Bi - Gay - Lesbien Histoire erotique Histoires taboues et histoires de sexe

Julie et Manon s’offrent un dessert entre filles des plus gourmands

Deux lesbiennes se lèchent avant de se pisser dessus
Teste le sexe au téléphone avec une vraie femme chaude : Voir les profils des femmes disponibles

Je vais vous relater une anecdote qui nous est arrivée il y a quelques jours à moi Julie et à ma compagne Manon.

Au matin, après avoir passé une grande partie de la nuit à faire une partouze féminine en famille dont participait activement, Marie-Claude, Maman Brigitte, Muriel, Manon et moi-même, tandis que les deux hommes, papa et mon frère Damien n’étaient que spectateur, Manon et moi nous n’avons  pas entendu le réveil.

Manon ma compagne ma brusquement réveiller à 9 h alors que c’est à cette heure-ci que nous commençons à travailler.

Trop tard pour se doucher, une toilette sommaire, un habillage rapide, un café vite avalé et nous voilà partit pour une journée de travail avec 45 minutes de retard.

Nous travaillons dans un restaurant, Manon comme aide-cuisinier, et moi comme serveuse. Heureusement que nous avons une patronne sympathique (Catherine qui avec son mari Guy) cuisinier tiennent ce restaurant depuis quelques années.

Nos tenues de travail :

Pour Manon aucune restriction d’habillement, elle est habillée normalement, comme moi elle est très féminine, en robe, en jupe, longue, courte, ou mini, quant aux sous-vêtements ils sont quasi inexistants sauf en période froide ou elle porte des bas autofixants ou des collants,

Pour moi Julie c’est différent je suis obligée de porter une jupe noire ou bleu foncé, un chemisier blanc et un soutien-gorge blanc, car le chemisier est assez transparent.

Par contre je ne porte jamais de string ou culotte sauf pendant la période de mes règles.

(Ma patronne s’en est aperçue un jour lorsque j’étais accroupie pour ramasser quelque chose et que j’ai perdu l’équilibre, je me suis retrouvée à demi assise à demi allongée, les cuisses écartées dévoilant mon intimité.

En période hivernale un porte-jarretelles et des bas complètent ma tenue.

Arrivée au restaurant, la patronne nous attendait en pointant son doigt sur sa montre.

« Excusez-nous, Madame, nous avions une panne d’oreiller ! »

« Ce n’est pas grave pour une fois, mais que cela ne se reproduit plus ! »Julie

Manon est allée en cuisine et moi et la patronne nous avons fait la mise en place pour le service de ce midi.

Le repas du personnel se fait toujours à 11 heures, la patronne nous a dit :

« Julie et Manon je ne vous déduirai pas cette heure de retard sur votre salaire, mais vous serez privées de dessert aujourd’hui et demain ! »

Et en chœur :

« Merci Madame ! »

À la fin du repas avant de reprendre le travail, j’ai susurré à l’oreille de Manon :

« La patronne nous prive de dessert, ne t’en fait pas chérie en lui faisant un rapide baiser sur la bouche, le dessert nous le prendrons après pendant la coupure ».

Manon : « Tu comptes rester là pendant la coupure ? »

Moi : « Oui chérie ! »

La patronne depuis le début nous a mis une chambre à l’étage à disposition au cas où nous ne voulons pas rentrer chez nous, ce qui nous permet de nous reposer en attendant la reprise du travail.

Après le service de midi, voilà la coupure, j’informe la patronne que nous montons dans la chambre pour nous reposer.

Elle nous souhaite un bon repos et si nous le voulons elle viendra nous réveiller au cas où.

Avant de sortir de la salle, je me suis assurée que la patronne ne remarque pas que j’ai pris dans le frigo un aérosol de Chantilly. Puis après avoir cherché Manon dans la cuisine, nous sommes montées dans la chambre.

Dans l’escalier Manon me précédait, j’ai pris l’aérosol, j’ai soulevé sa robe et lorsqu’elle avait une jambe sur la marche suivante j’ai posé l’aérosol froid sur son minou en frottant pour lui donner un avant-goût.

À peine arrivée dans la chambre j’ai pris Manon dans mes bras et nous sous sommes roulées une pelle tout en se caressant.

Nous nous sommes déshabillées Manon ne gardant que ses bas autofixants et moi le porte-jarretelles et mes bas nous nous sommes allongées sur le lit.

« Manon la patronne nous a privées de dessert pour cause de retard, mais cette privation oublie là ».

« Julie chérie, mais nous n’avons pas d’assiettes ni de cuillères, tu aurais dû en emmener ! »

« Manon ne t’inquiète pas je n’avais nullement oublié, je viens de créer un nouveau dessert que j’ai nommé :

« Le 69 Chantilly à la Cyprine »

Manon : Chérie, hum ça doit être délicieux ! »

Moi : Chérie, tu veux goûter ? »

Les seuls ingrédients sont de la crème Chantilly [pour la recette simple]

Pour la préparation de cette recette, nous allons l’élaborer ensemble.

