Histoires taboues et histoires de sexe Bi - Gay - Lesbien Inceste Zoophilie

La vie sexuelle déviante de Marine, 30 ans, Bisexuelle et zoophile Chapitre 10

La vie sexuelle deviante de Marine 30 ans Bisexuelle et zoophile 8

La jolie rouquine entra dans la maison accompagnée par son dogue allemand, Karine la fit s’asseoir sur le canapé et alla s’enfermer dans la cuisine pour faire disparaître rapidement les nombreuses traces de son rapport récent. Afin de couvrir le bruit de son ménage furtif mais aussi de faire comprendre à Johanna qu’elles n’étaient plus seules, la jeune femme engagea la conversation depuis la pièce voisine.

Tu ne devais pas être en voyage ?

Si, mais le tournage à été plus rapide que prévu, mon chien devait faire une scène mais il n’était pas assez en forme, comme si il avait été vidé de son énergie ! Alors on a repoussé le tournage à demain soir.

Ah… Et tes amies, tu les as cachés où ?

Elles sont toujours chez moi, elle attendent mon retour. Tout c’est bien passé avec Max ?

Oui, il a été très agréable !

Karine avait fini de préparer le café et elle s’était servie d’un torchon pour effacer les traces au sol, mais la semence de Filou était en train de couler sur ses cuisses et elle savait que Sultan allait bientôt s’exciter.

Alors, où se trouvent Max et Johanna ? Et tu ne m’avais pas dis que tu avait un chien toi aussi ?

Et bien…

Comme pour aider Karine à ne pas en dire plus, Sultan manifesta sa présence auprès de sa maîtresse en lui collant sa truffe entre les cuisses. La belle rousse portait une jupe extrêmement courte au point que Karine pût constater qu’elle n’avait pas de sous-vêtements mais aussi qu’elle était une vrai rousse.

Oh ! Sultan ! Qu’est-ce qu’il t’arrive ? Excuses-moi Karine, il est un peu perturbé ces derniers temps.

Pas de souci, j’ai un mâle aussi et je sais que quand un femelle en chaleur n’est pas loin, ils ont tendance à s’exciter pour rien.

C’est vrai, je l’ai aussi remarqué ! Je vais aller le ramener chez moi rapidement, ensuite je reviendrai chercher Max, si il n’est pas coincé quelque part bien sûr !

Avec plaisir, mais dis-moi, comment tu as trouvé mon adresse ?

Hier, je suis allée au parc avant de partir, et je vous ai vu passer avec Johanna, je ne vous ai pas suivie volontairement, mais ma route m’a permis de vous voir rentrer dans cette maison.

Karine sentait une boule dans son ventre. La veille, elle s’était faite pénétrée par Sultan dans le parc et Stacy en avait peut-être été témoin. Afin de laisser enfin sortir Johanna de la salle de bain mais aussi de cacher son malaise, la jeune femme accompagna la rouquine et son chien jusqu’à la porte d’entrée.

Alors à tout de suite !

Oui, le temps de faire rentrer Sultan et je reviens.

Prends ton temps, si tu as du mal à te libérer rapidement nous prendrons soin de Max plus longtemps.

C’est bon, elle vient de partir, tu t’imagines qu’elle est venues avec son chien, en mini-jupe ultra courte et sans culotte !

Mais qui c’était ?

Stacy !

La salope de rouquine ?!

Bien sûr ! Qui d’autre ?

Mais comment elle sait où tu habites ?

Elle nous a vu partir du parc hier et revenir ici

MERDE ! Tu crois qu’elle nous a vu nous faire sauter ?

J’en sais rien…

Johanna était debout, totalement nue en compagnie de Max et Filou. La semence du beauceron coulait encore en elle, et afin d’y remédier elle pris Karine par la main et s’installa dans la baignoire en compagnie de la jeune maman. Comme si la situation était devenu totalement naturelle pour elles, les deux complices étaient en train de s’embrasser langoureusement sous le jet d’eau tout en se servant de leurs mains pour caresser le corps l’une de l’autre.

Tu sais que je dois rejoindre mon fils demain ?

Oui, je resterai ici pour bien m’occuper de ton chien et aussi de tout ceux que je pourrai me taper

Je ne sais pas comment ça va se passer ensuite… Quand Kévin sera de retour à la maison et que j’aurai repris le travail, je ne pourrai plus m’accoupler aussi facilement avec mon chien.

Ne t’inquiètes pas, demain tu iras chez tes parents, et à ton retour nous verrons bien, en attendant, laisses-moi profiter un peu de ta chatte

La métisse de mit à genoux et se mit à utiliser sa langue pour récolter la semence que Max avait laissé dans le corps de de la jeune maman.

Afin de profiter pleinement du cunnilingus dont elle raffolait, Karine s’assit sur le rebord de la baignoire et écarta les cuisses au maximum, Johanna en profita pour introduire son doigt entre les fesses de sa partenaire, qui se mit à pousser un long gémissement de plaisir.

Max était en train de contempler la scène qui se déroulait devant lui, et son instinct le poussa à entrer en action, malgré la présence du jet de douche, il sauta dans la baignoire et pris position sur le dos de Johanna dont il n’avait connu que deux orifices. Le poils complètement ruisselant, le beauceron présenta son sexe directement sur le petit trou de celle qu’il chevauchait.

Je crois qu’il est temps de profiter enfin de mon cassage de cul matinal !

Continue à me lécher s’il te plaît ! Et mets-moi deux doigts entre les fesses !

Attends, je sais comment on va prendre du plaisir !

La métisse se redressa un peu avant que le chien ne réussisse à la sodomiser, puis elle stoppa l’eau et sortit de la baignoire. C’était à présent la langue de Max qui donnait du plaisir à Karine.

Filou ! Tu veux encore casser le cul de ta maîtresse ? T’aimes ça la prendre par derrière hein ?!

La jeune fille fit s’allonger le labrador sur le dos, puis elle lui prodigua une rapide fellation afin qu’il soit suffisamment rigide pour visiter une femelle.

Aller, viens poser ton cul là-dessus, tu va te régaler ma cochonne !

Attends, il et doué avec sa langue lui aussi ! Je peux en profiter encore un peu non ?

Je viens de pomper ton chien pour le faire bander alors qu’il t’a cassé le cul tout à l’heure alors fais ce que je te dis !

Karine sortit à son tour de la baignoire et s’accroupit au dessus de son chien, elle sentait le membre poisseux de l’animal glisser près de son petit trou et elle s’orienta de façon à pouvoir s’empaler profondément dessus.

Alors, c’est plus gros que mes doigts hein ?! Maintenant je vais pouvoir te bouffer la chatte pendant que je profite aussi d’un bon cassage de cul !

