Histoires taboues et histoires de sexe Bi - Gay - Lesbien Zoophilie

La vie sexuelle déviante de Marine, 30 ans, Bisexuelle et zoophile Chapitre 9

La vie sexuelle deviante de Marine 30 ans Bisexuelle et zoophile 9

Jade a fini son histoire et voit que Marine a était fortement excitée par son récit.

Je t’ai fait mouiller ?

Un peu ouais, ton corps est vraiment splendide.

T’es pas mal non plus ! Tu permet que je te caresse un peu ?

Seulement si je peux profiter de tes formes moi aussi…

Les deux jeunes femmes qui ont passé la nuit ensemble sont à présent en train de caresser le corps l’une de l’autre.

Marine a une préférence pour les seins de Jade sur laquelle elle fait passer ses lèvres à de nombreuses reprise. La nourrice est en admiration devant la paire de fesses de la jeune maman qui semble si accueillantes, elle regrette de ne pas avoir une bite pour profiter de son petit orifice.

N’ayant bénéficié que de très peu de préliminaires, elles décident de s’occuper un peu de leurs corps afin de profiter d’autant plus des accouplements qu’elle vont subir.

Marine et Jade ont fini de prendre leur douche mais elle décident de profiter encore un peu l’une de l’autre avant de laisser la place aux chiens. Elles sont entrain de s’embrasser langoureusement au moment d’arriver dans le salon et la main de Jade de posa sur le sexe de Marine pour vérifier si la jeune maman est toujours excitée.

Tu sais ce qu’on va faire Marine ?

Non, mais je suis plus à une perversion près…

On va appeler le propriétaire de Sultan pour vérifié s’il est dressé ou pas.

Ça c’est normal Jade, tu crois quand même pas que je vais le garder ici ?

Non, mais on va le faire qu’une fois que Filou aura giclé dans chacune de nous !

Pourquoi tu dis ça Jade ?

Parce que si il est vraiment dressé, on aura qu’a laisser un peu du sperme de ton chien sortir et il voudra automatiquement sauter sa propriétaire !

Et Jade, si ça marche pas ?

On verra ? Si nous sommes pas satisfaites, nous passerons par le parc au retour.

L’idée plait beaucoup à la Marine dont le sexe laisse échapper un peu de plaisir. Jade porte sa main à sa bouche et suçant ses doigts, elle regarde en direction du canapé pour indiquer à sa complice que le temps est venu de profiter des mâles présent dans la pièce.

Tu peux occuper Rex et Filou ? Je voudrais voir de quoi est capable Sultan avec moi.

Si tu veux ? Jade tu dois d’abord prendre mon chien pour être mieux préparée.

Non justement, si sa maîtresse n’a que lui, il dois savoir comment la faire mouiller !

Marine de met en position sur le canapé et il ne faut pas longtemps pour que son labrador entame le rituel.

Afin d’occuper Rex, la mére de Karim prend le sexe de l’animal qui n’a pas bougé du canapé et le caresse très doucement comme elle l’a fait la première fois.

Jade prend Sultan par le collier et va s’enfermer dans la chambre de Marine. Le lit porte encore l’odeur qu’ont laissé les jeunes femmes pendant la nuit. Le dogue allemand comprend pourquoi il est là.

La jeune nounoue s’installe à quatre pattes au dessus du lit et attend que son partenaire entre en action. Le mâle a très bien perçu la soumission de la jeune fille et son instinct le pousse à agir comme il en a l’habitude. Il présente sa truffe devant les fesses qui s’offrent à lui et reconnait l’odeur de la femelle du parc. Afin de lubrifier le passage qu’il va emprunter, il passe sa langue sur le corps de celle dont il a déjà visité tous les orifices.

– Merde ! Il faut que je te lave !

Jade prend conscience que depuis la sodomie de Marine qu’il a pratiqué tout à l’heure, le chien n’a pas été nettoyé. Elle se relève donc et reprend son amant par le collier pour l’emmener dans la salle de bain. En traversant le salon, elle peut voir que Marine prend très à cœur sa demande, car sa complice est sodomisé par son chien sur le canapé pendant qu’elle prodigue une fellation très appliquée au chien du voisin. Ainsi occupée, Marine ne remarque même pas le passage de Sultan et de sa femelle.

Une fois installé dans la baignoire, le dogue allemand s’assoit sans bouger en fixant du regard celle qui l’a conduit ici. Jade prend le pommeau de douche et fait couler l’eau sur son bras afin d’en vérifier la température, ensuite elle passe le jet sur le membre dressé de son futur amant.

Elle saisit le gant de toilette qui est à coté d’elle et s’applique du mieux qu’elle le peut à masturber le chien. La situation est en train d’exciter la jeune fille, cependant elle pense à autre chose afin de ne pas lubrifier son sexe et ainsi profiter de l’expérience du dogue allemand en la matière. Pour ne pas perdre de temps, elle se remet en position d’accouplement dans la salle de bain et attend une fois de plus que son partenaire entre en action.

Sultan saute hors de la baignoire et reprend le léchage de sa femelle. Le chien sait que sa salive ne suffira pas à faire passer son nœud à travers l’un des trou qu’il lape. Il commence tout un rituel dont Jade va de souvenir pendant longtemps.

Le belle prend beaucoup de plaisir à sentir cette langue sur son corps, ensuite le dogue allemand stoppe son action et monte sa partenaire. Comme il l’a déjà fait avec Marine, il place son sexe sur celui de la femelle et commence à glisser entre les lèvres de la vulve de celle qu’il chevauche.

Oh oui ! J’adore me faire doigter par une bite ! Vas-y mon gros !

Sultan accélére sa cadence en laissant s’échapper une grosse quantité de semence sur le carrelage. Il sent que son petit manège excite sa femelle, il en profite pour introduire la pointe de son sexe à l’entrée du vagin qu’il vient de stimuler.

C’est bon ? Tu me fais mouiller avant de me baiser ? MMMMMM ! Vas-y ? Baise moi !

Jade pense que les préliminaires sont fini, elle se plaque donc au sol pour faciliter l’introduction, mais c’est exactement ce qu’attend Sultan. Grâce à sa puissante musculature, le chien tire sa chienne en arrière qui glisse sur le carrelage encore humide elle se retrouve bientôt la bouche à l’endroit où il a envoyé son plaisir.

