Vous êtes ici : Accueil > Je vous raconte la première fois que j’ai couché avec un autre garçon Partie 1
Bi - Gay - Lesbien Histoires taboues

Je vous raconte la première fois que j’ai couché avec un autre garçon Partie 1

Je vous raconte la première fois que j'ai couché avec un autre garçon partie 1

J’étais ami avec David depuis l’école primaire et quand il est devenu clair plus tard qu’il était plus intéressé par la bite que par la chatte rien n’a changé. On traînait toujours ensemble et on faisait tout ce que font les amis. Sauf qu’il avait des petits amis et que j’avais des petites amies. Nous sommes allés dans différentes universités, mais nous nous sommes retrouvés à Paris après l’obtention de notre diplôme et nous avons repris notre amitié.

Nous étions sortis au cinéma un soir et nous avons décidé d’aller boire quelques bières après. Normalement, nous nous sommes retrouvés dans mon bar local, mais ce soir-là, David m’a dit qu’il voulait aller dans son endroit préféré. C’était dans le Marais et je n’avais pas besoin qu’on me dise que ce ne serait pas l’endroit où nous allions habituellement.

On a trouvé deux tabourets au bar, on a pris nos bières et j’ai regardé autour. C’était évidemment un bar gay. Je n’ai pas été surpris. L’inclination de David n’était pas une nouvelle pour moi.

David m’a demandé si j’étais d’accord et j’ai répondu que j’étais là, puis il m’a demandé si j’avais déjà pensé à coucher avec un autre homme. J’ai dû admettre que cela m’avait traversé l’esprit plusieurs fois.

David hocha la tête et sourit. Comme s’il le savait déjà. Puis deux hommes sont entrés dans le bar et sont montés et ont dit bonjour à David. Il nous a présentés : c’était Paul, son petit ami, et l’ami de Paul, Laurent. Ils ont pris les places disponibles au bar, ce qui les a mis de chaque côté de nous et David a eu une conversation profonde avec Paul, me laissant avec Laurent à qui parler.

« Je ne t’ai jamais vu ici avant »

« Non, c’est ma première fois »

« Première fois ici, ou première fois dans un bar comme celui-ci ? »

« Les deux »

« Vraiment ? Qu’est-ce qui vous amène ici ce soir ? David ? »

« Ouais, on se connaît depuis longtemps ».Je vous raconte la première fois que j'ai couché avec un autre garçon partie 1

« Mais tu n’es pas…. »

« Non, mais ça ne me dérange pas »

« Eh bien, c’est cool. Mais je parie que puisque tu es l’ami de David, tu as pensé à ce que ça pourrait être, n’est-ce pas ? »

« Eh bien, oui, Laurent. Je l’ai pensé je l’avoue, mais je n’ai jamais rien fait ».

« Rien ? “T’as jamais caressé ta bite en regardant du porno gay ?”

“Eh bien, je suppose que oui…”

“Eh bien, c’est quelque chose, n’est-ce pas ? Tu l’as fait plus d’une fois ?

‘Ummm…’

‘Je le savais ! C’est bon, je connais beaucoup d’hétéros qui font ça. Tu jouis fort ?’

‘Oui. Oui, c’est vrai.’

‘C’est l’excitation de la nouveauté. Ce soir, c’est peut-être le moment d’essayer quelque chose d’un peu plus pratique.’

J’ai rapidement changé de sujet.

Nous avons bu de la bière et parlé de football, de cinéma, de politique et de bien d’autres choses. Laurent était drôle et charmant et j’appréciais vraiment sa compagnie.

David a dit qu’il allait partir. En général, ça terminait la nuit pour moi et nous partagions un taxi pour rentrer à la maison, mais David allait chez Paul, alors j’étais libre de rester.

J’ai pensé à rentrer chez moi aussi, mais Laurent m’a demandé de rester dans le coin. Il était encore tôt, alors pourquoi pas, pensai-je.

Nous avons pris quelques bières de plus et avons repéré une cabine qui s’était dégagée.

Nous avons continué à parler. Laurent était assis tout près.

J’étais assez excité, il était clairement intéressé par moi et je l’aimais bien, mais c’était quelque chose qui dépassait mon expérience.

J’avoue que lorsque j’avais pensé à faire quelque chose avec un autre gars, j’avais toujours pensé que ce serait David, ce qui serait une façon plus confortable d’expérimenter.

Mais David n’était pas là et j’étais confronté à un moment de” fantaisie qui devenait réalité » un peu plus intimidante que je ne l’avais imaginé.

Nos boissons étaient prêtes, alors je suis allé au bar pour une autre tournée.

J’ai senti la main de Laurent me caresser le cul en sortant de la cabine. C’était électrique.

J’ai eu quelques minutes pour y réfléchir alors que je me tenais debout au bar et que j’ai décidé que j’aimais ça.

Puis j’ai senti Laurent monter derrière moi et prendre mon bras.

