Histoires taboues et histoires de sexe Bi - Gay - Lesbien Inceste Zoophilie

La vie sexuelle déviante de Marine, 30 ans, Bisexuelle et zoophile Chapitre 14

La vie sexuelle deviante de Marine 30 ans Bisexuelle et zoophile 3 1

La jeune maman s’était réveillée une heure plus tôt dans les bras de son homme et la sensation de bien-être qu’elle ressentit à ce moment-là l’encouragea à faire venir son nouveau compagnon chez ses parents. Sylvain avait accepté l’invitation espérant ainsi prouver à sa belle que l’engagement ne lui faisait pas peur.

Bon, il faut que je passe chez moi prendre des affaires et surtout enlever cette odeur de chienne que j’ai !

Moi j’adore ton odeur !

Tu es mignon ! Mais dis-moi, comment tu va faire pour ton cabinet ?

Ça fait longtemps que je prévois de le fermer pour aller m’installer ailleurs, je crois que je vais commencer par une fermeture provisoire cette semaine.

Et bien… Ça te dirait qu’on s’installent sur la côte tous les deux ?

Ensemble ?!

Avec mon fils et Filou bien entendu !

Mais comment ?!

Mes parent vivent dans un appartement mais ont une villa qu’ils louent pour assurer leurs retraites, le bail termine le mois prochain et ils n’arrêtent pas de me demander de venir vivre dans le coin. Le loyer serait trop élevé pour moi mais si ça t’intéresses on pourrait aller y vivre ensemble.

Et ton travail ?

Ils ont tellement envie de me voir revenir qu’ils ont demandés à une amie de m’embaucher et celle-ci est d’accord pour me prendre.

Rien ne me retiens ici et je t’avoue que j’ai des sentiments pour toi alors je veux bien tenter l’expérience !

C’est ainsi que le couple prit la décision de s’installer sur la côte ensemble. Karine devait maintenant récupérer son chien qui avait passé la nuit avec Alexandra pour le laisser chez ses parents le temps du déménagement.

Olivia ?!

Elle est dans l’enclos avec Rex, je crois qu’elle s’est endormie là-bas.

Dis-moi Stacy, tu as le numéro d’Alexandra ? Je dois récupérer mon chien et je ne voudrait pas les surprendre au mauvais moment.

Tu est sûre de vouloir le récupérer ?

Oui, c’est mon chien !

Tu sais, j’ai rarement vu un animal et une femme être aussi fusionnel que ces deux-là.

C’est avec lui qu’elle a découvert le sexe et si tu le prend avec toi maintenant ça va lui briser le cœur !

Qu’est-ce que tu veux que je fasse ?

Tu pourrais rendre service à tout le monde et prendre Rex à la place.

Tu es folle ! Ce ne sont pas objets qu’on se prête !

Je ne parle pas de prêt mais d’échanges, Alexandra est amoureuse de Filou et Olivia ne se laissa plus jamais monter par son chien, si tu le prend avec toi et que tu leurs confit ton chien, vous serez tous gagnants !

Oui, et moi je suis condamnée à me faire prendre par derrière !

Ton mec est vétérinaire et en plus tu as la chance qu’il te laisse faire sans rien dire, tu crois vraiment qu’il n’y a que Rex qui va te monter ?

Tu as raison, je dois partir tout à l’heure et j’aimerais éviter les adieux déchirants. Tu pourra tout expliquer au filles ?

Oui, je crois que Johanna est tombé amoureuse de toi, mais rassures-toi, je la prend sous mon aile.

Merci Stacy.

La rouquine alla récupéré le berger allemand qui s’était libéré durant la nuit de l’emprise anale de son ancienne propriétaire. Olivia et Johanna dormaient encore et Karine profita de ce moment pour partir sans avoir à s’expliquer. Sylvain et elle préparèrent leurs affaires chacun de leur coté puis il prirent la route ensemble pour rejoindre Kévin. Il restèrent finalement plus de deux semaines sur la côte et ne rentrèrent que pour préparer leurs déménagements respectifs sans prendre la peine d’informer leurs amis de leurs présence.

La veille de leur départ définitif, Karine proposa à son homme de faire un tour dans le parc une dernière fois.

Tu en as vraiment envie ?

Oui, je n’ai pas eu de rapports avec un chien depuis trois semaines et ça me manque terriblement !

Bon, je savais que ce moment allait arriver alors j’ai gardé ça pour toi.

Le vétérinaire sortit de son réfrigérateur une petit morceau de caoutchouc que Karine reconnu immédiatement.