Pour cela Manon allonge, toi, sur le dos, je vais me mettre tête-bêche et nous allons préparer la sauce Cyprine, pour cela nous allons pratiquer un cunnilingus ensemble jusqu’à obtention d’une quantité de Cyprine.

Le temps de préparation est variable suivant la personne et suivant la quantité désirée,

Une fois cette étape franchie et lorsque j’ai estimé que la dose de cyprine est atteinte chez toi Manon tout comme chez moi je passe à l’étape suivante :

« Manon écarte bien tes lèvres ouvre bien ton vagin »

Je me saisis de l’aérosol le secoue et remplis la chatte écartée de ma chérie.

« Manon tu vas faire la même chose, remplis-moi bien la chatte »

Ceci fait nous repartons dans la position du 69 et nous dégustons le dessert que nous  priver Catherine de notre patronne.

« Je vous rappelle que ce dessert est à consommer sans modération »

C’était la recette simple, pour l’améliorer vous pouvez toujours y ajouter à la crème Chantilly des fruits rouges, framboises, mûres, cerises dénoyautées, fraises, etc.

Il y a une variante, toujours avec la Chantilly vous prenez une banane encore verte et vous l’enfilez dans vos minous vous la déguster, c’est cette variante que nous allons déguster demain,

En attendant Manon et moi nous continuons nos ébats, nous étions tellement absorbées par ce dessert que nous ne contrôlions plus l’intensité de nos gémissements qui devenait de plus en plus bruyants, et nous ne sommes même pas rendues compte que la porte de la chambre s’était ouverte et que la patronne était debout dans l’encadrement de la porte, sa jupe relevée et une main dans sa culotte.

C’est Manon qui s’en est aperçue en premier, elle m’a repoussée.

Effrontée comme je suis j’ai demandé à la patronne si elle ne veut pas goûter à ma création :

« Le 69 Chantilly à la Cyprine »

Elle s’est approchée de nous, Manon croyait que nous allons nous faire gronder elle fut étonnée de la réponse de la patronne :

« Manon et Julie, vous êtes mariée, c’est votre droit de vous aimer, mais essayer d’être plus discrète surtout s’il y a des clients ».

« Oui Madame »

« Madame ? Appelez-moi Catherine. »

Manon enchaîne :

« Catherine j’ai vu que vous aviez votre main dans votre culotte, cela vous a plu ? »

Moi « Voyons Manon tait toi donc »

Catherine : « Non laisser Manon dire ce qu’elle a sur le cœur, elle a raison, cela m’a excitée lorsque je vous ai entendus, de la salle, alors j’ai été tenté de venir vous espionner et en vous voyant ainsi je n’ai pu m’empêcher de me masturber »

Julie : « Madame, euh pardon Catherine, votre mari nous a-t-il aussi entendus ? »

Catherine : « Non, il est allé chez le coiffeur, il ne va pas tarder à revenir ».

Catherine laissa la porte de la chambre ouverte afin qu’elle entende si son mari rentre, elle s’approcha de nous et s’asseoir sur le lit entre Manon et moi, alors que nous étions toujours nues, elle nous dit :

« Julie et Manon, j’espère que vous savez garder un secret, et surtout ne rien dire à mon mari, que je me suis masturbée en vous regardant ».

« Catherine, soyez sans crainte que nous sommes muettes comme des carpes »

Catherine passa sa main sur mes épaules et déposa un baiser sur ma bouche, avant de se tourner vers Manon pour l’embrasser. C’est alors que Catherine me dit ;

« Avant de vous rhabiller, j’ai encore une confidence à vous faire. Voilà depuis mon adolescence, je me sens attirée par l’amour lesbien, seulement je n’ai pas eu le temps ni la chance d’avoir trouvé une femme qui voudrait m’initier aux plaisirs saphiques.

Julie et toi Manon seriez-vous d’accord de me faire connaître cet amour ? »

Julie : « Oh oui Catherine avec un grand plaisir, n’est-ce pas tu es d’accord ? »

Manon ; « Oui chérie, j’attends cela depuis longtemps ! »

Catherine : « Merci Julie ! Merci Manon ! Il faudra que je trouve le bon moment où mon mari sera absent, ou alors que l’on se donne Manon, rendez-vous ailleurs ! »

Julie : «  que dirais-tu lundi après-midi chez nous, à quatorze heures ?

Catherine : “Je vous le dirai dimanche avant que vous rentriez chez vous”. “Habillez-vous maintenant, je reviens tout de suite”.

Elle sortit de la chambre se dirigea vers la sienne et revint quelque instant après alors que nous étions prête à descendre, avec un porte-jarretelles et des bas.

Elle retira alors sa jupe, fit glisser son collant et sa culotte les retiras, et attacha son porte-jarretelles autour de sa taille, enfila ses bas remis sa jupe sans remettre sa culotte et vint m’embrasser pleine bouche avant d’embrasser Manon de la même manière.

Puis nous sommes descendus pour s’apprêter à reprendre le travail du service du soir.