Merci ma belle, grâce à toi j’ai découvert un plaisir sexuel que je n’aurai jamais pu imaginer !

Karine sentait à présent le sexe de son chien dans ses entrailles et sa position lui permit d’écarter les cuisses pour offrir ses lèvres à la belle blonde tout en profitant d’une sodomie canine dont elle était devenue accroc. Johanna était à quatre pattes devant la jeune maman et utilisait à nouveau sa langue pour la délester de la semence animale qu’elle contenait encore. Max tenait à profiter du dernier orifice de la maison qu’il ne connaissait pas, il repris donc la position qu’il avait derrière sa femelle et, pour ne pas qu’elle lui échappe, il s’introduit très rapidement entre les fesses de la métisse qui poussa un immense cri de jouissance.

Les deux jeunes femmes étaient en train de se faire sodomiser simultanément, l’une par son propre animal de compagnie, l’autre par un chien qui avait à présent visité tous ses orifices ainsi que ceux de la maîtresse des lieux.

Vous êtes là les filles ? Hou hou !

Stacy ! Alors ça c’est passé comment chez les deux nouvelles ?

Sultan m’a collé sa langue sur le minou, alors je suis rentrée pour me le faire, j’y retourne juste après.

Dans le manoir de la belle rousse se trouvait effectivement deux femmes qui l’attendaient impatiemment.

Mais, tu les as vu comme nous en train de se faire monter par ton chien et le mien ! Pourquoi tu les as pas questionnées directement ?

Olivia, je sais que tu as du mal à accepter la sodomie qu’elles ont enseignées à ton chien, mais qu’est-ce que tu voulais que je leur dise ?

Olivia n’était autre que la propriétaire de Rex, son mari était souvent en voyage et cette magnifique quadragénaire avait découvert l’amour canin totalement par hasard. Elle avait de longs cheveux brun ondulés, un corps étonnamment bien conservé pour son age et des formes généreuses.

T’avais qu’à leur demander pourquoi mon chien qui me saute au moins trois fois par semaines depuis des années se mettait tout à coup à me prendre par derrière !

Très bonne entrée en matière ! Si tu rajoutais aussi un truc du genre « et son nœud dans le parc, ça vous a pas trop dérangés ? » Ça aurait été le top !

Alex, ne soit pas ironique s’il te plaît ! Toi-même tu sais comme c’est difficile de demander ça à quelqu’un !

Alexandra était une très jeune fille d’à peine 18 ans, elle avait quand à elle découvert le plaisir animal que depuis un mois tout au plus en surprenant sa mère, Olivia, entrain de s’accoupler avec le berger allemand familiale.

Bon, écoutez, j’ai vraiment besoin et envie de soulager Sultan, je reviens après pour qu’on échafaude un plan toutes les trois.

OK, régales-toi !

Stacy se dirigea vers la salle de bain en compagnie de son dogue allemand, qui savait parfaitement ce qui l’attendait. Après avoir franchi le seuil de la pièce avec son futur amant, la rouquine s’installa immédiatement en face du lavabo en gardant sa jupe et son haut, sans prendre la peine de refermer la porte derrière elle. Alexandra profita de cette aubaine pour se rincer l’œil.

Alex, t’en as jamais marre de mater comme ça ?

Maman, ça fait au moins une dizaine de fois que je la vois se faire prendre, mais je la trouve trop belle cette femme ! Encore plus quand c’est Sultan qui la prend et le fait qu’elle soit face à tous ces miroir c’est incroyablement excitant !

La jeune fille avait la main dans son jean qu’elle venait de déboutonner. Elle avait héritée de la chevelure ondulée de sa mère mais sa couleur n’était pas naturelle puisqu’elle avait opté pour un blond platine. Son corps était comparable à celui de Johanna, avec une taille légèrement plus étroite due à son age et comme la métisse, elle ne portait jamais de sous-vêtements.

Fais-toi plaisir ma fille, je serais dans le salon en attendant.

Stacy était à présent installée face au miroir, son chien avait posé ses pattes de part et d’autre de la jeune femme et le spectacle allait bientôt commencer pour Alexandra.

Allez mon grand ! Tu sais par où entrer hein ?!

Le dogue allemand se plaça directement entre les fesses de sa maîtresse, puis il y fit passer la pointe de son sexe provoquant un gémissement de plaisir de sa partenaire. La voyeuse était maintenant assise au sol, le jean sur les chevilles en train de se masturber frénétiquement.

Maintenant remplis-moi avant d’aller plus loin.

Obéissant à celle qui l’avait éduqué, le chien se mit à envoyer de nombreuses giclées dans les entrailles de sa femelle.

Alexandra était en train d’avoir un orgasme et la vue de cette situation la fit ruisseler de plaisir.

NON ! ALEX PART D’ICI !

Quoi ?! Mais pourquoi ?!

Aïe… Sultan réagit à ta cyprine ! Il cherche à passer son nœud quand tu es à coté !

QUOI ?! Alors c’est pour ça que tu m’as fait me caresser hier dans le parc ?!

La jeune fille avait elle aussi des effluves exceptionnelles, si Filou pouvait créer la jalousie et motiver l’accouplement grâce à sa semence, Alexandra était en mesure de provoquer le blocage et l’insémination forcée.

Sultan en était la preuve car il ne poussait que dans un seul sens comme il le fit avec Karine la veille.

Aïe ! Mes fesses ! Ça fait trop mal ! SULTAN ! DESCEND ! VILAIN ! SORT DE LA !

Le Dogue allemand était comme hypnotisé et n’écoutait plus aucun ordre. Malgré le départ d’Alexandra, il continua à pousser son nœud pour le faire passer à travers sa maîtresse et il y parvint après avoir forcé sa partenaire à se cambrer comme il le fit avec Johanna.

Olivia était dans le salon en compagnie de sa fille qui avait remis son jean laissant apparaître une trace de son excitation récente.

Stacy était tombée au sol, les fesses retenues par le sexe de son chien, sentant le sperme de son amant couler en elle.

Je suis vraiment désolé, je savais pas !

Peu importe, j’ai trop mal aux fesses maintenant, je peux plus aller chez les nouvelles récupérer Max

Mais pourquoi j’y ai fait cette effet ?

Écoute ma chérie, moi ça fait depuis 3 ans que j’ai des rapports avec Rex, toi tu n’a encore jamais essayé alors c’est normal que tu saches pas comment réagissent les autres mâles !

Olivia avait pris la défense de sa fille, qui n’avait jamais pratiqué l’accouplement canin.

Mais comment tu le savais toi ?

En fait, je m’en doutais depuis le premier jour où Max était en train de me monter ici, il s’est mi à forcer juste après qu’Alex me fasse la bise

Oui, mais c’était pas la première fois non ? Rex aussi il lui arrive de se mettre à forcer d’un coup !

