Voici une histoire taboue proposée par un membre. Elle est très longue et ce n’est qu’une partie dont on espère la suite. c’est excitant bien que hard. Merci à lui et n’hésitez pas à lui laisser vos commentaires si vous voulez la suite ! 

Ma femme et moi étions tranquillement installés au café de la poste lorsque je vis arriver trois individus, dont l’allure me rappela immédiatement quelque chose ! oui il s’agissait bien de mes anciens « copains » de collège ! avec 6 où 8 ans de plus, mais c’était bien eux ! ils me reconnurent aussitôt, mais je suis sûr que nous avions étés repérés au préalable !

Je suis un mari cocu et des potes ont humiliée et baisée ma femme en public 6 - Je suis un mari cocu et des potes ont humilié et baisé ma femme en publicFeignant la surprise ils s’exclamèrent : ! mais c’est ce bon vieux Bruno ! hello !

j’étais coincé, impossible de faire celui qui ne comprenait pas !
– Euh oui, salut ! mais j’aurais voulu être ailleurs ! tant pis !
– et ce doit être ta petite épouse. Dit le plus grand, un blond plutôt baraqué, et beau gosse ! Kevin ! les années l’avaient encore arrangé ! tous trois s’approchèrent de nous en souriant, entourant ma femme qui se demandait ce qui se passait !
– ce sont des copains du lycée je précisai à ma femme !
– Et comment se nomme cette charmante personne demanda Kevin en s’asseyant à ses côtés ! les deux autres prirent les chaises libres en face et de l’autre côté de mon épouse !
– Thérèse, je fis d’une voix sourde !
– mais c’est charmant et d’ailleurs n’est-elle pas charmante, n’est-ce pas les amis ?
– Oui oui oh bien sûr que oui firent-ils tous d’une même voix amusée !
– alors vous êtes qui ? demanda gentiment ma femme, un peu surprise !
– Oh, mais il ne vous a jamais parlé de nous ? C’est curieux, pourtant nous avons étés tellement proches tellement intimes cette dernière année au collège ? N’est-ce pas mon lapin fit Kevin en rigolant !

Gêné je ne répondis que par un borborygme !!!

– ah bon fit Thérèse intriguée ?
Vous avez fait quoi ensemble ?
– Tout sourire Kevin me fixa et me demanda doucement : on lui dit puisque tu lui as caché ?
– euh oh euh ben

—… J’étais tout rouge affreusement gêné ! pas la peine d’en parler peut-être !!!
– allons !!! il ne faut pas avoir honte de son passé !
Bon allez je dis tout ! (je frémis intérieurement)
– Voilà, il nous a sucés pendant toute l’année scolaire !!!
Je vis ma femme relever la tête et ouvrir la bouche toute grande !
– non ! vous plaisantez !
– c’est vrai ma chérie, on a même des photos et des vidéos ! on l’a filmé et pris en photo en action !
J’étais rouge de honte ! ma femme me regarda et comprit en voyant ma tête que c’était exact ! elle me sourit en disant : mais mon chéri ce n’est pas grave voyons !
Soudain interressée : ça s’est passé comment ? Et il a fait ça longtemps ?
– toute l’année scolaire tous les jours ! j’avais la gorge serrée, c’était vrai !Je suis un mari cocu et des potes ont humiliée et baisée ma femme en public 5 1600x900 - Je suis un mari cocu et des potes ont humilié et baisé ma femme en public

Thérèse me regarda de nouveau, à la fois surprise et, semble-t-il, amusée !
– et bien fît elle !
– il vous suçait tous les trois ?
– Oui tous les jours tous les trois, et toute l’année ! ça a été la fin de son bizutage
– et il avalait ajouta un autre, un petit sourire aux lèvres !
– ah quand même ! fit ma femme l’air étonné !
Si tu veux ma petite Thérèse (on se tutoie OK ?) on va tout t’expliquer, il est arrivé en cours d’année alors on lui a réservé un bizutage spécial !
– ah bon ?
– Oui il habitait chez sa tante, ses parents étaient en déplacement, alors comme il était le seul à bizuter on a forcé un peu !

