu m’empêcher de penser que c’était dommage ! Parce que j’aurais bien aimé qu’il se passe des choses justement. J’ai décidé de revenir quand elle ne serait pas là parce que cette expérience zoophile m’a troublée.

Un matin, je la dépose à l’école et je retourne à la maison. J’ai perdu mon emploi à cause de la crise sanitaire du coronavirus. Je ne suis pas à plaindre, je touche mes indemnités, pour le moment ça me va bien. Et ça me laisse du temps pour m’occuper du cheval de ma fille. J’ai pris mon téléphone pour être joignable et je suis allée dans l’écurie. Enfin, c’est un box que son père avait fait pour que le cheval soit à l’abri lorsqu’il fait mauvais temps. Le cheval était content de me voir et j’ai pris la brosse que ma fille utilisait. Le cheval s’est rapidement mis à bander. Alors avec ma main gauche je continue de le gratter et avec à droite, j’ai posé ma main sur son sexe. C’était énorme ! Je n’arrivais pas en faire le tour ! Je l’ai masturbé et il aimait ça. J’ai fini par lâcher la brosse pour y aller avec les deux mains. Je me suis mis à genoux avec les deux mains autour de sa bite pour le branler. J’étais complètement trempée.

Il s’est déplacé et je me suis retrouvée face à sa queue. Un sentiment coquin s’est emparé de moi avec une montée d’adrénaline. J’ai approché ma tête de sa bite pour la sentir. Ça ne sentait rien du tout ! Mon ex-mari sentait plus fort de la bite que le cheval de ma fille ! J’ai sorti la langue et je lui ai fait une léchouille. Il aimait ça et moi aussi. Alors j’ai décidé de le prendre dans ma bouche, mais je n’y arrivais pas. Je continuais de branler le cheval pour cette fois-là en lui mettant des petits coups de langue de temps en temps. Il s’est mis à hennir et je crois que je me suis pris le plus gros facial de ma vie ! C’est comme si vous preniez un grand verre et que vous le remplissiez de foutre et qu’on vous le jette à la figure. Il m’a collé les cheveux, les yeux, la bouche, j’en avais de partout ! Mais qu’est-ce que j’étais excitée !

Ma première expérience a été très forte ! Les fois suivantes, j’ai recommencé et j’étais plus prudente au niveau de l’éjaculation. J’avais prévu de quoi me nettoyer et me changer au cas où. J’ai réussi au fil du temps à sucer le cheval de ma fille pour le faire décharger dans ma bouche. Sauf qu’il jouit en trop grosse quantité et je suis obligée à mon grand regret de laisser couler la semence du cheval sur la paille. La dernière fois, je me suis mise toute nue et je suis passée sous lui. Après l’avoir mis en forme, je me suis mise à marcher à reculons pour sentir son sexe pointer vers ma chatte. J’avais très envie qu’il me prenne, mais j’avais peur ! Alors j’ai attrapé sa queue je l’ai frottée contre ma croupe. Il a aimé et moi aussi. La puissance des jets de son éjaculation m’a fait jouir.Ma femme est tombée enceinte après un énorme gang-bang à domicile

Voilà, je branle et je suce le cheval de ma fille depuis quelques semaines maintenant. J’ai très envie de me faire prendre, mais je n’ose pas. S’il y a quelqu’un en Lozère qui a une expérience dans la zoophilie avec les chevaux, j’aimerais bien apprendre. Mais je souhaite une personne sérieuse et motivée et surtout très discrète !

Marlène 46 ans Mende

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

postrecap

6 Commentaires

Cliquez ici pour poster un commentaire

Hôtesses tél rose

Bons plans coquins

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Bloqueur de publicités

Notre site web est rendu possible par l'affichage de publicités en ligne pour nos visiteurs. Veuillez envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.

Visio Skype

skype tel rose amateur

Bons plans

Webcam Skype

telrosegol

Médias de la Communauté

Rencontres

Sexe à distance

téléphone rose pas cher