Mais là c’était différent ! Il voulait pas passer, son nœud était déjà en moi ! Il voulait juste me remplir, rien de plus ! Je l’ai senti s’enfoncer encore plus et il s’est mis à gicler une quantité impressionnante de sperme ! Connaissant parfaitement mon chien, j’ai supposé que c’était à cause de ta fille et j’ai voulu vérifier ça.

Donc, si je mouille je force un chien à gicler dans une femme ?

Seulement si il est déjà en elle ! Ton odeur est encore perceptible pour Sultan et pourtant il n’essaie de monter sur personne en ce moment.

Olivia était fière de sa fille, elle n’avait encore jamais pratiqué l’amour animal car elle était encore vierge et avait peur de la taille des chiens qui l’entouraient. En revanche, elle connaissait parfaitement le plaisir solitaire et pouvait maintenant participer de façon passive au ébats de sa mère.

Alors, on fait comment pour les nouvelles ?

Je vais les appeler pour qu’elles me ramènes mon chien et qu’elle viennent avec le leur.

OK, et nous ?

Restez ici ce soir, ton mari et reparti non ?

Oui, hier juste après être arrivé en fait.

Très bien, si tout se passe bien, on va avoir un nouvel amant ce soir !

Et moi ?

Toi ? Quand tu vois l’une de nous en train de se faire monter, tu n’auras qu’à te toucher.

Ça je sais faire !

Le plan des trois femmes était sur pied, Stacy savait que Karine et Johanna étaient des adeptes de l’amour canin, mais elle ignorait que le labrador de la jeune maman poussait les autres mâles au viol.

Au fait, où est Rex ?

On l’a ramené à la maison dans la nuit, ton idée de mettre du GHB dans le café de filles à bien été utile ! On l’a vu grimper la femme aux cheveux noir pendant plus d’une heure ! On regardait tout depuis son jardin et laisses-moi te dire qu’il est passé par tous les endroits possibles !

Quoi ?! Elle suce aussi ?!

Et pas qu’un peu ! On aurait dit une folle ! Elle était en train de se faire prendre par ton chien et elle suçait le nôtre en même temps, je crois qu’elle avait pas conscience qu’il y avait deux mâles avec elle !

Et la blonde ?

On l’a pas vu, elle devait être dans la chambre en train de dormir.

Les trois femmes avait discrètement suivi Karine et Johanna depuis qu’elles avait déposé Sultan chez sa maîtresse,

puis Stacy rentra chez elle avec son chien pendant qu’Olivia et Alexandra attendirent près de chez la jeune maman. Au milieu de la nuit, elles avait décidé d’entrer avec Rex dans la propriété de la jeune femme pour qu’il profite lui aussi de celle qui l’avait dressé à la sodomie. Le portillon du jardin n’étant pas verrouillé et la baie vitrée du salon étant entre-ouverte, la mère et la fille laissèrent l’animal entrer dans la maison, mais restèrent dans le jardin pour ne pas perdre une seule miette du spectacle qui s’offrait à elles. Après s’être assurées que Rex avait visité tous les orifices de sa partenaire, elle le déposèrent chez elles et allèrent passer la nuit chez la belle rousse.

Karine, sous l’emprise de la drogue, n’avait aucun souvenir du passage de Rex en elle si ce n’est cette semence qu’elle avait trouvé au coin de sa bouche et dont elle avait reconnu le goût.

Allez, je les appelle et vous allez chercher Rex

OK, à tout de suite !

Karine s’était allongée sur Filou dont le sexe était encore planté dans ses entrailles, Max était sorti des fesses de Johanna qu’il venait d’honorer de façon généreuse. La langue de la métisse fut rejoint par celle du beauceron qui avait apprécié le goût de la jeune femme,

la belle blonde ne put rivaliser longtemps avec l’animal et le laissa profiter seul des lèvres humides de la jeune maman.

Putain, je peux même pas profiter de ta chatte sans que ce sale clébard vienne me déranger !

Hé ! C’était pas un sale clébard pendant qu’il te prenait par derrière !

Non, mais là ils sont tous les deux sur toi, et moi j’ai encore envie d’une bite dans la chatte !

Approche, je vais te faire plaisir moi aussi…

Karine prévoyait de prodiguer à son tour un cunnilingus à sa partenaire, mais Max en avait décidé autrement. Dans un mouvement rapide, il vint positionner son sexe à l’entrée de celui de la jeune maman à qui il faisait maintenant face.

HA NON ! Tu va pas te faire prendre en sandwich pendant que j’ai envie de tirer un coup ! C’est dégueulasse !

C’est pas moi qui décide ! Je…

Le beauceron profita de sa position pour mettre sa langue dans la bouche de sa partenaire.

Et bien ! Elle a le goût de ton jus sa langue ? Et il vient de sortir de mon cul pour se planter dans ta chatte, ça te dérange pas trop ? Bon, ben je vais me taper ton gode, c’est tout ce qu’il me reste.

Johanna se rendit dans la chambre pour profiter de la seule option qui se présentait à elle mais avant de récupérer l’objet de son désir, elle vit que le téléphone de Karine était en train de sonner.

Afin de forcer la jeune maman à libérer un mâle dont elle pourrait profiter, elle répondit immédiatement.

Allô ?

Allô Karine ? C’est Stacy !

Ha non, c’est Johanna, attends je te la passe.

Filou avait le nœud coincé entre les fesses de sa maîtresse qui s’appuyait sur ses mains pour ne pas l’écraser, Max avait réussi à la pénétrer malgré la présence d’un autre membre en elle et il continuait à lécher l’intérieur de sa bouche. En dépit de la situation, la métisse s’approcha de la jeune femme avec un grand sourire,

téléphone à la main en lui indiquant qu’un appel était en cours.

Karine ! C’est Stacy au téléphone !

Ne se reposant plus que sur une seule main, la jeune maman pris le téléphone tout en repoussant du coude les assauts incessants de son partenaire vaginal.

Allô ?

Karine ? C’est Stacy ça va ?

Hmmmm, Oui et toi depuis tout à l’heure ?

Bien, merci ! Dis-moi, je me suis retrouvé coincée plus longtemps que prévu à la maison et du coup je ne peux plus me déplacer, vous pouvez passez tous les quatre à la maison ?

Hmmmm, Heu…. Haaaaaaaaaaa !

Le nœud de Max venait de prendre place et la jeune femme pût sentir de nombreuses giclées lui comblaient simultanément les deux orifices.

Tout va bien ? On dirait que tu es en train de…

Haaaaaaaaaaa ! Ouiiiiiii ! Haaaaaaaaaaa !

Afin de perturber encore plus celle qui monopolisait les mâles de la maison, Johanna avait glissé sa main sur le clitoris de Karine et la masturbait frénétiquement.