En entendant évoquer cette période, je baissai la tête !

– c ’est pas la peine de reparler de ça quand même !
– mais si ta petite femme doit savoir surtout avec la suite que ça implique !!!
– Au début on l’a obligé à nous demander la permission pour faire ses besoins, le lendemain (on avait inventé la formule progressive) on lui a ordonné de sortir son oiseau devant nous !
Le lendemain il fallait qu’il baisse pantalon et slip aux chevilles, et cela devant toute la cour, car les w.c. étaient dehors !
Bien sûr il a fallu lui mettre quelques bonnes gifles pour qu’il obéisse ! (rires)
Le jour d’après, il a dû enlever pantalon slip pour faire pipi ! pour la grosse commission il devait faire porte ouverte ! hihi, la honte !

Puis le surlendemain on lui a dit : à poils complètement, enlève tout ! c’est là qu’il a fallu lui donner une bonne fessée pour qu’il se mette nu ! pendant tout le récit le regard de Thérèse allait du visage de Kévin qui racontait au mien qui devenait de plus en plus rouge ! alors on a eu une idée, le mercredi après-midi on avait quartier libre, on l’a emmené sur le parking de la gare, 14 h, il n’y avait personne, on l’a fait déshabiller entièrement, et on l’a menacé de le laisser à poils s’il ne nous suçait pas ! il a commencé par protester, supplier, alors on lui a donné une fessée retentissante, son cul, était tout rouge, puis on lui a dit : bon on s’en va avec tes fringues, où tu nous suces ! dans une demi-heure ça va être l’heure des trains, il va y avoir du monde tu te démerderas pour rentrer à poils ! alors ?
Ma femme est suspendue à ses lèvres !
Je suis un mari cocu et des potes ont humiliée et baisée ma femme en public 7 - Je suis un mari cocu et des potes ont humilié et baisé ma femme en publicJe baisse encore plus la tête, connaissant la suite !
– Il a accepté, et il nous a sucé tous les trois ! on l’a fait mettre accroupi, genoux écartés, et hop il nous a fait une bonne turlutte à chacun ! on l’a filmé, on te fera voir ça ! on lui a même demandé de ne pas avaler tout de suite quand il sentirait la décharge dans sa bouche, mais d’ouvrir pour qu’on filme le sperme sur sa langue et d’avaler ensuite !!! rires !!!
– le plus marrant c’est que pendant qu’il nous suçait sa petite bite s’est redressée, ça l’a fait bander le coquin !
– Oh fait Thérèse soudain amusée ! vraiment ? Et elle me regarde en souriant !
– et il vous l’a fait tous les jours ? Tous les trois ? Toute l’année ?
– eh oui ma chérie, mais ce n’est pas tout, il nous a aussi fait une promesse !
– ah bon laquelle ?
– en fait ça te concerne ! Et je vois leurs sourires !
– et bien il nous a promis que lorsqu’il serait marié on pourrait s’amuser avec sa femme autant qu’on voudrait !
– ah bon ? Fait Thérèse sans bien avoir compris le sens de la phrase !
– oh c’était des bêtises de gamin je marmonne d’une voix rauque !
– pas du tout il nous a signé une charte, on a fait la photocopie, on va te montrer ça sur notre tablette (apparemment ils ont tout prévu les salauds)

Kévin ouvre sa tablette, et après quelques réglages montre à ma femme un texte !
– tu veux le lire ma chérie lance Kévin sans se gêner !
– euh euh fait mon épouse ! c’est lui qui a écrit ça ?
– c’était il y a longtemps on était gamins, j’insiste !
– une promesse c’est une promesse renchérie Kévin ! lit Thérèse !
– euh euh fait ma femme ! je soussigné Bruno x accepte par avance que ma future épouse vous soit accessible par tous les moyens, j’accepte que vous puissiez la déshabiller la branler, la sucer, la baiser où même l’enculer à votre guise et je serai d’accord pour vous sucer pour vous faire bander et vous nettoyer la queue avec ma langue après que vous l’aurez besognée ! je signe et je cachette avec mon sperme en me branlant sur le texte !