Du sperme de Filou ?!

Oui, je l’ai pris dans ton sac et je me suis dis que ça allait certainement servir un jour.

Si tu savais comme je t’aime !

Moi aussi ma chérie, on y va ?

La jeune maman prit le temps de mettre son string fendu qu’elle avait précieusement gardé pour ses rapports canins, puis elle mit une jupe et un débardeur sans soutiens-gorge.

Tu ne veux pas te faire prendre par derrière ?

Peut-être que si, mais ce bout de tissu me porte bonheur, si je ne l’avait pas on ne se serait jamais rencontrés.

C’est vrai, je me revoit encore en train de le tenir sur le nœud de Sultan en imaginant une femme dedans.

Plus besoin d’imagination, viens avec moi.

Le couple prit la route du parc et s’installa dans le hangar où Karine tenta sa première expérience avec des chiens errants.

Tu vois, c’est ici que je me suis faite prendre pour la première fois par un animal sans savoir à quoi il ressemblait.

Montres-moi !

La jeune maman se mit à quatre pattes et éclata le préservatif pour s’en verser le contenu entres les fesses. Son compagnon alla s’asseoir face à elle pour mieux identifier ceux qui allaient prendre sa belle. Peu de temps après, plusieurs mâles entouraient la jeune femme dont un qui ne lui était pas du tout inconnu.

Oh ! Il y en a un que tu va certainement reconnaître !

Hmmmm, je me sens toute excitée ! En plus je ne sais vraiment pas quel race de chien va me sauter et mon mec me matte pendant que je me fais baiser ! Putain comme je mouille !

Karine était à nouveau dans un état second, elle prenait énormément de plaisir avec son homme mais elle adorait aussi se sentir chienne avec un animal.

Haaaaaaaaaaa ! Ça faisait trop longtemps ! Comme c’est bon !

Ça c’est un…

NON ! Ne me dit rien et profites du spectacle ! Je suis en train de me faire baiser par un chien devant toi et j’adore ça ! Haaaaaaaaaaa !

Huit fois la jeune maman se fit saillir par des mâles, provoquant une érection incontrôlable de Sylvain dont elle prit le sexe en bouche un peu avant que son neuvième amant ne la monte.

Là tu va prendre cher !

Mais que c’est bon de te sucer pendant que… Haaaaaaaaaaa ! Oh ! Mais c’est ! Haaaaaaaaaaa !

Oui ! Garde ma bite dans la bouche pendant que Sultan te baise !

Le chien de Stacy était avec eux et une fois de plus il passa son nœud sans grande difficulté à travers cette femelle dont il savait comment faire tomber la résistance physique.

Une fois l’accouplement terminé, le dogue allemand laissa une quantité colossale de semence animale se déverser dans les entrailles de sa partenaire, puis il tenta de se retirer.

Merde ! Il est en train de tirer sur mon string !

Mais il est sortit au moins ?

Pas exactement, son nœud est coincé entre ma chatte et mon string, le reste de sa bite est encore en moi !

Attends, je vais t’aider.

NON ! Je vais le laisser autour de son nœud comme ça les filles comprendront que je suis passée.

Comme tu veux ma chérie.

La jeune maman quitta son sous-vêtement tout en poussant de long gémissements de plaisir, puis elle rentra chez elle avec son homme pour qu’il puisse à son tour la combler.

Le couple parti le lendemain avec toutes leurs affaires pour ne jamais revenir dans la région où ils s’étaient connus.

Karine était très heureuse dans sa nouvelle vie car elle avait enfin trouvé le partenaire idéal.

Kévin accepta très facilement cet homme qu’il considérait maintenant comme son père.

Sylvain avait ouvert un cabinet sur la côte et celle qui depuis était devenue sa femme venait très régulièrement prendre soin des besoins sexuels des diverses races de chiens dont il s’occupait.

Rex était maintenant bien dressé et même s’il ne faisait que la sodomiser, sa nouvelle maîtresse lui avait apprit à ne le faire que lorsqu’elle portait à l’envers le string fendu que son mari lui avait offert lors de leur nuit de noce.

Le lendemain, dès son retour de l’école, mon beau père se posta devant moi dans la cuisine. Il dégrafa son pantalon et sortit son sexe. Je ne me fis pas prier et à genoux devant lui, je l’enfournais dans ma bouche.
– très bien… tu vas vite devenir une très bonne suceuse… humm c’est très bon !!!