Putain arrête de me balader ! C’est toi qui a fait cette flaque ?

Pour être sûr que sa femelle profite de son cadeau, il appuit avec ses pattes sur ses épaules, il fait baigner ainsi le visage de sa femelle dans sa semence animale.

Jade est dans la soumission absolue, ça l’excite encore plus, elle tend sa langue pour lapper le nectar.

Oh putain ! Tu viens de me forcer à lécher ton sperme parterre ! Comme c’est bon ! Là c’est sûr, je suis chienne !

Mais le chien n’en a pas fini avec celle qu’il ne relâchera que quand son nœud sera rentré dans sa femelle. La pointe de son sexe reprend place à l’entrée du vagin de la soumise, il y pénétre juste assez pour pouvoir envoyer sa semence à l’intérieur.

– MMMMM ! Mais t’es en train de me remplir alors que ton nœud n’est pas passé ! Tu m’a même pas ramoné c’est pas possible ?

Jade est impressionnée par la capacité de ce chien à pouvoir jouir sans frictions, elle comprend alors que la suite des événements ne va pas être banale.

Sultan vient de remplir son orifice vaginal, mais ce n’est pas ça qu’il veut, s’assurant que le sexe de sa chienne est bien plein, il a prévu de s’en servir plus tard. Afin de varier les plaisir, il ressort du puits d’amour qu’il occupe et se dirige en face de la femelle.

Le visage couvert de sperme, la jeune fille compend que son mâle désire une fellation, elle ouvre la bouche et se crispe en fermant les yeux pensant à l’atterrissage du chien sur elle.

Une fois de plus, le dogue allemand vient de manipuler sa femelle. Il profite de cette bouche grande ouverte pour y insérer son énorme bite pour y occuper le maximum d’espace.

Pour bien profiter de cette orifice buccal, avec ses deux pattes avant, Sultan prend en étau les aisselles de Jade. Elle est à quatre pattes la tête sous le ventre du mâle avec son membre au fond de sa bouche. Il entame une série de va-et-viens frénétique et envoit rapidement sa semence dans la gorge de la jeune femelle. La bouche enfin libérée, la jeune fille prend le temps d’avaler le liquide que lui a déposé son amant.

Putain comme t’assure ! Tu m’as rempli la bouche et la chatte sans me faire mal !

Pensant que le chien en a fini avec elle, elle se relève et se met face au lavabo pour se laver le visage.

Le dogue allemand sait parfaitement ce qu’il fait et il attend patiemment que la jeune femme ait les mains sur les yeux pour poursuivre son accouplement.

Jade prend un peu d’eau au creux de ses mains et l’applique sur son visage. Pendant qu’elle se frotte la figure, elle sent deux pattes ce posées sur ses épaules et quelque chose buter contre ses fesses.

Elle ne peut que constater dans le miroir que celui dont elle vient d’avaler la semence est appuyé sur son dos, juste derrière elle. Sultan est en train de forcer le passage de son petit anus. La jeune fille n’a à ce moment là, plus aucun doute sur le dressage volontaire de son amant car il est en train de la sodomiser debout, face à un miroir et ce n’est certainement pas dû au hasard.

Putain tu me fais mal ! Doucement tu sais que t’as une grosse bite ! T’aurais au moins pû attendre que je me penche un peu !

Jade se cambre afin que le membre canin trouve plus facilement l’entrée de son puits d’amour, elle se vide ainsi du liquide qu’a déposé son amant en elle un peu plus tôt. Sultan profite de cette lubrification supplémentaire et change immédiatement de cible pour se planter profondément dans le ventre de la belle femelle.

– MMRRRR ! T’es vraiment un malin toi ! Me faire baiser par un chien face à un miroir c’est vraiment bon et putain comme ça me fait jouir !

Malgré la taille imposante du sexe de son amant, la jeune fille ne souffre pas de cette pénétration. Au contraire, la vision de son propre corps accouplée à un animal l’excite énormément, elle ruisselle de plaisir. Le dogue allemand sent que le passage est suffisamment lubrifié pour laisser passer son nœud.

Il use de son dernier stratagème pour atteindre son but. Avec ses pattes sur les épaules de sa femelle, il utilise sa force pour plaquer le visage de la femelle contre le miroir et ainsi profiter d’un angle suffisant pour insérer totalement son nœud dans son puits d’amour.

HAAAAAARRR ! Putain ! Ton nœud est dans ma chatte ! HARRRAAAA ! Remplis moi comme une chienne ! RRRRAA ! HAAAARRR !

Jade est en transe, jamais elle ne se serait crue capable d’accueillir un organe de cette taille. La jouissance qu’elle ressent est bien au delà de tout ce qu’elle a connue et même lors de son escapade au parc elle n’a pas ressenti autant de plaisir. L’accouplement dure près d’une heure pendant laquelle la jeune fille sent son amant se déverser en elle.

Elle ne compte plus les orgasmes qui l’ont terrassés. Lorsqu’elle est enfin libérée, elle tombe au sol, elle ne peut bouger, elle vient de se faire prendre debout et seul la présence de son amant derrière elle lui permet de tenir sur ses jambes.

Oh putain ! Et dire que tu m’as porté par la chatte pendant une heure… T’as vraiment une bite musclée !

Jade a du mal à croire ce qui vient de lui arriver, elle réussit enfin à se relever et retourne au salon pour voir où en est Marine, c’est surtout pour lui raconter son aventure.

La jeune maman a finit de prendre du plaisir avec ses deux amants, elle est à présent allongée sur le canapé.

Toi ! T’a vraiment pris ton pied ma belle ? Demande Marine.

T’as pas idée ! J’ai réussi à prendre son nœud dans ma chatte, il m’a baisé comme il faut !

Quoi ?! Sans lubrifiant, comme ça sans rien ?

Si tu savais ? Je suis maintenant sûre et certaine que ce chien baise souvent une femme, voir même plusieurs !

Jade raconte en détail ce que vient de lui faire subir le dogue allemand.

Il faut qu’on le ramène pour rencontrer sa maîtresse et lui proposer de le garder quand elle a besoin ?

– Pour aussi se faire baiser ? Il est trop malin ce chien ! Attendre que je sois face au miroir pour me faire encore plus mouiller, c’est fort ça !

Allez, on va reprendre une douche, après on ramène Rex ?