Karine ? Tu es toujours là ?

Oui ! Excuses-moi je… Haaaaaaaaaaa !

Tu veux que je te rappelles ? C’est gênant là…

Haaaaaaaaaaa ! C’est bon ! c’est bon, je… j’étais en train de…

Le massage prodigué par la belle blonde avait permit à la jeune maman de libérer le nœud qu’elle venait d’accueillir en elle, et c’est avec un calme incroyable qu’elle libéra aussi le sexe de Filou.

Tu n’a pas à t ’expliquer, tu es chez toi, tu fais ce que tu veux quand tu veux et avec qui tu veux ! Mais ne réponds pas au téléphone dans ce cas !

Je m’excuse, tu nous as demandé de passer tous les quatre ?

Oui, je ne peux plus me déplacer pour le moment, et j’aimerai que toi et Johanna veniez dîner à la maison ce soir, je prépare un barbecue et ton chien pourrait aussi profiter des os de côtelettes. Qu’en penses-tu ?

C’est une bonne idée ! On fera mieux connaissance et tu pourras nous présenter tes amies !

Karine était debout face au lavabo de la salle de bain, les jambes écartées afin de laisser échapper la semence du récent accouplement.

Parfait ! Alors on dit 19h30 chez moi ?

Hmmmm Heu… Ouiiiiiii !

Max fût attiré par l’odeur et plaça sa langue entre les orifices ruisselant de Karine

Contente de voir que ça te fait autant plaisir ! A ce soir !

Haaaaaaaaaaa Ce soir !

Johanna t’es conne sérieux !

Attends, tu n’avais qu’à pas te faire sauter par les deux en même temps ! Déjà je partage Filou !

QUOI ?! Mais Filou c’est MON chien !

Peut-être mais c’est MON plan cul !

Tu as vraiment réponse à tout ! Allez, on mets les chiens dans le salon et on la prend cette douche ?

Bon, OK, j’ai eu mon cassage de cul matinal et j’ai passé la nuit avec Filou, on se prend une douche et on va espionner chez Rex ?

C’est un peu tôt mais c’est une bonne idée ! Tiens, je t’ai pas dit mais le sperme que j’avais sur la bouche ce matin avait le goût de celui de Rex !

Parce que tu sais différencier le sperme toi maintenant ?

Écoute, j’ai sucé plus de queue que tu peux imaginer et j’ai presque toujours avalé alors OUI, je sais faire la différence entre plusieurs spermes.

Agacée par les propos de celle qui n’avait goûté qu’à des pénis canin, Karine en était devenue vulgaire.

JE LA TIENS !

Quoi ?

Elle était en plein ébat et je suis sûre que c’était pas avec un homme !

Comment tu sais ça ?

Parce qu’un homme ça fait « han » comme un âne et que tout ce que j’entendais derrière elle c’était les halètement d’un chien

Les paroles de Stacy firent rire Alexandra, elle n’avait jamais connu d’homme et la pensée d’une relation où son partenaire humain poussait des cris d’animaux l’amusait.

Ne rigole pas ! Si tu as le malheur de te faire baiser par un homme tu verras ! Et je dis bien baiser parce que c’est tout ce qu’ils savent faire !

N’exagères pas ! Je suis contente de mon mari par exemple !

Tellement contente que tu te fais sauter par ton chien ! Et encore, maintenant tu te fais juste sodomiser !

C’est pas pareil ! C’était un accident et j’y ai pris goût ! Et toi ? T’a jamais connu d’homme on dirait !

Détrompes-toi, je te rappelle que j’ai de nombreuses années de carrière porno derrière-moi !

Oui, c’est vrai, on connaît l’histoire, la pauvre fille déçue par sa première fois qui se met à coucher pour l’argent parce qu’elle ressent plus rien, c’est bon, tu nous l’as raconté cent fois !

Peut-être, mais sans moi t’aurais jamais su comment choisir un chien !

Quoi ?! Maman, c’était pas avec Rex ta première fois ?!

Et non ma chérie, tu veux connaître toute l’histoire ?

Ben oui ! T’as quand même acheté un chien pour tromper papa et j’étais persuadée que c’est uniquement avec lui que tu avais couché !

Et bien non, ton père a bel et bien été le seul homme de ma vie, mais j’ai eu de nombreux autres amants !

Alexandra avait surpris sa mère quelques semaines auparavant alors que celle-ci la croyait chez une amie, après la gêne causée par la situation, sa mère lui présenta Stacy, sans lui dire d’où elles se connaissaient et dans un but purement pédagogique, elle expliqua à sa fille toutes les caractéristiques de cette pratique, sans la forcer ni l’inciter.

Bon, moi je la connaîs par cœur cette histoire, je vais aller faire les course pour le repas, vous irez chercher Rex quand je reviendrais.

OK, à tout à l’heure.

La mère et la fille s’installèrent dans le salon, une fois confortablement assises, Olivia mit en garde sa fille.

Ma chérie, l’histoire que je vais te raconter est entièrement vrai, je n’ai jamais aimé aucun autre homme que ton père, et je n’ai eu que lui comme partenaire sexuel humain, mais tu risques de me voir sous un jour différent après.

Maman, je sais que tout ce que tu fais ne sert qu’à me montrer la vie sous tous ses angles, je ne te jugerai jamais !

Et je vais te parler de ma vie sexuelle dans ses moindres détails, ça ne te gênera pas ? Tu ne m’as vu en pleine action avec Rex qu’une seule fois !

Mais j’ai vu Stacy se faire monter plus souvent que je n’ai vu de films pornos ! Ne t’inquiète pas et raconte-moi tout depuis le début.

Quand j’étais jeune fille, aux alentours de 16 ans, je n’avais aucun amis. Ma très forte corpulence de l’époque m’excluait socialement et les gamins sont vraiment cruels à cet âge-là. Au lieu de me morfondre, j’ai décidé de suivre un régime et de faire du sport. A 18 ans, j’avais exactement le même corpulence que Stacy à savoir une poitrine généreuse, une paire de fesses bien rebondies, un bassin étroit, des jambes fuselée, le genre de physique dont les hommes raffolent. Le fait de grandir totalement isolée m’empêchait encore de créer des liens sociaux, mais je me suis dis que je devait trouver un travail pour rencontrer de nouvelles personnes. N’ayant aucune formation hormis le BAC général, j’ai consulté les petites annonces chez l’épicier du village. La seule et unique offre d’emploi concernait le gardiennage de nuit d’un chenil et aucune expérience particulière n’étant demandée, je me suis dis que ce travail n’était pas si mal.

Donc, à mon âge tu étais encore vierge ?!

