Vous êtes ici : Accueil > Je suis nécrophile et j’ai eu une belle expérience avec une JF de 18 ans
Confession Intime Histoires taboues Nécrophilie Vieux - Jeunes

Je suis nécrophile et j’ai eu une belle expérience avec une JF de 18 ans

Ma première expérience sexuelle nécrophile

Bonjour à tous les fans de mes aventures un peu particulières vu que je pratique la nécrophilie depuis des années. Pour ceux qui ne me connaissent pas, je vous invite à lire mes histoires précédentes. Au risque que ça fasse un peu trop « lèche cul » même si je pense que Lucie apprécierait 😉, je tiens à les remercier elle et Franck, de publier mes histoires de sexe avec les morts. J’ai essayé plusieurs fois d’envoyer mes confessions sur d’autres blogs, mais tout le monde refuse. Tant pis pour eux et tant mieux pour nous !

Pour l’aventure que je vais vous raconter, il faut que l’on remonte deux ans en arrière. Normalement, sauf cas exceptionnel, je ne travaille pas le dimanche. J’en profite pour me reposer et faire ma comptabilité. Petit rappel pour ceux qui prennent le train en route, mon domicile est situé au même endroit que les pompes funèbres. C’est beaucoup plus pratique pour moi lorsque je suis appelé à la dernière minute ou dans la nuit.

Je descends récupérer un papier dans mon bureau lorsque la morgue de l’hôpital de Saint-Priest m’appelle. Au début, j’ai hésité à répondre, mais quelque chose m’a poussé à décrocher ce téléphone. Une jeune fille de 18 ans à peine était décédée dans la nuit d’une overdose. Les parents voulaient absolument voir leur fille, mais la morgue a refusé, car suite à l’overdose cette dernière avait le visage tout boursouflé. Ils m’ont demandé si je pouvais faire une exception et lui injecter mon « cocktail magique » pour rendre la jeune demoiselle présentable.

Immédiatement, ma queue s’est dressée. Je sais ce que vous pensez, et je le comprends. Mais cette passion que j’ai pour le corps humain va au-delà de tout. Même de la mort. Me voilà dans mon atelier où je reçois le corps de la jeune femme dans un sac mortuaire. Les ambulanciers me souhaitent bon courage et s’empressent de finir leur dimanche. J’installe tous mes outils et j’ouvre le sac. C’est vrai que cette jeune fille avait le visage tout enflé. On aurait dit qu’elle avait fait une réaction allergique, un œdème de Quick comme peuvent faire les gens suite à des piqûres d’abeilles. Après des années et des années de pratique, j’ai mis au point le fameux « cocktail magique » qui arrive à effacer ce genre de traces. J’avoue avoir été un peu déçu, mais le visage était quand même assez marqué et pour le coup, mon excitation était retombée. J’ai injecté le produit et suis retourné à ma compta.

2 heures plus tard, je redescends au local et là c’est le choc. Tous les œdèmes ont disparu et je suis en présence d’une jeune fille de 18 ans magnifique ! Mon érection revient. J’ouvre le sac complètement et je la mets en place sur la table. Avec le ciseau spécial tissus, je lui retire tous ses vêtements et la voilà nue devant moi allongée sur le dos avec une cale derrière la tête. Elle est adorable ! Elle a des seins parfaits dans tous les sens du terme. Au niveau de la taille, au niveau de la forme. Elle a le ventre plat, le pubis lisse et une vulve encore bien rose. Immédiatement, je mets mon nez au niveau de son entre cuisses et je respire ses effluves intimes. Ils ont dû sacrément monter le frigo à la morgue, parce que ce n’est vraiment qu’un bout de viande à ce moment-là. Je décide de la réchauffer en embaumant le corps. Je branche les tuyaux à la carotide et la jugulaire et je lance la pompe qui extrait le sang et qui injecte le produit de conservation.