D’accord, je n’ai pas eu le temps de me faire sauter par lui une dernière fois mais quelque chose me dit que t’en as suffisamment profité pour nous deux ! Ma belle Jade.

Effectivement, je l’ai chaleureusement accueillit dans chacun de mes trous ce matin.

Les deux femmes prennent le temps de se nettoyer mutuellement tout en profitant du corps l’une de l’autre. Encore une fois les deux complices font preuve de la tendresse et de la sensualité que leurs amants ne leur ont pas apportés.

Une fois prêtes, les gardiennes se rendent chez le propriétaire de Rex pour lui rendre l’animal par lequel elles se sont faites sodomiser à plusieurs reprises.

– Bonjour !

Oh ! Bonjour Jade, mon mari n’est pas encore rentré, tu viens ramener Rex ?

Oui, j’ai un rendez-vous plus tard, je sais que vous êtes déjà revenue à cette heure-ci.

Très bien, je récupère Rex, je te dois quelque chose ?

Non ! Votre chien m’a déjà laissé du liquide. Votre mari pardon ! Je suis un peu fatigué en ce moment. Votre mari m’a laissé du liquide quand j’ai récupéré votre chien vendredi.

Parfait, merci beaucoup de nous avoir rendu service

Je vous en prie, si jamais vous avez encore besoin de moi, n’hésitez pas à m’appeler !

Merci Jade, au revoir !

Karine attend un peu plus loin le retour de sa complice.

C’est bon ? Il a rien fait de déplacé au moins ?

Lui non, mais moi j’ai faillie me trahir !

Comment ça ?

J’ai dit que son chien m’avait laissé du liquide.

Merde ! Il a dit quoi ?

Lui n’était pas là c’est sa femme que j’ai vu mais je crois pas qu’elle a capté.

Je savais pas qu’il est marié, tu es au courant qu’après le séjour de son chien à la maison, si sa femme se mets à quatre pattes, il va lui sauter dessus le Rex.

Si on la voit et qu’elle a du mal à marcher, on saura qu’elle s’est fait casser le cul elle aussi ! Bon ! On rentre pour appeler la propriétaire de Sultan ?

Allons-y ! Dit Jade

Séparée de l’un des mâle qui leur a visité la plupart des orifices, les deux jeunes femmes rentrent chez Marine pour contacter le ou la propriétaire du dogue allemand.

Bonjour, je crois que j’ai trouvé votre chien dans le parc hier soir.

Ah ! J’étais si inquiète !

Rassurez-vous, je me suis bien occupée de lui avant de vous avoir appeler

Merci infiniment ! Venez à la maison je vous récompenserai.

Avec plaisir, je peux être là dans une heure cela vous convient ?

Parfait, je vous attends.

Après avoir noté l’adresse où elle va ramener Sultan, Marine donne les détails de sa conversation à Jade et les deux complices décident de mettre leur plan en action.

La jeune maman se change de façon à pouvoir libérer son sexe facilement, et enfile une petite robe d’été avec son string comme seul et unique sous vêtement. Jade opte elle pour une jupe écossaise et dû emprunter un string à Marine pour pouvoir conserver la semence qu’elle va recevoir.

On doit faire vite avec Filou si on veut pas être en retard !

Ouais mais on as besoin de se prendre une giclée chacune avant de partir.

J’ai une idée, on va gagner pas mal de temps. T’as la vaseline Marine ?

Ouais pour quoi faire ?

Tu va voir.

La maîtresse de Filou a décidé de ne pas enlever son sous-vêtement mais simplement le décaler pour l’accouplement. Elle utilise un peu de lubrifiant qu’elle applique sur son sexe elle invite sa complice à se caresser toute seule.

Jade s’exécute, elle voit que son amie s’est installé sur le canapé en position de saillie. Filou comprend immédiatement et commence le léchage.

Marine se met instantanément à jouir verbalement pour que son labrador lui grimpe dessus et lorsqu’elle sent le membre de son chien en elle, elle l’attrape avec sa main pour faire passer le nœud dans son ventre. L’idée de la jeune chienne fonctionne jusqu’à présent. Jade peut percevoir les contraction de Filou indiquant qu’il ensemence sa femelle. Sous les ordre de Marine, Jade s’installe à coté du couple.

Utilisant une de ses mains pour tenir le membre de son chien en elle, la jeune maman se sert de l’autre pour caresser le sexe de sa voisine. Après un quart d’heure de ce traitement, elle serre au maximum la base du nœud qu’elle accueille et le retire avec délicatesse de son puits d’amour.

L’attribut masculin qu’elle tient continue d’envoyer de la semence, elle en dirige le jet vers les cuisses de Jade.

Décale ton string !

Putain Karine t’es pas conne ! Vas-y, fais moi le plein !

Que t’es bête !

Et c’est ainsi que les deux jeunes femmes réussirent à contenir la semence qu’elle désiraient. Il ne leur restait qu’à se rendre chez la propriétaire de Sultan, libérer ce liquide et voir la réaction du chien avec sa maîtresse.

T’es sûre de l’adresse ?

Ben oui pourquoi ?

Mais c’est un château sa maison ! Doit y avoir au moins 300 M2 là !

Karine et Johanna arrivèrent devant l’endroit que lui avait indiquée sa correspondante. Elle utilisa son téléphone portable pour prévenir de son arrivée. Un instant plus tard, une femme se présenta à la grille d’entrée et Sultan remua la queue en voyant arriver sa propriétaire. Elle était plutôt grande, rousse et devait avoir entre les 25-30 ans, pas plus.

Bonjour ! Je tiens à vous remercier chaleureusement de m’avoir ramener mon chien !

Aucun problème madame, ce fût un plaisir !

J’espère qu’il n’a pas fait de bêtises chez vous, il a tendance à avoir un comportement bizarre avec les étrangers.

Non, pas le moins du monde !

Entrez, je vais vous servir un café.

Les deux jeunes femme pénétrèrent dans le domaine et furent impressionnées par la taille de la demeure.

C’est vraiment une belle maison que vous avez-là !

Merci, mon métier me permet d’assurer un train de vie confortable alors je ne m’en prive pas.

Oh ! Et vous faites quoi dans la vie sans indiscrétions ?

Je suis intermittente du spectacle dans le domaine cinématographique.