Catherine : “Julie et Manon comme dit ne rien dire à mon mari, ni même que je suis sans culotte ce soir, et si mon mari est présent appeler moi comme avant : Madame”

Nous reprenons notre travail, Manon en cuisine avec le patron et le commis, Catherine en salle pour les dernières mises en places, avant l’arrivée des clients.

Discrètement je me permettais de temps à autre de frôler Catherine et de caresser rapidement ses fesses et ses seins.

“Madame, vous m’excuserez d’avoir emprunté la Chantilly, comme vous nous avez privés de dessert, j’ai créé avec Manon un nouveau dessert que vous devrez mettre sur la carte des desserts”.

Catherine “Ah oui et comment s’appelle ce dessert ?

  “Le 69 Chantilly à la Cyprine”

Julie “Demain si vous le permettez, Madame, nous voudrions, goûter un autre dessert”

“Le 69 Chantilly banane à la Cyprine”

Catherine “Soit, mais essayer d’être un peu plus discrète, car demain mon mari sera présent”.

Le service du soir se passa normalement et à vingt-deux heures Manon et moi après avoir salué Madame et Monsieur, nous regagnons notre domicile, ou tout était calme à part de la chambre de Marie Claude émanait des gémissements.

Après nous être déshabillée, je suis allée aux WC et en passant devant la chambre de Marie-Claude les gémissements avaient cessé.

En revenant des WC la porte de la chambre s’ouvre et je tombe nez à nez avec papa nu comme un ver, la verge en demi-érection pleine de sperme et de cyprine ce qui m’excitait, je pris sa verge et sans un mot j’entraînais papa dans notre chambre ou avec l’aide de Manon nous avons nettoyé cette verge en lui prodiguant une fellation. Il éjacula dans au fond de nos gorges avant de passer à la salle de bains et de rejoindre Maman.

Voilà, pour cette première partie.

  1. Je remercie tante Lucie et tonton Franck pour m’avoir redonné goût à vous raconter des histoires, et je leur recommande de goûter à ce nouveau dessert de ma création.

“Le 69 Chantilly à la Cyprine”

Julie et Manon

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

post

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Politique de confidentialité
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
eu_cookies_bar
eu_cookies_bar_block
NOTRE POLITIQUE SUR LES COOKIES
En visitant notre site Web et en utilisant nos services, vous comprenez et acceptez la façon dont nous traitons les données personnelles conformément à notre politique de confidentialité. Nous respectons votre vie privée et le droit de contrôler vos données personnelles. Nos principes directeurs sont simples. Nous allons être ouverts avec quelles données nous collectons et pourquoi. Veuillez prendre un moment pour les lire. C'est important ! Les cookies sont de petites quantités d’informations stockées dans des fichiers au sein même du navigateur de votre ordinateur. Les cookies sont accessibles et enregistrés par les sites internet que vous consultez, et par les sociétés qui affichent leurs annonces publicitaires sur des sites internet, pour qu’ils puissent reconnaître le navigateur. Les sites Internet peuvent uniquement accéder aux cookies qu’ils ont stockés sur votre ordinateur.
En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site. Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :
  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (emailing, enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.
Vos Choix Concernant les Cookies et Balises Web Vous avez le choix de configurer votre navigateur pour accepter tous les cookies, rejeter tous les cookies, vous informer quand un cookie est émis, sa durée de validité et son contenu, ainsi que vous permettre de refuser son enregistrement dans votre terminal, et supprimer vos cookies périodiquement. Vous pouvez paramétrer votre navigateur Internet pour désactiver les cookies. Notez toutefois que si vous désactivez les cookies, votre nom d’utilisateur ainsi que votre mot de passe ne seront plus sauvegardés sur aucun site web. Pour plus d’informations relatives aux méthodes vous permettant de supprimer et de contrôler les cookies stockés sur votre ordinateur, consultez le site suivant : http://www.allaboutcookies.org/fr/ Comment configurer votre navigateur
  • Firefox :
    • 1. Ouvrez Firefox
    • 2. Appuyez sur la touche « Alt »
    • 3. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
    • 4. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
    • 5. Dans le menu déroulant à droite de « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
    • 6. Un peu plus bas, décochez « Accepter les cookies »
    • 7. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Internet Explorer :
    • 1. Ouvrez Internet Explorer
    • 2. Dans le menu « Outils », sélectionnez « Options Internet »
    • 3. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
    • 4. Cliquez sur « Avancé » et décochez « Accepter »
    • 5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Google Chrome :
    • 1. Ouvrez Google Chrome
    • 2. Cliquez sur l’icône d’outils dans la barre de menu
    • 3. Sélectionnez « Options »
    • 4. Cliquez sur l’onglet « Options avancées »
    • 5. Dans le menu déroulant « Paramètres des cookies », sélectionnez « Bloquer tous les cookies »
  • Safari :
    • 1. Ouvrez Safari
    • 2. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
    • 3. Sélectionnez l’icône « Sécurité »
    • 4. À côté de « Accepter les cookies », cochez « Jamais »
    • 5. Si vous souhaitez voir les cookies qui sont déjà sauvegardés sur votre ordinateur, cliquez sur « Afficher les cookies »
Save settings
Cookies settings