Son sexe était tendu au maximum. et j’avais glissé une main dans ma culotte pour l’accompagner dans son plaisir.
Il se retira alors et me demanda de me relever.
– suis moi dans ma chambre, on va passer à l’étape suivante…

Je le suivis docilement, excitée par le fait d’être soumise à mon beau-père.
– Déshabilles toi complètement…

Je quittais mes vêtements tandis qu’il retirait les siens, son sexe toujours au garde à vous. On se retrouva nu rapidement. Il s’allongea sur le lit.
– viens là… et continues ce que tu as commencé.

Je montais sur le lit mais alors que je m’apprêtais à le reprendre en bouche, il me fit signe de me tourner pour me retrouver tête-bêche avec lui. Il fit passer une de mes cuisses de l’autre côté de sa tête et nous nous retrouvâmes en 69. Je me jetais sur son sexe et je sentis tout de suite sa langue experte fouiller mon intimité. Ses larges mains s’agrippaient à mes fesses, les écartant sans ménagement. Il me léchait très bien comme jamais son fils ne l’avait fait et j’y trouvais beaucoup de plaisir. Sa langue remonta lentement mais régulièrement vers mon petit trou et il commença à me lécher l’anus. Je sentais le bout de sa langue me pénétrer.

Son sexe ne semblait pas prêt à cracher son jus et j’avais désormais une folle envie de m’empaler dessus. Il dut le sentir car il me poussa gentiment à me redresser. Toujours fesses vers lui, je m’avançais vers son sexe et m’assis dessus le sentant me pénétrer profondément. Il était plus gros que mon mari et il me remplissait bien. Je bougeais lentement le bassin, savourant ce sexe en moi. Il me tenait par les fesses, les malaxant et les écartant. Je sentis un de ses doigts s’enfoncer en moi par mon petit trou. Surprenant au début, je trouvais cette double pénétration très agréable et excitante. Il joua ainsi avec mon orifice pendant de longues minutes et je sentais mon petit trou se dilater. Je sentis un orgasme me submerger et je jouis bruyamment, sans aucune retenue, m’accrochant à ses jambes.
Il n’avait toujours pas joui et il me demanda de me décaler. Je me retrouvais à quatre pattes et il se mit debout à côté du lit. Il m’attrapa par les hanches et me tira vers lui avec force.
Je compris tout de suite à quoi j’allais avoir droit lorsque je sentis son gland se frotter contre ma raie des fesses. Il exerça une pression sur mon petit trou que je sentis s’ouvrir doucement laissant son sexe se frayer un passage entre mes fesses.
Je ne disais rien, me concentrant sur la chaleur qui irradiait mes fesses.
Le sexe continuait sa lente progression. Je sentis enfin ses poils pubiens contre mes fesses. Il ne bougea plus pendant un bon moment, laissant mon corps s’habituer à la présence de ce corps étranger !

C’est moi qui prit l’initiative de bouger les hanches. Il fit alors de lents et profonds vas-et-viens. Je ressentais un mélange de douleur et en même temps d’extrême bien être très paradoxale.

Petit à petit ses allers et venues s’accélérèrent et son bas ventre se mit à claquer sur mes fesses. Il me tenait fermement par les hanches, me défonçant littéralement le cul. J’encaissais sans broncher, serrant les dents et m’accrochant aux draps.

Il donna un dernier coup de reins et se retira, m’attrapant par les cheveux et dirigeant ma tête vers son sexe. Il me le colla dans la bouche et grogna en jouissant par saccades. Je bus sa semence une nouvelle fois et y pris beaucoup de plaisir.

Enfin repu, il s’assit à côté de moi sur le lit.
– alors comment as tu trouvé ?
– un peu douloureux au début mais très agréable ensuite !
– et mon sperme… toujours aussi répugnant?
– non j’avoue que j’y prend goût…
– c’est bien tout ça… tu commences à être une bonne petite salope… ton mari va apprécier…

Je ne fis pas de commentaires… ce mot salope dont il venait de m’affubler me fit frissonner. Effectivement je m’étais comporté comme une salope, me faisant baiser et enculer par mon beau-père.

– il nous reste encore une ou deux choses à voir et j’en aurais fini avec toi… il faudrait que tu t’organises pour ne pas avoir les enfants demain midi…
– ah bon pourquoi..?
– tu verras demain… tu n’as pas une amie qui pourrait les récupérer pour le midi ? j’ai peur qu’on ne soit pas rentré à temps et du coup ça nous éviterait de nous précipiter…
– euh si ça devrait être possible…

Le lendemain dès les enfants déposés, il me retrouva à la maison. Je l’attendais sagement. Il me demanda tout de suite d’aller me changer et de mettre quelque chose de plus sexy. Je partis enfiler une robe boutonnée sur le devant et un peu décolleté. La première chose qu’il fit en me voyant ainsi, ce fut de déboutonner deux boutons, laissant apparaître mon soutien-gorge.
– allez montes dans la voiture, je t’emmène en balade.