Les trois femmes s’étaient installées dans le salon autours d’une tasse de café. Karine désirait en savoir plus sur celle qu’elle soupçonnait d’avoir des rapport intimes avec un dogue allemand.

Et vous vivez seule ?

En théorie oui, mais deux de mes amies sont venues me rendre visite pour quelques jours. Ma maison est grande et je n’ai que Sultan et Max pour me tenir compagnie.

Nous connaissons bien Sultan, mais qui est Max ?

C’est mon beauceron, quand j’ai adopté Sultan, je me suis vite rendu compte qu’il n’était pas assez agressif en cas d’intrusion, j’ai donc cherché un chien plus virulent pour couvrir mes arrières.

La phrase que venait de dire la rouquine était pleine de sous-entendus pour Karine

Excusez-mon impolitesse, je ne me suis même pas présentée, je m’appelle Stacy.

Et moi Karine, enchantée

Je suis Johanna, ravie de vous rencontrer.

Les présentations étaient enfin faîtes. Karine posa son regard sur la jeune femme comme pour trouver une preuve des relations qu’elle devait certainement entretenir avec ses chiens. Puis, lui vint une idée.

Excusez-moi, puis-je utiliser vos toilettes ?

Bien entendu ! Au fond du couloir à droite, la salle de bain se trouve en face.

Karine s’enferma dans les toilettes et attendit quelques minutes, la semence de son chien coulait encore en elle est ne désirait pas s’en séparer maintenant. Puis elle se rendit dans la salle de bain pour voir si quelque chose clochait. La pièce était immense et le lavabo qui s’y trouvait faisait face à un miroir qui couvrait la totalité du mur. En tournant la tête, Karine se rendit compte que d’autres miroir était placés afin de se voir de profil en restant dans la même position. Elle caressa le marbre du lavabo et pu y sentir de fines rayure sur les cotés.

Elle en était de plus en plus convaincue, Sultan prenait régulièrement Stacy. De retour dans le salon, la jeune maman indiqua d’un signe de la tête à sa complice qu’il était temps d’exciter le dogue allemand grâce à la semence de Filou. Johanna opina du chef discrètement mais se demandait comment elle pourraient faire.

Puis-je avoir un autre café s’il vous plaît ?

Bien sûr, je vais vous en préparer un.

La rouquine quitta la pièce et le masque qu’avait porté les deux jeunes femmes tomba.

Putain ! Elle est trop bien foutue ! Tu crois qu’elle à quel age ? C’est une actrice porno c’est sûr !

Attend, t’as pas vu sa salle de bain ! Y’a des miroir pour se voir sous tous les angles et je crois avoir senti des trace de griffure sur le marbre !

Sérieux ! Bon, comment on fait pour se vider discrètement et surtout où ?

J’ai vu qu’elle avait des meuble de jardin en fer forgé, si on fait assez discrètement on pourrait y arriver pendant qu’elle est avec nous !

Le défi était lancé, lorsque la maîtresse de maison revint, Karine et Johanna proposèrent que tout le monde se rende dans le jardin pour profiter des derniers rayons de soleil de la journée. Stacy accepta et les trois femmes sortirent de la maison accompagnées par Sultan qui ne quittait plus les jambes de sa maîtresse.

Attablées dans le jardin, les deux complices avait bien pris la peine de relever leurs vêtements en s’asseyant pour que leurs fesses soient directement en contact avec le métal. Karine fût la première à osé se décaler le string en présence de son hôte. Elle fit tomber sa cuillère volontairement et profita de sa position pour agir. Une fois redressée, elle laissa un mince filet de liquide couler à travers l’assise de sa chaise dont le tissage semblait étudié pour faciliter sa manœuvre.

Sultan senti immédiatement l’odeur de celui qui l’avait attiré vers ces deux nouvelles femelles, et son sexe commençait à grossir.

Alors, que faîtes-vous dans la vie mesdemoiselles ?

Je suis baby-sitter, en attendant de trouver un travail à temps complet

Moi je suis secrétaire dans un cabinet d’avocats.

Oh ! Dites-moi Johanna seriez-vous intéressé pour un travail disons un peu plus lucratif ?

Ça dépend, qu’avez-vous à me proposer ?

Stacy venait de remarquer que son chien était excité, ne voulant pas présenter son métier dans cette circonstance, et s’excusa et se rendit en compagnie de son chien et direction de la salle de bain.

Tu crois qu’elle est allé de faire sauter ?

Pas sûr, elle avait peut-être juste une envie pressente

En tout cas ça à bien marché le coup du sperme de Filou !

C’est sûr, tu veux pas la rejoindre pour essayer d’entendre si elle se fait prendre ou pas ?

Vas-y toi ! J’ai pas envie de me faire chopper entrain écouter aux portes !

Non, si je me fait attraper j’aurais pas d’excuses alors que toi tu dira que tu allais aux toilettes.

Bon, OK, mais c’est bien parce que je suis curieuse !

Johanna se leva et prit à son tour le chemin de la salle de bain. Elle s’enferma elle aussi quelques minutes dans les toilettes sans rien y faire. En sortant, elle se rapprocha au maximum de la porte de la salle de bain d’où aucun bruit ne filtrait. Elle alla jusqu’à regarder par le trou de la serrure, mais c’était un trompe l’œil et la pièce restait désespérément hermétique. La métisse retourna avec sa complice et lui fit un rapport de son excursion. Après une petite demi-heure, Stacy revint s’installer à table avec ses invitées.

Quelque choses était différent mais elles n’arrivaient pas à trouver quoi.

Excusez-moi pour cette absence, j’ai du assouvir un besoin urgent.

Où en étions nous ?

Johanna ne voulais pas en savoir plus sur la proposition inachevée de la rouquine, mais elle aussi avait une idée en tête alors elle orienta la conversation vers son propre objectif

Vous nous parliez de Max, mais je ne le vois pas où est-il ?

Il est derrière la maison, j’ai un petit parc spécialement conçu pour eux et j’ai d’ailleurs envoyé Sultan le rejoindre.

Vous avez une idée de comment s’est échappé votre chien ?

Pas la moindre, j’ai fait le tour de la propriété et je n’ai pas trouvé un seul trou où il puisse se glisser, c’est un gros chien vous savez ! Max à plus de facilité passer rapidement dans un trou que Sultan et pourtant il est resté coincé ici hier soir.