–Regarde Thérèse la tache humide sur la page c’est le résultat de la branlette de ton mari ! alors ma femme me regarde stupéfaite !
– j’insiste bêtement : c’était pour rire ! ça ne veut rien dire !
Les mecs se sont imperceptiblement rapprochés de ma femme, ils l’entourent, un bras puis deux posés sur ses épaules ! je frissonne !
Elle les regarde puis me regarde un peu confuse ! je devine les mains qui se posent sur ses genoux, car elle semble sursauter, le visage un peu rose ! heureusement nous sommes dans un box un peu à l’abri des regards et le café est presque vide à cette heure !
– hum elle a la peau très douce Thérèse lance Kévin !
– oui et plus on monte plus c’est doux reprend un autre copain ! ma femme s’agite un peu !
– que !!! qu’est-ce que vous faîtes je demande d’une voix plaintive !
– Oh rien de bien méchant mon lapin on lui caresse seulement ses jolies cuisses !

Ma femme semble toute gênée, mais son regard est un peu brillant !

Je suis un mari cocu et des potes ont humiliée et baisée ma femme en public 3 - Je suis un mari cocu et des potes ont humilié et baisé ma femme en public

– et puis on a ton autorisation en plus !
– mais mais arrêtez ; laissez-la quand même !
– oh je sens la petite culotte fait un des gars, et si on lui enlevait !
J’ai la gorge serrée, déconnez pas !!! pas ici j’ajoute maladroitement !
– Ah on pourrait la déculotter ailleurs, mais pas ici s’amuse Kévin ! trop tard !
Je vois Thérèse qui s’agite un peu sur sa chaise !
– allez lève un peu tes fesses ma chérie ! ma femme le visage un peu plus rouge semble obéir et soulève un peu son bassin de la chaise !
– Hop, on passe les fesses, puis on la fait doucement glisser le long des cuisses, voici le barrage des genoux, ça descend encore, elle est arrivée aux chevilles, lèves tes jolis pieds ma chérie, ils se penchent et voici la culotte de ma femme dans la main de Kévin montrée triomphalement comme un trophée ! (ils viennent de déculotter ma femme).

Aussitôt, elle passe de main en main, retroussée, sniffée, scrutée attentivement !
– oh il y a des petites traces de pneus rigole un des gars !
– elle la porte depuis ce matin quand même !
– elle est un peu humide Thérèse doit mouiller facilement !!!
– mais dis moi tu portes un joli chemisier en plus de ta jupe, il doit descendre assez bas, non ?
– euh euh je euh ne sais pas trop !
– un chemisier comme ça pourrait facilement faire office de petite robe qu’en pensez-vous les amis ?
– du coup elle n’a peut-être plus besoin de sa jupe ! il faut voir !
– je proteste mollement une fois de plus !
– arrêtez laissez la quand même c’est ma femme ! on est en public en plus !
C’est ce moment que choisit le serveur, fort beau jeune homme pour venir prendre commande !
Il devait lorgner discrètement sur notre table, car il semble un peu amusé !
La culotte est juste posée sur la table ! il sourit !

–serait-ce la culotte de la dame ?
Exactement, nous venons de déculotter Thérèse, mais avec l’accord de son mari bien sûr !
– charmant ! Je vous sers quelque chose ?
– et bien, pour fêter cette rencontre mettez-nous donc une bouteille de champagne !
Mais avant nous étions sur le point d’ôter à cette jolie femme sa petite jupette puisqu’elle dispose d’un chemisier largement suffisant pour préserver ses charmes des regards indiscrets, du moins c’est ce que je pense lance Kévin !
Je suis un mari cocu et des potes ont humiliée et baisée ma femme en public 2 - Je suis un mari cocu et des potes ont humilié et baisé ma femme en publicJe frémis ! ils ne vont quand même pas lui enlever sa jupe ?