Nous roulâmes pendant une vingtaine de minutes durant lesquelles, il me caressa à travers ma culotte tandis qu’il conduisait. J’étais trempée et j’avais très envie de lui !

Je reconnus le quartier où nous nous garâmes, des amis y habitaient. A ma grande surprise, on sonna à l’immeuble de ceux-ci. Dans l’ascenseur, je questionnais Gérard qui resta muet. La porte de l’appartement de Nicole et Eric était entrouverte et c’est ce dernier qui vint nous accueillir. Il fit la bise à Gérard et m’embrassa également, riant en voyant mon air ahuri.

Dans le salon, je m’attendais à trouver Nicole mais c’est Fabien un autre ami qui m’attendait. Gérard les connaissait bien, Eric et Fabien étant des amis d’enfance de mon mari.

– alors Caro… je dois t’avouer que quand Gérard m’a appelé pour nous parler de toi, j’ai été super surpris… moi qui te prenait pour une fille coincée, tu cachais bien ton jeu !! me lança Eric.
– attends… y’a eu du boulot avant de vous la présenter renchérit Georges… mais elle apprend vite !!
– je ne comprends pas Georges… qu’est ce qu’on fait ici ? demandais-je soudain très mal à l’aise…
– c’est la dernière étape Caroline… si tu veux être une bonne épouse, il te faut de bons amants… tu fais l’amour avec ton mari mais tu baises avec un amant… Eric et Fabien sont mariés, ont des horaires souples et sauront réveiller la femme qui dort en toi… moi je suis trop vieux pour tout ça et puis j’aime regarder !!
– mais Georges… j’ai tout de même mon mot à dire !!
– c’est comme tu veux Caroline mais toi qui fantasmait sur deux hommes, tu les as en face de toi… profites en !!
– je ne peux pas faire ça à mon mari !
– et coucher avec son père tu le pouvais ??!!

Je restais un instant abasourdie. Fabien se leva et vint près de moi.
– allez on va passer un bon moment tous les trois… depuis le temps que je mate tes gros seins, j’aimerais beaucoup les tenir en main.
– pareil pour ton cul… combien de fois je me suis branler en y pensant ajouta Eric qui était derrière moi.

Ses lèvres se posèrent dans mon cou et je crus sentir mes jambes se dérober. Mon corps ne m’appartenait plus et je m’abandonnais dans leurs bras.
En quelques instants ils me rétirèrent mes vêtements.
Les seins furent embrassés, malaxés, pelotés… leurs mains me caressaient, leurs doigts s’enfoncaient en moi, le tout accompagné de mots crus, de ce que j’aurais pris habituellement pour des insultes mais qui là m’excitaient au plus haut point… ils me traitaient de pute, de salope, de chienne… ils me disaient que j’avais une bouche à pipe, un cul à se faire démonter…
Je ne m’appartenais plus, j’étais devenue leur objet sexuel.
Fabien prit ma main et la posa sur la bosse que faisait son sexe dans son pantalon. Je regardais celui ci et extirpais un joli sexe gonflé au gland volumineux.
Contre mes fesses je sentais celui d’Éric, gonflé et dur. Je me mis à genoux devant Fabien et commençais à le sucer. Je vis rapidement le sexe de son ami arriver à ma hauteur. Il était gros et long et je me mis à les sucer alternativement. Leurs encouragements et leurs commentaires me faisaient mouiller comme une fontaine.

Ils me relevèrent ensuite et nous allâmes dans la chambre d’Éric.
Ils me prirent chacun leur tour tandis que je sucais l’autre puis Eric me sodomisa. Son sexe eut du mal à se frayer un passage mais Gérard avait prévu du lubrifiant et cela aida le sexe volumineux à entrer.
Il me défonça le cul avec force me faisant crier de douleur et de plaisir.
Fabien le remplaça ensuite et fut tout aussi brutal.

Le moment que je redoutais arriva où ils me prirent en même temps, Eric dans ma chatte et Fabien dans mes fesses.
D’abord précautionneux ils se mirent ensuite à me baiser comme une chienne que j’étais devenue dans leur bras.
C’est Fabien qui craqua le premier et je sentis son liquide chaud se répandre en moi.