Accompagnant un geste à sa phrase, la rouquine tapa du doigt sur la table et son index était dirigé droit sur son entre jambe. Karine voyait des sous-entendu dans presque chaque phrases le la propriétaire des lieux. Johanna reprit la parole pour proposer ses services à Stacy.

Vous savez, Karine et moi nous lançons dans l’hébergement canin, si vous partez en vacances, nous pouvons nous occuper de vos animaux.

C’est une excellente idée ! D’ailleurs je dois partir ce soir avec Sultan pour mon travail et ne rentrerai que demain midi, vous pouvez vous occuper de Max ?

Vos amies ne sont pas là ?

Si, mais si vous vous lancez, il vous faut des clients alors je trouve que cela sera une bonne opportunité pour mon chien de découvrir d’autres endroits mais aussi pour vous d’accueillir une autre race de chien ! Et d’ailleurs ça sera pour moi un bonne façon de vous remercier.

Je possède un labrador et j’ai eu à rencontrer d’autres compagnons ces derniers temps, je crois pouvoir dire que tous les chiens n’ont pas la même réaction face à un terrain inconnu.

Karine maîtrisait parfaitement l’art du sous-entendu, elle décida donc de rentrer dans le jeu de la rouquine pour voir où cela mènerait.

Peut-être, mais vous apprendrez vite que certains sont moins réticent que d’autres pour profiter de leur foyer d’accueil.

Certes, mais si l’animal prend le dessus il ne faut pas se laisser faire, la cohabitation doit être harmonieuse.

Vous avez raison ma chère, lorsqu’un chien vient partager votre intimité, il ne le fait jamais sans que vous l’ayez inviter, il suffit parfois de lui dire qu’il est le bienvenu pour qu’il se mette à son aise.

Mais si l’ont est trop attaché à lui, alors la douleur risque d’être intense lorsqu’il s’en va.

Pour éviter cela, il faut que vous compreniez que l’animal doit partir et qu’il ne le fera pas si vous n’êtes pas décontractée à ce moment-là.

Je veux bien vous croire, mais il m’est arrivé, surtout ces derniers temps, de rencontrer des chiens qui prenaient place aux mauvais endroit et dont je n’arrivais pas à me séparer.

Dans ce cas précis, la seule solution consiste à modifier cet endroit pour que celui qui s’y installe ne soit pas dérangeant, par exemple en laissant plusieurs autres animaux dont on remarque moins la présence s’y installer. Je peux vous assurer que mes chiens sont passés dans des endroits complètement inapproprié pour un animal et pourtant je les ai laissé faire et aujourd’hui il ne me dérange nullement qu’ils s’introduisent dans mon foyer par là où ils ont envie.

Cette dernière phrase avait convaincu Karine de la nature des relations qu’entretenait Stacy avec ses chiens.

Johanna avait profité de l’échange entre Karine et Stacy pour observer attentivement la rouquine. Elle avait trouvé ce qui avait changé chez elle depuis qu’elle s’était enfermé dans la salle de bain avec son chien.

Excusez-moi, mais puis-je connaître votre age ?

Bien sûr, je viens tout juste de fêter mes 27 ans

Karine proposa à la jeune femme de se tutoyer, c’était plus pratique pour tout le monde et elle se sentirai moins vieille comme ça. Stacy accepta et demanda aux jeunes femmes de l’attendre quelques instants.

Putain Karine son rouge à lèvres !

qu’est-ce qu’il a son rouge à lèvres  ?

Elle en a plus ! C’est pour ça qu’il y avait pas de bruit dans la salle de bain !

Quoi ?!

Elle nous a reçu avec un rouge à lèvre super discret, après elle s’est enfermée avec son chien sans bruit dans la salle de bain et maintenant elle en a plus du tout !

Tu crois pas qu’elle est parti pour faire une gâterie à son chien et revenir nous tenir la discutions quand même ?!

Si ! Je suis sûre qu’elle est partie pour vider les couilles de Sultan avant qu’il lui saute dessus devant nous !

Avec un physique pareil tu crois qu’elle ne se fait prendre que par des chiens ?!

Je sais pas mais putain t’as vu la conversation que vous avez eue ?! J’avais du mal à suivre tellement c’était à double sens !

C’est vrai que moi aussi j’en suis sûre mais on a pas de preuves et on peut pas lui demander de but en blanc si elle a dressé ses chiens à la monter

OK, alors ce soir on essaie avec Max et si il est comme Sultan ça sera une preuve non ?

Non, si ça se trouve c’est juste un ancien propriétaire qui les a dressé et elle ne les a que depuis un ou deux mois.

Alors on fait quoi ?

Je sais pas, rien pour le moment on verra demain quand on lui ramènera Max.

Stacy réapparut en compagnie d’un magnifique beauceron noir.

Les filles, je vous présente Max, Max, voici les filles avec qui tu vas passer la nuit, J’espère que tu sauras couvrir leurs arrières en cas de besoin.

J’espère aussi mais si il est aussi bien éduqué que Sultan, nous n’auront aucun problème à le laisser partager notre intimité.

Karine avait décider ne plus parler qu’en sous-entendu avec l’intermittente

Je vous préviens tout de suite, il a tendance à s’agiter énormément quand il découvre un nouvel endroit, il en devient parfois incontrôlable.

Je suis une femme très accueillante, rassure-toi !

Alors je vous le confie avec plaisir. Mon taxi ne va pas tarder, je vous raccompagne à l’entrée ?

Inutile, nous connaissont le chemin. Max connaît-il le chemin pour rentrer en cas de besoin ?

Bien sûr ma chère il saurait trouver un moyen de rentrer même en passant par une route qu’il n’a jamais pris.

Alors nous allons bien prendre soin de lui.

Sur la route du retour, Karine et Johanna passèrent par le parc afin de ne croiser personne. Il était à présent 22h, la journée s’était déroulée sans accrocs et les deux jeunes femmes allaient bientôt découvrir un nouveau mâle pour les honorer.

Tu sais que j’ai encore le sperme de Filou dans ma chatte ?!

Et alors ?!

On est enfin toutes les deux en même temps dans le parc, tu veux qu’on en profite ?