– lève-toi un peu ma petite Thérèse.

Ma femme un peu perdue se lève sans bien réaliser ce qui va se passer !
Et je vois une main défaire la petite agrafe et… zip !!! faire glisser la fermeture éclair sur le côté ! puis, un d’un côté et un comparse de l’autre côté tirent tranquillement sur sa jupe qui glisse sur ses cuisses et tombe à ses pieds ! Kévin se penche et ramasse le vêtement, qu’il dépose sur la table à côté de la culotte !
– et bien voilà c’est bien ce que je disais, c’est parfait ! le bas du chemisier arrive juste au niveau de son pubis, à peine quelques centimètres en dessous ! je suis pantois ! la gorge nouée, et un début d’érection très gênant !
Le troisième larron qui s’était positionné un peu en retrait passe soudain les mains dans le dos de ma femme !
– Allez, il reste le soutien-gorge à enlever et Thérèse sera juste comme il convient ! et joignant le geste à la parole, il s’occupe de l’agrafe du soutien-gorge de ma femme ! un petit clic nous fait comprendre qu’il l’a défaite !
L’autre passe également ses mains dans le dos de mon épouse ! et ils font glisser le sous-vêtement vers le bas !
– on fait glisser les bretelles sur les épaules commente le garçon, puis on descend vers les coudes, il glisse vers les bras, on le récupère aux poignets et voilà le joli soutien-gorge de Thérèse qu’il arbore avant de le déposer avec les autres vêtements de ma femme ! le chemisier étant légèrement translucide, on devine les petites pointes des seins de mon épouse ! elle est presque nue, juste revêtue de son chemisier !

Kévin se penche et soulève le bas du corsage dévoilant sa jolie touffe de petits poils bruns doux et frisés ; prenons quelques photos, c’est si mignon ! ils sortent leur tablette et prennent des clichés de la touffe de ma femme qui, bien que très rouge, se laisse manipuler à ma grande surprise Kévin qui est manifestement le plus hardi, commence à défaire deux boutons en bas.

–Enlève aussi deux boutons en haut pour voir dit-il à son copain ! le chemisier de Thérèse ne tient plus que par un bouton au milieu !
– allez écarte un peu ma chérie nous allons te branler puisque ton mari nous y autorise !

–, mais, mais non, vous êtes fous, pas ici quand même !! ma voix est rauque cassée par l’émotion !Je suis un mari cocu et des potes ont humiliée et baisée ma femme en public 8 - Je suis un mari cocu et des potes ont humilié et baisé ma femme en public
Soudain, sans qu’on s’y attende Kévin s’approche de Thérèse et pose sa bouche sur la sienne, ma femme se laisse embrasser et nous voyons aussitôt leurs langues se mêler dans leur bouche ! un roulage de pelle en règle !
Il la lâche et fait signe à un autre qui prend aussitôt la bouche de ma femme qui se laisse faire, puis c’est au tour du troisième de rouler des pelles à ma femme !
– allez Thérèse écarte bien les cuisses, on va te branler !
Ils posent leurs mains sur les genoux de ma femme et les écartent doucement ! Thérèse se laisse aller, ses belles cuisses blanches ouvertes laissent voir le con poilu, elle ferme les yeux !
Déjà Kévin lisse ses petits poils et je vois son majeur qui glisse entre les grandes lèvres de son sexe !

Le serveur mâte le regard pétillant, sa collègue une jeune fille blonde s’est approchée et mâte également en retenant un sourire moqueur ! on va bien la branler ensuite on ira la baiser !
– dis-nous gentil serveur où pourrait-on baiser Thérèse ?
Il vient d’introduire le majeur puis l’index dans le con de ma femme, puis son pouce vient se positionner sur son clitoris, il connait son affaire le salaud !
– Pour répondre à votre question je pourrais dire, fait le serveur en ne perdant rien du spectacle de ma femme branlée, cuisses écartées presque en public, que nous disposons de toilettes handicapées, qui sont plus grandes que les autres ! mais à vous trois plus elle ça va faire quand même juste !!!
– Tiens la Kévin pour un petit bouton qu’il reste on le défait et on vire son chemisier juste un instant histoire de dire que Thérèse est entièrement nue en public !!! OK ?
Et hop ! vite fait le bouton saute et ils enlèvent son chemisier à ma femme qui se retrouve nue ! Écartons-lui bien les cuisses les gars et filmez bien la scène avec le visage surtout qu’on peut bien la reconnaître ! hihi.