Eric continua de me baiser tandis que son pote se retirait.
Il se retira enfin après que j’eus un nouvel orgasme et le demanda de le sucer.
– Gérard m’a dit qu’en plus tu avalais donc fais toi plaisir ma belle !!

Je le sucais jusqu’à l’explosion finale. Son sexe cracha une quantité incroyable de sperme qui inonda ma bouche, manquant de m’etouffer. J’avalais tout jusqu’à la dernière goutte sous les yeux ravis des trois compères !

Ce fut le début d’une relation adultère régulière. Mon mari y trouva son compte puisque j’étais devenue une femme ne lui refusant rien.
Eric et Fabien me baisaient chaque semaine ensemble ou séparément tandis que Gérard avait droit à mes faveurs régulièrement. J’étais devenue insatiable pour le plus grand plaisir de mes hommes !

Sam Botte

Final demain

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

        
postrecap

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Supprimer la publicité en devenant donateur

Merci

En devenant donateur, vous nous soutenez et pour vous remercier, nous supprimons toute la publicité. En prime, vous avez accès à des histoires taboues rien que pour vous !

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Nouvelle Coquine

Solange 9

Sexe facile

Bloqueur de publicités

Notre site web est rendu possible par l'affichage de publicités en ligne pour nos visiteurs. Veuillez envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.

Visio Skype

skype tel rose amateur

Histoires lues en ce moment

Webcam Skype

telrosegol

Médias de la Communauté

Rencontres

Sexe à distance

téléphone rose pas cher
Politique de confidentialité
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
eu_cookies_bar
eu_cookies_bar_block
NOTRE POLITIQUE SUR LES COOKIES
En visitant notre site Web et en utilisant nos services, vous comprenez et acceptez la façon dont nous traitons les données personnelles conformément à notre politique de confidentialité. Nous respectons votre vie privée et le droit de contrôler vos données personnelles. Nos principes directeurs sont simples. Nous allons être ouverts avec quelles données nous collectons et pourquoi. Veuillez prendre un moment pour les lire. C'est important ! Les cookies sont de petites quantités d’informations stockées dans des fichiers au sein même du navigateur de votre ordinateur. Les cookies sont accessibles et enregistrés par les sites internet que vous consultez, et par les sociétés qui affichent leurs annonces publicitaires sur des sites internet, pour qu’ils puissent reconnaître le navigateur. Les sites Internet peuvent uniquement accéder aux cookies qu’ils ont stockés sur votre ordinateur.
En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site. Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :
  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (emailing, enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.
Vos Choix Concernant les Cookies et Balises Web Vous avez le choix de configurer votre navigateur pour accepter tous les cookies, rejeter tous les cookies, vous informer quand un cookie est émis, sa durée de validité et son contenu, ainsi que vous permettre de refuser son enregistrement dans votre terminal, et supprimer vos cookies périodiquement. Vous pouvez paramétrer votre navigateur Internet pour désactiver les cookies. Notez toutefois que si vous désactivez les cookies, votre nom d’utilisateur ainsi que votre mot de passe ne seront plus sauvegardés sur aucun site web. Pour plus d’informations relatives aux méthodes vous permettant de supprimer et de contrôler les cookies stockés sur votre ordinateur, consultez le site suivant : http://www.allaboutcookies.org/fr/ Comment configurer votre navigateur
  • Firefox :
    • 1. Ouvrez Firefox
    • 2. Appuyez sur la touche « Alt »
    • 3. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
    • 4. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
    • 5. Dans le menu déroulant à droite de « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
    • 6. Un peu plus bas, décochez « Accepter les cookies »
    • 7. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Internet Explorer :
    • 1. Ouvrez Internet Explorer
    • 2. Dans le menu « Outils », sélectionnez « Options Internet »
    • 3. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
    • 4. Cliquez sur « Avancé » et décochez « Accepter »
    • 5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Google Chrome :
    • 1. Ouvrez Google Chrome
    • 2. Cliquez sur l’icône d’outils dans la barre de menu
    • 3. Sélectionnez « Options »
    • 4. Cliquez sur l’onglet « Options avancées »
    • 5. Dans le menu déroulant « Paramètres des cookies », sélectionnez « Bloquer tous les cookies »
  • Safari :
    • 1. Ouvrez Safari
    • 2. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
    • 3. Sélectionnez l’icône « Sécurité »
    • 4. À côté de « Accepter les cookies », cochez « Jamais »
    • 5. Si vous souhaitez voir les cookies qui sont déjà sauvegardés sur votre ordinateur, cliquez sur « Afficher les cookies »
Save settings
Cookies settings