Pourquoi pas ?! T’as de bonnes idées toi aussi des fois ! Viens, je vais te montrer le hangar où j’ai retrouvé Sultan, personne ne nous dérangera là-bas.

Karine prit Johanna par la main et la guida jusqu’à l’endroit où la jeune maman avait été

Sympa ! Alors, j’écarte le cuisses ?

Attends !

Karine se mit à quatre pattes, releva sa robe et quitta son string, elle avait attaché Max dans un coin pour ne pas qu’il la prenne et ainsi profiter d’un rapport complet avec ce mâle une fois chez elle.

Johanna prit la même position de soumission, releva sa jupe et retira le bout de tissu qui retenait la semence de Filou. Un mince filet commença immédiatement à sortir de son vagin et il ne se passa pas plus de cinq minute avant que les deux femelles ne soient recouvertes par un animal.

HO ! Putain c’est Rex !

Moi c’est Sultan ! T’es sûre que c’est Rex ?

Ben oui ! Je connais sa façon de me casser le cul directement ! Et toi ? Comment tu sais que c’est Sultan ?

Parce que c’est le seul chien qui promène son énorme membre entre mes lèvres pour se faire lubrifier avant de rentrer !

Les deux jeunes femmes se retournèrent simultanément et constatèrent qu’elle avait deviné quel chien était en train de les monter rien qu’a leurs façons de procéder.

Mais qu’est-ce qu’il font là ?

J’en sait rien, mais la salope de rouquine s’est bien foutue de nos gueules ! Putain j’avais envie de me faire baiser par un inconnu et non pas de me faire enculer par Rex ! Je suis sûre qu’il va encore me faire passer son nœud plusieurs fois à travers le cul ! Putain Karine comment je peux m’en sortir si il fait ça ?! Je pourrais jamais allez jusque chez toi à pied !

Parce que tu crois que j’ai envie de me reprendre l’énorme nœud de Sultan moi ?! Ça va être pareil, je pourrait pas marcher si il est trop violent ! Bon, profite de ton accouplement, on verra après.

ACCOUPLEMENT ?! C’est un viol anal ça ! Tu vois pas comment il me casse le cul ?

Si mais HAAAAAAA ! Merde, il vient de rentrer trop fort là ! J’ai son nœud qui force pour passer !

T’as de la chance moi ça y est, il est rentré !

Les chiens ne cherchaient qu’à remplir leurs partenaires, Rex avait stoppé ses mouvements et se vidait dans le corps de Johanna. Sultan, qui avait habitué celle qu’il pénétrait à un meilleur traitement, ne forçait plus que dans un seul sens pour faire passer l’intégralité de son membre à travers la jeune maman.

Oh putain mais pourquoi il fait que forcer ! Il est en train de me faire mal le salaud ! Allez Sultan, fais des va et vient s’il te plaît !

Mais le chien était comme hypnotisé, il poussait de plus en plus fort et Karine ne put que s’allonger au sol comme elle fit le matin même. Le sexe de l’animal avait réussi à s’installer dans les entrailles de sa femelle qui sentait à présent les contractions du mâle l’honorer de sa semence. Une vingtaine de minutes plus tard, les deux chiens se retirèrent en même temps et laissèrent les jeunes femmes seules dans le hangar.

Afin de ne pas se faire surprendre à nouveau, Karine et Johanna remirent immédiatement leurs sous-vêtements et quittèrent rapidement le parc en compagnie de Max.

Putain mais il s’est passé quoi là ?

J’en sais rien, Sultan devait partir avec Stacy et tu as bien ramené Rex chez son propriétaire non ?

Carrément ! Tu sais quoi, demain on va vérifier qu’il sont chez leurs maîtres et le soir tu va planquer devant chez Rex et moi je resterais près de chez la rouquine, c’est bon ?

OK, ça me va ! On va prendre une douche avant de profiter de Max ?

Bonne idée ma chérie, ça va me faire du bien de caresser un peu ton corps.

C’est ainsi que les aventurières du sexe canin se retrouvèrent ensemble sous la douche pour la troisième fois de la journée. Leur rituelle de caresse dans la baignoire s’intensifiait et Karine et Johanna prenaient de plus en plus de plaisir à partager ce moment exclusivement féminin.

Karine et Johanna étaient à présent prêtes à profiter du nouveau mâle qu’elle allaient expérimenter. La propriétaire de ce chien devait forcement l’avoir dressé de la même manière que Sultan et les deux jeunes femmes étaient impatiente de découvrir les performances de Max.

Qui commence ?

J’en sais rien, laissons-le choisir

Pas con, mais je sais que ma peau toute jeune va l’attirer plus que toi !

On verra !

Karine déposa un baiser sur la bouche de sa complice et se positionna en levrette. Afin d’équilibrer les chances, Johanna prit place à coté d’elle. Le beauceron avait à présent deux femelles pour lui tout seul, Filou étant enfermé dans la chambre pour le moment et serait libéré par celle dont Max n’aurait pas voulu profiter tout de suite. Le nouveau mâle se positionna derrière Johanna en premier pour la gratifier d’une profond coup de langue, puis il fit exactement la même chose avec Karine.

Il se plaça ensuite face au deux soumises et les observa attentivement. Karine lui fit un clin d’œil, ce qui lui valu d’être choisit la première. Le chien fit le tour de la jeune maman et glissa sa langue dans son intimité, puis il la monta. Il fit ensuite entrer délicatement son sexe en elle, et commença une série de va et vient tout en douceur. Au bout de quelques instants, il fit passer son nœud à l’intérieur de sa partenaire et y déposa sa semence. Pendant ce temps-là, Johanna était partie rejoindre Filou dans la chambre et les gémissement de la belle blonde indiquaient à Karine que son chien s’occupait bien de sa partenaire.

Max se libéra de son étreinte vaginale au bout d’une dizaine de minute et celle qu’il venait d’honorer était quelques peu déçu par la piètre performance du mâle. Elle se releva et la chaleur qu’elle ressentait la poussa à ouvrir la baie vitrée puis elle se mit face à son amant dont elle attendait plus, et décida d’utiliser sa bouche pour combler un peu sa frustration. La jeune maman s’allongea ensuite sur le dos sans trop savoir pourquoi, et l’accouplement repris sans qu’elle ne s’en rende compte. Elle avait maintenant les épaules collées au sol, le bassin relevée, connectée avec le nœud de Max pour la deuxième fois sans comprendre comment elle s’était mise dans cette situation.