Je suis pétrifié, incapable d’intervenir, mon sexe dur dans mon slip, tendu à l’extrême je crois que malgré la honte de voir mon épouse mise nue dans ces conditions je n’ai jamais été aussi excité !
– allez je lui mets trois doigts et elle va jouir la petite salope vous allez voir !
En effet Thérèse commence à couiner, geindre !!! hummm ouiii ouinnnn hummmm !
– elle couine déjà s’amuse Kévin ! tu as vu mon lapin comme on s’occupe bien de ta femme et ce n’est que le commencement !
– Alors au fait gentil serveur tu nous disais que les chiottes handi c’était bien, mais juste pour deux, c’est ça ? dis donc, tu as déjà expérimenté au moins ?
Je suis un mari cocu et des potes ont humiliée et baisée ma femme en public 9 - Je suis un mari cocu et des potes ont humilié et baisé ma femme en public– ben oui fait le serveur en souriant finement !
– avec une cliente insiste Kévin ?
– oui oui fais le serveur, et avec un grand sourire il lance un petit coup de menton vers ma femme !
– non ! avec Thérèse ? Tu as baisé Thérèse dans les chiottes ? Ça alors ! raconte-nous pendant qu’on la branle !
– tu entends ça mon lapin, le serveur a déjà baisé ta femme ici

je… je !!! scotché aucun son ne sort de ma bouche !
– de la façon où se passent les choses je peux l’avouer maintenant ! oui elle est venue un jour, un matin prendre un café, elle n’arrêtait pas de me sourire, puis elle m’a demandé où étaient les toilettes ! il y avait un grand panneau indiquant où c’était, je lui ai proposé de l’y accompagner, elle s’est levée et m’a suivi ; je lui ai dit on va prendre les toilettes handi c’est plus grand, j’ai ouvert, je l’ai fait entrer, j’ai refermé la porte et aussitôt je l’ai prise dans mes bras et lui ai roulé une pelle en lui fourrant la main entre les cuisses qu’elle a écartées immédiatement ! alors je lui ai viré sa culotte, je me suis déculotté, assis sur les chiottes et je l’ai emmanchée ! ça a été vite, et ensuite on est sorti je lui ai dit que la prochaine fois elle devrait venir sans slip ni sous tif ! elle a dit d’accord ! j’ai gardé sa culotte !

Le lendemain elle est revenue, j’ai tout de suite remarqué que sa poitrine semblait libre sous sa robe, et quand elle s’est assise, j’ai tiré sur son décolleté en vitesse, elle avait les seins à l’air, on a dû attendre un peu, car il y avait un peu plus de monde, quand ça s’est calmé je lui ai fait signe et elle m’a suivi aux chiottes !
Là je lui ai ôté sa robe elle était à poils, j’ai voulu faire plusieurs photos d’elle toute nue elle n’a pas dit non, ensuite je l’ai baisée comme la veille !
– et tu l’as rebaisée ensuite ?
– oui, mais on avait échangé nos téléphones et c’est chez eux que je l’ai baisée ensuite on a vraiment fait l’amour pendant plus de deux heures, je l’ai même enculée une fois ou deux !Je suis un mari cocu et des potes ont humiliée et baisée ma femme en public 10 - Je suis un mari cocu et des potes ont humilié et baisé ma femme en public
Tout en écoutant avec attention le récit du serveur, Kévin continuait à branler ma femme qui finit par couiner plus fort !!!
– hummmm ouiii ça y est ça vient ça y est ouiiii hooo hummm ouiii !!! elle venait de jouir sous les doigts du mec ! et pour moi c’en était trop !!! je sentis une chaleur envahir mon bas ventre et je me raidis essayant de lutter contre l’éjaculation qui venait ! mais trop tard je poussai un petit couinement moi aussi et déchargeai dans mon slip en fermant les yeux ! hummmmm
bien sûr cela ne passa pas inaperçu !
– Oh, mais regardez on dirait que le cocu vient de jouir dans son froc ? Il a juté dans le slip le cochon !
J’étais mort de honte ! ils lâchèrent ma femme qui resta là cuisses ouvertes nue le con rouge et juteux ! pour s’intéresser à moi !
– regardez la belle tâche sur le devant du pantalon ! oh le petit cochon !
– On ne va pas le laisser comme ça, c’est dégueu, il baigne dans son sperme, ça va coller, ça va puer !
– oui il faut le déculotter aussi !