C’est ça, un physique de rêve dans un petit village comme ici ça veut rien dire ! Le chenil était tout près de chez mes parents, je me suis dit que c’était un signe et que je devais aller travailler là-bas. Je m’y suis présentée le jour-même et c’était un monsieur très sympathique qui m’a reçu, il venait de reprendre le chenil et ne pouvait assurer la surveillance de nuit. J’ai donc passé un rapide entretien et selon ses dires, une belle femme comme moi ne devait pas travailler dans un endroit pareil mais bon, je lui ai expliqué que je n’avais pas de diplômes et que je ne comptais pas en passer. J’aime vraiment ce village et c’est aussi la raison pour laquelle nous ne sommes pas partis nous installer ailleurs avec ton père.

Et c’est pour ça qu’il est tout le temps en déplacement ?!

Voilà ! Donc, j’étais gardienne de nuit dans ce chenil et je travaillais de 20h00 à 08h00 en prenant soin que les chiens n’aboient pas trop, de les nourrir et de m’assurer qu’ils vont bien.

C’est là que tu as connu ta première fois ?

Oui, c’est un des pensionnaires qui a prit ma virginité, je n’avais encore jamais connu d’homme et c’est avec un animal que j’ai eu ma première expérience sexuelle.

Comment c’est arrivé ?

C’est un peu gênant, mais je vais te raconter en détail. Cela faisait déjà 3 mois que je travaillais à cet endroit et j’y avait pris mes habitudes, en arrivant je saluais le propriétaire, prenais les consignes et m’installais dans le bureau avec un bon livre.

– Toutes les heures j’allais faire le tour des cages pour voir si tout allait bien. Une nuit d’été, je me sentais vraiment mal et j’avais grand besoin d’aller aux toilettes, malheureusement, l’envie à été plus rapide que moi et j’ai du uriner sur ma culotte, j’avais heureusement mis une jupe et je suis donc restée sans sous-vêtements pour le reste de la nuit. Je ne m’en suis pas aperçue mais en faisait le tour des cages, j’avais fait tomber ma culotte dans le couloir, l’odeur qu’elle dégageait a excité les chiens qui se sont tous mis à aboyer. Je suis retourné sur place et j’ai trouvé ce qui les avait excités comme ça, j’ai donc ramassé mon sous-vêtement que j’ai immédiatement mis à la poubelle mais cela n’a pas pour autant stoppé les aboiements. Le propriétaire m’avait dit que si les chiens étaient trop virulent, il fallait que je leur parle en les caressant. Je suis donc retournée les voir et un par un je leur ai parlé tout doucement en ouvrant leur cage pour les caresser.

– Ce n’était pas des animaux méchants, ils étaient pour la plupart ici le temps que leurs maîtres rentrent de vacances. Après avoir rassuré un magnifique husky aux yeux bleu, je ne me suis pas aperçu que j’avais mal refermé sa cage. Le chien suivant était un tout petit teckel craintif mais hargneux, j’ai du me mettre à quatre pattes pour l’atteindre car il s’était réfugié au fond de son enclos. Quand j’ai enfin cru pouvoir l’atteindre, il est passé entre les barreaux et a essayé de s’enfuir ! J’ai quand même réussi à l’attraper en envoyant à mon tour mon bras derrière les barreaux. Ma jupe couvrait mes fesses et de toutes façons je ne m’attendais absolument à rien puisque tous les chiens étaient enfermés. Au moment de ressortir mon bras, j’ai senti quelque chose de froid et humide se coller en bas de mes cuisses et remonter de plus en plus ma jupe.

– J’ai sursauté en j’ai immédiatement essayé de sortir, mais j’étais coincé à cause de ce petit teckel et je n’arrivais pas à me libérer.

Attends, mais en fait tu faisais déjà ça avant ma naissance ?!

Pour tout te dire, j’ai même fais ça pendant ma grossesse.

Donc pendant que je me développais j’ai été aspergé de sperme de chien ?!

Oui, mais si un jour tu as la joie d’y goûter, tu ne pourras plus jamais t’en passer.

Tu veux savoir en détail comment s’est passé la perte de ma virginité ?

Bien sûr ! Mais peut-être que c’est à cause de ce que tu as fait pendant que tu étais enceinte que j’excite les chiens comme ça !

Peut-être… Bref, j’avais la jupe remontée sur les fesses à cause du husky et il n’y avait plus aucun obstacle entre son sexe et le mien.

Ma position était parfaite pour lui et je ne savais vraiment pas à quoi m’attendre. Pour moi, il était impossible pour un animal de s’accoupler avec une femme et je n’avais qu’à tenter de me décoincer calmement car rien ne pouvait m’arriver. Quand le chien est monté sur mon dos, j’ai commencé à me dire qu’il voulait certainement jouer mais qu’il n’allait sûrement pas faire quelque chose de sexuel avec moi. Ce n’est que lorsque j’ai senti son membre taper sur ma cuisse que j’ai compris qu’il ne jouait pas, il me prenait pour sa femelle et cherchait à me pénétrer. Dans un mouvement de panique, j’ai essayé de le faire partir en secouant les hanches, mais cela ne servait à rien car ses pattes serraient ma taille un peu plus fort à chacun de mes mouvements. C’est en voulant le chasser que j’ai provoqué sans le vouloir l’accouplement, je me suis mise le plus allongé possible et voyant qu’il ne lâchait toujours pas prise, j’ai envoyé violemment mes fesses en arrières. Son sexe était positionné exactement au bon endroit et je me suis littéralement embrochée sur lui. Moi qui n’avait même jamais utilisé mes doigts pour me caresser, j’étais en train de me faire pénétrer par le sexe d’un animal. Le husky était en moi et commençait à remuer, je sentais son membre faire des va-et-vient à l’intérieur de mon corps mais j’étais surtout horrifié par la situation ! Pas un seul homme n’avait pu profiter des efforts physiques que j’avais fait et c’est un vulgaire chien qui était en train de prendre ma virginité.

Je me suis mise à pleurer pendant que le husky s’activait en moi. Puis, je me suis rendu compte qu’au delà de la honte j’éprouvais un sentiment étrange, que je n’’avais jamais connu auparavant, comme une sensation de bien-être extrême. Je me suis séchée les larmes avec mon bras libre puis j’ai instinctivement dirigé ma main entre mes cuisses.

Dès la première fois t’as pris du plaisir ?! Mes copines m’ont dit que ça faisait plutôt mal.

C’est parce que le sexe d’un homme est sec et que ton stress t’empêche de te lubrifier naturellement, tu as du remarquer que Sultan arrive à prendre Stacy par derrière sans qu’elle n’ait besoin de lubrifiant ?

Oui, mais je croyais que c’était parce qu’elle se faisait régulièrement sodomiser !

C’est vrai aussi, mais c’est surtout grâce à son sexe poisseux qu’il peut forcer l’entrée.