L’instant d’après, elle se voyait en train de prodiguer une fellation à son amant, puis elle sentait le sexe entier du mâle entre ses fesses. Elle avait l’impression qu’elle ne contrôlait absolument rien et était incapable de dire combien de fois elle avait été prise, ni quelle quantité de sperme elle avait accueillie. Reprenant un peu ses esprits, Karine se rendit dans la salle de bain pour tenter d’évacuer toute la semence qu’elle portait en elle mais le chien profita de son manque d’équilibre et se jeta sur son dos pour la faire tomber à quatre pattes, puis il la sodomisa sauvagement.

Ayant complètement perdu la notion du temps, la jeune maman n’avait que des flash pendant lesquels ses orifices étaient traversés à tour de rôle par le nœud du beauceron.

Karine ça va ?

Quoi ?

Karine, réveille-toi ! T’as dormi ici ? dans cette position ?!

Qu’est-ce qui se passe, quelle heure il est ?

Il est 9h30 !

QUOI ?!

Johanna venait de se réveiller, son accouplement avec Filou avait duré plus d’une heure et elle s’était endormie juste après. Karine avait le ventre appuyé sur une chaise dans la cuisine, totalement nue et elle était recouverte de semence animale. Sa bouche était pâteuse et elle n’avait pas le moindre souvenir de ce qui venait de lui arriver, mais elle sentait surtout une immense douleur entre les fesses et lorsqu’elle se retourna, elle vit que Max était encore en elle.

La jeune maman était à présent suffisamment consciente pour sentir que son amant la sodomisait encore se tenant fesses contre fesses avec elle.

MAIS QU’EST-CE QU’IL M’A FAIT ???

J’en sais rien, mais on dirait qu’il a bien profité de ton corps !

Aides-moi à me dégager s’il te plaît !

OK, je vais chercher la vaseline.

Johanna se dirigea vers le salon pour récupérer le précieux lubrifiant, suivie de près par Max qui n’était absolument pas coincé avec Karine mais qui avait visiblement profité du sommeil de la jeune femme pour déposer en toute tranquillité sa semence en elle.

Johanna se rendit compte que la vaseline n’était plus indispensable et voulu à son tour profiter de ce mâle dont l’anatomie lui était inconnue, mais elle devait avant tout lui faire sa toilette.

La jeune métisse se dirigea vars la salle de bain, son amant sortant tout juste des fesses de Karine.

Tu va où ?

Lui laver la bite et après c’est cassage du cul matinal !

T’es complètement folle ! Il vient de me violer pendant tout la nuit et tu crois qu’il va se tenir comme il faut avec toi ?

Je pense qu’il a eut sa dose avec toi et qu’il va pas trop s’exciter sur moi.

Sur ces paroles, Johanna s’enferma dans la salle de bain avec son nouvel amant. Voyant la position de sa maîtresse, Filou pensa à une invitation et s’installa sur le dos de la jeune maman. Le sexe du labrador commençais à s’introduire entre les fesses de Karine sans que celle-ci ne puisse le repousser, elle venait de se faire sodomiser à de nombreuses reprise par le beauceron et aucune résistance n’empêchait à présent son petit trou d’accepter le nœud de son chien.

Profitant de la situation, le labrador s’accoupla avec sa maîtresse sans que celle-ci ne le repousse car dans son état, elle n’avait ni l’envie, ni la force de lutter pour ne pas se faire prendre par derrière.

Dans la salle de bain, Johanna fit asseoir Max dans la baignoire puis elle fit couler l’eau. Le beauceron comprit qu’il allait devoir faire un peu de toilette avant de goûter à cette nouvelle femelle et se laissa donc frotter docilement par sa future partenaire sexuelle.

La métisse profita du calme du chien pour s’attarder longuement sur son pénis lors du nettoyage.

OOHH ! En voilà une jolie bite ! Je peux y goûter ?

Joignant le geste à la parole, la jeune fille dirigea doucement son visage vers l’objet de son désir, mais lorsque le mâle comprit qu’il allait profiter d’une fellation, il posa ses pattes sur la tête de sa nouvelle femelle et appuya fortement pour lui faire avaler la totalité de son membre. Johanna prit plaisir à avaler le sexe de l’animal et se mit à le masturber exclusivement à l’aide de sa bouche.

Dans la cuisine, Karine était toujours en train de se faire sodomiser par son chien, mais la pénétration anale qu’elle avait subit durant la nuit avec Max ne lui permettait pas de profiter pleinement de Filou. Afin de mieux sentir le sexe de son labrador, elle décida de se redresser et ainsi serrer ses fesses pour que son animal de compagnie lui fasse bien sentir sa présence en elle.

La jeune femme était à présent à genoux sur le sol, appuyée sur ses mains contre l’assise de la chaise en train d’avancer son bassin au maximum. Filou avait posé ses pattes sur les épaules de sa maîtresse, son nœud avait prit place dans les entrailles de sa partenaire et il laissait sereinement sa semence couler dans les fesses de la jeune maman.

Allez, maintenant on passe aux choses sérieuses ! T’as bien profité du corps de ma copine, mais là t’as du matos de qualité devant toi ! Alors je veux pas savoir comment tu va t’y prendre mais t’as intérêt de me baiser comme une bête !

Johanna avait sortit Max de la baignoire et était en train de le sécher. Afin de le motiver à la saillie, elle ne cessait de lui parler. Accroupie devant le beauceron, le semence de Filou qu’elle n’avait pas prit de temps d’évacuer était en train de couler sur le sol. Comme avec Rex et Sultan, le sperme du labrador excita le mâle qui se jeta sur la métisse pour la faire tomber en arrière.

La belle blonde avait à présent les jambes écartées, ses bras s’étaient instinctivement positionnés pour l’empêcher de tomber en arrière mais elle n’avait pas laissé ses fesses toucher le sol. Sa position était très inconfortable et le chien profita de l’ajustement idéale pour une pénétration.

Oh putain ! T’aurais pu attendre que je sois mieux calée au moins ! Mais elle est grosse ta bite quand même ! Allez vas-y baises-moi ! BAISES-MOI !!!