Je sentis qu’on me tenait les bras, ils s’étaient levés, j’étais sans force je me suis vaguement débattu, mais il ne leur a pas fallu longtemps pour baisser mon pantalon et mon slip !
– regardez c’est tout collant, il a bien déchargé le cochon !!! rires allez on lui vire ça ! et je me suis retrouvé à moitié nu comme ma femme

– Bon alors on va aller baiser Thérèse, on ira chez eux ce soir, mais pour le moment ce serait bien de la baiser dans un lieu public, pour le fun !
– Allez donc dans le parc, c’est à côté, il n’y a pas trop de monde à part quelques lycéens ou étudiants, mais ils ne vous gêneront pas ! ils voudront peut-être juste voir !!
– Parfait, nous allons y aller ! Thérèse remet ton chemisier, toi le cocu attends-nous, pour une première fois, ce sera bien que tu laisses aller ton imagination, tu auras l’occasion de nous voir la baiser ce soir chez vous.

– gentil serveur pouvez-vous garder ses vêtements jusqu’à notre retour ?
– bien sûr je vais les mettre dans un sac ! et je vous attends pour servir le champ !
– je ne vais pas rester comme ça quand même ! je pleurniche !
– mais si reste bien sage, ne bouge pas personne ne te verra !!! (rires)
Allez ma belle ! En route ! Et je vois s’éloigner les trois coquins qui entourent mon épouse presque nue pour la baiser !
Le serveur s’approche de moi :
– il leur faut à peu près 10 min pour y aller, 5 min pour trouver un coin sympa ! Disons 5 min chacun pour la tringler, comme ils sont très excités ! Plus 10 min pour le retour donc ils devraient être là dans 45 min au plus tard ! Si ça dure plus longtemps c’est qu’il y aura eu des invités ! ça peut arriver et comme tes copains semblent partageurs !!! Ces informations, murmurées à mon oreille par le serveur ne me rassurent pas vraiment ! je suis confirmé dans mes craintes une heure plus tard, alors que, cul nu sous la table, je me rends à Je suis un mari cocu et des potes ont humiliée et baisée ma femme en public 4 - Je suis un mari cocu et des potes ont humilié et baisé ma femme en publicl’évidence, mon épouse n’est toujours pas revenue ! bien sûr pendant tout ce temps je ne peux m’empêcher d’imaginer ce qu’ils lui font, elle doit être nue, ils l’ont surement allongée dans l’herbe, ils lui ont écarté les cuisses, ils doivent la photographier, la filmer, se sont-ils fait sucer, ils lui ont léché le minou, il y a peut-être comme le suggère le serveur de jeunes voyeurs qui assistent à leurs saloperies ! je suis partagé entre une colère rentrée, la honte et une certaine excitation en l’imaginant à leur merci, nue ouverte et consentante à tout ! plus d’une heure qu’elle est sortie ! le serveur vient me voir de temps en temps, en souriant il m’encourage à la patience tout en tenant des propos gênants comme vers le début, du genre :
ils doivent être arrivés, là ! ils doivent chercher un coin pour la baiser !
Maintenant elle doit être toute nue, ils doivent lui écarter les cuisses ! et là ils sont sûrement en train de la sucer !
Puis, oh là ça doit y être ils sont dedans en train de la niquer ! à chaque fois il jette un coup d’œil en dessous la table pour juger de l’effet de ses propos sur ma queue ! et il s’amuse de voir qu’elle redresse entre mes jambes que je dois maintenir écartées sous peine d’une fessée que m’a promis Kévin !