Donc en fait, le chien mouillait à ta place ?!

C’est exactement ça ! J’avais à ce moment-là la main sur mon sexe et je pouvais toucher ce qui me donnait autant de plaisir, j’ai donc placé mes doigts autours du membre animal qui joignait nos deux corps et j’ai senti qu’une grosse boule se trouvait à quelques centimètres, prête à me traverser.

Comme elles ont fait les deux filles dans le parc ?

Oui, mais surtout comme la seule et unique fois où tu m’a surprise avec Rex.

Je m’en rappelle, ça m’a fait un choc de voir ma mère et mon chien en train de s’accoupler ! Surtout qu’il ne bougeait pas ! Tu étais fesses contre fesses avec lui et j’arrivais à voir le morceau de chair qui vous tenait ensembles.

Je sais ma chérie et je te remercie d’avoir accepter d’écouter mes explications.

C’est normal maman, alors, comment ça s’est fini avec le husky ?

Donc, j’avais encore le bras coincé entre les barreaux, l’animal qui me chevauchait venait de prendre ma virginité et je sentais de plus en plus cette énorme boule qui essayait de passer dans mon corps, mais je sentais surtout que son sexe prenait de plus en plus de place en moi.

Son sexe grossit ?

Bien sûr ! C’est comme pour un homme, soit il est au repos, soit il bande.

Mais le sexe de Sultan et même celui de Max ont toujours eu la même taille avec Stacy !

Les chiens de Stacy sont très particuliers, non seulement ils bandent presque en permanence, mais il peuvent aussi gicler à volonté ! Elle les a dressé comme ça depuis qu’ils sont chiots et ce ne sont pas les premiers.

Rex aussi est comme ça ?

Non, j’ai toujours refusé qu’elle s’accouple avec Rex, d’ailleurs notre chien ne connaissait que mon corps avant que les deux nouvelles ne le pervertissent, et je peux te dire qu’avec moi il n’a jamais pratiqué autre chose qu’une pénétration vaginale.

Alexandra éprouvait un grand plaisir à écouter le récit de sa mère et même si elle n’avait jamais rien réalisé de sexuel avec un partenaire, son sexe réagissait de façon naturelle aux stimulations.

Tu devrais changer de pantalon !

MERDE ! J’en ai même laissé sur le tissu du canapé…

C’est pas grave, va vite te changer, je te raconterai la suite en allant chercher Rex.

Alors c’est bon, tu lui as tout raconté ?

Non, je lui ai pas encore parlé du chenil complet, mais elle sait déjà que je me suis faite prendre pendant que j’étais enceinte

Et bien, bon courage… Je vais préparer le repas de ce soir, allez chercher Rex et revenez vite !

Alexandra venait de revenir dans le salon, elle portait un leggins gris et un t shirt long qui lui cachait les fesses. Sa mère et elle prirent la route de chez elles immédiatement après l’arrivé de la rouquine.

Regarde, le chien est là mais visiblement il n’y a personne d’autre

Tu es sûre ? Viens on va se cacher derrière la haie, on attend un peu et si il se passe vraiment rien, on retourne à la maison.

Karine et Johanna réussirent à se glisser entre la haie et le mur délimitant le jardin, les portillon étant rarement fermés à clé dans ce village, elles avaient trouvés le coin idéal pour voir sans êtres vues. Rex avait senti la présence des deux femelle sur son territoire, mais son expérience avec la jeune maman durant la nuit lui avait suffit pour le moment.

Putain je me fais chier… Tu me laisses te caresser la chatte ?

Quoi ?! Ici ?

Fais pas ta timide, demain tu va partir alors autant me laisser profiter un peu de toi.

Et si Rex vient nous déranger ? Pire, si il se coince dans l’un de nos trous et que la propriétaire revient à ce moment-là ?

Ne t’inquiètes pas, on s’est bien vidée du jus de Filou, on risque rien !

Mais…

Johanna posa son doigt sur la bouche de Karine et colla ses seins sur ceux de sa complice. L’espace restreint entre le mur et la haie obligeait les deux femmes à se serrer mais la belle blonde avait déjà placé sa main sous la jupe de la jeune maman.

Oh ! Mais on dirait que je ne suis plus la seule à pas mettre de sous-vêtements !

Si, j’ai remis mon string fendu en fait, je trouve que c’est un bon compromis

Ce même string que tu portais quand ton chien t’a enculé la première fois ?

A cette pensée, Karine sentit son sexe s’humidifier, ce que Johanna remarqua immédiatement. Afin de profiter de sa partenaire, elle la masturba rapidement avant de porter ses doigt à sa bouche, puis elle l’embrassa fougueusement. La jeune maman sentait le goût de son propre plaisir sur la langue de la métisse, ce qui eut pour effet de l’exciter encore plus. Ainsi cachées derrière une haie, les deux jeune femme profitaient d’un rapport intime à l’abri des regards. Seule leurs respirations pouvait trahir leur présence mais le calme environnant laissa bientôt place à deux voix distinctes.

Tous en même temps ?

Bien sûr que non ! Elle est allée dans les cages les unes après les autres pour savoir quelle race était le plus apte à s’accoupler.

Alors c’est comme ça que tu l’as rencontrée ?

Oui, Stacy est vraiment doué pour ça, elle a un don pour savoir à quel moment un chien est prêt pour une pénétration… Rex ! Viens mon beau !

Donc, tu as perdu ta virginité avec un husky que tu as laissé te prendre par la suite au moins trois fois par semaines, après tu as fait la connaissance de mon père avec qui tu es tombée enceinte, pendant ta grossesse tu as laissé un dalmatien te prendre à plusieurs reprises et maintenant c’est un berger allemand qui te procure du plaisir ?!

Qui me procurait du plaisir, depuis que ton père l’a confié aux deux filles, il ne cherche qu’à me prendre par derrière. Je l’ai laissé faire la première fois parce que je ne m’y attendait pas.

Mais tu as eu ta vengeance non ? Grâce à mes effluves qui poussent un chien à passer un nœud et à gicler, tu as pu les voir toutes les deux se faire presque violer par Sultan et Rex ?

Oui ma chérie, mais ce soir elles n’ont aucune idée de ce qui les attends ! On a préparé une surprise avec Stacy et je peux te garantir qu’elle s’en souviendront toute leurs vies !

Karine et Johanna étaient restées figée durant la présence de la mère et sa fille. Le doigt de la métisse était resté immobile dans les entrailles de la jeune maman dont elle sentait les contractions vaginales refléter ses réactions.

Les salopes ! Donc on s’est faites défoncées par leurs chiens hier soir et elles le savaient !

Sort ton doigt ma belle s’il te plaît, j’arrive pas à me concentrer

Oh ! Excuses-moi !