Il m’a conduit dans un couloir derrière le bar et m’a poussé contre le mur. Il s’est appuyé contre moi, s’est courbé une main derrière mon cou et a tiré mon visage vers lui.

Ses lèvres étaient sur les miennes en une seconde et j’ai succombé à son langage corporel puissant.

J’ai ouvert la bouche et il m’a embrassé sérieusement.

Aussi étrange que cela puisse paraître pour moi, j’étais très excité et je l’ai embrassé en retour. Mes bras l’encerclaient et nous nous embrassions passionnément. Sa langue est entrée dans ma bouche et j’ai senti son autre main glisser entre nos corps.

En quelques secondes, il a défait habilement ma ceinture, le bouton du haut et la fermeture à glissière et a glissé sa paume aplatie dans mon caleçon.

Je ne l’ai pas arrêté. En fait, je l’embrassais probablement avec plus de passion.

Je l’ai senti bouger sa main vers le bas jusqu’à ce qu’il touche ma bite.

J’étais dur et sensible.

D’autres hommes allaient et venaient le long du couloir, mais j’étais trop absorbé pour m’en soucier.

La bouche de Laurent sur la mienne a pris plus d’urgence et il a saisi ma bite dure et a commencé à caresser.

Je me suis accroché et je l’ai embrassé aussi fort que j’ai pu, lui faisant savoir que j’aimais ce qu’il faisait.

Un autre gars qui nous dépassait s’est arrêté pour regarder, puis s’est penché vers le bas et m’a caressé le cul pendant un moment pendant que Laurent me volait ma bite.

Deux mains d’hommes sur moi, l’une devant et l’autre derrière, c’était trop.

Laurent a accéléré le rythme avec sa main et je n’ai pas pu m’arrêter. Je suis venu.

Il a jailli du foutre de ma bite sur sa main et s’est égoutté sur ma bite et mes couilles et a trempé mon caleçon. L’autre gars s’est éloigné, mais les lèvres de Laurent n’ont jamais quitté les miennes jusqu’à ce que j’ai fini de jouir.

Je vous raconte la première fois que j'ai couché avec un autre garçon partie 1Puis il m’a lâché la bite, s’est éloigné et a souri.

Sa main est montée sur mes lèvres et il m’a dit de la lécher pour lui.

C’était assez érotique pour prendre ses doigts dans ma bouche, mais avec mon propre sperme sur eux, j’étais très excité.

Je n’avais jamais goûté mon sperme auparavant et c’était une saveur étrange, mais j’ai soigneusement nettoyé tout cela de ses doigts et de sa paume.

Il a remonté mon jean et a fermé la braguette et la ceinture. Je sentais le reste de mon sperme dans mon caleçon, couvrant ma bite et mes couilles.

J’avais eu une petite amie au début de l’adolescence qui me frottait dans mon jean jusqu’à ce que je vienne dans mon pantalon — c’était tout ce qu’elle pouvait faire — et c’était pareil. J’ai aimé l’humidité dans mes sous-vêtements.

Laurent a dit qu’on ne devrait peut-être pas s’embêter avec cette dernière bière et aller à son appartement qui était tout près.

J’ai accepté et nous sommes arrivés en moins de cinq minutes.

Nous avons parlé de ce qui venait de se passer. Je lui ai dit que ça m’avait plu. C’était la première fois que je faisais quelque chose comme ça, mais il m’avait rendu plus fort que je ne l’avais fait depuis des années.

Puis Laurent m’a demandé si je voulais coucher avec lui.

J’ai hésité et il m’a dit que nous ne ferions que ce que j’étais à l’aise de faire. Alors, avec une certaine appréhension, j’ai finalement accepté et je lui ai permis de me conduire à sa chambre.

Je me tenais près de son grand lit quand il commençait à me déshabiller. Même si je m’étais masturbé devant un porno gay et biporno, je n’avais jamais regardé un homme de la vraie vie avec des sentiments sexuels auparavant.

Mais Laurent était gentil et de bonne humeur et m’a mis à l’aise et j’ai été excité par lui.

J’ai découvert qu’au-delà du petit coup de main dans le bar, je voulais avoir un contact sexuel avec cet homme.

Je réagissais avec une érection que je n’ai pas essayé de cacher.

Il a souri quand le dernier de mes vêtements s’est détaché. Il est resté là à me regarder dans ma nudité et m’a ensuite retourné pour qu’il puisse admirer tout mon corps nu.

Il m’a fait m’allonger sur son lit et m’a demandé si j’avais déjà vu l’érection d’un autre homme. Je ne l’avais pas fait et je le lui ai dit.

Il m’a répondu en me tournant le dos et en enlevant rapidement tous ses vêtements.

Quand il s’est retourné, j’ai vu sa bite pour la première fois. Il était très dur et sa zone pubienne rasée faisait ressortir sa bite et lui donnait un aspect énorme. Je ne pouvais pas enlever mes yeux.