Enfin après une heure et demie les voici qui rentrent, Thérèse toujours vêtue (si on peut dire) de son chemisier maintenu fermé par un seul bouton, ce qui fait qu’à chaque pas qu’elle fait son minou est dévoilé ! Ils rentrent en plaisantant !

–alors mon cocu, ça n’a pas été trop long ? tu sais il y a eu des amateurs, des jeunots qui voulaient regarder, ensuite ils étaient tellement excités qu’on n’a pas eu le cœur de leur refuser de tirer un petit coup avec ta femme !!! (rires) ils ont vite déchargé dedans, mais comme ils étaient cinq ça a pris un peu de temps !
Je baisse la tête !
– regardez intervient le serveur j’ai l’impression que sa petite zig est redressée !!!
– mais oui ah le petit cochon ça l’excite, c’est bien ce qu’on disait, c’est le type même du cocu soumis qui aime voir sa petite femme se faire mettre et qui aime sucer ses amants !
– n’est-ce pas mon cocu fait Kévin en me soulevant le menton comme on ferait à un gamin turbulent !
– il va falloir assumer franchement ton statut de cocu content et soumis ! regarde ta petite femme comme elle assume bien son état de salope qui se fait baiser par tout le monde !!! hihi !Je suis un mari cocu et des potes ont humiliée et baisée ma femme en public 11 - Je suis un mari cocu et des potes ont humilié et baisé ma femme en public
– approche-toi Thérèse vient montrer ta moule baveuse à ton cocu !
– Regardes cocu comme elle a bien été graissée, ça coule partout sur ses cuisses elle en a plein les poils ! allez approches toi et lèche-la ! avales tout, et, mettant deux doigts en cuillère dans son sexe il ramène une grosse larme de sperme qu’il me fourre dans la bouche !
Je ferme les yeux et j’avale sous les ricanements de mes tourmenteurs !
– bon ! on boit cette bouteille de champagne et on file chez vous pour finir la soirée ! on a encore du jus dans les couilles pour Thérèse !!!

–dis-moi gentil serveur viendras tu ramener leurs vêtements, tu connais l’adresse ? Tu en profiteras un peu !
– Bien sûr je viendrai après mon service, pour tringler ma petite Thérèse, je n’ai pas eu l’occasion de la baiser depuis plus d’une semaine !!!
La bouteille bue, Kévin donna le signe du départ !
– les deux tourtereaux vont repartir avec nous en voiture, l’un de vous prendra leur voiture et direction le lotissement de nos amis !

– où sont vos cles ?
– dans mon sac à main répond Thérèse ! Kévin fouille, et un grand sourire éclaire son visage !
– regardez ce que je viens de trouver en cherchant les clefs ! et il exhibe une poignée de préservatifs ainsi qu’un tube de vaseline entamé en plus !
–Rires !!! pour une femme mariée !!! qu’en penses-tu cocu ? Ça explique pas mal de choses, non ?
Je suis abasourdi, je ne peux rien dire, je me contente de regarder mon épouse qui baisse les yeux en se mordillant les lèvres ! pas si gênée que ça. Mais après ce qu’elle vient de subir et ce que j’ai appris du serveur, plus rien ne m’étonne !
Allez on y va, la vaseline pourra nous servir, j’ai envie d’enculer ce soir !!! pas vous ?
– oui humm oui bonne idée !!! nous retrouvons les voitures, je tire sur mon tee-shirt désespérément pendant notre trajet à pied, car je suis toujours cul nu comme ma femme dont je vois le gros cul qui ballote devant moi ! heureusement il n’y a pas grand monde dans les rues ! on nous installe sur la banquette arrière !
– allez foutez vous à poils, Thérèse vire ton chemisier, toi le cocu enlèves le haut et vite !
Nous obéissons ! ça me fait tout drôle d’être nu à côté de mon épouse nue aussi !
– et écartez bien les cuisses qu’on voit tout !!!