Johanna retira sa main de la jupe de Karine et suça son doigt à de nombreuses reprises pour profiter encore du liquide qu’y avait laissé la jeune maman.

Tu crois que ça veut dire ça l’expression « t’es bonne » ? parce que vu ton goût, t’es super bonne toi !

Arrêtes un peu tes bêtises, je me doutais que Stacy se laissais monter par ses chiens, la maîtresse de Rex, je l’espérais mais c’est qui cette fille ? Elle doit avoir 16 ans pas plus !

18, c’est sa fille et elle habite ici.

Tu la connaît ?

J’étais dans son collège et ça m’étonnerais qu’elle se tape quoique ce soit !

Elle est mignonne pourtant !

Ouais, mais c’est un glaçon ! Je connais un mec qui est resté trois mois avec elle, il a même pas pu lui toucher les seins ! Non, ce que j’ai pas capté c’est cette histoire d’effluves qui poussent un chien à violer une femme.

Tu confonds ma belle, elle a dit qui poussent un chien à passer le nœud et à gicler, c’est exactement ce qui nous est arrivé hier soir, le liquide qui pousse au viol c’est celui de Filou !

Ha quand même ! Avec sa mouille et le jus de ton chien on pourrait faire un sacré mélange !

Pas on pourrait, on va faire ! Ce soir elle veulent qu’on prenne notre compte, pas de soucis, je suis très ouverte ! Viens, on rentre à la maison je vais t’expliquer mon plan et on va se préparer comme il faut.

Il est quelle heure ?

19h15, on reste ici avec toi ?

Non, allez dans la chambre il y a une vitre sans teint, si il se passe un truc vous n’aurez qu’à sortir

Tu te changes pas ?

J’ai déjà du me taper Sultan et Rex pour être sûre qu’ils ne soient pas excités au moment ou elles arriveront ce soir et ton chien m’a fait le coup du passage de nœud quatre fois, j’ai plus le temps de rien maintenant

Stacy avait réussi à se remettre de la violente sodomie que lui avait fait subir son chien, mais le berger allemand d’Olivia lui avait aussi visité les fesses et elle arrivait à peine à marcher sans que cela ne se remarque. Sa jupe ultra courte lui permit de se rincer rapidement dans la salle bain, puis elle se rendit dans le jardin pour attendre ses invitées.

Bonsoir !

Bonsoir ! Oh ! Mais que vous êtes belles ! C’est un barbecue pas un cocktail !

Merci très chère, mais nous tenions à être sur notre trente-et-un pour cette soirée ! Alors, où sont tes amies ?

Elles ne devraient plus tarder, je vais mettre Max dans son enclos, tu veux que j’y dépose ton chien ? Comment s’appelle-t-il d’ailleurs ?

Filou, il est très doué pour faire des bêtises alors fait attention !

D’accord, attendez-moi je reviens dans une minute.

Karine et Johanna avaient un plan, elles venait de passer plus de trois heures à se préparer tout en prenant des nouvelles de leurs proches. Elles portaient toutes les deux une magnifique robe de soirée, l’une en noire et l’autre en bordeaux. Bien entendu la métisse ne portait que ce tissu et la jeune maman avait son string fendu en guise d’unique sous-vêtement.

Tu crois que ça va marcher ?

J’en sais rien, combien on en a préparé ?

Huit, et j’en ai mis la moitié dans mon sac et toi ? T’a pas de sac ?

Je me suis dit qu’il fallait les garder sur moi en permanence alors je me les suis enfilés.

T’es vraiment une perverse !

Oh ça va hein ! Deux dans la chatte et deux dans le cul ça passe tout seul !

Ouais, en même temps c’est fait pour.

Allez, on y va !

Les deux complices avaient prévues de ne pas se laisser faire, elles possédaient tout un attirail de préservatif qu’elle avait remplis avec la semence de Filou. Un peu après le départ de leur hôte, elles la rejoignit derrière la manoir pour vois où étaient placés les chiens.

Le petit parc dont avait parlé Stacy était en fait une espèce de haras ou chaque box disposait d’une chaise, d’un canapé, d’un sol en moquette et de divers jouets. Les enclos pouvait être fermés mais l’état de propreté laissait penser que les chiens n’y venait que pour dormir. La seule ombre au tableau était les quelques poils clairsemés sur le sol. La chance souriait une fois de plus aux deux complices puisque les canapés présents dans les box étaient aux même dimension que celui de Karine.

Il ne restait plus qu’à faire s’installer la rouquine à quatre pattes ou bien assise sur un canapé les jambes écartée pour que l’un des chiens présent la pénètre devant elles.

C’est un très grand parc pour seulement deux chiens !

En effet, mais il m’arrive d’accueillir des pensionnaires de passage… tenez, je vous présente Rex, le berger allemand qu’une amie m’a confiée.

Oh, c’est un bel animal !

Oui, mais il a un comportement inhabituel depuis le week-end dernier, j’essaie de le dresser pour qu’il perde ce comportement mais cela me cause beaucoup de difficultés.

Johanna profita de la discussion des deux autres femmes pour se glisser dans un box et extraire discrètement un préservatif de ses fesses. Elle savait qu’il était suffisamment rempli pour exciter un chien parce qu’elle et Karine en avait testé un avec Max avant de se préparer. Le semence de Filou ainsi conservée était au creux de sa main et elle attendait maintenant le moment propice pour l’ouvrir. La belle blonde se positionna à quatre pattes et se mit soudain à crier.

OH NON ! MERDE !

Qu’est-ce qu’il t’arrive ma belle ?

J’ai fait tombé ma lentille de contacte ! Je vais mettre une heure pour la retrouver !

Attends, je vais t’aider.

Karine et Johanna étaient maintenant toutes les deux à quatre pattes en train d’inspecter scrupuleusement le sol.

Stacy, tu veux bien nous aider ? Je pense qu’à trois on devrait vite la retrouver

D’accord, mais cinq minutes pas plus ! Sinon on pourra pas manger

Regarde bien dans le coin Stacy, je vais voir si elle est pas tombée devant, Karine, tu peux regarder sur le canapé ?

La belle blonde sortit du box et éclata immédiatement le préservatif qu’elle tenait contre le sol étalant ainsi la semence du labrador, la jeune maman était debout en train de soulever les coussins du canapé tout en profitant de la vue magnifique de son hôte à quatre pattes dont l’intimité était apparente. La rouquine se sentait en sécurité puisqu’elle venait de se faire prendre plusieurs fois par Sultan et Rex et que son beauceron était dressé à ne pas monter sur elle dans cette position.

Tu es sûre que hooooooo !

Mon dieu ! Stacy ça va ?

Haaaaaaaaaaa ! Non, Sultan ! Pas maintenant ! Pas encore par là !