« Tu veux le toucher ? » Il a demandé.

Je me suis retourné sur le côté du lit et j’ai tendu la main.

Sa bite était merveilleuse dans ma main. Ferme, chaude et vivante.

J’en ai senti le poids et il m’a dit que je pouvais le caresser si je voulais.

J’ai commencé à courir doucement ma main de haut en bas de son arbre pendant qu’il se tenait au-dessus de moi.

C’était très excitant et mon autre main est descendue jusqu’à ma propre bite. Je me caressais moi-même et je le caressais en même temps. Des sensations fantastiques envahissaient mon esprit.

Laurent s’allongea à côté de moi et je sentis toute la longueur de son corps nu et chaud contre le mien.

Il s’est retourné sur moi et a recommencé à m’embrasser avec la même passion qu’il avait utilisée dans le bar.

Mes bras se sont levés autour de son cou quand je l’ai embrassé en retour.

Je l’ai senti presser ses jambes entre les miennes et j’ai ouvert mes cuisses pour qu’il puisse se coucher entre elles. J’ai senti sa bite frotter la mienne quand il a commencé à baiser contre moi.

J’ai tendu la main vers le bas et j’ai trouvé son cul. C’était doux et ferme et j’aimais la sensation qu’il ressentait lorsqu’il se levait et s’abaissait contre ma bite.

Il s’est éloigné et m’a dit qu’il adorerait me sucer la bite. J’étais tout à fait d’accord.

Mais alors j’ai pensé que j’aimerais sucer le sien aussi, alors sans rien dire, je me suis retourné sur le lit pour qu’on puisse s’allonger sur le côté et se prendre dans la bouche.

J’ai senti ma bite entrer dans la bouche de Laurent et j’ai ouvert mes lèvres pour qu’il entre dans les miennes.

Le baiser frénétique avait rendu mes lèvres gonflées et sensibles et mouillées et la bite de Laurent était si belle dans ma bouche.

J’ai serré son manche et sucé sa bite comme il l’a fait pour moi.

L’excitation était telle que je savais que j’allais jouir très vite et j’ai averti Laurent. Sa réponse a été de me saisir les fesses de mon cul et de me tirer plus loin dans sa bouche et il m’a fait jouir dans sa bouche.

Mon deuxième déchargement en moins d’une heure et celui-ci encore plus intense que le premier.Je vous raconte la première fois que j'ai couché avec un autre garçon partie 1

J’avais découvert que la bite d’un homme dans votre bouche lorsque vous éjaculez est un moyen puissant pour améliorer votre orgasme. Il a sucé et avalé chaque goutte de mon sperme, tout en bougeant ses hanches pour glisser sa bite dans et hors de ma bouche.

J’étais tellement excité et j’étais désespéré de lui donner le même plaisir qu’il venait de me donner. J’ai bougé ma main de haut en bas sur le manche épais et dur de sa bite pendant que je le suçais et le léchais. Puis le corps de Laurent s’est raidi et j’ai su qu’il allait jouir.

Je me suis agrippé plus fort et j’ai tenu bon, m’assurant qu’il comprenne que j’étais prêt à le laisser jouir dans ma bouche.

Ce devait être le signal dont il avait besoin parce qu’il a commencé à tirer tout de suite.

Le sperme a éclaté de sa bite et a rempli ma bouche.

Je me suis agrippé et j’ai avalé et avalé et avalé et avalé. Il y en avait tellement.

Il m’a serré contre lui quand il est arrivé et son visage s’est frotté contre ma propre bite et ses mains m’ont caressé le cul.

C’était très affectueux et sensuel et j’appréciais chaque aspect de l’expérience.

La sensation de sa bite dans ma bouche, la texture de la peau lisse de son cul. Son corps ferme touchant la longueur du mien, le goût de son sperme. Tout.

Finalement, il a retiré sa bite de ma bouche et m’a tiré en arrière pour être face à lui.

On était allongés là, à se regarder. Je souriais comme un idiot.

Il se rafraîchissait sur le dessus du lit, alors nous sommes entrés ensemble et nous nous sommes mis sous les couvertures. Je me suis allongé avec lui entre ses draps de coton et je l’ai touché partout ; j’ai exploré le corps d’un homme pour la première fois.

Il m’a pris dans ses bras et j’ai senti son corps viril nu et chaud tenir le mien.

Nous nous sommes embrassés profondément encore et encore, puis nous nous sommes endormis.

La suite demain même heure ! 

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

recap

7 Commentaires

Cliquez ici pour poster un commentaire

Catégories

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Bloqueur de publicités

Notre site web est rendu possible par l'affichage de publicités en ligne pour nos visiteurs. Veuillez envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.

Bons plans coquins

Visio Skype

skype tel rose amateur

Bons plans

Médias de la Communauté

Sexe à distance

téléphone rose pas cher

Remontons le temps