Une heure plus tard je reviens et je débranche tout. Le corps de la jeune demoiselle est remonté en température. Le fait d’avoir fait circuler du liquide dans tous les organes, a fait rosir la peau et a, si on puis dire, redonné vie le temps d’un instant à ce jeune corps. J’ai de nouveau plongé mon nez entre ses cuisses et j’ai pu cette fois sentir son odeur intime. Elle était délicieuse ! Je l’ai goûté avec ma langue et mes doigts. Je n’ai pas pu résister bien longtemps. Je me suis mis nu, j’ai baissé la table et je suis venu à califourchon sur elle. J’étais assis face à la jeune fille que j’ai attirée vers moi. Mon sexe s’est empalé difficilement dans son vagin maintenant détendu. Qu’est-ce que c’était bon ! Mon sexe lui remplissait bien la grotte, je pense qu’elle n’avait pas une sexualité très active. Ou alors ses petits amis étaient moins bien membrés que moi sans aucune prétention, vous me connaissez maintenant. J’allais et venais dans son vagin pendant que je pétrissais ses jolis petits seins. L’excitation était très forte. Je n’ai pas pu me retenir bien longtemps et j’ai éjaculé à l’intérieur de son vagin une énorme quantité de sperme.

Tout à coup, j’entends que l’on sonne à l’entrée du magasin. Je regarde rapidement sur mon téléphone vu que les caméras y sont reliées et je vois un couple. Je devine tout de suite que ce sont les parents de la jeune fille. Je me rhabille, je lui redonne une position décente et je lui mets un drap sur l’ensemble du corps. Je vérifie que tout soit en ordre et je monte les accueillir. C’était bien eux. Ils me demandent à la voir et je leur dis que c’est trop tôt. Malgré ma déviance sexuelle et mon attirance pour le sexe avec les morts, je suis quand même quelqu’un de très sensible et d’humain. Devant le chagrin immense de ce couple, j’ai cédé et je les ai fait descendre au local. J’ai baissé le drap au niveau des épaules et je les ai laissés un petit moment seuls. Malgré tout, j’ai toujours une caméra qui surveille. Ça paraît impossible, mais je vous assure que certains proches des défunts me volent du matériel. Je surveille d’un œil tout en continuant ma comptabilité et en repensant au plaisir que j’avais pris avec le vagin et le corps de cette jeune fille de 18 ans.

Au bout d’un quart d’heure, je les vois se diriger vers la porte et je les y rejoins. Ils me remercient chaleureusement d’avoir fait une entorse au règlement. Je leur dis que je vais faire le nécessaire pour la rendre le plus présentable possible pour le jour des funérailles. Une fois que je les ai raccompagnés, je redescends retrouver la jeune fille. Je retire le drap et je m’aperçois que mon sperme s’était mis à couler entre ses cuisses. Heureusement qu’ils ne l’ont pas soulevé ce drap ! J’ai soigneusement fait une toilette intime et complète à la jeune fille avant de lui donner un dernier baiser sur le clitoris, chacun de ses tétons et avoir déposé un dernier baiser sur ses lèvres.

J’ai terminé ma compta, mais je n’arrêtais pas de repenser à elle. Je me suis refusé à descendre une nouvelle fois. J’avais déjà utilisé ce corps et je devais m’en tenir là. Les personnes très jeunes sont rares. C’est ce qui les rend encore plus désirables et excitantes !

La prochaine fois, je vous raconterai une autre aventure qui m’a marqué au cours de ma carrière. Je pense qu’elle devrait vous plaire parce qu’elle est assez perverse !

Merci à tous et à très bientôt

Simon 64 ans Saint-Chamond

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Rencontres

Webcam Skype

telrosegol

Catégories

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Bloqueur de publicités

Notre site web est rendu possible par l'affichage de publicités en ligne pour nos visiteurs. Veuillez envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.

Bons plans coquins

Visio Skype

skype tel rose amateur

Bons plans

Médias de la Communauté

Sexe à distance

téléphone rose pas cher

Remontons le temps