Max était en train de pénétrer sauvagement Johanna qui exprimait son plaisir par de nombreux cris de jouissance, Karine avait toujours le nœud de Filou coincé entre ses fesses et les hurlement provenant de la salle se bain lui indiquaient que son amant précédant était encore suffisamment en forme pour combler une femelle de plus. Chacune des deux jeunes femmes profitait de son accouplement canin lorsqu’un bruit vint troubler la situation :

TOC TOC TOC…

Une fois de plus, Karine était dérangée en pleine action avec son chien mais cette fois-ci sa réaction fût calme et immédiate : elle poussa la chaise sur laquelle elle s’appuyait, colla ses épaules au sol et libéra sans difficulté le sexe de son amant. Elle se releva laissant couler toute la semence canine qu’elle contenait sur ses jambes et alla enfermer Filou dans la salle de bain avec Johanna et Max.

Quelqu’un tape à la porte, essaies de pas faire de bruit !

OK, mais après ? Tu va allez ouvrir le cul à l’air avec le jus des deux chiens qui coule sur toi ?!

Non, je vais mettre un peignoir et faire comme si je venais de me lever

Vu ta tête tu seras crédible ! Fais quand même gaffe, il te reste un peu de sperme sur le coin de la bouche.

La jeune maman enfila rapidement son peignoir pendant que l’inconnu réitéra son appel à la porte.

TOC TOC TOC…

J’arrive !

Sur le chemin entre la salle de bain et la porte d’entrée, Karine passa son pouce sur le coin de sa bouche, puis elle le glissa entre ses lèvres pour faire disparaître la semence qu’elle y trouva. Le goût était un mélange de son propre plaisir et de sperme de Rex dont elle fut étonnée, mais elle pouvait se tromper car elle n’était pas encore capable de différencier parfaitement le goût de ses nombreux amants canin.

Ouvrant à peine la porte, la jeune maman fut surprise de voir la personne qui se tenait devant elle.

Stacy ?!

Bonjour Karine ! Je ne te dérange pas j’espère ?

En fait, je viens de me réveiller, tu peux repasser un peu plus tard ?

T’en fait pas, ça me dérange pas que tu passe à la salle de bain, fait-moi un café et je t’attendrai dans le salon !

Heu… OK, rentre…

Sam Botte

A suivre

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

postrecap

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Femmes chaudes

Sexe Gratuit

Liste des histoires taboues

Voir la liste des histoires taboues par ordre alphabétique

Supprimer la publicité en devenant Premium

En devenant Membre Premium, vous nous soutenez et pour vous remercier, nous supprimons toute la publicité. En prime, vous avez accès à des histoires de sexe et du contenu exclusif rien que pour vous !

Bloqueur de publicités

Notre site web est rendu possible par l'affichage de publicités en ligne pour nos visiteurs. Veuillez envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité.

Visio Skype

skype tel rose amateur

Histoires lues en ce moment

Webcam Skype

telrosegol

Médias de la Communauté

Rencontres

Sexe à distance

téléphone rose pas cher
Politique de confidentialité
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
eu_cookies_bar
eu_cookies_bar_block
NOTRE POLITIQUE SUR LES COOKIES
En visitant notre site Web et en utilisant nos services, vous comprenez et acceptez la façon dont nous traitons les données personnelles conformément à notre politique de confidentialité. Nous respectons votre vie privée et le droit de contrôler vos données personnelles. Nos principes directeurs sont simples. Nous allons être ouverts avec quelles données nous collectons et pourquoi. Veuillez prendre un moment pour les lire. C'est important ! Les cookies sont de petites quantités d’informations stockées dans des fichiers au sein même du navigateur de votre ordinateur. Les cookies sont accessibles et enregistrés par les sites internet que vous consultez, et par les sociétés qui affichent leurs annonces publicitaires sur des sites internet, pour qu’ils puissent reconnaître le navigateur. Les sites Internet peuvent uniquement accéder aux cookies qu’ils ont stockés sur votre ordinateur.
En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site. Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :
  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (emailing, enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.
Vos Choix Concernant les Cookies et Balises Web Vous avez le choix de configurer votre navigateur pour accepter tous les cookies, rejeter tous les cookies, vous informer quand un cookie est émis, sa durée de validité et son contenu, ainsi que vous permettre de refuser son enregistrement dans votre terminal, et supprimer vos cookies périodiquement. Vous pouvez paramétrer votre navigateur Internet pour désactiver les cookies. Notez toutefois que si vous désactivez les cookies, votre nom d’utilisateur ainsi que votre mot de passe ne seront plus sauvegardés sur aucun site web. Pour plus d’informations relatives aux méthodes vous permettant de supprimer et de contrôler les cookies stockés sur votre ordinateur, consultez le site suivant : http://www.allaboutcookies.org/fr/ Comment configurer votre navigateur
  • Firefox :
    • 1. Ouvrez Firefox
    • 2. Appuyez sur la touche « Alt »
    • 3. Dans le menu en haut de la page cliquez sur « Outils » puis « Options »
    • 4. Sélectionnez l’onglet « Vie privée »
    • 5. Dans le menu déroulant à droite de « Règles de conservation », cliquez sur « utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique »
    • 6. Un peu plus bas, décochez « Accepter les cookies »
    • 7. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Internet Explorer :
    • 1. Ouvrez Internet Explorer
    • 2. Dans le menu « Outils », sélectionnez « Options Internet »
    • 3. Cliquez sur l’onglet « Confidentialité »
    • 4. Cliquez sur « Avancé » et décochez « Accepter »
    • 5. Sauvegardez vos préférences en cliquant sur « OK »
  • Google Chrome :
    • 1. Ouvrez Google Chrome
    • 2. Cliquez sur l’icône d’outils dans la barre de menu
    • 3. Sélectionnez « Options »
    • 4. Cliquez sur l’onglet « Options avancées »
    • 5. Dans le menu déroulant « Paramètres des cookies », sélectionnez « Bloquer tous les cookies »
  • Safari :
    • 1. Ouvrez Safari
    • 2. Dans la barre de menu en haut, cliquez sur « Safari », puis « Préférences »
    • 3. Sélectionnez l’icône « Sécurité »
    • 4. À côté de « Accepter les cookies », cochez « Jamais »
    • 5. Si vous souhaitez voir les cookies qui sont déjà sauvegardés sur votre ordinateur, cliquez sur « Afficher les cookies »
Save settings
Cookies settings