Le dogue allemand s’était jeté sur la seule femelle qu’il était en mesure de pénétrer immédiatement et la sodomie prodigué par Rex avait laissé le passage entre les fesses de Stacy plus accessible que celui entre ses cuisses. Confortablement installé dans les entrailles de sa maîtresse, le chien se mit à remplir une fois de plus sa femelle sans que celle-ci n’arrive à le repousser. Depuis la chambre qui avait une double exposition, la mère et la fille virent que les trois animaux de l’enclos s’étaient ruée en direction du box où se trouvaient les trois femmes.

Reste ici ma chérie, je vais voir ce qu’il se passe mais prépares-toi quand même à utiliser ton don !

Obéissant à sa mère, la jeune fille glissa sa main sur son sexe et les yeux rivés sur l’enclos, elle se masturba doucement.

Alors tu te fais aussi sauter par ton chien ?!

Ouiiiiiii ! Mais j’ai pas l’habitude qu’il me sodomise dans cette position ! C’est bon, je suis démasquée ! Aidez-moi s’il vous plaît !

Johanna savait comment parfaitement gérer cette situation, elle empoigna le nœud de sultan et le laissa se décharger doucement. Mais lorsqu’elle retira l’énorme sexe de l’orifice de sa maîtresse, Max vint à son tour chevaucher la belle rousse.

Ah oui, on a oublié de te prévenir mais le chien de Karine agit comme du viagra sur les autres mâles, t’es partie pour te faire baiser encore un peu !

Hmmmm… c’est pas grave pour Max, il est pas entré par derrière, laissez-moi profiter de lui et je vous rejoins.

Stacy ! Qu’est-ce qu’il se passe ?

Olivia, reste avec elles sur la terrasse, j’arrive dès que Max aura fini.

D’accord, suivez-moi les filles

Dans la précipitation, Olivia n’a pas pensé à refermer l’enclos en s’y rendant et Filou à profité de cet oubli pour s’échapper et se rendre dans la demeure. Karine, Johanna et la mère d’Alexandra s’étaient installées sur la terrasse, à l’endroit même ou elles avaient laissé s’échapper la semence de Filou lors de leur première visite. Après ses dernières sodomies douloureuses, Stacy subissait à présent les assauts frénétiques de son beauceron en y prenant tellement de plaisir que ses cris de jouissance étaient audible pas les trois femmes installées plus loin. Sultan avait eu ce qu’il voulait et était maintenant allongé sur le canapé, prêtant à peine attention aux hurlement de sa maîtresse. Rex observait la femelle en pleine saillie et attendait patiemment son tour. Filou arpentait les couloirs du manoir quand il trouva enfin ce qui l’avait attiré jusqu’ici à savoir une magnifique vierge d’à peine 18 ans dont les effluves provoquaient chez lui un désir incontrôlable. La blonde platine se trouva face à face avec le labrador et elle décida de profiter de cette intimité.

  • Bon, je crois que maintenant j’en sais assez et tu m’as pas l’air d’avoir un sexe aussi gros que celui des trois autres. Je vais t’offrir ma virginité.

Sam Botte

A suivre

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

        
postrecap

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Supprimer la publicité en devenant donateur

Merci

En devenant donateur, vous nous soutenez et pour vous remercier, nous supprimons toute la publicité. En prime, vous avez accès à des histoires taboues rien que pour vous !

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Nouvelle Coquine

Solange 9

Sexe facile

Bloqueur de publicités

Notre site web est rendu possible par l'affichage de publicités en ligne pour nos visiteurs. Veuillez envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.

Visio Skype

skype tel rose amateur

Webcam Skype

telrosegol

Médias de la Communauté

Rencontres

Sexe à distance

téléphone rose pas cher
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accept
Politique de confidentialité
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
NOTRE POLITIQUE SUR LES COOKIES
En visitant notre site Web et en utilisant nos services, vous comprenez et acceptez la façon dont nous traitons les données personnelles conformément à notre politique de confidentialité. Nous respectons votre vie privée et le droit de contrôler vos données personnelles. Nos principes directeurs sont simples. Nous allons être ouverts avec quelles données nous collectons et pourquoi. Veuillez prendre un moment pour les lire. C'est important ! Les cookies sont de petites quantités d’informations stockées dans des fichiers au sein même du navigateur de votre ordinateur. Les cookies sont accessibles et enregistrés par les sites internet que vous consultez, et par les sociétés qui affichent leurs annonces publicitaires sur des sites internet, pour qu’ils puissent reconnaître le navigateur. Les sites Internet peuvent uniquement accéder aux cookies qu’ils ont stockés sur votre ordinateur.
En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site. Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :
  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (emailing, enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.
Vos Choix Concernant les Cookies et Balises Web Vous avez le choix de configurer votre navigateur pour accepter tous les cookies, rejeter tous les cookies, vous informer quand un cookie est émis, sa durée de validité et son contenu, ainsi que vous permettre de refuser son enregistrement dans votre terminal, et supprimer vos cookies périodiquement. Vous pouvez paramétrer votre navigateur Internet pour désactiver les cookies. Notez toutefois que si vous désactivez les cookies, votre nom d’utilisateur ainsi que votre mot de passe ne seront plus sauvegardés sur aucun site web. Pour plus d’informations relatives aux méthodes vous permettant de supprimer et de contrôler les cookies stockés sur votre ordinateur, consultez le site suivant : http://www.allaboutcookies.org/fr/ Comment configurer votre navigateur
  • Firefox :
    • 1. Ouvrez Firefox
    • 2. Appuyez sur la touche « Alt »
    • 3. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
    • 4. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
    • 5. Dans le menu déroulant à droite de « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
    • 6. Un peu plus bas, décochez « Accepter les cookies »
    • 7. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Internet Explorer :
    • 1. Ouvrez Internet Explorer
    • 2. Dans le menu « Outils », sélectionnez « Options Internet »
    • 3. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
    • 4. Cliquez sur « Avancé » et décochez « Accepter »
    • 5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Google Chrome :
    • 1. Ouvrez Google Chrome
    • 2. Cliquez sur l’icône d’outils dans la barre de menu
    • 3. Sélectionnez « Options »
    • 4. Cliquez sur l’onglet « Options avancées »
    • 5. Dans le menu déroulant « Paramètres des cookies », sélectionnez « Bloquer tous les cookies »
  • Safari :
    • 1. Ouvrez Safari
    • 2. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
    • 3. Sélectionnez l’icône « Sécurité »
    • 4. À côté de « Accepter les cookies », cochez « Jamais »
    • 5. Si vous souhaitez voir les cookies qui sont déjà sauvegardés sur votre ordinateur, cliquez sur « Afficher les cookies »
Save settings
Cookies settings