bantaboues - Je suis un mari cocu et des potes ont humilié et baisé ma femme en public

Nous arrivons devant notre portail qui est fermé bien sûr !
– cocu descends nous ouvrir !
– mais je.. suis tout nu !!!
– c’est pour ça que c’est marrant ! allez et vite si tu ne veux pas d’une bonne fessée dans la rue !!! (rires)
– Vite je sors, ouvre le portail, la voiture entre dans l’allée suivie de celle des garçons !
– ouvre nous la porte cocu ! il me tend la clef qu’il a prise dans le sac de Thérèse !
La manœuvre n’a malheureusement pas échappé à une voisine qui discutait sur le pas de sa porte avec une copine !
– Allez que la fête commence ! lance Kévin en assénant une bonne claque sur le cul de ma femme, et nous entrons !

Harry Poter

plan cul france
11 Commentaires
  1. Lisa & Lucie
    arnaud 3 mois Il y a

    hum j’ai kiffer la suite bientot j’espere

  2. Lisa & Lucie
    Tiboxfr 3 mois Il y a

    Wohhhhhhhh un vrais régal cette histoire taboue de dingue
    Je veux bien la suite

  3. Lisa & Lucie
    leonsexus 3 mois Il y a

    Un sacré récit !!!! Une histoire vraiment tabou vivement la suite!!!

  4. Lisa & Lucie
    fred 3 mois Il y a

    j’ai hate de lire la suite !!

  5. Lisa & Lucie
    erwan 3 mois Il y a

    superbe histoire, vivement la suite.
    et qu’elle est le plus de details excitant.
    est ce que l’on aussi connaitre le ressenti de madamme?

  6. Lisa & Lucie
    adrien 3 mois Il y a

    Excitant mais j’avoue que c’est gênant quand même

  7. Lisa & Lucie
    Dany 3 mois Il y a

    Sais pour quand la suite

    • Lisa & Lucie Auteur
      Lisa & Lucie 3 mois Il y a

      je ne sais pas ! j’espère que l’auteur appréciera vos commentaires et qu’il nous la livrera rapidement !

  8. Lisa & Lucie
    Patrick 3 mois Il y a

    Je suis impressionné par tant d’imagination. J’adorais qu’elle soit vraie.
    Ce sera avec un grand plaisir que je lirai la suite.

  9. Lisa & Lucie
    Julie 3 mois Il y a

    J’ai du enlever ma culotte tant elle est trempée. Si je n’étais si peureuse, je sortirais ce soir pour faire baiser comme une pute. Je vais la relire plusieurs fois, peut-être que je sortirai après …

  10. Lisa & Lucie
    adrien 3 mois Il y a

    vivement la suite

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

©2018 XFR - Histoires taboues et téléphone rose - Mentions Légales  - (DMCA) Remove content - CGU - Cookies et confidentialité

Thanks!

NOUVELLES FILLES ! 

5 nouvelles amatrices coquines ont rejoint le service depuis la rentrée ! Anne-Lise la méditerranéenne, Lara l'italienne, Camélia la vicieuse, Adèle la cougar, et Alexandra la rouquine ! 

Envie d'un dial chaud en direct sans attenteT'es chaud et tu as envie de jouir avec une femme au téléphone rapidement?

Appelle notre service maintenant et discute avec des amatrices coquines et libertines qui sont chez elles. Plus de 25 filles t'attendent 24h/24h et 7j/7j pour te donner du plaisir avec leur voix sensuelle et sexy. Elles feront tout pour te faire jouir !

Clique sur le numéro pour appeler directement.

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account